Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La popularité corrompue de Sarkozy

La popularité corrompue de Sarkozy

En ce 7 juillet 2010, avant même que n’aient pu être mesurées les effets des dernières révélations de Médiapart concernant l’affaire Bettencourt - « Nicolas Sarkozy recevait aussi son enveloppe » -, le petit président de la République pas tout à fait irréprochable renforce son statut de pire président auprès de l’opinion française.

Il avait demandé qu’on le juge à ses résultats. Aujourd’hui, après plus de trois ans d’une désastreuse présidence, le pouvoir d’achat est au plus bas, le chômage est au plus haut, l’économie française est laminée, les injustices sociales sont plus criantes que jamais et le pacte républicain se retrouve au plus mal.

Il est alors peu étonnant que les français aient une si mauvaise opinion de ce chef de l’Etat sans vision ni envergure, dont la seule compétence semble être d’offrir cadeau sur cadeau à ses amis milliardaires, qui l’ont si bien aidé à grimper sur ce fauteuil trop grand pour lui. Tout au plus pourrait-on s’étonner qu’il reste un peu moins d’un tiers des français à avoir encore une opinion positive du président de la République. Mais ce sont bien deux français sur trois qui affirment désormais en avoir une opinion négative ou très négative.

Jamais un président n’aura été à ce point discrédité aux yeux de l’opinion. Pourtant, il ne changera rien, et tandis que les salariés français verront leurs perspectives de retraite s’éloigner au-delà des 60 ans, travaillant toujours plus, les cadeaux aux plus riches se poursuivront, gagnant toujours plus...

Et Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur condamné pour injure raciale, est maintenu à son poste.

Et Eric Woerth, pris dans la tourmente des conflits d’intérêts et dont l’image d’"honnête homme" est chaque jour davantage mise à mal à mesure que nous en apprenons sur l’affaire Bettencourt, est maintenu à son poste.

Et Nicolas Sarkozy, président par le grand pouvoir des petites enveloppes, s’en fout...

 »graphique
cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand
- mise à jour presque automatique -

Le plus tragique est que cet état d’impopularité permanente et abyssale est amplement mérité et que c’est la France et les Français qui, au fil des mois, subissant l’arrogance et l’incompétence d’un président, vont de mal en pis - tant d’un point de vue social et économique que moral et éthique.

Moi-même, Sarkozy m’a épuisé, au point que j’ai pratiquement cessé d’alimenter ce blog. Mais que dire encore ?

Il s’agissait de révéler une imposture. Trois ans plus tard, l’escroc politique est nu et je serais désespéré s’il pouvait se trouver encore des Français pour s’y laisser prendre. Par cet homme. Par la droite dont Nicolas Sarkozy n’est rien d’autre que le pantin décomplexé. Par une politique qui n’a d’autre objet que de favoriser toujours plus les puissants - et qui était à l’œuvre déjà bien avant un funeste 6 mai 2007. Par, enfin, surtout, une stratégie politique qui vise systématiquement à flatter les bas instincts du peuple, et à lui mentir, afin qu’il ne s’aperçoive pas combien on le méprise, qu’il ne réalise pas que c’est sur son dos qu’on s’en va toujours tondre ce peu qui reste et qui servira à engraisser ceux qui ont déjà beaucoup, sinon tout, à assurer un peu plus leur domination, ces puissants qui ont l’argent et le pouvoir et entendent le conserver à tout prix, tous ceux-là dont Nicolas Sarkozy n’est finalement rien d’autre que le triste pantin.

Je ne ponds pas systématiquement un billet à chaque nouveau sondage, mais ce graphique ainsi que celui plus détaillé ci-dessous sont (plus ou moins) régulièrement mis à jour. Il suffit de revenir sur cette page pour en consulter les évolutions - au besoin, rafraîchissez le cache de votre navigateur...

Rappelons comment est composé cette moyenne ?

SOFRES pour le Figaro : Faites-vous confiance tout à fait ou plutôt, plutôt pas ou pas du tout, à Nicolas SARKOZY pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement ?

IFOP pour Paris-Match : Approuvez-vous, tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout, l’action de Nicolas Sarkozy comme président de la République ?

IFOP pour le JDD : Etes-vous satisfait (très ou plutôt) ou mécontent (plutôt ou très) de Nicolas Sarkozy comme président de la République ?

LH2 pour (Libération) NouvelObs : Concernant Nicolas Sarkozy en tant que président de la République, dites-moi si vous en avez une opinion trés positive, assez positive, assez négative ou très négative.

Viavoice pour Libération : Concernant Nicolas Sarkozy en tant que président de la République, dites-moi si vous en avez une opinion trés positive, assez positive, assez négative ou très négative.

CSA pour iTélé et Le Parisien : Faites-vous confiance ou pas confiance au président de la République, Nicolas SARKOZY, pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays ?

BVA pour Orange : Quelle opinion, très ou plutôt bonne, plutôt ou très mauvaise, avez-vous de Nicolas Sarkozy en tant que Président de la République ?

CSA pour Valeurs Actuelles : Estimez vous que l’action du Président de la République, Nicolas Sarkozy, va plutôt dans le bon sens ou plutôt dans le mauvais sens ?

IPSOS pour Le Point : Portez-vous sur l’action du Président de la République, Nicolas Sarkozy, un jugement plutôt favorable ou plutôt défavorable ?

 »graphique
cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand
- mise à jour presque automatique -


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • liberta 8 juillet 2010 10:33

    « Le pire président » dites vous, n’oublions pas Chirac quand même !!!!!!!!!
    A la différence de Sarkozy, Chirac, tel un renard nous a fait avaler des pillules énormes et il coule des jours paisibles avec 30.000 euros mensuels de retraite sans être encore inquièté

    Sarkozy, on le savait depuis le début est caractériel, inculte, vulgaire, a le culte de l’argent poussé au paroxysme, est ridicule dans ses manières, et nous fait honte à l’étranger

    On peut se poser la question de savoir comment avec tous ces défauts que l’on connaissait , il a pu être élu

    C’est là qu’on peut penser que les enveloppes des gentils donateurs ont eu leur importance et
    chacun sait que l’argent est le nerf de la guerre

    C’est ce système qu’il faut éradiquer et il y deux solutions un peu utopistes, mais n’est ce pas l’utopie qui engendre le progrès ? :

    boycott général des élections
    organisations des mouvements citoyens imposant à l’aide de la DESOBEISSANCE CIVILE un véritable changement à la tête

    On peut toujours rêver mais en 1789 , beaucoup avait du en rêver
    Alors, ne laissons plus le pouvoir aux mains des partis


    • sisyphe sisyphe 8 juillet 2010 11:31

      Oui ; d’accord avec vous. 

      Quand on voit le choix qui se profile pour les prochaines élections, on est sûr que rien ne changera fondamentalement, dans ce système d’aggravation des inégalités, de casse sociale, de privatisation du pays. 

      Il faut changer de République, réformer le système monétaire (à l’échelle internationale), prévoir une constitution qui prenne en compte les votes blancs, instaurer une réelle démocratie, sans cumul des mandats, où les élus auront à rendre des comptes, annuellement, sur leurs résultats, instaurer des contre-pouvoirs, instaurer de véritables référendums d’initiative populaire pour toutes les décisions importantes concernant la gestion économique, politique, financière du pays, rendre possibles les plaintes en nom collectif, etc, etc...

      Et aucun des partis en présence ne proposera ces changements. 

      Il faut donc militer pour l’organisation de mouvements citoyens ; d’associations de consommateurs, de réseaux parallelles, de banques èquitables, de coopératives, d’asspciations à but non lucratif, de résistance civile et civique passive ET active ; bref, reprendre le pouvoir confisqué par les employés des puissances financières, et les partis assujettis et/ou consentants au système néolibéral globalisé. 

      Mobilisation et résistance ; ils ont les rènes du pouvoir, mais nous avons la force qui peut tout changer ; la loi du nombre ; il suffit de savoir s’en servir pour les sevrer de leur seule arme létale ; le fric, et voir s’écrouler le socle de leur trône... 

      Mobilisation pour une révolution sans violence, mais sans faiblesse...


    • LE CHAT LE CHAT 8 juillet 2010 14:07

      salut Sisyphe ,
      vaste programme que tu proposes là , du pain sur la planche si on se retrousse les manches ,
      y’a moyen de se passer de ces politicards de merde pour beaucoup de choses !


    • sisyphe sisyphe 8 juillet 2010 14:28

      salut, le Chat 

      Oui, c’est vrai ; vaste programme ; mais la seule façon, je pense, de remettre la France sur les rails d’une réelle démocratie, et tendre vers plus de justice, d’éthique, et d’équité. 

      Il faut se rappeler qu’en démocratie, les élus ne sont là que pour représenter et défendre les intérêts du peuple ; il faut donc trouver les moyens, constitutionnels (ou, si c’est impossible, effectifs), de les destituer lorsqu’ils vont à l’encontre de ce pour quoi mandat leur a été donné.. 

      Passer par des voies parallelles, pour leur oter leur pouvoir de nuisance.

      Difficile, très difficile, mais réalisable, par la mobilisation et la solidarité. Avant d’être des électeurs (de droite ou de gauche), nous sommes des citoyens ; avec les mêmes droits à défendre, ou a reconquérir. La lutte pour ces droits est légitime, quels que soient les moyens utilisés. 

      Agissons, si nous ne voulons pas être assujetis. 


    • LE CHAT LE CHAT 8 juillet 2010 14:49

      @Sisyphe

      oui , je suis d’accord , il faudrait un BVP pour la publicité electorale , et qu’on envoie aux oubliettes ceux qui nous vendent des salades !

      à propos , pour en revenir à hier , je suis toute la semaine en RTT , je les prends en bloc groupées avec mes CP , car contrairement à la pub gouvernementale , des employeurs qui acceptent de te les payer , tu peux toujours courir , ça se passe au pays des bisounours cette blague ! alors comme c’est perdu si tu les prend pas , je laisse rien trainer , faut pas pousser !
      je suis à 5mm à pied de la plage de Fos et dans une heure , je vais comme hier aller piquer une tête , je m’en fous qu’il y ait quelques usines dans le paysage , ça fait du bien quand même ! smiley


    • Teub 8 juillet 2010 18:19

      "Mobilisation et résistance ; ils ont les rènes du pouvoir, mais nous avons la force qui peut tout changer ; la loi du nombre"

      Tout à fait d’accord !

      Ils ont peut-être le chiffre, mais nous on a le nombre...


    • bonsens 8 juillet 2010 11:10

      question , mais sincére , vraiment , pas rhétorique . Que reprochait on à jospin ?


      • le naif le naif 8 juillet 2010 14:22

        N’est-ce pas lui qui a déclaré en pleine campagne : « Mon programme n’est pas un programme socialiste » Ça pas du aider ......

        Le pire ennemi de Jospin, c’était lui-même, en 1995, s’il y avait cru, il aurait pu emporter le morceau, en 2002 il y croyait tellement qu’il a préparé le deuxième tour.... dommage, il n’a pas su passer les éliminatoires....
        Il faut dire à sa décharge qu’avec un conseiller comme Ségala, c’était pas gagné

        Slts


      • bonsens 12 juillet 2010 10:44

        pouvez vous approfondir s’il vous plait , le naif. Le fait que jospin dise que son programme n’était pas socialiste ne lui coute pas forcément des voix , dans un pays qui n’est pas majoritairement socialiste ( la gauche ne remporte des élections présidentielles que trés difficilement , par exemple ... ) . Sous jospin ( attention , ce n’est pas un dieu non plus quand même , hein .. on n’était quand même pas emmerdé comme maintenant , où on ne peut plus ouvrir la radio le matin sans se demander ce qui va nous tomber sur le coin de la figure ... A l’opposé , on ne craignait pas non plus ( pas trop ) les aventures utopistes au grand coeur du genre filer le peu de fric qui nous reste au tiers monde , légaliser tous les sans papiers et même leur payer le billet aller pour venir , instaurer des quotas pour mettre en fac à la place de ton gosse un autre aux notes plus faibles mais issu de banlieue , légaliser le mariage homo et interdire d’endire du mal en public comme en privé , obliger chaque français à demander pardon à genoux pour les guerres passées , effacer la résistance des livres d’histoire et mettre à la place partout la photo de l’entrevue de Montoire - commentée n’importe comment , interdire d’aller au boulot en voiture ( moins de 15 kilométres égal vélo obligatoire ) etc... etc... (je caricature un peu lol , mais du coté de bécassine et des bobos quartiers ... hummmm , on pourrait s’inquiéter..)
        Un socialiste qui regarde devant ses pieds au lieu d’avoir le nez en l’air , c’est pourtant un bon compromis , non ? Qu’en pensez vous ?


      • bonsens 8 juillet 2010 11:11

        peut on expliquer pourquoi il a été claqué de la sorte en 2002 . quand à faire , ne fallait il pas alors claquer plutot Le grand Jacques ? Je n’ai pas compris à l’époque


        • joelim joelim 8 juillet 2010 11:16

          Sarkozy semble avoir été moteur dans le développement économique de la production d’enveloppes de papier kraft, il ne faudrait quand même pas l’oublier !


          • Dedalus Dedalus 8 juillet 2010 11:24

            Note de l’auteur : Agoravox s’est emmêlé les pinceaux en reprenant cet article depuis mon blog. Le graphique d’évolution de la popularité moyenne (milieu du billet) est une vieille version. Pour voir la mise à jour - et ça vaut le coup d’œil - il vous suffit de cliquer sur le graphique ou de le visualiser directement chez moi...


            • antennerelais 8 juillet 2010 15:10

              Jolie mise en page quand même ! smiley

              Je pense d’ailleurs que tu devrais remettre comme dans le vieux graphique, la zone montrant la période de présidence européenne par Sarkozy, c’est assez parlant.


            • Dedalus Dedalus 8 juillet 2010 15:29

              Voilà, c’est fait smiley


            • le naif le naif 8 juillet 2010 19:12

              On pourrait même corréler la courbe avec celle du CAC 40  smiley


            • LE CHAT LE CHAT 8 juillet 2010 14:03

              il va finir par avoir une popularité négative si ça continue , la courbe va crever le plancher avant 2012 !


              • ZEN ZEN 8 juillet 2010 14:22

                Il faut sauver le Général W. !!


                • Martin D 8 juillet 2010 16:36

                  terrible ! merci pour le lien

                  que peut-on attendre d’un tel gvnmt qui pratique de tels vices ?


                • LeGus LeGus 8 juillet 2010 22:46

                  Beau lien en effet !

                  Lançons une souscription pour leur offrir les mots suivants :
                  -banana république
                  -corruption
                  -cagoule
                  -parce que je le « vaurien »
                  -....


                • le naif le naif 8 juillet 2010 19:09

                  MDR

                  Ils sont vraiment tombés bien bas, enfin comme ça pétais pas bien haut, ils ne vont pas se faire trop de mal.... mieux vaut en rire

                  @ Zen merci pour le lien  smiley


                  • Taverne Taverne 8 juillet 2010 19:12

                    Nous sommes le 8 juillet et bientôt le 14 juillet...

                    Au train où vont les choses, le 14 juillet, confisqué par le chef de l’Etat et chef des armées va reprendre sa signification d’origine : le célébration de la révolution du peuple contre l’absolutisme et les privilèges !


                    • georges 8 juillet 2010 19:31

                      bof , les francais adorent les privilèges et la monarchie


                    • ZEN ZEN 8 juillet 2010 19:42

                      La Nuit du 4 août, surtout... smiley


                    • georges 8 juillet 2010 19:13

                      je dois etre un des rares ici mais j approuve la sarkozie , c est un president trop moderne et decomplexé pour un pays aussi archaique et un peuple aussi etriqué , plus il fait chier les francais (surtout de gauche ) plus je jouis !
                      helas il risque de finir comme giscard , les francais reprendront un (ou une) de leurs vieux monarques hypocrite et faineant qui leur correspond mieux .


                      • ZEN ZEN 8 juillet 2010 19:30

                        Georges
                        Démarche courageuse, mais désespérée...
                        Si j’ai bien compris, il y a vous... et les Français
                        Cherchez l’erreur... smiley


                        • georges 8 juillet 2010 19:37

                          oui je desespere de mes compatriotes et je me sens etranger dans mon propre pays , ils mettent tous leurs soucis sur le dos de leurs dirigeants ,prenez vous en charge !


                        • ZEN ZEN 8 juillet 2010 19:40

                          Georges
                          Je vous conseille d’investir en Birmanie, où règne « luxe, calme et volupté... » smiley


                          • BA 8 juillet 2010 20:27

                            Florence Woerth, l’épouse du ministre du Travail éclaboussé par l’affaire Bettencourt, a demandé au parquet de Nanterre à être entendue dans les meilleurs délais, a annoncé jeudi son avocat.

                            Elle a écrit au procureur de Nanterre, Philippe Courroye, « afin de lui décrire les conditions de son embauche et les fonctions qu’elle a exercées », a dit Maître Antoine Beauquier dans un communiqué.

                            http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE6670OB20100708

                            Pourquoi Florence Woerth a-t-elle écrit au procureur de Nanterre Philippe Courroye ?

                            Parce que Philippe Courroye est un ami : lui-aussi fait partie du clan Sarkozy.

                            Lisez ces enregistrements dévastateurs : ce sont deux dialogues entre Liliane Bettencourt (L.B.), Patrice de Maistre son gestionnaire de fortune (P. de M.), et Fabrice Goguel son avocat (F.G.) :

                            12 juin 2009.

                            – P. de M. : Bonjour, Madame. – F.G. : Bonjour, comment allez-vous ? – L.B. : Bien. Ça fait longtemps que je ne vous ai pas vu ! – F.G. : Une semaine. Je suis ravi que vous trouviez le temps long quand vous ne me voyez pas, mais…– L.B. : Alors, où en sommes-nous ? – F.G. : Je sors du bureau du procureur de la République. Je suis allé discuter avec M. Courroye, le procureur, du dossier. J’ai voulu lui expliquer pourquoi vous refusiez qu’il y ait une nouvelle expertise [médicale]. – L.B. : Est-ce qu’il a compris, d’abord ? – F.G. : Je pense qu’il a compris, mais ça l’ennuie. En réalité, il voudrait faire juger l’affaire par l’expert. Pour lui, en fait, l’expertise est une façon de ne pas avoir de décision à prendre lui-même. Donc, il est déçu que vous n’acceptiez pas l’expertise. Mais je lui ai expliqué que vous aviez le sentiment que c’était votre fille qui poussait toute cette procédure. – L.B. : Il faut lui dire que je suis expertisée tout le temps ! (De Maistre rit.) – F.G. : C’est un peu ce que je lui ai dit. (Elle rit.) Je lui ai dit qu’il y avait une question de dignité de votre part, et que refuser de se contenter des expertises que vous avez déjà faites, ce serait sous-entendre qu’elles auraient pu être manipulées, qu’elles ne correspondraient pas à la vérité, et que vous trouvez que ce serait contraire à votre dignité. – L.B. : (S’adressant à de Maistre.) Vous êtes d’accord ? – P. de M. : Cent pour cent. – F.G. : La conclusion de cet entretien, c’est qu’il va réfléchir maintenant au dossier. Et il ne m’a absolument pas dit s’il allait arrêter l’affaire ou s’il allait saisir le tribunal. […] Il n’y aura en tout cas pas de juge d’instruction. – P. de M. : Moi, j’ai été appelé par l’Elysée pendant que Maître Goguel était chez le procureur, et donc j’y vais cet après-midi. Je ne sais pas ce qu’il va me dire. Mais, enfin, tout le monde suit ce cas. – L.B. : Qui va me voir ? – P. de M. : Non, moi, je vais à l’Elysée cet après-midi puisque le conseiller de Sarkozy m’a appelé ce matin – je ne lui avais rien demandé – pour me dire : « Je sais que Maître Goguel est chez le procureur et je veux vous voir. » […] Donc peut-être que cet après-midi, j’aurai quelque chose de nouveau. – L.B. : C’est quand même plutôt bon signe, non ? – P. de M. : Oui, il suit l’affaire…– L.B. : Et s’il s’en lavait les mains ? – P. de M. : Il suit l’affaire. Mais ils font ce qu’ils peuvent. C’est Courroye qui est le nœud du truc. C’est pas Sarkozy, c’est Courroye. – L.B. : Il est gêné aux entournures. – F.G. : Courroye aussi est très gêné. Il a très peur de devoir prendre une décision. Il pense qu’il y a des risques. C’est pour ça qu’il aurait préféré l’expertise, qui lui aurait évité le risque. – P. de M. : En tout cas, Maître Goguel et moi, on est tout à fait derrière vous pour dire que les expertises, ça suffit. Vous en avez eu assez. Et il ne peut pas vous l’imposer. – F.G. : D’autant plus que – il me l’a dit ce matin – l’expertise qu’il voulait aurait été quelque chose de très long et de très approfondi, donc de très désagréable pour vous. Il voulait faire beaucoup de recherches…

                            21 juillet 2009.

                            – L.B. : Vous êtes content ? – P. de M. : Je suis très content. Pour vous. – L.B. : Pourquoi ? – P. de M. : Euh, il faut vraiment que ça ne parte pas vers François-Marie [Banier] ce que je vais vous dire. J’ai eu l’Elysée et l’Elysée m’a dit que…– L.B. : Qui ? – P. de M. : Le palais de l’Elysée. Le conseiller de Nicolas Sarkozy. Il m’a appelé, il y a… – L.B. : Sarkozy ? – P. de M. : Non, son conseiller juridique, à l’Elysée, que je vois régulièrement pour vous. Et il m’a dit que le procureur Courroye allait annoncer le 3 septembre, normalement, que la demande de votre fille était irrecevable. Donc classer l’affaire. Donc, voilà. Mais il ne faut le dire à personne, cette fois-ci. Il faut laisser les avocats travailler. Voilà.

                            http://www.lepoint.fr/societe/document-affaire-bettencourt-les-enregistrements-secrets-05-07-2010-1211175_23.php


                            • furio furio 8 juillet 2010 20:51

                              Pire président ? Je vois pire !! il a tout bonnement dèshonoré la fonction présidentielle !!


                              • antennerelais 8 juillet 2010 22:59

                                et encore un plancher crevé : dans le CSA-Le Parisien (34 => 32%)
                                http://fr.news.yahoo.com/3/20100708/tpl-sarkozy-fillon-sondage-cfb2994.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès