• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ensemble pour sauver la République

Ensemble pour sauver la République

« Je suis parti à Londres en 1940, je n’avais pas 20 ans. Quand j’imagine Marine Le Pen représenter la France, quand je réalise le risque qu’elle soit élue, je trouve cela monstrueux. Le Pen, je dis non. Le Pen, dans la vie politique française, représente la négation de tout ce pourquoi nous nous sommes battus. Le Pen, c’est la France de la réaction (…). Ce retour est effrayant. La France d’aujourd’hui n’est plus du tout celle de ma jeunesse. Malheureusement, la constante, c’est la réaction. Elle a traversé l’histoire. » (Daniel Cordier, le 30 avril 2017).

C’est la première fois que je vote moi-même à un second tour avec l’extrême droite. La dernière fois que j’ai fait une procuration à une élection, c’était justement en 2002, pour le second tour de l’élection présidentielle. J’étais en Russie et j’étais inquiet. J’avais quitté la France dans un état de déliquescence avancée, peu après le premier tour, qui avait qualifié Jean-Marie Le Pen pour le second tour, à la grande surprise et presque agacement de ce dernier.

J’avais beau me dire qu’il ne pouvait pas gagner, et à l’époque, toutes les forces vives s’étaient remuées pour éteindre le feu extrémiste, avec des manifestations spontanées de lycéens, de syndicalistes, etc., j’avais un peu peur. Je me disais que tout restait possible, que Jacques Chirac n’avait même pas obtenu 20% des voix au premier tour, qu’il était très impopulaire, qu’on le traitait à l’époque de "supermenteur" (rien à voir avec François Fillon), et qu’il était déjà âgé, 69 ans (mais plus jeune qu’Alain Juppé en 2017).

Jacques Chirac et Alain Juppé avaient profité de la stupeur et de la sidération du 21 avril 2002 pour verrouiller leur dispositif quelques jours plus tard, fonder l’UMP et phagocyter l’UDF qui a pu rester uniquement par la persévérance souvent solitaire de François Bayrou, déjà opposant à ce système bipartisan (et candidat au premier tour, flirtant avec les 7%).

Dans ce drôle d’entre-deux-tours, quinze ans plus tard, rien de toute cela. Certes, Emmanuel Macron est populaire, certes, il est jeune et peut aussi prétendre, d’une certaine manière, bouleverser le système, du moins le système des partis traditionnels, mais aucune mobilisation dans la rue, et aucune conscience de l’histoire qui se joue en ce moment pour beaucoup d’électeurs se sentant trahis, se sentant pas assez écoutés, se sentant exclus du jeu politique.

Alors, on entend un peu n’importe quoi. Que l’extrême droite, c’est très mal et il ne la faut absolument pas au pouvoir, mais pas question de voter pour son concurrent présidentiel. Pourtant, dans une démocratie, je ne vois pas comment on peut refuser la victoire de l’une sans voter pour l’autre : l’abstention et le vote blanc ne peuvent faire que le jeu de l’extrême droite qui veut provoquer l’indifférence et la banalisation alors que ce duel est d’une extrême gravité. Dormez tranquille, je m’occupe de tout, pourrait dire la présidente en congé du FN.

_yartiPresidentielle2017AU01

Jean-Louis Borloo a même dû sortir de sa réserve pour exprimer ce sentiment d’angoisse le 30 avril 2017 sur France 2 : « [Je suis] terrorisé [par les atermoiements de responsabilités politiques à voter en faveur d’Emmanuel Macron]. (…) Je pense que l’hypothèse d’une victoire du Front national, à la fois de Marine Le Pen et ensuite aux législatives, par l’effet mécanique de la Ve République, est parfaitement imaginable. (…) Les Français sont complètement désemparés [et peuvent être tentés par] des solutions simples de type bouc émissaire : "c’est la faute de l’autre, de l’Europe ou du monde". ».

Au "Journal du dimanche", Jean-Louis Borloo avait déclaré le 27 avril 2017 : « Je me suis tu jusqu’à présent. Aujourd’hui, j’ai décidé de parler car la situation est grave et le vote de dimanche engagera les Français sur un chemin irréversible pour une génération. (…) Je vois quelqu’un qui rassemble, qui défend un monde ouvert et solidaire, qui est transgressif, déterminé et courageux. S’il est élu, Emmanuel Macron sera un des plus jeunes chefs d’État, il est de la génération des Trudeau, Renzi… C’est une bonne nouvelle, n’ayons pas peur de notre jeunesse, de notre audace. La France est un vieux pays, mais c’est le peuple le plus jeune d’Europe. Modernité et tradition, c’est la France. (…) Face au danger, il faut sonner le tocsin. (…) Cette élection doit être un nouveau départ. On ne va pas quand même passer à côté de cet espoir-là ! ».

Conscience morale avec l’abolition de la peine de mort, l’ancien ministre Robert Badinter a pointé du doigt le 30 avril 2017 dans le "Journal du dimanche" une mesure désastreuse pour les valeurs républicaines : « Parmi tant de propositions critiquables, je considère comme la plus dangereuse l’instauration d’un principe constitutionnel de "préférence nationale". Elle ouvrirait la voie à des mesures humainement détestables, qu’il s’agisse notamment de l’école, des services de santé, des logements sociaux ou de l’emploi. Ce n’est pas en ajoutant la misère à la défiance qu’on pourra intégrer les étrangers établis légalement sur notre sol. ». Quant au silence de Jean-Luc Mélenchon, Robert Badinter l’a jugé très sévèrement : « S’abstenir aujourd’hui, c’est favoriser l’élection de Mme Le Pen. Si c’est un choix tactique, c’est une erreur politique. Si c’est l’expression d’une conviction, c’est plus grave encore. ».

_yartiPresidentielle2017AV02

Le 29 avril 2017 sur son blog, Alain Juppé a mis en garde : « Ce qui paraissait impossible il y a peu de temps encore n’est plus aujourd’hui improbable : Mme Le Pen peut devenir la Présidente de la République française ; à tout le moins, le score du Front national au second tour peut dépasser la barre des 40%, voire des 45%, ce qui serait déjà un coup de tonnerre politique. (…) La victoire de l’extrême droite en France constituerait un séisme géopolitique. L’Union Européenne qui peut résister au Brexit, et même en tirer profit, ne survivrait pas à un "Frexit". Je ne sous-estime pas le désamour de nos concitoyens pour l’Europe ; je mesure l’ampleur des changements qui seront nécessaires pour la remettre sur la bonne voie. Mais liquider la construction européenne que nous avons patiemment édifiée serait une aberration. Car l’Europe a réussi. Elle nous a apporté 70 ans de paix, ce que notre continent n’avait jamais connu depuis des siècles. Elle est aujourd’hui un espace de liberté et de prospérité comme il en existe peu au monde. (…) Ce n’est pas sans raison qu’elle attire de si puissants flux migratoires. (…) C’est la preuve d’une réussite. Comparons-nous ! ».

Et il a conclu ainsi : « Françaises et Français, je vous appelle solennellement à résister à la tentation de tout casser (..). Quand, dans une élection à deux candidats, on veut éliminer l’un, il n’y a pas d’autre solution que de voter pour l’autre. L’abstention ou le vote blanc, c’est un coup de pouce à Mme Le Pen. Je ne vous demande pas pour autant d’adhérer à la personne ou au programme d’E. Macron. (…) Il faut choisir. Après le scrutin présidentiel viendront d’autres échéances, à commencer par les élections législatives. Nous devrons alors reconstruire une proposition politique (…). Je vous adjure donc, mes chers compatriotes, de voter pour E. Macron parce qu’il est le seul, le 7 mai, à pouvoir éviter à la France le malheur du FN. (…) Je ne me lasserai donc pas de vous dire : Peuple de France, ressaisis-toi, reste fidèle à ton génie, aie confiance ! ».

C’est le message essentiel : voter pour Emmanuel Macron, ce n’est pas adhérer à son programme ni à ce qu’on peut penser de ce qu’il représente, c’est avant tout sauver la République sans exclure la possibilité de s’opposer à lui quelques semaines plus tard, lors des élections législatives.

D’ailleurs, plus le score d’Emmanuel Macron sera élevé, moins la victoire n’aura été la sienne mais plutôt celle des républicains. D’une certaine manière, l’intérêt stratégique d’Emmanuel Macron serait que Marine Le Pen obtienne au moins 45% pour ne laisser plus aucun espace politique entre elle et lui et recomposer entièrement le paysage politique sans les électeurs de François Fillon et sans ceux de Jean-Luc Mélenchon.

Sachant donner la réplique avec une pointe d’humour, Emmanuel Macron, lors de son meeting à la Villette le 1er mai 2017, n’a pas oublié de répondre mots pour mots aux attaques infamantes de sa concurrente quelques heures plus tôt à Villepinte : « Madame Le Pen a dit : c’est En Marche ou crève. Elle a raison. En Marche, c’est nous ! ».

C’est bien de cela qu’il s’agit : tout électeur qui ne glissera pas dans l’urne un bulletin Emmanuel Macron participera à l’éventualité du désastre français, à cette hypothèse folle d’un chef d’État d’extrême droite, d’un gouvernement d’extrême droite qui ferait renier au moins deux siècles sinon trois de son histoire.

_yartiPresidentielle2017AU03

C’est bien Marine Le Pen, la candidate du système, un système dont elle et sa famille, son clan, ont profité depuis quarante-cinq ans, qui ont occupé de nombreux sièges parlementaires pendant trente-trois ans mais n’ont rien fait de concret. Quel bilan ? Quel apport à la France ? Quelle contribution pour la rédaction de nouvelle loi ? Quelle proposition constructive ? Rien !

Juste la démagogie clientéliste et le rôle de pompier pyromane. Elle veut atteindre la magistrature suprême et elle n’est même pas allée à la convocation d’un juge. Elle veut du patriotisme industriel et elle fait fabriquer les T-shirts à sa dévotion …au Bengladesh ! À son meeting du 1er mai 2017 à Villepinte, elle a même plagié, mots à mots, plusieurs pages du discours de François Fillon prononcé au Puy-en-Velay le 15 avril 2017, et ce n’est pas un clin d’œil qui aurait nécessairement imposé d’indiquer la source de ce plagiat ! Ce n’est pas l’honnêteté intellectuelle de cette candidate qui va l’étouffer.

Depuis le premier tour, son père Jean-Marie Le Pen a eu le temps de sortir deux horreurs bourrées d’intolérance et d’irrespect. La première en fustigeant la sexualité du policier assassiné le 20 avril 2017 aux Champs-Élysées, rompant l’unité nationale qui devait se faire en hommage à toutes les victimes du terrorisme (hommage au capitaine Xavier Jugelé le 25 avril 2017 à la préfecture de police de Paris). La seconde en évoquant, le 1er mai 2017 sur la place des pyramides, la « tournée des cimetières » d’Emmanuel Macron qui était venu se recueillir au Mémorial de la Shoah à Paris, après Brahim Bouarram (assassiné par des militants d’extrême droite à Paris le 1er mai 1995) et Oradour-sur-Glane (le 28 avril 2017).

Marine Le Pen, c’est sa famille, son père, son compagnon, sa nièce, elle-même qui vivent confortablement des rentes que lui offre généreusement le système politique actuel, tandis qu’Emmanuel Macron, jamais élu, a même démissionné de la haute fonction publique pour être complètement indépendant.

Lors du duel télévisé du 3 mai 2017 (d'un niveau lamentablement bas), Marine Le Pen a montré son vrai visage, celui d'une punaise qui n'avait aucun programme pour les Français et qui ne savait que mentir et insulter son adversaire. Elle a montré son incompétence sur tous les dossiers économiques au point de consterner ses propres partisans et même son père. Le plus grave fut son accusation du supposé compte caché aux Bahamas : la rumeur avait pourtant démarré sur Internet seulement deux heures avant le début du débat et si elle n'en était pas à l'origine, elle n'aurait jamais pu être au courant à temps. Emmanuel Macron a eu raison de déposer plainte dès le lendemain pour mettre à jour les liens avec des médias russes.

Face aux valeurs, les 243 128 militants hystérisés de Jean-Luc Mélenchon ont répondu ce 2 mai 2017 de manière très disparate à la consultation sur leur comportement au second tour : 34,83% voteront Macron, 36,12% voteront blanc ou nul et 29,05% s’abstiendront. Quelle grave erreur pour 65% d’entre eux !

Comme disait Jean-Louis Borloo le 2 mai 2017 sur France Inter, monsieur blanc et madame abstention ne sont pas candidats au second tour de l’élection présidentielle. C’est pourtant simple et répétons-le : le seul moyen d’éviter l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir, c’est de voter pour son adversaire. C’est le seul moyen. C’est le principe d’une élection à deux tours. Le discours sur le vote blanc ou l’abstention, c’est un discours de premier tour, pas de second tour.

Il ne s’agit pas de culpabiliser (chacun est libre de faire ce qu’il veut, c’est le principe heureux de la démocratie) mais de responsabiliser. Il s’agit de voir la réalité électorale en face. C’est aberrant de vouloir "doser" le score d’Emmanuel Macron : si tous les opposants à Marine Le Pen votaient blanc ou s’abstenaient, Marine Le Pen serait largement élue. Cela veut dire que ceux qui votent blanc ou s’abstiennent espèrent quand même que certains voteront Emmanuel Macron. C’est très hypocrite, comme posture.

Si l’urgence, c’est d’éviter l’arrivée de Marine Le Pen, qui serait un événement irréversible, il n’y a qu’un seul choix possible. Ensuite, il y a les élections législatives pour soutenir un programme politique, et il y aura probablement un choix large et diversifié. Les communistes n’avaient pas hésité en 2002 ; ils avaient voté massivement pour Jacques Chirac et personne n’a pu penser que 82% des électeurs avaient adhéré et à la personne et au programme de Jacques Chirac.

Il est incompréhensible qu’un électeur qui ne veut absolument pas de Marine Le Pen à l’Élysée s’abstienne ou vote blanc. C’est non seulement incompréhensible, mais c’est complètement illogique. Si Marine Le Pen était élue, cet électeur aurait bien le temps de se mordre les doigts en se disant : ah, si j’avais su…

_yartiPresidentielle2017AU05

Bien malgré lui, Emmanuel Macron se retrouve donc en ultime sauveur de la République. Ce symbole lui donnera la gravité et la hauteur pour, je l’espère, la présider dans quelques jours avec dignité et rassemblement. Le peuple français ne veut plus des discours de haine ; il veut des actes concrets pour retrouver sa prospérité et sa croissance. Ce second tour de l’élection présidentielle devra laisser provisoirement de côté les préoccupations politiques pour ne se recentrer que sur les valeurs. La politique, ce sera le tour des élections législatives.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (04 mai 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Ensemble pour sauver la République.
Débat du second tour du 3 mai 2017.
Choisis ton camp, camarade !
Pourquoi Mélenchon est-il si confus pour le second tour ?
Résultats officiels du premier tour du 23 avril 2017.
Premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril 2017.
Les derniers sondages avant les urnes depuis 1965.
Qui sera nommé Premier Ministre en mai et juin 2017 ?
La Ve République.
L'autorité et la liberté.
Un Président exemplaire, c’est…
Deuxième débat télévisé du premier tour de l’élection présidentielle (4 avril 2017).
Les propositions des cinq grands candidats (20 mars 2017).
Programme 2017 de François Fillon (à télécharger).
Programme 2017 d’Emmanuel Macron (à télécharger).
Programme 2017 de Benoît Hamon (à télécharger).
Programme 2017 de Jean-Luc Mélenchon (à télécharger).
Programme 2017 de Marine Le Pen (à télécharger).
Le bilan comptable du quinquennat Hollande.
François Fillon.
Emmanuel Macron.
Benoît Hamon.
Jean-Luc Mélenchon.
Marine Le Pen.
Nicolas Dupont-Aignan.

_yartiPresidentielle2017AT01 

Moyenne des avis sur cet article :  1.34/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 5 mai 17:47

    Au fait, comment il va, Bayrou ?


    • Shawford Shawford 5 mai 17:52

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il est urgent de le laisser au frigo dans l’entre-deux-tours, maintenant qu’il s’est mis « au chaud » chez Macron :

      https://medium.com/@nicolasgregoire/pas-avant-le-deuxi%C3%A8me-tour-593526d58a2a


    • Ouallonsnous ? 6 mai 18:08

      @l’auteur

      « Ensemble, pour sauver la République »

      Il doute de rien le Sylvain, sa santé mentale se détériore encore à se faire des fumigations macronesques !

      "Macron n’a pas l’intention de se conduire en président ; Il n’a rien caché de ses projets mortifères : pas de consultations mais des ordonnances, adoration pour l’Europe telle qu’elle est ,alignement en tout sur les Atlantistes, gouvernement Européen, guerres partout avec l’OTAN sans se soucier de l’ONU, casse complète des maigres acquis du peuple .L’horreur" .


    • Lonzine 5 mai 17:47

      sauver la République en votant macron ? on va très vite en re-parler....


      • Pere Plexe Pere Plexe 5 mai 19:48

        @Lonzine
        Si on donne à république son sens initial c’est une évidence que Macron en est le garant.

        La 1ere république de Rome est une oligarchie qui succède à la monarchie.

        La république n’est en rien synonyme de démocratie.
        Les républiques islamiques en sont souvent des exemples

      • kako 6 mai 17:23

        @Lonzine

        Si Marine est élue, ça m’étonnerait que tu puisses parler de quoi que ce soit !


      • zygzornifle zygzornifle 5 mai 18:03

        Moi le sans dentier retraité sous le seuil de pauvreté voter Macron ? Et pis quoi encore, ce mec a du pur jus de Hollande dans les veines et comme il a fréquenté la finance et le pouvoir socialiste il est contaminé foutu perdu pour tout ce touche le social, les seuls promesses qu’il tiendra ce seront l’augmentation de la CSG la destruction du monde du travail en amplifiant la loi El Khomri et autres joyeusetés pour les autres promesse celles qui concernent le social vous pouvez vous brosser, vous frotter le cul au gant de crin jusqu’au sang ........ 


        • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 5 mai 18:13

          laisser provisoirement de côté les préoccupations politiques pour ne se recentrer que sur les valeurs

          Pour ceux qui voudraient plus de précisions sur les valeurs en questions, elles sont consultables ici.


          • pipiou 5 mai 18:25

            Sauver la République, rien que ça .

            J’ai même vu que des maires appelaient à voter Macron pour sauver la paix dans le Monde !
            Moi je crois qu’elle a carrément le pouvoir de pulvériser la galaxie.

            Et donc c’est Macron qui va reconquérir les territoires perdus de la république ?

            ...." l’affaire Merah témoignait d’un antisémitisme qui ne venait pas d’où on l’attendait, l’extrême droite. De là un malaise général. Souvenons-nous de la période qui sépare les meurtres de la mort de Merah sous les balles du GIGN. Il s’est écoulé une semaine durant laquelle un grand nombre des bien-pensants de ce pays, et en particulier les spécialistes du déni de réalité, étaient convaincus que l’assassin était un néo-nazi, un Breivik à la française. Le fait que Mohammed Merah fût musulman en a gêné plus d’un. Ainsi, l’ennemi n’était pas le bon. Pour descendre dans la rue, il fallait qu’il soit conforme, breveté d’extrême droite et blanc. Une certaine instrumentalisation de l’histoire, mais pas cette histoire elle-même évidemment, a paralysé la réflexion politique. On n’a cessé de rejouer les années noires en télescopant les situations jusqu’à voir dans tout immigré clandestin un Juif du Vel d’Hiv en 1942, comme s’il fallait racheter la mollesse et l’indifférence des aïeux. De surcroît, troublant était le fait que Merah était français, né en France… et qu’il était au collège au moment de la première édition des Territoires perdus de la République. Je veux dire par là que cela interroge l’Education nationale, et notamment cette idée un peu simple selon laquelle un bon enseignement de la Shoah ( ce qui est le cas en France) suffirait à endiguer racisme et antisémitisme."

            ça a été écrit en 2015, et la même paralysie continue s’étaler ici-même sur Agoravox.


              • Bernie 2 Bernie 2 5 mai 19:10

                Monsieur le racketteur de hérissons

                Pourriez vous arrêtez d’abuser des filtres dégeu photoshop, je viens de perdre 4 dixièmes sur chaque œil à la vue des dites photos.
                Avez vous un partenariat avec des opticiens afin de nous faire consommer des lunettes ?

                La lecture de l’article m’a fait perdre 3 dixièmes de plus tellement c’est indigent. Connaitriez vous un bon éleveur de labradors ? J’écris précipitamment ces mots avant que la nuit n’envahisse définitivement ma vie.

                Merci


                • eric 5 mai 20:24

                  Le modem partage avec la droite du PS le triste privilège d’avoir l’électorat le moins mixte socialement de France.

                  Cela commence à se voir vraiment : 70% des gens aisés voteraient Macron d’après les sondages.

                  Il y a quelque chose de particulièrement nauséabond à lire ces gens traiter le petit peuple de vichyste.

                  Pourtant, on sait bien que le mouvement en marche vient de Hollande, fils d’OAS, lui même élève du Vichyste Mitterrand qui dans sa jeunesse comme camelot du Roi, faisait le coup de main contre la république avec les ligues factieuses. On se souvient que lui, déjà était pensionnaire au fameux 104 rue de Vaugirard à Paris,e t on ne s’étonne guère dans ses conditions de ses sorties antisémites quand il n’avait plus rien à perdre, mais aussi de ses amitiés douteuses qu’il parvint longtemps à cacher.

                  Quand on sait que Macron fit ses études dans le collège Jésuite, ghetto pour gosses de riches d’Amiens, ou étudiât Wallerand de Saint Just, on ne s’étonne guère de son mépris pour les petits.

                  Comme par hasard, Ruffin en sort également.

                  Quand à Hollande, Royale, Et la plupart des ministres socialistes collègue de Macron, ils ont eux aussi fait leurs études dans l’enseignement catholique privé, bien à l’abri des pauvres.

                  Pour ceux qui ont vu le film « le chagrin et la pitié », pour moi qui ait encore connut dans notre village les survivant de la grotte du pas de l’aiguille (http://museedelaresistanceenligne.org/media4423-MA
                  mes voisins ou nos cousins et oncles qui étaient dans la résistance, je sais que là, il y avait une vraie mixité sociale.

                  Dans nos montagnes, ont disait fréquemment, « lui, je ne monterai pas avec lui au maquis. »
                  Voila en gros ce que m’inspire les Macronistes, surtout quand ils prétendent défendre la république contre le seul parti complètement républicain.

                  Complètement républicain ? Oui, Perineaud, le principal sociologue politologue de gauche spécialiste du FN, après toutes ses études sur ce parti, est arrivé à la conclusion scientifique que les électeurs du FN étaient des gens attachés aux valeurs de la troisième république, mais que « malheureusement, celles-ci étant dépassées ».

                  Dépassées par quoi ? Par le niveau de diplôme des 20% de nantis qui considèrent que le peuple est facho ?

                  Dimanche, les démocrates doivent faire barrage aux anti républicains macronistes porteurs de haine et d’apartheid social.

                  C’est urgent : le précédent, c’est Henry II : cela s’est terminé en guerre civile généralisée !


                  • PiXels PiXels 6 mai 10:47

                    @eric

                    .
                    « Oui, Perineaud, le principal sociologue politologue de gauche... »

                    J’étais tranquillou en train de boire mon petit café en même temps que je lisais les commentaires..... 
                    Et voila le travail. Du café plein mon bureau (heureusement que j’ai eu le réflexe de tourner la tête sinon j’en étais pour changer de clavier !)

                    Perineaud, le « politologue » qui squatte depuis plus de quinze ans tous les plateaux  (avec les sondologues, éditocrates, « économistes » et autres« spécialistes » en « pensée unique ») sur lesquels est « prêchée » ad nauseam la « bonne parole » !!!

                    C’est amusant.
                    Pour certains la « droite » commence à partir de feu le « PS » (y compris son « aile gauche »)
                    Pour d’autres, la « gauche » c’est à partir de Juppé (et ça englobe même le « courant Philippot » du FN.

                    Quand tous ensemble ils comprendront que ce « clivage » droite/gauche (entendu dans sa globalité) avec les partis ne sont qu’une des mâchoires du piège « suffrage universel » qui permet aux « 1% » de faire « élire » tous les cinq ans LEUR candidat.

                    Mais il semblerait que si ces 1% se partagent 50% des richesses, ils monopolisent également à eux seuls au minimum 51% de la « matière grise ».

                    Ou, a minima, ont peut affirmer qu’ils ont mieux compris ces deux concepts pourtant simples :

                    « l’union fait la force »
                    « diviser pour régner ».

                    Hormis pour les plus « sectaires » de l’UPR pour lesquels tout ce qui ne commence pas par « Art. 50 & Frexit » et n’est pas « labellisé » Assélineau doit aller direct à la corbeille... et les plus « partisans » des autres « chapelles »....
                    ... je conseille la lecture attentive de ce texte :


                  • Satournenkare 5 mai 20:46

                    "Pourtant, dans une démocratie, je ne vois pas comment on peut refuser la victoire de l’une sans voter pour l’autre : l’abstention et le vote blanc ne peuvent faire que le jeu de l’extrême droite"
                    Argument fallacieux : statistiquement et mathématiquement le vote blanc avantage le candidat en tête dan sles sondages ( si les sondages sont exacts ) pas l’inverse !!!

                    Je pense que l’hypothèse d’une victoire du Front national, à la fois de Marine Le Pen et ensuite aux législatives, par l’effet mécanique de la Ve République, est parfaitement imaginable
                    Il y a de forte chance qu elle n est, si elle est élue, aucune majorité aux parlement, ce qui n est pas le ca pour Macron avec tous les f..c.. qui ont retournés leurs vestes

                    Quant au silence de Jean-Luc Mélenchon, Robert Badinter l’a jugé très sévèrement : « S’abstenir aujourd’hui, c’est favoriser l’élection de Mme Le Pen. Si c’est un choix tactique, c’est une erreur politique. Si c’est l’expression d’une conviction, c’est plus grave encore. ». Toujours le même argument fallacieux ( le blanc profite a celui qui est devant et pas l inverse ) et on voit aussi ca conception de la « démocratie » c’est les leaders qui selon devrait dires aux autres quoi faire alors qu’ils sont sensés être leurs représentants !! De plus il reproche à Mélenchon d’avoir tenu parole ( une honte pour un politicien semble t il, et de ne pas avoir donné de consignes de votes et en prenant l’avis de ceux qu’il représente !!


                    • xana 5 mai 22:18

                      @Satournenkare

                      C’est vrai. N’avez-vous pas pensé comme moi que les sondages qu’on nous donne sont volontairement faussés, et qu’en réalité ce serait Marine la favorite ? Dans ce cas cela expliquerait pourquoi les médias et les pourris ont si peur que nous nous abstenions ...

                      Jean Xana


                    • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 mai 22:02
                      Ensemble pour sauver la République

                      J’peux pas... J’ai piscine !


                      • PiXels PiXels 6 mai 10:55

                        @Robert Lavigue
                        .

                        Je ne sais pas pourquoi mais j’ai comme l’impression que demain... les piscines vont connaître une affluence record et.... seront presque aussi « bourrées » que les urnes !

                        Pour ceux qui n’auraient pas compris, je crains que beaucoup de « nageurs du dimanche » votent « à l’insu de leur plein gré » (et je vous laisse deviner pour quel « candidat »).

                        Bon d’accord, je reconnais :
                        j’ai aussi mon petit côté « complotiste » !

                      • xana 5 mai 22:14

                        Je ne comprends pas que la modération laisse passer des textes comme celui-ci :
                        Ce n’est pas un article, c’est de la propagande sans colifichet.

                        Autant regarder TF1 ou écouter FranceInter.

                        Que des auteurs (et des commentateurs) donnent ici leur avis sur les candidats , soit, mais avec Sylvain Agoravox ressemble de plus en plus à un tract de En marche.

                        Même pour les inconditionnels de Macron ca doit être pénible à force.

                        Que fait la modération ?


                        • JC_Lavau JC_Lavau 5 mai 22:31

                          @xana Il semble très très fort que certains ont des comptes multiples, ce qui leur permet de voter plusieurs fois..


                        • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 mai 22:46

                          @xana

                          Que fait la modération ?

                          Quelle modération ?


                        • berry 6 mai 08:26

                          @xana
                          A mon avis, c’est un propagandiste à plein temps et il est payé avec nos impôts.


                        • mmbbb 6 mai 17:54

                          @berry mais la corde est usée. ROKA truc ne trompe personne Sauvez la Republique ? c’est une republique corrompue ou la voix du peuple est confisquée . Je suis pas un mouton et Macron n’est pas mon berger be be be


                        • sarcastelle 5 mai 22:32

                          Voilà tout ce que la république vous apporte : Le Pen, Macron et Rakotoarison. Acclamons le roi et réclamons son retour ! 


                          • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 mai 22:54

                            @sarcastelle

                            C’est malin !
                            Il va nous pondre 36 articles sur Mauras, désolé pour la graphie, mais Chalot prétend que c’est mieux avec un R.

                            J’ai vérifié, il a déjà fait de La Rocque et ses Croix de Feu, on échappera au moins à ça !


                          • Taverne Taverne 6 mai 00:45

                            En effet, on n’est pas obligé d’être anti système tout le temps. Tout principe comporte des exceptions, toute réalité nécessite des compromis avec elle. Je ne vois pas pourquoi un électeur qui glisserait un bulletin Macron par choix réfléchi en son âme et conscience pour faire barrage au FN devrait s’estimer traître envers le tout puissant dogme de la pensée anti système. Il ne se contredit pas s’il continue de penser anti système et qu’il refuse de penser printemps, une fois son geste de citoyen accompli. Et, de toute façon c’est pour cela que l’on a institué le secret de l’isoloir, rien ne l’oblige à dire pour qui il a voté ou même s’il a voté.


                            • Attilax Attilax 6 mai 03:04

                              @Taverne
                              Mais seulement une fois son geste accompli, hein ? Et sans rien dire à personne, juste dans le secret de l’isoloir, avec sa honte pour soi tout seul. Waow, impressionnant. Allons plus loin, on peut même aller jusqu’à « frimer » en passant pour un dur de dur devant les amis « rebelles » que l’on fréquente et mentir en disant qu’on a voté blanc, qui le saura ? Super plan ! Ça va en choquer quelques-uns, mais... Vous fournissez la cagoule de lâche gratuitement aussi ?
                              Et ben... je ne monterais pas un réseau de résistance avec vous.
                              Vous ne vous rendez même plus compte de ce que vous écrivez, Taverne !


                            • Freiheit 6 mai 12:07

                              @Attilax
                              Et oui ! Ils sont étranges ces « insoumis ».. Ils préfèrent voter pour le représentant des élites, des gagnants de la mondialisation...Ils répondent « présents » à l’UMPS. Ils se soumettent à la propagande des médias. Mais ils rejettent surtout la candidate de la France des pauvres gens et des territoires abandonnés. Plutôt sauver les bourgeois que de mettre le populo au pouvoir. Cela reste toujours la « classe dangereuse » n’est-ce-pas ?


                            • Attilax Attilax 7 mai 00:42

                              @Freiheit
                              Je ne crois pas que ce soit un FI. Mais ça ne change rien...


                            • Louve de France Louve de France 6 mai 00:59


                              J-1 avant la fin définitive de la France....

                              • damocles damocles 6 mai 17:07

                                @Louve de France
                                helas j’en ai bien peur ...


                              • Louve de France Louve de France 7 mai 14:22

                                @damocles


                                J’ai le regret d’annoncer aux macronistes béats que vous avez voté contre vous-mêmes. Par votre aveuglement, vous aurez l’homme des Rothschild. 

                              • agent ananas agent ananas 6 mai 07:18

                                Il ne s’agit pas de sauver la République, mais l’Empire...
                                Obama l’a très bien compris en usant de tout poids pour soutenir Macron.
                                Bref, seuls les Etats-Unis ont le droit de s’immiscer et interférer dans les élections à l’étranger, mais visiblement pas la Russie !
                                Hey Barack, mind your own business ...


                                • Piere CHALORY Piere CHALORY 6 mai 10:29

                                  @agent ananas


                                  Salut,

                                  ’’Bref, seuls les Etats-Unis ont le droit de s’immiscer et interférer dans les élections à l’étranger, mais visiblement pas la Russie !’’

                                  Heureusement, Obama ne représente plus les USA, désormais c’est Trump qui est clairement, ainsi que Poutine ; pro-MLP, mais eux ne se mêlent pas, du moins officiellement de ces élections hexagonales

                                  Quant à Obama, souvenons nous de son soutien à Hillary Clinton, alias Macron en équivalence marketing, qui devait remporter haut la main l’US présidence.

                                  Alors qui sait ? peut-être qu’Obama incitera les gens à voter MLP...

                                   smiley
                                  Quant à Rakoto et son appel à ’’sauver la république’’, vu sa popularité Avoxienne, il peut être certain que ; grâce cet article surréel, il donnera au moins quelques voix supplémentaires à Marine Le Pen !


                                   smiley






                                • PiXels PiXels 6 mai 11:03

                                  Quelqu’un (qui a lu l’article) pourrait-il me confirmer ?

                                  (j’avoue, y a longtemps que je ne perds plus mon temps à lire la daube à Raka(ille) !... je me contente de moinser direct avant de lire les coms)

                                  Il « invite » sérieusement (et sans rire) à voter Micron ?

                                  Pourtant, il n’y a pas si longtemps dans un de ses narticles (lu en « diagonale ») j’avais cru comprendre qu’il le traitait d’incompétent notoire !!??? (bon pour la « ponctuation... en fait NON ! C’est juste du »Raka")

                                  • izarn izarn 6 mai 11:12

                                    Macron, ce n’est pas sauver la république, dont on sait que depuis Maastricht, le TCE, Lisbonne, le traité Merkosy, TAFTA et CETA ; ces gens n’en ont rien à foutre...
                                    Fillon, Macron=Bilderberg=OTAN=USA
                                    Ils ont peur qu’on touche à l’euro en perdition :

                                    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/da/TARGET2_balances.png

                                    Depuis Mars 2015 les soldes négatifs de l’Espagne et de l’Italie s’amplifient. pourtant Draghi avait proposé « crédits illimités » l’hélicopter money de la BCE....Rien n’y fait, ça plonge. Désormais les Banques centrales nationales ont meme la possibilité d’acheter des bons d’état...Open bar...Depuis 2015.
                                    On dirait qu’on a tout essayé, meme aller contre les statuts d’origines de la BCE....
                                    Marine le Pen ? Un baisse de l’euro en perspective, l’euro peut passer sous le dollar (C’était le cas dans les années 2000, on en est pas mort !)
                                    Ce serait profitable pour les exportations hors zone euro. Justement pour Airbus ; le contre exemple stupide de Macron.
                                    Un baisse de l’euro, c’est une baisse patrimoniale, les capitalos les plus riches hurlent au scandale. Surtout une baisse de la rente par dévaluation de facto des titres détenus hors France, et dans les PIGS.. Hurlement chez les rentiers ! Ben ouais tu joues et tu perds, c’est ça le libéralisme ! On passe pas son temps toucher le jack pot sur le dos des pays voisins !
                                    Ils ont bonne mine les grands coeurs européistes !
                                    Mais de toute façon l’euro va leur péter à la figure, très bientot....
                                    Leur psychorigidité est donc aberrante. Ou alors ils suivent un calcul, contre les peuples.
                                    Alors quelle république la dedans ?
                                    Zéro !


                                    • microf 6 mai 12:36

                                      Il ya @xana qui a demandé pourquoi la modération a laissé passer une tel texte, et c´est vrai, car même si on n´aime pas MLP ou le FN. il ya des limites que cet article a franchi, mais après, je me suis ravisé, si on est démocrate, il ya ce principe qu´il faut accepter jusqu´au bout, alors, accordons á celui qui a écrit, qui a publié ce texte, ce principe, á savoir la démocratie.

                                      La France est en très grand danger si la candidate du FN ne passe pas.
                                      Il ne faut pas oublier que les élections en France ne sont pas seulement importantes pour la France, mais dans tout l´Empire Francais, á savoir, la Francophonie qui rassemble plus de 300 millions de personnes.
                                       Si la candidate du FN ne passait pas, pas parcequ´elle fera mieux et je me suis déjá exprimé á ce sujet, mais parceque son arrivée va occasionner une Revolution en France qui en a besoin pour se remettre, et dans la Francophonie pour ce construire.
                                      Son arrivée va provoquer cette Revolution qui va balayer la classe politique actuelle corrompue jusqu´á la moelle et qui est á l´origine de la décadence et de la France et de la Francophonie.
                                      De cette Revolution, sortira une nouvelle classe politique, genre Islande oú c´est le peuple qui a le pouvoir en mains et décide de son avenir, mais si on prend les mêmes et que l´on recommence, la France ne disparaitra pas, car un pays est éternel, mais quelle France... ?.


                                      • Norbert 6 mai 14:16

                                        @ L’auteur

                                        Ne vous en faites pas trop, l’heure du fascisme n’est pas encore tout à fait arrivée. Le jour où cela viendra, il n’y aura pas forcément besoin d’élection. Gagner des élections pour les vrais fascistes c’est comme une cerise sur le gâteau. Et puis s’il y a des élections, le signe le plus sûr que les heures sombres sont revenues sera votre propre bulletin de vote. Car voyez vous votre organe de pensée est atteint d’une boursoufflure qui se nome anticommunisme et qui déforme vos bonnes intentions aussi hideusement que la cirrhose gonfle le foie. 

                                        Si ce jour arrive, c’est probablement parce qu’en face un mouvement communiste crédible sera en passe d’être capable de changer la donne. A ce moment, comme il est de coutume, vous trouverez facilement en vous même et dans les médias toutes les bonnes raisons pour éviter ce que l’on nous a tous endoctriné à considérer comme le pire. 


                                        • P.-A. Teslier 6 mai 16:01

                                          pour sauver la République il faut éliminer MLP et Philippot du paysage politique.

                                          Il faut la remplacer par Marion, afin que le FN revienne à ses fondamentaux et ses 10 ou 12% à toutes les futures elections.


                                          • berry 6 mai 16:12

                                            @P.-A. Teslier
                                            Faites donc entrer 20 ou 30 millions d’arabes et d’africains !
                                            Ils votent à 90 % pour la gauche.
                                             
                                            La France sera crevée mais votre ripoublique sera sauvée.
                                            Toute la politique actuelle, en somme.


                                          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 6 mai 16:59

                                            Vous avez vu le premier volet de Star Wars ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès