Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Il est urgent de réinventer la démocratie

Il est urgent de réinventer la démocratie

Sommes-nous en démocratie ? Bien sûr ! Il y a des élections et nous avons le choix entre plusieurs partis... Examinons cela.

Une démocratie c'est, entre autres, un gouvernement contrôlé par un parlement représentatif. Est-ce le cas aujourd'hui ?

Les partis politiques investissant les candidats aux élections, nous nous retrouvons avec un exécutif et une majorité parlementaire "consanguines", dont les membres appartiennent à la même "bande". Comment imaginer alors que le Parlement ou les conseils (pour les collectivités locales) contrôlent effectivement les exécutifs.

Les partis sont-ils représentatifs ?

Le nombre des abstentions nous indique que beaucoup ne se retrouvent dans aucun parti. Un grand nombre d'électeurs exprime un vote de contestation en votant pour les partis opposés au parti qu'il conteste. Les partis proposent un programme, c'est tout ou rien, tant pis si leurs électeurs n'approuvent qu'une partie du "package".

Les partis expriment-ils la volonté des citoyens et défendent-ils leurs intérêts ?

Comme on le constate, les partis sont des pépinières de leaders, dominateurs, ambitieux, vaniteux, mégalomanes, égocentriques entourés de quelques militants naïfs ou soumis, "des paniers de crabes" inspirés essentiellement par leur stratégie de prise du pouvoir. Qui peut encore croire que les ambitions personnelles de ces leaders coïncident avec la volonté ou l’intérêt des citoyens ? Plus grand monde d'après les derniers sondages. On peut d'ailleurs les entendre dire sans gène : j'ai mes convictions, je sais mieux que les citoyens ce qui est bien pour eux... je ferai leur bonheur malgré eux... Les entendez-vous déclarer qu'ils souhaitent se conformer la volonté des citoyen ? Qui est le souverain le peuple ou le leader politique ? Notre système politique soi-disant démocratique est en fait une oligarchie.

Quelles solutions ?

La démocratie participative, c'est donner le pouvoir aux activistes ; Ils ne représentent pas la majorité. C'est aussi croire que tous les problèmes et les arbitrages sont d'une simplicité telle que n'importe quel citoyen, sans avoir étudié au fond les dossiers, peut décider. Sans parler des manipulations trop faciles.

Revenons donc aux sources. A l'origine, les Grecs inventeur de la démocratie pensaient que le mode électif était par nature aristocratique et que seul le tirage au sort était par nature démocratique : Par exemple, lors d'un procès, accepteriez-vous d'être jugé par un jury élu ? Essayons de moderniser cette idée.

Tirons au sort des électeurs âgés entre 30 et 60 ans ; pour avoir suffisamment d'expérience de la vie et avoir encore suffisamment de vitalité.

Donnons leur une formation de base en droit, politique, comptabilité, économie, sociologie, philosophie... pendant quelques mois.

Ne retenons que 80% des meilleurs : un analphabète ne fera jamais un bon représentant.

Constituons avec ceux-ci un parlement élu pour 5 ans renouvelable par 1/5e tous les ans, ce qui permettrait aux plus anciens d'encadrer les nouveaux arrivants. Ces parlementaires seraient entourer d'assistants et de conseillers pour étudier les dossiers.

Nous disposerions alors d'un parlement statistiquement représentatif (genre, origine, classe sociale...), mieux formé pour la fonction qu'aujourd'hui, mieux entouré, et surtout indépendant de l’exécutif et des partis.

L'exécutif serait bien sûr élu, car une société ne peut se priver des talents pour diriger la nation et qu'un talent ne se tire pas au sort.

Le Parlement pourrait censurer une décision du gouvernement. Le gouvernement pourrait mettre son veto à une décision du Parlement. Si nécessaire, l'un et l'autre pourraient en appeler aux citoyens pour arbitrer un différent par référendum.

Les citoyens, vivant à nouveau en démocratie et sachant qu'ils pourraient être un jour appelés s'intéresseraient à nouveau à la politique. Il en serait fini du spectacle nauséabond que l'oligarchie politique nous inflige depuis des décennies.

Le futur sera démocratique ou totalitaire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 octobre 2015 10:24

    Nos institutions sont suffisantes.
    Nous avons besoin essentiellement de concepts socio-économiques nouveaux que les « politicards » récupéreront pour se faire élire en étant enfin contraints de les appliquer.
    En démocratie, on élit toujours les « politicards » qu’on mérite ! ! !


    • vivelademocratie 26 octobre 2015 10:49

      @Jean-Pierre Llabrés
      Vous avez raison, nos institutions seraient même « suffisantes »... pour une tyrannie. La question est sont elles démocratiques...


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 octobre 2015 07:40

      @vivelademocratie

      Bien sûr que nos institutions sont démocratiques !
      La preuve, vous le dites vous-mêmes : Vous pouvez même élire des tyrans ! ! ! ...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 octobre 2015 02:40

      @Jean-Pierre Llabrés


       Parler de démocratie représentative est une évidente contradiction . Les Grec le savaient...... Aujourd’hui, la démocratie directe est possible. Elle dérange beaucoup et on se battra avant d’y arriver. Mais elle est inéluctable.



      PJCA




    • fred.foyn Le p’tit Charles 26 octobre 2015 11:02
      Démocratie...mot fourre tout au service des impuissants qui veulent nous enfumer gratis...vu le nombre de couillons qui votent pour eux.. ?...Pourquoi pas « Liberté » pendant que vous y êtes...

      • zygzornifle zygzornifle 26 octobre 2015 12:13

        faudrait déjà que les politiques ouvrent le dictionnaire pour savoir ce que démocratie veut dire.....


        • zygzornifle zygzornifle 26 octobre 2015 12:15

          VOLTAIRE : « la politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »......


          • vesjem vesjem 26 octobre 2015 12:19

            une simple mesure démocratique de nature à diminuer le rôle des lobbies et redonner une liberté totale aux élus :
            imposer le vote à bulletin secret dans toutes les assemblées (municipales , régionales , nationales , européenne etc...) ;
            mais comme beaucoup encaissent des pots de vins , cette mesure semble compromise 


            • Attilax Attilax 26 octobre 2015 12:29

              Nous n’avons jamais été en démocratie, nous sommes une république et contrairement à ce que la majorité des gens pensent, cela n’a rien à voir : dans une démocratie (Athènes), les citoyens votent directement pour leurs lois et leurs représentants non professionnels sont tirés au sort pour un unique mandat, tandis que dans une république (Rome), les électeurs votent pour des professionnels triés sur le volet, censés les représenter. Par essence, une vraie démocratie DOIT être d’essence populaire et directe, et est donc le rigoureux contraire d’une république où quelques « sages » sont supposés nous guider avec intelligence.
              Il y a peu d’analphabètes en France, et je ne crois pas qu’une politique menée par l’ensemble des citoyens français seraient pire que celle de nos élites actuelles. Les gens sont « cons », d’accord, mais ce n’est pas le problème : ils sauraient faire primer l’intérêt général, eux... Comment notre élite sortie de l’ENA le pourrait-elle ?


              • Ruut Ruut 26 octobre 2015 12:32

                Dans ton système, ce seront les secrétaires d’états qui auront le pouvoir, car ils dicteront aux élus les conduites a tenir.

                A mois que dés l’école les lois et règles soient enseignées a tous les citoyens.
                Mais qui peux les expliquer aux enfants tant celles existantes sont moralement inacceptables.


                • captain_fred captain_fred 26 octobre 2015 12:59

                  On pourrait ajouter que le vote n’est qu’une farce étant donné 
                  que les candidats sont présélectionnés à l’avance par ceux qui tirent vraiment les ficelles.

                  Le peuple n’est autorisé qu’à voter parmi ces gens.
                  Ce n’est pas cela la démocratie.




                  • Doume65 26 octobre 2015 13:11

                    @l’auteur
                    «  les partis sont des pépinières de leaders »

                    Aurais-tu en tête les « Young Leaders » de la très respectable « French American Foundation » dont tant de membres sont intégrés dans les gouvernements Hollande ?


                    • tashrin 26 octobre 2015 13:59

                      A peu pres d’accord sur le constat initial, mais les solutions proposées sont quelque peu naives à mon sens
                      Déjà, en quoi un tirage au sort serait il le garant d’une représentation statistiquement proportionnelle ? C’est à dire qu’on se debrouille pr tirer au sort tant de % de blancs, de noirs, de jeunes, de vieux, de progressistes, de réacs, de riches, de pauvres, d’hommes, de femmes, etc ... ?
                      C’est du hasard orienté quoi... Si en plus vous excluez une categorie de la population de la représentation nationale (ceux que vous appelez les analphabetes), ca revient à reproduire la selection aristocratique que vous rejetez


                      • sleeping-zombie 26 octobre 2015 23:15

                        @tashrin
                        Déjà, en quoi un tirage au sort serait il le garant d’une représentation statistiquement proportionnelle ?

                        C’est une loi mathématique : si on somme suffisamment de foi un variable aléatoire, le résultat sera toujours pas trop loin de la moyenne.
                        Prend un exemple avec un dé. 6 faces, numérotées de 1 à 6 moyenne 3.5.
                        Si tu lances le dé, tu as 1 chances de 6 de faire chaque résultat. Le résultat moyen (3 ou 4) a autant de chance de sortir que les extrêmes (1 ou 6).
                        Maintenant, lances 2 dés, et fais la somme. moyenne 7, résultats de 2 à 12. Probabilité de faire 2 ou 12 : 1 sur 36. Probabilité de faire 7 : 1 sur 6. Un résultat proche de la moyenne aura beaucoup plus de chance de sortir.
                        Et ce phénomène s’accentue si on augmente le nombre de lancer.

                        Pour en revenir au sujet : si on sélectionne vraiment aléatoirement 500 personnes parmi toute la population, on a quasiment aucune chance de tomber sur 500 hommes-blancs-sexagénaire-gagnant-plus-de-100k€-annuels.
                        On a pas besoin de faire de contrôle a priori, quelque soit le soit le critère testé.

                        +1 sur les analphabètes : pas de raison de les exclure. Pas plus que les prisonniers d’ailleurs. on devrait tirer au hasard parmi tous ceux qui ont le droit de vote. Au moins, ça servirait à quelque chose de s’inscrire :D


                      • tashrin 27 octobre 2015 13:57

                        @sleeping-zombie

                        Pour en revenir au sujet : si on sélectionne vraiment aléatoirement 500 personnes parmi toute la population, on a quasiment aucune chance de tomber sur 500 hommes-blancs-sexagénaire-gagnant-plus-de-100k€-annuels.

                        oui oui j’ai quelques notions de statistiques, modestes j’avoue
                        mais quasiment aucune chance n’est pas aucune chance, tout comme de voir sortir 3 fois de suite le zero à la roulette. Ca peut, c’est le hasard
                        Donc si le critere de base, c’est la représentativité, comme semble le suggerer l’article, du coup la solution proposée ne sera pas pleinement efficace.
                        Sans compter que si l’on selectionne les « candidats » sur la liste des inscrits, de fait on introduit un biais supplementaire


                      • sleeping-zombie 27 octobre 2015 22:12


                        @tashrin
                        Donc si le critere de base, c’est la représentativité, comme semble le suggerer l’article, du coup la solution proposée ne sera pas pleinement efficace

                        Le problème, c’est « comment mesurer l’efficacité de la représentativité »  ?
                        Vu comme tu as l’air de le formuler, c’est quelque chose comme « chaque catégorie a un poids dans l’assemblée identique à celui dans la population ». Mais le pépin, c’est de définir la liste des catégories...
                        Prenons quelques critères :
                        -le niveau de revenu : ...on peut faire une flopée de tranche, mais de « rien » à « 1 milliard par an », on en a bien 7 minimum.
                        -le niveau de richesse (parce qu’on peut être riche sans avoir de revenu) : allez, encore 7.
                        Rien qu’ici, j’ai 49 catégories.

                        Allez, on rajoute des critères biologiques : (a titre perso, ça me parait pas pertinent, mais y aura de la demande)
                        -le sexe : 2 possibles
                        -l’age : avec 1 tranche par dizaine de la majorité à la mort, on en a 8
                        -la teinte de peau : en grattant un peu, on peut bien en trouver 8 encore.
                        -la taille (parce que si les noirs ont leur catégorie, pourquoi pas les gens de moins d’1m50 ?) : soyons flous : 5 (de très petit à très grand)
                        -le poids (même raison) : encore 5.
                        Restons-en là, et on a déjà 3200 catégories.

                        Rien que ces 2 familles de critères combinées nous donne déjà 156 800 catégories possibles.
                        Et j’ai pas encore parlé de critères culturels (comme la religion ou le sport favori), ou identitaire (comme la religion, le sport favori ou l’orientation sexuelle).
                        ...
                        Et si après une telle liste, on s’aperçoit qu’il n’y a aucun roux dans l’assemblée ? ou nombre ridiculement faible de gauchers, ou de daltonien ?

                        Bref, on s’en sort pas. Si tu fais une liste de catégories, soit elle est tellement précise que chacun est son propre représentant, soit elle mettra au moins 2 personnes dans le même panier, et là tu peux être sûr que l’un des 2 niera la représentativité de l’autre en prenant prétexte d’un truc pas forcément pertinent.
                        tiens par exemple :
                        http://www.slate.fr/story/54963/chirac-hollande-pompidou-presidents-centre

                        C’est vrai qu’un tirage au sort ne « garanti » rien, mais si on tire au sort 500 personnes, voire 1000 ou 1500, on a une sorte de garantie statistique d’avoir une proportion relativement comparativement à la population


                      • sleeping-zombie 27 octobre 2015 22:14

                        @tashrin
                        Sans compter que si l’on selectionne les « candidats » sur la liste des inscrits, de fait on introduit un biais supplementaire

                        faut bien les sélectionner quelque part... c’est certes biaisé, mais moins que de téléphoner au hasard, ou les piocher dans le parc Monceau au coeur du 8eme :D


                      • tashrin 28 octobre 2015 01:19

                        @sleeping-zombie
                        pas faux


                      • soi même 26 octobre 2015 15:03

                        Il a une chose que l’on n’aborde pas asse car c’est perdue de vue recareré les lois pour quelles soient plus intelligible par tous et surtout plus restrictive dans leur compétence afin que tous à chacun puisent en saisir l’esprit et surtout pour elle ne puissent plus être détourné par celui qui à la pouvoir de se payé un pôle de juriste pour en trouvé la faille.

                        C’est aussi cela la Démocratie, une véritable égalité devant la Loi.


                        • Nycolas 26 octobre 2015 15:14

                          Désolé mais je ne suis pas du tout d’accord avec votre article. Plus que ça, je trouve que vous passez à côté des bonnes questions.

                          Vous nous dites :

                          « Sommes-nous en démocratie ? Bien sûr ! Il y a des élections et nous avons le choix entre plusieurs partis... »

                          Peut-on vraiment accepter une définition aussi réductrice et stéréotypée de la démocratie ? Pas moi ! Un système démocratique n’est pas nécessairement fondé par un vote. Mieux, un vote n’est pas forcément la marque d’un système démocratique...

                          Vous nous dites également :

                          « Une démocratie c’est, entre autres, un gouvernement contrôlé par un parlement représentatif. »

                          Il me semble que c’est plutôt un élément de définition d’une république.

                          Avec des prémices aussi faussées, rien d’étonnant à ce que l’article passe à côté des vraies questions, par exemple :

                          La démocratie est-elle vraiment le système politique ultime, ou même est-il vraiment souhaitable dans les limites dans lesquelles on le définit actuellement ?

                          Notre démocratie actuelle respecte-t-elle le « demos » ?

                          Quels sont les rapports entretenus entre la démocratie et la liberté d’expression ? Quelle est la vraie place et la véritable utilité, la fonction, de cette liberté d’expression dans un idéal démocratique, et cette fonction est-elle respectée aujourd’hui ?

                          Autant de questions auxquelles j’aurais tendance à répondre « non », et qui sont simplement passées sous silence, dans cet article et dans la société en général, par peur de soulever les vrais problèmes de fond. La populace défend bêtement sa démocratie chérie qui est en vérité le meilleur système jamais inventé pour l’opprimer avec son accord et son enthousiasme.


                          • gogoRat gogoRat 26 octobre 2015 18:57

                             En complément des remarques de Nycolas, deux autres remarques au moins s’imposent.
                             1e remarque concernant cette proposition : " C’est aussi croire que tous les problèmes et les arbitrages sont d’une simplicité telle que n’importe quel citoyen, sans avoir étudié au fond les dossiers, peut décider."
                            >> pas d’accord ! :
                             une des forces du concept démocratique est de s’inspirer de ce qui fait la réalité quasi magique du vivant : une capacité d’adaptation rendue possible par la diversité des possibilités d’évolution, diversité préservée par l’observation de fait d’une ’humilité’ naturelle des composants de chaque entité vivante (cellule, organe, individu, société ..) - étant entendu que toute dérive égotique, dictatoriale, conduit à terme à une désadaptation mortelle.
                             Ainsi, si le concept démocratique veut que chaque citoyen participe aux décisions politiques en se servant de son propre entendement, ce n’est pas en partant de l’hypothèse d’une simplicité des choix (plutôt que « arbitrages ») à réaliser, mais plutôt en tenant compte qu’une pluralité de points de vue la plus large possible peut permettre une vision globale plus fine et plus pertinente. (Cet espoir étant conforté mathématiquement par le théorème du jury ... Par ailleurs, on sait aussi que des phénomènes émergeant fort efficients et efficaces peuvent être induits par des ’algorithmes’ assez rudimentaires ... )
                            D’autre part le but d’une liberté et d’un pouvoir individuel de parole en démocratie n’est pas de permettre à chaque individu de régenter tout et n’importe quoi : que chacun partage déjà seulement les connaissances et compétences qu’il pense détenir, ce serait déjà phénoménalement intéressant pour éclairer les lanternes de tous !
                             
                            2e remarque ... dans un moment ...
                             


                            • gogoRat gogoRat 26 octobre 2015 20:02

                              2e remarque . La piste de ’solution’ évoquée est pavée de plusieurs incohérences :

                              • "Tirons au sort des électeurs âgés entre 30 et 60 ans ; pour avoir suffisamment d’expérience de la vie et avoir encore suffisamment de vitalité."

                               >>> ce prétendu sort est déjà bigrement orienté !
                               Par ailleurs une technique de tirage au sort n’est aucunement une garantie d’approche démocratique. Si le tirage au sort, peut (ou pourrait - avec un minimum de précautions) avoir quelque potentialité d’effet démocratique, ce n’est que par un effet statistique laissant espérer des tirages qui tendraient vers une moyenne des volontés. 

                               

                              • Donnons leur une formation de base en droit, politique, comptabilité, économie, sociologie, philosophie... pendant quelques mois.

                              >>> Qui seraient les donneurs d’ordre de ce « Donnons, »  ? La légitimation du pouvoir n’est déjà plus, ici, réglée par le seul tirage au sort ! Illusionnisme ? calculé ou innocent ?

                               

                              • Ne retenons que 80% des meilleurs : un analphabète ne fera jamais un bon représentant.

                              >>> « retenir les meilleurs » est Le principe de base du régime politique classique que l’on nomme ’aristocratique’ (cf étymologie) . Celles et ceux qui espèrent une visée démocratique ont de tout autres priorités.

                               

                              • Constituons avec ceux-ci un parlement élu pour 5 ans renouvelable par 1/5e tous les ans, ce qui permettrait aux plus anciens d’encadrer les nouveaux arrivants
                              >>> Pour qu’un tirage au sort puisse laisser espérer (à long terme !) un lissage moyen compatible avec des visées (pseudo) démocratiques, il est au moins indispensable que la fréquence des tirages soit proportionnelle à la taille de la population, et qu’elle soit d’autant plus élevée que la durée de vie des choix à réaliser par le ’parlement’ sera courte. Une population de 66 Millions pourrait-elle démocratiquement représentée par un tirage au sort tous les ans  ?? ... sachant de plus que l’effet possiblement démocratique du cinquième de remplacement serait considérablement attiédi par le formatage/encadrement exercé par les anciens !

                              • Crab2 27 octobre 2015 15:52

                                Sauver la démocratie passe par au moins faire appliquer les loisrépublicaines, suite :

                                Profs en territoires perdus de la république – suite

                                Le ’’ Prix de la laïcité ’’ : un prix destiné à soutenir les personnes qui s’engagent à défendre la laïcité au péril de leur intégrité physique a été remis lundi dernier, ce qui est un comble devant le Premier ministre, à une association militante de défense de la laïcité
                                Ici, il est bienvenu de rappeler que...

                                Suite :

                                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/profs-en-territoires-perdus-de-la_27.html

                                ou sur :

                                http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/27/profs-en-territoires-perdus-de-la-republique-suite-5706902.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès