Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’étrange sillon de madame Le Pen (1)

L’étrange sillon de madame Le Pen (1)

Nouvelles étoiles dans le ciel frontiste

Il est toujours instructif de consulter le site du Front National. L’autre jour, j’y trouvai un discours de Marine Le Pen datant de mai 2009. J’en ai trouvé la fin particulièrement intéressante :

« C’est la bataille qui nous réunit aujourd’hui. La grande bataille qui doit être menée contre l’Europe des technocrates de Bruxelles. La grande bataille pour notre liberté, notre identité, notre sécurité et notre prospérité. Nous ne devons pas en dévier. D’ailleurs le pouvons-nous ? Puisque comme Jean-Marie Le Pen aime à le rappeler :

« NOTRE SILLON EST DROIT CAR NOTRE CHARRUE EST ACCROCHEE AUX ETOILES » »

Dans cette reprise de la belle métaphore paternelle, je vois une manière de promesse : celle de rester fidèle à la droite ligne du parti. Or, on sait que les promesses politiques peuvent se diviser en trois catégories :

- celles qui sont tenues. Aussi extravagant que cela puisse paraître, il y en a[1].

- celles dont l’accomplissement est indéfiniment ajourné. Exemple : le chômage va diminuer l’an prochain.

- les promesses rigolotes, celles que l’on fait par antiphrase et qu’il faut prendre au second degré. Les politiciens – qui ont plus d’humour qu’on ne le croit – aiment à annoncer l’exact contraire de ce qu’ils s’apprêtent faire[2].

On serait tenté de ranger les propos de Mme Le Pen dans cette troisième catégorie de promesses. Il faut bien le constater, en effet : la charrue frontiste a bien dévié de sa trajectoire depuis un ou deux ans. Si elle est toujours accrochée à des astres, il n’est pas sûr que ce soit les mêmes qu’au temps de Jean-Marie Le Pen. Pour certains, la fille du « menhir » tournerait maintenant les yeux vers cette étoile-là :

Dans une interview donnée en janvier dernier au quotidien israélien Haaretz, Marine Le Pen a en effet déclaré que le Front National avait toujours été sioniste. Il faut cependant reconnaître qu'elle n’apporte pas un soutien inconditionnel à l’État hébreu[3]. Surtout, le sionisme du Front National nouvelle mouture ne saurait à lui seul expliquer toutes les orientations politiques de celui-ci[4]

En réalité, c’est à cet astre-ci que la charrue frontiste semble s’accrocher aujourd’hui :

Cette étoile ne vous rappelle rien ? Et si je vous dis qu’elle a été incorporée dans un célèbre drapeau ?

À ceux qui trouveraient mon propos exagéré, je recommande de lire le projet économique du FN. Ce texte, qui ébauche les grandes lignes d’un futur programme, est à proprement parler socialiste. Oui : socialiste ! Le FN se trouve maintenant à l’extrême gauche – beaucoup plus à gauche, en tout cas, qu’un parti social-libéral comme le PS[5].

Adieu Reagan !

Contrôle du secteur bancaire par l’État, séparation entre les banques d’affaires et les banques de dépôt, alourdissement des impôts pour les entreprises qui engraissent les actionnaires au détriment des salariés, instauration partout d’un impôt progressif, taxation favorisant les revenus du travail plus que ceux du capital…. Il y a quelques années, le Front National eût vomi ces abominations socialo-communistes. Aujourd’hui, il les fait figurer en toutes lettres dans son projet économique[6]. Que de chemin parcouru depuis l’époque, pas si lointaine, où le parti des Le Pen se réclamait de Ronald Reagan !

En 2009 encore[7], on pouvait trouver ces lignes sur le site du FN  :

 « Les baisses d'impôts mettront dans la poche des contribuables des milliards supplémentaires, qui seront utilisés à la consommation pour un pourcentage énorme, ce qui rapportera des recettes de TVA supplémentaires. En outre, cette relance de la consommation accroît la production, et donc l'embauche : l'Etat récupère alors des recettes grâce aux taxes perçues sur les nouveaux salaires.

C'est ainsi que dans les années 1980, la politique volontariste de réduction d'impôt de Ronald Reagan a finalement augmenté les recettes fiscales ! Le principe se résume à la formule : « trop d'impôt tue l'impôt ». A partir d'un certain montant, les prélèvements obligatoires incitent les contribuables, soit à réduire leur activité, soit à frauder. A l'inverse, en diminuant des impôts trop élevés, on encourage le travail, on augmente ainsi la production, et on augmente la masse imposable, d'où des recettes fiscales plus importantes. » 

Dans un récent éditorial du Monde diplomatique, Serge Halimi résumait bien le changement de cap du Front National : « l’extrême droite française a mesuré que sa vieille idéologie thatchérienne, sa haine des fonctionnaires et son poujadisme fiscal ont été disqualifiés par le creusement des inégalités sociales et par la dégradation des services publics. Elle n’hésite donc plus à récupérer des thèmes historiquement associés à la gauche. Il y a vingt-cinq ans, M. Jean-Marie Le Pen célébrait le régime de Vichy, les généraux félons de l’Algérie française, et il jouait des coudes pour se faire photographier en compagnie de Ronald Reagan. Sa fille, elle, n’hésite pas à citer le général de Gaulle, à évoquer la Résistance et à proposer la renationalisation de l’énergie et des télécommunications »

Conversion sincère ou manipulation politique ?

Comment expliquer cette extraordinaire mutation idéologique du Front National ? S’agit-il d’un simple artifice rhétorique ? C’est fort probable. Certes, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas, et Mme Le Pen n’est certainement pas une imbécile. Peut-être a-t-elle pris la mesure, après tout, de la nocivité du capitalisme financiarisé. Peut-être la crise de 2008 lui a-t-elle ouvert les yeux… Peut-être le Front National est-il maintenant persuadé que le salut de la Nation passe par un abandon de ses vieilles idées reaganiennes. Il est pourtant permis d’avoir quelques doutes à cet égard. D’abord, il paraît incroyable de changer à ce point en si peu de temps. Ce genre de choses peut arriver à une personne, parfois… mais cela est-il possible à un parti tout entier ? À supposer que Marine Le Pen soit sincère, peut-on en dire autant de tous ses lieutenants ?

Ensuite, le Front National reste un parti xénophobe – sur ce point la charrue n’a guère dévié de son sillon. Or, la stigmatisation des étrangers (ou des personnes d’origine étrangère) me paraît indiquer un fort conservatisme social. Quand on ne veut pas sérieusement s’attaquer aux inégalités économiques, on a forcément besoin d’un bouc émissaire pour éviter l’éclatement du groupe. Inversement, un parti réellement soucieux de justice sociale sait très bien que les étrangers ne sont pas la cause véritable des maux de la société.

À suivre…


[1] Ainsi, le candidat Sarkozy avait promis en 2007 qu’on n’allait pas demander aux Français de voter à nouveau concernant le Traité Constitutionnel Européen. Non : les Français avaient manifesté leur désaccord en 2005, il fallait respecter leur décision. C’est pourquoi le projet de TCE serait définitivement abandonné au profit d’un petit frère fort ressemblant – le traité de Libsonne – que les Parlementaires seraient chargés de ratifier par égard pour les décisions du peuple français. Promesse tenue ! Il faut croire qu’elle importait tout spécialement à M. Sarkozy.

[2] Je ne puis m’empêcher de rire, par exemple, lorsque des gouvernements prétendent qu’ils vont « sauver le système social français » alors qu’ils cherchent à détruire un siècle d’acquis sociaux.

[3] Dans cette même interview, elle critique le développement des colonies dans les territoires palestiniens et affirme qu’on devrait avoir le droit de critiquer Israël, comme n’importe quel État souverain, sans être accusé d’antisémitisme.

[4] Il y a de multiples raisons d’être sioniste ou antisioniste. Dans l’un et l’autre camps, on trouve des gens qui se détestent cordialement : des juifs et des antisémites, des gens de gauche et de droite (voire d’extrême gauche et d’extrême droite), des ultra-religieux et des laïcs, etc.

[5] Rappelons à ce sujet les propos de Lionel Jospin en 2002 : « Mon programme n’est pas socialiste ». (Source, entre autres : http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?breve113). Petite phrase lourde de signification, et qui pourrait avoir joué un rôle non négligeable dans la raclée électorale qui a suivi.

[6] À titre d’exemple, citons ces deux extraits :

« Le secteur bancaire sera régulé autour d’un pôle public bancaire sous contrôle de l’Etat. Les banques de dépôt en difficulté seront provisoirement nationalisées. L’activité des banques d’affaires sera réglementée, et la France agira fermement au niveau international pour une stricte régulation du marché des produits dérivés.

Pour les grandes sociétés du CAC 40, le bilan 2010 est plus que positif : bénéfices nets en hausse de 85% à périmètre constant en 2011, soit un quasi doublement en un an, à 83 milliards d’euros au total, un chiffre qui retrouve quasiment son niveau de 2007, avant l’éclatement de la crise financière et économique. Si ces chiffres choquent à ce point les Français, ça n’est pas tant parce que les grandes entreprises font beaucoup de bénéfices. En soi un bénéfice est toujours préférable à une perte, et nous ne devons pas souhaiter pour notre croissance et l’emploi que les grands groupes soient en déficit ou en difficultés financières. Non, ce qui choque très légitimement les Français, c’est le terrible décalage qu’ils constatent entre la situation de ces grands groupes, plus florissante que jamais, et la leur, marquée chaque semaine davantage par l’avancée de la crise et les conséquences des plans d’austérité que les dirigeants européens ont décidé d’imposer aux peuples, se refusant à envisager d’autres solutions.

Les Français ont raison d’être choqués par cette injustice sociale effroyable C’est ce sentiment de ne pas profiter des fruits de leur tra vail, parce que ces bénéfices ne sont pas venus de rien mais bien du travail et de l’ingéniosité des Français, qui exaspère nos compatriotes. C’est aussi le sentiment de centaines de milliers de petits chefs d’entreprise, qui travaillent dur au quotidien pour porter à bout de bras une petite société à la trésorerie toujours fragile. Le sentiment d’injustice que ressentent les Français est validé par les faits et les chiffres. Le partage de la valeur ajoutée, c’est-à-dire l’ensemble des revenus engendrés chaque année par l’activité productive, s’est sérieusement dégradé en 30 ans, au détriment des salaires. Ces derniers représentaient plus de 75% de la valeur ajoutée au début des années 1980, contre 67% aujourd’hui, et même 56% seulement dans les grands groupes ! Les revenus du capital ont capté la différence. Un rapport publié par l’INSEE en mai 2009 montre bien cette évolution. »

« □ Lorsque le même taux d’impôt est appliqué pour tout le monde, quels que soient les revenus, nous sommes dans l’injustice : c’est le cas notamment des cotisations sociales, employés (amputation de 25% du salaire pour tout le monde environ) et patronales, et de l’impôt sur les sociétés (PME ou CAC 40 : même taux dans les textes, et même sur-taxation des PME par rapport au CAC 40 dans les faits).

 □ Ainsi nous avons pour objectif d’instaurer la progressivité de l’impôt partout. Ce qui répond à l’article 13 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés »

□ La justice fiscale suppose aussi de rééquilibrer la taxation du capital et du travail : les revenus du travail doivent être moins taxés, mais le capital et les revenus du capital davantage. »

[7] D’après l’agoravoxien Walid Haïdar. Cf. son deuxième commentaire sur ce fil de discussion.


Moyenne des avis sur cet article :  2.51/5   (90 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • CapcomAlpha 13 juillet 2011 11:58

    Il est vrai que la ligne ultra-libérale et capitaliste sauvage suivie par le Parti dit Socialiste et l’U.M.P est beaucoup plus rassurante ...
    Quand au jeu de mot « F.Haine » démontre t-il votre façon de penser envers ceux qui sortent des sentiers battus des Oligarques Français et des Zuniens ? On en parlera à Melenchon (le sympathique polisson rouge de gauche) qui présente le même programme social que le F.N , à une immigration près ! Mélenchon le nouveau Staline pour vous ?
    Vite allions nous avec les Zuniens (quoique c’est déjà fait....) afin de chasser les rouges et la peste brune de nos contrées. Votons Sarko le Jésus de 2012  ?

    Mélenchon / Le Pen , il n’y a que cela de bon pour 2012 !


  • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 11:04

    Il est toujours dangereux de faire des rapprochements historiques. En tout cas, il faut le faire avec prudence. Pour ma part, je n’irai pas jusqu’à dire que le FN est une résurgence du nazisme - même si ce parti, à ses débuts en tout cas, a parfois montré une certaine complaisance ou nostalgie à l’égard du IIIème Reich. Il y a cependant des points communs, effectivement, entre l’idéologie nazie et celle du FN. Même si ce dernier n’est pas ouvertement raciste, il aime à stigmatiser un certain nombre de boucs émissaires, et notamment les étrangers - surtout les étrangers de l’intérieur, ces « Français de papier », comme dit Jean-Marie Le Pen. Les « Arabes » (qui sont souvent français et nés en France) sont souvent vus comme une cinquième colonne. De ce point de vue, ils jouent un peu le même rôle de repoussoir que les juifs de l’entre-deux-guerres. L’autre point commun avec le nazisme, c’est le mélange de nationalisme et de socialisme (au moins dans les discours). On peut toutefois noter une différence importante, c’est que le parti nazi a fini par se débarrasser de sa composante anticapitaliste pour complaire aux grands patrons allemands, alors que le FN a suivi un parcours inverse : ce n’est que tardivement qu’il a adopté un discours socialiste.

    Quant aux points communs entre l’URSS et le troisième Reich, je vous rejoins partiellement. Dans les deux cas, il y avait une idéologie relativement égalitaire, et une volonté de fondre les individus dans une masse uniforme et disciplinée. Mais en même temps, ces deux régimes étaient extrêmement inégalitaires, tant sur le plan politique que sur le plan économique. En URSS, le parti communiste chapeautait tout, et organisait la société selon une structure pyramidale. En Allemagne, les choses étaient sans doute un peu plus complexe, puisque les nazis n’avaient pas le monopole de la puissance économique, et devaient composer avec les exigences des grands patrons.


  • wesson wesson 13 juillet 2011 11:54

    bonjour l’auteur,
    [à propos de la comparaison FN-NSDAP]
    « Il est toujours dangereux de faire des rapprochements historiques. »

    et pourtant cette comparaison me parait bien pertinente. D’une part le NSDAP est bien un parti d’origine ouvrière dans ses débuts. D’autre part, son discours du début tournait autour de la lutte contre la finance internationale et « l’esclavage de l’intérêt ». Il est d’ailleurs assez remarquable de constater que finalement Hitler n’a pu arriver au pouvoir que lorsque, dans les milieux oligarchiques et financier, il a bien assuré tout le monde que l’Allemagne d’alors qui était infondée de crédit paierait bien sa dette. C’est ainsi que l’aristocratie Allemande lui a finalement permis d’accéder au pouvoir, tant il fascinait les industriels dans sa capacité à réprimer toute velléité ouvrière d’obtenir de meilleures conditions salariales.

    En définitive, le parti Nazi était séparé entre 2 tendances : celle d’Hitler qui tournait autour de la composante anti-communiste et anti-juive (SS), et l’autre qui se revendiquait un peu plus économique, d’inspiration plus populaire (SA). C’est lors de la fameuse nuit des longs couteaux que Hitler a pris le dessus en éliminant cette dissidence à l’intérieur du parti.

    Et la situation est à peu près similaire au FN. Pour l’instant le discours le plus porteur est économique et franchement d’inspiration de gauche, mais si d’aventure le FN arrivait au pouvoir, une guerre interne aurait probablement lieu entre ceux qui veulent reprendre les croisades, et les autres.


  • wesson wesson 13 juillet 2011 11:55

    « qui était infondée de crédit »

    oups, typo « qui était inondée de crédit »


  • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 15:07

    A Cogno3 et Wesson

    J’ai dit qu’il était dangereux de faire des comparaisons, pas qu’il était interdit d’en faire. Si vous relisez mon message, vous verrez d’ailleurs que je vous rejoins sur votre analyse du parti nazi.


  • JL JL 13 juillet 2011 18:29

    Annah Arendt disait : «  »« Les mouvements totalitaires avaient moins besoin de l’absence de structures d’une société de masses, que des conditions spécifiques d’une masse atomisée et individualisée. »

    Je pense qu’il faut voir dans cette propension des totalitarismes, la raison du nouvel oxymorron inventé et diffusé ce matin sur France Culture par Alain Gérard Slama, je cite : « l’individualisme républicain ».

    En évoquant cet amalgame hideux et insultant l’histoire de la République, AGS se conduit en véritable obscurantiste et chantre de la mondialisation libérale.

    Caroline Fourest, l’alter ego d’AGS sur France Culture avait avant hier « inventé » le concept de mondialisation financière« . On fait fort sur cette radio !!!


    - Mondialisation financière = mondialisation des patrimoines
    - Mondialisation des patrimoines = somalisation du monde

    Somalisation du monde = destruction de la République et règne du »chacun pour soi« , autrement dit, »l’individualisme républicain".

    Je crois que les bandits ont mis le grand braquet.


  • Spring 13 juillet 2011 11:07

    Voila que l’orientation sociale de Marine le Pen inquiéterait ?
    C’est n’importe quoi car moi en tout cas ça me rassure. Elle prouve en plus qu’en étant fidèle à qq lignes du FN elle change énormément d’orientation et de registre par rapport à son paternel. Elle y voit très clair en plus ; tellement clair que quasiment TOUT lui donne raison aujourd’hui.
    C’est une jeune femme qui observe la politique depuis sa tendre enfance, qui en tire de sacrées leçons, qui sait se remettre en question et évoluer. A la différence de nos vieux partis UMPS en place depuis + de 30 ans, qui ont eu largement le temps de nous prouver leur incompétence, qui ne savent même plus eux se remettre en question, qui se bouffent le nez entre eux ou au contraire se retrouvent de connivence quand il ne le faudrait pas nécessairement ! Bref, bien avant les problèmes de la France ils se soucient surtout de leurs avantages et privilèges.
    Quand on voit que hier encore on nous a appris que le Sénat rejetait les amendements visant à un meilleur contrôle des Elus alors que c’est à nous qu’on demande de faire des efforts et chaque jour davantage ! (un scandale de plus parmi tant d’autres dont on parle très peu je trouve !) Elle est où l’exemplarité ?
    Nous avons vraiment besoin d’une d’une grande remise à plat dans ce pays, d’un énorme changement si nous voulons redresser la tête et je ne vois que Marine aujourd’hui qui incarne cette réelle volonté.
    Maintenant les français auront le choix et s’ils préfèrent reprendre UMP, PS, bref, toujours les mêmes et ... on recommence, libre à eux.
    Moi en tout cas mon choix est fait.


    • jpeg06 13 juillet 2011 17:14

      la gauche ??
      le PS ??
      moi je ne vois pas de différences entre ces gens la et le partis du nain de jardin
      au moins le discours de Marine est clair


    • robin 13 juillet 2011 11:10

      ET un parti de plus un qui baisse le pantalon devant Israël, eta près on osera encore prétendre que le fameux lobby dont il est interdit de parler n’existe pas !


      • Beaurepaire Beaurepaire 13 juillet 2011 20:22

        Y en a marre des agents de Sarkozy et de DSK qui jouent aux ultra-sionistes ou aux plus hitlériens qu’Adolf , mais qui sont payés pour s’en prendre aux résistants. C’est la chute et Sarko et les financiers mondialistes paient en €.


      • Piotrek Piotrek 13 juillet 2011 11:26

        Les deux piliers des idees du FN c’est une image composite du francais face à l’étranger ; et la colère.

        Ce phantasme de l’image du francais n’étant pas clairement defini (le ch’ti ou le marseillais ? le prolo ou le royaliste ?) Comment voulez-vous qu’il existe une cohérence dans le reste du programme du FN ?

        L’économie, la santé, la science, l’éducation, la diplomatie... tous les autres aspects de leur programme politique ne peuvent que dériver au gré des courants. Ils doivent prospecter là ou la colère se trouve.

        Et c’est bien pour cela que le FN laisse cet arrière goût de danger à ceux qui ne sont pas aveuglés par leur colère : si on vote FN on sait absolument pas pour quoi on vote


        • LE CARDINAL 13 juillet 2011 11:35

          le FN de Marine est au plus près des préoccupations des Français la ou les autres travaillent pour le système.
          Nous voyons aujourd’hui Anne LAUVERGEON figure charismatique d’AREVA devenir membre du conseil de surveillance du journal Libération. La connivence entre les banques, multinationales, médias, politiciens dans toute sa splendeur.
          Oui, Marine dérange les apparatchiks, elle avance des propositions concrètes, elle ouvre une perspective.
          mélenchon magouille avec le PC pour des postes, besencenot FLOPtille entre Grèce et Gaza sous les caméras, Madame BROCHEN menace Riposte Laïque et l’UMP invite les immigrés à passer les frontières lorsque les capitaux fuient en Asie.

          Debout camarades, le rassemblement des patriotes, l ’Union des Français pour la France (U2F) est en marche !


          • Traroth Traroth 13 juillet 2011 11:40

            Marie Le Pen, comme tous les politiques de droite, fait campagne sur des thèmes de gauche, puisque les thèmes de droite sont totalement indéfendables auprès de l’opinion. Et comme tous les politiques de droite, une fois élue, elle trahirait toutes ses promesses en faisant une politique de droite !


            • Cyclotron 13 juillet 2011 13:16

              « Je parle bien sur d’une réponse censée, pas d’un slogan. »

              Quand un parti A et un parti B se partage le pouvoir depuis 30 ans ne réussissant qu’à creuser toujours un peu plus les caisses de l’état et donnant le sentiment à beaucoup d’un énorme gâchis, vous croyez vraiment qu’il y a besoin d’arguments sensés pour voter pour le parti C ? 


            • Traroth Traroth 13 juillet 2011 15:21

              Le plus incroyable, c’est que la plupart des partisans de Le Pen ont voté Sarkozy en 2007, et que pourtant ils se laissent prendre exactement aux mêmes recettes éculées : la candidate qui fait semblant d’être populo alors qu’elle a grandit à St-Cloud, qui laboure les thèmes de l’immigration et de la sécurité, la politique de droite qui fait des discours de gauche sur les sujets sociaux (on voit ce qu’il en est advenu en 2007...). Exactement les mêmes antiennes, et pourtant, ils ne marchent pas, ils courent !

              Peut-être que si elle se met à citer Blum et Jaurès, ils vont comprendre ?


            • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 16:09

              A Traroth

              La récupération de Jaurès par le FN a déjà eu lieu, ce site frontiste l’atteste. Je pense qu’il en faudra bien plus aux électeurs de ce parti pour comprendre l’imposture...


            • jpeg06 13 juillet 2011 17:16

              j’espére que tu te met dans le lot


            • Laratapinhata 13 juillet 2011 17:45

              ...comme tous les politiques de droite, une fois élue, elle trahirait toutes ses promesses en faisant une politique de droite !..

              Comme le PS Lui-même !


            • Traroth Traroth 18 juillet 2011 16:56

              Laratapinhata : ce n’est certainement pas moi qui vais dire le contraire !


            • Traroth Traroth 18 juillet 2011 16:58

              @J. GRAU : Pas mal. Je la retiendrais, cette image...


            • Beaurepaire Beaurepaire 13 juillet 2011 11:58

              Tous les arguments sont bons pour faire oublier la réalité. On disait Marine conservatrice, liée à l’UMP, au patronat et surtout pétainiste et antisémite. Là un plumitif des incapables qui ont conduit la France au chaos et à la faillite nous la présente comme communiste, gaulliste et ultra-sioniste. S’il ajoutait qu’elle mange du chien, brûle les chats noirs et martyrise les tous petits cela serait plus payant. Car chaque Français sent bien qu’il faut défendre nos acquis sociaux et nos services publics, mettre au pas les banques et Total... regrette le Général et ne veut pas la destruction d’Israël, mais condamne ses excès comme elle.


              • amipb amipb 13 juillet 2011 13:42

                Plumitif, journaleux, bobo, bien-pensance, et désormais médiamensonge, tous les éléments de la novlangue sont bons pour simplifier la réflexion.


              • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 15:24

                Réponse du plumitif à Beaurepaire

                Quelques rectifications s’imposent. D’abord, je n’utilise pas une plume mais un clavier. Je ne suis donc pas un plumitif mais un claviéritif, tout comme vous, d’ailleurs. Plus sérieusement :

                - Je ne fais pas partie des « incapables qui ont conduit la France au chaos et à la faillite ». Je ne marche pour aucun parti, et surtout pas pour ceux qui se partagent le pouvoir depuis des décennies.
                - Je ne parle pas du gaullisme dans mon article.
                - Je n’accuse pas Marine Le Pen d’être « ultra-sioniste ». Si vous relisez attentivement mon article, vous verrez que je tiens des propos très mesurés à cet égard. Et ne vous laissez pas abuser par le drapeau israélien qui apparaît sur la page d’accueil pour illustrer mon article : ce n’est pas cette image que j’avais choisie. Il doit s’agir d’une erreur de la rédaction d’AgoraVox.
                - Si je dis que le Front National est devenu communiste, c’est bien entendu un peu exagéré. Un peu d’humour n’est pas interdit, même pour parler de sujets très sérieux.
                - Je ne reproche pas au Front National de vouloir défendre les services publics et les acquis sociaux. La seule chose que je dis, c’est qu’on a de bonnes raisons d’être sceptique quant à la sincérité de ce parti.


              • Laratapinhata 13 juillet 2011 17:47

                La sincérité des autres partis vous parait-elle garantie ?


              • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 17:54

                A Laratapinhata

                Non, la sincérité des autres partis ne me paraît pas du tout garantie ! En ce qui concerne le PS et l’UMP, les faits parlent d’eux-mêmes. J’ai fait un article sur le FN parce qu’il a actuellement le vent en poupe, et aussi parce que son revirement m’a paru assez spectaculaire pour être remarqué. Mais si vous voulez écrire un article sur d’autres partis (NPA, Parti de Gauche, les Verts...), je le lirai avec intérêt. 


                • Montagnais Montagnais 13 juillet 2011 12:50

                  « ..et une volonté de fondre les individus dans une masse uniforme et disciplinée. »


                  Tout à fait Thierry, tout à fait..

                  Ben.. c’est même très réussi dans votre oligarchie, médiacratie, « démocratie », ploutocratie.

                  On pourrait ajouter, pour cette moderne Disneycratie, décérébrée. Décérébrée.

                  Bel article au second °. ;

                  NB : Très belle l’affiche Pain & Patrie.. Vous comprenez pourquoi le TCE (Traité de Commerce Extérieur) ne nous concerne pas, nous, les Européens, les Eurasiates.

                  • Hieronymus Hieronymus 13 juillet 2011 12:57

                    Grau, votre article en forme de grumeau amalgame tout entre lieu commun, contre verite et caricature facile, il est typique du conformisme ambiant des medias qui vise a stigmatiser toute autre voie politique que celle desastreuse, oui desastreuse, du tandem UMPS
                    seul le FN propose une alternative credible a 2 problemes majeurs tres actuels :
                    - l’absence de protection de notre economie qui entraine desindustrialisation, appauvrissement, misere et ruine a long terme grace aux diktats de Bruxelles
                    - l’immigration incontrolee et la montee des revendications communautaristes
                    par contre vous ecrivez :
                    « .. le Front National reste un parti xénophobe .. »
                    il faudrait etre capable d’arreter avec ce genre de propos cretin, oui cretin comme celui la qu’on nous sert depuis 30 ans, en 30 ans vous n’avez donc rien appris ni compris de cette propagande me(r)diatique ?
                    ce n’est que le numero (1) la suite promet ..


                    • Cubigaz Cubigaz 13 juillet 2011 13:28

                      Il n’y a pas plus conformiste que de brandir une conception anti conformiste. C’est le deuxième plus vieux métier au monde mon gars. (même si ça rapporte moins).


                    • Hieronymus Hieronymus 13 juillet 2011 14:28

                      Cubigaz, je ne suis pas « votre gars » merci d’eviter des familiarites grossieres
                      « pas plus conformiste que de brandir une conception anti conformiste »
                      voila bien le genre de litote gratuite et sans signification
                      et puis anti-conformiste ou pas, je m’en fous ..


                    • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 15:33

                      M. Hieronymus,

                      Votre message est-il une invitation au dialogue ? J’en doute un peu, vu le ton agressif que vous utilisez à mon endroit (« article en forme de grumeau », « propos crétin »). Quand vous serez plus calme, faites-moi signe, on pourra discuter un peu.


                    • lsga lsga 13 juillet 2011 13:05

                      L’extrême gauche a un programme SOCIALISTE et INTERNATIONALISTE. 

                      L’extrême droite a, comme toujours, un programme SOCIALISTE et NATIONALISTE

                      Le Front National est un partit appartenant à la mouvance NATIONAL SOCIALISTE, et ça vous étonne ? Moi, pas.

                      Révisez vos cours d’Histoire :



                      • LE CARDINAL 13 juillet 2011 13:15

                        tout le monde sait que DE GAULLE était de cette mouvance Isga smiley

                        les socialistes n’ont pas de leçon à donner sur ce sujet...loin de la ! smiley


                      • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 15:39

                        Isga,

                        Je suis désolé de vous contredire, mais le FN n’a pas toujours été socialiste. C’est ce que j’ai essayé de montrer dans mon article. Quant à l’extrême droite, elle n’est pas toujours forcément nazie. Tous les partis d’extrême droite ne sont pas interchangeables. Il y a d’ailleurs à l’intérieur même du FN plusieurs composantes plus ou moins antagonistes. Parmi elles, on pourra sans doute trouver des nostalgiques du NDSAP, mais je ne suis pas sûr qu’ils soient majoritaires. Cela ne veut pas dire que j’ai de la sympathie pour les autres composantes du FN, seulement, il faut essayer de ne pas tomber dans le simplisme.


                      • LE CARDINAL 13 juillet 2011 13:17

                        17% ? smiley

                        donc 22... pour l’instant ! smiley


                      • Cubigaz Cubigaz 13 juillet 2011 13:32

                        22, v’la les flics !


                      • Hadj Ahmed 13 juillet 2011 14:00

                        Oui 17% d’intentions de vote, cela dit si une nouvelle grande canicule pointe son nez, les 11% sont largement à votre portée. Allez on y croit.

                        Top chrono


                        • Hadj Ahmed 13 juillet 2011 14:02

                           smiley noooon pas sous un article sur la narine nationale. AV this is a provocation

                          Cabinet Ismail Benaissi

                          Fiscalité française, internationale Droit des sociétés et des affaires
                           

                        • LE CHAT LE CHAT 13 juillet 2011 14:59

                          UMP et PS se partagent le pouvoir depuis trente ans pour notre plus grand malheur , il est temps de rebattre les cartes ! leurs attaques incessantes sur le FN et ses dirigeants n’a pas d’autre but
                          que de continuer à conserver ce pouvoir qu’ils refusent d’abandonner pour continuer à engraisser l’oligarchie mondialiste ! pour leur dire merde une fois pour toutes , et ne pas céder à leur chantage au vote utile , votons FN , le seul vote qu’ils craignent !


                          • Jordi Grau J. GRAU 13 juillet 2011 15:44

                            Il est temps de rebattre les cartes, en effet, mais pourquoi serait-ce au profit du FN ? D’autre part, je ne suis pas certain que ce dernier fasse peur à tout le monde à l’UMPS. Il me semble qu’une partie de l’UMP serait tout à fait prête à se rapprocher du FN. Elle a déjà commencé à le faire, d’ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jordi Grau

Jordi Grau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès