Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Henri IV, l’envers du galant

Henri IV, l’envers du galant

A l’occasion de la commémoration de la mort de ce roi, des historiens, proposent une autre lecture, aux antipodes de celle qu’on avait bien voulu nous inculquer.

Il y a 400 ans, et quelques jours, un nommé Ravaillac assassinait Henri IV, et une émission (vivre sa ville) consacrée à la commémoration de cet évènement donnait l’occasion, sur les ondes de France Culture, avec les commentaires de Jacques Pérot, et de Philippe Delorme, historiens et spécialistes d’Henri IV, d’en découvrir une autre vérité.
 
C’est entendu, Henri IV est l’inventeur de la "poule au pot," et bardé de son fidèle ministre des finances aurait convaincu les français des bienfaits des deux mamelles de la France. (le labourage, et le pâturage…)
 
Mais le temps passant, l’image s’effrite.
 
le Roi semble avoir un caractère moins bienveillant qu’on a bien voulu nous faire croire.
 
la réalité n’est pas toujours à l’avantage d’Henri IV : il est hâbleur, il promet plus qu’il ne tient, et c’est un impatient. lien
 
Sanguinaire et dépensier, il aime le luxe, le brillant (aujourd’hui on dirait le bling bling) pense d’abord à lui et à ses proches, pour lesquels il fait construire, ou améliorer des châteaux, des palais.
 
Pour s’en donner les moyens il accable les français d’impôts, lesquels, pour la grande majorité, n’en peuvent plus, et sont littéralement pris à la gorge.
 
Bien sur l’impôt direct est rééquilibré pour être « plus juste » : la taille qui rapportait 18 millions de livres en 1598, passa à moins de 14 millions en 1602, pour finir à 16 millions à la fin de son règne.
 
Sauf que pour compenser le « manque à gagner », ce sont les impôts indirects qui vont augmenter pour aller jusqu’à doubler entre 1600 et 1610. lien
 
En réalité, il écrasait les français d’impôts, ce qui expliquait en partie son impopularité.
 
On le voit, rien de nouveau sous le soleil.
 
2 jours avant la mort du Roi, une pauvre paysanne se pend avec ses six enfants parce qu’elle ne peut plus payer ses impôts.
 
Le Roi apprenant la nouvelle dit : « ce sont tous des canailles ».
 
Son adhésion à la religion catholique, pour laquelle il aurait prononcé cette phrase «  Paris vaut bien une messe  », est plus portée par la volonté de plaire au plus grand nombre que par une foi réelle.
 
Au point que lorsqu’on lui avait proposé de changer de religion, il aurait dit : «  mais comment ? La dague à la gorge  ».
 
Question bagatelle, on peut dire qu’il aimait courir le jupon, et que le fait d’être marié n’était pas un problème pour lui.
 
Des spécialistes ont essayé en vain de recenser ses maitresses, et n’ont pu que conclure qu’elles se comptaient par dizaines. lien
 
Mais avant toute chose, il était champion en communication, et on peut même dire qu’il en a créé le concept.
 
A sa mort, il n’y eut pas moins de 38 oraisons funèbres, dont le moins qu’on puisse en dire c’est qu’elles manquaient d’objectivité, ainsi que le dit Jacques Pérot, qui évoque le mythe du « bon » Roi Henri. lien
 
Les titres de ces oraisons sont évocateurs, comme celui-ci, par exemple : « larmes et sanglots de la désolée France  ».
 
Comme si le fait qu’il ait été assassiné faisait oublier la haine dont il était l’objet.
Ce qui frappe le plus, c’est que personne aujourd’hui, ou presque, ne se doute de l’impopularité et de la haine qu’il suscitait, et que son assassinat à fait pousser un grand « ouf  ! » de soulagement à la grande majorité des français.
 
Comme le dit Philippe Delorme, historien et journaliste, auteur du livre « Henri IV, les réalités d’un mythe  » (éditions de l’Archipel) : « on parle en effet d’un roi débonnaire, d’un conciliant, d’un réconciliateur, du roi tolérant, mais en réalité, ce roi qui était détesté des français de son vivant va être encensé, va devenir un mythe après sa mort, surtout au 18ème siècle, notamment grâce à Voltaire, puis au 19ème siècle grâce aux encyclopédistes qui vont faire d’Henri IV ce modèle du roi parfait, du roi attentif à son peuple alors que dans la réalité de son règne c’était très très différent (…) il gouvernait de manière autoritaire, et il écrasait les français d’impôts (…) quand il est mort, sa popularité était extrêmement basse (…) il a eu la chance de mourir au bon moment : les écrivains ont dit à ce moment : "c’est un fait merveilleux de savoir mourir quand il faut (…) c’est un roi qui a su créer autour de lui une légende". lien
 
Les journaux de son époque qui étaient payés par lui, ou par ses partisans le présentent comme un roi proche des gens, proche des paysans, comme cette anecdote de la poule au pot, qui est apocryphe (il est très probable qu’Henri IV n’a jamais parlé de poule au pot), (... ) c’est un roi très dépensier, qui dépense pour ses maitresses (…) il dépense énormément d’argent au jeu »
 
Il est à ce point impopulaire, que le maréchal d’Ornano lui dit, un an avant sa mort : « aucun roi n’a jamais été détesté autant que vous ! »
 
Son assassinat, rue de la ferronnerie le 14 mai 1610 par François Ravaillac est du à un concours de circonstances, assez improbable : son carrosse fut bloqué par un bouchon, du à l’exigüité de la petite rue : il s’était placé à gauche dans le carrosse, d’ordinaire, il se mettait à droite, et son assassin étant gaucher vit ainsi son geste facilité.
 
Clin d’œil de l’histoire fait à l’actualité, puisque l’une des principales manifestations concernant la commémoration de sa mort, s’est tenue à Chantilly, cette petite ville dont l’on parle beaucoup ces temps ci, puisque le maire n’est autre que Mr Woerth, ministre du budget d’un certain Sarkozy.
 
Pas étonnant donc que le président Sarkozy ait déposé une magnifique gerbe pour honorer la mémoire de ce Roi.
 
Au moment ou une pseudo enquête (puisque son directeur est aux ordres de l’Elysée) tente de blanchir le ministre du budget, c’est intéressant de se replonger dans l’histoire et d’en découvrir une réalité qui peut déranger.
 
Comme « Médiapart  » l’indique, l’ex-comptable de madame de Bettencourt confirme l’intégralité de son témoignage. lien
 
En résumé, il est clair que Sarkozy menacé tente de discréditer ce témoignage, et de pointer du doigt la presse qui le met en difficulté.
 
La boucle est bouclée, Henri IV a réussi à modifier son image avec la com, Sarkozy réussira-t-il ce challenge risqué ?
 
Laissons faire l’avenir.
 
Car comme disait mon vieil ami africain :
 
« L’ombre du pygmée est plus grande au soleil couchant ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • armand armand 13 juillet 2010 09:54

    Poussez plus loin ce parallèle, cher Auteur - n’y aurait-il pas du Kennedy chez notre Vert-galant ? Kennedy avait déjà amorcé la guerre du Vietnam, le Navarrais s’apprêtait à défier l’Espagne (d’ailleurs, Ravaillac n’aurait-il pas été manipulé par des agents de Philippe III ?).

    Même priapisme, même sens de la comm’, et même fin tragique, interdisant pendant longtemps que l’on touche à l’icône.

    Restera tout de même la fin des Guerres de Religion - est-ce véritablement son oeuvre, ou bien Henri III ne s’y serait-il pas parvenu s’il avait vécu ?

    Ceci dit, la bonne fortune du Navarrais vient aussi de la nécessité de trouver un beau mythe fondateur au premier des Bourbons... et donc à disqualifier les Valois.
    Personnellement, sans partager ses goûts, j’ai toujours préféré Henri III. Quant au Quatrième, mes maîtresses à moi je les préfère quand même baignées et parfumées...


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 10:10

      Armand,
      vous croyez ?
      lorsque j’ai écouté ce reportage, j’ai pensé qu’il était intéressant à le faire partager, afin de comprendre que l’histoire a parfois des dérapages, entre ce qui s’est réellement passé, et la réalité,
      et puis, comme vous avez du le remarquer, ce personnage m’en a fait penser à un autre, mais en aucun cas, il ne s’agit de Kennedy !
       smiley


    • brieli67 13 juillet 2010 19:53

      Alarmand

      le complément otero_mane du cycle des 1/2 mondaines
      http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=375

      Henri III de Navarre bat la Royale catho à Coutras.
      Quant au Vicomte de la Joyeuse, l’archi_mignon..... du Roi Polonais.
      Paix à son âme !


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 20:33

      brieli,
      ce Joyeuse avait donc un nom prédestiné,
       smiley


    • ravachol 13 juillet 2010 10:31

      Tres beau parrallelle entre henri IV et notre roitelet,je croit meme avoir entendu dire que Sarko
      pensait retablir le droit divin.Nicolas 1er,Jean 1er ca nous ferait un bon debut pour revenir aux
      grandes dynastie.N’oublions pas que cette idee a deja germe dans la tete d’un precedent president
      que Victor Hugo,tel Edwy plenel ne manquait pas de fustiger.
      Courage Monsieur Plenel Guernesey n’est pas si terrible


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 10:47

        Ravachol,
        il ne faudrait pas que sarkozy oublie comment a finit Henri IV...
        et comme la communication prend aujourd’hui un sens plus complet, plus ouvert, grêce à internet entre autres, je doute que, si la destinée de sarkozy soit la même que celle du vert galant, l’histoire serait changée en sa faveur.
        quant à la royauté rétablie en France, une rumeur en son temps laissait croire que De Gaulle y avait aussi pensé !
        si les lecteurs ont des infos la dessus ?
        je suis rassuré, quant à moi, sur le sort d’Edwy Pleynel, les abonnements se multiplient sur son site, et nous voila donc avec un nouveau média toujours plus crédible, et plus indépendant.
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • Defrance Defrance 14 juillet 2010 10:05

        @ Olivier Cabanel,

         « quant à la royauté rétablie en France, une rumeur en son temps laissait croire que De Gaulle y avait aussi pensé ! »

         Dans tout ce que j’ai pu lire de sa plume , il n’a jamais imaginé rétablir la Royauté .

         Par contre il voulait mettre en place une constitution capable d’avoir un gouvernement assez stable pour prendre et appliquer des décision, ce qui n’était pas le cas de la IV ème, ou les manœuvres des partis faisait régulièrement « sauter » les gouvernements.

         Il faut garder en tête que cette constitution est une des principale cause de la defaite eclair de la France en 1940, de la reprise des hostilités en Indochine en 1946...
         (des accords de paix furent signés en Mars 1946 (entre ho chi minh, leclerc et sainteny) envoyes de de Gaulle puis ensuite Hochi Minh dut attendre de mai a septembre, e France pour qu’un gouvernement soit formé en vue de concrétiser ces accords. Durant cette longue absence les « durs » ont tout fait pour rouvrir les hostilités !
         
         Le Général refuse, soupire : « Que n’étiez-vous à Bir Hakeim ? » Et confie en aparté, à ses plus proches collaborateurs : « Le comte de Paris à l’Elysée, pourquoi pas la reine des Gitans ? »

         


      • ravachol 14 juillet 2010 10:20

        Je voulais parler de napoleon3 dit le petit
        Lire d’ailleur « napoleon le petit, »pamphlet de victor hugo que l’on trouve aisement sur google et qui rappelle etrangement un de nos presidents comptemporain


      • olivier cabanel olivier cabanel 14 juillet 2010 11:24

        ravachol,
        très juste,
        je l’avais d’ailleurs évoqué dans un article ancien « napoléon sarkozy »
        et j’avais justement évoqué ce texte de victor hugo.
        merci de votre commentaire


      • ravachol 13 juillet 2010 10:49

        Pour les moinsseurs,sachez que si sarko reste jusqu’en 2012,avec les projets qu’il a pour internet
        Mediapart ne pourra peut etre pas rester en france.L’islande qui cherche de nouveau revenus
        se propose d’heberger les medias indesirables dans leurs pays, ou qui risquenr de le devenir


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 11:00

          ravachol,
          j’aime bien l’alternative qui est proposée :
          « si sarko reste jusqu’en 2012 »
          en effet, y a rien de moins sur,
          sa prestation pitoyable d’hier soir ne va rien arranger,
          comme médiapart, et d’autres l’ont dit :
          l’ex comptable de Liliane Bettencourt a confirmé l’intégralité de son témoignage, et à l’évidence, il apparait clairement qu’en échange de « on ne sait pas quoi : les 30 millions du bouclier fiscal ? », Liliane Bettencourt à bien donné au moins 150 000 euros pour la campagne de sarkozy, alors que la loi ne lui permet pas de dépasser 7500 euros.
          intéressant aussi de voir que hier, ni les 150 000 euros n’ont été évoqué, quant au bouclier fiscal, il é écarté çà avec dédain « laissez cela à d’autres » !
          mais qui est dupe ?
          on est déjà sur d’une chose, Woerth (le chevalier blanc !) va quitter son poste de trésorier de l’UMP...
          ce n’est qu’un début.


        • ravachol 13 juillet 2010 11:15

          Oui Olivier,Sarko demande a Woerth de demissionner,mais il y a un hic,woerth est ministre du travail donc plus de conflit d’interet.
          Qu’en deduisez vous ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 11:26

            ravachol,
            bien sur que si, même si Woerth démissionne un jour de son poste de trésorier de l’UMP, le conflit d’intérêt aura eu lieu. il aura été fondé.
            et le problème majeur que sarkozy a évité, (grace au silence de son « journaliste intervieweur ») c’est les 150 000 euros versés illégalement pour sa campagne par Liliane Bettencourt.
            c’est pour çà que l’affaire Bettencourt, remplacée par l’affaire Woerth, devient maintenant l’affaire sarkozy. et celle de l’ump.
             smiley


          • ravachol 13 juillet 2010 18:50

            Je voulait dire qu’implicitement sarko reconnait le conflit d’interet,car il essai de calmer le jeu en demissionant woerth alors que le probleme n’est plu,vu qu’il est ministre du travail


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 18:58

            ravachol,
            bien sur, vu comme çà, je suis d’accord,
            je me demande si woerth n’a pas un destin à la juppé :
            à payer pour un autre ?
             smiley


          • Pyrathome pyralene 13 juillet 2010 12:05

            Henri IV ou Nicolas 1 ? le premier a très mal fini et le deuxième va dans le même sens.....
            Un Ravaillac attend son heure.......


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 13:18

              Pyralène,
              l’assassinat n’est jamais une solution raisonnable, ni pour l’assassin, ni pour l’assassiné.
              la mort politique est bien plus crédible.
              et je crois que les conditions sont réunies.
              merci de ton commentaire.
               smiley


            • Clojea CLOJEA 13 juillet 2010 12:36

              Salut Olivier : Henri IV pas si populaire que ça.... Fort possible, d’ailleurs je me demande quel roi a été très populaire..... Toujours plus d’impôts et plus de train de vie. Rien de changé. Concernant, Médiapart et Edwy Pleynel, et sur le fait d’un média crédible, là je me méfie. Le sieur Pleynel, Trotsky bon teint mais aimant le luxe, est loin de remporter mes suffrages, à moins qu’il n’y ait eu un petit changement chez lui ???


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 13:21

                CLOJEA,
                je ne crois pas qu’il faille juger les journalistes sur leurs choix politiques.
                qu’ils soient de gauche, de droite, trotskystes, ou autres ne change rien, on leur demande seulement de respecter les règles de leur métier,
                en l’occurence, le bouffon qui a « interviewé » sarkozy hier soir a du faire (j’espère) honte à sa profession.
                aucune question gênante.
                comment peuvent-ils douter de la perte totale de crédibilité dont ils font l’objet aujorud’hui
                merci de ton commentaire.
                 smiley


              • bo bo 13 juillet 2010 13:18

                Sauf qu’à l’époque, il fallait risquer sa « peau » pour le pouvoir....et pour le garder....quand au reste de la gestion...les puissants ont toujours eu table mise...sauf qu’aujourd’hui, les mœurs s’étant « civilisées », il est bien rare qu’ils ne continuent pas une existence très confortable et bien douillette....


                • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 13:24

                  bo,
                  je ne crois pas que les choses aient vraiment changé,
                  ils risquent leur peau.
                  Kennedy en parlerait mieux que moi, mais il n’est pas en mesure de le faire.
                  et d’autres,
                  quant à « l’existence douillette », c’est eux qui voient avec leur conscience.
                  merci de ton commentaire.
                   smiley


                • bo bo 13 juillet 2010 18:12

                  Je pensais au « courage ». ......et à une anecdote qu’un membre de ma famille racontait avec plaisir sur ses années de guerre.
                  En effet, nos dirigeants actuels se déplacent avec un aréopage de protection (qui à part un très rare raté de temps en temps...<Kennedy étant l’exemple de ces 50 dernières années, etc..>) digne d’un blockhaus et au coût très élevé (Il y a qu’à voir les sommes dépensées pour chaque rencontre internationale publiée dans la presse)..... à comparer à un certain LECLERCQ de HAUTECLOCQUE, qui n’était pas particulièrement « tendre » dans son commandement, ce quil’ fait qu’ Il était détesté par certains de ces hommes... c’est ainsi qu’en Tunisie, lors d’une revue un soldat le mis en joue alors qu’il passait devant lui....le fusil s’enraya et le coup ne parti pas. LECLERCQ marcha vers lui et lui dit :« Vous me ferez 8 jours pour mauvais entretien de votre arme... »....plus un de ses hommes ne broncha.
                  Bonne soirèe.


                • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 18:53

                  bo,
                  merci de nous avoir rappelé cette anecdote sur Leclerc,
                  pour ma part, je ne la connaissez pas, et elle mérite de l’être,
                  à+


                • Defrance Defrance 14 juillet 2010 10:11

                  Mœurs Civilisés ? , Boulin c’est noyé dans moins de 50 cm d’eau après s’etre trainé , sur les talons jusqu’à l’étang ?
                   Les Douves du château de Chantilly ou des étang de la Reine Blanche sont nettement plus profond ?


                • LE CHAT LE CHAT 13 juillet 2010 15:06

                  salut Olivier ,
                  les rois étaient avant tout des hommes politiques , donc des menteurs , c’est dans leur nature !
                  alors notre Talonette 1er n’est que dans la droite succession d’une lignée de pinochios !  smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 17:38

                    Bonjour Le Chat,
                    talonette 1er devrait être débaptisé ;
                    je propose pipeau 1er, rapport à sa prestation d’hier soir,
                    la honte est sur le journaliste qui lui a servi de faire valoir,
                    comment peut on être si servile ? si peu curieux ? si peu courageux ?
                    pas étonnant que les journalistes dans leur ensemble soient si discrédités.
                    merci de ton commentaire, et reste à l’ombre.
                     smiley


                  • Dominitille 13 juillet 2010 15:26

                    Bonjour Olivier,
                    M Sarkozy est de petite noblesse mais ayant dans sa lignée des paysans. Ce sont les plus
                     hargneux, tout comme les bâtards légitimés de louis XIV.
                    Je lis en ce moment, l’ histoire de François 1er. Bien arrangée, cette histoire nous ferait apparaitre ce roi comme un roi près de ses sujets mais qui n’ hésitait pas à réclamer toujours plus d’ argent car il aimait par dessus tout le luxe, les femmes, les guerres.
                    Nicolas Sarkozy se voyait Louis XIV, n’ avait-il pas commencé à vouloir museler les institutions
                    car tel est son bon plaisir ? Seulement il ne sera que Louis XVI.
                    Les rois ne viennent au monde que pour diriger le royaume, et le repasser à leur successeur quant il y en a un.
                    En regardant la généalogie des rois de France, il s’ est toujours trouvé le grain de sable au bon endroit au bon moment pour faire basculer cette institution. Henri IV est devenu roi, je dirais par hasard, bien que le mot soit galvaudé. François 1er est devenu roi de la même façon.
                    En y regardant de plus près, ce passage de témoin ne s’ est fait que parceque la médecine n’ était pas assez évoluée et n’ a pas sû protéger les reines au moment de leur grossesse et de leurs couches. Très souvent, un cousin devenait roi, parceque la reine n’a pas pu donner au roi un descendant en bonne santé.
                    Imaginons un seul instant que le Hutin ait eu un fils en bonne santé, et que celui-ci ait engendré et ainsi de suite, demain, il est fort possible que rien ne se serait passé aux Champs Elysées.
                    Tout a commencé à basculer avec Louis XIV pas si intelligent que cela. Il a muselé non pas le peuple mais ses nobles. Louis XVI a dû se sentir terriblement seul les 14 juillet et 06 octobre. Où étaient ses nobles sa cour ? tous des lâches. 
                    La noblesse française a démérité en abandonnant son roi.
                    Je me demande combien de temps l’ UMP va mettre pour abandonner le sien ? 


                    • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 17:40

                      Dominitille,
                      merci de ta page d’histoire très intéressante,
                      elle est dans le droit fil de l’article,
                      à bientôt, !
                       smiley


                    • bo bo 13 juillet 2010 18:57

                      Quelle noblesse ?
                      La révolution Française a été le fruit entre autre d’une opposition d’une partie de la noblesse au Roi. Lisez les cahiers de doléances de 1789, la plupart des officiers militaires étaient francs- maçons : les listes des membres des loges sont disponibles dans les archives, l’armée de la Révolution a été encadrée par de nombreux nobles. La bataille de Valmy a opposé deux généraux appartenant à la même loge. ...il y eut un seul mort : le général prussien se retira ayant la bataille perdu sur le papier.
                      L’émigration n’a eu lieu qu’après la décapitation de Louis XVI et des officiers nobles ont continué à servir dans l’armée révolutionnaire. En 1796, un prince polonais est même venu « aidé » la révolution française avec 2 régiments de lanciers... il sera le dernier général de la Grande Armée libéré par les Russes, son nom est sur l’Arc de Triomphe........Jean Nicolas PACHE, grand révolutionnaire, maire de Paris, <mort dans son lit> et qui fit mettre la devise de la France sur la mairie de Paris était un ancien ministre de Louis XVI, gendre du Duc de Castries dont il avait épousé la fille naturelle...et habitait chez son beau-père pendant la révolution (son beau-père était un des royalistes les plus convaincus : mort dans son lit lui aussi !!)....etc..
                      Non l’histoire n’est pas aussi simple et ne mérite pas autant de « raccourcis »
                      Quand au pouvoir des Rois dit « absolu », il est loin d’être celui d’un président de la Véme république : Louis XI, qui souffrait de la goutte, a du déposer toute sa vaisselle en gage pour pouvoir consulter « un remède » conservé à la Sorbonne... et les impôts « royaux » : les parlements de province les retoquaient, ce qui obligeait le roi à composer et à tenir un lit de justice.
                      Le progrès de la Révolution est de nous avoir débarrassé de la religion (l’église catholique avait encore 6 cerfs dans un monastère de province en 1789.... et la condamnation du chevalier de LABARRE avait fait explosé le fossé entre les « élites intellectuelles » et la religion), ce qui a aboutit à la loi de séparation de l’église et de l’Etat un gros siècle après.
                      Pour le droit de vote à tous : il faudra attendre......la IVéme république...... une grande partie de tout cela se trouve dans les manuels de Droit Constitutionnel et d’Histoire des Institutions ....qu’il est bien utile de relire de temps à autre. Quand au « dérives » possibles du régime présidentiel les professeurs DUVERGER, BENOIT-JEANNEAU et d’autres grands professeurs avaient tout écrit après le vote de l’élection du président au suffrage universel..
                      Et quand à la séparation du pouvoir judiciaire de l’exécutif.....on attends encore.....
                      Bonsoir


                    • Frabri 13 juillet 2010 17:37

                      Pour la décroissance

                      « il faut remplacer l’amour du pouvoir par le pouvoir de l’amour ». Sri Aurobindo

                      Citation trouvée dans le message numéro 80 du « livre d’or des chômeurs heureux »

                      http://www.swisstools.net/guestbook.asp?numero=7748

                      « Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ». Lord Acton

                      http://www.libres.org/francais/dossiers/corruption/corruption_e0704.htm


                      • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 17:41

                        Frabri,
                        très belle phrase que l’on devrait graver au fronton de chaque mairie,
                        et qui pourrait servir d’argument à une nouvelle marseillaise plus citoyenne, et moins sanglante,
                        merci des liens proposés,
                        très riches en informations.
                         smiley


                      • easy easy 13 juillet 2010 18:06

                        Sous le règne du Vert galant, un frère et une soeur, Julien et Marguerite de Ravalet, ont eu une liaison (alors qu’elle avait été mariée à un nobliau de Normandie)
                        Elle a même été enceinte de son frère
                        Ils ont fugué, se sont planqués à Paris. La Police les a retrouvés. La Justice les a condamnés à mort ; Leur père a demandé la grâce au roi qui l’a refusée. Ces jeunes d’environ 18 ans furent donc décapités en place de grève. en 1603.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 13 juillet 2010 18:55

                          easy,
                          çà confirme le peu de noblesse de ce roi qui aurait au moins du accorder la grâce à ces deux amoureux,
                          merci de m’avoir appris cet épisode.
                          à+


                        • Ensor 13 juillet 2010 20:38

                          Bonsoir,

                          J’ignorais ce côté désagréable du « bon Roi Henri IV » . Quant aux retraits d’espèces, effectués par la comptable, il est surprenant, qu’il n’y ai jamais eu d’intervention du Ministre des Finances ou alors la banque de Mme Bettencourt à « oublié » de signaler ces nombreux retraits à TRACFIN, comme l’exige pourtant la réglementation.


                          • brieli67 14 juillet 2010 01:03

                            Lupanar ?

                            Parc aux cerfs  ?

                            Salon bleu ?

                            Le Royaume a pris en charge 39 « accidents » rien que pour le Bien_Aimé

                            Qu’en est il des bâtards ( enfants naturels) de la République ?

                            D’ailleurs :
                            En France, si tu mens, tu es élu deux fois : théorème Mitterrand, théorème Chirac !


                            • Defrance Defrance 14 juillet 2010 10:15

                              Pour qu’il y ait un roi, il faut une religion ? Or les religions , en général font maintenant plutot sourire (a part les intégristes bien sur)

                               La seule religion qui gère la politique actuelement est celle de l’Argent ?


                              • olivier cabanel olivier cabanel 14 juillet 2010 11:21

                                Defrance,
                                pas sur que les religions fasse sourire aujourd’hui !
                                regardez ce qui s’est passé avec la religion catholique récemment,
                                pédophilie cachée,
                                ex nazis couverts et planqués par l’église catholique,
                                quant aux autres religions, n’oubliez pas que les sectes fleurissent toute l’année,
                                les églises sont très puissantes dans le monde, et oeuvrent en sous main pour les gouvernements, comme pour les royaumes,
                                non ?
                                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès