Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Haro sur les livres

Haro sur les livres

Chaque jour qui passe apporte son lot d’attitudes que l’on croyait enfouies dans les livres d’histoire. Mais ne voilà-t-il pas que Nadine Morano (UMP) n’hésite pas à l’occasion de la dernière émission Mots Croisés sur le Service Public à affirmer sa volonté de faire la chasse aux livres dans les bibliothèques. Mais si la passionaria de Nicola Sarkozy se livre une fois de plus à l’un de ses usuels exercices d’idiotie, pour autant on assiste, par ailleurs, à une véritable offensive de l’extrême droite sur le terrain de la lecture publique.

Entre les déclarations de Béatrice Bourges, leader du Printemps français (tout un programme !) et celle de Jean-François Copé c’est bien à une offensive « main propre » sur les bibliothèques à laquelle on assiste. Mme Bourges n’hésite pas à déclarer : « Ces livres-là n’ont absolument rien à faire dans les bibliothèques. Au minimum, il faudrait les mettre dans des rayons à part. Les enfants doivent être éduqués par leurs parents. On est en train de fabriquer des enfants d’Etat ». On mesure la somme de préjugés et de fantasmes qu’une telle phrase peut receler, mais aussi le mal qu’elle peut faire dans une opinion publique désorientée.

Jean-François Copé, lui a franchi sans complexe la ligne jaune, prêt à tout, pour engranger un maximum de voix aux élections municipales, toutes les peurs sont les bienvenues. Il est vrai qu’un dernier sondage lui indique que 44 % des sympathisants UMP sont favorables à passer des accords avec le Front national. Sur le terrain fumeux de la théorie du genre, il est allé jusqu’à encourager les actions de l’extrême droite pour alimenter toutes les rumeurs les plus folles sur le sujet. Allant jusqu’à brandir et offrir à la vindicte populaire un ouvrage pour enfant « Tous à poil », inoffensif, bien qu’un peu provoquant.

Jean-François Copé devrait relire les contes de Grimm et ceux de la mythologie grecque, là oui, vraiment, il y a de quoi faire peur aux petits enfants. Mais cette offensive outrancière pétrie de chimères de la part du patron de l’UMP, n’est que l’expression de son désarroi et de son impossibilité à rassembler son parti sur un programme économique et social clair et convainquant.

L’école est un milieu propice pour attiser les peurs et les haines, aborder les problématiques du genre et celui des inégalités ouvre les portes de la boite de Pandore. Nous y sommes : haro sur les livres !

A cela, il n’y a qu’une seule chose à répondre, reprendre la déclaration de Mme Juliette Lenoir, directrice de la bibliothèque de Nancy et présidente de l’Association des directeurs des bibliothèques des grandes villes (ADBGV), à propos des grands principes régissant les bibliothèques : « Ils sont inscrits dans une Charte de 1991, ainsi que dans un Manifeste de l’Unesco. Les collections doivent refléter la diversité des opinions, l’évolution de la société, et être exemptes de toute forme de censure »

Je crois que tout est dit, encore faut-il que les responsables politiques qui ont encore un minimum de bon sens et l’âme démocratique chevillée au corps, l’affirment haut et fort.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Julien30 Julien30 13 février 2014 09:12

    Morano est une idiote mais sur ce coup elle a raison, une folle du parti socialiste a bien déclaré récemment que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents mais à l’état. De plus cette volonté d’enseigner la sexualité à travers l’égalité montre bien que le champ d’action de l’école empiète de plus en plus sur celui des parents. Bref, Pelletier, comme d’hab, à côté de la plaque.


    • Txotxock Txotxock 13 février 2014 11:57

      Répéter une connerie n’en a jamais fait une vérité.


    • Julien30 Julien30 13 février 2014 12:19

      Merci de votre apport au débat.


    • trevize trevize 13 février 2014 16:32

      Arrêtez de propager des fausses rumeurs. La socialo n’a jamis dit ça, elle a dit que les enfants n’appartiennt pas à leurs parents, et c’est un fait : les enfants ne sont pas des choses, on n’est plus au moyen-âge où on faisait des enfants pour avoir des bras en plus pour travailer les champs.
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/01/30/theorie-du-genre-laurence-rossignol-n-a-jamais-dit-que-les-enfants-appartiennent-a-l-etat_4357291_3224.html

      Je suis pas socialo, comme tout le monde j’en ai ras le bol de l’état français à toutes les sauces, mais propager des fausses information ça ne fait grandir personne et ça n’aide pas à résoudre les problèmes, ça ajoute juste à la cacophonie ambiante.


    • S2ndreal 13 février 2014 18:07

      Si les enfants sont des objets, vous avez raison de citer cet article du journal « Le Monde ». La jurisprudence et le droit de propriété décide des relations entre les enfants, leurs parents et l’état. Moi, j’y vois des personnes. Par conséquent, je ne peux que vomir sur cette vision utilitariste des enfants. Par conséquent, je ne peux pas partager le point de vue socialiste et libéral des enfants. Je ne peux pas non plus réduire les enfants à leurs seules pulsions sexuelles.
      Bref, je ne suis pas du tout d’accord avec l’auteur.


    • claude-michel claude-michel 13 février 2014 09:14

      Ce matin sur le Figaro un article intéressant..."

      Travesti dans une école : des parents très choqués

      Après avoir évoqué sa vie sexuelle très dense dans une récente interview, le poète David Dumortier est intervenu en classe de CM1.....Ce gouvernement ouvre la porte des écoles aux déviants sexuels.. ?


      • claude-michel claude-michel 13 février 2014 10:05

        Tiens..un pédophile me répond.. ?


      • 1984 13 février 2014 14:11

        C’est quoi un déviant sexuel ?
        C’est quoi un non déviant sexuel ?
        Un type qui prend pas la pose du missionnaire ?
        Un type qui baise pas comme toi ?
        On doit aller chercher son modèle de sexualité dans la bible, le coran, le talmud ou l’annuaire téléphonique ?
        La seule problématique en sexualité c’est quand c’est pratiqué sans consentement.
        Le reste c’est du bullshit de cureton !


      • Aldous Aldous 13 février 2014 15:19

        Chez libération ils l’ont cramé tous seul ce numéro pour pas qu’on le trouve :



        Ca répond à votre question ?

      • Aldous Aldous 13 février 2014 15:30

        C’est étrange votre argument du consentement comme unique limite.


        C’est exactement le même qu’avançait le pédophile Jaques Duguet dans le journal Libération le 25 janvier 1979 :

        "Pourquoi un homme n’aurait-il pas le droit d’aimer un enfant ? Un enfant qui aime un adulte, sait très bien qu’il ne peut pas encore donner, aussi, il comprend et il accepte très bien de recevoir. C’est un acte d’amour. C’est une de ses façons d’aimer et de le prouver. Ce fut le comportement avec moi des quelques garçons que j’ai sodomisés. Et puis disons les choses comme elles se passent. Il aime ressentir dans son corps, le membre viril de celui qu’il aime, d’être uni à lui, par la chair. Cela donne de grandes satisfactions. Il a aussi la satisfaction d’être agréable à celui qui le sodomise qui jouit en lui. Cela lui procure aussi une grande joie, car aimer c’est aussi bien donner que recevoir. Cela peut-être dur à admettre pour des profanes, mais c’est la réalité ."

        Aujourd’hui Libé ne publie plus ce genre d’ordures, mais on a des ministres de la culture qui se vantent d’avoir fait du tourisme sexuel homo-pédophile et personne n’est choqué.


      • 1984 13 février 2014 16:21

        Aldous, je considère évidemment l’age de la majorité comme le début d’une possibilité de consentement !
        Il n’y à qu’un endroit ou j’accepte les pédophiles, c’est la fosse commune !
        Mais attention à ce que la pédophilie ne devienne pas un instrument de manipulation en plus d’être une abomination !


      • Aldous Aldous 13 février 2014 17:24

        Ca va mieux en le disant car de nos jours on fait comme si les enfants étaient capable de supporter tout ce que supportent les adultes et comme si ils avaient une conscience assez développée pour donner un consentement éclairé.


      • legrind legrind 13 février 2014 18:23

        Bientôt un zoophile et un type qui couche avec sa sœur (consentante bien sûr !) viendront témoigner aussi dans les écoles, le changement c’est maintenant.


      • Aldous Aldous 13 février 2014 20:15

        La chèvre, comment on fait pour savoir qu’elle est consentante. Pour un ours, ok, si le zoophile revient vivant du rencard, c’est qu’il etait consentant... smiley mais la chèvre ?


      • 1984 13 février 2014 22:03

        C’est très simple, si la chèvre n’a pas les moyens d’exprimer son consentement, on doit considerer qu’elle ne l’est pas !


      • 1984 13 février 2014 22:06

        Legrind, je n’ai jamais soutenu l’intervention de qui que se soit a venir temoigner de sa sexualité dans les écoles. Je répondais sur la question du bien fondé du terme déviance sexuelle.
        C’est bizarre le nombre de gens qui vous colle des pensées que vous n’avez pas exprimées !


      • epicure 14 février 2014 18:15

        C’est marrant à défaut d’avoir des arguments rationnels pour défendre leur point de vu totalitaire et intolérant, ils renvoient tout ce qui leur plait pas à la pédophilie.
        Des gens qui ont assez peu de réflexion pour ne pas faire la différence entre des adultes consentants, et un adulte qui impose sa sexualité à un enfant non encore sexualisé.
        Incapable de faire la différence entre al liberté et l’oppression.

        Bref un discours orwelien typique : la liberté (sexuelle) c’est l’oppression (la pédophilie) .
        Et dans al même optique que dans 1984 , c’est à dire imposer une pensée totalitaire en coupant toute réflexion rationnelle (le rejet naturel de la pédophilie paralysant toute réflexion)
        Tout ce baratin ce n’est que de al manipulation qui montre le niveau des idées défendues par aldous et ses confrères.


      • zygzornifle zygzornifle 13 février 2014 09:26

        Ce gouvernement ne sait plus quelle connerie sortir pour faire passer les vrais problèmes insolvables pour lui au second plan.....


        • LE CHAT LE CHAT 13 février 2014 10:57

           rien que l’image montre que l’auteur godwine à donf , tant la gôôôche est affolée vu l’impopularité totale dont elle jouit actuellement !


          franchement , ça sert à quoi que le CSA se casse le cul à mettre des avertissements sur les films et les séries à la télé si on laisse des bouquins non appropriés pénétrer les maternelles !

          • howahkan howahkan Hotah 13 février 2014 11:01

            La bourde.........le PS est mort sauf avec le s de SIONISTE.....

            la lumière a éclairé l’ombre, le mensonge de la gauche qui est oligarchique comme la droite et chaque parti qui a aujourd’hui accès aux médias de masse donc le FN inclus bien sur , la pseudo gauche y compris communisto-bolchevique a toujours été, regardez l’histoire criminelle du bolchevisme avec son leader inconnu lev bronstein mais connu en fait Léon Trotski ....la france vit toutes proportion gardé une telle « mésaventure » sur le fond.....


            • Mowgli 13 février 2014 12:41

              « Les collections doivent refléter la diversité des opinions, l’évolution de la société, et être exemptes de toute forme de censure »

              Farpaitement ! Il faut y introduire « les 120 journées de Sodome » dès les petites classes, dès que les apprenants sont capables de (faire semblant de) lire ! Ne pas oublier les mémoires de Daniel Cohn-Bendit et comment il se faisait tripoter la bite par les gamin-e-s (j’ai bon pour l’orthographe, là ?) car faut réfléter l’évolution de la société. Il faut même inviter Dany dans les écoles primaires du pays pour dédicacer ses oeuvres, à poil, bien sûr, c’est pas lui qui refusera.

              Merci, camarade Pelletier !


              • LE CHAT LE CHAT 13 février 2014 13:33

                les onze mille verge de Guillaume Appolinaire en CE1 , ça aurait aussi de la gueule ! smiley


              • JL JL 13 février 2014 12:44

                A mon avis, s’il existe un ouvrage qui mérite d’être envoyé en Enfer, c’est bien Les mémoires d’un jeune Don-Juan’, de Guillaume Apollinaire édité à des centaines de milliers d’exemplaires chez Folio, 2€ , et que l’on trouve pourtant en meilleure place dans les FNAC et autres distributeurs.

                Un auteur prestigieux, un petit prix, quoi de mieux pour tenter les jeunes ?

                Une horreur.


                • Mowgli 13 février 2014 14:06

                  Dans « les chants de Maldoror » il y a un épisode où Maldoror éviscère une gamine comme on vide un poulet, mais en lui découpant le vagin au lieu du fion. Ça ferait une bonne introduction aux 120 jounées de Sodome. Non seulement une bonne introduction, mais aussi un bon complément, car je ne me souviens pas que Sade ait pensé à ça. Ça manque. Mais je me trompe peut-êre car cela fait des années que j’ai lu les 120 journées.


                • foufouille foufouille 13 février 2014 13:42

                  faut leur permettre les vidéos pornos. pour débuter, rien de « mieux » que le porno japonais en dessin animé
                   smiley
                   :->


                  • 1984 13 février 2014 14:17

                    L’auteur nous apprend que l’UMP veut interdire les livres sans nous rappeler que le PS interdit lui aussi les livres mais aussi les spectacles !
                    La vérité ne se trouve jamais dans les idées partisanes.


                    • bluerage 13 février 2014 19:53

                      1984 : bravo pour votre intervention, si ça ne tenait qu’à moi je vous donnerais +10.000, y a rien à rajouter, tout est dit,encore bravo !


                    • non667 13 février 2014 15:00

                      Au minimum, il faudrait les mettre dans des rayons à part.

                       coucou pelletier !!!!les revues porno/à poil sont bien placées au rayon du haut dans les librairies ! c’est normal ? smiley smiley smiley


                      • Aldous Aldous 13 février 2014 15:33

                        Article pleurnichard d’une victime imaginaire contre une oppression fictive.


                        Bref, rien.


                        • S2ndreal 13 février 2014 18:19

                          A l’auteur,

                          J’ai noté que la photo illustrant l’article montre un autodafé commis par des nazis. Cela éveille en moi plusieurs souvenirs. Dans tous les cas, j’y retrouve des gens convaincus de la justesse d’une théorie plus ou moins débile et qui ne marche pas. Comme il leur est impossible d’admettre que leur théorie est fausse, ils décident qu’ils sont victimes d’une opposition puissante et discrète (complot) qu’il faut débusquer et massacrer pour le bonheur de l’humanité. L’étape suivante consiste à trouver un groupe humain faible comme comploteur. Vu l’inadéquation de la théorie avec la réalité, le combat commence par des raisonnements avec leurs opposants, continue par des invectives puis des actes physiques sont commis. Chaque échec ne remet pas en cause la foi des croyants. Ils les convainquent de la nécessité absolue de taper plus fort. A la fin, c’est le massacre. Ce processus n’est pas typiquement nazi. Un régime éthiopien de gauche l’a fait à très grande échelle. D’autres exemples peuvent être trouvés.

                          Cette photo me fait croire que vous êtes engagé sur cette voie. J’espère avoir tort.


                          • spartacus spartacus 13 février 2014 19:11

                            Quel article d’une pauvreté de recherche intellectuelle, d’une pauvreté argumentaire comme d’une pauvreté de développement.

                            Et dire que ça vient du pire censeur bolchevique modérateur, qui censure pratiquement tous les articles d’opinion contraire à la sienne. 
                            Peut est faut il qu’il se censure aussi ?

                            • rocla+ rocla+ 13 février 2014 19:19

                              Pourquoi n’ interdit on pas des articles aussi niais ? 


                              Il veut prouver quoi cet auteur ?

                              • passtavie passtavie 13 février 2014 21:53

                                Je ne comprends pas... Quand je vais dans ma médiathèque, les enfants sont accompagnés de leur parents... Si le parent n’emprunte pas le livre pour son enfant, ou est le problème ? C’est le parent qui fait l’éducation, non ?
                                Concernant les ados, il me semble qu’ils sont assez grands pour faire la part des choses. Sinon il faut aussi leur interdire internet et les smartphones.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès