Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La retraite des parlementaires : Scandale ?

La retraite des parlementaires : Scandale ?

En ce moment, l'ennemi ce n'est plus la finance, ce sont les retraités ! En 1993, les gouvernements avaient pris l'engagement solennel de garantir dans la durée le pouvoir d'achat des retraités. Mais en gelant les retraites jusqu'en octobre 2014, le gouvernement a brisé ce tabou. Cependant, la retraite peut être rose si vous êtes parlementaire ! Découvrez notre enquête sur le régime des parlementaires tant décrié. 

Attention, les chiffres sont effarants : pour 1€ de retraite cotisé, un parlementaire en touche 6,1€ à la retraite. Pour les citoyens lambda, vous cotisez 1€, vous aurez 1,5€ à la retraite pour un salarié et environ 2€ si vous êtes fonctionnaire. Cherchez l'erreur ! 

 
1129€ de retraite, voilà une somme que bien des retraités français aimeraient avoir comme pension. Si dans la vraie vie, il faut travailler pendant plus de 40 ans pour atteindre ce montant, et bien les parlementaires atteignent cette somme au bout de... seulement 5 années de cotisation ! Comment voulez vous que les retraités acceptent des sacrifices quand les hommes politiques passent au travers des réformes ?
 
La pension moyenne pour un député est actuellement, de 2 700 euros nets par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de 65 ans. Ce régime des parlementaires est ancien, il date du 23 décembre 1904 et il a été maintes fois amendé. Ainsi en 2010, enfin le régime des retraites a été aligné sur le régime général : retraite à 62 ans mais seulement à partir de 2016, fin du système de "double cotisation", qui permettait d'atteindre une pension complète après seulement 22,5 ans de mandat en échange de cotisations plus élevées, cotisations demandées de 31 ans.
 
Cette fameuse double cotisation qui a fait couler beaucoup d'encre. Et c'est vrai qu'avant 2010, cela s’apparentait à un jackpot : les députés pouvaient cotiser doublement à leur caisse de retraite lors des trois premiers mandats puis 1,5 fois sur le suivant. Donc en cotisant 22,5 années seulement, les députés avaient une retraite complète. Ainsi en 20 ans de mandat, les pensions pouvaient se monter à 5950€ par mois ! Cependant la réforme de 2010, a modifié la donne. Enfin un peu : les députés peuvent cotiser 1,5 fois sur les deux premiers mandats, 1,33 sur le suivant, puis 1,25 sur ceux d'après. Maintenant au bout de 5 ans de mandat, la retraite se monte à 1129€ contre 1500€ auparavant, soit une baisse de l'ordre de 31%. 
 
Mais ce qui est inégal c'est que la caisse de retraite des députés n’est financée qu’à 12 % par les cotisations des députés, le reste étant payé par l’Etat sur une subvention votée par les parlementaires ! Les contribuables payent donc 52 millions pour la retraite des parlementaires chaque année. Sur 2700€ de retraite moyenne, nous en payons donc 2376€ ! 
 
Pour les sénateurs, les modalités de retraite ont aussi été modifiées en 2010 pour s'aligner sur le régime général. Cotisation 41,5 ans et 62 ans pour toucher les pensions. A la place du système des doubles cotisations, un autre principe celui là à points a été mis en place et il est très intéressant : au bout de 6 ans de mandat de sénateur, la pension est de 1932€ et douze ans au Sénat procure 3096€ ! Qui dit mieux ? Pour information, la pension moyenne des sénateurs est de 4382€.
 
Bientôt ce sont les élections européennes et nos députés européens sont aussi bien lotis. Au bout de 5 ans de mandat, ils perçoivent une retraite de 1400€ et au bout de deux mandats 2500€. Mais ils ne pourront toucher leur pension qu'à 63 ans.
 
Certes, un mandat n'est pas une profession mais une fonction mais à l'heure où tant de retraités doivent se serrer la ceinture, il est regrettable que les parlementaires, même si leur régime a été profondément modifié, soient exonérés de l'effort collectif. Si nous ne voulons pas basculer dans le populisme et l'anti-parlementarisme, il nous semblait important d'évoquer la retraite des parlementaires de façon objective alors qu'elle fait l'objet de tant de fantasmes !
http://blog.seniorenforme.com/categorie/retraite-2/
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • non667 5 mai 2014 20:13

    quand je pense que de gaulle avait proposé par referendum la suppression du sénat et la régionalisation ( que deferre à mis en place après 81 ) et qu’une majorité de français (dont moi ) ont voté contre !
    le même disait les français sont des veaux !
    40 ans après je corrige : les français sont des cons !


    • zygzornifle zygzornifle 6 mai 2014 14:16

      des veaux sorti de l’insémination d’une une vache folle ....


    • gotjy gotjy 6 mai 2014 15:28

      @non667:Moi aussi j’ai voté contre le Général,c’était mon premier vote et j’étais un peu orienté par un père (ancien résistant)qui haïssait de Gaulle, mais aujourd’hui je reconnais que peut-être mon vote eut été différent,car en voyant tous ces sois-disant politiques,sauveurs de la France,s’affublant du titre de défenseurs des valeurs,même certains se prétendent Gaullistes ; on croit rêver,ce sont TOUS des incompétents qui puisent dans la caisse,aucun honneur,aucune dignité,j’étais de gauche,maintenant je suis nulle-part et complètement désorienté,cest vrai qu’il y avait les veaux et actuellement il y a des cons.


    • Spider 5 mai 2014 21:00

      La retraite n’est qu’une toute petite partie de l’iceberg, on n’a pas évoqué les gros avantages des députés, députés européens et sénateurs qui se font des retraites en or massif sur le dos du contribuable en plus du reste.
      Un régime en or massif qui passe aussi inaperçu et qu’on devrait examiner au plus vite est le régime des contrôleurs aériens.


      • zygzornifle zygzornifle 6 mai 2014 08:17

        Hahaha c’est eux qui votent leurs avantages, c’est comme si vous laissiez vos enfant décider de leurs cadeaux de Noel .....


        • zygzornifle zygzornifle 6 mai 2014 08:21

          Et en plus ils se permettent d’occuper ces postes avec des casier judiciaires bien chargés....


          • zygzornifle zygzornifle 6 mai 2014 08:48

            Mettez toute cette clique politique au SMIG et vous les verrez partir ventre à terre pour débouler dans les entreprises les prenant en main et les ravageant et les ruinant en quelques mois .....


            • Michel DROUET Michel DROUET 6 mai 2014 10:00

              Mais on (les parlementaires) vous diront certainement que la démocratie à un coût...

              Personnellement je trouve scandaleux ce régime que les élus se votent eux mêmes (on n’est jamais si bien servi...)


              • Depositaire 6 mai 2014 11:14

                Ce que dit l’auteur de l’article est très juste, mais il a oublié un élément important qui rend les émoluments des députés/sénateurs encore plus scandaleux : Le plus souvent ces gens cumulent les fonctions de maire, ou conseiller régional, avec leur fonction de député ou sénateur, outre que ces fonctions sont des fonctions à temps plein et que l’on ne comprend pas pourquoi ils peuvent les cumuler, ils bénéficient des retraites de chacun des postes occupés.

                C’est ainsi que l’on a vu Sarkozy qui après son auto augmentation plus que scandaleuse de 172% de son salaire de Président de la république, (excusez du peu), arrivé à gagner en cumulant ses émoluments d’ancien maire et d’ancien député plus ceux de président de la république quelque chose comme 39 000 euros/mois sur lesquels d’ailleurs il n’a payé aucun centime d’impôts malgré les demandes du fisc. Et je n’ai pas connaissance qu’une fois cette fonction quittée il ait été inquiété par le fisc.

                Quand on vous dit qu’il y a quelque chose de pourri dans ce pays et cette société ...Et ce sont ces gens là, manifestement des crapules avérées, (et je défie quiconque de démontrer le contraire), qui osent se présenter aux élections pour diriger le pays ? Et il se trouve toujours bien des gens crédules qui iront voter pour eux. Au lieu de suivre les grands partis politiques et le baratin des médias mainstream, les gens devraient un peu réfléchir et exiger des politiciens professionnels des garanties sous peine de se voir destitués de force ou dans l’impossibilité de se représenter à d’autres élections.

                Par exemple, un collectif d’avocats et de magistrats pourrait les prendre à défaut, ce qui ne doit pas être bien difficile tellement ils sont corrompus, et les faire condamner et interdire de représentation publique ou d’exercer une fonction publique.

                Mais le problème est plus complexe car il faut tenir compte de l’union européenne et de sa commission non élue qui fait la loi en Europe.


                • aimable 6 mai 2014 13:46

                  tous ces blablateurs qui en plus décident du niveau de vie de ceux qui les nourrices !
                   serrez la ceinture comme ils disent  !


                  • bnosec bnosec 6 mai 2014 14:34

                    « ceux qui les nourrices »

                    elle est rigolote celle là smiley


                  • aimable 6 mai 2014 16:26

                    même sans les guillemets , vous êtes très fort !


                  • mortelune mortelune 6 mai 2014 14:14

                    Je ne peux pas leur reprocher de s’octroyer des salaires ou des retraites sans doute exagérées mais je peux reprocher au plus grand nombre de ne rien faire qu’y puisse les en empêcher. Prendre le contrôle de la constitution devrait être une revendication légitime et comprise par tous, il n’en est rien. Dommage car les gens de l’exécutif qui devraient servir les intérêts du peuple, servent d’abord leurs propres intérêts et ceux de leurs amis. Serions-nous à ce point vertueux pour ne pas faire comme eux sans surveillance ? 

                    Etienne Chouard et ses amis sont déjà mis au rang de l’extrême droite parce qu’ils travaillent à un projet qui limiterait le pouvoir des élus.

                    • OuVaton OuVaton 8 mai 2014 20:13

                      Et Giscard qui veut nous faire bosser le 8 mai, a touché 30’000 euros par mois depuis 43 ans. Ce qui fait la coquette somme de 15’480’000. 15 millions et demi sans compter le revenu de ces actions. Les jetons de présence et autres gentillesses.
                      http://www.linternaute.com/actualite/politique/retraite-politiques-retraites-des-presidents-ministres-deputes-senateurs-maires/les-10-retraites-les-mieux-remuneres.shtml


                      • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 8 mai 2014 21:42

                        Pour vous écœurer encore plus :

                        Les « indemnités » d’un député se montent à environ 7 000 € / mois (indexées sur la véritable inflation par ailleurs).

                        Quand on voit leur taux de présence je serais prêt pour cette somme à venir bosser tous les jours, même fériés.

                        Par contre, en ces « temps difficiles », ils bénéficient d’indemnités chômage pendant... 5 ans !!! (ben voui, il faut bien qu’ils survivent en attendant la prochaine alternance).

                        Et pour ne pas creuser le déficit de pôle emploi en créant des postes coûteux et spécifiques destinés à les assister à trouver un job, ces chers « élus déchus » ont décidé de se sacrifier pour ne pas peser sur le déficit de cet organisme...
                        Il ont décidé de ne bénéficier d’aucune assistance leur permettant de rechercher un emploi...
                        C’est la mort dans l’âme qu’ils se voient donc obligés de ne pas devoir pointer ni justifier aucune recherche d’emploi...

                        Les pauvres.
                         


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 mai 2014 22:10

                          Bonjour Seniorenforme,

                          Et nos hauts fonctionnaires de l’Union européenne (commissaires, juges, greffiers...) ?

                          Pour obtenir les 70 % de leur dernier salaire pour leurs retraites, les hauts fonctionnaires de l’Union n’ont pas besoin de trimer 40,5 ans, comme dans le privé, en France. Il suffit de « tenir » 16 ans.

                          Quand ils abandonnent leurs fonctions, les maîtres de l’Union peuvent toucher jusqu’à 70 % d’un dernier traitement très confortable. Les émoluments de ces « superfonctionnaires » s’élèvent, en moyenne, à 21.260 euros mensuels. Au bas de l’échelle, le greffier du Tribunal de la fonction publique touche 16.327 euros. En haut, le président de la Cour des comptes perçoit 23.405 euros et celui de la Cour de justice 26.651 euros, et cela, sans indemnités et autres suppléments familiaux (par exemple, plus de 2.000 euros par mois pour 3 enfants à charge !). source est suite ...


                          • Dzan 12 mai 2014 09:55

                            Et, ceux -là

                            La deuxième section, l’exception française

                            Véritable institution depuis 1830 et unique en Europe, la deuxième section est composée des OGX qui ne sont pas en activité tout en étant à disposition du ministère. Initialement conçue comme un vivier de généraux en temps de guerre, quand la France avait une armée d’appelés, la deuxième section est aujourd’hui en sureffectif et ne correspond pas à la taille de l’armée actuelle. Comptant 5.571 généraux fin 2007, la deuxième section pourrait théoriquement fournir 6 armées américaines en effectifs d’OGX. Ramené à l’échelle française c’est un vivier qui ne correspond plus à la réalité et qui bénéficie de nombreux avantages (tarif militaire SNCF, solde de réserve ou retraite militaire avec abattement de 10%) de par sa disponibilité et sans aucune limite d’âge. Avantages qui se révèlent relativement chers pour un vivier qui est très peu utilisé et qui a coûté 3,1 millions d’euros en indemnités SNCF [2] pour les effectifs de la deuxième section en 2008. La réforme des retraites des OGX en 2010 a remanié les définitions légales en termes de soldes de cette institution sans pour autant remettre en question l’excès de personnel, que le ministère a utilisé très peu (en moyenne 100 généraux sont rappelés par an) selon les rapports législatifs de 2005 [3]. La deuxième section qui est la grande réserve des OGX est une institution méconnue du public. Malgré un coût qui ne représente pas une portion significative du budget de la Défense, la faible utilisation des généraux de cette section et son absence dans l’encadrement stratégique (Livre Blanc de 2008, Loi de Programmation Militaire 2009-2014), souligne la nécessité d’une révision des postes d’encadrement supérieur.


                            • michel 21 février 2015 17:58

                              je pense que cet article est optimiste quand au coût réel de ces retraites dorées,
                              car il oublie de prendre en compte que la France est en déficit, et qu’il faudrait rajouter à ce coût,
                              le coût de la dette qui est augmentée par ces retraites dorées.
                              Elles sont financée par de la dette supplémentaire,
                              et il faudrait donc tenir compte des intérêts correspondant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

seniorenforme

seniorenforme
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès