Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande, l’attaque du vide

François Hollande, l’attaque du vide

Cette semaine, l’ancien premier secrétaire du Parti Socialiste était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 (vidéo en fin d’article). Celui qui espère (espérait ?) pouvoir être le candidat de son parti pour les élections présidentielles en 2012 a une nouvelle fois démontré l’inutilité totale et affligeante des socialistes.

Contradictions et mauvaise foi

François Hollande était bien mal à l’aise sur la question de l’expulsion des Roms. S’il a attaqué le gouvernement, il a bien été obligé de reconnaître que l’expulsion n’est pas vraiment une solution du fait des contraintes européennes qui permettent aux ressortissants de Roumanie et de Bulgarie la libre circulation au sein de l’intégralité de l’Union Européenne. S’il a soutenu qu’il fallait des réponses européenne, nationale et locale, il a bien été incapable d’esquisser le moindre début d’idée concrète, à part de proposer que tous les républicains s’y opposent, ce qui a déjà été fait…

Pour essayer de se dédouaner des problèmes actuels, il a souligné que c’est la droite qui a accepté l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne. A cela, on lui répondra que le Parti Socialiste ne s’y est pas opposé, ni à l’échelle nationale, ni à l’échelle européenne. Face à un gouvernement qui s’agite tout en sachant que les Roms pourront revenir et un PS un peu perdu, Nicolas Dupont-Aignan rappelle qu’il s’était opposé à cet élargissement et propose de rétablir un contrôle aux frontières, seule solution pour éviter rapidement et efficacement de tels débordements.

Le bisounours de l’économie

Mais le député de Corrèze n’a guère été plus brillant sur l’économie. Son diagnostic est le suivant : la compétitivité de la France est en berne, de même que ses comptes publics. Il faut donc à la fois faire un effort de redressement et soutenir la croissance. Passons sur le fait qu’il n’avait pas la moindre proposition pour soutenir la croissance, il n’était guère plus à l’aise pour évoquer le moyen d’améliorer la situation budgétaire du pays. La pression de Jean-Pierre Elkabbach lui demandant ce que les socialistes feraient lui a fait parler d’ajustement des recettes et des dépenses.

Mais le pire était sa critique de l’action du gouvernement. Il a commencé par dénoncer les hausses d’impôt du gouvernement, ce qui est presque comique pour un socialiste. Pense-t-il qu’il faudrait uniquement des baisses de dépenses ? Il aurait au moins pu dire qu’on était obligé d’en passer par là et faire le lien avec sa critique du bouclier fiscal, de la baisse de TVA pour la restauration ou des exonérations de charges pour les heures supplémentaires (encore que cela est bien insuffisant). Enfin, l’idée de raboter les niches fiscales est plutôt bonne et il aurait pu avoir le recul pour l’admettre.

Bref, de cette bouillie politique ne subsistait qu’une critique finalement très convenue et franchement paresseuse du gouvernement, sans la moindre proposition alternative. Pas étonnant qu’il n’arrive pas à convaincre les Français de son destin présidentiel…

Lire le très bon papier de Laurent de Boissieu sur les Roms, auquel je souscris totalement


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • geo63 26 août 2010 12:07

    Le prochain Président de la République (enfin ce qui en reste) va hériter d’une situation Sarkozienne, c’est tout dire. C’est la raison pour laquelle je ne souhaite absolument pas que François Hollande soit mêlé à la tragi-comédie qui va suivre, qui pourrait d’ailleurs devenir une tragédie authentique, car j’apprécie tout simplement le bonhomme même si cela fait ricaner.


    • Clojea CLOJEA 26 août 2010 12:08

      L’attaque du vide .... Bon titre. C’est normal quand on s’appelle Hollande, car n’y a-t-il pas des trous dans le fromage de Hollande ???
      Bon. Ok je sors. smiley


      • asterix asterix 26 août 2010 13:29

        Les éléphants socialistes vont tellement se taper dessus que leur candidat sera forcément désavoué par un minimum de 40 pour cent des votants. C’est la démocratie du pousse-toi de là que je m’y mette. Tous pour le peuple, tous pour moi.
        La politique politicienne, c’est pas que Sarko. 


        • leypanou 26 août 2010 15:24

          Quand François Hollande a avoué être d’accord avec le principe de l’augmentation de l’âge légal pour partir à la retraite, il s’est discrédité vis-à-vis d’une grande partie de la gauche. De toute façon, la gauche à la François Hollande ne diffère pas tellement de la majorité actuelle au niveau politique économique. A part des broutilles genre défense des sans papiers et autres clandestins, elle n’a rien d’autre à proposer. Quand à NDA et Debout la République, il faut lire ce que NDA disait dans Valeurs Actuelles d’il y a un certain temps pour mieux situer le mouvement politique.


          • saint_sebastien saint_sebastien 27 août 2010 07:58

            que disait il ?


          • Tythan 27 août 2010 11:17

            Je ne lis pas souvent valeurs actuelles... La dernière fois que j’avais vu NDA y intervenir, c’était lors d’un débat sur la zone euro avec Pierre Moscovoci, d’assez haute volée d’ailleurs. J’ai trouvé ce lien :


            http://www.valeursactuelles.com/dossier-d039actualit%C3%A9/dossier-d039actualit%C3%A9/d%C3%A9bat-et-si-revenait-au-franc20100603.html


          • LE CHAT LE CHAT 26 août 2010 16:31

            énarque formaté comme les autres , il n’a rien de mieux à proposer que ce que dicte Mr Barosso et DSK le fmiste , plus transparent que jamais , le flamby !  le hollande nouveau est arrivé , vraiment pas de quoi en faire un fromage !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès