Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Du courage et de la dignité dans le renoncement de Hollande ? Vraiment (...)

Du courage et de la dignité dans le renoncement de Hollande ? Vraiment ?

Il n’avait aucune assurance d’être élu à la primaire du PS. Sans cette assurance et avec pour tout horizon, éminemment possible, un échec cuisant, sa fin de mandat se serait transformée en calvaire. Il ne pouvait pas prendre un tel risque. Ni pour lui, ni pour la gouvernance de la France. Et l’intérêt supérieur du pays est alors devenu alibi.

S’il n’y a pas là d’indignité, y a-t-il pour autant de la dignité dans tout cela comme on l’entend clamer dans le Landerneau médiatico-politique ? Et à quel titre ? N’y a-t-il pas eu en réalité chez lui juste un banal réflexe de préservation, un souci aigu d’échapper au plus grand déshonneur ? Avec bien entendu quelques autres considérations justificatrices comme effectivement l’intérêt supérieur du pays et tant qu’à faire, histoire de laisser le souvenir d’un homme éminemment responsable, le geste sacrificiel au bénéfice de l’unité espérée de son camp politique. Mais au nom de quel constat rétrospectif peut-on y trouver du courage ? Le courage était-il donc la marque de sa gouvernance ? Oui, on aurait aimé que contre toute attente il en témoigna ouvertement au cours de son mandat. Mais sauf preuve du contraire ce ne fut pas le cas.

Alors désormais puisqu’il est totalement dégagé du moindre enjeu électoral personnel, le verra-t-on appliquer certains de ses engagements avec lesquels, sans qu’ils aient été bien révolutionnaires, il avait pris ses distances ? Le verra-t-on s’attaquer à la finance, son ennemi ? Fermera-t-il Fessenheim ? Prendra-t-il ses responsabilités face aux stupéfiantes divulgations de l’état de fragilité dissimulée par EDF et Areva de l’acier de nombreuses pièces essentielles des centrales nucléaires anciennes ou en construction ? C’est dans ces quelques domaines, bien loin d’atteindre à l’exhaustivité, que l’on pourrait alors effectivement mesurer le degré de son courage, et non dans son souci de préserver sa personne.

Mais néanmoins à quelque chose comportement inusité est bon, et si sa décision de ne pas être candidat offre bien l’apparence d’une vertu c’est bien celui d’avoir ouvert le champ, rare comme a cru pouvoir le souligner Taubira mais elle par romantisme naïf (et pourtant je l’aime bien Taubira), de la question du renoncement douloureux et sincère au profit du bien commun chez les gens fiers ; autre vertu que l’actuel Président ne possède guère en abondance. N’est pas Castro ou Mandela qui veut. Oui, si ce geste inhabituel en politique est effectivement rare, peut-être aura-t-il - l’espoir s’en retrouve désormais activé - pour effet de faire naitre quelques autres vocations, elles véritablement sincères. Ainsi nous sera-t-il peut-être donner l’insigne fierté de voir Yannick Jadot (qui a parlé chez Hollande d’une lucidité qui l’honore), et, qui sait ?, Philippe Poutou et même Nathalie Arthaud, ce qui est tout de même moins probable (mais la désormais publicité des 500 soutiens saura par contre les y contraindre…), prendre la décision eux aussi de renoncer en faveur d’un candidat apte à rassembler sur son nom les aspirations d’un peuple de gauche cocufié ? Vous penserez probablement à Mélenchon quand en réalité celui-ci pourrait tout aussi bien être contraint à une alternative similaire tout aussi douloureuse. Et au profit de qui ? D’un Noël Mamère par exemple. Mais bon ne versons pas dans l’angélisme, et, prenant acte des véritables rapports de force politiques, ne pourrait-on pas imaginer par contre que Jean-Luc Mélenchon en vienne à annoncer quel pourrait être la composition de son gouvernement s’il était élu ? Ne pourrait-il pas annoncer en défaveur de son entourage immédiat qu’il nommerait Noël Mamère, qu’il a rencontré récemment, Premier ministre ? Et d’anciens ministres à des postes clés : Benoit Hamon, Christiane Taubira, Corinne Le Page ministre de l’écologie, Marie-Georges Buffet, et Yannick Jadot, Pierre Laurent à d’autres postes tout aussi importants ? Ah, à quelle belle traduction du renoncement et du courage politique assisterions-nous là ! Et nous serions alors reconnaissants à François Hollande d’avoir ainsi réussi, sans même y avoir songé, à l’ouverture d’un champ du possible à l’improbable union des vraies forces progressistes (1).

 

Patrick Samba

(1) dans lesquelles bien entendu on ne situe pas Montebourg


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 2 décembre 08:18

    J’ai l’impression que ce matin, ça va être « feu à volonté » sur Agoravox.


    • devphil devphil 2 décembre 08:32

      @Jeussey de Sourcesûre


      Un peu de dignité et de retenue face à cette acte courageux de notre président bien aimé 

      Une décision difficile pour le bien de la France doit être respecté....

      Celui que l’on regretteras peut être en Mai ....mais pas pour l’instant 

      Philippe

    • Alren Alren 2 décembre 12:25

      @Jeussey de Sourcesûre

      Dans cet article, on ne parle pas que de Hollande, on prétend que Mélenchon se grandirait, en quelque sorte, en laissant sa place .... à Noël Mamère.

      Ah bon parce que Mamère c’est la vraie gauche qui va abroger la loi El Khomri, quitter l’OTAN et l’UE après l’échec assumé par Merkel d’une négociation pour uniformiser les lois sociales et fiscales ?

      Bien sûr que non ! Et de toute façon, Mamère ferait un bide électoral car il ne « ramasserait » pas les voix des sympathisants de la France Insoumise, des citoyens assez informés pour aller à contre-courant des merdias.

      Comme il ne croit pas à cette absurdité en fait, l’auteur se permet ensuite cette injonction à JLM d’annoncer ses ministres pris parmi des gens qui non seulement ne le soutiennent pas mais le combattent !

      On voit bien que certains, voyant arriver un deuxième tour dans quelques mois entre JLM et Le Pen sont prêts à n’importe quoi dans la fièvre et l’angoisse pour empêcher la révolution citoyenne.

      Seulement JLM est très intelligent et il a bonne mémoire ! Il est le porte-parole et le candidat de la France Insoumise qui est à l’opposé de ces politiciens égotistes et déconsidérés.


    • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 12:31

      @Jeussey de Sourcesûre

      Bonjour,

      j’aurais pu effectivement rappelé que c’était lui qui avait donné son plein accord voire même sollicité la tenue de primaires « à gauche » histoire de redorer sa légitimité. Soit un calcul tout ce qu’il y a de plus banalement politicien. Quand il lui était aisé d’être candidat sans une primaire. Mais il a voulu logiquement s’assurer une assiette électorale plus large. C’était sans compter sur la voracité des deux « monstres » politiques qu’il s’est lui-même attaché à mettre aux premières loges contre l’avis, pour Valls, des militants du PS ! Un sens aigu du respect démocratique le sieur Hollande (sans parler du 49-3...)
      Au final un bien piètre stratège politicien.
      Il s’est lui-même tirer une balle dans le pied par son arme d’auto-promotion.
      Quel aurait été son immense ridicule s’il s’était trouvé battu à cette primaire !
      Non aucune dignité (et même pire à entendre son ton pleurnichard, lui qui avait mis en scène sa bonne humeur dans la poignée de main avec Valls à la sortie du Conseil des Ministres), il n’avait
      JUSTE PAS LE CHOIX.


    • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 13:29

      Mais une chose qu’on ne mesure peut-être pas encore à sa juste portée, c’est que cet individu falot et viscéralement politicien deviendra peut-être l’archétype du politicien dirigeant sa gouvernance en fonction des sondages, et aucunement en fonction de ce qui est important en terme philosophique et sociétal.
      Contrairement à bien des commentaires médiatico-politiques nous n’avons en rien assisté à un moment historique hier soir, au sens noble du terme, mais bien à un moment de divertissement spectaculaire au sens que lui donnait Guy Debord.


    • alinea alinea 2 décembre 13:47

      @Patrick Samba
      Non, il n’avait pas le choix, et pour les primaires, je pense que c’était pour se donner du temps, car à l’époque, si je me souviens bien, tout le monde ou presque avait trouvé cette position assez farfelue !
      Il faut dire que nous n’avons pas l’habitude des primaires et que c’est, comment dire, un us importé !!
      En tout cas, s’avouer son échec et son inanité, c’est sûrement un acte courageux pour lui, et qui a dû lui coûter ! mais ce qu’on nous propose à la place n’est pas joyeux non plus
      C’est vrai que quand on est de gauche, il n’y a bien que Mélenchon ; mais les purs de purs lui reprochent d’avoir été, même à sa gauche, au PS pendant tant d’années. Il a beau s’en expliquer, ses explications ne passent pas la rampe ! et c’est bien dommage car pour à peu près tous, il semble que le sort soit plié : Fillon !!! Les purs révolutionnaires préfèrent Fillon à Mélenchon, le jour où je comprendrai cela, j’aurai fait un grand pas dans la compréhension de l’homo occidentalis !


    • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 14:06

      @alinea

      « Les purs révolutionnaires préfèrent Fillon à Mélenchon » : de qui voulez-vous parler ? De ceux et celles qui s’auto-proclament révolutionnaires ? Mais ce sont souvent les moins révolutionnaires qui soit. En quoi faire « profession » d’être révolutionnaire est-il révolutionnaire ? C’est juste faire preuve d’un grand conformisme franchouillard sous prétexte que la nation française se serait construite sur une révolution, et bien sûr la plus admirable du monde  !
      Non est révolutionnaire quelqu’un qui risque énormément y compris sa propre personne au bénéfice de sa propre dignité et/ou du bien commun et contre la pensée dominante, et bien souvent dans la souffrance. Et on ne peut donc que le plaindre car ne devrait-on pas plutôt rêver de tranquillité, de sérénité et de sensualité plutôt que de combats, sanglants ou non, épuisants et sans garantie de réussite ? Mais bon devenir révolutionnaire est parfois malheureusement nécessaire...


    • Albert123 2 décembre 15:04

      @Alren


      « la vraie gauche »

      cad les négriers républicains qui sont situés vraiment à gauche de l’hémicycle.

    • alinea alinea 2 décembre 22:02

      @Patrick Samba
      Je parle de ceux qui votent pour eux-mêmes en sachant leur vote inutile.


    • Ben Schott 2 décembre 08:18

       
      Ce qui serait vraiment digne, ce serait qu’il renonce à ses indemnités d’ancien président de la République, eu égard aux résultats de son mandat.
       
      Il va encore continuer à nous coûter cher :
       
      « [...] chaque « ex » a le droit de toucher 65 000 euros brut de « dotation » par an, à laquelle on ajoute une éventuelle indemnité de membre du Conseil constitutionnel de 14 400 euros brut mensuels. Ces émoluments ne sont soumis à aucune condition d’âge, ni au nombre de mandats. Ils sont cumulables avec d’autres pensions ou salaires. [...]

      Mais ça ne s’arrête pas là. En 1985, les « ex » ont le droit à une petite rallonge. Après une « décision » signée par Laurent Fabius, alors Premier ministre de François Mitterrand, l’Etat met à la disposition des anciens présidents un bureau « meublé » et « équipé ». Valéry Giscard d’Estaing s’est installé boulevard Saint-Germain, Jacques Chirac a choisi la rue de Lille. Et Nicolas Sarkozy, dans un 700 m², rue Miromesnil. La grande vie à grand frais.

      On récapitule : les anciens présidents ont le droit à une « dotation », un appartement « meublé » et… une voiture de fonction avec deux chauffeurs, deux fonctionnaires de police chargés d’assurer leur protection. L’ancien président veut se déplacer en « transport en commun »  ? Pas de problème, il bénéficie d’une carte illimitée pour voyager en classe affaires sur les réseaux SNCF et Air France. Et à l’étranger, il est accueilli par l’ambassadeur de France, chargé d’assurer son hébergement. Donc, si on sort la calculette, ça fait beaucoup de liasses. »


      • Alpo47 Alpo47 2 décembre 08:42

        Hollandouille s’arrête d’abord parce qu’il n ’a AUCUNE chance d’être réélu. Tout le reste, c’est du « remplissage ».
        Quasi tout le monde donc verra avec plaisir et satisfaction sortir des écrans le pire président que ce pays ait eu. Je faisais partie de ceux qui pensaient qu’on avait touché le fond avec Sarkozy ... Non, hollande a réussi à creuser encore davantage. Grotesque et pitoyable.
        Il s’agit sans doute là d’un très mauvais casting des « tireurs de ficelle » du système, les 1% (en fait bien moins), en mettant en place cet homme qui n’a jamais eu la carrure pour ce poste.
        Notre pays est en déliquescence, notre économie ravagée, le désespoir est quasi partout (chez les 99%), nous sommes totalement à la botte des USA et de l’UE ... la France fait la guerre un peu partout (une tradition socialiste) ...
        Une bonne chose, peut être, de plus en plus de gens se rendent compte du système prédateur en place et agissent, notamment au travers de ces élections, pour s’en extirper.

        Une époque vraiment géniale à vivre, et l’espoir revient ...


        • Alpo47 Alpo47 2 décembre 14:21

          @Alpo47

          Ah, oui, encore nos « amis sondeurs » ... Il semble donc que 82% des Français soutiennent la décision de F.HOllande ne ne pas se représenter.
          https://francais.rt.com/france/30032-huit-francais-sur-dix-approuvent-choix-hollande
          C’est vraiment le seul moment de son quinquennat ou notre (hélas) président a eu autant de monde pour le soutenir.


        • roman_garev 2 décembre 08:50

          Il n’y a plus de dignité dans cet acte pusillanime de FH que dans la « révolution de dignité » qu’il parraine à l’Ukraine de la part du peuple français. Cette « dignité à la bandérienne » qui consiste à massacrer les innocents.


          • JL JL 2 décembre 09:07

            @roman_garev

             
             l’indignité aurait été de rester.
             
             Il est sorti par la plus grande des portes qui lui étaient encore ouvertes.
             
             Il lui reste 5 mois : que va-t-il faire maintenant ? Que peut-il faire ?

          • roman_garev 2 décembre 09:23

            @JL
            Ce qu’il peut vraiment faire pour prouver sa dignité, demandez-vous ?

            De renoncer à soutenir la junte nazie qui sans cela restera durant ces cinq longs mois dans sa persuasion du soutien moral et matériel de la part de la France de son bon droit de piller et d’exterminer son peuple, de menacer une guerre contre le Donbass et la Russie.
            De renoncer à soutenir les coupe-têtes barbus de Nosra et de Zinki dans leur « bon boulot » jusqu’à déclarer la guerre à la Russie qui extermine ses tueurs chéris.
            De reconnaître qu’il se trouvait toujours du côté du Mal et de faire pénitence.
            Voilà ce qui serait une vraie dignité de sa part.
            Mais Sa Nullité est certainement très loin de tout ça...
            Tout ce qu’il a pu, c’est quitter lâchement le champs politique à venir, tout en restant pour un semestre (ce qui est long dans notre monde qui change si vite) le patron des massacreurs, le candidat à être jugé par un tribunal international.

          • JL JL 2 décembre 09:33

            @roman_garev
             

             qui a parlé de ’’faire pour prouver sa dignité’’ ?
             
             Je trouve qu’il a été très digne hier soir : un modèle du genre, ne vous en déplaise.
             
             Si pour vous, la dignité d’un dirigeant politique est de faire ce qui vous agrée, à cette aune Hollande serait probablement loin d’être le plus indigne ; et vous êtes injuste de lui jeter la pierre au moment où il la mérite le moins. 
             
             Même si je suis d’accord avec votre « feuille de route » permettez loi de vous dire que tirer sur les ambulances n’a jamais été une marque de dignité.
             
             
             
             
             

          • roman_garev 2 décembre 09:56

            @JL
            « tirer sur les ambulances »


            Ah bon ? Je connais très bien des bombardements acharnés (et avoués sur les preuves irréfutables) sur les ambulances (avec des « Médecins sans frontières » dedans) par l’aviation étasunienne en Afghanistan et séoudienne au Yémen (ceux-ci, chers amis de votre cher FH, aiment aussi déchiquéter des processions de mariage et de funérailles). Est-ce cela dont vous parlez ?

            Mais non, vous semblez parlez des prétendus bombardements syro-russes dont vous ne serez d,ailleurs jamais capable de fournir une seule preuve valable, sauf des blabla gratuits de vos merdias s’appuyant sur des inventions d’un cafétier siégeant à Londres (« Observatoire », hahaha) et des « Casques blancs », reconnus il y a déjà longtemps en tant qu’unité des terroristes pour la guerre d’information. Vous avez tout manqué pendant votre sommeil de saint...

          • JL JL 2 décembre 10:04

            @roman_garev
             

             
             Mais qu’est-ce que vous racontez ? Vous avez perdu la tête ?
             
             Non seulement vous tirez sur les ambulances mais voilà que vous tirez sur votre camp !?
             
             Ps. Au cas où vous ne le sauriez pas, ’’tirer sur les ambulances’’ est une expression française qui signifie : s’acharner sur un adversaire vaincu, à terre.

             R¨s : si je dis que vous tirez sur votre camp, c’est parce que vous m’agressez injustement alors que je suis d’accord avec Christelle Néant.

          • PiXels PiXels 2 décembre 11:07

            @JL

            Désolé JL mais sur ce coup là, je suis en désaccord avec vous.


            Je vous épargnerai la liste exhaustive des raisons qui me font réfuter toute forme de dignité dans cette pitoyable « allocution » (la liste serait trop longue) pour ne retenir que les deux principales : 

            1) Il a consacré pas moins de 8’30’’ à nous vanter les mérites de son « action », ses « (contre)-réformes », et. etc. ... si ça ne s’appelle pas (continuer à) prendre les français pour des c...s
            Donc le contraire de la « dignité » !
             (et je ne m’étendrai pas sur la prétendue « lucidité » !)

            2) Il n’a de toute évidence pas pris cette décision comme il le prétend pour « le bien de la nation » mais pour éviter l’ultime humiliation qu’aurait été une « raclée » aux primaires (et encore pire dans l’hypothèse d’un « coup de force » -qu’il a fortement envisagé- où il se serait présenté « hors primaires » !)
            et surtout parce que ses « maîtres », ayant compris qu’il n’était plus la « bonne marionnette », lui ont indiqué la direction de la porte de sortie... 

            Je suis convaincu que le« programme » limite provocateur de Fillon a été rédigé tout spécialement par ceux qui tirent les ficelles pour permettre à la « gauche réformatrice » d’avoir un peu de grain à moudre :
            continuer à faire croire aux gogos que le PS est « de gauche » ... pour la simple raisons qu« il est (serait) ... moins à droite que la droite !
             (et le pire c’est que ça fonctionne : pour le cas où vous ne l’auriez pas remarqué, la petite musique a déjà commencé et même ici, les mêmes qui défendaient Hollande en 2012 en nous expliquant que »ce serait moins grave que si c’était pire« remettent le couvert avec Montebourg, Taubira, etc.)

            Il s’agit donc bien d’une »stratégie« ayant pour objectif de faire perdurer le système »piège à cons« qui permettra encore et toujours de faire croire aux électeurs qu’ils »choisissent« mais en leur imposant le choix entre un candidat LI BÉ RAL  »LR« et un candidat ...  LI BÉ RAL   »PS« (Valls, Macron, Montebourg...)

            Dans ce foutage de gueule, je ne vois aucun signe de »dignité«  !

            NB (je n’arrive même plus à utiliser les initiales de »post-scriptum« tant elles me donnent la nausée) :

            Désolé, je n’ai pas eu le temps de vous remercier pour votre com hier.
            Bien qu’ayant cessé de fréquenter AV pendant un certain temps, je n’ai bien évidemment pas oublié notre »amitié virtuelle" (ce qui n’empêche pas que nous pouvons parfois être en désaccord)
            Mais je vous en dirai plus dès que possible

            Bonne journée ;

          • JL JL 2 décembre 12:09

            @PiXels,
             

            ’’je n’arrive même plus à utiliser les initiales de »post-scriptum« tant elles me donnent la nausée’’ De mon coté, J’ai résolu le pb, j’écris ’Ps’.
             
             Me remercier hier ? Mais non, c’était à moi de le faire.
             
             Bonne journée également

          • aimable 2 décembre 19:55

            @JL
            son quinquennat n’est pas très bon c’est vrai mais il a fait baisser et non augmenter le déficit pour cela il est nettement supérieur a celui de Sarkosy et lui au moins il est un peu plus lucide , parce que se faire battre aux primaires ce n’est pas glorieux


          • JL JL 2 décembre 20:13

            @aimable
             

             ’’Hollande) a fait baisser et non augmenter le déficit pour cela il est nettement supérieur a celui de Sarkosy’’
             
             en effet, mais ça, pour la presse de droite - pardon pour le pléonasme - ne le dira pas.

             Cette histoire de déficits qui font l’ascenseur avec l’alternance, c’est classique : la droite les creuse et la gauche les comble.

             
             Comme au cirque, les rôles ont été distribués une fois pour toutes entre l’Auguste et le clown blanc.
             
             

          • JL JL 2 décembre 09:05
             
             ’’ne pourrait-on pas imaginer par contre que Jean-Luc Mélenchon en vienne à annoncer quel pourrait être la composition de son gouvernement s’il était élu ?’’
             
             Je ne crois pas que cela soit possible ni même souhaitable dans le cadre d’une primaire de gauche. En revanche, dans le cadre des présidentielles - 1er ou 2ème tour -, oui ça aurait de l’allure.
             
             La Gauche doit impérativement se présenter unie aux présidentielles : 
             
            - Mélenchon ne voulait pas participer à une primaire si Hollande y était. Cela n’est plus de mise : maintenant il peut ; et s’il le faisait, c’est sûr que cette primaire ferait un tabac. Mais d’un autre coté, il n’est pas sûr que les communistes apprécieraient. 
             
            - Macron ne mérite aucune considération, lui le responsable au premier chef de l’échec économique de Hollande. 
             
            - Taubira, par sa capacité de clivage, est le Sarkozy de gauche.

            • eric 2 décembre 09:37

              @JL

               Appel en vu de la primaire des belles alliances !

              C’est sur qu’avec Mélenchon....Déjà, cela ne va pas être triste...
              Fort de l’exemplarité de gauche, nous sommes nombreux, à droite à envisager de voter aux primaires de la BAP....

              Les conséquences pourraient être fort différentes. Après tous, nous sommes pas loin de trois millions et demis si on retire les malhonnêtes qui ont signé qu’ils partageaient les valeurs de Sarkozy avant de glisser un bulletin dans l’urne.

              600 000 bulletins réputés de gauche ont pu changer l’ordre d’arrivé du premier tour.

              3 millions de bulletins de droite pourraient nous permettre de vraiment choisir le candidat des gauches.

              Reste la question centrale et compliquée : lequel est le plus nul ! On se perd en conjectures...

              Pour le moment, je pense que je voterai François Hollande. Je sais, ce serait un bulletin nul, mais sil arrive en tête... !?

              En Janvier, fais ce qu’il te plaît ! Hollande Président, le changement, .....


            • JL JL 2 décembre 10:08

              @eric
               

               mais votez, votez, chers ennemis, votez ! Plus vous serez nombreux, même à un euro seulement, plus ça fera de pognon.
               
               J’espère seulement que la couleuvre que vous avalerez en signant votre adhésion aux valeurs de la gauche sera bien grosse. 

            • eric 2 décembre 11:49

              @JL

              Il n’y a pas de valeur à gauche, juste des intérêts.

              « Même sur Agoravox »,même gauche de la gauche, j’ai pas repéré UN article pour s’étonner qu’on baise l’impôt sur le revenu des électeurs de gauche ( la classe moyenne sup, faisant parti des 50% les plus riches du pays), tout en ne faisant rien pour les « en dessous du seuil de pauvreté ».

              Donc, pas de problème.

              Par ailleurs, si c’est comme la dernière fois, le payement est facultatif....sur le thème pleurnichard de « les pauvres ne peuvent peut être pas payer un euro ». Ce dernier point en dit du reste long sur la vision que ces gens ont des pauvres...

              Et puis quand bien même, vous nous avez offert Fillon sur un plateau, je ne vais pas lésiner pour vous offrir Hollande...


            • JL JL 2 décembre 12:04

              @eric
               

                ’’Il n’y a pas de valeur à gauche, juste des intérêts.’’ ? Vous regardez les partis politiques dans un miroir ?
               
               ’’vous offrir Hollande’’ ? faudrait voir à vous renseigner : Hollande n’est plus dans la course.
               
               ’’j’ai pas repéré UN article pour s’étonner qu’on baise l’impôt sur le revenu des électeurs de gauche ’’ ? Revenu des électeurs de gauche ? C’est nouveau ?
               

            • eric 2 décembre 12:47

              @JL
              Mais réveillez vous ! Qui vote à gauche, sociologiquement ? De la classe moyenne sup. Que ce soit financièrement ou intellectuellement. Et encore, pas toute. Pour l’essentiel, celle qui vit des fonds publics. Les journalistes, les parapublics, le secteur sanitaire et social associatif, les fonctionnaires, les employés de grosses boites para publiques à statut.
              Les fonctionnaires c’est 23%, le para sanitaire et social, c’est encore 1,5 millions d’emplois, les intermittents, emplois avenir, rsistes par vocation. Plus les clientèles. Tu multiplie par entre 70 et 90 % de vote pour les différentes gauches, et tu découvre qu’il y a même des intermittents du spectacles qui votent à droite en racontant le contraire à leurs copains, car le compte n’y est pas....

              On devrait avoir plus de 35% de vote à gauche.....

              Le PS vient une fois de plus de baisser l’impôt sur le revenu. Pas de tous. Des « plus pauvres » nous a -t-il dit, les plus modestes. Or, celui-ci n’est payé que par la moitié des français. Les plus riches par construction..

              Ceux là, c’est la classe moyenne sup. En dessous c’est la classe moyenne inférieure. en bas, il y a les 11 millions de pauvres qui aurait aussi aimé de tels cadeaux.

              C’est de ces gens là que vous êtes complice. Et vous ne dites rien. Aucune dénonciation. En général, les gens comme vous dites, ah oui, mai sil y a des plus riches. Effectivement. En 2012, il y avait 8000 contribuables à payer 100% de leur revenu imposable en impôt et même en multipliant ce chiffre, on n’arriverait pas à couvrir le montant des cadeaux de Hollande à son électorat cible. Du reste, Fabius et Jospin, même combat avant les élections de 2002. Grosse réduction de l’IR des riches socialistes. Très faible réduction de la tva pour tous le monde, dont les pauvres. Des choix politiques ? Non, même pas politiciens. Des choix de classe !


            • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 13:00

              @JL
              « Mélenchon ne voulait pas participer à une primaire si Hollande y était » :

              Il ne veut pas plus servir de caution à Valls si celui-ci remportait les primaires, dont les règles sont fixées par le PS, il ne faut pas l’oublier.

              Ça va être amusant de voir s’entredéchirer Valls et Macron si Valls gagne effectivement la primaire. Et si Mélenchon est capable de se retenir de participer à cette curée même sous la forme de quelques traits d’ironie pour ne pas s’y trouver happé, alors il pourrait bien tirer les marrons du feu.

              A ce jeu-là Mamère parait plus aguerri. Ça serait sympa de le voir entrer comme conseiller dans son staff de campagne...


            • JL JL 2 décembre 13:02

              @eric

              ’’En 2012, il y avait 8000 contribuables à payer 100% de leur revenu imposable en impôt’
               
               Ha ha ha ! Je voudrais bien en faire partie ! 
               
               smiley

            • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 13:06

              @JL

              «  Taubira, par sa capacité de clivage, est le Sarkozy de gauche » : houlà, vous ne croyez pas y aller un peu fort ?
              Même à coté de Sarkozy, Valls et Macron sont des enfants de cœur ! Alors Taubira...


            • JL JL 2 décembre 13:11

              @Patrick Samba
               

               je suppose que vous voulez dire que Taubira est moins clivante que Macron ou Valls ?
               
               

            • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 13:35

              @JL
              Moins perverse surtout ! Elle n’est pas amorale, même si elle nage relativement bien dans le marigot. Et elle a de réelles convictions républicaines, vertu rare en ces temps troublés.

              (rectificatif : enfants de chœur, bien sûr)


            • JL JL 2 décembre 13:40

              @Patrick Samba
               

               nous n’accordons peut-être pas aux mots le même sens.

            • alinea alinea 2 décembre 13:57

              @JL
              Y reste Valls !! Mélenchon ne veut pas s’engager à soutenir qui que ce soit au PS !! je lui donne absolument raison !! parce que personne au PS n’a le programme de la France Insoumise. et que ce programme n’a de valeur que parce qu’il refuse toute compromission.


            • eric 2 décembre 14:13

              @JL
              Faites un don à votre percepteur...


            • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 16:43

              @alinea
               oui, Mélenchon ne veut s’engager à soutenir qui que ce soit au PS. Je prenais l’exemple de Valls comme l’alternative possible la plus caricaturale.


            • Patrick Samba Patrick Samba 2 décembre 16:47

              @JL

              « nous n’accordons peut-être pas aux mots le même sens » : j’accorde surtout à Sarkozy des capacités de nuisance innombrables bien plus toxiques que son seul pouvoir de clivage.


            • bernard bernard 2 décembre 18:06

              @Patrick Samba

              Je pense que melanchon aura beaucoup de peine à ne pas se mêler à cette « curée ».
              Trop imbu de lui même, de sa supériorité, de sa culture et surtout de prendre sa revanche par rapport à 2012 au vu des sondages actuels.
              Un iznogoud de plus...

              Mais ce que j’en dis...




            • cathy cathy 2 décembre 09:17

              Pensez à un moment, Valls président ! ça fout les chtons, non ? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès