Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’arnaque du « trou » de la Sécu

L’arnaque du « trou » de la Sécu

Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro.
Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie.
Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste.
Pour tout traitement de plus de 91 euro, nous en sommes de 18 euro de notre poche.
Taxe de 0,50c sur les boîtes.
De plus en plus de médicaments sont listés comme "non remboursables par la sécurité sociale".
La traque aux fraudeurs - "cause du trou de la sécu" - est mise en marche avec tout les moyens nécessaires à déployer : enquêteurs spécialisés, mise en commun des bases de données issues de différents secteurs,...
 
Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards. 
Or, savez-vous que : 
 
- Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 7.8 milliards 
- Une partie des taxes sur l’alcool, destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 3.5 milliards 
- Une partie des primes d’assurances automobiles destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1. 6 milliards 
- La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1,2 milliards 
- La part de TVA destinée à la Sécu n’est pas reversée : 2.0 milliards 
- Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2.1 milliards 
- Retard de paiement par les entreprises : 1.9 milliards 
 
En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d’euros. 
Conclusion, si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent. 
Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu. 
 
La question à se poser maintenant est :
"Est-ce les entreprises qui ne reversent pas l’argent (taxes, primes) à l’Etat, ou l’Etat qui reçoit mais ne reverse pas à la Sécurité Sociale ?"
A quoi sont destinés ces 20 milliards d’euros ? Vont-ils dans la poche d’hommes de pouvoir en tout genre ou servent-ils à financer officieusement des opérations loin de l’intérêt général (services secrets, achats militaires...) ?
Servent-ils à alimenter les autres secteurs de la société ? auquel cas cela témoignerait d’une insuffisance économique provoquée par notre système politique puisque l’état actuel de la société serait dépendant d’un financement "illégal".
Les hypothèses sont nombreuses et la paranoïa légitime étant donné l’incohérence entre politique menée et réalité des faits.
Détournement de fonds ou simple non paiement émanant des entreprises ? Cette dernière proposition ne justifierait en aucun cas l’acharnement sur le citoyen lambda et la réduction graduelle des avantages procurés par la Sécurité Sociale.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Yena-Marre Yena-Marre 16 janvier 2010 12:39

    Bonjour,
    Et c’est pas Rosy qui va arranger ça !


    • Eloi Eloi 16 janvier 2010 12:49

      Bonjour,

      le document des comptes de la SECU est compliqué.
      Pourriez-vous donner quelques indications sur la manière de retrouver vos chiffres sur ce qui n’est pas versé par l’état ?


      • xcocote 17 janvier 2010 15:58

        à l’auteur,

        comme Eloi, j’aurais aimé que vous citiez la source de vos chiffres.
        J’avais déjà entendu parler de cette histoire, mais sans source, cela relève plus de la légende urbaine. Non pas que je ne crois pas capable nos édiles d’une telle tricherie mais l’accusation est suffisamment grave pour devoir être confirmée par des preuves...


      • WatchTower WatchTower 16 janvier 2010 16:16


        Exactement.
        Qu’on ne vienne plus me vanter les bienfaits du libéralisme.
        D’ailleurs, une autre facette de cette finalité (privatiser secteurs clés tel que santé, alimentation, éduc...) est tout simplement la perte de souveraineté des Etats.
        Faites en sorte qu’un Etat soit dépendant d’une ou plusieurs entreprises alimentaires, et vous le dirigez.
        C’est ce qu’ont parfaitement compris les capitalistes en créant leurs multinationales qui à terme deviennent de véritables ministères plus puissants que bien des Etats.


      • aigle80 aigle80 16 janvier 2010 14:53

        Bravo il est utile de ressortir de temps en temps ces faits il serait bon d’inonder aussi nos elus avec ce rapport,histoire de le faire connaitre du plus grand nombre ! et si tout simplement on donnait plus de pouvoir à la cour des comptes ? actuellement Elle met en garde contre pas mal de dérives mais tout le monde s’en fout vu que ce n’est qu’un avis consultatif.Il va être grand temps de mettre ces arnaqueurs et racketeurs en face de leur vraies responsabilité.


        • fred 16 janvier 2010 15:03

          J’ajoute qu’en Belgique, 70% des montants récoltés servent à l’administration du service !!!!!!!!!!!!!!


          • fred 16 janvier 2010 15:05

            @l’auteur : dans la mesure où Chavez croit dans la théorie du réchauffement climatique, il n’est pas plus crédible que n’importe qui... Malgré les apparences donc, il est autant partie prenante d’un NWO que les autres. N’en doutez pas un seul instant...


            • ZEN ZEN 16 janvier 2010 15:15

              Bonjour
              Utile rappel
              Phiippe Seguin avait proposé quelques mesures assez simples pour « boucher » ce fameux « trou », qui se révèle bien être un mythe


              • exocet exocet 16 janvier 2010 17:29

                ZEN :
                « Bonjour
                Utile rappel
                Phiippe Seguin avait proposé quelques mesures assez simples pour »boucher« ce fameux »trou« , qui se révèle bien être un
                mythe »

                Oui, mais voilà, Monsieur Philippe Seguin, dernier Président de la Cour de Comptes et éternel empêcheur de rapiner en rond est opportunément disparu...


              • ZEN ZEN 16 janvier 2010 18:40

                Seguin « libère » Sarko, c’est vrai
                Un complot ? non !?
                Il aurait reçu un exocet ?
                Bon, je sors...


              • ZEN ZEN 16 janvier 2010 15:20


                -Trou de la Sécu : est-ce si grave, docteur ?
                "Il faut sauvegarder d’urgence la partie recettes de l’assurance maladie. C’est à dire réintégrer l’argent qui lui revient, dont les dettes de l’Etat (plus de 5 milliards d’euros). Mais aussi récupérer la totalité des taxes sur l’alcool et le tabac qui ne sont pas versées intégralement (3 milliards d’euros). Il faut enfin lutter contre les niches fiscales, en taxant par exemple les stock-options. Rien que cela, c’est l’équivalent du déficit de toute la Sécurité sociale pour l’année 2007"(Jean-Marie Le Guen, médecin et spécialiste des questions de santé publique)
                -M. Philippe Séguin a calculé que, si les stock-options étaient normalement assujetties aux cotisations sociales, elles fourniraient 3 milliards d’euros, soit la moitié du déficit de la branche maladie de la Sécurité sociale en 2007..« (A.G.)

                Sécu : un trou de 30 milliards, autant de cadeaux aux entreprises
                 »Le montant total des exonérations de cotisations de Sécurité sociale a atteint en 2008 le record de 30,7 milliards d’euros. Soit un niveau presque identique au déficit prévu pour cette même Sécurité sociale pour 2010. C’est l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), le banquier de la Sécurité sociale, qui a rendu publique ce chiffre, lundi 21 décembre, dans le cadre d’une étude présentant le bilan des exonérations de charges en 2008...
                Une première tendance retient l’attention : le montant total des exonérations de charges sociales a doublé en moins de dix ans : de 15,6 milliards d’euros en 2000, ces allègements de charges sont donc passés à 30,7 milliards en 2008....


                • jps jps 16 janvier 2010 17:35

                  @Zen
                  Quelle confusion : lutter contre les niches fiscales, en taxant par exemple les stock-options.
                   Il n’y a aucun lien entre eux 

                  Ce n’est pas Seguin qui a calculé .... mais les membres de la cour des comptes

                  le reste je suis en accord avec vous
                  cordialement


                  @auteur
                  quelles sont vos sources ?


                • ZEN ZEN 16 janvier 2010 18:07

                  jps
                  Ce sont deux propositions différentes émanant de deux auteurs différents, complémentaires sans doute


                • bigoudi7 16 janvier 2010 15:44

                  On sait tout ça depuis longtemps(sous Giscard d’Estaing déja on supputait que des autoroutes étaient financées en partie par la Sécu !) ; alors est ce à nous citoyens lambda de changer cet état de choses ? et comment ? n’a t on pas des députés et sénateurs ?pourquoi ne font ils pas la grève de la faim,par exemple ?l’ennui c’est que cet état de choses arrange bien tous les gouvernements de droite et de gauche ;la Sécu est un moyen indolore(ou presque)de pomper du fric au plus grand nombre ;pourquoi s’en priver ? mm les députés et sénateurs,vous etes là ? Pouvez pas faire un petit quelque chose ?Nous on peut pas...par contre pour payer on est là !


                  • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 16:40

                    Revoilà la légende urbaine de la Sécu qui n’est pas en faillite. Sur fond paranoïaque de « pouvoirs » qui la détruirait.  smiley

                    Rappelons que les rêves communistes du « à chacun selon ses besoins » mènent toujours et partout à la ruine. C’est triste, mais c’est comme ça. Irresponsabilité. Rappelons aussi que ces rêves mènent aussi à des inégalités criantes : vous êtes mieux couverts avec la CMU qu’avec la Sécu de base sans mutuelle complémentaire. Bravo.

                    Disons aussi que ce système infernal avait vocation à fonctionner tout seul, avec les cotisations des adhérents (pas volontaires), et non avec des taxes, qui en droit français ne sont pas affectées à des dépenses particulières. Rappelons aussi que la Sécu c’est la Poule aux oeufs d’or des syndicats dit « représentatifs ». Et pourquoi ? C’est qui ces cons là ? Tu les connais, toi ?
                    Disons aussi que les fonctionnaires sont quasiment exonérés de participer au financement. Etc...

                    Mais bon, si vous l’aimez, gardez là. Mais souffrez que d’autres aient envie d’aller voir ailleurs. Merci. Fin du Monopole.


                    • ZEN ZEN 16 janvier 2010 16:48

                      Péripate
                      Soigne-toi bien tout seul
                      Va chez Axa : à chacun selon ses risques
                      Si tu ne peux payer, t’as qu’à crever..
                      Fin de la solidarité. Point


                      • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 17:45

                        Où est la solidarité avec laquelle vous jouissez quand le mec qui trime est moins bien couvert que le clochard ? Où est la solidarité qui permet aux classes aisées (genre prof à l’éducation nationale) de se soigner avec les sous des autres moins bien lotis ?

                        Vous me faites gerber. Voleur de pauvres.


                      • ZEN ZEN 16 janvier 2010 17:53

                        Péripate
                        Keep calm ! smiley
                        Je n’ai pas dit que le système, tel qu’il s’est dégradé, fonctionnait bien
                        C’est le principe que je défends et le retour aux règles équitables de répartition
                        Mais qui est en train de faire crever la sécu ?


                      • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 18:02

                        Ce n’est quand même pas difficile de comprendre que des systèmes portent en eux leur propre ruine. Il en est ainsi des systèmes ultra-collectivistes.


                      • jef88 jef88 16 janvier 2010 17:04

                        Depuis quelques années je me pose une question :
                        Combien coute la sécu hors remboursements ?
                        quelqu’un peut répondre ?


                        • bigoudi7 16 janvier 2010 17:05

                          Péripate,on a bien remarqué que le communisme mène à la ruine,mais que la Sécu n’est pas en faillite soit une légende !! décidément nous autres ,menu peuple, voyons des complots partout et bizarrement on apprend 70 ou 50 ans après que c’était vrai ;cela dit vu le cout des cotisations et des ponctions diverses,on devrait pouvoir choisir une assurance santé privée mais ça ne doit pas interesser nos dirigeants ;pourquoi à ton avis ?


                          • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 17:53

                            Parce que un homme politique veut être utile. À tout prix, y compris au prix de votre liberté.


                          • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 21:59

                            Marre des curetons.

                            Pourquoi un smicard doit payer plus cher alors que ses revenus sont comparables au rmiste, le taf en plus , les avantages en moins ?

                            La gratuité est toujours synonyme de gaspillage et d’irresponsabilité.

                            Toujours.


                          • Le péripate Le péripate 17 janvier 2010 12:11

                            Ce qui remet en cause ce système est simplement qu’il suppose des ressources illimitées, ce qui est une absurdité. Ou alors vous avez ce à quoi vous assistez, une peau de chagrin concernant les prétentions affichées et un monstre goulu concernant les ressources. Ceci est la réalité.


                          • Laury 16 janvier 2010 17:13

                            Quelle belle « Vache a lait » que notre sécurité social pour les politiques de tout bord qui n’ont
                            jamais cloisonné les différents secteurs
                            Il est bien évident que les assurances privé suive a la trace cette manne.
                            Mais avec Sarközy pas de problème il finirons bien par l’avoir !!!! 


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 16 janvier 2010 17:41

                              Le moyen le plus simple et le plus direct pour se débarrasser d’un service public est d’organiser sciemment et méthodiquement sa mise en faillite. Une fois sur la paille il suffit alors d’annoncer gravement aux citoyens que « la situation n’est plus tenable et qu’il convient de privatiser l’assurance maladie ».

                              C’est une vieille technique mise au point par les friedmaniens minarchistes qui conseillaient Ronald Reagan et Margaret Thatcher dans les années 80. Leur principal outil étant la baisse massive, ou la suppression, des prélèvements obligatoires des populations les plus aisées afin d’asphyxier les systèmes de protection sociale.

                              En France elle est aujourd’hui portée par la frange néolibérale de l’UMP incarnée par Nicolas Sarkozy.


                              • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 17:47

                                Paranoïaque. Pas remboursé, donc pas soigné. smiley

                                Ce sont aussi les minarchistes qui ont organisé la ruine de l’URSS, de Cuba, etc...

                                Débile rouge.


                              • ZEN ZEN 16 janvier 2010 17:55

                                C’est tout à fait ça , Peachy
                                L’Europe barrosienne s’en inspire (libéralisation des services)


                              • ZEN ZEN 16 janvier 2010 17:57

                                Péri
                                La reductio ad modelum sovieticum, ça ne marche plus
                                Change ton calendrier ! smiley


                              • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 18:00

                                Bla-bla. Les communistes sont toujours là, n’est-ce pas ?

                                Et que pensez vous de « à chacun selon ses besoins » ?

                                Et de la responsabilité ?

                                Alors merde.


                              • ZEN ZEN 16 janvier 2010 18:04

                                Les communistes sont toujours là,

                                Sous ton lit ?
                                Là, il faut un lexomil avant de dormir
                                Buffet : communiste ? Mein Gott !
                                A l’italienne, oui....


                                • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 18:06

                                  Je vais me répéter : comment caractériser l’idée de « à chacun selon ses besoins ». Libéral ? Communiste ? Démocrate ? Conservateur ? Raélien ? smiley


                                • WatchTower WatchTower 16 janvier 2010 18:26


                                  Mon chère dans la vie il n’y a pas que communistes et capitalistes..
                                  Et puis pour rael, il veut un gouvernement mondial, alors il rentre dans ce cadre ^^

                                  Pour Barosso, il a été mis en place par un ex patron de la CIA (j’ai oublié son nom consonnance Italienne). Ce qui explique sa prise de position.
                                  Mis en place par les atlantistes ( tout comme Van Rompuy et la Baronne Ashton que personne ne connait ), si bien qu’il a essayé tant bien que mal de lui renvoyer l’ascenseur à son pote ex CIA en tentant de filer tout le pétrole du Portugal au groupe Carlyle, groupe auquel appartient cet homme dont j’ai oublié le nom (vous pouvez rajouté Bush entre autre à la longue liste de noms...).
                                  Il s’est bien evidemmen fait griller, et ce n’est que partie remise.


                                • Le péripate Le péripate 16 janvier 2010 18:28

                                  Capitaliste, une idéologie ?

                                  Pfffff.....

                                  Bonne soirée.


                                • WatchTower WatchTower 17 janvier 2010 22:42


                                  Celui qui a mis en place Barosso est Frank Carlucci :)


                                • kalon kalon 16 janvier 2010 18:20

                                  Il faut aussi faire remarqué que sans remboursement, les soins médicaux couteraient beaucoup moins chére car mis en concurrence et les généralistes aurraient nettement moins de client.
                                  Ainsi, statistiquement, un indépendant est moins souvent malade et sa maladie est beaucoup moins longue que celle qu’un salarié.
                                  Ce n’est pas que le salarié soit moins enclin au travail, c’est que l’indépendant ne gagne rien lorsqu’il est malade.
                                  Quant au nombre de personnes agées qui se rendent, une fois par semaine, chez leur médecin, c’est bien souvent dans le seul but de sortir de leur solitude et d’avoir l’impression que quelqu’un s’intérresse encore à eux.
                                  En outre, la surconsommation de médicament est trés néfaste pour la santé car dés l’instant ou un médecin vous prescrit plus de deux médicaments, aucun laboratoire au monde ne peut prédire quels seront les effets inter actifs des mollécules présentes 
                                  Le paralléle n’étant pas à faire avec les USA car là, ils vont d’une médecine privée vers une médecine mutueliste.
                                  En Europe, on fait le chemin dans l’autre sens


                                  • JL JL 16 janvier 2010 18:36

                                    @ Kalon, c’est clair, mais c’est pas politically correct de dire ça !

                                    Le parallèle est évident avec les assurances auto : qui d’entre nous n’a pas, un jour ou l’autre, pour économiser un malus, demandé à un garagiste de réparer de la tôle froissée ? Quand c’est l’assurance qui paie, le garagiste est très à l’aise. Quand c’est le particulier, il l’est un peu moins. Sans commentaire.


                                  • ZEN ZEN 16 janvier 2010 18:25

                                    Euh...au pif :
                                    soucoupiste ?
                                    J’ai bon là ? smiley
                                    Merci Maïtre ! smiley


                                    • aigle80 aigle80 16 janvier 2010 18:57

                                      Merci Chanteclerc, je ne savais pas que le frère de notre cher président s’occupait d’assurance privées...ça eclaire ma lanterne la secu n’en a plus pour longtemps alors !
                                      ça me rappelle un certain ministre des transports qui nous a collé des radars partout et dont le frère ou l’oncle, je ne sais plus trop, fabriquait des radars mais evidemment cela n’a rien à voir c’est uniquement pour la sécurité.....


                                      • Louisiane 16 janvier 2010 19:54

                                        Le frère Sarkozy est effectivement PDG d’Axa, me semble-t-il. Il a donc tout à gagner à une privatisation.
                                        Quant au frère du ministre des transports, il dirige la société qui gère les contraventions dues aux radars. Il ne reverse pas la totalité des gains à l’Etat, car, comme chacun le sait, il y a toujours des frais de gestions !!! Evidemment, il n’y avait en France que l’entreprise du frère du ministre capable de gérer ça...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès