Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-François Copé et les malgré nous Français

Jean-François Copé et les malgré nous Français

Copé knows. Copé knows tout en fait, même et surtout ce que nous ne savons pas. Quadra rayonnant il incarne une autre façon de faire de la politique, sans scrupules, sans états d’âme, sans fondements peut-être mais avec beaucoup d’aplomb et un ton péremptoire... Sa dernière thématique « sortir de l’à-quoi-bonisme » mérite que l’on s’attarde un peu sur ce grand donneur de leçons...

"En politique, on est viré du jour au lendemain." C’est par cette formule qui ne supporte aucune discussion que le personnage évoque son activité, activité qui le nourrit plutôt bien depuis pourtant déjà plus de 15 ans. En matière d’instabilité, il y a pire... Dès 1993, il est en effet de la cellule de réflexion économique voulue par Jacques Chirac et pilotée par... Nicolas Sarkozy ! 15 ans plus tard, il explique et encourage sans vergogne les réformes économiques ou judiciaires qu’il va falloir mener sans que jamais il ne daigne nous expliquer pourquoi il ne l’a pas fait avant...
Le maire de Meaux n’a que faire des contradictions et du qu’en-dira-t-on :
quand en 2005, peu après l’affaire du logement Gaymard, il est lui aussi épinglé pour occuper un logement de fonction près des Invalides (VIIe arrondissement), alors qu’il venait d’acquérir un logement dans cette ville, il a une réponse toute faite le coeur sur la main : sa femme est enceinte et il y fait des travaux...
Il puise son énergie sur le contact, l’omniprésence, la proximité. Une technique qui a cependant ses limites. Amené à s’exprimer sur le projet d’une hausse des impôts des Français gagnant plus de 4 000 euros par mois, il avait dénoncé ce qui allait toucher les... "Français moyens" ! Pour mémoire à l’attention de cet ancien ministre du... Budget, à partir de 3 400 euros de salaire net, on est juste au niveau des... 3 % les plus favorisés de la population ! Mais comme la meilleure défense devant l’incompétence c’est l’attaque, il en rajoutait une superbe couche : "Aujourd’hui en 2006, un professeur certifié en fin de carrière, ça gagne à peu près 4 100 euros par mois, un informaticien après dix ans d’expérience, un conducteur de TGV en fin de carrière, un VRP, ça gagne aussi entre 4 000 et 4 200 euros par mois."
Toutes les analyses et chiffres trouvés permettent d’évaluer ces revenus à environ 1 000 euros de trop... une broutille certes pour quelqu’un comme lui dont les revenus mensuels dépassent depuis belle lurette les 10 000 euros.
Bon élève de Jacques Chirac "à qui je dois beaucoup", ministre sous Villepin, il s’adapte néanmoins à Sarkozy tout en regrettant de n’avoir pas été nommé ministre...
Adepte du travailler plus pour gagner plus, il a accédé ces derniers mois au statut d’avocat sans concours ni titres et travaille comme collaborateur à temps partiel chez Gide Loyrette et Nouel en plus de ses nombreux mandats, dont président du groupe UMP et maire de Meaux. Même dans son camp cela fit grincer des dents ; "aux Etats-Unis, ça n’aurait pas été possible" dixit madame Lagarde qui s’y connaît ; "ce que fait Copé s’apparente à du trafic d’influence" pense Devedjian... mais peu importe, Copé avance. Au sein de ce cabinet, le voilà en charge d’élaborer le "projet de disposition législative" de France Télévisions. Un travail à mener avec le directeur délégué de France Télévisions auprès du président Carolis, en charge de la stratégie, de l’innovation et de la communication. Un certain Bastien Millot, ex-directeur adjoint de cabinet de... Copé, alors ministre du Budget et dernier occupant du logement personnel de ce dernier avant le scandale !
Sûr de lui, de son destin, le voilà qui engage "la bataille de l’état d’esprit français", ou celle "du mental, comme on dit en sport" qui doit consister dans son esprit à "sortir de l’à-quoi-bonisme", mal qui ronge notre société.
Tout s’éclaire. Copé knows et les Français sont responsables de tout. Mais comme il sait et malgré nous il va sortir le pays de ses errances. A l’insu de notre plein gré, Copé s’occupe de tout, lui qui vit dans l’instabilité, la suractivité, pendant que nous vaquons mollement à nos loisirs insignifiants. Nous sommes français malgré nous mais il tient haut le drapeau, à quel titre ?
Vous ne serez pas étonnés que ses modèles politiques soient "Bonaparte et de Gaulle, bien sûr ! Des hommes d’exception qui ont tenté de sauver et de reconstruire une France qui s’effondrait."
Tout s’explique, la rhétorique de la France qui prend du retard trouve là son fondement indiscutable. Juste une question, sans rire, quel lien peut-on trouver entre Bonaparte, de Gaulle et... Copé. Croit il raisonablement pouvoir s’inscrire dans cette lignée ? Eh bien absolument ! D’ailleurs il ne fait plus mystère de son futur destin national : "un jour effectivement être en situation d’être candidat" ; "mais c’est dans très longtemps". En 2017 ? "Pas avant", car "avant ça n’a pas beaucoup de sens".

Telle est cette nouvelle classe politique triomphante : arrogante, opportuniste, carriériste, éloignée du quotidien des Français. Bref, à droite comme à gauche, dans l’exacte lignée de leurs glorieux aînés, ils ne pensent qu’à une chose, durer. D’ailleurs le bon Jean-François aime à rappeler que président du groupe UMP, il est intouchable pour 5 ans...

Reste une vraie inquiétude sur l’avenir de notre pays aux mains de tels énergumènes et la portée de leur influence et de leurs méfaits. La France citoyenne s’est mobilisée aux dernières présidentielles sur fond de belles promesses et de grandes idées. Le temps de la déception pourrait être cruel pour ces apprentis sorciers de la chose publique.

Même s’ils ne doutent de rien. JFC alors porte-parole du gouvernement était souvent moqué pour sa langue de bois particulièrement répandue. Qu’à cela ne tienne, en 2006, il écrivait Promis, j’arrête la langue de bois et le tour est joué.

Il vérifie cependant là une autre maxime de Michel Audiard :
"Les c... ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît"...


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Leila Leila 11 janvier 2008 10:00

    Très bon article. Mon député maire, Fourgous, c’est du kif-kif.


    • Arno Arno 11 janvier 2008 10:06

      "Telle est cette nouvelle classe politique triomphante : arrogante, opportuniste, carriériste, éloigné du quotidien des français.".... Et on est pas sortie de l’auberge !

      Merci pour ce flash de lucidité !


      • kalach47 11 janvier 2008 10:09

        Excellent  !!!!! ....et inquietant !!!!!!!!!!


        • Mescalina Mescalina 11 janvier 2008 10:45

          "Pas intelligent", il ne faut pas exagérer, cela retire tout crédit à ce commentaire qui pourtant avait un potentiel.


        • JL JL 11 janvier 2008 11:06

          Bof ! Qui est ce monsieur Copé ? Ah oui, un concurrent possible à un certain Nicolas S. ?


          • caramico 11 janvier 2008 11:35

            Même physionomie respirant l’honnèteté, la droiture... Je le vois bien en successeur de Sarkozy.


            • Hermes esperantulo 11 janvier 2008 11:47

              Que dire, Copé utilise le système à son maximum, n’oublions pas que ni la gauche ni la droite ne veulent qu’on leur interdise le cumul des mandats, en resumer garder leurs privilèges, que je sache la droite comme la gauche n’est pas très assidue à l’assemblée, donc comme pince mi et pince moi, ils sont dans le même bateau.

              Ensuite qui leur permet de cumuler les mandats, ce sont les electeurs en votant pour eux, que ce soit pour la ville, la region, les parlements francais et europeens. Donc pour l’effet Copé, chacun est responsable.

              Si Copé, serat encore le maire de MEAUX, c’est fort possible car aux legislatives des le premeir tour il est repassé membre du parlement, de plus il a fait de très nombreuses choses pour sa ville en là sortant du gouffre creuser par la gauche ( je sais de quoi je parle j’y ais vécu), d’autant plus que la seine et marne est un departement de droite forte dans son ensemble actuellement. Et malgré ses écarts il sait faire ses excuses en public parfois.

              Donc sauf dans le cas d’une bourde monumentale, il restera maire selon moi.


              • Hermes esperantulo 11 janvier 2008 19:48

                comme j’ai dejà dit rien n’indique qu’il partira, même s’il est un mauvais maire, mais il ne faut oublier que son second fut ejecté de la mairie avec beaucoup de rumeur la dessus et pourtant il reste bien présent.

                on peut concevoir le problème du public et du privé, mais la loi est faite ainsi sans que la gauche ni la droite n’ai rien fait contre ce genre de pseudo abus, c’est pour cela que je trouve bien trop facile de critiquer un homme que l’on soit de gauche ou de droite, sans chercher à faire changer la donne, c’est à dire dans ce cas precis faire une loie assurant l’evitment du public et du privé. Copé ne sert que de la loie, Donc on ne peut rien lui reproché.

                moi aussi cela me choque ce genre de melange, mais que dire quand on ne contourne pas la loie (ce qui fu le contraire de juppé), après reste le vote des electeurs comme sanction, mais je la vois assez loin, après on verrat au moment venu.


              • Arnes Arnes 11 janvier 2008 14:13

                Cette attitude de JFC malheureusement partagee par de nombreux politiques de tout bord est tout simplement inenvisageable par nos voisins europeens. En Angleterre que je connais bien, etre deputé, c’est un job à temps plein et meme plus : l’emloi du temps du depute se partage entre Westminster et sa permanence locale où il est reelement à l’ecoute de tous les citoyens : mon beau pere anglais (plutot de droite) a le reflexe naturel de contacter son depute local (plutot de gauche) pour porter un sujet au niveau de la chambre. Mon beau frere, victime du systeme de pensions par capitalisation a vu son dossier defendu avec succes par son depute local et ceci le week end.

                Le pretexte fallacieux du besoin d’un mandat local pour mieux exercer un manat national ne tient pas : un mandat local partisan fait qu’au niveau national le depute ne transmettera que les preocupations de son clan. Il ne rempli pas son role de representant d’une communaute, pas plus qu’il ne peut exercer la totalite des taches d’un maire. Alors, en plus comme JFC ou FH (Francois hollande) si on a un role de leader d’un parti politique, c’est vraiment du foutage de g.... pour ses administres et si comme JFC on prend en supplement un job prive à temps partiel, c’est se moquer de tous les francais !

                 

                Il restait Arnaud Montebourg pour defendre ce principe, mais il vient de s’y mettre comme ses petits copains, quelle honte !!


                • chevsinclair 11 janvier 2008 14:42

                  encore de la belle propagande de gauche que cet article, pardon torchon,

                  et que 20 militants de gauche commentent. Belle conception de l’information les nazillons socialo !!!

                  AGORAVOX est devenu votre média, merci de vous l’être accaparé après tous les journaux et journaleux à la solde des socialo !!!

                   

                  DESINFORMATION SOCIALISTE, je prefere encore lire Libé, c est au moins écrit par de vrais journalistes....


                  • Redj Redj 11 janvier 2008 16:31

                    Superbe contre argumentation !! Admirable !!!


                  • Nobody knows me Nobody knows me 11 janvier 2008 16:57

                    et que 20 militants de gauche commentent. Belle conception de l’information les nazillons socialo !!!

                    Godwin option troll du mois (et on n’est que le 11/01...). Allez -1 pour vous, -1 pour moi.


                  • Abydos 11 janvier 2008 18:24

                    Ouah le gros fasciste, tu veux la vraie information, pourquoi tu ne vas pas lire ton paris match, en plus de la bonne parole t’auras des photos grands formats et bien cadré !


                  • Lil_Pims 11 janvier 2008 21:14

                    Lerma / Lyon et mnt Chevsinclair... ya du beau monde


                  • Daniel Roux Daniel R 11 janvier 2008 18:46

                    Franchement, il y a quelques années, je fondais de grands espoirs sur Geymard : Langue de bois à toute épreuve, loyauté à la "fido, chien fidèle" pour ses maîtres Juppé et Chirac, technocrate rusé quand ministre de l’agriculture, il interdisait l’usage du poison gaucho et mais autorisait l’écoulement des stocks, et un petit "je ne sais quoi" dans le style faux cul.

                    Hélas, mon poulain c’est fait piéger par plus malin que lui et qui l’a vu venir.

                    Je cherche un nouveau candidat du même acabit. J’ai étudié la candidature Coppé. Un type capable de mener autant d’activités rémunératrices simultanément est forcément un gros malin.

                    Sa langue est certes du meilleurs bois mais je n’y crois pas. Il semble un peu léger. Un vrai candidat à la fonction suprème n’accumule pas autant de casserolles aussi bruyantes. Il a franchi la limite du bon goût en étant avocat dans un cabinet connu pour manier les gros dossiers politiques tout étant chef du groupe parlementaire présidentiel.

                    Lorsque l’on considère la détermination des gros durs qui ont réussi à maintenir le secret absolu sur les rétro-commissions illégales reçues après la vente des frégates à Taïwan alors même que la France (donc les assujettis à l’impôt) devra rendre , sur son budget en déficit, les montants détournés, je crains que JF Coppé ne fasse pas le poids.

                    Je cherche encore car Sarko a le talent pour zigouiller (politiquement ou judiciairement) tout ceux qui pourrait lui faire ombrage.

                    Xavier Bertrand ? Il n’a pas le physique et se montre vraiment trop roublard pour inspirer confiance aux ménagères habituées à détecter d’un coup d’oeil les représentants en aspirateurs bidons.

                    Je crois que finalement Borloo pourrait créer la surprise à conditions qu’il arrive à la boucler encore un an et à rester en bonne santé assez longtemps.


                    • Dogen 11 janvier 2008 19:07

                      Je hais cope.

                      De tout mon coeur et de toute mon ame !

                      Signe :

                      Un electeur de droite 


                      • Dogen 11 janvier 2008 19:09

                        @chevsainclair a peut être raison,ça devient lassant de ne lire que de la prose anti-sarko, alors que , selon les sondages, 47 % des français approuvent le président. Ce chiffre serait-il faux, ou bien ils approuvent pour approuver, sans arguments ?

                        Au fait, j’ai vote Sarkozy et je ne le regrette pas smiley

                        Je sais pas si on est tres nombreux sur Avox...


                        • ytty54 ytty54 12 janvier 2008 19:53

                          A Dogen

                          pardon mais je ne vois pas en quoi je tiens un discours particulièrement anti sarko, je parle de Copé qui est à mon sens une sorte de caricature et je ne manque pas sur la fin d’évoquer cette nouyvelle élite de droite comme de gauche.

                          Si dès que l’on critique quelqu’un de droite on est anti sarko, sarko a finalement bien du souci à se faire !!!


                        • Dogen 12 janvier 2008 00:58

                          Cher Lavaddi,

                          baisse de l’ISF

                          Oui, j’approuve c’est un impôt totalement inefficace. Il a pour seul intérêt d’inciter les riches à l’évasion fiscale. Je parle des petit riche car les gros riches ont 100 façons légale de ne pas le payer et ce depuis bien avant sarkozy. Lorsqu’une personne paye 2% d’ISF par an ajouté à l’inflation, sur de l’argent placé à taux sans risque il perd de l’argent. Je ne trouve pas ca normal.

                          les franchises médicales,

                          Je pense que les ressources de la sécu ne peuvent plus être augmentées. Il faut donc diminuer les dépenses. Les franchises médicales ne sont pas la meilleure manière de le faire.

                          baisse du pouvoir d’achat,

                          Pas plus qu’avant. Les mesures qu’il a prises sont des mesures de longue durée (pas de coup de pouce). Nous aurons une idée, dans un ou deux ans, si elles ont été efficaces. Quoi qu’il en soit, c’est l’économie et entreprises qui peuvent répondre durablement à ce problème.

                          suppression des 35 heures, donc des heures supplémentaires,

                          Comme durée obligatoire très bien. Cela devrait selon moi être la durée minimum. La durée devrait être négociée entre entreprises et syndicats. On ne peut pas prôner sans arrêt pour le dialogue sociale et légiférer sur tout sans ne rien laisser à négocier.

                          suppression pub télé (cadeaux aux privés + privatisation de chaines, probable augmentation de la redevance+taxation des personnes agées jusque là exonérées.

                          Très bien pour la suppression de la pub (voir l’article d’Avox sur « Ces fromages qu’on assassine ») Pour le reste ce sont vos propres supputations. Je ne juge pas qqn sur ce qu’il pourrait peut-être éventuellement être amené à faire, mais sur ce qu’il fait.

                          tva "sociale" (après les élections)

                          Supputations encore. Rien n’est fait. Cependant, en tant qu’économiste j’ai hâte que cela soit testé. Cela me paraît une solution très pertinente à beaucoup de nos problèmes.

                          plus de liberté de licencier

                          Cela ne change rien. Une entreprise qui veut licencier le peut de toute façon. Est-ce que la facilitation augmentera les licenciement, non. Est-ce que cela facilitera l’embauche ? Peut-être… je ne suis pas très convaincu.

                          fin du cdi

                          Ou fin du CDD… tout dépend du point de vue. Nous jugerons le projet de loi lorsqu’il sera là.

                          radiation des chomeurs

                          S’ils refusent deux emplois correspondant à leur qualification, c’est plus que justifié ! Et j’ai déjà été chômeur sachez le. Quand on est chômeur on prend le premier boulot qui se présente. Après, si on est pas content, rien ne nous empêche continuer à chercher quelque chose de mieux (c’est ce que j’ai fait).

                          contrôle des rmistes (pas des gros fraudeurs fiscaux)

                          Je ne connais pas cette mesure. J’irai me documenter un peu plus tard.

                          Il reste encore beaucoup de mesure à débattre J

                          - Ce que je n’aime pas chez Sarkozy :

                          J’aime son activité médiatique, mais je déteste lorsque cela consiste à mettre en scène sa vie privée.

                          Je n’aime pas son côté nouveau riche consistant à étaler son niveau de vie. Ca le perdra.

                          Je n’aime pas son coup de fil à Poutine

                          - Ce que j’aime :

                          Sa façon d’exercer le pouvoir. J’ai vécu 90% de ma vie sous Mitterrand-Chirac et j’ai toujours vomis cette façon de flatter l’électeur à l’encolure, de lui raconter n’importe quoi pourvu qu’ils vos élise, pour ensuite fuir les responsabilités en ce cachant dans les salons bien cossus de l’Elysee. Mettre un premier ministre d’opérette sur le devant de la scène pour le désavouer au premier coup de Trafalgar. Sarkozy a commencé à rompre avec cela, j’espère qu’il continuera. J’élis un Président au suffrage universel, j’entends qu’il prenne ses responsabilités et les décisions.

                          C’est selon moi l’esprit de la  Ve république

                          - Je n’avais pas le choix

                          De toute façon. Je ne crois pas une seconde au projet politique de Bayrou tel qu’il était, et je pense que Royal est complètement cinglé. (Si ça avait été Strauss-kahn, j’aurais beaucoup hésité…)    

                           


                          • Internaute Internaute 13 janvier 2008 19:46

                            La politique est le job le plus tranquile et le plus stable qui soit.

                            Par exemple, Miterrand était déjà ministre sous la 4° république avant la guerre et a bien vécu de son job jusqu’à sa retraite de président de la république. Giscard s’est fait connaître comme ministre sous de Gaulle et Chirac aussi.

                            Il n’est pas normal qu’un simple fonctionnaire comme Coppé ou un simple député gagne des 10.000 à 20.000 euros par mois. C’est un véritable scandale. La tarification des parasites de profession doit être sérieusement revue... à la baisse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès