Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le franc choix Bayrou

Le franc choix Bayrou

"Je viens devant vous avec un message franc, rude peut-être, mais le plus grand message d’optimisme que l’on puisse proposer au peuple français : la crise, pour l’essentiel, ne vient pas d’ailleurs ! " Ce sont ces mots de François Bayrou qui m'ont, je crois, le plus marqué lors de son grand metting au Zenith de Paris dimanche 25 mars. Parce que j'y vois résumées la démarche et la foi du candidat : un langage franc, des engagements francs, autrement dit pas des propositions qu'on sait par avance intenables. Un choix rude, mais un choix franc pour notre avenir et celui de nos enfants : ce sera l'effort maintenant ou la douleur demain...

Il y avait beaucoup de monde en ce dimanche après midi au Zenith de Paris (un lieu qui, signalons-le au passage, est très mal balisé pour les provinciaux qui ne connaissent pas bien la capitale). 6500 à 7000 personnes. La salle était pleine à craquer et beaucoup de militants debouts devant la scène se manifestaient avec ferveur en agitant de drapeaux : français, européens, régionaux. Les "bravos" fusaient régulièrement. Les olas aussi. Et les applaudissements, cela va de soi.

Je me tenais debout, avec mes deux fils, aux environs du 9ème rang. J'ai pu à cette occasion prendre la température de l'évènement. A cinquante ans, c'était mon premier meeting politique. J'ai tenu à y assister pour soutenir mon candidat qui se présente pour la troisième fois, mais aussi pour le voir en chair et en os aussi biensûr.

L'un de mes fils, qui penche à gauche, a apprécié les passages sur la richesse de la diversité, la participation des salariés aux décisions et aux profits des entreprises. Il a approuvé globalement le discours du candidat. Mon autre fils, qui penche à droite, a surtout applaudi les passages parlant de la sécurité. Tous les trois, nous avons accompagné la Marseillaise finale comme les gens sur la tribune et les personnes dans la salle. Bayrou a bien insisté sur le fait que le gouvernement au centre doit dépasser la droite et la gauche. Vous pourrez lire ici sur Rue89 la liste des phrases les plus populaires à l'applaudimètre.

Quant à moi, j'ai trouvé le candidat très bon mais ne fus guère surpris sur ce point. A la sortie du Zenith, nous sommes allés boire et manger et là, j'ai eu la chance de rencontrer brièvement Marianne, qui est rédactrice sur Agoravox. C'était aussi la première fois que je rencontrais dans la vraie vie un rédacteur d'Agoravox. J'espère que j'en rencontrerai d'autres un jour...

Vous pourrez retrouver sur le site officiel de campagne le discours écrit, la vidéo, ainsi que des photos officielles ou de militants.

François Bayrou a, sans conteste, réussi a faire le plein de spectateurs et de militants, il a parlé d'espoir. Cet espoir qui naîtra d'un choix franc pour notre avenir, un choix qui ne se retrouve pas dans les illusions et les leurres des autres programmes. Le choix franc signifie regarder la réalité avec lucidité et engager les efforts nécessaires car nous avons des marges d'action chez nous pour corriger nos propres erreurs. Le choix franc veut dire aussi s'engager vraiment. A ce titre, François Bayrou a rappelé qu'il a signé le pacte de Nicolas Hulot en 2007 et que pour lui sa siganture vaut toujours engagement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 26 mars 2012 11:39

    bayrou a des croyances bizarre
    on te fait une IRM pour une otite
    le medecin te refait les memees examens 15jrs apres
    tres drole le politique


    • Voltaire Voltaire 26 mars 2012 11:42

      Ce meeting a du constituer une heureuse surprise pour François Bayrou. Lui que l’on disait en perte de vitesse a su rassembler une foule importante et surtout particulièrement enthousiaste, très peu centriste finalement... Preuve que sa popularité est réelle et qu’il n’a pas dit son dernier mot dans cette campagne.

      Sur le fond du discours, on notera deux éléments :

      - une longue introduction très profonde et personnelle, qui explique son engagement poliique ;

      - une description très concrète de ce que serait ces actions lors des permiers mois de son gouvernement, avec une série de mesures concrètes qui a donné du corps à son projet ;

      J’ai aussi noté une phrase qui est jusqu’ici passée inapperçue des commentateurs, mais qui relève du bon sens : F Bayrou place sa proposition de gouvernement d’unité nationale dans la perspective d’un seul mandat. Ce réalisme politique est un pas en avant important, dans la mesure où effectivement c’est la crise profonde que subit le pays qui seule peut justifier une transcendance des courants politiques traditionnels. Il conviendra encore de mieux expliciter la façon dont politiquement il envisage la formation d’un gouvernement de large union, mais il a fait un pas important ici vers une traduction plus concrète de sa proposition, à laquelle beaucoup d’électeurs demeurent sceptiques sur sa réalisation, même s’ils en approuvent le principe.

      Il sera intéressant de suivre l’éévolution de la campagne de F Bayroyu ces prochains jours et son impact sur l’électorat. De toute façon, cette élection sera serrée, et c’est bien le vote Bayrou qui sera déterminant, qu’il accède lui-même ou non au second tour.


      • Agerate Agerate 26 mars 2012 11:56

        Clairement, par son indépendance et sa constance, il est le seul à pouvoir moraliser la vie politique et à remettre la démocratie sur les rails.

        Aujourd’hui, qu’on soit de gauche, de droite du centre ou d’ailleurs, nous avons tous intérêt à voter Bayrou, tout simplement parce qu’il nous redonnera à tous une valeur à notre vote. Il nous redonnera nos droits de citoyens.

        Je ne sais pas ce que le coeur des français leur dira de voter. Mais je sais ce que la raison leur dirait.

        A méditer :
        « Il est des valeurs de gauche que j’aime et dont la France aura besoin : le partage, l’attention au plus faible, la générosité. Il est des valeurs de droite que j’aime et dont la France aura besoin : l’esprit d’entreprise, de l’effort, la fierté nationale. Et le centre a ses valeurs, dont on aura besoin : la solidarité, l’esprit de justice, l’idéal européen. »


        • ZEN ZEN 26 mars 2012 11:59

          Un fils de Taverne « penche à gauche », l’autre « penche à droite »...
          Une belle illustration du modèle paternel, juste au centre smiley


          • Taverne Taverne 26 mars 2012 12:08

            Cela dit, ils ont très peu de maturité politique et donc leurs opinions vont certainement évoluer. Et Bayrou, qui se positionne au centre, est le père de la famille des Français. smiley


          • Constant danslayreur 26 mars 2012 13:50

            « Un fils de Taverne »penche à gauche« , l’autre »penche à droite« . »

            Très sains ces mômes (God bless them),
            Ce n’est pas comme certains qui trouvent le moyen de pencher... au centre, faut le faire... smiley


          • foufouille foufouille 26 mars 2012 17:40

            « Un fils de Taverne »penche à gauche« , l’autre »penche à droite"
            normal, ils sortent de la taverne


          • foufouille foufouille 26 mars 2012 20:59

            une taverne sert, en general ....... a boire


          • Surya Surya 26 mars 2012 13:22

            Excellent titre qui m’a bien fait marrer Taverne smiley
            D’habitude je me tiens prudemment à l’écart de la politique, non que cela ne m’intéresse pas, au contraire, mais ces guéguerres incessantes de clans, cette démagogie permanente chez tant de candidats, ces petites piques ridicules que les candidats s’envoient les uns les autres à la figure, ces loyautés telles aux partis auquelles le candidat appartient (et le terme appartenir n’est pas trop fort) qu’on a le sentiment que ces personnes en perdent leur libre arbitre et leur indépendance de pensée, tout cela me lasse et me donne envie de regarder ailleurs.
            Je n’appartiendrai jamais à aucune parti, même si pourtant la politique est importante puisque c’est notre avenir qui se joue, et elle pourrait être passionnante sans tout ce que j’ai cité plus haut. Mais beaucoup de personnalités politiques se laissent aller à faire tomber la politique bien bas.
            Ce qui compte, c’est le débat d’idées et l’indépendance de la pensée. Savoir évoluer, se remettre en question, être capable de peser le pour et le contre lorsqu’une décision importante s’impose, savoir s’adapter aux réalités sans se mettre la tête dans le sable par démagogie. Ne pas être dogmatique.
            Je ne sais pas pour qui je vais voter au premier tour, et je ne sais même pas si je vais pouvoir voter à ce tour puisque vivant désormais au Royaume Uni et n’ayant pas eu la possibilité de m’inscrire à temps sur la liste du consulat. Mais ce sera peut être pour François Bayrou si j’arrive à rentrer à Paris, car il semble correspondre à ce que j’attends d’une personnalité politique. Je verrai bien, en tout cas votre article est très sympa et positif.


            • musashi 26 mars 2012 13:46

              Beaucoup de monde effectivement pour ce metting réussi de F. Bayrou.

              Je retiens surtout les tonnerres d’applaudissement à chaque propositions du référendum sur la moralisation de la vie politique (fin du cumul des mandats, reconnaissance du vote blanc, parite homme-femme, etc...) et également un point intéressant c’est qu’il veut faire participer des personnes de la vie civile à son gouvernement et je pense que cela ferai un grand bien à la France.....


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 mars 2012 14:06

                Comme les autres candidats, Bayrou déroule un programme digne d’un Premier Ministre, pas d’un Président de la République. Pourtant, sauf erreur de ma part, il est conseillé par Jean Peyrelevade tenant de la Refondation du Capitalisme, concept d’une hauteur de vue réellement présidentielle.

                Le Dividende Universel.
                Synthèse capitaliste pour instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

                Ce projet de « Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

                Objectif Principal :
                Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

                Objectifs Spécifiques :
                I)
                Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
                II)
                Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage.


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 mars 2012 14:53

                  Avec Mélenchon et Hollande, Bayrou fait parti des trois « gros » candidats pour lequel je n’exclue pas formellement de voter. Même si, le concernant, il serait plutôt un choix de second tour destiné à battre Sarkozy. Selon le risque sondagier, à la veille du 22 avril, j’opterai vraisemblablement pour le Front de Gauche ou le PS.

                  Ceci dit j’ai vu son meeting et je n’ai pas pu m’empêcher de me poser une question. Pourquoi n’a-t-il pas fait ça plus tôt ? Après Le Bourget et, surtout, juste avant Villepinte ? N’avait-il pas là l’occasion de s’imposer comme une alternative à Sarkozy auprès de l’électorat UMP ? Aujourd’hui le voilà contraint de relancer sa campagne au moment où les médias étouffent l’actualité avec Mohamed Merah et dans une période où le temps de parole est partagé, décompté, pesé, limité.

                  J’ai le sentiment qu’il a commis une erreur tactique. Car, à en croire les sondages effectués depuis l’affaire de Toulouse - qui n’indiquent aucun mouvement (au grand désespoir de Sarkozy) -, il semblerait que la fameuse « cristallisation de l’opinion » soit faite.

                  Il lui reste une carte, risquée, qui consisterait à renverser la table. Mais ce qui a échoué jusqu’ici pour Sarkozy (avec ses propositions grotesques et saugrenues), Bayrou l’osera-t-il ?


                  • Voltaire Voltaire 26 mars 2012 16:47

                    Je partage votre avis sur le timing ; je pense que Bayrou avait sous-estimé la profondeur du courant de sympathie qui existe en sa faveur. IL reste peu de temps pour relancer sa dynamique ; d’un autre côté, ses moyens financiers sont plus limités, et il a voulu sans doute ne pas répété l’erreur de 2007 lorsqu’il avait connu un dernier mois difficile... Les mauvais chiffres du chômage pourraient lui permettre de rebondir sur le point fort de son projet, le produire en France et le redressement de l’économie. Quelques soient les souhaits des français pour la sécurité, emploi et pouvoir d’achat demeurent leurs premières proccupations, et sur ce sujet, Bayrou est le plus crédible.


                  • Taverne Taverne 26 mars 2012 17:00

                    Cela peut être vu aussi comme un second démarrage de campagne. Le premier démarrage vers décembre avait permis à Bayrou de doubler son score d’intentions de vote. Ce second démarrage, cette fois pour le sprint final, était donné dans un lieu mythique : le Zénith. Cela peut relancer Bayrou.


                  • musashi 27 mars 2012 13:38

                    Concernant la lutte contre le chômage son programme me parait effectivement le plus efficace.


                  • musashi 27 mars 2012 13:41

                    @Commando Pernod
                    Dans la politique d’aujourd’hui malheureusement, les personnes sont capables de renier leur propres convictions pour un poste d’élus ou autre. En même temps quand on connait les salaires de ces messieurs on comprend mieux le pourquoi de la chose....


                  • musashi 27 mars 2012 13:44

                    Bayrou au contraire à payer les frais de ses convictions. Il aurait pu négocier un poste de ministre chez Sarkozy ou Royale mais non...c’est rare de nos jours les personnes qui donnent plus d’importance à leurs convictions et à l’intérêt général plutôt qu’à ses intérêts personnels.

                    On peut ne pas aimer Bayrou mais au moins il faut savoir lui reconnaître cette qualité.


                  • Yohan Yohan 26 mars 2012 15:56

                    Il me fait pitié ce Bayrou. J’ai clairement le sentiment qu’il n’y croit plus lui-même. J’étais à son meeting en 2007 au Zénith, il y avait plus d’enthousiame


                    • musashi 26 mars 2012 16:08

                      et vous étiez au Zénith 2012 ? personnellement j’y étais et j’ai trouvé l’ambiance plutôt pas mal surtout au moment du référendum sur la moralisation de la vie publique smiley


                    • Nanar M Nanar M 27 mars 2012 07:56

                      Moi il me fait marrer avec son air de benêt.
                      Au moins il ne laisse pas indifférent !


                    • Marianne Marianne 26 mars 2012 16:37

                      Quel plaisir de rencontrer TAVERNE en sortant du meeting ! Il m’a reconnue grâce à une photo de blog. Nous aurions bien aimé aussi voir VOLTAIRE et IMHOTEP ! Nous aurions fait une table AGORAVOX ...

                      Oui meeting très réussi, le Zénith plein à craquer il paraît qu’il y avait en fait 8000 personnes (6000 places assises + 1000 debout au parterre + 1000 à l’extérieur de la salle).

                      Les trois points qui m’ont le plus marquée sont aussi :
                      1- son explication des crises, qu’il ne faut pas chercher à l’extérieur mais chez nous, des mauvaises décisions prises ces dernières années, étayée par une comparaison avec nos voisins européens qui s’en sortent très bien, comme l’Allemagne. Message d’espoir car la solution est à trouver chez nous ;
                      2- sa vision des valeurs : « Il est des valeurs de gauche que j’aime et dont la France aura besoin : le partage, l’attention au plus faible, la générosité. Il est des valeurs de droite que j’aime et dont la France aura besoin : l’esprit d’entreprise, de l’effort, la fierté nationale. Et le centre a ses valeurs, dont on aura besoin : la solidarité, l’esprit de justice, l’idéal européen. » ;
                      3- sa vision du projet de société solidaire et responsable. Il montre un cap, il priorise des valeurs de solidarité et de partage mais sans obérer l’efficacité économique et sans tout reporter sur un Etat qui prend tout en charge à la place des gens. Les citoyens doivent avoir une attitude responsable pour adhérer aux solutions de sortie de crise.

                      Ici un florilège des phrases les plus applaudies :
                      http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/25/bayrou-au-zenith-ses-25-phrases-les-plus-applaudies-230522

                      En fait la campagne officielle ne fait que commencer. Ceux qui pensent que les jeux sont faits, que Bayrou « stagne » dans les sondages, que le duel sera forcément un Sarkozy-Hollande, puis victoire de Hollande, n’ont encore rien vu.
                      François Bayrou est au top de la cote de popularité et de confiance (70%). Il est préféré à Sarkozy (avec un eilleur score que Hollande) et aussi préféré à Hollande (alors que Sarkozy non). Il a donc un bon potentiel pour transformer cette confiance en intentions de vote, puis en votes réels.


                      • Voltaire Voltaire 26 mars 2012 16:43

                        Peut-être une prochaine fois smiley

                        L’enthousiasme dans ce meeting m’a surpris... et la foule aussi. Intéressant de suivre ce qui se passera dans les semaines qui viennent...


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 mars 2012 22:28

                        « François Bayrou est au top de la cote de popularité et de confiance (70%). »

                        C’est le paradoxe de cette élection. Bayrou est la personnalité politique préférée des Français juste devant Hollande (Sarkozy n’apparaît même pas dans les vingts premiers), mais il se traîne, pour l’instant, en cinquième homme. D’ailleurs quand je vois les sondages de ce lundi, qui donnent Hollande vainqueur entre 54 et 59%, je me demande quel score Bayrou pourrait atteindre face à l’abominable nabot. 65 % ? 70% ?

                        Plus qu’en 2007, le problème de Bayrou, c’est le premier tour. Et pour tout vous dire, j’ai le sentiment que « le vote utile anti-sarkozy » est une tendance lourde qui s’étale du centre-droit jusqu’à l’extrême-gauche, au bénéfice du mieux placé dans les sondages.

                        Je pense que Bayrou doit être plus mordant face à Sarkozy. D’autant que les ignobles roquets de l’UMP ne l’épargnent pas.


                      • PapaDop PapaDop 26 mars 2012 17:29

                        Le Pays des Souris fut un lieu où il y a fort longtemps, vécut le premier peuple des souris. Ce peuple était organisé à la manière de notre société, et tous les 4 ans, avait lieu l’élection, comme chez nous, d’un Parlement. Les souris appréciaient ce droit d’élire pour diriger leur pays, un gouvernement... constitué de gros chats noirs !
                        Maintenant, si vous pensez que c’est étrange que des souris élisent un gouvernement de chats noirs, observez l’histoire de la France durant les 90 dernières années, et vous verrez qu’elles n’étaient pas en fait plus stupides que nous. Globalement, les chats noirs étaient de bons gestionnaires qui conduisaient le gouvernement avec dignité. Ils promulguaient de bonnes lois, c’est-à-dire, des lois qui étaient surtout bonnes pour les chats... mais qui n’étaient pas forcément bonnes pour les souris ! L’une de ces lois, par exemple, disait que l’entrée des souricières devait être suffisamment grande pour qu’un chat puisse enfiler sa patte à l’intérieur. Une autre loi disait que les souris ne pouvaient se déplacer qu’à certaine vitesse, afin que les chats trouvent à manger, sans trop d’effort physique... Toutes les lois étaient donc excellentes pour le bénéfice des chats, mais, elles étaient très dures pour les souris.
                        Lorsque les souris finirent par trouver ces lois trop injustes et insupportables, elles décidèrent ensemble qu’il fallait faire quelque chose. Alors, elles se rendirent en masse aux urnes, et votèrent contre les chats noirs. Elles se tournèrent alors vers les gros chats blancs. Les chats blancs firent une campagne électorale géniale. Ils dirent : «  Le peuple des souris mérite un avenir meilleur ». Ils ajoutèrent : « Le problème avec le Pays des Souris, ce sont les entrées rondes des souricières ! Si vous nous élisez, nous créerons des entrées carrées, et tout ira mieux ! »

                        Et ils firent cela. Mais les entrées carrées furent deux fois plus grandes que les rondes ; du coup, les chats purent y passer deux pattes à la fois ! Et la vie devint plus dure que jamais pour les souris.
                        Quand le peuple des souris fut convaincu qu’il avait été terriblement trompé, il retourna aux urnes et tout le monde vota contre les chats blancs, pour revenir vers les chats noirs. Mais de déception en déception, les souris retournèrent plus tard vers les chats blancs, et ensuite, à nouveau, vers les chats noirs. Elles essayèrent même avec des chats moitié noirs et moitié blancs ; Elles appelèrent cela «  coalition ». Encore trahi, le peuple des souris tenta même sa chance avec des chats tachetés ! C’était des chats qui essayaient de parler le langage des souris... mais qui mangeaient néanmoins comme des chats.
                        Voyez-vous, les souris n’arrivaient pas à comprendre que le problème n’était pas la couleur des chats, mais qu’ils étaient tout simplement des chats. Il était donc logique qu’ils défendent des intérêts de chats plutôt que ceux des souris ! Un jour, arriva de très loin une petite souris qui avait une idée géniale, logique. Elle dit à toutes les congénères qu’elle rencontrait :

                        - « Regardez compagnons, pourquoi continuons-nous à élire un gouvernement constitué de chats ? Pourquoi n’élisons-nous pas plutôt un gouvernement constitué de souris ? »

                        - « OHHHHH ! dirent les autres, C’EST UNE COMMUNISTE ! »
                        Alors, la petite souris qui ne pensait pas comme tout le monde fut emprisonnée.

                        NOTA : Vous pouvez enfermer une souris ou un homme... mais vous ne pouvez pas enfermer une idée.

                        Thomas C. DOUGLAS (1904-1986)




                        • foufouille foufouille 26 mars 2012 17:43

                          en tout cas sur M6, dans capital, il a montre son ignorance
                           


                          • paillekann 26 mars 2012 19:16

                            Franchement les critiques sur Bayrou sont risibles tant les Hollande-Sarko-Lepen-Mélenchon ne tiennent pas la route un instant.
                            Ils se traitent de « nuls », se répondent « celui qui dit c’est celui qui l’est », miment la décence en faisant croire qu’ils arrêtent la campagne trois jours, font des propositions improvisées qui allongent la facture, chiffrent mal leur programme sur des taux de croissance fantaisistes, lancent des débats sur le Hallal, le référendum sur les chômeurs, les immigrés...

                            A côté de ça les affaires dépassent avec des financements de campagne douteux, un bal médiatique digne de Poutine tant ils sont partisans.

                            Sarkozy n’a même pas proposé de programme écrit...

                            Enfin, même ceux qui ne peuvent supporter Bayrou, il faut qu’ils comprennent que c’est Hollande qu’ils auront en votant Sarko... Il ne peut gagner le second tour mathématiquement.

                            Demandez autour de vous, ils votent tous Bayrou, sans compter les indécis qui se rendront finalement à l’évidence : le seul homme d’état, c’est Bayrou.


                            • Nanar M Nanar M 27 mars 2012 07:59

                              Oui oui oui, la méthode Coué, très bien, oui oui oui.


                            • musashi 27 mars 2012 13:45

                              @paillekann
                              Bien résumé


                            • olivier olivier 26 mars 2012 22:27

                              BAYROU DE LOIN LE PLUS CREDIBLE AU MILIEU DE TOUS CES PANTINS DEMAGOS !!!! VICEMENT QU’ILS SOIENT AU POUVOIR (RIEN QUE POUR L’OFFICIALISATION DU NON CUMUL DES MANDATS)



                              • Nanar M Nanar M 27 mars 2012 08:00

                                Oui oui oui, la méthode Coué, très bien, oui oui oui.


                              • Anonymous Republic Punisher Anonymous Republic Punisher 27 mars 2012 03:52

                                Bayrou est « sympa » mais complètement largué au niveau économique, rien sur l’arnaque de la dette, rien sur les bas salaires, des tranhces en plus sur les revenus mais qui vont pas bien haut, et des taxes sur le capital ??? Niet bref c’est un candidat démocrates libéral ! Il faut répartir les RICHESSES qui existent pour l’heure en France et ne pas espérer en d’hypothétiques production futures en France,réfléchissez un peu , réveilleez vous vous les petits bourgeois car sinon quand quelques années vous aurez l’air malin avec tout votre fric dans un pays de pauvres avec 20 millions de chômeurs, des pauvres plein les rues, plus de fêtes car les gens auront plus de frics et des vacances tous seul !!!


                                • musashi 27 mars 2012 10:55

                                  Allez le programme de Bayrou pour information :
                                  http://bayrou-programme-2012.fr/

                                  Les nouvelles tranches sur les revenus rapportent plus que celles de Hollande( notamment sa fameuse 75% écran de fumée). C’est ça le style de Bayrou, moins tape à l’œil, moins démagogique mais plus efficace.


                                • Dzan 27 mars 2012 10:05

                                  Bayrou, vieux cheval de retour, UDF bon teint, le parti godillot qui a tant servi le RPR et voté ses lois.
                                  Bayrou, membre du cabinet de Balladur avec Sarko, Bazire, Pasqua, Léotard.
                                  Pas vu de mallettes de fraîche, de flouze, de grisbi, d’oseille, de biffetons, de thunes, ?


                                  • mojique mojique 27 mars 2012 10:22

                                    L’un de mes fils, qui penche à gauche,

                                    Mon autre fils, qui penche à droite

                                    Selon le vent comme Bayrou


                                    • musashi 27 mars 2012 10:56

                                      Faut élever un peu le débat et apprendre à compter au moins jusqu’à 3 smiley


                                    • foufouille foufouille 27 mars 2012 11:50

                                      « Selon le vent comme Bayrou »
                                      meu non
                                      suivant le nombre de verre d’hydromel


                                    • Georges Yang 27 mars 2012 11:02

                                      Bayrou n’est pas le meilleur, mais le moins mauvais !
                                      PS j’ai beaucoup aimé le détail, « j’étais aux environs du 9° rang, ça change tout dans la compréhension de votre petit texte
                                      J’ai assisté au meeting de 2007, Bayrou est intellectuel qui semble sincère, mais il n’arrivera pas à convaincre les »cons" de Georges Frèche, pas assez démagogue


                                      • Taverne Taverne 27 mars 2012 11:23

                                        « j’étais aux environs du 9° rang », c’est évidemment pour indiquer à quel endroit exact le « rédacteur citoyen » s’est placé pour rendre compte de l’ambiance du meeting. Au centre, pouvant ainsi regarder les mouvements de foule des deux côtés...J’entendais aussi des commentaires des deux côtés.


                                      • TicTac TicTac 27 mars 2012 11:27

                                        Article d’une mièvrerie affligeante.
                                        On croirait une groupie de Justin Bieber.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès