Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Patriot Act du guerrier François Hollande

Le Patriot Act du guerrier François Hollande

« Le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité. » (François Hollande, le 16 novembre 2015 à Versailles).

_yartiFH2015111601

C’est plié, après le virage social-libéral de janvier 2014, voici le virage sécuritaire. Le Président de la République François Hollande s’est adressé à l’ensemble des parlementaires (députés et sénateurs) du Parlement réuni en Congrès à Versailles ce lundi 16 novembre 2015 un peu après 16 heures pour s’exprimer solennellement après les attentats de Paris du 13 novembre 2015.

Sur la forme, François Hollande a été à la hauteur de sa fonction présidentielle, réussissant même à adopter un ton propre qui était jusque là assez rare (comme à Strasbourg notamment). C’est la seconde fois qu’est appliqué l’article 18 alinéa 2 de la Constitution, adopté depuis la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, à savoir la possibilité (historique) donnée au chef de l’État de s’exprimer au pouvoir législatif. La première fois, c’était Nicolas Sarkozy le 22 juin 2009 pour présenter son grand emprunt dont le but était de refaire de la France une nation d’investissement et d’innovation à la suite de la grande crise financière du 15 septembre 2008.

_yartiFH2015111602

Tout au long de son discours de trente-cinq minutes, François Hollande n’a fait que reprendre les thèmes des plus ultras de l’opposition et a poursuivi son imitation de son prédécesseur direct, tant sur la forme que sur le fond : « Le terrorisme ne détruira pas la République car c’est la République qui le détruira. ».

S’il avait pu, il aurait porté un uniforme de général. Il a déjà pris la voix martiale : « Notre République n’est pas à la portée de méprisables tueurs. » pour dire : « Il nous faudra temps et patience, l’ennemi n’est pas hors d’atteinte. ».

_yartiFH2015111605

Mais le maître mot, c’était : « Nous sommes en guerre ! », phrase qui pourrait justifier toutes les dérives. Le 16 novembre 2015 vers midi sur France 2, l’ancien Garde des Sceaux Robert Badinter avait exprimé son vif agacement avec cette formulation : la guerre, il l’a connu, et cela n’a rien à voir avec la situation actuelle. En situation de guerre, tout l’effort national, l’effort économique, toutes énergies sont focalisées sur un seul but, gagner la guerre, alors que ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Après une minute de silence pour les victimes des attentats et avant d’entonner la Marseillaise, François Hollande a énuméré les mesures qu’il a décidé de prendre pour renforcer la sécurité des citoyens. Je les cite et ensuite, je les commenterai très brièvement.

Il a annoncé qu’il demanderait la convocation le plus rapidement possible du Conseil de sécurité de l’ONU pour adopter une résolution contre Daech. Cette résolution aurait dû déjà être prise depuis plusieurs mois. L’ensemble des membres permanents semble être sur la même longueur d’onde, au point que Barack Obama et Vladimir Poutine se sont même entretenus en privé le 15 novembre 2015 sur la Syrie dans le cadre du G20 à Antalya, en Turquie.

_yartiFH2015111607

Sur le court terme, François Hollande a annoncé qu’il soumettrait au Parlement dès ce mercredi 18 novembre 2015 un projet de loi pour prolonger l’état d’urgence de trois mois (sans loi, la durée ne peut excéder douze jours), projet de loi qu’il souhaite faire adopter avant la fin de la semaine. Cela permettra de poursuivre les assignations à résidence et les perquisitions administratives …sans aucun contrôle judiciaire (le rêve des services de police).

Sur le long terme, François Hollande voudrait faire évoluer la Constitution pour l’adapter à la lutte contre « le terrorisme de guerre ». Il a pour cela montré une grande habileté politique en reprenant l’une des conclusions des propositions constitutionnelles d’Édouard Balladur de 2007.

Pour l’instant, deux articles de la Constitution évoquent une situation exceptionnelle, l’article 16 quand le fonctionnement régulier des institutions est en cause (ce n’est pas le cas ici) et l’article 36 qui décrit l’état de siège et permet le transfert de pouvoir du civil au militaire (ce qui n’est pas non plus le cas).

Le Président de la République veut donc réviser la Constitution pour compléter l’article 36 en permettant les mêmes exceptions qu’un état d’urgence sans avoir besoin de décréter cet état d’urgence, cela pour la période au-delà des trois mois. Cela permettrait, selon lui, de définir un nouvel outil de lutte contre le terrorisme tout en préservant l’état de droit. Il a demandé aux parlementaires que cette révision soit adoptée le plus rapidement possible, mais en raison du caractère constitutionnel de la réforme, il aura besoin de l’appui de l’opposition.



Ensuite, il a énoncé un certain nombre d’autres mesures.

Il a par exemple annoncé que si une personne ayant une double nationalité était convaincue d’activité terroriste, serait décidée la déchéance de sa nationalité française, même si la personne était née en France. La déchéance de la nationalité est impossible dans le cas d’une seule nationalité car les conventions internationales interdisent à un État de rendre apatride un de ses ressortissants. En revanche, dans le cas de double nationalité, le Conseil Constitutionnel a validé la mesure qui a été très rarement prise : huit depuis 2007, et cinq en octobre dernier. De même, il interdirait à un binational convaincu d’activité terroriste de revenir en France.

Concernant la proposition de Laurent Wauquiez d’interner les personnes fichées comme impliquées dans une activité terroriste et de leur mettre un bracelet électronique, François Hollande a été aussi très habile puisqu’il n’a pas fermé la porte à cette mesure très sécuritaire en disant qu’il saisirait le Conseil d’État pour avoir son avis et que cet avis serait rendu public.

Il a aussi affirmé que les associations et groupements qui font appel à la haine et incitent au terrorisme seraient dissoutes (il serait temps !).

Également dans le cadre de permettre à l’Exécutif d’avoir de nouveaux outils de lutte contre le terrorisme, il a demandé à Manuel Valls de déposer un projet de loi pour renforcer les moyens de lutter contre le trafic d’armes et aussi, qui redéfinirait ("traiterait") le concept de légitime défense pour les forces de l’ordre en mission anti-terroriste.

Enfin, François Hollande a annoncé des mesures budgétaires qui pourraient être mises en application dès 2016 puisque la loi de finances 2016 n’est pas encore finalisée. Cela concerne le recrutement de 5 000 policiers et gendarmes supplémentaires en deux ans, ce qui fera un total de 10 000 supplémentaires pour son quinquennat ; 2 500 postes supplémentaires au Ministère de la Justice (notamment dans les prisons) ; 1 000 postes supplémentaires pour les douanes ; enfin, il n’y aura aucune réduction d’effectifs dans l’armée jusqu’en 2019, et le personnel sera réaffecté prioritairement aux missions opérationnelles, à la cyberdéfense et au renseignement. Il a également souhaité exploiter beaucoup mieux le potentiel des réservistes.

Concrètement, François Hollande assume pleinement ce « surcroît de dépenses », donc assume que le déficit budgétaire ne sera pas réduit comme prévu mais qui, à l’intérieur de la France ou à Bruxelles, oserait le lui reprocher alors que le pays a été touché au plus profond de son peuple ?

_yartiFH2015111608

J’ai entendu ce discours comme j’ai entendu le discours de Grenoble de son prédécesseur le 30 juillet 2010. C’est-à-dire avec le même frisson de stupéfaction.

Je me garderais de critiquer toutes ces mesures qui sont à peu près le programme du Front national. Elles seront probablement critiquées à la marge (peut-être par son aile gauche ?) mais obtiendront sans doute un large consensus tant de la classe politique que de "l’opinion publique" parce que 129 victimes rappellent que la République doit agir, quitte à mettre en péril nos libertés individuelles. La loi sur le renseignement avait déjà esquissé le mouvement.

À mon sens, ce n’est pas pertinent de croire vouloir couper l’herbe sous les pieds des plus ultras de la classe politique en adoptant leur point de vue. Certains juges commencent à s’inquiéter sur la manière dont la justice pourra réfréner la frénésie du pouvoir exécutif dans la poursuite peut-être fictive de futurs terroristes potentiels. Clairement, le fichage par un service de renseignement ne peut valoir jugement et internement. La justice est là pour cela, pas l’administration policière.

Petit à petit, on s’achemine donc vers la voie américaine d’après les attentats du 11 septembre 2001, la lutte contre un axe du mal et la mise sous tutelle des libertés individuelles pour faciliter les opérations policières.

Oui, tout doit être mis en œuvre pour poursuivre et condamner les complices des attentats du 13 novembre 2015 et tout aussi doit être mis en œuvre pour éviter de nouveaux massacres. Mais faisons bien attention à ne pas mettre en danger notre propre conception d’une société libre, égale et fraternelle. Car la mise au pas policière, acceptée comme une lettre à la poste pour raison de lutte contre le terrorisme le plus abominable, serait la victoire de ces terroristes aux actes de barbarie.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 novembre 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Discours de François Hollande le 16 novembre 2015 à Versailles (bientôt).
Les attentats du 13 novembre 2015.
François Hollande et le manque d’ambition.
François Hollande et Angela Merkel.
Loi sur le renseignement.
Daech.
WTC 2001.

_yartiFH2015111610
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 novembre 2015 08:45

    Mais le maître mot, c’était : « Nous sommes en guerre ! »


    Il aurait pu/dû dire « Nous sommes en guerre civile » puisque l’état d’urgence répond à ce type de situation...


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 17 novembre 2015 09:08

      Addendum :


      L’ennemi est aussi en France : il est français et hérétique islamique ! ! !



    • V_Parlier V_Parlier 17 novembre 2015 15:59

      @Jean-Pierre Llabrés
      Si le FN ou un autre parti souverainiste avait proposé le quart du dixième de ces mesures, on aurait entendu toute la classe politique s’écrier : « Nous voici revenus aux heures les plus sombres de l’histoire ! »
      Mais comme c’est Hollande qui les propose, après avoir tout fait pour nous faire tuer depuis 2012, ça passe sans problème. Normal : En France, le PS est naturellement démocratique, c’est dans ces gênes. Donc ces « réformes » seront bien entendu appliquées avec la sagesse naturelle du PS...


    • Fergus Fergus 17 novembre 2015 09:20

      Bonjour, Sylvain

      On ne peut pas parler de Patriot Act en France dans la mesure où la plupart des lois restrictives de liberté s’inscriraient dans le cadre d’un état d’urgence de fait et non dans le cadre législatif ordinaire qui régit la communauté française.

      Une nuance importante, bien que l’émergence d’un pouvoir autocratique dans notre pays puisse se traduire par la mise en œuvre au quotidien de telles lois en prolongeant indéfiniment - et artificiellement - cet état d’urgence.


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 17 novembre 2015 12:22

        « Le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité. »
        Autrement dit, « Français, vous allez payer » !


        • V_Parlier V_Parlier 17 novembre 2015 16:07

          @bouffon(s) du roi
          Quand on pense que « stabilité » peut avoir d’autres sens que l’économique dans le contexte actuel...
          La sécurité (de qui ?) suffira pour la stabilité !
          Ca sent la parade en catastrophe contre une guerre civile en effet. Guerre civile provoquée par les pseudo-apôtres « socio-libéraux » de la tolérance (qui ne s’applique en réalité qu’aux multirécidivistes braqueurs, violeurs, dealers, etc... mais pas pour les syriens civilisés ni les français de base).


        • Dom66 Dom66 17 novembre 2015 12:29


          Enfin, François Hollande a annoncé « des mesures » a annoncé qu’il était nul
          a annoncé que les Russes ont raison de taper et Poutine raison sur Assad
          a annoncé que lolo le fion, qui disait qu’alnosra faisait du bon boulot
          a annoncé qu’il était temps de prendre des mesures qui auraient du êtres prises depuis bien longtemps.
          Et a surtout annoncé qu’il était heureux de voir sa côte de popularité remonter dans les sondages

          Dehors cette bande d’idiots. Dehors cet Hollandouille
           
           


          • V_Parlier V_Parlier 17 novembre 2015 16:09

            @Dom66
            C’est vrai qu’ils ne nous ont pas encore fait le coup du sondage qui remonte. Peut-être trop indécent cette fois, même pour les médias.


          • raymond 21 novembre 2015 19:33

            @Dom66
            j’ai entendu votre éructation, j’ai des pouvoirs magiques qui me permettent de vous donner le pouvoir absolu, quelles seront vos premières mesures ? (lâchez vous vous avez tous pouvoirs non de Dieu) ?


          • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2015 12:48

            un guerrier alimenté au caviar .....


            • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2015 12:49

              il a dit qu’il serait impitoyable mais jusqu’à présent il a été un pitoyable .....


              • Dom66 Dom66 17 novembre 2015 13:29

                @zygzornifle
                Très bon  smiley


              • chantecler chantecler 17 novembre 2015 13:10

                J’ajoute que F. Hollande , dans ses déclarations au parlement , ne semble pas sur la même longueur d’onde que son premier ministre , à ce que j’ai cru comprendre , ce qui pose problème .


                • Fergus Fergus 17 novembre 2015 13:33

                  Bonjour, chantecler

                  Ce matin sur France-Inter, Valls a affirmé est en parfait accord avec Hollande. A suivre, non sans quelques doutes. smiley


                • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2015 13:11

                  après le chevalier Boyard on a le chevalier Boyau ....


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 17 novembre 2015 13:58

                    Marrant, hier matin, The Lancet (2ème journal médical mondial en termes d’impact factor), publiait exceptionnellement un édito sur le danger de voir les gouvernements dériver vers l’autoritarisme (The Lancet - The Flames of War)... quelques heures plus tard Hollande annonçait devant le Congrès vouloir tailler la Constitution pour un état de guerre... Marrant. Ou pas...


                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 17 novembre 2015 19:29

                      Pauvre M Hollande, il se sent obligé de créer une garde nationale, mais elle existait déjà par le passé sous le nom de D.O.T.....
                      Il se sent obligé de créer 5000 postes, mais Chirac, Sarkozy et les autres ont supprimé ces 5000 postes de gendarmes, policiers, juges, gardiens de prison......

                      En fait l’Europe nous a foutu dans la merde et l’Otan nous tue à petit feux par l’intermédiaire de petits délinquants que l’on nomme djihadiste.....

                      L’Etat d’Urgence pendant 3 mois et pourquoi pas, pendant 5 ans renouvelable 3 fois....franchement petit bras le François........  

                      Quant à l’escroc ( Nicolas Sucre Glace....président d’air cocaïne) en liberté. Il faudrait que les fameux djihadistes nous en débarrasse définitivement.

                      Mais les faits montre un LOLO FAB discret, transparent. Curieuse attitude, aurait -il mauvaise conscience ? J’en doute .......
                       


                      • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2015 19:48

                         @stux
                         « LOLO FAB discret »
                        compte son pognon pour payer l’ardoise de son fiston parti jouer au Casino aux états unis et concocte un plan pour que cette ardoise soit payée par le con tribuable bien entendu .....i


                      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 17 novembre 2015 20:08

                        @zygzornifle

                        Belle remarque, j’ai complètement zappé l’épisode du fiston.


                            • ’’....pourquoi répandre le chaos chez ses propres alliés ? ......’’
                              .
                              Mon hypothèse  : Les services de plusieurs pays ont décidé de laisser passer et gérer quelques attaques terroristes ...dont Paris. Chaque pays a ses raisons...et c’est malheureux pour les parisiens mais, il y a eu un perfect storm ; des intérêts convergents d’agences de plusieurs pays pour laisser passer l’attaque de Paris. Sacrifier quelques centaines de vies ...pour en sauver quelques millions ?  Ne croyez surtout pas qu’un directeur d’une agence a décidé de gaieté de cœur de sacrifier ces parisiens.  
                              Idem pour le 11 Septembre 2001.
                              .
                              .
                              Les opérations terroristes sous fausses bannières ne sont jamais gérées a 100 % par les services. Les agences laissent passés les lampistes lors d’attaques terroristes qui les avantagent. Elles gèrent environ 90 % de l’opération et laissent ce 10 % aux lampistes. 
                              A New York, 19 barbus-lampistes avec des cutters. Parfois, des agences concurrentes agissent comme spectateurs ....et accumulent des cartes de chantage. Parfois des agences concurrentes participent.
                              .
                              Idem pour les réseaux de commentateurs sous fausses bannières ou les médias aux ordres ;
                              il y a toujours au moins 10% d’informations vraies. Le reste ( entre 10 et 90 % ) est de l’intoxication.


                              • Parfois, DOCTORIX, il y a des lampistes-tueurs qui participent a une véritable opération terroriste d’un groupe terroriste...mais ce groupe n’est pas infiltré par les agences...mais simplement surveillé et écouté.
                                .
                                .Dans le cas de Paris, cela implique que
                                .
                                -Nos ’’amis’’ américains avaient connaissance de l’attaque le Vendredi 13
                                -Nos ’’amis’’ américains ont décidé de na pas transmettre , cette fois, leurs infos a la DGSE
                                -Nos ’’amis’’ israéliens n’ont pas eu connaissance au préalable de l’attaque
                                -Nos ’’amis’’ israéliens n’ont pas pu transmettre, cette fois, l’info a la DGSE
                                .
                                Conséquences :

                                - laisser passer l’attaque terroriste de Paris visait a défaire le mariage incestueux entre d’une    part  la France et d’autre part Israël et l’Arabie Saoudite.
                                .
                                -la DGSE a donc prévenu Hollande, après l’attaque, de l’avertissement implicite des américains
                                  ’’Obama et Poutine ont décidé de refroidir la zone et de mettre fin a l’opération ISIS ...avec la      collaboration forcée de la France ’’
                                .
                                -Obama pourra garder un profil bas face au puissant réseau néocons-sionistes qui gangrène    l’ administration US
                                .
                                -nos ’’amis’’ des services israéliens ont compris, des le Samedi 14 Novembre, que leurs vis a vis
                                  américains n’ont pas avertis leurs collègues de la DGSE de l’attentat ...ET QU’IL Y A UNE     DIVERGENCE D’INTÉRÊTS entre Israël et les USA.

                                -nos ’’amis’’ des services israéliens ont en conséquence prévenu le chef de la JUNTE israélienne
                                 qu’il est maintenant seul, avec les saoudiens, a diriger la coalition terroriste, la coalition qui lutte
                                contre la politique d’apaisement décidée par Poutine et Obama.

                                Mais, Doctorix, ce n’est que mon opinion....et c’est vraiment l’analyse maximale que je puis me permettre compte tenu de mes capacités intellectuelles ....très modestes.  smiley


                                • zygzornifle zygzornifle 18 novembre 2015 16:12
                                  Le Patriot Act du guerrier François Hollande.....


                                  Le papier de chiotte acte le cris du gros colon de François Hollande.....


                                  • raymond 21 novembre 2015 19:30

                                    Notons tout de même que à contrario des us, la torture n’est pas rétablie, cela me semble important non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès