Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le NPA parade avec une musulmane à mi-temps

Le NPA parade avec une musulmane à mi-temps

Il a quelque chose d’assez hilarant avec les pratiquants d’une religion c’est de remarquer les paradoxes évidents de leurs choix quand ils ne font pour la plupart que piocher dans le pèle-mêle d’obligations et d’interdictions qui leur tiennent lieu de préceptes. Aussi l’annonce très médiatisée de la présence d’une femme avec foulard islamique sur la liste NPA n’a fait que conforter le grand n’importe quoi du fait religieux politisé et la définition à géométrie variable d’un bon pratiquant, qui de fait, ne suit que ce qui l’arrange.

La question se pose pourtant : que vient foutre une « bonne musulmane » sur une liste NPA ? Rappelons que le NPA est supposé être laïc, ie. combattre les signes prosélytes religieux dans le domaine où l’état est souverain. Il est assez amusant de le voir ainsi s’afficher avec une revendication d’appartenance et de pratique religieuse aussi ostentatoires. Car une musulmane n’a pas véritablement besoin du foulard pour être musulmane, sa foi personnelle suffit. Mais elle en a besoin pour montrer qu’elle est en accord avec les préceptes de son port. Montrer. Le mot est lâché.

Montrer qu’on est une bonne musulmane, comme pour d’autres pratiquants, montrer qu’on va à la messe, qu’on jeûne ou qu’on fait l’aumône. Bref le signe visible pour tous qu’ils sont de bon pratiquants et suivent fidèlement la pensée des livres (quels qu’ils soient). Ou plutôt… une certains partie de la pensée de ces livres.

Un islam de façade ?

En effet on en vient à s’interroger maintenant sur la cohérence de la pratique islamique ostentatoire (via le foulard) de la dame avec les idées qui sont développées par le NPA où elle adhère et se trouve tête de liste. N’y a-t-il pas comme un léger problème ?

L’islam condamne l’homosexualité, l’avortement, l’adultère ; la peine de mort (par exemple pour adultère ou apostasie) et les châtiments corporels sont admis, voire obligatoires. En fait, question mœurs, l’Islam n’a rien à envier avec les préceptes rétrogrades d’autres religions. Les catholiques par exemple que l’on peut caricaturer avec Boutin. Il semble évident que, quand on montre à la face du monde son adhésion à des préceptes de l’islam (port du voile) c’est que l’on est en accord avec le reste.

Or on voit mal Besancenot prendre une Boutin sur sa liste. Suicidaire. Le clivage social n’est pas le pire : le clivage lié aux évolutions des mœurs (mariage homosexuel, adoption gay, euthanasie…) est complètement irrattrapable. Mais comment se fait-il que cela ne pose pas de problème avec une « bonne musulmane » ?

Deux solutions de récupération du fait religieux

Soit le NPA est parfaitement au courant des convictions affichées de la dame et contradictoires avec leur programme mais préfère s’afficher avec un symbole islamique pour prendre des parts de marchés et avoir une image « d’ouverture culturelle », amusant quand on sait que pour les mêmes idées, les Boutin et co ne sont pas vraiment reconnues comme éléments d’ouvertures et de tolérance. Il s’agit donc d’un leurre électoral, une main tendu vers le « marché du musulman ».

Soit la dame est parfaitement en accord avec le programme du NPA, même ce qui est en contradiction avec les préceptes islamiques, et, pharisianisme le plus absolu, s’enveloppe de la dignité d’une bonne fidèle tout en reniant la plupart des fondamentaux de sa religion.

On en revient à la contradiction du croyant de l’introduction. Le paraître, si important à leurs yeux. Finalement, on rejoint la politique de bas niveau dans le terme : paraître.

Tout cela permet une récupération marketing pour un parti qui devrait flirter avec les 4% aux régionales, si tout va bien et après une année d’existence peu enthousiasmante.

Nota : le terme mi-temps est emprunté à un article très drôle de Florentin Gastard qui parlait ici même de catholiques à mi-temps pour ceux qui ne suivaient pas complètement et scrupuleusement les préceptes du pape .

Notes :

[Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l’avortement, c’est l’interdiction

Plus révélateur encore : A l’époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), une femme ("Al Ghâmidiya") était tombée enceinte après avoir commis l’adultère... Comme elle était venue se dénoncer devant le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), celui-ci prit la décision d’appliquer la peine prévue, mais pas avant que la femme en question n’eut accouché et complété la période d’allaitement...

Apostasie : C’est le fait d’abandonner la religion musulmane. La peine capitale contre ce délit est prévue non pas dans le Coran, mais dans la Sunnah de Mahomet qui aurait dit : "Celui qui change sa religion, tuez-le". Ce délit est imprescriptible et ne peut faire l’objet de grâce de la part des autorités.


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Minga Minga 6 février 2010 02:51

    C’est opportuniste en diable : des gens qui n’ont pas fait assez de surf à cause de Trotsky vendent ainsi leur « âme » aux vieux diables cléricaux, en s’essuyant les pieds sur la laïcité et le marxisme au passage ! Ni dieu ni maitre !!!


    • jaja jaja 6 février 2010 09:15

      En surface ce commentaire c’est beau comme du Zemmour ! Mais au fond c’est la même ligne et le même vide abyssal que celle de l’éditorialiste vedette.

      Au passage le NPA n’est pas un parti trotskyste et la laïcité il la défend en exigeant l’arrêt des subventions aux lycées privés (souvent religieux) que la bonne « gauche » vote à tour de bras dans les Conseils régionaux...

      Ce que beaucoup de « révolutionnaires » ignorent ou font semblant d’ignorer préférant se jeter comme toute la bourgeoisie dans cette campagne raciste ignoble et islamophobe que nous condamnons sans détours...


    • jaja jaja 6 février 2010 09:20

      Quand à l’opportunisme dont vous nous taxez sachez que personne au NPA n’est assez stupide pour penser que cette affaire puisse lui rapporter des voix aux Régionales...


    • spartacus1 spartacus1 6 février 2010 11:17

      Minga, vous avez une très faible connaissance du mouvement ouvrier. « Ni dieu ni maitre » n’est absolument pas de Marx, mais d’Auguste Blanqui, qui s’est opposé totalement à Marx, notamment sur le rôle dirigeant de la classe ouvrière.

      Il est aussi piquant de constater que cet aphorisme est repris par le anarchistes alors que Blanqui ne croyait pas aux mouvements de masse et qu’il préconisait la dictature, temporaire il est vrai, d’une minorité éclairée.

      Donc, « Ni dieu ni maitre » ne doit strictement rien au marxisme, pas plus qu’à l’anarchisme d’ailleurs.

      Quant au problème soulevé par l’article, je suis stupéfait que quelqu’un qui s’affiche ouvertement en tant que croyante puisse faire partie d’une liste électorale d’un mouvement qui se prétend marxiste-léniniste ! ce n’est plus un grand écart, c’est au minimum le viaduc de Millau. Cette personne devrait déjà résoudre ses contradictions personnelles avant de songer à montrer le chemin de la libération aux masses populaires.


    • jaja jaja 6 février 2010 12:00

      Marx et Blanqui étaient effectivement opposés aux plans théoriques comme pratiques.. Ce qui n’a pas empêché Marx de reconnaître que la défaite de la Commune était largement due à l’absence de Blanqui, emprisonné, à la tête des insurgés..

      Quand au NPA, contrairement à ce que vous affirmez, il ne se prétend pas marxiste-léniniste. Ses militants sont issus du trotskisme, du syndicalisme, de l’anarchisme pour certains et de diverses écoles de pensée révolutionnaires... Ce qui les unit c’est leur volonté d’en finir avec le capitalisme et de définir ensemble ce que doit être le socialisme du XXIème siècle...

      D’autre part un candidat du NPA n’est pas sur une liste pour montrer le « chemin de la libération aux masses populaires » mais pour présenter à ces mêmes masses les positions politiques prises par les militants de l’organisation lors de débats suivis de leur vote.

      Que des contradictions personnelles existent chez certains militants est évident. Il faut faire avec. Il n’y a pas de Tchéka au NPA... Ilham a été reconnue par ses pairs, suite à un débat vigoureux, comme une de leurs candidates. Point barre ! Elle défend avec fougue les quartiers populaires et c’est tant mieux. Beaucoup au NPA sont très fiers de la compter dans leurs rangs. C’est mon cas...


    • oncle archibald 6 février 2010 12:39

      Après « ni Dieu, ni maître, mais des frittes, bordel ! » de Thomas Dutronc, nous avons droit à « ni Dieu, ni maître, mais du couscous, bordel » du NPA ... Pourquoi pas, c’est bon aussi le couscous ...


    • spartacus1 spartacus1 6 février 2010 15:58

      @Jaja qui écrit :
      "Quand au NPA, contrairement à ce que vous affirmez, il ne se prétend pas marxiste-léniniste. Ses militants sont issus du trotskisme, du syndicalisme, de l’anarchisme pour certains et de diverses écoles de pensée révolutionnaires...« 

      Quel salmigondis idéologique !
      Des communistes (trotskistes) allié à des anarchistes c’est bien la première fois que je vois ça ! D’habitude, ils se tirent plutôt dans les pattes et leur présupposés théoriques sont aux antipodes les uns des autres,autant vouloir marier une carpe et un lapin.
      Maintenant, je ne m’étonne plus que le NPA recrute des croyants, vous devriez voir si C. Boutin ne voudrait pas faire un bout de chemin avec vous. Les talibans au NPA c’est pour quand ?

      Oh les gamins, je vous vois dans une vingtaine d’année (s’il n’y a pas de véritable révolution avant), une fois votre rougeole pubère* passée, rejoindre bien gentiment les postes et sinécures que papa (ou maman, ne soyons pas sexistes) vous aura bien gentiment conservés au chaud en attendant que la crise se passe. À l’instar d’une grande partie des »révolutionnaires" de mai 68 qui maintenant font partie de pas mal de conseils d’administration et occupent de bons postes dans passablement de boites.

      * Certains ont une puberté et une adolescence qui dure longtemps.


    • jaja jaja 6 février 2010 16:30

      Spartacus est un pseudo qui vous va mal... Crachouillis serait beaucoup plus adapté à votre prose insultante et bêtasse...


    • Takuan Takuan 6 février 2010 18:21

      tiens,on curé rouge...vous bouffez vraiment à tous les rateliers les vendeurs d’opium du peuple...NI DIEU NI MAITRE aussi !!!


    • jaja jaja 6 février 2010 18:53

      Le seul Takuan que je connaisse était un célèbre curé bouddhiste. Pas un faux anar mal embouché choisissant son pseudo chez un vrai vendeur d’opium du peuple....


    • spartacus1 spartacus1 6 février 2010 19:01

      ...... Crachouillis serait beaucoup plus adapté à votre prose insultante et bêtasse...

      Jaja, où prends-tu que je t’ai insulté ? Il faut avoir le cuir un peu plus épais lorsque l’on se veut révolutionnaire !


    • Minga Minga 7 février 2010 00:52

      Pardon de ne pas répondre personnellement à chacun. Juste un mot pour « Jaja », qui semble avoir trop abusé de son pseudo : qui a dit que la religion était l’opium du peuple, déjà ? Karl comment ? Je ne sais pas si le NPA se noie dans le prosélytisme clérical ou dans le jaja, mais ce que je sais, c’est que si l’on est marxiste, on ne vote ni pour les curés, ni pour les nonnes, ni pour que nos candidat-e-s fassent une propagande cléricale. Les marxistes combattent le cléricalisme d’abord philosophiquement (matérialisme historique), et ensuite politiquement (Tout pouvoir politique est le pouvoir organisé d’une classe pour l’oppression d’une autre) car les religions sont des dogmes essentiels à l’exploitation féodale puis capitaliste tout comme au patriarcat.

      Tiens, au fait, c’est Karl Marx qui disait ça, ce qui confirme l’évidence : il ne voulait lui non plus ni dieu ni maître !

      Quant au bien mal nommé « spartacus1 » qui se permet du haut de son ignorance de décréter des fatwas sur ma connaissance du mouvement ouvrier, je lui précise que, moi
       « Je ne joue pas les faux maos,
      Ni les anars façon XVIième,
      Convaincus d’apprendre aux prolos
      A chanter gloire au XVIIième »

      Moi, je dis juste qu’il faut choisir si l’on présente aux élections des candidatures marxistes ou des candidatures islamo-catho-judéo-opportunistes en s’essuyant les pieds sur la laïcité et le marxisme au passage ...

      Il y avait pourtant UN moyen marxiste de ne pas tomber à pied joints dans le piège Sarko-raciste : multiplier les candidatures issues de classes exploitées, de quartiers abandonnés, d’immigré-e-s, de « sans » : sans papiers, « SDF », etc ...
      Les religions ne sont d’aucune utilité pour ça, au contraire : depuis des siècles, ce sont les pires boulets traditionnalistes et réactionnaires qu’aient eu à affronter les immigré-e-s, les femmes, et toutes les classes exploité-e-s. Il a fallu des siècles et des siècles au mouvement ouvrier pour se libérer (un tant soit peu) du poids des oppressions religieuses. Faire aujourd’hui la promotion d’une religion à travers une candidature faussement « marxiste » est pire qu’une injure à des siècles de mouvements d’émancipations : c’est indécent !!!

      Au lieu de défendre une position progressiste, le NPA à bouffé son « Capital », c’est « Manifeste » ! Et croyez-bien que je ne m’en réjouis pas : c’est désolant !


    • jaja jaja 7 février 2010 08:16

      "je ne sais pas si le NPA se noie dans le prosélytisme clérical ou dans le jaja, mais ce que je sais, c’est que si l’on est marxiste, on ne vote ni pour les curés, ni pour les nonnes, ni pour que nos candidat-e-s fassent une propagande cléricale."

      Pour moi en politique, comme dans la vie en général, on ne peut ni ne doit dire n’importe quoi. Vos quelques lignes ci-dessus ne sont que pures calomnies et attaques personnelles !

      Difficile de répondre à l’insulte autrement que par l’insulte. Je n’essaierai donc même pas de polémiquer avec quelqu’un qui tord les faits à sa convenance, mêlant sa voix à toute la droite de ce fil du Colonel Kurtz à Cosmic Dancer en passant par Le Péripate etc.

      Il y a eu débat au NPA sur la question de la candidature d’Ilham. Si je retrouve le texte des opposants à sa candidature je le publierai en commentaire. Ca vous permettra de voir la différence d’argumentation et de ton avec votre prose...

      C’est aussi ça la démocratie directe. Un débat non faussé par des élucubrations injurieuses et surtout infondées...


    • jaja jaja 7 février 2010 08:29
      Voici leur communiqué (Je n’ai pas retrouvé leur texte intégral). C’est une position qui n’est pas mienne mais que je peux discuter sereinement, tout comme eux.
      Communiqué d’une minorité de membres du NPA Vaucluse à propos de la candidate portant le voile

      mercredi 3 février 2010

      Avec une minorité de camarades, nous n’avons pas voté pour la présence sur la liste du NPA d’une candidate affichant une appartenance religieuse. Nous avons néanmoins respecté la décision majoritaire prise dans notre département.

      Mais nous estimons que l’apparition publique de notre parti doit se centrer sur son message politique et humaniste, et les convictions religieuses demeurer dans la sphère privée. Même si des camarades ont une interprétation progressiste de leur Foi, que nous saluons, il n’empêche que les systèmes religieux demeurent de terribles instruments d’oppression sur les femmes, la jeunesse, les homosexuel/les, les dominés en général.

      En porter les signes au nom de notre parti, c’est créer une ambiguïté qui nous semble inopportune. Ce débat traverse toute notre Histoire, nous le poursuivrons sereinement au sein du NPA.


    • COLONEL KURTZ 6 février 2010 11:06

      LES gauchistes couchent avec les islamiques...l’alliance des rouges et des verts...manque plus que les bruns.
      Cela ne saurait tarder ...avec soral en tête de gondole !

      rouge-brun-vert-les-bruns-sont-dans-la-danse


      • Shaytan666 Shaytan666 6 février 2010 19:59

        Il a une belle casquette le monsieur, ça va très bien avec le couvre-chef de sa voisine de gauche.
        Et les runes sur le revers c’est d’un chic !


      • jaja jaja 6 février 2010 12:08

        Le gauchisme maladie infantile du communisme et non du socialisme fut lui même écrit par l’un de ces intellos à qui vous accordez si peu de crédit...
        Vous feriez mieux de nous dire ce qu’attend, selon vous, le prolétariat et de qui... ce serait certes moins facile mais plus productif...


        • jaja jaja 6 février 2010 16:17

          @ Franck 2012,

          Bof, même avec une moitié de cerveau on voit bien qu’il n’y a rien dans votre commentaire. Sinon la critique de nos "positions immigrationistes« comme le dit Le Pen lui-même. Vous fleurez bon la »nouvelle" extrême droite.
          Soralien ?


          • JL JL 6 février 2010 12:36

            J’ai noté dans les propos BCBG ne cette jeune femme, Ilham : « une gauche qui défend l’internationalisme ».

            Cela n’évoque-t-il pas la globalisation libérale ? L’UE est l’idiot utile du village global, et notre petit facteur y est la nouvelle mère Thérésa.

            C’est touchant ! Si si ! smiley


          • JL JL 6 février 2010 12:40

            rectificatif, je veux dire : dans le village global, l’UE est l’idiot utile, le seul qui croit encore à la divine main invisible, et notre petit facteur est la nouvelle mère Thérésa des pauvres islamistes.


          • JL JL 6 février 2010 14:15

            « Dans un livre qui paraît ces jours-ci, « La gauche », les noirs et les arabes (La Fabrique), Laurent Lévy dit se souvenir encore du « sourire victorieux » de Pierre-François Grond, alors dirigeant de la LCR, à l’annonce de l’exclusion de ses deux filles du lycée H. Wallon d’Aubervilliers, pour cause de voile. C’était en 2003.
            Aujourd’hui, le même Pierre François Grond, porte parole du NPA, « respecte » la décision prise dans le Vaucluse. » (Politis : Michel Soudais)


          • JL JL 6 février 2010 17:23

            chantecler, vu le peu de connaissance de mes opinions que vous manifestez dans votre post ci-dessus, vous n’êtes pas autorisé à me tutoyer. Sauf si vous voulez être insultant, dans ce cas, c’est vous qui voyez.


          • Le péripate Le péripate 6 février 2010 12:51

            Ce qui est franchement savoureux, croustillant même comme une barre de riz soufflé halal enrobée de chocolat à la moraline kasher, c’est que cette cascade électorale, citoyenne et (surtout) médiatique est présentée par le NPA, le parti d’en rire de l’adorable marmotte communiste qui emballe justement ces barres de délicieux communisme pré-stalinien dans le papier d’alu post-soixantehuitard. (le reste ici).

            On n’a pas fini de se marrer.


            • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 6 février 2010 13:13

              Sachons de quoi on parle !

              Le mot « voile », comme son équivalent arabe « hijab », n’est pas un terme spécifique ; c’est un terme générique qui, dans le cadre de ce commentaire, désigne un élément d’un ensemble d’habits ou d’accesoires destinés à cacher une partie du corps féminin tel que foulard, cornette, châle, mante, burkini, tchador, nikab, tchadri, burka,… ; à l’instar du terme « voie » qui est le terme générique désignant les impasses chemins, rues, routes, autoroutes,…. Une erreur sémantique, régulièrement commise par certains commentateurs, médias et politiques de tous bords (y compris le plus haut), est de confondre un élément du dit ensemble avec le terme générique le désignant. Ainsi, le Président de la République a déclaré le 22 juin 2009, dans son discours au Congrès de Versailles, que « La burka ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République », alors qu’il avait déclaré, quinze jours auparavant, le 6 juin 2009, en évoquant le discours prononcé au Caire par Barack Obama et consacré au monde musulman : « En France, toute jeune fille qui veut porter le voile peut le faire. C’est sa liberté ». Quant à Martine Aubry, dans sa course pour attirer le maximum d’électeurs vers son courant politique, lors des prochaines élections régionales, ce qui est louable et légitime puisque c’est son rôle, elle s’est emmêlée les pieds en déclarant, le mercredi 10 février 2009 à Canal+, en réaction à la décision du Parti NPA de présenter sur sa liste, aux dites élections dans le Vaucluse, une étudiante voilée :« Je n’aurais pas accepté ça sur les listes socialistes(…)Je crois que le signe de la République, c’est de montrer son visage, c’est d’être ouvert aux autres » ; alors que ladite étudiante portait simplement un fichu couvrant intégralement les cheveux, et non le visage ! Pour égayer le sujet, je termine par cette magnifique citation de Jean Daniel : « Entre la tombe itinérante de ces inconnues et le voile qui soulignait la beauté d’une Benazir Bhutto, il y a l’abîme qui sépare le secret des ténèbres et la générosité de la lumière ».

              HORCHANI Salah


              • COLONEL KURTZ 6 février 2010 13:24

                Le voile est un symbole religieux (islam) et politique. C’est un signe ostentatoire. Faut il rappeler ce qu’est l’islam ??? Il suffit de regarder les pays sous tutelle islamique pour comprendre. Que le NPA trempe la dedans n’est pas étonnant. Cocos, islamos, fachos...même combat contre la démocratie !


                • scanjet.33 6 février 2010 16:15

                  tout est dit ,
                   l’islam est insoluble dans notre république. aujourd’hui plus que jamais !


                  • jaja jaja 6 février 2010 14:21

                    Vraie tête de liste Midi-Pyrénées

                    http://www.npa2009.org/npa-tv/all/16454


                    • jaja jaja 6 février 2010 15:01

                      Tête de liste Indre et Loire

                      http://www.youtube.com/watch?v=tqqqoJ4b0m4


                      • jaja jaja 6 février 2010 15:07

                        Tête de liste Franche-Comté. Reinette admirez son foulard....

                        http://www.dailymotion.com/video/x9hwci_europeennes-npa-laurence-lyonnais-a_news


                        • heliogabale boug14 6 février 2010 16:35

                          Mon problème avec le Npa est le suivant : voici un parti politique qui veut se vendre comme étant révolutionnaire (abattre le capitalisme, le changement radical vers une société de collectivisation) alors qu’en fin de compte il n’est qu’un parti réformiste de gauche avec un programme pas vraiment plus à gauche que celui de l’union des gauches en 1974...
                          Après, une fille voilée dans leur liste, je m’en contrefiche éperdument...tout n’est qu’apparence et j’ai toujours eu la bonne impression que le zèle religieux cachait une envie de décadence profonde et inversement...tout ça n’est pas le problème le plus grave...


                          • jaja jaja 6 février 2010 17:01

                            "Mon problème avec le Npa est le suivant : voici un parti politique qui veut se vendre comme étant révolutionnaire (abattre le capitalisme, le changement radical vers une société de collectivisation) alors qu’en fin de compte il n’est qu’un parti réformiste de gauche avec un programme pas vraiment plus à gauche que celui de l’union des gauches en 1974..."

                            Les programmes ne sont pas comparables. Mais votre questionnement qui ne peut avoir une réponse définitive que dans une période révolutionnaire est intéressant...


                          • Le péripate Le péripate 6 février 2010 16:39

                            En 1929, un groupe de communistes français dont Pierre Frank et Raymond Molinier rend visite à Trotsky, exilé alors à Prinkipo, en Turquie. Le groupe trotskyste français se structure autour de la revue La Vérité et, en avril 1930, naît la Ligue Communiste de France. Le trotskysme français, jusqu’en 1934, comptera moins d’une centaine de militants.
                            De Juillet 1932 à Avril 1933, Pierre Frank est secrétaire de Trotsky.

                            En Août 1934, sur conseil de Trotsky lui-même, la Ligue adopte une stratégie de double jeu. Celle-ci consiste à faire adhérer les trotskystes au Parti Socialiste (SFIO). Au fil du temps, cette stratégie, baptisée plus tard « entrisme » va viser des organisations politiques, syndicales ou culturelles dont les membres sont susceptibles de se laisser manoeuvrer, et qui de préférence disposent de fonds.

                            ......................

                            Pierre Boussel est libéré à la faveur de l’invasion allemande. Henri Molinier, le frère aîné de Raymond, prend les rênes du PCI. Il applique la vieille stratégie à la nouvelle situation. L’entrisme ne se fera plus dans une SFIO ou un PSOP devenus inexistants, mais dans les mouvements collaborationnistes de gauche. Molinier donne l’exemple et adhère au Rassemblement National Populaire de Marcel Déat.

                            .....................

                            Molinier est persuadé que le pacte germano-soviétique ouvre une nouvelle voie au socialisme révolutionnaire. Il ne « voit de solution que dans les organisations fascistes et staliniennes qui naîtront du triomphe du pacte germano-soviétique ».Ils n’étaient pas staliniens ; il leur restait donc à devenir fascistes.
                            Le PCI développe l’idée du défaitisme révolutionnaire. « Derrière un soldat nazi se cache un travailleur allemand !

                            .....................

                            A la libération, du fait de son comportement durant la guerre, Lambert est exclu de la CGT comme « hitléro-trotskyste ».

                            ......................

                             En 1953, la majorité du PCI dirigée par Marcel Bleibtreu, Michel Lequenne et Pierre Lambert refuse les thèses du secrétaire de la IVe internationale, Michel Pablo. Le PCI scissionne. Pierre Lambert deviendra le principal dirigeant du groupe majoritaire qui changera plusieurs fois de noms : OCI, AJS, MPPT, Parti des Travailleurs. Les « pablistes » s’organiseront de leur côté. Ils créeront ce qui s’est appelé la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui est à l’origine du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste)

                            Un très bon texte sur le trotskisme français.


                            • ddacoudre ddacoudre 6 février 2010 22:43

                              bonjour peripate

                              bien un bon rappel mais tu n’as pas dit ce que tu en pensait mis a part qu’il s’agissait encore d’entrisme, et je peux même te dire que beaucoup était de bon militant, sauf il ne fallait pas laisser une chaise libre, car il la prenaient et en oubliaient par fois pourquoi ils étaient assis sur celle-ci, mis a par ceci a quoi il fallait être attentif.

                              pour la référence à la triste période du nazisme, ils ont fait comme beaucoup ils se sont trompés, mais nous nous avons un avantage sur eux nous avons élevé le théoricien de l’aryanisme, mais lui aussi c’était trompé. ce fut des erreurs dont nous payons encore les conséquences avec la guerre iraélo palestinienne, tu crois qu’il savait cela tous les deux. défendre ses convictions c’est ce que font tous les partis en pratiquant l’entrisme, je t’en parle en connaissance de cause, il suffit qu’il n’arrivent pas au manette, mais ce ne fut pas toujours le cas, il en existe encore deux exemples, dont un chez qui sa grogne et qui a perdu quelques troupes.

                              cordialement.


                            • ddacoudre ddacoudre 6 février 2010 22:44

                              re je suis entrain de préparer un article sur ce sujet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

perlim


Voir ses articles







Palmarès