Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le CSA donne raison à l’UPR : les médias doivent rendre compte en (...)

Le CSA donne raison à l’UPR : les médias doivent rendre compte en urgence de la candidature de François Asselineau

La candidature de François Asselineau à l’élection présidentielle a été officiellement déclarée le 3 décembre 2011. Elle s’est accompagnée de la présentation d’un programme présidentiel, qui est généralement jugé par tous les esprits impartiaux et de bonne foi qui l’ont visionné, comme le plus cohérent, le plus précis, le plus pédagogique, le plus juridiquement irréfutable, le plus techniquement fiable, et le plus radicalement novateur de tous les autres programmes présentés aux Français.

Pourtant, cette candidature est systématiquement passée sous silence dans tous les grands médias audiovisuels de notre pays.

UN SILENCE TOTAL SUR LA SEULE CANDIDATURE DE FRANÇOIS ASSELINEAU

Selon les relevés chiffrés du CSA, les temps de parole et d’antenne cumulés, consacrés par toutes les télévisions françaises aux candidats déclarés à la présidence de la République entre le 1er et le 27 janvier 2012 ont été les suivants :

  • 3626 minutes pour François Hollande (plus de 60 heures)
  • 3450 minutes pour Nicolas Sarkozy (plus de 57 heures)
  • 913 minutes pour François Bayrou (plus de 15 heures)
  • 722 minutes pour Marine Le Pen (plus de 12 heures)
  • 568 minutes pour Jean-Luc Mélenchon (plus de 9 heures)
  • 484 minutes pour Eva Joly (8 heures)
  • 202 minutes pour Hervé Morin (3 heures 20 minutes), qui n’est plus candidat
  • 186 minutes pour Dominique de Villepin (3 heures)
  • 114 minutes pour Nicolas Dupont-Aignan (2 heures)
  • 108 minutes pour Nathalie Arthaud (1 heure 48)
  • 101 minutes pour Christine Boutin (1 heure 40), qui n’est plus candidate
  • 92 minutes pour Corinne Lepage (1 heure et demi)
  • 36 minutes pour Philippe Poutou
  • 9 minutes pour Frédéric Nihous, qui n’est plus candidat
  • et 0 minute 0 seconde pour François Asselineau

Ce silence total fait fi des invitations que nous avons lancées à des centaines de journalistes à l’occasion de notre Congrès, de nos sollicitations incessantes avant et après, et des 58 lettres recommandées avec accusé de réception envoyées voici un mois à la rédaction des 58 plus grands médias français.

Ce silence assourdissant, qui est également respecté par la grande presse nationale, viole expressément les exigences d’ « équité » de traitement entre les candidats déclarés, pendant la recherche des parrainages, telles qu’elles ont été édictées par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

En effet, suite à notre saisine expresse, M. Michel Boyon, président du CSA, et Mme Christine Kelly, présidente du groupe de travail « Pluralisme et campagnes électorales » du CSA, ont bien voulu nous confirmer, par écrit (voir la lettre du Président du CSA) et par oral, que la candidature de François Asselineau devait bénéficier de ces dispositions.

Le silence sans faille de tous les grands médias du pays sur la candidature de François Asselineau est d’autant plus intolérable et choquant que ces mêmes médias accordent, en cette période de pré-campagne présidentielle, une couverture nationale à des candidats fantaisistes (Kenza Drider, alias « la candidate en niqab », David Derrien, alias « Dédé l’abeillaud », Isabelle Laeng, alias « Cindy Lee », etc.), ou à des candidats isolés n’ayant ni parti politique ni sympathisants pour les soutenir (Maxime Verner, Clément Wittmann, etc.), ou même à des responsables politiques qui ne sont pas candidats déclarés.

LA RAPIDE ASCENSION DE LA NOTORIÉTÉ DE FRANÇOIS ASSELINEAU ET DES ADHÉRENTS DE L’UPR REND D’AUTANT PLUS ILLÉGITIME ET CHOQUANT LE SILENCE MÉDIATIQUE QUI LES FRAPPE.

L’Union Populaire Républicaine (UPR) rappelle qu’elle compte maintenant plus de 1 200 adhérents (ce chiffre exact peut être vérifié par huissier) et des dizaines de milliers de sympathisants.

Sa notoriété sur Internet ne cesse de croître, que ce soit via son site officielsur Facebook ou sur Twitter.

Plus de 250 sympathisants et adhérents recherchent des parrainages depuis plusieurs mois, et les réunions publiques que François Asselineau tient dans toute la France attirent de plus en plus de monde. Son programme présidentiel a déjà été visionné plus de 45 000 fois sur le seul vecteur Dailymotion.

Les deux seuls passages du président de l’UPR sur des télévisions ayant une audience significative ont été réalisés à l’automne dernier. Ils ont obtenu des scores de visionnage et d’approbation qui ont stupéfié les journalistes eux-mêmes.

Ainsi, son débat sur BFM Business à la mi-septembre a obtenu plus de 26 000 visionnages sur Dailymotion depuis lors et celui sur France 24 plus de 15 000 visionnages. Dans les deux cas, ces scores propulsent les vidéos de François Asselineau au tout premier rang des historiques des émissions. Ils laissent très, très loin derrière, les scores obtenus par les autres responsables politiques français invités à ces mêmes émissions.

Pour tout observateur loyal et de bonne foi, tous ces éléments vérifiables rendent nos demandes à l’égard des médias absolument légitimes et fondées.

POURQUOI LES JOURNALISTES POLITIQUES DES GRANDS MÉDIAS DU PAYS REFUSENT-ILS IMPUNÉMENT D’APPLIQUER LES INSTRUCTIONS DU CSA ?

Nous savons du reste, par des indiscrétions, que tous les grands journalistes politiques français ont une excellente connaissance de qui est François Asselineau, de ce que comporte son programme, et de l’envol de sa notoriété sur Internet. Il est d’ailleurs normal qu’ils le sachent puisque la surveillance des évolutions politiques en France constitue le cœur même de leur métier.

La question décisive qui se pose est donc de déterminer pourquoi ils s’obstinent à refuser d’accorder à François Asselineau la couverture médiatique équitable à laquelle le CSA lui-même a dit qu’il avait droit.

Cette absence de couverture médiatique n’est pas seulement un déni de démocratie handicapant en soi pour mener campagne. Elle se transforme en obstacle redoutable dans la recherche des 500 parrainages car les élus hésitent à parrainer un candidat totalement absent des médias d’audience nationale.

Et plus le temps passe, plus cette absence médiatique totale est interprétée par les maires des petits villages comme le fait que François Asselineau n’est pas candidat pour de bon. Et comme les maires sont déjà les cibles de pressions multiples pour qu’ils nous refusent des parrainages, et que ces parrainages sont ensuite rendus publics, il y a désormais un risque réel et sérieux que François Asselineau ne puisse pas obtenir le nombre de parrainages nécessaires pour être candidat.

Nous allons donc finir par croire que c’est justement cette issue que recherchent les grands médias de notre pays, ou en tout cas les forces politiques, économiques et financières qui les dirigent. S’agirait-il d’une nouvelle application des techniques de « prophétie auto-réalisatrice » mises au point par les manipulateurs d’opinion ? Des techniques qui peuvent être appliquées pour imposer un candidat, comme pour en écarter un autre.

Quoi qu’il en soit, en organisant un verrouillage absolu autour de la candidature de François Asselineau, les grands médias l’empêchent de fait d’obtenir les 500 parrainages fatidiques. Il sera alors fort commode de se dédouaner ensuite en se prévalant du fait que François Asselineau ne méritait pas qu’on lui donne la parole puisqu’il n’a pas pu réunir les parrainages nécessaires.

CONCLUSION : L’URGENCE ABSOLUE DE PASSAGES MÉDIAS

La période de recherche des parrainages prend fin dans deux semaines.

La mobilisation de nos adhérents et de nos sympathisants ne faiblit pas, bien au contraire, mais sans couverture médiatique, la tâche est pratiquement insurmontable.

Nous demandons donc une nouvelle et ultime fois aux journalistes des grands médias audiovisuels de rendre compte loyalement de la candidature de François Asselineau, comme le CSA les y a invités formellement. Compte tenu des délais, il y a désormais une urgence absolue.

Si le silence médiatique ne cesse pas dans les tout prochains jours, les milliers de sympathisants de l’UPR, dont le flot grandit quotidiennement, sauront définitivement à quoi s’en tenir sur ce qui reste de la démocratie en France.

Bureau National de l’UPR

 

Pour obtenir des informations ou solliciter une interview, veuillez écrire à l’adresse suivante :
contact@u-p-r.fr
Nous répondrons dans les minutes qui suivent aux journalistes qui nous auront contactés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (162 votes)




Réagissez à l'article

216 réactions à cet article    


  • Croa Croa 3 mars 2012 23:03

    Non pas tous !

    Je remarque que Monsieur Cheminade est cité et qu’il aurait eu environ 1mn 30s d’antenne télévisuelle.

    Dans les totalement absents : Jean-Marc Governatori, le candidat de l’écologie profonde.


  • Croa Croa 4 mars 2012 08:52

    Veuillez m’excuser !

    J’ai confondu Asselineau et Cheminade !


  • clostra 5 mars 2012 15:11

    à Croa

    Governatori a eu droit à une petite interview vendredi ou samedi, juste le temps de récupérer quelques infos et de foncer sur son site des présidentielles.

    Il faut dire qu’il campe et fait la grève de la faim au pied du siège du CSA.

    Une candidature très intéressante de Alliance écologiste indépendante, avec une belle définition d’une politique écologique en cohérence avec les valeurs et dimensions du Développement Durable. Il fait partie de la société civile et c’est économiste reconnu.

    Si vous voulez faire un saut dans le futur : allez-y voir

    « Libérons l’avenir » j’adore !


  • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 3 mars 2012 16:41

     Bonjour,

     En effet, c’est scandaleux. Par contre, si le CSA réclame son passage média, nul doute que la planche sera savonnée et parsemée de tessons de verre. Que les « journalistes » seront en nombre suffisant pour étouffer son propos sous une pluie de questions, coupures de parole et de mauvaise foi en barre.


    • Croa Croa 3 mars 2012 23:17

      Seuls les deux favoris ont droit à un traitement obséquieux, nous savons bien cela.
      Les challengers d’appoint (aux deux premiers) ont droit à un traitement normal et les incontournables sont coupés sans arrêts en effet mais...

      Si seulement les « petits » candidats avaient droit au traitement des « Le Pen » ou « Mélanchon » ils seraient déjà bien content !


    • hgo04 hgo04 5 mars 2012 07:21

      «  »"  Que les « journalistes » seront en nombre suffisant pour étouffer son propos sous une pluie de questions, coupures de parole et de mauvaise foi en barre.«  »"


      Non !!! Vous croyez que ce genre de pratiques ont lieu dans notre si beau pays démocratiques avec la presse hyper indépendante ???



    • xray 5 mars 2012 15:35


      Dès l’instant où l’on va à l’encontre des intérêts de l’axe CIA-VATICAN, les journalistes tournent le dos. 
      Les journalistes connaissent leur boulot. 

      Menteur comme un journaliste 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/05/03/menteur-comme-un-journaliste.html 



    • Catart Catart 6 mars 2012 13:59

      bonjour à toi,

      C’est démocratiquement scandaleux cette façon d’écarter les personnes, les ordres de l’UMPS sont terrible.

      il faudrait aussi parler des autres candidats comme Dominique Tonin, Stéphane Guyot, Maxime Verner, Gérard Privat ou Yvan Bachaud dont personne ne parle même ici (à part eux même et encore si cela passe..), et pourtant ils ont les mêmes droits que les autres ....

      je vais vous donner un exemple tout frais de ce matin...

      Je tel à la Mairie socialiste du 10ème pour demander d’avoir à disposition une salle de la mairie le 17 mars pour la conférence de presse que nous organisons avec les 5 petits candidats.
      Réponse du chef de cabinet du Maire, nous ne pouvons vous prêter la salle étant donné que c’est pour un domaine politique...
      Pas mal pour un membre politique du PS...
      Sur les 20 arrondissements de Paris toutes les réponse sont NON pas possible pour ceci ou cela... du pipo.

      http://www.indigne-je-propose.fr/&nbsp ;
       


    • B comme Bubu B comme Bubu 3 mars 2012 16:52

      Les plus sceptiques pourront vérifier sur le document officiel du CSA le temps de parole de François ASSELINEAU depuis le 1er janvier 2012 (0 heure 0 minute 0 seconde) : http://www.csa.fr/Television/Le-suivi-des-programmes/Le-pluralisme-politique-et-les-campagnes-electorales/Election-presidentielle-temps-de-parole


      Petite vidéo sympa sur la censure de François ASSELINEAU dans les médias français : http://www.dailymotion.com/video/xp6ndm_censure-presidentielle-2012-choc_news

      « Pas de théorie du complot SVP » comme dirait Nicolas DOZE célèbre journaliste de BFM-TV (qui compare le programme de l’UPR à une « steppe lunaire »). OK, mais alors, c’est quoi le problème ??!!

      • Croa Croa 3 mars 2012 23:20

        Non il avait au 24 février presque 1mn 30s :
        http://www.csa.fr/Media/Files/Television/pluralisme-politique/Emissions-d-info-1-janvier-24-fevrier-chaines-generalistes
        (Il faut aller jusqu’au document *.pdf.)


      • Croa Croa 4 mars 2012 08:04

        Veuillez m’excuser !

        J’ai confondu Asselineau et Cheminade !

        (Celui-ci n’est même pas listé.)


      • moumou moumou 4 mars 2012 14:14

        Pauvre François, un acteur oublié ! MDR


      • maQiavel machiavel1983 4 mars 2012 21:10

        Nous ne sommes plus en démocratie. Nous sommes dans un cirque...
        R /
        Nous n’ avons jamais été en démocratie mais dans un régime à gouvernement représentatif !
        Et ce régime se transforme parfois en cirque !


      • kiouty 3 mars 2012 17:35

        Si le silence médiatique ne cesse pas dans les tout prochains jours, les milliers de sympathisants de l’UPR, dont le flot grandit quotidiennement, sauront définitivement à quoi s’en tenir sur ce qui reste de la démocratie en France.

        Euuuuuh... Oui ? Et c’est tout ?


        • babs 3 mars 2012 18:37

          non, apres c’est, aux actes ...


        • Croa Croa 3 mars 2012 23:26

           smiley smiley Il ne seront jamais qu’un peu moins niais ! smiley smiley smiley


        • Criseuro Criseuro 4 mars 2012 05:56

          Kiouty, non ce n’est pas tout. Ce n’est que le constat d’un verrouillage médiatique à la fois terriblement prévisible mais aussi honteux qui va démultiplier la mobilisation et le combat pour la libération de la parole en France dans un esprit ouvert et démocratique. Attendez la suite et vous verrez...


        • eresse eresse 4 mars 2012 23:32

          « le combat pour la libération de la parole en France dans un esprit ouvert et démocratique »
          Doux rêveur, pour ne pas dire autre chose de plus déplaisant...


        • Criseuro Criseuro 5 mars 2012 15:18

          Eresse,

          Vous devriez aller au fond de votre pensée et l’exprimer clairement, c’est aussi cela la liberté d’expression... mais après bien évidemment il faut pouvoir l’assumer.

          Le « rêve » très incarné de redonner la parole aux français prend tout son sens à l’heure actuelle où nous sommes en plein cauchemar politique, médiatique, économique et social et où une grande majorité de nos concitoyens aspirent à entendre un discours argumenté et ouvert au débat - à TOUS les débats - mais le verrouillage médiatique est tel que cela est particulièrement ardu je vous l’accorde.

          D’où le succès grandissant de l’UPR qui est le seul mouvement à s’adresser aux français comme à des être doués de raison et non comme à des moutons sans cervelle ou à des singes (si vous préférez !). Et ils sont bien plus nombreux qu’on ne le croit à vouloir entendre un vrai discours politique et non un ersatz de discours qui « singe » la vérité (sourire).


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 3 mars 2012 18:35

          C’est faut de dire que l’UPR intéresse personne !

          Quand j’ai adhéré à l’UPR il yà environ deux mois l’UPR comptait 450 adhérents aujourd’hui nous comptons plus de 1200 adhérents.
          Étant donnée que l’UPR est pour le moment privée de TOUTS les grands médias cette performance est quand même signifiante !

          L’UPR se bat avant tout contre un système non démocratique et pour la restauration de la démocratie. La preuve que nous ne vivons plus en démocratie ne reste plus à apporter, c’est même le CSA qui le confirme indirectement !

          C’est clair pour ses élections je ne me fait AUCUN espoir en tant que militant de lUPR, je suis et reste quand même réaliste, mais je ne vais pas comme beaucoup de français céder au chantage du « vote utile ».

          Le score des abstentionnistes est de 60% ce qui reflète le dégouts d’une majorité des français pour le système actuel, qui est totalement corrompu.

          En tant que simple citoyen je me suis intéresse aux causes des fraudes et la surfacturation de l’eau du robinet voire la gestion de l’eau en France .... Je vous invite à visiter mon site web : http://www.eau-du-robinet.fr .... qui est le résultat de plusieurs mois d’enquêtes (début 2011 - dans mon temps libre) !

          Ce qui est valable pour l’eau du robinet se retrouve bien dans d’autres domaines comme par exemple la téléphonie, etc.

          Pour conclure un point important : A l’UPR on se bat surtout pour le retour du service public :
          Autoroutes, La Poste, EDF, Service d’EAU, etc ...

          Contrairement aux deux grandes parties politiques c’est à dire l’UMPS l’UPR est cohérent dans ses propos !


        • artarmarn 3 mars 2012 19:05

          A la lecture du commentaire d’Alchimie c’est sur que les vaches sont bien gardées. Le pire est qu’elles sont condescendantes.


        • stereo 3 mars 2012 20:17

          Depuis quand la démocratie se mesure en fonction des passages à la télé ?

          La démocratie en France ( fille ainée du veau d’or ), est une grandeur qui se mesure principalement à la grosseur du porte-monnaie, et aussi à une quelconque « Alchimie » télévisuelle, journalistique des « bien pensants », ne vous en déplaise !... 


        • Criseuro Criseuro 4 mars 2012 05:46

          Alchimie, si vous fonctionnez en mono vous ne risquez pas de comprendre grand chose, ni aux vidéos et à leurs visionnages, ni surtout au contenu implacable qu’elles contiennent. En effet, l’UPR passe mieux en stéréo et essayant de faire un tant soit peu fonctionner notre matière grise. Essayez et vous verrez le changement !


        • Punkonfou Punkonfou 4 mars 2012 13:14

          @ alchimie
          Y a un truc marrant c’est qu’à chaque fois que vous faites un commentaire quelque soit l’article vous vous retrouvez toujours avec une grande partie de l’opinion des personnes qui commentent sur le site contre vous....A votre place j’aurais commencé à faire une petite introspection pour comprendre pourquoi et essayer au moins de vous remettre en question. Puisque ce site est ouvert au peuple et si une grande partie sont contre vos com’ et vos idées c’est qu’il y a un soucis chez vous ou vous êtes maso ou encore cela cache une propagande qui n’ose dire son nom... j’ai repérais 3 personnes comme vous qui se sont exclusivement dédié au matraquage de certain sujet sensible....enfin ce que j’en dis ne compte que pour moi, et puis on est sur un site ouvert à toutes sortes de personnes, d’idées et de motivations....alors quelles sont vos motivations ??? Car je crois que ce serait stupide de croire que Monsieur Asselineau n’a pas droit comme tous les autres à être vu et entendu sur les médias mainstream, et peut être que ça vidéo n’aurait pas 26000 vus mais 260000...De plus s’il est« inefficace en matière de communication » contrairement autres candidats lui au moins à un vrai programme !!!!!!


        • stereo 4 mars 2012 13:59

          @ Crisero et Punkonfou

          Tout d’abord, merci à vous !
          Si je me suis inscrit sur Agoravox, c’est bien parce-qu’il y a un espace de liberté d’expression difficile de trouver ailleurs.
          Ceci ne doit pourtant pas, il me semble, permettre de dénigrer systématiquement les idées des uns ou des autres, il est surement beaucoup plus intéressant si l’on n’est pas d’accord, d’apporter une contradiction qui sera, de faîte plus constructive qu’un déni non justifié, même si parfois on s’agace un peu ( ça m’est arrivé ! ) face à certains non sens évidents évoqués par des gens « à coté » ( que vous relevez vous-mêmes ! ) d’une réalité bien présente, mais, je sais, il en faut pour tous les gouts... Le monde n’est fait que de diversités...
          Alors gardons précieusement cette « Agora » et que chacun de nous puisse continuer à s’exprimer librement tout en respectant son prochain, le respect s’inscrivant dans ce terme générique : civilisation ! Les extrêmes attirant la haine et la guerre ! 


        • Punkonfou Punkonfou 4 mars 2012 14:26

          Comment ça 99% contre lui qu’est ce que vous en savez ??? Il n’a pas pu se faire entendre sur les médias...S’il avait eu la possibilité à la hauteur des deux autres couillons sarkozy et hollande il ne serait pas là où il est...le pokemonfou vous remerci de justifier ce que j’ai écris plus haut....De plus elle est où votre Alchimie ici...


        • emphyrio 4 mars 2012 17:21

          Et le lauréat pour le Gérard du plus consternant syllogisme est... Alchimie


        • eresse eresse 4 mars 2012 23:43

          Le problème en politique comme dans le commerce, avoir un bon programme ou un bon produit, c’est une chose. Savoir le vendre, cela en est une autre.

          Pour avoir visionné les vidéos de monsieur Asselineau, même si il propose des angles de vues trés intérressants pour certains problèmes majeurs, il n’a absolument pas le charisme nécessaire pour les vendre à une masse de Français (pour ne pas dire autre chose) qui ne voient pas plus loin que le journal de TF1.

          Il est fort regrettable qu’il ne soit pas présent dans les médias, pas seulement pour la démocratie, mais aussi pour ouvrir l’esprit à une frange de la population capable de comprendre son discours, mais pour beaucoup de nos concitoyens, il cumule beaucoup trop de « tares » (inspecteur des finances, ENA) et est trop austère.


        • epapel epapel 5 mars 2012 22:13

          C’est d’ailleurs sans doute pour cela qu’il n’est pas invité dans les médias : il est tellement mauvais qu’il risque de faire chuter l’audimat.


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 mars 2012 10:53

          Enfin François Asselineau est accueillie par quelques-unes des médias.

          i-télé - Chronique du vendredi 9 mars - François Asselineau, candidat à la présidentielle, est l’invité de Florent Peiffer sur le plateau de l’Édition permanente...

          et le 8 mars François ASSELINEAU chez Robert Ménard - Sud Radio

          François Asselineau est un candidat qui à acquis une forte expérience dans la politique internationale qui livre des analyses très pertinentes, qui à des arguments solides, sourcées, mesurées, et qui propose, en dehors de la sortie de la France de l’UE, un tas d’idées très originales (reconnaissance du vote blanc, un fort investissement pour la construction des logements sociaux ( il faut agir car il y urgence ), reconnaissance des médias comme un 4ème pouvoir, restauration du service public (Autoroutes, Services d’eau potable, EDF, La Poste, etc.) , restauration du pouvoir de la Banque de France laquelle na pas (depuis le 3 janvier 1973) le droit à prêter de l’argent à l’État français ...

          Le surendettent de la France (dette publique) est un thème prioritaire de lUPR


          L’article 25 de la loi 73-7
          du 3 janvier 1973
          est la source du problème de la dette publique

          Depuis 1973 les Français ont été « raquette à travers de nos impôts » à la hauteur de 1400 Milliards d’Euro. Cette somme d’Argent correspond au montant des intérêts sur la dette publique que nous avons paye jusqu’à ce jour. Ses 1400 Milliards d’Euros d’impôts n’ont pas servie pour créer des écoles, ou pour étendre ou rénover les voix ferrovières, voire pour renforcer le service hospitalier, ou pour financer la recherche. Non cet argent est directement allée dans la poche des riches !

          Un autre thème qui est cher pour l’UPR est la souveraineté voire l’independance nationale ( laquelle ne faut pas confondre avec le nationalise donc l’UPR s’oppose) . Dans la charte de l’UPR il est clairement marque que nous rejetons le nationalisme.

          Les gouvernement actuel comme le gouvernement précédent ne respectent plus l’article 5 de la Constitution de la Cinquième République française.

          Que dit cet article :

          « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.

          Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités. »

          Je vous invite à faire un tour sur le site http://fr.wikipedia.org/wiki/Article_5_de_la_Constitution_de_la_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique_fran%C3%A7aise cela vaut le coup !

          Comme explique François Asselineau les français ont perdu toutes les pouvoir réelles lesquelles ont été transféré

          a) soit vers la commission Européenne à Bruxelles

          b) soit la banque centrale Européenne à Francfort

          c) soit à Washington au FMI et à l’OTAN


        • ptitpère ptitpère 3 mars 2012 17:43

          Bonjour,
          Je n’ai pas vu que le CSA donnait raison à l’UPR, puisqu’il ignore complètement M. Asselineau dans les relevés de temps de parole. On y voit par ailleurs un autre candidat reconnu qui a 0mn 0sec : M. Wittman. Ma question est à quel moment est-on reconnu comme candidat à l’élection présidentielle ?...


          • hacheii 3 mars 2012 17:57

            Le CSA nous pompe l’air, une fois ils disent qu’ils ont les moyens de sanctionner les chaines TV, et une autre fois que leur avis n’est que consultatif, ils n’ont aucun pouvoir de sanction ;
            .
            Les fonctionnaires du CADA sont dans le même cas, si une administration ne respecte pas la loi, ils n’ont pas le pouvoir de la contraindre.
            .
            Les chaines TV se foutent de l’avis du CSA dont les représentants sont pourtant très bien payés, c’est du flan, si le CSA servait à quelque chose et s’il était démocratique, il aurait fait le nécessaire pour que le FN soit représenté dans les médias de façon équitable, ce n’est pas le cas et ça dure depuis plus de 10 ans maintenant.


            • joelim joelim 3 mars 2012 20:35

              Sauf qu’on voit plus qu’elle dans les médias maintenant, c’en est même gerbant...

              La raison : elle ne fait plus peur au système. 

              De plus celui-ci a besoin d’une opposition factice pour tenter de piéger les opposants à l’Eurocratie dans une posture aisément diabolisable.

            • latortue latortue 3 mars 2012 18:00

              C’est scandaleux
              Comme d’habitude la part belle est faite aux candidats UMPS et les autres passent au second plan ,le paysage médiatique Français pu réellement sent vraiment mauvais ,mauvais le léchage de botte pratiqué ouvertement et sans honte ,le copinage avec les politiques ,tout ce petit monde politico ,médiatico,et artiste se côtoient avec délectation tournent sa veste quand le pouvoir change de côté ,c’est puant,ça me rappel l’école et le lèche-cul du premier rang .
              Mr Asselineau doit se faire entendre, gueuler parler a vois haute, demander des entrevues, des interviews, battre campagne, faire du foin, c’est la seul voix qu’endente les journalistes.
              Quand a dire que les journalistes parlent trop posent des questions coupent la parole c’est de la faute des politiques ,si ils étaient remis en place vertement a chaque fois ils se calmeraient un peu .
              Je crois savoir que si il a ses 500 signatures ils aurons tous le même temps de parole donc la balle est dans son camp a lui de faire parler de lui écrire sur AGORA ne suffit pas .


              • babs 3 mars 2012 18:46

                ah cool, c’est vrai, si quelqu’un a deux minutes, il faudra lui dire ...
                non mais sans dec, il traverse la France depuis 5 ans, il se bat avec nos moyens, pour nous, pour nous affranchir de ce système, il ne fait pas que AGORA ...
                un rapide coup d’œil sur le programme, et le tour est pigé !
                http://www.u-p-r.fr/presidentielles-2012/le-programme-de-l-upr


              • latortue latortue 4 mars 2012 11:33

                barbs
                je suis désolé mais j’espère qu’il ne réagis pas comme toi le candidat Asselineau ,si il ne parait pas dans les médis c’est bien qu’il y a un bug quelque part non !!! son service de presse qui ne fait pas son boulot ou alors ses militants qui ne gueulent pas asses
                Moi Asselineau je ne l’ai jamai vue chez moi alors je sais pas si il parcour la France mais ?????????
                Quand a gueuler après moi parce que je dis que c’est scandaleux de ne pas mettre dans les médias Asselineau au même niveau que les autres je trouve que tu ne t’adresses pas a la bonne personne ou alors tu fais partie de son service de presse en ce cas je comprend mieux
                salut .


              • babs 4 mars 2012 15:25

                non, je suis simple adhérent, lis le programme, et tu verras par toi meme ...
                c’est pour son programme qu’il est boycotté,
                attention, je ne t’agresse pas, simplement je répond ...


              • hacheii 3 mars 2012 18:01

                Si Asselineau passait à la TV, ce serait une injustice par rapport au FN.
                .
                S’il obtenait ses signatures c’est que le UMP aurait donné des instructions parce qu’il mord sur l’électorat fn.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès