Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ils ont osé !

Ils ont osé !

ILS ONT OSE !

QUEL MEPRIS POUR LE PEUPLE !

Jusqu'où ira Sarkozy et son équipe si nous le les arrêtons pas ?

Leur haine du social et leur mépris du peuple les conduisent à oser proposer de prélever 2 millions d'euros sur les excédents du fonds d'aide au logement d'urgence pour financer des gilets pare-balles !

Lisez ce début d'échanges officiels dans le cadre du débat parlementaire, c'est édifiant et atterrant ! :

« Séance du vendredi 2 décembre 2011 - Projet de loi de finances rectificative pour 2011 - Assemblée Nationale (1)

Mme la présidente de la commission :
"Je suis saisie d'un amendement n° 439 portant article additionnel après l'article 23".

Mme Valérie Pécresse, (ministre du budget) :
Il s'agit de soutenir les communes pour l'acquisition de gilets pare-balles destinés à équiper les polices municipales. Il est donc proposé d'élargir les missions du fonds d'amorçage pour l'équipement des communes au titre du procès-verbal électronique institué l'année dernière et doté de 7,5 millions d'euros.

M. Jean-Pierre Brard, (secrétaire de la commission des finances - PS) :
"Quel rapport entre le procès-verbal électronique et les gilets pare-balles ?"

Mme Valérie Pécresse :
"Cette dotation sera complétée par 2 millions d'euros prélevés sur les excédents du fonds d'aide au relogement d'urgence." »

Lisez la suite, c'est édifiant....

http://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1789

C'est une insulte aux pauvres, aux démunis, à tous ceux qui souffrent de la misère.

Comment peut-il être possible qu'il y ait des excédents inutilisés pour le logement social ?

Comment peut-on oser, quand on est ministre proposer de prendre dans la caisse de l'aide au logement d'urgence pour équiper les policiers municipaux de gilets pare-balles ?
 

S'agirait-il de protéger les pandores contre les pauvres ?

IL Y A UNE URGENCE SOCIALE ; C'EST DE CHASSER SARKOZY !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 11 janvier 2012 11:47

    Absolument hallucinant mais comment on peux proposer et défendre une idée pareille.


    Certains ministres sont sur une autre planète et pourtant ils sont payés avec nos impôts 

    Philippe 

    • Muriel74 Muriel74 11 janvier 2012 15:55

      on propose et on défend une idée pareille quand 6 mois auparavant on a fait passer un décret sur les armes à feu autorisant la police à tirer sur des personnes qui troublent l’ordre public, hallucinant aussi
      http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024287129&dateTexte&categorieLien=id


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 11 janvier 2012 12:51

      je pense que cette pecresse ferait bien d’en mettre un ... au cas ou !

      parce qu’a force d’insulter les francais et de baiser le peuple, certains vont laisser les indignes s’indigner gentils et propres sur eux, et vont passer a un autre type d’arguments !


      • tiloo87 tiloo87 11 janvier 2012 12:54

        Je plusse : on nage dans folie douce ou furieuse. On ne doit pas vivre dans le même monde...


        • Gabriel Gabriel 11 janvier 2012 13:26

          Allons, allons Jean François, vous êtes surpris ? L’ordre et la sécurité comme thème de campagne, quoi de mieux que la peur pour amener l’électeur dans l’urne droitière. Et puis celles ci ont toujours été les idées racines de toutes bonnes dictatures. Relisez vos classiques, le sabre et le goupillon vont redevenir à la mode, entendez par là, la matraque et la bonne vieille morale pétainiste. Le logement social, rassurez vous, ils vont en parler, d’ailleurs ils ne font que cela, en parler. Sincèrement Chalot, il ni a plus que les imbéciles pour croire que ces gens là ont un minimum de considération pour les citoyens de ce pays, le social ne les intéressent que par l’argent qu’ils en récupèreront en le mettant à mort !


          • Muriel74 Muriel74 11 janvier 2012 13:38

            Après le détournement massif du financement de l’ESR, soit-disant une priorité de l’État, vers des entreprises à travers le Crédit d’Impôt Recherche , voici la tentative de détournement du Fond d’Aide au Logement, l’amendement n’a pas été adopté mais on se demande quelle sera le prochain abordage de cette dame ministre smiley
            Merci pour votre article


            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 11 janvier 2012 14:59

              On aurait pu financer les gilets pareballes par une taxe sur les parachutes dorés !


              • Richard Schneider Richard Schneider 11 janvier 2012 15:21

                « IL Y A UNE URGENCE SOCIALE ; C’EST DE CHASSER SARKOZY ! »

                C’est tout. Il n’y a rien à ajouter.


                • Taverne Taverne 11 janvier 2012 16:22

                  Absolument : je suis pour son délogement d’urgence !


                • Intelle Intelle 11 janvier 2012 15:42

                  Oui, chasser Sarkozy et sa bande de malfrats, avec la seule arme dont dispose le peuple : le bulletin de vote !
                  Cela fait assez longtemps qu’on le dit (depuis 2007 quand on a découvert qu’il a menti sur toute la ligne), allons-nous enfin le faire ?


                  • Yohan Yohan 11 janvier 2012 19:28

                    Profitez en pour déloger le CHE de son HLM Ville de Paris de 130 m2, ça fera bonne mesure smiley smiley 


                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 janvier 2012 19:35

                    Bonsoir Yohan,

                    Pour ce qui concerne le logement social, la Ville de Paris, qui n’est sûrement pas la seule, aurait tout intérêt à s’intéresser à ces splendides ateliers « d’artistes » et autres lofts qui se transmettent de génération en génération de producteurs ou animateurs TV, journalistes, etc. (Canal+, notamment) payant une misère des espaces somptueux qu’ils « lèguent » à leurs enfants quand ils prennent leur retraite dans leur maison de province, acquise grâce aux économies faites sur la collectivité. Il y en a un petit paquet dans le 6e et le 14e. Et quand leurs pauvres enfants décident de vivre ailleurs, eh bien ils sous-louent...


                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 janvier 2012 19:38

                    (sous-locations ou colocations « au prix du marché », ça va de soi)


                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 janvier 2012 19:48

                    En fait, et compte tenu aussi d’autres malversations (sécurité sociale, logement social, etc.) et de plusieurs exemples que je connais dans des associations (où des élus locaux - dois-je vraiment avouer qu’ils ont leur carte à gauche ?) font bosser des gens en grande difficulté sociale ou psychologique dans des temps partiels (donc pas même le smic en fin de mois), sans rien foutre que se balader en Prius de fonction un portable à la main (et laisser les petites mains régler absolument toutes les affaires), faire retaper leur demeure par leurs esclaves (et blanchiment ensuite) et s’octroyer 4000 euros nets de salaire, tout en pérorant sur l’injustice sociale et les affreux « dedroâte », je tends à sévèrement remettre en question notre système dit « de redistribution ».
                    Je ne parle même pas des subventions accordées à certains organismes culturels qui faussent les comptes de leurs abonnés pour obtenir les mêmes sommes l’année d’après et jouent de leurs coudes en conseils municipaux tout en virant des employés pour lesquels ils avaient les fonds en salaires...


                  • chantecler chantecler 12 janvier 2012 09:29

                    Il ne s’agit pas de logement HLM à Paris comme se plait à répéter le FN mais de logements de la ville de Paris attribués depuis des lustres selon ses critères .

                    Non, les logements HLM à Paris et dans l’ensemble le de notre pays ne sont pas attribués n’importe comment mais selon des critères de revenus assez drastiques et contrôlés annuellement .

                    Les scandales qui sont liés aux HLM dans le passé sont liés à la gestion de ce parc et des marchés de rénovation et d’entretien , comme les scandales des collèges et lycées .

                    Le scandale actuel des logements sociaux , c’est que les bailleurs sont très taxés , et repercutés sur les loyers .

                    Le scandale est que les Caisse d’ épargne , les livrets A , et la CDC dont une des fonctions était justement de les financer ont été détournés par le système bancaire spéculatif .

                    C’est qu’on a commencé à les privatiser .

                    Et surtout qu’un programme de construction de logements sociaux HLM à grande échelle , nécessaire pour tous les mal logés et en attente de logements , ne soit pas à l’ordre du jour , entretenant la forte spéculation sur des loyers libres , à cause de l’insuffisance de l’offre et de l’hypocrisie de ce gouvernement qui se fiche effectivement des difficultés des classes modestes ..
                    Cr.


                  • Franz 16 janvier 2012 16:13

                    Bonjour,

                    travaillant jusqu’au mois dernier dernier dans la construction de logement HLM, je me permets de réagir au message de Chantecler, point par point. Je ne parlerais que dans le cadre de l’Etablissement Social de l’Habitat de la CDC où je travaillais, mais il est surement possible de généraliser, le cadre légal des HLM étant national (exceptée l’Ile de France).

                    Premièrement, les critères d’accès au logement social ne sont absolument pas drastiques. Moi-même, vivant seul avec un salaire de 25.000 euros annuels pouvait prétendre à un tel logement sans problème, on m’y a même incité mais ai refuser car considérant que d’autres en avaient plus besoin que moi.

                    Deuxièmement, il existe effectivement des problèmes de gestion, mais principalement lié à la loi en vigueur. Il est extrêmement difficile d’expulser quelqu’un d’un logement social, quelques soient ses revenus, il est seulement possible de majorer le loyer, mais seulement de quelques pourcentages par tranche de 2 ans (en gros, même si je triple mon salaire, je n’aurais une augmentation que de 2 ou 3% de loyer tout les deux ans). D’autre part, seul le demandeur de logement est pris en compte, même si il vit avec un milliardaire.

                    Troisième point, effectivement, les ESH (équivalent privé des Offices HLM) sont sur-taxées, et leurs salariés aussi, alors que les salaires y sont bien plus bas que dans le privé (Vinci and Co). J’en ignore la raison et c’est pour cela que je l’ai quitté (45h par semaine pour 1500 euros...).

                    « Le scandale est que les Caisse d’ épargne , les livrets A , et la CDC dont une des fonctions était justement de les financer ont été détournés par le système bancaire spéculatif .  » La fonction de la CDC n’est pas réellement de financer le logement social, mais d’en tirer profit pour financer divers projets à long terme, comme les retraites. Il ne s’agit absolument pas d’exploiter les logements sociaux (rentable seulement à long terme, contrairement au privé qui rentabilise à court terme). Seulement, les profits ne sont pas réinjectés dans le logement mais financent d’autres projets.

                    Enfin, le dernier point. Les projets HLM sont très difficiles à mener à terme pour différentes raisons, d’une part les terrains ne sont pas disponibles en centre-ville, car soit il faut les racheter et cela coûte très cher, soit il faut démolir d’anciens bâtiments HLM et les locataires refusent de bouger (même provisoirement), ils se considèrent comme propriétaires des lieux.
                    j’ai l’exemple d’un projet de 250 logements bloqué par les locataires de 5 maisons depuis 20 ans, y ayant ajouté des piscines, extensions... (interdit sans demande d’autorisation). Et les associations leurs donnent raison, tout en ralant qu’il n’y a pas assez de projet.

                    Enfin, si j’ai aussi quitté mon emploi, c’est parceque je me suis vite rendu compte que les immeubles récents étaient monopolisés par les agents municipaux, fonctionnaires, agents de la poste, d’EDF... Sur les 1432 logements livrés en 2011, 1154 sont aujourd’hui occupés par des fonctionnaires et apparentés, prioritaires sur les autres demandeurs, surtout si ils sont amis/parents avec des conseillés municipaux, des chefs de service... Je ne trouve pas cela normal, surtout que souvent, ils vivent en couple mais n’en déclare qu’un des deux.

                    Donc, si déjà on faisait le tri dans les locataires des logements sociaux, y compris les députés (qui ont fait un geste de seulement 5% sur leur salaire, sachant que les « indemnités » le gros de leur revenus, ne bougent pas), maires, artistes, on pourrait surement revoir à la baisse les chiffres du mal-logement.


                  • Taverne Taverne 11 janvier 2012 16:40

                    C’est tellement ignoble et ubuesque que cela mérite une petite chanson pamphlet.

                    Quand t’as plus que Canto
                    Pour parler de DALO (1).
                    Quand des débiles mentaux
                    Votent comme sur un pédalo.

                    Quand t’as plus que Canto
                    Pour parler du logement,
                    Que même la gauche te ment,
                    L’UMP, le PS, vont se prendre un râteau !

                    Quand t’as plus que Chalot
                    Pour dénoncer les fourbes
                    Que la droite a la main lourde
                    Sur les « enfants d’salauds ».

                    Quand une bande de trous de balle,
                    Pour des gilets pare-balles,
                    Prend l’argent sans vergogne
                    Pour habiller les cognes (2),

                    Il est temps que tu cognes !

                    (1) droit au logement opposable
                    (2) comme aurait dit Brassens en parlant des policiers


                    • LE CHAT LE CHAT 11 janvier 2012 16:53

                      pour survivre dans les zones de non droit , tout le monde devra bientôt en porter , des gilets pare balle ! smiley c’était à prendre sur le budget de la politque de la ville ....


                      • LE CHAT LE CHAT 11 janvier 2012 16:56

                        S’agirait-il de protéger les pandores contre les pauvres ?

                        Non , seulement des rafales de AK47 balancées depuis de puissantes voitures haut de gamme conduites par les dealers habitant généralement dans des logements sociaux


                        • lemouton lemouton 11 janvier 2012 17:00

                          Aberrant... smiley

                          Sûr que Hollande, Montebourg et compagnie vont réagir ... smiley ça va péter des flammes .. smiley

                          euh.. me goure je.. ???  smiley


                          • François51 François51 11 janvier 2012 17:52

                            ça a fait un buzz dans les médias alignés télé radio presse ? que nenni ?. c’est ça, le plus grave. internet c’est fait pour ça aussi. pour savoir !


                            • TSS 11 janvier 2012 18:21

                               Pecresse avait été desavouée et conspuée par ses propres copains de l’UMP le jour

                              de sa proposition.... !!


                              • kiouty 11 janvier 2012 18:29

                                Bah c’est la droite décomplexée, la même depuis 5 ans. On vient de se réveiller ?


                                • foufouille foufouille 11 janvier 2012 18:51

                                  c’est pas passe
                                  y en avait qui proposait, a une epoque, d’interdire les voitures de plus de 5a


                                  • kéké02360 11 janvier 2012 19:21

                                    C’est quand même pas compliqué de virer toute cette racaille UMP-PS smiley

                                    Suffit de pas voter pour eux !!!!!!! smiley

                                    Ah c’est sûr si vous avez déjà voté chirac en 2002 votre cas est désespéré smiley smiley smiley


                                    • paul 11 janvier 2012 19:53

                                      Ce qui est surprenant, c’est qu’il reste un fond de tiroir de 2 millions en fin d’exercice 2011, pour le relogement d’urgence . On nous aurait menti sur la crise ?


                                      • Arafel Arafel 11 janvier 2012 21:34

                                        Je plus, on marche sur la tete.


                                        • Arafel Arafel 11 janvier 2012 21:35

                                          Au fait, est ce que certains comptent aller voter pour Sarko avec une pince sur le nez ou avec des gants cette fois ?
                                          J’me marre.......
                                           smiley


                                          • lulupipistrelle 12 janvier 2012 00:33

                                            ça me rappelle l’époque où le conseil de mon université (de gauche) avait tenté de faire payer le téléphone des labos avec l’argent des inscriptions...


                                            • Christian B 12 janvier 2012 00:37

                                              Déjà que la somme allouée au FARU, c’est des clopinettes, on est dans le
                                              classique foutage de gueule professionnel.

                                              Ils auraient tort de se gêner, puisque la souffrance des plus faibles, si grande
                                              soit-elle, ne semble pas émouvoir nos chers concitoyens, et nos clercs et
                                              experts patentés,la bannière des droits de l’homme en bandoulière, commémorent
                                              les scandales historiques, en détournant le regard sur les scandales présents.

                                              Ah, Si seulement, et seulement s’il n’y avait que de problème que Sarkozy et ses
                                              sbires, ce serait facile.
                                              Mais le problème est plus profond, l’indifférence, Le ’chacun pour soi et entre
                                              soi’, le phénomène de caste, en gros la lâcheté individuelle, collective et
                                              étatique, c’est cela qui fait élire les plus médiocres d’entre nous.

                                              ’Il ne peut y avoir de révolution que là où il y a conscience’
                                              Il a raison Jaurès, mille fois raison, le reste est de trop.

                                              Que se vayan todos et surtout les strates visqueuses de l’inertie intérieure.


                                              • posteurfou posteurfou 12 janvier 2012 09:18

                                                On touche le fond , je les soupconne de lancer de fausses infos afin de venir en héros nous dire plus tard... maiiis non , on ne fera pas cela !!!  ; juste afin d’augmenter leur popularité ! cela me glaçe le sang .Cordialement ..


                                                • robin 12 janvier 2012 09:23

                                                  Jusqu’où ira Sarkozy et son équipe si nous le les arrêtons pas ?

                                                  Quand on voit la loi NDAA votée par OBAMA aux USA, Sarko a encore un peu de marge avant la dictature totale, mais la marge se resserre.

                                                  Ils auraient tort de se gêner, personne ne bouge !


                                                  • Ray Volté 12 janvier 2012 11:03

                                                    Attention de ne pas entreprendre un printemps revendicatif.

                                                     On se fera tirer dessus, les poulets seront protégés.
                                                     
                                                    Bon courage quand même

                                                    La France est devenus la SOUFFRANCE


                                                    • easy easy 12 janvier 2012 11:22

                                                      Christian B vient d’écrire

                                                      «  »«  »« Ah, Si seulement, et seulement s’il n’y avait que de problème que Sarkozy et ses
                                                      sbires, ce serait facile.
                                                      Mais le problème est plus profond, l’indifférence, Le ’chacun pour soi et entre
                                                      soi’, le phénomène de caste, en gros la lâcheté individuelle, collective et
                                                      étatique, c’est cela qui fait élire les plus médiocres d’entre nous. »«  »"

                                                      En effet.

                                                      Mais les éclairs de cynisme explicite qui jaillissent ici ou là, en particulier dans nos Assemblées qui ne se réclament pas spécialement de la générosité, ne traduisent que les débordements d’une situation globalement délétère dans laquelle nous avons tous des responsabilités, chacun dans la mesure de son niveau de pouvoir et de vote.



                                                      Parce que nous sommes en hiver, par chance plutôt doux, autant rappeler qu’outre l’action célébrissime de l’Abbé Pierre, il y a eu la démarche, sans égale depuis, de madame Hélène Larmier qui avait offert son luxueux hôtel à cette l’opération d’entraide.

                                                      Depuis 60 ans il y a eu pas mal d’autres pélerins au chapeau retourné vers le ciel tels Coluche, Mimi Mathy, Carole Bouquet, Josiane Balasko ou Cantona actuellement. Mais il n’y a plus jamais eu une autre Hélène Larmier (citons l’exceptionnelle générosité de monsieur Odon Vallet). Ca démontre que l’on croit de plus en plus fortement à l’hystérisation médiatique, mais que plus personne ne croit avoir d’abord le devoir d’ouvrir sa propre porte à la solidarité.
                                                      Résultat, nous hystérisons certes, nous tirons tous sur quelque sonnette d’alarme et Dieu sait si AVox offre cette opportunité, mais à l’autre bout de la sonnette d’alarme, il n’y a personne pour agir vraiment.

                                                      Brailler, transmettre les braillements, allonger à l’infini les listes de doléances, oui, nous savons le faire et le faisons de mieux en mieux, mais c’est tout ce que nous savons faire.



                                                      En principe, il faut une vigie pour lancer l’alerte puis mille personnes silencieuses pour porter les seaux.
                                                      Mais de nos jours, avec la Toile pour scène, le smartphone comme tirette et le pouce comme bras, il y a mille vigies pour scruter les horizons, filmer les incendies et lancer les cris d’orfraies, mais en bas, il n’y a quasiment plus personne pour porter les seaux




                                                      Comme ici il est particulièrement question du logement, autant en dire quelques mots plus précisément.

                                                      L’idéal serait bien entendu que chacun ait son logement. Mais quid alors de ceux qui ne pourraient pas s’en payer un, même s’il y en avait pléthore, parce qu’ils n’ont pas les revenus ad hoc.

                                                      Même si l’on savait construire des logements à 50 000 roros, le prix d’un camping car, il faudrait encore que nos sans logis les déboursent.

                                                      50 000 x 3 000 000 ça ne fait jamais que 150 000 000 000, une paille.

                                                      C’est autant de valeur ajoutée qu’il faudrait créer en partant de granit, en le taillant en menhirs et en les vendant

                                                      En attendant qu’apparaisse ce marché, il n’y a pas d’autre solution immédiate et d’urgence que la ligne de seaux d’eau, que l’entraide de solidarité à l’ancienne. Ceux qui ont un logement doivent donc ouvrir leur porte à des dépannages.

                                                      Hélas, surgit un problème qui est né précisément de la belle action de l’Abbé en 1954. Depuis cette époque, il est devenu de plus en plus difficile de dire à quelqu’un qu’on a dépanné d’un logement ou dont on a toléré 6 mois d’impayés, ce qui revient au même, qu’il doit libérer la place.

                                                      Depuis 1954, il y a une légalisation de l’incruste et les pressions sont de plus en plus fortes pour légaliser les squats.

                                                      C’est alors tout le charme du légalisme qui nous explose en pleine figure puisque plus personne n’ose refaire ce qu’avait fait Hélène Larmier

                                                      De nos jours, non seulement le boulot de tireur de sonnette semble être le plus facile et le plus valorisant, on ne compte plus les Imhotep, mais entreprendre de soigner un accidenté sur un bord de route peut aisément nous valoir procès. Je te dis pas s’il y avait à faire un bouche à bouche à une gamine, musulmane de surcroît.



                                                      En aucun cas, sauf à passer au communisme le plus fondamentaliste, il n’y aura de logements et de travail pour tous. Feindre croire que c’est possible sans entreprendre soi-même de fournir des emplois c’est de la mauvaise foi habituelle.

                                                      L’entraide reste et restera indispensable, quoi qu’on braille et qu’on fasse.

                                                      Mais aider est devenu extrêmement périlleux d’un point de vue légaliste dans tout pays bétonné de lois.

                                                      Trop de lois tuent l’humanité car le coeur agit en dehors de tout rigorisme et plus précisément là où la loi échoue. Ce n’est pas Aristides de Souza Mendès qui m’aurait dit le contraire.

                                                      Quiconque a déjà dépanné un inconnu en le logeant chez lui, en lui offrant un boulot, en partageant sa table, sait de quoi je parle.


                                                      • Maurice Maurice 12 janvier 2012 11:39

                                                        Bonjour l’auteur,

                                                        merci pour cet article, une casserolle de plus, si ça continue il vont pouvoir ouvrir une 2eme brasserie populaire à côté du fouquet’s...
                                                        Blague mise à part, je souscrit à tous ce que vous dites, sauf à votre fin, il faut virer Sarko. Oui il faut le virer, mais le PS c’est la même. Tous ces pseudo parti sont pareils.
                                                        Pauvres français que nous sommes, nous croyons encore que le pouvoir décisionnel se situe en France. Nous croyons en des chimères.

                                                        Vous voulez que je vous dise : si Hollande passe à la place de Sarko, la seule chose que vous aurez c’est un an ou deux de paix sociale. Quand les gens vont se rendre compte que celui à la tête du pays, qu’il soit de droite ou de gauche ne peut rien faire, là on se posera les vrais questions...

                                                        Bientôt, la Commission européenne aura droit de validation sur les budgets des états nationaux. C’est à dire que ce ne sera plus le Parlement français qui aura le fin mot de l’histoire, mais une commission de technocrates apatrides malfaisants, commission qui n’est que l’arbre qui cache la forêt...


                                                        • soubise 13 janvier 2012 17:45

                                                          Les urnes pour aujourd’hui , mais les fourches et les pics pour demain...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès