Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’humain d’abord

L’humain d’abord

C'est le titre du programme du Front de Gauche et de son candidat commun, Jean-Luc Mélenchon, qui m'a tout d'abord interpellé : L'humain d'abord.

Voilà qui sonne agréablement aux oreilles !

J'ai alors lu le texte intégral vendu pour 2 euros chez Librio.

Deux passages m'ont paru particulièrement humanistes.

D'abord celui sur le "nouvel indicateur synthétique de progrès humain" :

 "L'organisation de la société doit viser un but : l'intérêt général et l'émancipation de chacune et de chacun. Elle doit donc encourager les activités socialement utiles car il n'y a pas de progrès humain quand seules les activités offrant une rentabilité suffisante au capital se développent. Elle doit permettre une citoyenneté effective car il n'y a pas de progrès durable si les citoyens sont transformés en consommateurs sommés d'écouler une production qui croît sans cesse indépendamment de toute prise en compte de l'impact environnemental et des besoins réellement humains.

Ces nouveaux objectifs nécessitent d'autres indicateurs que ceux à partir desquels est actuellement jugé le "progrès des sociétés", notamment le PIB utilisé pour mesurer la croissance.

Un Indicateur synthétique de progrès humain (IPH) devrait prendre en compte quatre groupes de critères : l'épanouissement personnel et l'émancipation (protection des libertés, éducation, amélioration des conditions de travail, espérance de vie en bonne santé...), la sociabilité et la cohésion sociale (développement de la vie associative, taux d'emploi, niveau de protection sociale, prise en compte de toutes les dépendances, de l'isolement...), l'égalité et la justice sociale (inégalités de patrimoine et de revenu, reproduction sociale, égalité femmes-hommes, égalité d'accès à la culture, aux services publics...), le respect de l'environnement (empreinte écologique, pollutions, taux d'émission de CO²...)"

 Et puis, il y a ausi un passage sur la ville que j'aime bien :

 "Nous élaborerons une politique de développement global du territoire dépassant le cadre de la politique du logement à laquelle le droit à la ville ne doit pas être réduit. Les politiques d'emploi, d'éducation, de santé publique, de transport, de culture et de sport devront elles aussi contribuer à faire de la ville un espace d'épanouissement personnel et familial. Ce sont les conditions indispensables pour construire des quartiers équilibrés qui ne soient pas uniquement résidentiels ou dortoirs, mais de vrais quartiers de vie, avec des logements, de l'activité économique, de l'emploi, des équipements publics et privés de proximité, des lieux de loisirs et de culture."

 Sinon, on retrouve dans ce programme à la fois des préoccupations sociales, parfois inédites, des préoccupations écologiques, les unes étant souvent liées aux autres, une certaine vision de l'Europe et la volonté de créer la VIème république.

 

 Commençons par les préoccupations sociales et économiques, lesquelles ne peuvent être dissociées car l'économie doit être au service de l'humain.

 - Retour aux 35 heures effectives

- Droit à la retraite à 60 ans à taux plein

- Smic à 1 700 euros brut

- Revenu maximum fixé à 20 fois le revenu médian (soit auiourd’hui 360 000 euros par an), ce revenu maximum étant obtenu par la fiscalité.

- Statut social pour tous les jeunes permettant leur autonomie et leur évitant par exemple de cumuler études et travail.

- CDI à plein temps réaffirmé comme norme du contrat de travail

- Construction de 200 000 logements publics sociaux par an pendant cinq ans.

- Revalorisation de l’APL et suppression du mois de carence.

- Tarification sociale et progressive qui assure l'accès à l'énergie de toutes et de tous.

- Soutien de l'Etat et des pouvoirs publics aux PME-PMI car ce sont elles qui créent le plus d'emploi.

- Séparation des banques de dépôt et des banques d'investissement.

- Recrutements dans la police, la justice, l'éducation nationale.

- Refus de tous les pactes et plans d'austérité qui concourent à amplifier la récession économique et la régression sociale.

 

 Les préoccupations écologiques sont très présentes et jamais détachées des possibilités financières des gens.

- Allocation sur conditions de ressources pour financer la rénovation thermique des logements.

- Organisation d'un débat public national sur la politique énergétique en France avec remise à plat des choix énergétiques et du nucléaire afin de préparer le remplacement des énergies fossiles.

- Développement du transport ferroviaire et fluvial et du transport maritime côtier.

- Soutien aux circuits courts de distribution et aux relocalisations.

- Soutien public à l'économie sociale et solidaire, et notamment aux coopératives.

- Plan de transition écologique de l'agriculture, interdiction des OGM en plein champ et de la vente libre des pesticides et herbicides chimiques nocifs pour la santé.

 

JL Mélenchon présente sa vision de l'Europe :

Il se positionne clairement contre le traité de Lisbonne accusé de concentrer toutes les impasses du capitalisme de notre époque. Il souhaite une refonte des missions et des statuts de la BCE afin qu'elle puisse prêter à taux faibles, voire nuls, directement aux Etats.

 

 Et puis, comme Europe Ecologie les Verts, il appelle de ses voeux une VIème république. Un projet de constitution nouvelle sera rédigé par une Assemblée constituante élue au suffrage universel, dès 2012, et distincte de la nouvelle Assemblée nationale.

 Il souhaite rétablir la proportionnelle pour toutes les élections et, contre le présidentialisme, défendre le régime parlementaire et restaurer la balance des pouvoirs

 

Voilà un petit aperçu d'un programme de 90 pages, détaillé et intéressant à connaître. A comparer avec celui des autres candidats... Celui d'EELV a l'air bien consistant aussi, 100 pages... Celui du PS beaucoup plus rapide à lire, 30 points en quelques pages... A suivre...


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • tchoo 3 janvier 2012 11:04

    pour comparer les programmes :


    • le journal de personne le journal de personne 3 janvier 2012 11:17

      L’humanité c’est moi !

      Danse ! Danse ! Danse avec les hommes
      Je ne veux plus entendre parler de crimes contre l’humanité
      Non ! c’est la forêt qui cache l’arbre désolé…
      Y a plus grave… beaucoup plus grave.
      Il y a les crimes de l’humanité…
      Des crimes de l’humanité nous n’en parlons jamais
      Vous n’en savez rien… maintenant vous le savez !

      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/11/lhumanite-cest-moi/


      • eric 3 janvier 2012 11:29

         A tchoo, merci, c’est passionnant.
         Le front de gauche est le parti qui adhère le plus et de tres loins a trois mots : obligation interdiction suppression  ! Le plus intéressant n’est pas la vision autoritaire de leur « humanisme » qu’il révèle inconsiemment. On a bien le droit d’être autoritariste, de faire peu de cas des libertés et de nommer cela « volontarisme ». Non ! L’important, c’est la méconnaissance de la société dont cela denote. Dans une societe moderne, complexe et internationalisée, cela ne peut pas fonctionner. Il existe toujours des echappatoires pour les gens concernes par ce type de mesures.
        Ainsi, si on limite les salaires des 9000 traders parisiens, ils déménagent a Londres et passeront leurs week end en France Voir il logeront a Bruxelles et travaillerons a Paris ( 1h25 de tgv).

        Heureusement, ces guignols neo bolcheviques n’ont aucune chance de gagner les présidentielles. Cependant il faudra être vigilant lorsqu’ils vendront leurs voix au PS en échange de concessions. Celui ci nous a prouve avec les écolos qu’il n’a pas toujours une idée très clair de ce qu’il signe


        • logan 3 janvier 2012 12:00

          Je ne comprennais pas où vous aviez vu une réduction des libertés et de l’autoritarisme dans le programme du front de gauche et je viens de comprendre. En fait, vous voyez une violation de la liberté et de l’autoritarisme quand on parle de limiter les très hauts revenus ^^ Je vois le genre ...

          Franchement ces traders, qu’ils partent, de toute façon ils sont nuisibles. Comme tous ceux qui ont des hauts revenus.

          Vous verrez dans le front de gauche la proposition de nationalisation de certaines banques pour constituer un service public et un pôle public financier.
          Ces banques publiques n’auront de toute façon plus besoin de traders ! Car plus question de faire joujou avec l’argent des gens sur les marchés financiers.

          Vous aurez sans doute aussi lu la proposition qui consiste à supprimer la cotation en continue. Alors c’était certes la liberté totale pour l’actionnaire de s’engager ou de se désengager quand il le voulait dans le capital d’une entreprise. Mais c’était surtout carrément la tyrannie des actionnaires sur les entreprises qui n’avaient pas d’autres choix que de faire tout ce que leur ordonnaient les actionnaires sous peine de se voir privées instantannément d’une partie de leur capital. En supprimant la cotation en continue et en immobilisant les capitaux comme cela se faisait il y a 15 ans pendant genre 1 ou 2 ans, cela permet de faire respirer les entreprises qui ont ainsi un financement garantit sur une longue période, ce qui leur laisse le temps de trouver du financement ailleurs si l’actionnaire essaie de les tyraniser.

          Comme quoi la liberté que vous défendez, n’est pas forcément une bonne chose, il semble nécessaire, pour que tout le monde soit libre qu’il y ait des règles ( et donc qui suppriment obligent / interdisent ) qui fixent les limites des libertés des uns et des autres.


        • eric 3 janvier 2012 12:18

          logan, je n’ai pas cherche aussi loin j’ai pris la liste et compte combien de fois une position du FG consiste a interdire a imposer a obliger. regardez vous même.

          Pour le reste, votre commentaire illustre mon propos. Les entreprises ont des propriétaires. Les actionnaires. Elles émettent des actions pour se procurer des financement. Elles pourraient emprunter, mais c’est plus cher. Elles pourraient s’autofinancer, mais c’est souvent plus lent. Vous faites ici l’hypothèse que des entreprises, privées, mues par un désir de profit, iraient faire appel a des actionnaires dans le seul but de perdre de l’argent et d’être soumis a des tyrans domestiques. C’est une très bon exemple de la parfaite méconnaissance du réel des fonctionnaires et apparentes qui votent front de gauche ( entre autre).
          Il y a des gens peu scrupuleux qui profitent parfois du système pour s’enrichir au détriment des autres ? Sans doute. De la même facon il y a plus de pédophile a l’éducation nationale que dans le reste de la population parce que ce sont des gens qui cherchent le contact avec les enfants. Cela ne signifie pas que l’école soit la cause de la pédophilie.


        • 59jeannot 3 janvier 2012 14:19

          @Par eric (xxx.xxx.xxx.100) 3 janvier 11:29
          Tu crains pour les revenus de 9000 traders qui ne produisent aucune richesse mais vivent essentiellement de la spéculation sur le travail et la sueur des autres. QU’ILS S’EN AILLENT TOUS Jean Luc Mélenchon et ses néo-bolcheviques œuvrent pour le bien-être modeste de millions de salariés, qui espèrent simplement pouvoir vivre de leur travail sans devoir trimer plus pour compenser la rançon des spéculateurs.


        • Betov 3 janvier 2012 12:32

          « ... Un projet de constitution nouvelle sera rédigé par une Assemblée constituante élue au suffrage universel... »

          Donc Étienne Chouard n’a jamais rien dit. smiley


          • Lizerunn 3 janvier 2012 14:15

            Ce que dit Etienne Chouard est probablement la chose la plus sensée qui soit.
            Le problème reste de le vendre au suffrage universel, et ça, tant qu’on aura pas atteint un niveau de culture démocratique et d’éveil citoyen suffisant en France, c’est malheureusement impossible.

            D’autre part, Etienne Chouard sera surement plus que bienvenu dans les débats et les discussions qui amèneront la constituante. Son talent et ses qualités de pédagogue lui assureront très certainement une bonne adhésion des citoyens.


          • Betov 3 janvier 2012 14:44

            « ... tant qu’on aura pas atteint un niveau de culture démocratique et d’éveil citoyen suffisant en France, c’est malheureusement impossible ».

            Exact. Raison de plus pour pratiquer le viral et ne pas retomber dans les escroqueries encore une fois.

            « Etienne Chouard sera surement plus que bienvenu dans les débats et les discussions qui amèneront la constituante »

            J’en doute. De toutes façons, ce n’est pas en votant pour un escroc professionnel qu’on peut s’attendre à ce qu’il s’applique à lui-même le titre de son bouquin « qu’ils s’en ailles tous ». Bien sur, « ils » ne contient pas « je », comme tout le monde le sait. Mis à part l’incroyable scandale que constitue le fait de s’asseoir sur ce que dit Chouard, ce n’est pas la première fois que Mélenchon se moque du monde.

            1) La position du Front de Gauche sur l’euro et l’UE est totalement insoutenable. Même Jacques Généreux se trouve bien embarrassé pour tenter de justifier la duplicité de sa propre position.

            2) Mélenchon, à l’époque des crimes contre Gaza s’est déclaré pour la vitrification de... l’Iran !!! Bien sûr, il ne l’a pas dit comme ça dans sa vidéo de l’époque mais, quand on connaît la duplicité de l’individu, on comprend ce que signifiait « dénucléariser le Proche Orient » dans sa cervelle tordue. Il ne pensait certainement pas à interdire la possession d’armes nucléaires par IsraHeil.

            3) Mélenchon a voté pour les crimes contre l’humanité qui ont ravagé la Lybie. Bien sûr, quand il a voté « oui », il n’avait pas compris la question. C’est bizarre. Tout le monde avait compris, sauf lui.

            4) La déclaration selon laquelle sa première mesure serait de régulariser les sans-papiers montre clairement qu’il espère ne pas être élu... et on comprend bien pourquoi. Qu’il soit rassuré. Bye l’escroc pipo.


          • kéké02360 3 janvier 2012 21:15

            Bien dit Betov !!!!!

            Le franc-maçon ne va pas aimer ta musique !!!!!!

            Ce vieux politicard est là en tête de pont du PS pour chaluter le rouget de gôche et le ramener à bon port à droite !!!!!

            Mélenchon est un obstacle une escroquerie pour tous les citoyen(ne)s qui aspirent au changement de système car il fait partie intégrante du système !!!!!!!!

            Virer Sarko trader au 1 er tour , C’EST POSSIBLE !!!

            Virer flamby le deuxième élément du bipartisme au 2 ème tour , C’EST POSSIBLE !!!

            C’EST même POSSIBLE de faire en Strike en dégommant les deux au 1 er tour !!!!!!

            VOIRAILLEURS en 2012 c’est POSSIBLE !!!!!!!!!

            UN RETOUR à la DEMOCRATIE C’EST POSSIBLE !!!!!!

            Les électrices et les électeurs peuvent le faire !!!!! C’EST POSSIBLE dès 2012 POURQUOI ATTENDRE !!!!!????????????

            Un duel de femmes FN / EURO-ECOLOGIE C’est POSSIBLE au 2 ème tour les électrices et les électeurs prendront leurs responsabilités smiley


          • cyril07 3 janvier 2012 22:16

            Le FN, l’attrape nigaud du siècle . Une bande de racistes intégristes catholiques qui arrivent à endoctriner les faibles d’esprit de notre pauvre France.


          • arobase 3 janvier 2012 14:25

            excellent. ça recadre les choses. et ceux qui pronent la liberté à leur manière, c’est à dire de s’enrichir à rtout prix par le seul moyen qui existec’est à dire l’exploitation honteuse des hommes et des femmes .


            car seul personne ne peut s’enrichir, sauf à trouver un filon d’or....

             je vais m’en servir sur d’autres articles.

              • cyril07 3 janvier 2012 22:19

                Nous on peut de J Généreux vous éclairera sur le sujet. Tout est dit dedans. Le partage des richesses, vous connaissez ? A moins que vous fassiez partie des 35000 français dont les revenus annuels dépassent les 360000 €.


              • logan 3 janvier 2012 23:11

                Je ne comprend pas vous êtes réellement persuadé que dans notre pays le 5ème pays le plus riche du monde il n’y a pas assez d’argent ?

                Qu’est ce qui vous fait penser ça ?


              • logan 4 janvier 2012 01:21

                Pourquoi on détruirait l’économie je ne comprends pas ?

                Par exemple, le dernier déficit de l’état était de 130 milliards. L’état emprunte 70% à des créanciers étrangers, et à 30% à des créanciers français.
                Cet argent des créanciers français il sert pas à l’économie vu qu’il est prêté à l’état ... Donc en quoi c’est mauvais de l’imposer plutôt que de l’emprunter ? 30% de 130 milliards ça fait 39 milliards de recettes supplémentaires, et ça évite de payer des intérêts. Quel mal à cela ?


              • cyril07 4 janvier 2012 09:07

                Cherchez pas à éduquer, on lit toujours les mêmes phrases dans le commentaires. Des personnes qui avancent des idées à l’emporte pièce sans rien y comprendre, des personnes qui commentent la politique sans rien y piger... et ça vote...


              • Richard Schneider Richard Schneider 3 janvier 2012 15:41

                Tout ça c’est bien beau. Au fond, j’y adhère. Mais, comme l’écrivent certains intervenants (Pelletier, Alchimie), comment financer tout ce joli programme ?

                Qu’on ne vienne pas m’affirmer qu’il suffit de ponctionner les riches ! Il n’y a pas assez de riches dans ce pays. Et ces derniers, tout le monde le sait, sont déjà en train de placer leur argent en lieux sûrs - ils craignent même la réforme fiscale que veut imposer Hollande ... Alors, vous pensez avec Mélenchon, président de la République ...
                D’autre part, « on » n’oublie un peu vite que les économies européennes sont tellement imbriquées les unes dans les autres, que la France seule n’a aucune chance de pouvoir agir.
                Je reconnais que c’est dommage : Mélenchon souhaite sincèrement faire exploser le système. Il n’est pas le seul. Nous sommes probablement plusieurs centaines de milliers à le vouloir. Mais cette explosion risque de nous sauter à la figure et de nous défigurer à vie. 


                • Lizerunn 3 janvier 2012 16:14

                  Je préfère de loin l’homme libre défiguré que l’eclave qui fait bonne figure.
                  Votre phrase n’est qu’une forme de consentement tacite à l’exploitation au prix d’un ridicule confort aliénant.

                  Quand à financer le programme, je dirais que le programme contient lui-même la réponse à cette question, et il ne se contente pas de la caricature qui consiste à dire qu’il suffit de ponctionner les riches. Notre société souffre d’un problème d’équilibre et de répartitions des richesses. Le programme du front de gauche ne propose pas de mesurettes appliquées localement et qui feront plus de dégats à grande échelle, mais une solution qui se base sur la complexité du système justement pour apporter une réponse développementale et pas structurelle.


                • amipb amipb 3 janvier 2012 19:34

                  « L’humain d’abord », ce n’est pas ce que disait Mr Mélenchon des tibétains lors des JO de 2008.

                  Ce monsieur s’est totalement décrédibilisé depuis cette époque, à justifier un régime envahisseur et autoritaire tout en interdisant à un peuple de choisir l’avenir de son pays.

                  Quant aux propositions citées dans l’article, elles sont effectivement belles et intéressantes. Mais ne raisonnent-elles pas d’un accent populiste du plus mauvais effet ? Il est si facile de promettre lorsque l’on est quasiment certain de ne pas remporter les élections.

                  Bref, à mon humble avis, ce programme n’a strictement aucune crédibilité.


                • eric 3 janvier 2012 22:40

                  A lizerun « une solution qui se base sur la complexité du système justement pour apporter une réponse développementale et pas structurelle. »
                   En français cela donne quoi ?


                • Lizerunn 3 janvier 2012 23:28

                  Un système complexe est dynamique et on ne contraint pas sa structure qui est auto-déterminé par son projet téléologique. Il est donc vain d’appuyer en un point du système pour un maigre effet local tandis que les conséquences au niveau global sont incomensurables et incontrôlables (principe de l’effet papillon).

                  Seule une action sur la dynamique developpementale est possible.
                  Pour donner une image, c’est un principe que l’on enseigne dans la pratique du judo. Il ne faut pas contraindre son adversaire, mais canaliser et utiliser sa propre force pour l’orienter selon nos désirs.

                  Le programme du Front de Gauche agit sur des paramètres dynamiques du système et pas sur des paramètres structuraux.


                • Betov 3 janvier 2012 16:26

                  Les interventions sur le thème « comment financer tout ce joli programme » sont de véritable tartufferies montrant à quel point les esprits sont pervertis par l’idéologie non-dite.

                  Les pauvres ne sont plus assez pauvres pour engraisser les riches et les riches pas encore assez riches pour en crever. Telle est la situation. La grande richesse est un crime. Elle l’a toujours été. Encore faudrait-il, pour y remédier, qu’un mouvement politique, dans l’ordre :

                  * établisse la démocratie.

                  * criminalise la richesse.

                  * interdise la propriété privée de ce qui est collectif, c’est-à-dire... à peu près tout.

                  Objectivement, rien de cela n’arrivera dans ce millénaire. La productivité va continuer de croître et les disparités d’augmenter imperturbablement. Au point où nous sommes la seule solution « raisonnable », c’est... la guerre.


                  • al.terre.natif 3 janvier 2012 17:54

                    ah non ! pas la guerre ! on nous l’a déjà faite trop de fois celle là !

                    Bien sûr qu’une bonne guerre ça remet les choses en place ! Bien sûr qu’on perd tout un tas de gens, et du coup le chômage baisse ! Bien sûr qu’on relance l’économie pour faire la guerre, bien sûr... mais elle ne profite jamais qu’au gagnant (et rarement au peuple du pays gagnant, juste à ses marchants d’armes, banquiers et autres exploiteurs de la misère humaine).

                    Donc, « une bonne guerre », empirerais la situation bien plus encore que ce qu’elle n’est actuellement. Et ... imaginez 5 min une guerre avec la chine smiley ça y est ? l’envie de guerre est passée ? :-P


                  • Lizerunn 3 janvier 2012 20:24

                    Aucune des puissances nucléaires du monde ne peut se faire la guerre.

                    Si ça arrivait, nos discussions seraient bien vaines.


                  • bruno-beauvois 3 janvier 2012 16:57

                    Je ne crois pas à l’humanisme de M.Melenchon.

                    Je me rappelle trop sa position pro dictature chinoise et anti mouvement liberalisation du Tibet lors des JO de Pekin.
                    M.Melenchon est un dogmatique et non un humaniste.
                    vive le Tibet libre

                    • Alexinger 5 janvier 2012 02:32

                      N’hésitez pas à écouter ce qu’il a dit sur le sujet plutôt que de lire les critiques faciles des journaux.

                      Il s’agit de logique pure. Être contre une idée ne signifie pas être d’accord avec n’importe quel personne contre cette idée. Zémour était contre aussi, mais n’était pas d’accord avec Mélenchon pour autant. Et aucun des deux n’était pour la dictature chinoise.

                      Par ailleurs Mélenchon critiquait la répression du gouvernement chinois.

                      Votre « argument » n’a donc aucune valeur puisqu’infondé.

                      Sachez aussi que le Tibet fait partie de la Chine depuis un bon moment. Un peu comme la Corse appartient à la France :) je vois pas ce que les chinois auraient comme légitimité à la soutenir par exemple (c’est pas pareil, mais bon un peu)


                    • al.terre.natif 3 janvier 2012 17:49

                      « Celui du PS beaucoup plus rapide à lire, 30 points en quelques pages », normal, car comme pour l’UMP, le programme est déjà tout tracé. Entre benêt blanc et banc benêt (ben oui, ce ne sont pas que des gros bonnets ...) le résultat sera très sensiblement identique ! et sera une belle continuité de tout ce qui à été instauré durant ces 30 dernières années (au moins !)


                      • arobase 3 janvier 2012 18:28
                        les riches disposent d’une floppée de valets, de larbins, d’esclaves volontaires prêts à mourir de faim pour eux. c’est fou !!

                        ou prendre l’argent pour financer ? là où il est ! les riches le sont parce qu’ils exploitent les travailleurs.

                        alors il n’est pas question de dormir dans la neige à coté du chateau du monsieur ! il leur faudra partager au maximum . il vivent l’hiver à 30° et nous à -5°. il faudra que tout le monde vive à 25° .
                        c’est pas plus compliqué que ça. ils sont fait de chair et de sang et ne sortent pas de la cuisse de Jupiter, et leurs jours n’ont pas plus de 24 heures.

                        comme les rois ils ont trop tiré sur la ficelle, appauvri et ruiné trop de gens. le moment sera venu de payer le juste impôt. et avec bonne volonté sinon ils pourraient bien finir comme les rois et tout perdre car l’exaspération d’une foule affamée est difficile à contrôller.

                        aucun revenu ne doit dépasser plus de 20 fois celui du plus faible. ça suffit largement pour vivre bien.

                        d’ailleurs ils en sont tellement conscient qu’ils demandent eux même : taxez nous !!

                        • eric 3 janvier 2012 22:43

                          arobase ! Allez, racontez ! Vous vivez en France donc vos revenus, quels qu’il soient, sont plus de 20 fois supérieurs a ceux de tas de gens chez les vrais pauvres. Racontez nous comment vous partagez ?


                        • arobase 3 janvier 2012 18:32

                          .«  La grande richesse est un crime. Elle l’a toujours été » dit justement betov.


                          en effet, car rien ne peut la justifier sauf la malhonnêteté ou l’exploitation des autres.
                          celui qui se l’approprie a forcément spolié un tas d’autres.

                          • Alexinger 5 janvier 2012 02:36

                            @alchimie

                            Comme si la seule motivation des entrepreneurs était l’argent... haha, quel cynisme mon cher !

                            Sachez tout de même que nombre d’entrepreneurs débutent avec un salaire misérable, inférieur à ceux de leurs employé. Ils ont une idée, ils veulent la mettre en œuvre. C’est cela qui les motive.

                            En revanche je suis d’accord sur un point, ceux qui sont nommés PDG d’énormes entreprises pensent à l’argent ;)


                          • lloreen 3 janvier 2012 20:04

                            bonsoir et meilleurs voeux pour 2012
                            L’humain d’abord.
                            C’est certainement les bonnes résolutions des citoyens canadiens qui ont décidé de s’attaquer à l’arnaque bancaire.
                            Espérons que leurs actions en justice feront des émules en France puisque l’arnaque est la même chez nous aussi...
                            http://www.morpheus.fr/spip.php?article52


                            • logan 3 janvier 2012 23:16

                              Salut tu ne peux pas devenir riche tout seul.

                              Un être humain est physiquement limité question productivité.

                              Pour devenir riche il faut nécessairement, directement ou indirectement, qu’il y ait d’autres humains qui soient exploités.


                            • logan 4 janvier 2012 01:25

                              ah oui un puit de pétrole c’est clair que tu vas l’exploiter tout seul comme un grand, c’est bien connu ^^


                            • lulupipistrelle 3 janvier 2012 23:18

                              Bien vu... dans l’argument de vente, il semble qu’il y en ait pour tout le monde... même les écolos ont leur petit cadeau...

                              A chaque ligne, on s’imagine les combines qui permettraient de soustraire aux mesures programmées... C’est bien dommage... Un tel chantier de rénovation devrait susciter un enthousiasme populaire... on en est loin...
                              On sent que les acteurs dynamiques de la vie économique n’ont pas leur mot à dire.. que l’Etat mélanchonnien a tout évalué, tout prévu.... j’en frissonne d’avance.

                              En général, les promesses n’engagent que ceux qui y croient... celles de Mélanchon peinent à convaincre.


                            • Betov 4 janvier 2012 06:19

                              Ça fait plaisir de voir que, sur AVox, il y a encore des gens comme Alchimie, Logan ou lulupipistrelle, endoctrinés à mort dans une idéologie auto-destructrice.

                              * Idéologie du mérite à l’heure où seules des pourritures extrêmes peuvent attendre le dessus du panier de crabes.

                              * Idéologie du travail à l’heure du chômage de masse et des usines robotisées à un employé par hectare, produisant à des coûts inférieurs à ceux des ouvriers chinois, pour l’ensemble du monde moderne.

                              Vraiment, les gars, du fond du coeur, merci d’exister.

                              Voyez-vous, là où, paradoxalement, votre idéologie morbide tape juste, c’est par rapport à l’idée du revenu inconditionnel universel. Cela ne manquera pas d’arriver avant qu’on pense à criminaliser la richesse et cela sera réellement la fin de l’humanité. La fin la plus monstrueuse qu’on puisse imaginer, qui laissera les grands criminels de richesse impunis et la populace sans réaction, totalement dévirilisée, anesthésiée par des miettes, dans une logique entropique des disparités.


                              • Metais 4 janvier 2012 08:32

                                En pendant ce temps , pendant que ces cons de Gaulois ( ou prétendus Gaulois ) se chamaillent , que le pays ruiné s’enfonce dans la crise , que les usines ferment , l’Empire US , notre Maître , lui nous prépare un avenir radieux... 

                                Paru sur le site de Cheminade :

                                2 janvier (Nouvelle Solidarité) – Le samedi 31 décembre 2011, Barack Obama a promulgué la tristement célèbre National Defense Authorization Act(NDAA) conférant au Président des Etats-Unis des prérogatives anticonstitutionnelles similaires aux pleins pouvoirs donnés à Hitler en 1933. La NDAA contient des articles permettant la détention militaire sans limite et sans procédure judiciaire de toute personne, y compris de citoyens américains, suspectée d’être en relation de près ou de loin avec des groupes terroristes ou toute organisation leur étant liée. Dénoncée par de nombreux hauts gradés de l’armée américaine et par l’Union américaine pour les libertés civiques, cette loi va encore plus loin que les lois Patriot de l’ère Cheney-Bush et confère de véritables pouvoirs dictatoriaux à un Président qui avait promis d’effacer les abus de ses prédécesseurs.

                                En même temps qu’il a promulgué cette loi, Obama l’a accompagné d’une déclaration présidentielle (« signing statement ») émettant de « sérieuses réserves sur certaines provisions réglementant la détention, l’interrogation et le jugement de terroristes présumés ». Se référant à la section 1021 de la NDAA, Obama affirme que « cette loi ne doit pas être interprétée comme affectant les lois ou les autorités existantes sur la détention de citoyens des Etats-Unis, de résidents étrangers légaux ou de toute personne arrêtée aux Etats-Unis ». Non seulement c’est ce qu’autorise expressément la NDAA, mais c’est l’administration Obama qui est intervenue pour s’assurer que ce soit bien le cas, alors qu’un groupe de législateurs mené par le sénateur démocrate Carl Levin, président de la Commission des services armés, avait fait supprimer ces passages.

                                Le texte de la NDAA a désormais force de loi et la déclaration présidentielle n’y change rien, à moins de vouloir croire à cette promesse de ne pas y recourir. Mais alors pourquoi l’avoir fait adopter puis promulguer ? Souvenons-nous que quand Adolf Hitler avait promulgué sa propre Loi de protection du peuple et du Reich le 24 mars 1933, il avait promis au Zentrum, le parti catholique allemand dissout en juillet, de ne pas s’en servir contre ses opposants.

                                De surcroît, Obama écrit dans sa déclaration que « certains au Congrès continuent d’insister sur la restriction des options disponibles pour nos spécialistes de l’antiterrorisme et de vouloir interférer avec les opérations mêmes qui ont assuré notre sureté ». Donc, au nom de « la sécurité et de la liberté du peuple américain », le Président décrète, dans la plus pure tradition de Carl Schmitt et de la doctrine d’exécutif unitaire, que son gouvernement ignorera certaines dispositions de la loi, celles qui justement doivent assurer un minimum de sauvegardes.

                                En voici quelques exemples :

                                1. La section 1024 a été insérée par le Congrès pour spécifier que le secrétaire à la Défense, dans les 90 jours de l’entrée en vigueur de la NDAA, soumettra un rapport établissant les procédures « déterminant le statut des personnes détenues en application de la Authorization for Use of Military Force » en vigueur (la loi de 2001 promulguée par Bush). Lors du débat au Sénat, le sénateur républicain Lindsey Graham avait déclaré : « Je veux pouvoir dire à tous ceux qui sont concernés, qu’aucune personne détenue dans une prison américaine, qu’elle soit civile ou militaire, comme membre présumé d’Al Qaida, ne le sera sans examen judiciaire. Nous ne permettons pas à la branche exécutive de prendre cette décision sans contrôle. » Dans sa déclaration qui a force de décret-loi, Obama dit « accorder au secrétaire à la Défense toute discrétion pour déterminer quelles décisions de statut des prisonniers d’Afghanistan sont sujettes aux conditions de cette section de la loi » ; l’exécutif crée ainsi une exception affaiblissant le contre-pouvoir.
                                2. La section 1028 de la NDAA limite la capacité à « transférer des détenus vers un pays étranger », une pratique mise en place par l’administration Cheney-Bush afin de délocaliser la torture vers des prisons secrètes en Egypte, en Libye, en Syrie et en Pologne. Pour Obama, cette limitation« entrave la capacité de l’exécutif à mener ses activités militaires, de sécurité nationale et de relations étrangères », ainsi que sa « capacité à agir promptement dans la conduite des négociations avec des pays étrangers ». Obama déclare donc que son gouvernement ne sera pas tenu de respecter la section 1028.
                                3. La section 1029 de la NDAA requiert que « le Procureur des Etats-Unis consulte le directeur du renseignement national et le secrétaire à la Défense avant de déposer des charges criminelles ou de mettre en accusation certains individus ». Dans son décret-loi, Obama écrit que cela diminuerait « l’intégrité et l’indépendance du ministère de la Justice » et qu’en conséquence, son gouvernement ne s’y soumettra pas.

                                Il est on ne peut plus clair, pour ceux qui n’ont pas voulu voir la réalité en face jusqu’ici, que le syndrome narcissique aigu de Barack Obama en fait un dictateur en puissance. Alors qu’il avait attaqué tous les errements légaux de l’administration Bush-Cheney et qu’il s’était engagé lors de sa campagne électorale à les réparer, il est désormais plus fasciste que les fascistes, déterminé à utiliser le pouvoir de la Maison Blanche et de l’armée des Etats-Unis pour assouvir ses illusions de puissance et compenser ses frustrations intérieures par des conflits militaires à l’extérieur. Tel est le rôle qu’il joue pour le compte de l’empire financier de la City et Wall Street, pour qui la guerre est désormais le seul moyen d’éviter la faillite.



                                • kéké02360 4 janvier 2012 09:36

                                  Ton éclairage fait contraste avec les promesses d’humanité de méluche .

                                  Mais le méluche en question est prêt à appeler à voter pour l’atlantiste flamby au deuxième tour !!!! Si flamby est au deuxième tour, ce qui est loin d’être fait !!!!!!!

                                  Nous n’avons pas le choix autre que de virer le bipartisme UMP-PS pour revenir à la démocratie dès 2012 !!!!

                                  Changer de système C’EST POSSIBLE en tranchant dans le vif !!!!!!! smiley


                                • ddacoudre ddacoudre 4 janvier 2012 09:39

                                  bonjour micromégas

                                  fallait-il encore le dire.
                                  ddacoudre.over-blog.com .
                                  cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès