Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Croatie devient le 28e État-membre de l’Union européenne

La Croatie devient le 28e État-membre de l’Union européenne

En ce 1er juillet 2013, l'Union européenne vient de s'agrandir d'un nouvel État-membre : la Croatie, qui devient le 28e membre.

On a peine à le croire et pourtant c'est exact : bien que l'Union européenne s'enfonce dans une crise multidimensionnelle (économique, sociale, monétaire, financière, industrielle, commerciale, diplomatique, militaire, morale, etc.), il se trouve donc encore des États qui désirent monter à bord de ce Titanic.

Pourquoi ?

Pour schématiser, cela tient à 4 raisons principales.
 

LES 4 RAISONS DE LA CROATIE DE MONTER À BORD DU TITANIC
 

  • 1°) Parce que les commanditaires de la prétendue « construction européenne » - les États-Unis d'Amérique et leurs vassaux - en ont décidé ainsi.

Je rappelle que cette « construction européenne » a été conçue dès la fin de la Deuxième guerre mondiale comme un processus autobloquant par nature, fondé sur une "Tour de Babélisation" du continent européen.

Plus le nombre d'États-membres s'accroît au sein de la « construction européenne » et plus Washington peut être certain que le système va se bloquer, du fait de l'irréductibilité des divergences d'intérêts nationaux.

(cf. ma conférence "Qui gouverne la France et l'Europe ?")

L'entrée de la Croatie va permettre de rendre l'Union européenne encore plus ingérable. Et donc à Washington de mieux diriger l'ensemble.

D'ores et déjà, le croate est devenu la 24e langue de l’Union européenne et a conduit la Commission européenne à lancer - en juin 2012 - un avis de concours pour 70 postes d’administrateurs, de traducteurs et d’interprètes croatophones.
 

  • 2°) Parce que les États-Unis d'Amérique et leurs vassaux manipulent les médias de façon à ce que l'alternance au pouvoir dans les États d'Europe ne se fasse qu'entre des partis européistes favorables à la prétendue « construction européenne ».

Le système "UMPS" français (qui n'est qu'un copié collé du système Parti Républicain / Parti Démocrate aux États-Unis ) s'applique aussi en Croatie, comme il s'applique dans tous les autres pays de l'Union européenne. Il suffit pour cela d'accorder plus de 75% du temps de télévision à ces deux partis pour que le nombre de suffrages qu'ils récoltent en découle mécaniquement.

En Croatie, l'UMPS s'appelle HDZ- SPD.

Jadranka Kosor Présidente de l'Union Démocratique Croate (HDZ - parti "de droite" style UMP) a été présidente du gouvernement croate du 6 juillet 2009 au 23 décembre 2011 et a conduit les négociations d'adhésion de la Croatie à l'Union européenne.

Mais, lorsqu'elle a perdu les élections législatives, le 4 décembre 2011, au profit de la Coalition "Cocorico", alliance de centre-gauche, elle a été remplacée, dix-neuf jours plus tard, par Zoran Milanović, président du Parti social-démocrate de Croatie (SDP - parti "de gauche" style PS) et chef de file de ce "Cocorico".

Lequel Milanović, ancien conseiller au sein de la mission croate auprès de l'Union européenne et de l'OTAN à Bruxelles, a aussitôt confirmé qu'il entendait mener à son terme la procédure d'admission de la Croatie à l'UE.

Zoran Milanović succédant à Jadranka Kosor, ce fut en somme comme Rajoy succédant à Zapatero ou Hollande succédant à Sarkozy.


 

  • 3°) Parce que les dirigeants font miroiter à leurs peuples respectifs les avantages extraordinaires censés découler de l'entrée dans l'Union européenne.

Peu importe ce que les dirigeants pensent au fond d'eux-mêmes. Ils ne sont pas là pour faire la politique souhaitée par leurs peuples respectifs. Ils sont là pour appliquer une politique dictée par ceux qui détiennent les grands médias et qui les ont justement fait élire là où ils sont, à cette condition expresse.

Ainsi, le gouvernement croate a-t-il promis, juré, aux Croates que l’adhésion à l'UE allait apporter un afflux considérable d'investissements étrangers, qui seraient créateurs de richesses et d'emplois. Qui pouvait le contredire efficacement puisque ce ne sont que des promesses et qu'elles sont ressassées en boucle par tous les grands médias du pays ?

Il a également indiqué que des montants très importants d'aide dite « européenne » - qu'il a estimée à 11,7 milliards d’euros d’ici à 2020 - serait versé à la Croatie, notamment via les « fonds structurels ».

Là encore, qui pouvait expliquer aux Croates qu'une telle somme, même si elle était en effet versée, ne serait rien par rapport au démantèlement de leur modèle économique et social qui se profile ?

Gorgé de télévision, le peuple croate a donc fait comme tous les autres peuples d'Europe placés sous hypnose télévisuelle européiste.

Il ne croit pas vraiment à toutes ces promesses. Mais il y croit un petit peu quand même.

Et surtout, il a fini par ne plus imaginer qu'il puisse y avoir un avenir et une vie en dehors de l'UE.
 

  • 4°) Parce que les peuples sont consultés pour la forme, dans le cadre de référendums où les grands médias privilégient de façon outrancière les partisans de l'adhésion.

Logiquement, le référendum d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, qui s’est tenu le 22 janvier 2012, a donc recueilli 66% de « oui ».

Mais il ne s'est nullement agi d'un élan profond, comme pourrait le laisser penser à tort ce pourcentage élevé. La population a été tellement dégoûtée par la façon dont s'est déroulée cette campagne - avec un flot de propagande européiste et les pires menaces en cas de vote négatif - que 56% des électeurs inscrits ont refusé d'aller voter.

De telle sorte que le « oui » à l'entrée de la Croatie à l'UE n’a représenté que... 29% des inscrits. 71% des électeurs inscrits ont préféré soit voter « non », soit hélas s'abstenir tellement le vote « non » avait été diabolisé dans les médias.

Ce fut donc un « oui » bien chichement mesuré et la preuve que le peuple croate n'a manifesté aucun enthousiasme réel pour cette adhésion, qui lui a été présentée comme une obligation et une fatalité, comme s'il n'y avait aucune alternative possible.

Ce manque d'enthousiasme, pour ne pas dire ce sourd refus, a été confirmé le dimanche 14 avril 2013, lorsqu'un un taux d’abstention record, supérieur à 79 %, est venu ridiculiser le sens même des premières élections des députés européens en Croatie. (cf. http://www.upr.fr/presse/communiques-de-presse/la-spectaculaire-abstention-aux-premieres-elections-europeennes-en-croatie-est-un-nouveau-signe-de-necrose-de-leuropeisme.)

Du reste, l'avis de concours pour les 70 postes d’administrateurs, de traducteurs et d’interprètes croatophones que j'évoquais plus haut semble avoir les pires difficultés à attirer les candidats. Il semble que les jeunes Croates n'aient aucune envie d'aller travailler à Bruxelles dans les institutions européennes. (cf : http://balkans.courriers.info/article20416.html )

CONCLUSION : BIENVENUE SUR LE TITANIC !

Toute personne qui se documente un tant soit peu sait d'ores et déjà, ce qui attend, hélas !, le peuple croate maintenant qu'il vient d'entrer dans la prison des peuples de notre temps.

Maintenant que la Croatie est tombée dans le piège, les promesses mirobolantes peuvent être renvoyées au magasin des farces et attrapes. Le temps est venu de passer aux choses sérieuses.

Les électeurs croates viennent d'être prévenus que l'économie croate avait « un problème de compétitivité », ce que nul partisan de l'adhésion s'exprimant sur les ondes ne leur avait signalé avant le référendum de 2012.

(Notons au passage que ce « un problème de compétitivité » a l'air de préoccuper bien plus l'oligarchie euro-atlantiste que les problèmes de corruption ou de réseaux criminels qui sévissent en Croatie comme un peu partout ailleurs dans les Balkans, et notamment au Monténégro.)

Dans la foulée, les dirigeants de l'Union européenne ont indiqué que la place des entreprises publiques dans l'économie croate (près de 40 % du PIB) étaient bien trop élevée. Pardi !

Alors que la Croatie vivait au fond assez paisiblement avec son économie mixte - comme les Grecs, les Espagnols, les Portugais ou les Français -, les Croates sont donc désormais sommés de comprendre et d'admettre que leurs entreprises publiques sont subventionnées et endettées, qu'elles sont mal armées pour affronter la concurrence internationale, et que les mesures de restructuration, imposées par Bruxelles pendant les négociations d’adhésion, vont devoir s’accélérer.

Du coup, ce sont environ 10 000 suppressions de postes qui devraient frapper les entreprises publiques croates d’ici à 2015, soit un tiers des salariés du secteur. Et l’État croate, présent dans le capital de 70 grandes entreprises, va devoir procéder à des privatisations nombreuses. Bien entendu, jamais les partisans de l'adhésion du pays à l'UE n'avaient précisé aux Croates que telles seraient les premières conséquences, très concrètes, s'ils votaient « oui » au référendum de 2012. Comme aux Français lors du référendum sur le traité de Maastricht de 1992, ils avaient seulement assuré aux électeurs que « l'Europe c'est la Paix »...

La première cible de cette vente à l'encan du patrimoine public croate sera la compagnie aérienne nationale Croatia Airlines, laquelle lutte pour sa survie avec des pertes de 64 millions d’euros en 2012 et une dette totale de 132 millions d’euros. Selon le plan de restructuration, 1 poste sur 5 va être supprimé dans cette entreprise qui emploie actuellement 1 100 personnes.

La situation est présentée de la même façon dans d’autres compagnies publiques gérant les chemins de fer, les autoroutes et la poste.

Un plan de restructuration touche actuellement les chantiers navals, un secteur qui emploie près de 10 000 personnes et subsistait également grâce aux aides du gouvernement. DIV, le consortium familial qui a racheté à l’État, en mars dernier, le chantier naval de Split vient de licencier plus de 3 000 salariés.

Malgré les assurances du contraire, tout cela ne va pas améliorer la situation de l'économie, qui est en récession catastrophique depuis 2009.

Du fait des mesures d'austérité dictées par la Commission européenne dans le cadre dit de la « mise à niveau » pour les « nouveaux entrants », cela fait 4 ans que la consommation baisse, conséquence de la hausse du chômage (21 % de la population), de la chute des revenus des ménages et du recul des exportations.

Comme nous le savons, ce n'est pas maintenant que la Croatie est membre de l'UE que les choses vont s'améliorer. D'ailleurs, les « fonds structurels » attendus par le gouvernement de Zagreb pour relancer une économie moribonde ont toute probabilité d'être très inférieurs aux attentes : le budget de l'UE vient d'être fixé en diminution pour les années qui viennent, l'Allemagne et le Royaume-Uni, notamment, en ayant assez de payer des sommes de plus en plus élevées pour les autres.

En bref, la Croatie vient de basculer dans la destruction européenne.

Le seul élément positif de cette triste nouvelle, c'est que les terribles désillusions que va connaître le peuple croate - dans les mois et les semestres qui viennent - vont peut-être contribuer à hâter la nécrose et l'effondrement de cette prison des peuples qu'est la prétendue « construction européenne ». Il faut l'espérer.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (109 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 2 juillet 2013 08:48

    Tous les citoyens quelque peu informés ont une réaction de rejet devant ces institutions qui se moquent ouvertement de l’avis des peuples et qui nous imposent de force des diktats liberticides, et des cures d’austérité, juste pour satisfaire une classe de privilégiés extrêmement riche et qui exige encore plus de richesses...........

    voir : L’EUROPE AU BORD DE L’EXPLOSION


    • Capone13000 Capone13000 2 juillet 2013 08:49

      Excellent papier !

      Qui peut bien penser qu’il soit possible de prendre des décisions à 28 ?
      Avez-vous déjà vu une entreprise dirigée par 28 personnes ?
      NON - Dans ce cas il faut un fédérateur extérieur et dans le cas de l’Union européenne il s’agit évidemment des Etats-Unis.
      C’est pourtant tellement évident.


      • Rensk Rensk 2 juillet 2013 21:23

        Ont le fait a 26 en Suisse... mais la base est bien différente.

        L’Allemagne en a 16, si je ne me trope pas...


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 juillet 2013 17:48


        LA CEE DEVIENT LE 51 ème ETAT....................................................... AMERICAIN


      • BlackListed BlackListed 2 juillet 2013 09:21

        Chouette on sera plus nombreux à se plaindre de la crise smiley



        • Papat 2 juillet 2013 09:29

          Dans un premier temps la Croatie beneficiera d’aides europeennes. Ce qui permettra aux europeistes de vanter les merites de l’adhesion a UE. Ensuite les aides disparaitront et le pays sombrera dans la misere, comme ailleurs. cf l’Irlande par exemple.


          • unandeja 2 juillet 2013 09:48

            ...la Suisse survit très bien a cet isolement souhaité....elle a même un taux de chômage insolent tant il est bas.

            ....mais je sais, on me dira...oui mais la Suisse c’est pas pareil....mais il y a ausi la Norvège....amis on me dira encore une fois...C’est pas pareil :)


          • Anaxandre Anaxandre 2 juillet 2013 15:02

              Mais que font les « internationalistes » du Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes ? Ce fameux Droit proclamé par la Société des Nations pendant la première guerre mondiale afin de remodeler l’Europe Centrale et faire éclater ses empires, pourquoi diable n’en parlons-nous plus ?


              Pourquoi le Droit des Peuples - qui a un sens historique, culturel, social, économique, ethnique, religieux, etc - a-t-il été partout remplacé par les Droits de l’homme, non plus ceux du citoyen, mais des droits désormais universels depuis la Déclaration de 1948 dont la rédaction finale fut confiée à René Samuel Cassin (prix Nobel de la paix en 1968 : un sujet qui intéresse monsieur Asselineau me semble-t-il) ?

              Parce que la logique du Droit des Peuples, issue elle-même du Droit des Gens (qui est en gros le Droit des Nations), est bien trop contraignante pour la libre circulation des Biens et des Personnes, c’est un frein insupportable pour certains au capitalisme et au cosmopolitisme.

              Car au delà du cas de Croatie, « c’est de ça dont il s’agit » encore ici : l’ouverture bientôt totale de toutes les frontières du monde au grand capital privé et au cosmopolitisme. Monsieur Attali vous l’a dit : « un pays, c’est un hôtel »...


          • France libre 2 juillet 2013 18:33

            Démosthène

            Asselineau a déjà répondu 50 fois à votre bobard éculé, martelé par la propagande européiste, qui assure que sortir de l’UE, ce serait l’isolement ! Comme si la Suisse ou la Norvège ou l’Ukraine, etc. étaient isolées !

            La France a plus de 260 ambassades et consulats à travers le monde et la sortie de l’UE reviendrait à fermer 2 sur 260. La France resterait le pays au monde ayant le plus grand réseau diplomatique après les USA.

            Pourquoi colportez-vous encore ce bobard ?

            Quant à la possibilité de gouverner à 28 et d’avoir une « Autre Europe », vous devriez regarder cela, ça vous donnerait à réfléchir à parti de la 2ème minute et en gros jusqu’à la 20ème minute : https://www.youtube.com/watch?v=ycfOvIZC3Rc


          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 2 juillet 2013 19:09

            Démosthène ne s’est pas encore aperçu qu’en dehors de l’UE, tous les autres pays du monde sont des pays indépendants et souverains, alors chut... faut pas le réveiller brutalement.

            Il serait capable de se rendre compte qu’il vit dans une dictature, complètement isolé du reste du monde...


          • Rensk Rensk 2 juillet 2013 21:28

            La France crache sur les corses (et d’autres)


          • ze_clarky ze_clarky 2 juillet 2013 22:23

            @ unandeja

            La Suisse est assise sur des coffre-forts, et la Norvège est assise sur du pétrole !
            La France, elle, est assise... Sur que dalle.


          • davideduardo davideduardo 3 juillet 2013 04:23

            la france est assise sur la 5eme économie mondiale, la premiere agriculture d europe, le 2eme plus gros réseau de représentation a l étranger, la 3eme puissance nucleaire, la premiere destination touristique, surement une des plus important rayonnement culturel, une industrie reconnu bien qu en berne...


          • titi 3 juillet 2013 17:21

            « a france est assise sur la 5eme économie mondiale »

            Financée à crédit« 

             » la premiere agriculture d europe« 
            Qui ne vit que de subventions

             

             »le 2eme plus gros réseau de représentation a l étranger« 
            C’est plus une faiblesse qu’une force.

             »la 3eme puissance nucleaire« 
            Et ca sert à quoi ?

             »la premiere destination touristique"
            Nous pourrons toujours nous nourrir des cacahouètes lancées par les touristes.

             

            Aujourd’hui, la force, c’est la rente : monétaire ou pétrolière.


          • henry_jacques henry_jacques 7 juillet 2013 13:50

            @Démosthène

            Quel dommage, que ‘’Dédé’’ ne soit capable de constater les ‘’bienfaits’’ de son Eden l

            Quel dommage, que ‘’Dédé’’ ne soit capable de posséder une conscience !

            Quel dommage, que ‘’Dédé’’  ne soit capable de faire comme son avatar : mettre des cailloux en sa bouche, afin de ne point déblatérer d’inepties l

            Quel dommage, que pour ‘’Dédé’’ l’inconscience et l’absence de réflexion tiennent lieu de grandeur !

            Quel dommage, que ‘’Dédé’’ fasse partie de ces futurs esclaves !

            La société est ainsi faite. Qu’on le veuille ou non, elle est constituée d’êtres endormis et inconscients : d’êtres indifférents à la sentence commune. 


          • Alpo47 Alpo47 2 juillet 2013 11:00

            Et pour être tout à fait « heureux », nous attendons maintenant impatiemment l’entrée dans l’UE de ... l’Albanie -prochain candidat- paradis des mafias trafiquants d’organes humains, d’armes et de la « traite des blanches ».

            Entre groupes mafieux, « ils » arriveront bien à trouver un terrain d’entente.

            Je me rappelle un interviewé lors d’un journal télévisé avant le traité de Masstricht qui nous affirmait que l’europe, c’était la prospérité, la sécurité pour tous ... le bonheur assuré. Je voudrais bien le revoir celui là ...


            • escoe 2 juillet 2013 22:42

              Je me rappelle un interviewé lors d’un journal télévisé avant le traité de Masstricht qui nous affirmait que l’europe, c’était la prospérité, la sécurité pour tous ... le bonheur assuré. Je voudrais bien le revoir celui là 


              Comment s’appelait-il ? Mitterand ? Rocard ?

            • Aristoto Aristoto 2 juillet 2013 12:20

              Welcome !!!!!!!!!!!!!!!


              • efzed 2 juillet 2013 13:19

                C’est vrai, sauf que la suisse n’est pas en crise, et qu’un européiste aura plus de mal à leur promettre un monde meilleur.

                Cela dit si en apparence la Suisse n’est pas dans l’UE, elle subit également énormement de pression de la part des USA et de la BCE qui a récemment encore menacé d’infliger une amende aux banques suisses. Les journaux sont pour la plupart aussi sous l’emprise de la propagande européiste. Sa monnaie est actuellement indexé sur l’Euro. Bref, l’europe et l’américanisme a malheureusement de plus en plus tendance à déteindre sur la Suisse.


              • France libre 2 juillet 2013 18:20

                Schweizer ch
                En quoi c’est incohérent ?
                La plupart des peuples sont victimes du déluge médiatique, dont la Croatie.
                Il y a quelques peuples qui ont une tradition démocratique suffisamment bien ancrée pour résister au déluge de propagande médiatique : la Norvège, la Suisse, la Suède....
                Mais lorsqu’ils votent Non, les eurofachos considèrent que c’est un malentendu et qu’il va falloir les faire revoter.
                Les Norvégiens ont déjà dit Non 2 fois à l’entrée dans l’UE, les eurofachos veulent organiser un 3e référendum.
                Les Suisses ont déjà dit Non à l’entrée dans l’UE, les eurofachos veulent organiser un nouveau référendum.
                Tout cela est au contraire très cohérent.


              • Rensk Rensk 2 juillet 2013 21:36

                La Banque national a donné une limite a l’UE qui fait tout pour dévaluer son €... Les capitalistes ont vu que c’était du sérieux et ils ont abandonné la spéculation... la limite est fixé a 1€ pour 1.20 CHF et vu qu’il est actuellement a 1,23377 la banque n’intervient pas.


              • julius 1ER 3 juillet 2013 10:48

                @schweizer


                Sauf que vous faites dire aux chiffres n’importe quoi, seulement 29% des inscrits ont dit « oui » alors que 71% ont dit « non » ou se sont abstenus !!!!!!
                à une élection syndicale dans une entreprise, le « Quorum » qui est la base nécessaire pour valider une élection, ne serait pas atteint, donc l’élection serait à refaire.
                On mesure que l’UE qui se targue de nous jouer les sirènes de la Démocratie, n’est pas très exigeante en ce qui concerne ces élections, je dirais même qu’avec 10 ou 15% de votants elle
                s’en contenterai quand-même..................ce qui montre bien ou l’on veut en venir, rien à foutre des peuples, on aplanit le terrain pour le futur grand marché transatlantique, qui me semble être la raison principale de cette adhésion aux forceps pour de nombreux pays.

              • efzed 3 juillet 2013 12:54

                La banque Suisse intervient régulierement pour pouvoir garder la parité 1€ = 1.20CHF et cela coûte très cher à la Suisse. Cela correspond à 1CHF= 1$. Le dollar étant une monnaie de singe, il est évident que la banque suisse intervient régulièrement, indirectement elle subit ou subira donc également le désastre économique de l’Europe.

                Elle vient de refuser l’asil à Snowden, encore une fois on se demande de quel coté est la Suisse ?


              • BA 2 juillet 2013 14:03

                Mai 2013 : le taux de chômage de la Croatie est de 16,5 %.

                 

                C’est le quatrième taux de chômage le plus élevé de l’Union Européenne :

                1- Espagne : 26,9 % de chômage.

                2- Grèce : 26,8 % de chômage.

                3- Portugal : 17,6 %.

                4- Croatie : 16,5 %.

                5- Chypre : 16,3 %.

                6- Slovaquie : 14,2 %.

                7- Irlande : 13,6 %.

                8- Bulgarie : 12,7 %.

                9- Lettonie : 12,4 %.

                10- Italie : 12,2 %.

                 

                http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-01072013-BP/FR/3-01072013-BP-FR.PDF

                 

                Chômage des jeunes de moins de 25 ans : la Croatie a le troisième taux le plus élevé de l’Union Européenne.

                1-  Grèce : 59,2 % de chômage des jeunes de moins de 25 ans.

                2-  Espagne : 56,5 % de chômage des jeunes.

                3-  Croatie : 52,1 % de chômage des jeunes.

                4-  Portugal : 42,1 % de chômage des jeunes.

                5-  Italie : 38,5 %.

                6-  Slovaquie : 34,6 %.

                7-  Irlande : 26,3 %.


                • filo... 2 juillet 2013 14:19

                  USA, UE, Allemagne et Vatican ont détruits la Yougoslavie.
                  Les peuples d’ex Yu regrettent maintenant ouvertement sa disparition et sont de plus en plus hostiles aux occidentaux.
                   
                  Ainsi les biens pensants mentionnés ci-dessus mettent le point final à ce geste fashiste et antidémocratique. Ils espèrent ainsi se faire oublier et échapper au jugement de l’histoire.

                  Détruire un si beau pays qui aurait pu servir pas sa diversité avec la Suisse aussi comme modèle pour UE
                  Quelle gâchis, c’est vraiment criminel.


                  • PhildeFer 2 juillet 2013 14:46

                    Tout est dit dans cet article :

                    http://www.alain-benajam.com/article-ce-que-l-on-sait-ce-que-l-on-peut-croire-118812493.html

                    et dans cette vidéo :

                    http://www.youtube.com/watch?v=GP2Pkyxsi4Q

                    Pour faire de la politique :

                    - Il faut beaucoup beaucoup d’argent... Demandez donc à votre ancien « ami » PASQUA... ou à BALLADUR... ou à SARKOLUSCONI... combien coûte la moindre campagne électorale...ainsi que les seules façons de les financer...

                    - Il faut impérativement le soutien d’au moins une partie des grands médias...

                    - Il faut un réseau de personnalités politiques et/ou intellectuelles ayant une grande notoriété auprès des électeurs et qui vous soutienne publiquement...

                    - Il faut un parti politique crédible dont les structures ne soient pas composées exclusivement que de gentils et jeunes « boyscouts » rêveurs échevelés en tee-shirt et bermuda ? dont la profession de foi nous apprend qu’ils n’ont jamais rien fait ni vécu... et qui semblent être rassemblés autour d’un « grand gourou » qui joue depuis bientôt 7ans et ce, durant les très nombreux temps libres que sa charge de haut fonctionnaire sur voie de garage semble lui laisser... à se croire « présidentiable » et le « nouveau de Gaulle »...

                    - Il faut enfin et pour ne pas dire avant tout un sens inné de la chose politique, c’est-à-dire de ce qui mène ce Monde... les forces en présence, les points d’appui possibles, etc...

                    Bien à vous 


                    • France libre 2 juillet 2013 18:11

                      Vous avez raison Phildefer : surtout ne faisons rien et moquons-nous de ceux qui essayent de se battre !

                      Rien de tel que des personnes dans votre genre, qui sont revenues de tout sans jamais être allées nulle part, pour venir donner des leçons de politique à un homme et à des centaines d’adhérents qui ont collectivement réussi ce prodige de créer un parti politique de plus de 3100 adhérents, dont le nombre est en augmentation rapide, et tout cela à partir de rien, sans argent et sans accès aux médias.

                      Et vous, vous avez fait quoi, Phildefer, à part venir baver sur les autres ?

                      Et il sert à quoi votre message, sinon qu’à inviter tout le monde à baisser les bras ?

                      Vous vous prenez pour un super-politique ? Vous n’êtes qu’une réédition du collabo de tous les temps. En 1941, les collabos eux aussi crachaient sur de Gaulle et les Résistants et disaient que l’on ne pouvait rien faire.


                    • PhildeFer 2 juillet 2013 19:19

                      Voici la différence entre un « conférencier » et un « homme politique » :

                      https://www.youtube.com/watch?v=1_xxkn_mztA

                      Comme vous voyez, c’est dit en 4mn !!! et non en plusieurs heures comme par qui vous m’aurez compris... ^^


                    • PhildeFer 2 juillet 2013 19:30

                      Collabo moi ? hahaha justement ! Quand j’écoute Asselineau, je ne peux m’empêcher de penser à ce que doivent chanter dans leur têtes les aficionados du « grand gourou conférencier » :

                      Asselineauuuuuu, nous voilàààààà
                      Oui c’est toiiiiiiii
                      Le sauveur de la Fraaaaaaaaaance.....

                      Je ne prétends pas être un « super politique »... Mais à côté d’Asselineau, je n’ai pas de complexe, en effet !
                      Après la déculottée de Villeneuve : 180 voix après tant de conférences que l’on nous disait si « chaleureusement accueillies... », « l’assistance conquise par les idées développées », etc, etc..., si continuer dans cette voie est ce que vous appelez ne pas baisser les bras, moi j’appelle ça tourner indéfiniment en rond !

                      Vous avez vraiment le fantasme de la débâcle de 40 à l’UPR... J’ai une bonne nouvelle pour vous : nous allons connaître la débâcle d’ici peu... J’en ai une moins bonne : Asselineau ferait peut être un bon sous-préfet.... mais ne le rêvez pas en de Gaulle... Comme je le lui ai déjà suggéré (et il ne l’a pas compris) c’est un nouvel Albert LEBRUN !


                    • France libre 2 juillet 2013 19:42

                      Phildefer

                      Vous avez typiquement le raisonnement du collabo, merci de nous en apporter la preuve éclatante.

                      De Gaulle en juin 40 n’avait pas 3100 adhérents à la France Libre ni même 189 voix, il était à peu près tout seul. Et les collabos riaient aux éclats de cette indigence, du même rire gras, vulgaire et satisfait de bêtise que le vôtre.

                      Au passage, faire 189 voix en 15 jours dans un département où l’on est totalement inconnu et sans aucun média, ce n’est pas si mal. Asselineau et l’UPR ont fait plus de voix réunies que les 3 autres partis réunis : Parti Pirate, Parti libertarien et Alliance Royale.

                      Et vous, vous auriez fait combien de voix ? 2 ou 3 peut-être ?


                    • France libre 2 juillet 2013 19:49

                      Phildefer

                      Votre comparaison avec Farage est comique. Vous comparez Farage qui a 4 minutes de temps de parole, en tout et pour tout, pour dire quelque chose au Parlement européen, avec Asselineau faisant une conférence publique pour laquelle il a tout son temps.

                      Le problème de Farage, c’est qu’il n’est pas sûr qu’il saurait faire des conférences de plusieurs heures aptes à transmettre autant d’informations que celles d’Asselineau.

                      En revanche, Asselineau, a prouvé, lui, qu’il savait AUSSI faire des passages chocs de moins de 4 minutes lorsque c’est le temps qui lui est accordé par un média.
                      Exemple ici : http://www.upr.fr/videos/emissions-radio-tv/intervention-de-francois-asselineau-sur-radio-a-lattention-des-electeurs-de-la-3eme-circonscription-du-lot-et-garonne

                      Encore une fois, votre haine vous aveugle.


                    • PhildeFer 2 juillet 2013 21:33

                      Francelibre

                      Je n’ai pas de haine ! J’ai de la colère devant autant de temps perdu, d’énergie gaspillée en d’inutiles démarches alors que le temps presse et que la débâcle dont vous fantasmez tant va nous submerger d’ici peu...

                      Que l’on fasse 3, 15, 189 , ou même 500 voix n’a aucune importance ! L’important c’est d’accéder au pouvoir ! Votre raisonnement est celui d’un cancre qui se console en trouvant 2 autres ânes encore plus cancre que lui même...

                      7 ans d’existence, 3000 adhérents et alors ? Vous visez d’accéder au pouvoir vers 2050 sans doute à ce rythme là...

                      Farage est élu LUI !

                      Concernant l’excellent message radio que vous me donnez en exemple, et bien justement n’aurait il pas été bien plus productif d’essayer de délivrer ce message au plus grand nombre d’électeurs possible sur le secteur tout au long de la campagne électorale plutôt que de perdre des heures à bavasser inutilement durant des conférences où même pas 20 % de l’auditoire (que j’imagine pourtant bien maigre..) ne fut convaincu...===>>> 189 voix... ^^

                      Quand vous dites qu’Asselineau aime prendre son temps dans ses conférences... c’est très symptomatique du problème : il adore parler pour ne rien dire et au fond la politique semble être un moyen qu’il a trouvé pour se procurer une occasion d’avoir un auditoire... S’est il demandé si la majorité des Français ont nécessairement l’envie, la patience et la capacité de l’écouter pendant des heures ?? Car c’est bien la majorité des Français qu’il lui faut convaincre ! Pas uniquement une petite bande d’oisifs qui ne sait pas comment tuer le temps et trouve dans ses conférences, l’occasion de le faire l’espace d’un soir...

                      Dites à Asselineau, dont je vous sens très proche..., qu’il arrête de se comparer à de Gaulle. D’abord il n’en pas le charisme. Ensuite, il y aurait beaucoup à redire sur le côté obscur du personnage... Côté obscur qui ne fut pas pour rien, loin s’en faut, dans son ascension politique...

                      Je veux bien reconnaître qu’Asselineau est plutôt ce que l’on appelle un « brave type ». Et justement, cela le disqualifie selon moi pour un poste de chef d’Etat...

                      Pour accéder démocratiquement au pouvoir, il faut un réseau. Quel est le réseau d’Asselineau ? Qui fédère t il derrière lui à part ces « fameux » 3000 adhérents ?

                      Pourquoi aucun homme politique, aucune personnalité connue ne le soutient publiquement ?

                      Je vous donne quelques pistes :

                      Pierre Hillard, Alain Soral, Olivier Delamarche, Philippe Béchade, Etienne Chouard, Bruno Bertez, Olivier Berruyer, Jean Borjeix, Jacques Sapir, Pascal Martin (denissto), Charles Gave, Sylvie Collet (prorussia-tv), Thierry Meyssan, Adrien Abauzit, Général Vincent Desportes, Michel Collon, Gérard Filoche, Dieudonné M’bala M’bala, Max Keiser, Jean-Pierre Chevenement, Michel Rocard, ….

                      Pour le financement, certains allèrent voir la Libye... ou le Qatar... Alors pourquoi ne pas essayer la Russie ou la Chine ?

                      La France doit redevenir cette 3eme voix, proposition qui pourrait peut être séduite ces 2 géants...

                      Si j’étais « un collabo », je ne viendrais pas ici pour harceler Asselineau ! Je le laisserais tranquillement pédaler dans la semoule comme il sait si bien le faire depuis 7ans...


                    • France libre 2 juillet 2013 22:23

                      Vous citez Pierre Hillard, Alain Soral, Olivier Delamarche, Philippe Béchade, Etienne Chouard, Bruno Bertez, Olivier Berruyer, Jean Borjeix, Jacques Sapir, Pascal Martin (denissto), Charles Gave, Sylvie Collet (prorussia-tv), Thierry Meyssan, Adrien Abauzit, Général Vincent Desportes, Michel Collon, Gérard Filoche, Dieudonné M’bala M’bala, Max Keiser, Jean-Pierre Chevenement. (Je ne sais pas pourquoi vous mettez Michel Rocard dans ce lot mais passons.)

                      Et alors ? En quoi cette liste prouve-t-elle quoi que ce soit ?
                      Chevènement a laissé tomber et aucun de tous les autres que vous citez n’est parvenu à créer ex nihilo un parti politique de 3100 adhérents comme Asselineau. Pourquoi cela vous étrangle-t-il le larynx de le reconnaitre ?

                      On a l’impression en vous lisant que tous ces gens ont des réseaux formidables, qu’ils s’entendent parfaitement entre eux et qu’Asselineau serait un mauvais coucheur.

                      Mais tous ces gens ne s’entendent pas entre eux un instant, ils ne sont d’ailleurs d’accord sur rien.

                      Donc arrêtez de faire porter le chapeau à Asselineau et à nous tous militants de l’UPR merci.
                      A la place, allez donc demander à Sylvie Collet pourquoi elle fait pas alliance avec Adrien Abauzit, allez donc proposer une alliance entre Charles Gave et Dieudonné, allez exiger de Pierre Hillard qu’il s’entende avec Olivier Delamarche, et passez la bague au doigt entre Alain Soral et Jacques Sapir. smiley ça changera.


                    • PhildeFer 3 juillet 2013 00:49

                      Vous esquivez ma suggestion par une pirouette... Un grand homme politique se doit s’être fédérateur de courants de pensées... Asselineau ne me semble n’être fédérateur que d’obscurs naîfs.... mais ne pas parvenir à recueillir l’adhésion d’aucune personne ayant un tant soit peu pignon sur rue.... comme par exemple celles que je vous ai citées dans ma liste...
                      Et encore une fois, être arrivé à trouver 3100 quidam inconnus comme adhérents lui permettra peut être de figurer dans la rubrique « secte » du livre des records mais certainement pas à gouverner la France !


                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 3 juillet 2013 07:52

                      Phildefer,

                      Farage trouve que l’ UE n’est pas assez libérale, il voudrait qu’elle soit encore plus Tathchérienne encore. Si c’est vôtre idéal, tant mieux pour vous !

                      Vous devriez lire le programme de l’ UPR, je sais, c’est un peu long pour vous, mais vous verriez que c’est un copié/coller du programme du CNR qui a servi de base aux acquis sociaux de la France depuis la Libération.

                      On peut douter que Farage l’adopte un jour....
                       


                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 3 juillet 2013 07:57

                      Phildefer,
                      Le PS et l’ UMP ont tout ce qu vous décrivez, de l’argent, des réseaux, un Parti, des soutiens...
                      Pour ce qu’ils en font...., les électeurs ne se déplacent même plus.


                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 3 juillet 2013 08:07

                      Phildefer,

                      Les gens que vous citez en vrac ne sont pas à l’ UPR, aucun n’apporte leur soutien.

                      Puisque le UPR n’est rien selon vous, qu’ Asselineau n’a aucun intérêt, que ses conférences n’apportent rien, que tout ce que font les adhérents est nul, que l’ UPR n’a aucun réseau, aucun argent, aucun avenir... on se demande pourquoi vous tenez tant à le descendre en flèche... ?

                      Pourquoi y consacrer autant de temps et d’énergie ? Vous réalisez que votre acharnement prouve le contraire de vos dires ?


                    • PhildeFer 3 juillet 2013 11:09

                      Pilou Camomille,

                      Je n’ai donné en exemple Farage qu’au seul titre de ce qu’est un homme politique, pour qu’Asselineau puisse comparer avec lui même et, je l’espère, modifier son image, son comportement, son action en conséquence.

                      Je n’adhère pas au programme de Farage, je ne le connais même pas et m’en contre fiche puisque je ne suis pas britannique... J’apprécie par contre beaucoup les interventions qu’il fait et que l’on peut suivre sur youtube...

                      J’ai lu le programme de l’UPR et je vous confirme que JAMAIS plus de 5 % des électeurs français nécessaires à l’élection d’Asselineau n’auront le courage de le lire ! C’est assommant... comme les discours de Michel Rocard...

                      Et justement, puisque Asselineau se targue de vouloir s’adresser à « l’intelligence des Français », je m’étonne que les Français intelligents dont ceux, par exemple de ma liste, n’aient pas encore à ce jour répondu favorablement à son programme... et vous, ça ne vous étonne pas ?

                      Arrêtez de vous « masturber  intellectuellement » avec le CNR !

                      Asselineau n’est pas un grand résistant ! C’est un ancien « 1er de la classe » qui n’a finalement sans doute pas eu assez de couilles pour tremper dans toutes les magouilles de son mentor Pasqua et qui du coup, devenu inutile, s’est retrouvé sur une voie de garage. Il essaye depuis de rebondir en politique en surfant sur la dénonciation d’un système dont il a pourtant suivi brillamment tous les cursus nécessaires pour le servir et pour lequel il s’était prédestiné à devenir l’un de ses grands rouages...

                      A son niveau tant intellectuel que de fréquentation rapprochée de nos « élites », attendre près de 50 balais pour enfin découvrir que tout le système est gangrené jusqu’à la moelle m’est des plus « suspect ».... Ou alors c’est qu’il met beaucoup de temps à comprendre.....

                      Asselineau me donne parfois l’impression et pas seulement qu’à moi, de n’être qu’un mégalomane... Car il ne semble chercher qu’à jouer les « grands chefs », le « nouveau de Gaulle », en somme à être calife à la place du calife... S’il voulait sincèrement servir la France, il aurait, comme moi même, l’humilité d’admettre qu’il n’est peut être pas cet homme providentiel (ou tout au moins pas encore !) mais que ses capacités, ses connaissances et son expérience professionnelle pourraient contribuer à faire émerger cette personne salutaire pour notre Nation.

                      Et vous tous à l’ UPR, en vous voyant fantasmer sur le CNR, je ressens que vous rêver de renverser les élites en place qui ont bloqué l’ascenseur social afin de pouvoir récupérer un jour un petit maroquin comme il en fut tant distribué par de Gaulle aux « compagnons de la libérations » dont bon nombre s’avérèrent par la suite n’être que de sacrés magouilleurs... La Ve République n’ayant jamais été la République des Bisounours.... ^^

                      Asselineau a du potentiel mais il fait actuellement fausse route... Qu’il vienne m’en parler ou qu’il continue sur sa voie actuelle. Je vous garantis qu’il n’arrivera à rien en faisant comme il fait depuis 7ans et je ne fais en cela que lui réitérer ce que lui a déjà dit Mme Marie-France Garaud et qu’il n’a pas cru.... Mais bon, comme il lui a fallu près de 30ans pour comprendre qu’il évoluait au milieu de truands, espérons qu’il ne lui en faudra pas 30 de plus pour l’admettre...

                      Bien à vous



                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 3 juillet 2013 12:48

                      Phildefer,

                      Si vous saviez comme on s’en fout de vos impressions, de vos élucubrations et de vos phantasmes, à un point qui vous donne une idée de l’infini... , vous éviteriez de perdre votre temps.

                      Surtout que vous n’avez strictement rien à proposer d’autre, sauf « ne pas créer un Parti nouveau »
                      Mais qui cela peut déranger, puisque l’ UPR ne représente rien du tout ?
                      La cohérence n’est pas votre point fort...

                      Le FDG est encore plus récent que l’ UPR, il y a un billet actuellement sur Agoravox, c’est bizarre, j’ai lu tous les commentaires, pas un seul de vous !

                      Je pensais que vous alliez reprocher au FDG d’avoir créé un Parti, que ça ne sert à rien, ou que le FDG est nul et sans avenir.... Un oubli, sans doute...

                      Le NPA ne semble pas vous inspirer non plus. Jamais un commentaire !

                      Rien que l’ UPR, vous êtes en somme, un « monomaniaque » de l’ UPR...

                      S’il ne faut pas créer de nouveau Parti, vous roulez donc pour un des Partis qui existent, sans avoir le courage de dire lequel ?
                       Allez, courage... dites-nous un peu pour qui vous roulez ?


                    • Hermes Hermes 3 juillet 2013 13:07

                      Bonjour,

                      voyons le côté utile du message passé par FA. Ce n’est qu’une pierre à l’édifice, OK.

                      Tant que sur Terre, les hommes délègueront leur vie à des représentants et qu’il y aura des candidats pour représenter les autres et décider à leur place, les cycles historiques d’oppression et de libération continueront. Patience.... Il faut d’abord éradiquer toutes les racines de la dépendance chez soi-même, dépendance aux idées autant qu’à la délégation d’ailleurs. Un travail pas si facile, car celà cache une peur qu’on n’aime pas s’avouer... la même peur qui donne soi-disant du courage derrière des drapeaux.

                      Au passage allez donc voir chez Avaaz, il ya a une pétition contre le massacre des Rohingya en Birmanie, à l’occasion de la visite du « président » Birman à Hollande. Blackout Total sur le sujet, puisque Total est sur place. Faites le même si il ya peu de chances que supermou en tienne compte. Agir sans attendre de résultat est une clé importante pour faire grandir la force intérieure.

                      Don’t give up the fight ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès