Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > José Bové : « Banzaï ! »

José Bové : « Banzaï ! »

Sarko et Ségo n’ont qu’à mieux se tenir : le moustachu du Larzac a le ventre qui le picote et annoncera le 1er février prochain son départ en fanfare. Rond ?

Grolandaises, Grolandais, vous qui vous ennuyez depuis quelques semaines déjà au spectacle navrant de la campagne présidentielle lancée comme un TGV contre une vache, vous allez enfin pouvoir chausser vos moon boots, enfiler un gros pull en laine des soldes et vous précipiter au premier troquet venu : la campagne présipautaire va démarrer le 1er février prochain avec l’apparition sur la liste des prétendants au trône du moustachu roquefortin le plus populaire de la gaulle, José Bové.

Faut-il encore présenter l’animal ? Un casier plus long que celui de Tapie, des moustaches plus bacchantes que celles de Noël Mamère, un accent d’ici, enfin de là-bas, mais un peu plus au fond, une pipe dont on aurait pu faire un chêne, un bon sens près de chez vous et des amis solidement organisés. Ces amis qui ont mis en place, il y a quelques semaines de ça, une pétition de soutien qui a rapidement recueilli plus de 15 000 signatures sur le Net. Des signataires qui ont donc emmené cet Astérix enveloppé à « sans doute » se présenter à la prochaine présidentielle.

José Bové est né au monde des médias, de la popularité et de la politique durant le mois d’août 1999, quand il eut avec ses copains de la Confédération paysanne l’étrange idée en passant par le Lot de démonter le Mac Do de Millau. Sur les ruines de ce morceau d’empire préfabriqué, les mains menottées et levées avec "bravitude" devant l’objectif des photographes qui n’en demandaient pas tant, José Bové venait d’un coup d’un seul de s’inventer un personnage, de se dessiner un costume, de s’écrire un rôle. Lui dont le père, scientifique, avait mis au point un riz transgénique à destination du tiers monde, allait devenir le pourfendeur de la « mal bouffe », le porte parole des altermondialistes, la figure de proue de cette gauche qu’on qualifie aujourd’hui d’antilibérale, et qu’on qualifiait encore alors d’ « extrême ». Bové, c’était l’ère d’avant Besancennot, avant Clémentine Autain, ces autres figures d’un monde meilleur, ou du moins différent, qui tentent aujourd’hui de s’offrir quelques suffrages.

Quelques années, quelques voyages en Amérique et quelques arrachages sauvages plus tard, José Bové n’est plus aujourd’hui le poil à gratter de cette autre gauche-là. Les organismes génétiquement modifiés, son combat d’alors, son combat d’aujourd’hui, font moins d’audience que l’autre grand enjeu qui secoue le cocotier des programmes en tout genre : l’écologie. Le Bové d’aujourd’hui s’appelle Nicolas Hulot. Il vient expliquer que les banquises fondent, que les ours blancs dérivent, que des dizaines d’espèces animales disparaissent chaque jour, que la forêt amazonienne maigrit à vue d’œil, que nos voitures nous tuent à petit feu, qu’il faut signer son pacte et le nommer vice-Premier ministre chargé de l’environnement sinon la planète est foutue. José Bové, aujourd’hui, n’a ni moustache ni pipe, il voyage en montgolfière, descend des rapides et vend du shampoing Ushuaia, a débuté chez Dorothée et emmerde les écolos de toujours, Voynet et les autres, en leur piquant la vedette à la vitesse d’un tsunami.

Mais si José Hulot ne sait pas s’il va y aller, hésite, Nicolas Bové lui, n’hésite plus. Ou le contraire. Hulot devrait se prononcer ce lundi (sans doute non) et Bové le fera dix jours avant que la reine des pommes socialistes n’annonce son redoutable programme de bataille.

José Bové et Nicolas Hulot se ressemblent. Ils ne sont pas vraiment taillés pour la politique mais ils drainent un tel courant de sympathie qu’ils en viennent à se dire que, ma foi, pourquoi pas après tout. Après tout, en effet, la politique est de plus en plus une affaire d’image, de communicants, d’effets de manche qui n’ont pour but que de se faire aimer. Et ces deux-là s’y connaissent. Malgré eux peut-être. En tout cas, ils possèdent ce que ni Royal ni Sarkozy n’ont encore acquis, et qu’ils n’obtiendront peut-être jamais : un capital populaire hors norme. Qui dit du mal de Hulot aujourd’hui, qui peut se prétendre insensible à son combat ? De la même façon, quand il lutte contre la « mal bouffe », qui peut en vouloir à José Bové, ou le contredire ? Ils n’enfoncent pas des portes ouvertes, ils mettent les gens face à des réalités incontestables. Ils leur promettent le pire. Et les moyens de l’éviter.

Les deux se ressemblent, donc, et les deux n’ont aucune chance d’être élus, un jour, président de la République. Comme Besancenot, comme Laguiller, oui, mais ces deux derniers basent leur idéologie sur des croyances passées, ou passéistes, sur des certitudes d’une autre époque, persuadés qu’on ne peut changer les choses qu’en revenant en arrière, parce qu’avant, c’est bien connu, c’était mieux. Ni Bové, ni Hulot n’attendent ni n’espèrent le grand soir. Hulot n’est pas dupe, on le lui souhaite en tout cas, des soutiens affichés aujourd’hui, mais il croit à son poste de vice-Premier ministre. On verra. Bové, lui, ne demande aucun ministère. Il offrira bien quelques meules de Roquefort à tout candidat qui osera s’afficher avec lui, mais ça en restera là. Il se lancera dans la campagne, pour s’en retirer dès qu’il sentira le vent tourner. Il n’est pas d’ici, mais un peu de Groland. De chez les saouls.

La présipauté de Groland n’existe pas, bien sûr. Ce n’est que de la poilitude potache de grandes oreilles et de cheveux gras. Mais il existe au pays du président Salengro (dont le Premier ministre répond au doux nom de Pinpin) certains accents qu’on reconnaît d’emblée, certains travers qu’on identifie sans peine. Une insolence, une liberté de ton, une légèreté grossière qui ne courent plus trop la campagne. Qui n’encombrent pas vraiment la démocratie participative. Qui ne transpirent pas l’ordre juste. Les cacahuètes luisent, le verre n’est pas très net, le rouge tache et la couille gratte, c’est pas Neuilly, c’est pas le Poitou, c’est des amis de Gustave de Kerven et le dernier bastion d’une irrévérence certaine. Qu’un citoyen de cet épicé pays ait décidé d’envoyer le bousin pour les présidentielles est une grande nouvelle, un peu de légéritude made in Groville. Banzaï !


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (197 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • bouli (---.---.85.5) 22 janvier 2007 14:19

    En tant que citoyenne grolandaise, je m’interroge. José Bové va-t-il se présenter en tant que grolandais (donc pour du rire) ou essayez-vous juste de faire des comparaisons ?

    Merci de m’éclairer.


    • dégueuloir (---.---.104.218) 23 janvier 2007 02:00

      du rhum des femmes et pas de drm ,bordel de merde BOVÉ BOVÉ BOVÉ !!! smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


    • (---.---.206.67) 22 janvier 2007 15:04

      c’est une honte si il se présente !!!!! La loi française fait qu’il ne peut pas se présenter. Il faut un casier judiciaire vierge et il me semble que ce monsieur a fait de la prison non ?


      • luisito 22 janvier 2007 15:12

        Ben oui tiens il peut se presenter au moins ? Est-ce que qqun sait avec certitude (et non des suppositions) si ce monsieur a un casier judiciaire vierge (est ce que ses peines sont inscrites a son casier ?) et si un candidat doit vraiment avoir un casier vierge ?


      • t-h (---.---.4.219) 22 janvier 2007 16:39

        A priori non, Juppé a été réélu (par exemple).


      • vraitravailleur (---.---.181.126) 22 janvier 2007 18:20

        Quelle importance que le nouveau Vercingétorix ait un casier. Bernard Tapie aussi a un casier, ce qui ne l’empêche pas de continuer à avoir du succès.

        De toutes façons, José n’a aucune chance d’être élu.

        En revanche, s’il se présente, il rajoute encore une candidature « de gauche » qui mordra sur les trotskystes mais aussi sur les socialistes, et qui avalera l’insipide doctoresse Voynette.

        Merci à Toi, ô José, si tu te présentes.

        Je regrette seulement que Nicolas Hulot ait renoncé. Et notre préférée, Clémentine Autain, que devient-elle ?

        vraitravailleur


      • Roland (---.---.207.28) 22 janvier 2007 19:31

        Vous savez le général De Gaulle, lui il était carrèment condamné à mort par un tribunal...

        Gandhi aussi avait un casier très chargé.

        Et si ça n’avait pas été le cas l’un aussi bien que l’autre n’auraient jamais mérité l’admiration de personne smiley

        Vive Bové ! vive la République !


      • dégueuloir (---.---.104.218) 23 janvier 2007 02:09

        BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ ,,BOVÉ , BOVÉ ,BOVÉ , BOVÉ BOVÉ , BOVÉ , smiley


      • luisito luisito 23 janvier 2007 10:20

        J’ai appris hier que Bove risquait de passer le printemps en prison... pendant les elections. Et meme en prison il pourra etre candidat (et eventuellement elu) car il n’aura pas ete prive de ses droits civiques.


      • (---.---.101.198) 23 janvier 2007 11:07

        C’est vrai, De Gaulle, a été condamné.

        Mais il était d’une intégrité et d’une honnêteté absolue. Par exemple, il remboursait à l’État les gouter de ses petits enfants lorsque ceux-ci venaient le voir à l’Élysée.

        Pas comme certains frais de bouche ...

        Et ce n’est pas Sarkozy qui va rompre avec les bonnes habitudes chiraquiennes, bien au contraire, à voir l’utilisation personnelle qu’il fait des infrastructures de l’État, c’est à dire du bien de l’ensemble des français !


      • parkway (---.---.18.161) 23 janvier 2007 11:53

        a priori, non ! c’est effectivement un repris de justice que les Bordelais ont élu sans problème et aussi sans conscience, mais on a les pourris qu’on veut ;

        et puis donnadieu de vabres (ministre et petit ami de A.Sinclair) n’a-t-il pas été condamné lui aussi, pour blanchiement d’argent ?

        que dire alors sur Pasqua et son traficant de fils...

        ah !ils sont beaux nos dirigeants !

        et y’en a pas un seul qui soit contre !

        ils sont tous complices pour le moins...


      • LE CHAT LE CHAT 22 janvier 2007 15:12

        faut qu’il se présente aux législative à marly gomont , y’a des vraies vaches pas trafiquées et qui le mettront pas en cellule , elles ! smiley

        BANZAI ! smiley vive le groland libre !


        • dégueuloir (---.---.104.218) 23 janvier 2007 02:02

          ÇA VA CHAUFFER !!!!!!!!!!!!!!! smiley...........LOL


        • groniol (---.---.64.13) 22 janvier 2007 15:20

          On a bien en ce moment un président élu qui devrait être en prison, pourquoi pas un président élu qui en aurait déjà fait... la différence, c’est une question de chronologie et les raisons pour lesquelles l’un devrait en faire et l’autre en a déjà fait... là est toute la différence...

          groniol


          • louis mandrin (---.---.36.85) 22 janvier 2007 15:21

            à choisir, je préfèrerai voter pour lui que pour ségo ou sarko, au moins, là, il y aurait du vrai changement...et apéro obligatoire tous les jours....


            • Guilhem (---.---.91.97) 22 janvier 2007 15:41

              Une bonne pipe et au lit smiley

              Bové président smiley


            • LaEr (---.---.126.214) 22 janvier 2007 16:10

              YES !!!!!! José président !!!! :D

              Et pour son casier : tout le monde n’a pas la possibilité de le faire laver au karcher par ses copains de l’UMP (ou du PS, mêmes escrocs, même combat)...


              • dégueuloir (---.---.104.218) 23 janvier 2007 02:05

                l’abbé Pierre PRESIDENT !!!!!!! smiley..........EUH smiley smiley smiley


              • ronchonaire 22 janvier 2007 16:17

                Petite précision géographique : Millau est en Aveyron, pas dans le Lot.

                Quant à Monsieur Bové, il ne faut pas s’y méprendre, lui aussi s’est construit une image préfabriquée et l’utilise à des fins bien définies. Rappelons qu’il est né à Paris et qu’il a fait ses études à La Sorbonne (ainsi qu’à Berkeley, Californie, dans la patrie de l’ultra-libéralisme). Pour le petit paysan débarquant de son Larzac natal avec sa fourche, son saucisson et son litron de rouge, il repassera...


                • luisito 22 janvier 2007 16:38

                  @Rochonaire

                  Et alors ? Je ne comprend pas pourquoi une personne nee a Paris et ayant fait des etudes a la sorbonne n’as pas le droit d’etre paysan ni de defendre les paysans. meme si il a fait ses etudes a berkley ca prouve quoi ? Qu’il est liberal ? ca prouve rien du tout !!!

                  Et meme si il a ete liberal dans sa jeunesse, faisant ses etudes a berkley, il a le droit de changer d’avis !

                  Enfin histoire de couper court a votre commentaire qui ne demontre rien, j’ajouterais que c’est aussi a Berkeley que sont aussi nes les mouvement hippies et la contestation de la guerre au vietnam, et c’est a la sorbonne qu’est ne le mouvement de mai 68. Comme quoi...


                • ronchonaire 22 janvier 2007 16:57

                  Je souhaitais juste rappeler que son image de personnage « authentique » ne l’est en fait pas du tout, elle est tout aussi fabriquée et travaillée que celle des autres politiciens. Cet homme n’a rien d’un petit paysan, qu’il arrête de se faire passer pour tel. Sur le fond, je n’ai aucun problème avec le fait qu’il ait étudié dans de grandes universités (nous sommes encore dans un pays libre !), c’est simplement le décalage entre ce qu’il est vraiment et l’image qu’il se donne qui me gène.


                • luisito 22 janvier 2007 17:10

                  Encore une fois je ne comprend pas en quoi le fait d’etudier dans de grandes universites est incompatible avec le metier de paysan. De plus, il faut avouer qu’avoir fait des etudes, c’est sans doute appreciable si on veut devenir president ! Je ne dis pas qu’un paysan n’as pas le droit d’etre president, loin de la. Pour diriger un pays, il faut tout de meme avoir une experience et un parcours universitaire un minimum solide. (ca reste juste mon avis, je concoit qu’on peut ne pas etre d’accord !)

                  Enfin sur son « image » soit disant fausse de paysan, je tiens a rappeler qu’il est vraiment paysan... enfin eleveur de brebis. Qu’on le veuille ou non, on peut toujours chercher, c’est le metier qu’il exerce actuellement, et ce depuis les annees 70.

                  Franchement je ne veux pas defendre bove a tout prix, mais l’accuser de se fabriquer une image est totalement faux... ou alors ses brebis sont en plastique et il joue a ce role depuis 30 ans !

                  Et enfin, son ambition semble etre critiquee... mais alors les autres candidats, il sont moins ambitieux peut etre ?


                • ronchonaire 22 janvier 2007 17:22

                  Je suis d’accord avec tout ce que vous dites et, si vous ne cherchez pas à le défendre à tout prix, je ne cherche pas non plus à le flinguer. Il me semble juste important de savoir pour qui l’on vote. A vrai dire, je trouve même que sa candidature est une bonne chose, surtout s’il arrive à s’entendre avec d’autres candidats potentiels et à faire passer le message que la gauche non-socialiste tente de faire passer depuis 5 ans.


                • (---.---.107.65) 22 janvier 2007 17:36

                  « Encore une fois je ne comprends pas en quoi le fait d’étudier dans de grandes universités est incompatible avec le métier de paysan. »

                  C’est parce que pour certains, paysan, c’est pas un métier, c’est une race. On naît paysan, on ne le devient pas.

                  Bref...


                • Gasty Gasty 22 janvier 2007 18:32

                  Notons aussi qu’il a été jeune, alors qu’il arrete de nous faire croire parce qu’il mordille le bout d’une pipe qu’ il est un adulte.


                • Roland (---.---.207.28) 22 janvier 2007 19:35

                  Correa en Equateur a fait ses études dans les universités américaines. ça ne l’empêche pas d’être un vrai homme de gauche, de s’être fait intronisé par des rites indigènes (alors qu’il ne l’est pas, mais pourquoi ne pourrait-on pas l’être « par adoption », comme d’autres se convertissent Etats-Uniens) et il va changer son pays, et faire fermer la base de Manta.


                • (---.---.229.236) 22 janvier 2007 19:38

                  Comme Bové, quoi........


                • Albator71 (---.---.59.66) 22 janvier 2007 23:07

                  Petite précision biographique :

                  Jose Bove à arrete ses etudes à 20 ans et ce n’est pas lui mais ses parents qui en tant que chercheur etaient à Berkeley.


                • Algunet 22 janvier 2007 16:28

                  J’ai glané ça sur nenette : « Les faits, rien que les faits. José Bové a été condamné en février 1998 à huit mois d’emprisonnement avec sursis, pour dégradation ou détérioration grave d’un bien appartenant à autrui avec entrée par effraction, en l’espèce la destruction de conteneurs renfermant plusieurs tonnes de semences transgéniques.

                  Il a été condamné en décembre 2001 à six mois d’emprisonnement pour destruction, dégradation ou détérioration du bien d’autrui, commise en réunion avec entrée en effraction, et en état de récidive légale. Il avait alors détruit du matériel informatique (Mme Borvo interrompt) et plusieurs milliers de plants de riz génétiquement modifié au CIRAD, retardant ainsi une recherche fondamentale de très haut niveau, destinée à améliorer l’agriculture dans le Tiers-Monde.

                  Son pourvoi en cassation a été rejeté le 19 novembre 2002. La deuxième condamnation entraîne révocation de plein droit du sursis. Cette révocation a été limitée à quatre mois, soit une peine totale à accomplir de dix mois.

                  José Bové a refusé par écrit de répondre à la convocation du juge d’application des peines, destinée à permettre l’aménagement de sa peine, inférieure à un an, au motif qu’il s’en remettait à la décision du Président de la République, saisi des recours en grâce présentés en sa faveur.

                  Le 5 mai, le juge de l’application des peines a donc retourné le dossier au procureur général pour mise à exécution, qui a eu lieu le 22 juin 2003 dans des conditions de sécurité liées aux menaces de troubles à l’ordre public que José Bové avait publiquement proférées.

                  Son casier judiciaire mentionne trois autres condamnations : le 22 mars 2001, trois mois d’emprisonnement, pour dégradation grave du magasin Mac Donald de Millau ; le 22 mars 2001, une amende délictuelle de 6 000 francs pour des violences commises en réunion ; le 22 octobre 2002 à 100 jours- amende pour destruction commise en réunion et en récidive d’un champ de colza transgénique. »

                  article (extrait) de Guy Fischer - 26 Juin 2003. http://www.groupe-crc.org/article.php3?id_article=668

                  De plus pour être candidat à la présidence il n’est pas dit qu’il faille avoir un casier vierge mais par contre il faut être électeur (donc ne pas être privé de ses droits civiques)

                  http://www.elysee.fr/elysee/francais/les_institutions/l_election_du_preside nt/les_conditions_pour_etre_candidat/les_conditions_pour_etre_candidat .21092.html.

                  Question : le leader paysan a été condamné plusieurs fois, l’instance juridique l’a-t’il pour autant déchu de ses droits civiques, et si oui, pendant combien de temps ?


                  • luisito 22 janvier 2007 16:42

                    En plus, il existe 3 sortes d’extraits d’actes judiciaires, qui filtrent tous plus ou moins certaines condamnation. Donc lorsque l’on dit « casier judiciaire vierge », il faut voir duquel on parle, sachant que le plus general (numero 1) n’est jamais rendu publique.


                  • jako (---.---.21.70) 22 janvier 2007 17:08

                    ce ne sont que de simples actes de salubrité publique je trouve pas du trafic de fric comme ont fait d’autres politiciens (dont beaucoup encore en place...)


                  • Aljocarol (---.---.96.84) 22 janvier 2007 18:30

                    Quequ’un peut-il m’éclairer sur les condamnations avec sursis ? Je trouve en effet que nos hommes politiques notamment écopent souvent de grosses condamnations avec sursis et que parfois elles se cumulent alors que j’ai toujours cru cela impossible.


                  • Briseur d’idoles (---.---.162.45) 22 janvier 2007 16:30

                    Il est bobo le Jojo Bo V ! smiley


                    • Katleen137 (---.---.129.244) 22 janvier 2007 17:08

                      Et alors quoi « la prison »

                      Je prefere de loin un homme qui se bat pour des convictions respectueuses, que de voir des DSK Fabuis et autres marionnettes ,qui trainent des casseroles à gerber...

                      Pour sur ils n’ont pas fait de prison !! immunite oblige


                    • cestpartimonkiki (---.---.146.65) 22 janvier 2007 17:11

                      Vas-y José, ça c’est une bonne nouvelle ! smiley

                      PS : apparemment certains avoxiens ne partagent pas mon avis, mais je préfère le moustachu au borgne !


                      • Roland (---.---.207.28) 22 janvier 2007 19:40

                        Oui vive la moustachu ! la VRAIE tradition française, du panache, du courage (justement parce qu ’il est allé en prison !), de l’esprit critique, de la liberté, et de l’humanisme. (et du goût de la vie ! par cette sinistre époque « Talinaique » actuelle, on aura un président qui fume, encore le courage et la liberté d’esprit là aussi), c’est lui. smiley


                      • Le hérisson (---.---.46.229) 22 janvier 2007 17:19

                        @ l’auteur,

                        Malgré votre ton qui se veut plutôt léger, votre article ne remue que des idées fort convenues... Le combat de Bové ne date pas du Mac Do, mais de l’époque où une centaine de paysans luttaient contre l’extension du camp militaire du Larzac. Ils ont eu gain de cause. Rappelons tout de même que l’armée engloutit chaque année plus de 20 % du budget de l’Etat. Les début de Bové, comme nombre de ses camarades, c’est la désobéissance civile, initiée par Gandhi et Martin Luther King. Rien à voir avec Astérix... Quant à son casier judiciaire, c’est la loi qui est mauvaise. Quand la loi est mauvaise, il faut se battre contre la loi ! On devrait savoir cela depuis au moins la Résistance française. Est-il normal que les OGM se développent en France alors que cette culture très controversée n’a jamais fait l’objet d’aucun débat ? Enfin, Bové ne se bat pas uniquement sur le plan hexagonal ou européen, mais également international. Etudiez un peu vos thèmes d’article, si vous voulez être crédible.


                        • Katleen137 (---.---.129.244) 22 janvier 2007 17:58

                          12 août 2006 : Greenpeace a été condamné la semaine dernière à enlever de son site la localisation des parcelles d’OGM expérimentales et commerciales en France en 2006. Terre sacrée pointe maintenant un lien vers cette même carte mis en ligne cette fois par l’Alliance pour la planète dont fait partie notre petite association. Voici le lien interdit : http://www.lalliance.fr/32-Test-Google-Map-Ogm


                        • coupechoux (---.---.146.65) 22 janvier 2007 18:05

                          C’est d’autant plus marrant que ces essais non confinés sont interdits par la Commission Européenne, et qu’aux dernières nouvelles la France est condamnée à verser une amende pour ces plantations illicites...Merci de rectifier si j’écris une erreur.


                        • Roland (---.---.207.28) 22 janvier 2007 19:42

                          Oui ! si il a qq’un qui a un casier judicaire c’est le gouvernement français dans cette affaire :-

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès