Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Elections départementales, des incertitudes et un test grandeur (...)

Elections départementales, des incertitudes et un test grandeur nature

Une élection peut toujours être une surprise, pour autant l’UMP a toutes les chances de tirer satisfaction de ces élections, comme elle l’avait déjà fait pour les municipales. Malgré l’annonce d’une faible mobilisation, il est clair que le PS va perdre la présidence de nombreux départements et le FN, pour sa part, alignera une réelle progression en termes de conseillers départementaux élus. Mais il reste encore quelques incertitudes majeures et déterminantes pour notre vie politique.

A ce jour l’UMP, avec l’UDI, gère seulement 41 départements (sur un total de 101), reflet de la victoire de la gauche aux dernières élections. Son état major de campagne prévoit la conquête de 20 à 30 départements. Le bas de la fourchette sera considéré comme une victoire un peu décevante, le haut de la fourchette permettra à la droite (UMP et UDI) de revendiquer, une large victoire et se positionner en pool position pour les présidentielles.

Pour mener à bien cette conquête l’UMP s’est donnée toutes les chances en allant à la bataille unie (80 % des cantons) avec son partenaire centriste, l’UDI, qui bénéficie d’une surface électorale non négligeable pour ce type d’élection. Ce qui est loin d’être le cas pour la gauche. Résultat, en raison de son irresponsabilité, la gauche sera absente au second tour dans la moitié des 2 054 cantons en lice. Et ce ne sera pas moins de 1000 duels qui se joueront entre la droite et le FN, contre seulement 400 entre le PS et le FN. C’est par cette équation que se jouera la victoire de l’UMP dans cette configuration.

Dans la majorité des duels UMP/FN, la gauche votera pour la droite au nom du front républicain, la réciproque n’existe pas, avec l’appui de Nicolas Sarkozy et de l ’UMP et leur consigne du ni FN, ni PS.

Les sondages donnent le FN tout juste en tête avec 30%, talonné par l’UMP, donc rien n’est joué pour la place de premier parti de France. Si le premier tour sera interprété comme une vague FN, le second tour se traduira par une vague effective de la droite, car le FN aura du mal à concrétiser sa victoire au second tour en décrochant des présidences de départements. Toutefois il faudra observer plus particulièrement le Vaucluse, le Var, l’Oise, le Nord et l’Aisne, qui sont les cinq départements susceptibles de pouvoir basculer dans le camp du FN. Sur ces cinq départements l’UMP va jouer sa crédibilité à combattre l’extrême droite. Nicolas Sarkozy, très présent dans cette campagne sait qu’il y joue aussi son avenir politique personnel.

Bref, s’il reste des incertitudes, la gauche ne pourra qu’enregistrer une défaite majeure. Les partis de gauche auront mis toute leur énergie à organiser cette défaite. Ils vont majoritairement séparés à la bataille, même l’ancien Front de gauche (PC et Parti de gauche) devient plus incertain. Les verts, suicidaires, s’allient ici et là en fonction des humeurs locales avec le Front de gauche quand il existe encore et plus rarement avec le PS.

Cette stratégie électorale, il n’est nul besoin d’avoir fait Sciences Po pour le comprendre, conduit inexorablement à l’absence de candidats de gauche dans une large majorité de cantons.

S’il fallait une preuve que les partis politiques œuvrent malheureusement pour leur stratégie personnelle et non pas pour le bien commun, nous en avons là, la preuve irréfutable.

Les seules inconnues sont encore celle d’un FN, en tête au premier tour et conquérant quelques présidences de départements et une droite pour laquelle la stratégie de l’union lui permettrait de ratisser large au second tour et en barrant ainsi la route au FN. Enfin dernière inconnue, pour le troisième tour, à savoir l’élection des présidents des conseils départementaux, quelle sera l’attitude des élus UMP, certains seront-ils tentés de s’allier au FN pour éviter une majorité relative et obtenir une majorité absolue ?

Selon le cas de figure Nicolas Sarkozy sera ou ne sera pas ne mesure de se présenter à la primaire à droite pour les présidentielles de 2017.


Moyenne des avis sur cet article :  1.59/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 20 mars 2015 12:46

    A vous lire, la défaite annoncée de la gauche ne serait que la conséquence de combines d’appareil dont ce pauvre PS serait la victime...
    Vous serait-il possible de revenir un instant dans le monde réel ?

    Le PS va prendre une veste parce qu’il n’a plus assez d’électeurs qui lui font confiance.
    Votre gauche va prendre une raclée électorale parce qu’elle ne représente plus grand monde.
    Votre gauche va prendre une dérouillée parce qu’elle est indigne de représenter le peuple de gauche.

    S’il y avait assez d’électeurs pour permettre au PS de conserver vos fromages, vous auriez écrit que la diversité est la meilleure manière de ratisser large et de se rassembler par la suite !


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 14:01

      @Robert Lavigue,


      Du calme … ma gauche, comme vous dites … c’est aussi une évidence que le PS va payer la politique qu’il mène et les engagements non tenus, pour autant en allant à cette élection aussi dispersée la gauche en payera le prix, ce n’est juste que cela ..



    • Lucy Lucy 20 mars 2015 18:39

      @Pelletier Jean
      Vous oubliez l’autre face de la médaille, mon cher ! Le PS va aussi payer pour les engagements qu’il a tenus. Ne confondez pas l’électorat de gauche minoritaire avec le peuple français. Entre les engagements tenus et non tenus, la boucle est bouclée. Ça va être Beyrouth dans l’état-major socialiste ! smiley
       
      ...et merci au passage aux gauchistes et aux communistes du FdG de Mélenchon qui a rabattu leur voix pour Hollande et le PS... 


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 20:12

      @Lucy,


      bien pour vous il a tenu les promesses pour lesquelles il a été élu …



    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 22 mars 2015 09:41

      @Robert Lavigue

      décidèment le PS fait tout le contraire de ce qu’ii promet :

      - réforme du mille feuilles la montagne a accouché d ’une souris

      -la souris on se fout du monde un couple d’élus départementaux remplacant les conseillers generau
      x mais 2=2 AUCUNE ECONOMIE

      - 36500 COMMUNES 650000 ELUS VOILA CE QUI PLOMBE LA FRANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      et ne comptons pas sur L UMPF...HAINE POUR QUE CA CHANGE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      IL FAUT ATTENDRE UN VRAI PARTI DE GAUCHE FDG PCF EELV + LES FRONDEURS PS
      CELA FERAIT UN PARTI A 35 A 40 % plus que les 20% DU FN AVEC 60
       % D ABSTENTION :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :
      18 MILLIONS DE VOTANTS SUR 40


    • Ouallonsnous ? 24 mars 2015 01:54

      @Robert Lavigue

      Pour ce qui est des réactions de la doxa bien pensante, elles ne trompent plus personne, mais ce qui est incompréhensible, ce sont les apparitions gesticulatoires dans les « merdias » de Sarkozy les talonettes qui devrait être en prison en attente de son jugement pour toutes les affaires civiles et pénales qui ont accompagnées ses « exploits » en politique, pour forfaiture et haute trahison à l’égard du peuple français, ainsi que pour crimes de guerre et contre l’humanité à l’égard des peuples libyens et ivoiriens, sans préjuger d’autres crimes non encore connues !!!!


    • Garance 20 mars 2015 13:15

      @ Pelletier


      Sans compter qu’il est des « affaires » qui tombent mal : comme celle-ci



      Nominé depuis un an à la tête de Radio-France par ? : 

      « Moi Président je n’aurai pas la prétention de nominer des directeurs de Chaine : je laisserai cela à des instances indépendantes »

      Quand on est adoubé par le pouvoir en place pour lequel on désinforme plein pot : on se permet de se sentir intouchable

      Ca ajouté au reste : pas la peine d’incriminer Sarko pour expliquer la branlée à venir et ses inéluctables retombées

      • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 14:02

        @Garance, je ne pense pas incriminer Sarko pour expliquer la probable déroute de la gauche, juste son positionnement vis à vis du FN




      • Alex Alex 20 mars 2015 15:35

        Cékoi la « pool position » ? La position dans le marigot politique ?


        Certaines de vos remarques sont justes, mais je ne comprends pas pourquoi on feint de s’étonner que les électeurs d’extrême-droite soient plus proches de la droite que de la gauche.
        Il y aura donc très certainement reports de voix entre UMP et FN d’un côté, et PS et divers gauche de l’autre, quelles que soient les déclarations enflammées des ténors dont je doute qu’elles aient beaucoup d’influence sur l’électeur dans son isoloir.

        • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 20:14

          @Alex,


          Oui vous pointez les accointances entre le FN et une partie de l’UMP



        • Jean Marine Jean Marine 20 mars 2015 16:52

          Quelques remarques sur votre texte.
           
          « Les sondages donnent le FN tout juste en tête avec 30%, talonné par l’UMP, donc rien n’est joué pour la place de premier parti de France »
          Non. Le FN est talonné par une alliance de plusieurs partis politiques (UMP, UDI & DVD). Nuance !
           
          « S’il fallait une preuve que les partis politiques œuvrent malheureusement pour leur stratégie personnelle et non pas pour le bien commun, nous en avons là, la preuve irréfutable. »
          Au risque de vous surprendre, les partis de gauche et de droite n’œuvrent plus pour le bien commun et les intérêts de la France depuis longtemps.
           
          Pour le 3ème tour, « quelle sera l’attitude des élus UMP, certains seront-ils tentés de s’allier au FN »
          Cela est également valable pour le PS. Du reste, il ne s’agit pas d’une alliance, mais d’un engagement formel et acté à respecter certaines mesures pour le bien commun en échange des voix des élus FN pour la présidence du département.


          • oncle archibald 20 mars 2015 17:10

            @Jean Marine ; «  il ne s’agit pas d’une alliance, mais d’un engagement formel et acté à respecter certaines mesures pour le bien commun en échange des voix des élus FN pour la présidence du département »


            Nous avons déjà connu cette situation lorsque Jacques Blanc dirigeait la région Languedoc Roussillon grâce aux voix de quelques élus FN et on ne peut pas dire que le bilan de cette gestion ait été plus mauvais que celui de Georges Freche lorsqu’il lui a succédé. 

            Il y a eu beaucoup moins de gaspillage de l’argent public donc du « bien commun » sous Jacques Blanc que sous Georges Freche.


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 20:16

            @oncle archibald,


            Voyez ce qui se passe dans les municipalités tenues par le FN, je n’ai pas l’impression que la démocratie y progresse, bien au contraire


          • oncle archibald 21 mars 2015 10:12

            @Pelletier Jean : moi je vous parle d’une expérience vécue il y a quelques années, lorsque Jacques Blanc quiétait centriste était Président de la région Languedoc Roussillon sans avoir de majorité simple et qu’il avait été élu avec les quatre ou cinq voix des élus FN. Ca se passait très bien malgré les cris d’orfraie de toute la gauche les mains en cornet pour crier holàlà ! Blanc s’est allié avec le FN ! Honte à lui ! Georges Freche qui a succédé à Jacques Blanc était sans doute bien plus « politique » mais beaucoup moins bon gestionnaire et les impôts de la région ont flambé comme des allumettes !


          • eric 20 mars 2015 16:56

            Il me semble que tant qu’a s’en prendre une, le PS a eu au moins l’intelligence d’envoyer les gauches de gauche au massacre. Faute d’alliance, il y aura quand même quelques élus PS, en revanche ses supplétifs et concurrent devraient globalement disparaître du paysage. Compte tenu des postes, du fric, etc à partager dans les département. De la façon dont cela finance le militantisme de gauche, de la culpabilité des sus dit si il y a 2 à 6% de départements qui passent FN, cela devrait permettre au PS de mettre le couteau sous la gorge à ses frondeurs comme à ses alliés pour la suite, et notamment pour les régionales.

            Pas sur que cela suffise face à l’immense désir de droite qui rassemble de l’ordre de 65 à 70% des électeurs autour d’un « tout sauf les gauches » depuis 2012, mais on comprend qu’ils essayent fautte d’un autre choix possible.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 20:17

              @eric,


              oui il y’a une nette majorité à droite au moins 60 % … c’est le choix des électeurs, ils verront,t à l’usage quand les acquis sociaux seront mis à mal …


            • gerard5567 20 mars 2015 20:33

              @eric
              65 à 70 % des électeurs ? Vous voulez sans doute dire des suffrages exprimés. Nombre d’électeurs ne se déplaceront pas.


            • berry 20 mars 2015 20:59

              @Pelletier Jean
              Les acquis sociaux sont moribonds avec la mondialisation.
               
              Ils sont financés à crédit, à grands coups de déficits......
              Leur fin est proche.


            • eric 20 mars 2015 21:01

              @berry Pelletier parle sans doute de la Loi Maxron, de la journée de carence des fonctionnaire et des baisses de retraites des mère de famille nombreuses.


            • zygzornifle zygzornifle 20 mars 2015 17:33

              Hollande s’est fait élire en tant qu’homme de gauche , il s’avère qu’il a fait une campagne de publicité mensongère pour se faire élire , j’aurai autant de plaisir a le faire dégager que j’en ai eut pour Sarkozy , ce n’est pas les mensonges et tromperies de son gouvernement qui me feront changer d’avis.....


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 mars 2015 20:11

                @zygzornifle

                personne ne vous demande de changer d’avis … mais il y aura d’autres échéances où il faudra choisir ..



              • gerard5567 20 mars 2015 20:27

                Pour qu’un parti, quel qu’il soit, puisse revendiquer une victoire, il faut, a minima, que l’abstention se situe au dessous de 50 % Si j’ai bien compris, cela n’en prend pas le chemin et on peut s’attendre à ce que le FNUMPS prenne une raclée mémorable.


                • La Dame du Lac La Dame du Lac 21 mars 2015 00:21

                  « La gauche ne pourra qu’enregistrer une défaite majeure. »

                  Champagne ! Il coulera à flot ce 22 Mars 2015.
                   A dimanche les amis, nous avons rendez-vous avec la France.


                  • Fergus Fergus 21 mars 2015 12:15

                    Bonjour, Jean.

                    J’entends tes arguments. Toutefois, lorsque tu écris « en raison de son irresponsabilité, la gauche sera absente au second tour dans la moitié des 2 054 cantons en lice », je ne suis pas d’accord avec toi :

                    L’irresponsabilité, pour des électeurs de gauche, n’est-elle pas, en effet, dans un accord de dupes des partis encore de gauche avec un PS qui ne l’est manifestement plus ? Le temps des faire-valoir mués en dindons de la farce électorale est derrière nous !


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 21 mars 2015 12:56

                      @Fergus,


                      bien sûr pour autant la division à la gauche du PS est aussi irresponsable et le refus de faire front commun contre le Front national va nous couter très très cher ..


                    • oncle archibald 22 mars 2015 12:40

                      @Pelletier Jean : « le refus de faire front commun contre le Front national va nous couter très très cher .. » au sens strict, oui, et c’est tant mieux. 


                      Marre de ces départements socialistes ou le clientélisme est la seule règle, ces conseils généraux et ces communes qui ne collectent l’impôt que pour le redistribuer à leurs copains et/ou acheter des voix en distribuant des passe droit. 

                      Si cette élection peut mettre un frein à la gabegie elle aura servi à quelque chose.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès