• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jalousie des temps modernes

Jalousie des temps modernes

Le politicien ne comprendra finalement jamais le militaire. La faute à la fin de la conscription ? Pas sûr, le mal serait plus profond.

Christophe Castaner vient d'accuser ce jour le GA de Villiers d'avoir mis en scène sa démission. Alors que le militaire tirait sa révérence au sein de l'EMA mercredi, acclamé par ses troupes qu'il ne commandait plus, l'affaire prenait la lente direction de la discrétion, avec les quelques soubresauts décroissants qui sont liées aux affaires qui touchent à l'affect et où il peut exister - dûment ou non - un sentiment d'injustice. Mais il aura fallu que le porte parole du gouvernement se fende d'une attaque pour raviver la flamme. C'est que la jalousie est le pire des poisons.

Les voilà donc au gouvernement, à vouloir jeter l'opprobre à cet homme adulé par ses troupes, l'accusant de tous les mots, ajoutant la souillure tenace à la parjure. Parce qu'ils savent qu'ils n'auront jamais ces égards. Ils en meurent d'envie et la jalousie les étouffe ! Ils se travestissent en sous-marinier, en pilote, en tennisman paralympique, défilent sur des command-car militaires parce qu'ils pensent que l'image les liera aux communautés visées, alors que c'est tout l'inverse. Ils pensent que c'est le paquetage fait l'homme alors que c'est l'homme qui fait le paquetage comme la femme fait la robe. Ils ne savent pas qu'une recrue marche pour son képi ou sa tarte.
Ils ne comprennent pas non plus qu'il existe encore des institutions où la spontanéité l'emporte sur le calcul, où l'honneur a un sens, où la fidélité et la loyauté s'expriment par la clameur adressée à son chef qui, dans la pure tradition militaire, défendait ses hommes. Ils ne conceptualisent même pas qu'il existe encore un bastion en ce pays où lorsque la confiance en son supérieur est acquise, les syndicats n'ont pas leur place, où les intérêts particuliers s'effacent naturellement au profit de l'intérêt général. Ils prennent la servitude pour de la servilité, ignorant qu'un chef qui dit "en avant !" n'inspire ni la confiance ni la ferveur, contrairement à celui qui, tel Louis XII en Lombardie, clame "si tu as peur, mets toi derrière moi". Ils ne comprennent pas ce qui fut fait de bon cœur, ultime témoignage spontané à un homme rarement autant admiré à un tel poste. "Les hommes déprécient ce qu'ils ne peuvent comprendre", disait Goethe. Ainsi ils déprécient ce qui pourtant est l'expression des valeurs fondatrices de la nation : l'entraide, le respect, l'obéissance, l'opiniâtreté.

Bref, ils ne comprennent et ne comprendront jamais les Armées, cette nébuleuse si éloignée de la vie calculatrice d'un politicien qui se place sans égard pour l'intérêt général.

Qu'ils continuent à conduire leur stratégie, établir leurs budgets, donnent des discours, bref fassent de la politique. Mais qu'ils n'essaient ni de comprendre, ni même d'être des militaires. Ils en sont incapables.
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • armand 22 juillet 17:48

    Bel article, merci.


    • gogoRat gogoRat 22 juillet 21:49

       Petit bémol, car « on n’est correct qu’en corrigeant » ( cf Joubert) :
       ’jalousie’ ?
       ’ajoutant la souillure tenace à la parjure’  ?
       
       L’argumentation aura peu de force, si elle s’appuie sur le même travers de procès d’intention que ce qu’elle veut dénoncer. (si l’on veut éviter, à son tour, d’être accusé de tous les ’mots’  ;)) )
       Si l’on veut que ’les vaches soient bien gardée’ laissons, effectivement, ’à chacun son métier’ , et aux psy bien estampillés le soin de proférer des diagnostics !
       
       Il suffit de s’en tenir aux faits ... et d’avoir foi en la respectabilité du ’sapere aude’ de chacune et chacun des Français.
       
       Lorsque quelqu’un estime qu’un autre ’a « mis en scène sa démission »’, les auditeurs n’ont aucune raison de se tromper sur l’information qui leur est apportée. La ’mise en scène de démission’ n’est qu’une hypothèse. Tandis que faire passer cette hypothèse pour une vérité avérée est le seul fait vérifiable : qui témoigne de la capacité de celui qui la profère à prétendre sans avoir rien prouvé !
       
       Pour qu’il y ait ’souillure’ il faudrait que les Français se laissent duper.
       Or, dans une démocratie fraternelle, qui reconnaît la même dignité égale pour tous les citoyens, personne ne saurait se laisser aller à sous-estimer ainsi la capacité de ses frère à exercer sa liberté de penser.
       


      • Sapere Aude Saper Aude 24 juillet 20:30

        @gogoRat Merci, je suis toujours preneur de remarques étayées.


      • gogoRat gogoRat 22 juillet 22:19

         ’Le vrai moyen d’être trompé, c’est de se croire plus fin que les autres’. F. De Larochefoucauld


        • Claude Simon Claude Simon 22 juillet 23:55

          Il est clair que l’armée, de par sa droiture, inspire le respect. 

          Cependant, les missions qu’elle a été amené à faire, allez, depuis la chute du mur de Berlin, interroge sur la pertinence de cette droiture.
          Car elle semble, à plusieurs égards, avoir été largement instrumentalisé à mauvais escient.

          Très beau pseudo, en guise de message aux armées.

          • bob14 bob14 23 juillet 06:29
            Christophe Castaner est le « Lapin crétin » du gouvernement !
            Un tocard de plus qui se cache derrière sa barbe ...

            • Le421 Le421 23 juillet 17:22

              @bob14
              Un de plus... Au début, je croyais qu’il n’y avait que « darmalin »... Mais non, visiblement, y’a un meeting !!


            • gogoRat gogoRat 23 juillet 09:00

              L’obéissance, dans ’les valeurs fondatrices de la nation’ ?
               D’accord si l’acception du mot est bien, dans une nation en quête de démocratie, celle du ’Contrat social’ :
                ’« Trouver une forme d’association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun,s’unissant à tous, n’obéisse pourtant qu’à lui-même, et reste aussi libre qu’auparavant. » Tel est le problème fondamental dont le Contrat social donne la solution. ’


              • sarcastelle 23 juillet 09:58

                Billet d’autocélébration



                • Sapere Aude Saper Aude 23 juillet 16:15

                  @sarcastelle Vous auriez dit billet d’autodéfense, c’eût pu être envisageable, quoiqu’un peu simpliste. En revanche non, justement, l’idée n’est pas de chanter les louanges des armées mais de montrer la fracture entre des objectifs finalement divergents (et des mentalités encore plus) alors que tous font partie d’une même institution. Dommage que vous l’ayez pris ainsi, ce n’était pas le but. Mais militaire ou pas, je pense que c’est une institution dont il faut parler avec passion.


                • sarcastelle 23 juillet 19:55

                  @Saper Aude

                  .
                  Je sous-entendais que vous vous exagérez peut-être la représentation qu’on se fait de l’armée hors de l’armée. « jalousie »....


                • Sapere Aude Saper Aude 24 juillet 20:24

                  @sarcastelle Qu’anime nos politiques du XXIe siècle si ce n’est l’égo ?


                • lisca lisca 23 juillet 15:54

                  Bien sûr qu’ils ne comprennent rien à l’honneur. Sauf pour le dénigrer, car il les menace. Mais ils savent utiliser les qualités des gens qui en ont, leur discipline aussi, leurs muscles, leur bonté, leur bravoure.
                  Gens de l’armée : ne les suivez plus, s’il vous plaît. Je sais, vous n’êtes pas responsables du chef imposé, les électeurs abusés ne les écartent pas (c’est leur seule liberté). Ni de l’escroquerie généralisée.
                  Mais vous avez quand même plus d’atouts que le bulot moyen.


                  • Le421 Le421 23 juillet 17:21

                    Beaucoup considèrent que certains métiers sont comme les autres, leur principal caractère étant d’être « alimentaire », oubliant qu’il existe des personnes exerçant par vocation.
                    Torcher le cul de malades grabataires nécessite un sens du service et de l’abnégation que beaucoup de discoureurs de basse-cour ne comprendront jamais...


                    • zygzornifle zygzornifle 24 juillet 13:33

                      Le politicien ne comprendra finalement jamais le militaire.... et l’inverse aussi .....


                      Macron le Jupitérien est le militaire ultime car il a la mallette de la force nucléaire , il n’a pas 15 kg de merdailles sur le plastron mais il a le bouton ..... 

                      • pierre 24 juillet 17:39

                        @zygzornifle ce bouton est une légende, il a juste un code pour la décision, entre la décision et le missile, il y a une chaîne humaine...


                      • Sapere Aude Saper Aude 24 juillet 20:26

                        @zygzornifle Ce n’est pas la taille du calibre qui fait l’homme.


                      • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 14:16

                        @pierre


                         c’est la guerre des boutons ?

                      • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 14:21

                        Einstein :


                        Tout homme capable de marcher au pas sur une musique militaire n’a pas besoin de cerveau sa moelle épinière lui suffit .....
                        J’irai encore plus loin en disant que son nerf sciatique lui suffit amplement ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sapere Aude

Sapere Aude
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès