Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le président Morales annonce à son tour que la Bolivie accorde (...)

Le président Morales annonce à son tour que la Bolivie accorde l’asile à Edward Snowden et lance « Nous n’avons pas peur ! »

Photo : Evo Morales a été très largement fêté par la population à son retour en Bolivie, suite au scandale de l'interdiction de survol de son avion qui lui a été notifié par plusieurs pays européens, dont la France. On le voit ici le 4 juillet au soir à Cochabamba, entouré du président vénézuélien Maduro (à gauche) et du président équatorien Correa (à droite), qui étaient venus lui apporter tout leur soutien à cette occasion.

6 juillet 2013 - 18h00 - Le président bolivien, Evo Morales, vient tout juste d'annoncer qu'il offrira l'asile politique à l'ex-consultant américain de la NSA, Edward Snowden, si celui-ci le lui demande.

Revenant le scandale de son avion cloué au sol, il a profité d'une grande réunion publique à Oruro (sud-ouest de la Bolivie) pour lancer comme un défi :
 

  • « En signe de protestation, je voudrais dire aux Européens et aux Américains du nord : maintenant, nous allons accorder l'asile si cet Américain persécuté par ses compatriotes nous le demande. Nous n'avons pas peur. »

     

M. Morales a précisé qu'il était disposé à accorder l'asile pour des raisons humanitaires aux personnes persécutées politiquement pour avoir dénoncé l'espionnage pratiqué par les États-Unis.
 

COMMENTAIRES : UN BRAS D'HONNEUR « AUX EUROPÉENS ET AUX AMÉRICAINS DU NORD »

Après le Nicaragua et le Venezuela, c'est la Bolivie qui vient s'ajouter à la liste des États qui accordent l'asile politique à Edward Snowden. Il me semble assez probable que le président Correa de l'Équateur devrait annoncer à son tour la même décision dans les prochaines heures.

Deux évolutions essentielles sont à noter :

  • d'une part, ces événements historiques se déroulent dans une atmosphère d'effervescence patriotique et anti-impérialiste qui est en train de balayer toute une partie du continent latino-américain.
  • d'une part, tous ces chefs d'État sud-américains ne prennent plus de gant pour appeler un chat un chat : ils mettent exactement dans le même sac « les Européens et les Américains du nord ».

On me permettra de souligner à quel point cette évolution des esprits - à l'échelle d'une moitié de continent - confirme de façon éclatante toutes les analyses que j'ai présentées au public depuis la création de l'UPR.

Ce que nous disent en substance les chefs d'État sud-américains les uns après les autres, c'est en effet

  • que la prétendue « construction européenne » n'est bel et bien qu'une gigantesque opération d'asservissement des pays d'Europe conçue et imposée par Washington à des fins de domination mondiale et dans un objectif guerrier de « choc des civilisations »,
  • et que cette stratégie fonctionne puisqu'il n'y a désormais plus aucune différence entre « les Européens et les Américains du nord ».
     

CONCLUSION : LE CHOIX EST CLAIR

J'en appelle ici à tous les citoyens français épris de paix et de justice, et tout spécialement à mes concitoyens de gauche. Ne vous laissez plus manipuler par ces responsables politiques troubles - au premier rang desquels les dirigeants du Front de Gauche ou de EELV -, qui vous font croire que l'on pourrait parfaitement être pour l'Europe et pour l'euro, tout en se proclamant les amis des peuples et des régimes progressistes d'Amérique Latine. Qu'il suffirait en somme de se proclamer « pour une Autre Europe » pour que le problème soit réglé.

Tout ceci est une abjecte tromperie. Les 56 ans écoulés depuis le traité de Rome ont amplement prouvé qu'il n'y a aucune « Autre Europe » possible, et cela pour toutes les raisons précises et irréfutables que j'expose depuis plus de 6 ans à mes auditoires, sans jamais avoir été démenti une seule fois par des événements contraires.

Chaque Français et chaque Français est donc confronté désormais à un choix d'une clarté limpide :

  • soit garder le silence, avoir peur et baisser les yeux, en laissant lâchement la France, sous couvert de « construction européenne », devenir une colonie américaine pour devenir le supplétif des Américains dans des guerres néo-coloniales de plus en plus meurtrières à la surface du globe ;
  • soit se réveiller d'un mauvais songe, relever les yeux et se redresser dignement, rejeter la tentation de la peur et de la lâcheté en étant désormais résolu à faire sortir la France de cette prétendue « construction européenne » qui est en train de nous détruire, non seulement matériellement mais aussi spirituellement.

Ce choix est LE choix décisif de notre époque. Et vous savez que l'UPR est le seul mouvement politique à vous proposer clairement, sans aucune variation ni ambiguïté depuis sa création, d'opter courageusement et fièrement pour la sortie de l'UE, de l'euro et de l'OTAN.

Ce qui est nouveau ce soir du 6 juillet 2013, c'est que ce n'est plus seulement moi qui vous le dis. D'une certaine façon, ce sont les présidents du Nicaragua, du Venezuela et de la Bolivie qui viennent de le crier à la face du monde.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (124 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • Micka FRENCH Micka FRENCH 7 juillet 2013 10:20

    Des nouvelles de l’Ecossaise en colère...

    Comme beaucoup le savent depuis que je sévis sur Internet (1995), je ne possède pas de carte et mon sentiment est celui d’une Républicaine, citoyenne, à qui on ne la fait pas.

    Mes presque 40 années d’enseignement m’ont permis de me faire une opinion sur cette population française illettrée, analphabète, mal-lisante OU mal comprenante à 30%.

    Votre analyse me semble HONNETE. C’est ce que je retiens.
    Certes, mon sentiment va vers la gauche et je considère qu’UMP et PS NE FONT QU’UN.
    DES TRAITRES AU TRAVAIL DE NOS PARENTS....

    Vu le bourrage de crâne ambiant, QUI OSERA VOTER POUR LA SORTIE de la mafia EUROPE et de sa monnaie de SINGE, l’Euro ?

    Micka FRENCH dans European Mafia La grande Marche des 27 (28) esclaves......


    • Corinne Colas Corinne Colas 7 juillet 2013 11:34

      Chère Mika,


      « la population française illettrée, analphabète, mal-lisante ou mal comprenante » a pourtant voté majoritairement contre le traité européen en 2005... et cela malgré une campagne officielle de type « bourrage de crâne » justement.

      Est-ce la faute des Français si on leur a répondu par un bras d’honneur ?

      Rappel historique :

      La France fut le 10ème pays à se prononcer sur le texte, et le deuxième par référendum après l’Espagne. Mais ce fut aussi le premier à dire « non ».


    • Akerios 7 juillet 2013 13:54

      OUI ! Corinne Colas Tu as raison et je penses comme toi.  ..


    • Micka FRENCH Micka FRENCH 7 juillet 2013 18:02

      De l’Ecossaise...

      Tout à fait exact....

      MAIS LEURS PARENTS ONT VOTE OUI A MAASTRICHT.............

      Micka FRENCH sue le Web


    • Corinne Colas Corinne Colas 7 juillet 2013 19:13
      Micka,

      Cela fait des décennies que l’on nous parle de la crise. On se couche avec la crise et quand on se lève, on ne s’est pas si on est train d’y entrer un peu plus ou si on est train de s’en sortir... cela dépend de l’humeur de nos journalistes et experts divers. A ce climat délétère, s’ajoute malheureusement le quotidien triste de beaucoup de gens.
       
      Comme tout le monde, les Français ont dit oui en 1992 parce qu’ils ont voulu croire à la fausse bonne idée qu’on leur vendait... cela prouve au moins qu’ils ne sont pas xénophobes et sont ouverts aux propositions. Ensuite, ils ont le temps de l’apprécier à sa juste valeur... Et le résultat du passage à la monnaie unique ( mais pas de dette unique ! ) fut le coup de grâce.

      Pourquoi jeter l’opprobre sur un peuple qui fut le premier à reconnaître son erreur (signe d’intelligence) et qui l’a dit clairement en mai 2005 malgré les insultes ? 

      N’oublions pas la menace : « à cause de vous, l’Europe va s’effondrer ! »

      Nous étions de mauvais européens et c’était à qui nous enfoncerait le plus... 

      C’est facile de critiquer les Français aujourd’hui au vu des événements, il n’empêche qu’à l’époque, il a fallu un sacré courage pour résister à la manipulation ambiante.

      Désolée pour la perfide Albion mais la France crée toujours la surprise. En 2005, les gens ont montré qu’ils n’étaient pas des veaux en s’emparant de la miette de démocratie qu’est le référendum. Les autres ont observé et n’ont pas eu peur de la suivre... 


      Ce n’est pas demain la veille qu’on nous redemandera notre avis !



    • Corinne Colas Corinne Colas 7 juillet 2013 19:16

      et désolée, je sors de l’eau alors « ne s’est pas » = « on ne sait pas » quand on écrit trop vite !


    • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 19:30
        John F. Kennedy, à l’université de Columbia, le 12 Nov. 1963, soit 10 jours avant d’être assassiné :

        « Aujourd’hui, aucune guerre n’a été déclarée, et aussi féroce le combat puisse-t-il être, elle pourrait bien ne jamais se déclarer à la façon habituelle. Notre mode de vie est attaqué. Ceux qui se veulent nos ennemis progressent partout dans le monde. La survie de nos amis est menacée. Et pourtant, aucune guerre n’a été déclarée, aucune frontière n’a été franchie par des troupes en marche, aucun missile n’a été tiré. »
        « Car nous sommes confrontés dans le monde à une conspiration monolithique et implacable qui repose essentiellement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d’influence (de l’infiltration plutôt que de l’invasion, de la subversion plutôt que des élections, de l’intimidation plutôt que du choix libre, des guérillas de nuit plutôt que des armées en plein jour). »
        « C’est un système qui a mobilisé de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machinerie très efficace et au maillage très serré qui combine opérations militaires, diplomatiques, de renseignement, économiques, scientifiques et politiques.
      Ses plans sont dissimulés, non publiés. Ses erreurs sont cachées, non affichées. Ses dissidents sont réduits au silence, pas complimentés. Aucune dépense n’est mise en question, aucune rumeur n’est imprimée, aucun secret révélé. »

        Pourquoi ces extraits de ce discours de Kennedy (qui - je le précise au passage pour les naïfs - ne parle absolument pas ici de l’URSS qu’il aurait sinon nommée sans aucun complexe) ? Simplement pour répondre à monsieur Asselineau - et à tant d’autres - sur le rôle des puissances de l’ombre qui, avant même la seconde guerre mondiale, étaient déjà en passe de prendre le contrôle des États démocratiques occidentaux, USA et Royaume-Uni en tête. Des « puissances » d’essence bien peu américaine en vérité ! Et ce n’est pas le PDG de Goldman-Sachs, Lloyd Blankfein qui n’est de son propre aveu « qu’un banquier faisant le travail de Dieu » qui me contredira. La prise de contrôle est aujourd’hui en grande partie achevée. Et non, elle n’est pas purement d’essence américaine ! Sinon, ça voudrait dire qu’il y a beaucoup d’américains aux commandes économiques, politiques et médiatiques de nos vieilles Nations européennes ! Et bien non...

        « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une Nation et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois »
        Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

    • Michèle 7 juillet 2013 20:48

      @ Anaxandre
      Il est un fait que l’on ne peut restreindre aux US le pouvoir qui s’est mis en place au niveau mondial. Je vous rejoins sur le fait que ces forces « obscures » ont commencé à oeuvrer dès le début du XXe sièces, l’histire des grandes familles qui ont bati leur empire financier pour s’étendre aujourd’hui sur tout le globe nous donne une idée de leur puissance actuelle. Mais on pourrait remonter encore plus loin avec certaines royautés, toujours en place aujourd’hui... Cela dit, il faut bien reconnaître que l’attaque des pays européens vient bien des US, et donc Monsieur Asselineau à raison, il faut mettre un nom sur l’ennemi, tout simplement.
      Merci pour ce rappel du discours de Kennedy, très courageux et qui lui a très certainement coûté la vie aussi.


    • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 20:53

        Bonsoir Michèle, encore un peu d’Histoire ? Voici un extrait d’un article du Figaro (journal bien peu « complotiste » !) du 7 mai 2008 :


        « Le programme nucléaire israélien est lancé en 1949 par le premier ministre, David Ben Gourion. À l’époque, les États-Unis refusent d’y contribuer. Déjà, la perspective de voir un jour la Chine et la France rejoindre le club très fermé des puissances nucléaires ne plaît guère à Washington. Les dirigeants américains veulent à tout prix éviter la nucléarisation du Proche-Orient. Sous John F. Kennedy, l’Administration américaine n’aura de cesse d’essayer de convaincre Israël de renoncer à son programme atomique. En échange, le Pentagone offrait son parapluie nucléaire et des garanties sur la dissuasion. En vain. »

        Pour en revenir au sujet (mais c’est au fond toujours le même sujet), le président Morales avait déjà été le 14 janvier 2009 ce courageux président qui - suite aux raids aériens israéliens sur la bande de Gaza - avait rompu les relations diplomatiques de son pays avec Israël, quelques jours après que le président vénézuélien, Hugo Chavez, eut de son côté expulsé l’ambassadeur d’Israël en poste à Caracas. Alors qu’au même moment, TOUS les candidats à l’élection suprême aux USA se livrent à un étonnant - mais o combien sérieux ! - concours d’allégeance « éternelle » autant « qu’inconditionnelle » devant l’AIPAC à l’État hébreux. Et bien peu devant les héritiers des vieilles familles aristocratiques européennes !

    • vieux grincheux 7 juillet 2013 22:04

      Exact pour l’ infame TCE.


      Quant à Asselineau, faire un article sur l’ Amérique Latine sans parler du Bolivarisme, chapeau l’ artiste !!! c ’est du portenawak !!
      C ’est de la pensée protectionniste de petit bourgeois arriviste dont on peut faire avec bonheur l’ économie....

      Que les ceusses qui n’ ont pas lu « les veines ouvertes de l’ Amérique Latine » de E Galeano, le fassent d’ urgence pour commencer à piger toutes les saloperies colonialistes commises par les Européens, on peut d’ ailleurs sans crainte affirmer qu’ une grande partie de la richesse des bourgeois, négriers, exploiteurs en tout genre, tronpas de la mort, et armateurs de galions vient de l’ esclavage des indiens notamment à Potosi au Perou, des deportés africains dans les fazendas et assimilées...les portugais ont même nommé une ville du Minas Gerais, OURO PRETO, qui signifie OR NOIR....mais ce n ’est pas de pétrole dont il s’ agit, d’ ailleurs les cellules où les esclaves étaient emprisonnés peuvent être visitées....
      Les nations indiennes considerent que tout ce qui leur a été volé est un prêt que l’ Occident devra rembourser.....c ’est dire si on n ’est pas sorti de l’ auberge....

      Il n’ y a qu’ une façon de sortir de ce merdier et ce n ’est pas celle d’ Asselineau et de son Parti d’ en rire, c ’est LA SOCIALE !!!

      Les discours libertarens n’ y peuvent mais, l’ evidence est là !! Ecologiquement parlant, ce n’ est plus nous qui fonçons dans le mur, mais le mur qui nous fonce dessus....
      Donc, faut absolument ralentir cette course à la con-sommateur et favoriser la croissance et les avancées technologiques des populations qui en ont besoin....

      Ici, on est gavé de chez Spanghero !!! Basta !!!

      Vive la Sociale, l’ Anarchie autogestionnaire et la Libre Pensée !!!

      Ni exploiteurs ! ni exploités !!! Tous associés !!!

      KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!

      VG Passeur cognitif à but non lucratif

    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 8 juillet 2013 07:39

      Vieux grincheux,
      Vous devriez lire le billet précédent qui est paru sur Agoravox, il en parle.


    • AlainV AlainV 8 juillet 2013 08:03

      Bien d’accord avec toi,  vieux grincheux (---.---.---.110) 7 juillet 22:04
      A ce que je sache, Morales vient rencontrer (en privé) le Front de Gauche quand il est en visite en France. Il est ami de Mélenchon et pas d’Asselineau.
      Tiens, pourquoi donc ?


    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 8 juillet 2013 10:57

      Anaxandre,

      Il y a peut-être une chose que vous et votre copain Soral n’avaient pas bien compris.
      A l’ UPR, on fait de la politique, pas de la chasse aux sorcières religieuses...

      On se fiche de savoir quelle est la religion de ceux qui nous ruinent.
      On cherche à rassembler, à retrouver les conditions politiques, afin de remettre en place les régulations qu’ils ont fait sauter pour jouer aux renards dans le poulailler.

      Récupérer les droits régaliens transférés aux Instances européennes, pour pouvoir remettre en place le contrôle des capitaux, et en finir avec les délocalisations, les achats à la découpe des entreprises et du patrimoine, dévaluer la monnaie, nationaliser les banques aidées par l’argent public, sauver les services publics, faire un referendum sur la dette et redonner à la Banque de France le rôle qu’elle avait avant les dérégulations etc.

      Qu’est-ce que les religions viennent faire là dedans ?
      Et quand bien même ils auraient tous la même religion, ça change quoi aux mesures qu’il faut prendre ? Vous proposez quoi pour remettre en état l’économie ?


    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 8 juillet 2013 11:23

      alainV,

      Le Venezuela est un pays indépendant et souverain, mais peut-être, Mélenchon ignore en quoi cela consiste ?

      Etre l’ami du Venezuela devrait l’amener à prendre exemple sur le patriotisme de ces pays d’Amérique du sud, qui luttent depuis des décennies contre l’impérialisme US, le FMI et la banque Mondiale, et à demander la sortie de l’ UE et de l’euro.

      Mais au FDG on ne veut pas s’occuper de la France et des Français, ni revenir à cette France « rance et moisie. »..
       Il a dit à Chavez que le Venezuela était un pays rance et moisi ?

      Mais peut-être que Mélenchon ignore que l’ UE et l’euro sont d’origine américaine et pas européenne, comme la légende de la propagande l’a fait croire aux européens ?

      Peut-être qu’il na pas encore compris que nous ne sommes qu’une colonie de l’ Empire US ? Il n’est pas à une erreur près..

      Il a voté Maastritch en disant que c’était « un compromis de Gauche ». Cherchez l’erreur..., c’est depuis Maastritch que les délocalisations ont commencé. C’est une idée de Gauche que de liquider les entreprises françaises et les emplois qui vont avec ?

      Il a donc encore certaines lacunes qu’il pourrait combler en regardant les conférences de François Asselineau, en particulier « La Tragédie de l’euro ».

      Il comprendrait que l’euro est une monnaie d’empire, destinée à soumettre et ruiner les peuples.

      Soutenir l’anti-impérialisme en Amérique du sud n’est donc qu’une caution et une posture, rien de plus.
      En France, il traite de « maréchalistes » ceux qui veulent vivre dans un pays indépendant et souverain. (Sur Europe1, le 26 juin 2011)

      Un peu de cohérence ne nuit pas à la pensée politique.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 juillet 2013 13:03

      Bonjour Micka FRENCH,

      « la population française illettrée, analphabète, mal-lisante ou mal comprenante »

      Je doit vous donner raison même si les français ont majoritairement voté contre la constitution Européenne en 2005.

      Parmi ses gens, qui ont voté contre la constitution Européenne en 2005, il en à un sacre nombre des citoyens qui ont voté soit pour l’UMP soit pour le PS, c’est à dire pour nos bourreaux et traitres qui agissent contre l’intérêt général !

      Le manque d’éducation fait que les gens ne savent pas toujours déjouer la désinformation voire les « non dits » des informations à la télé. Pour connaître le « non dits » il faut élargir ses sources, car la télé à elle seule ne suffit pas pour être correctement informé.


    • Anaxandre Anaxandre 8 juillet 2013 13:34

       Bonjour Pilou,

       Vous n’aviez pas encore remarqué que j’ai toujours défendu et soutenu monsieur Asselineau ici ? Et que j’ai toujours prôné la sortie de l’UE ?
       
       Et quand j’affirme plus bas que vous n’allez parfois pas assez loin dans vos analyses, croyez bien que j’en connais les raison politiques, mais ayez la décence de me laisser développer certains thèmes que vous vous interdisez ; je ne vous le reproche même pas : je vous complète.

       Quant à mon « pote » Soral (si ça vous fait plaisir...), vous devriez garder au moins une certaine réserve polie au sujet de ce garçon qui a, et je ne crois pas me tromper en l’affirmant, largement contribué à faire connaitre monsieur Asselineau sur la toile.


    • Croa Croa 8 juillet 2013 14:08

      Entre MAASTRICHT et le projet de ’’constitution’’ il n’y a pas tant d’eau que ça qui soit passée sous les ponts. Ce sont donc grosso-modo les mêmes qui ont voté et le traité n’avait été approuvé que d’extrême justesse et parce que ce comédien de Mittérrand s’était déclaré malade au bon moment. ! (Les français sont sentimentaux et très couillons mais pas si cons que tu le penses.)
      Par contre les Irlandais...
      Par contre les grecs...


    • lionel 8 juillet 2013 19:45

      Bonjour à tous,


      Vieux grincheux, si l’UPR venait à reprendre la destinée de note nation en main, rassurez vous, vous ne subiriez aucun préjudice. Vous redeviendrez un Français. Un Anar’ certes, mais Français et l’UPR n’a rien contre les gens comme vous. Croyez vous que vous pourriez négocier vos idéaux politiques dans le cadre de l’UE ? La France est notre (à vous, à moi, à Abdel, à Boubakar, à Lucien, René, Charles, Pedro, Jesus... à Esteban et à toutes les femmes qui aiment la Liberté...) espace de compromis social.

      ceci dit avec légèreté. 


      Merci pour cet article. 



    • joepibs 27 janvier 2014 18:30

      Tu es une grande blague... 40 années d« enseignement » pour dire des stupidités pareilles ... Mdr


    • etrange etrange 7 juillet 2013 10:43

      L’Europe est traitée depuis la création US de l’Union Européenne comme une soubrette de Sofitel New-Yorkais à qui l’oncle Sam ordonne qu’elle lui taille des pipes,....mais, elle, c’est sans la forcer, sans la brusquer, aucunement, c’est gratuit et, en plus, c’est elle qui lui dit merci !


      • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 20:17

          Ne vous en faites pas, nos Maîtres sont justes : la majorité du Peuple américain et des États qui composent les USA sont tout autant devenus des « soubrettes » que nos vieilles Nations européennes ! Plus de 50 millions d’américains pauvres peuvent en témoigner...

          J’attends d’ailleurs impatiemment une conférence d’Asselineau si friand d’histoire sur la création de la FED, cette soit-disant « banque centrale américaine » imposée sous la présidence de ce pauvre Woodrow Wilson (marionette, entre autres, de Bernard Baruch) qui se pepentira plus tard - trop tard ! - en déclarant :

          « Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants. »

          Au passage, petite info wikipédia (donc bien peu « conspirationniste !) :  »En 1942, la Federal Reserve Bank de New York fut le lieu des réunions secrètes entre les états-majors britannique, soviétique et américain, afin de mener la guerre contre l’Allemagne nazie et l’Italie"... !)

      • etrange etrange 7 juillet 2013 22:39

        Merci, Anaxandre, et je suis bien d’accord avec vous. Néanmoins, je tenais à rajouter que je souffre de voir notre continent dans une telle « position », d’autant plus que, dans leur immense majorité, les peuples étaient contre la prostitution....euh.... la constitution européenne, mais on a fait, dictatorialement, fi de son avis. UE = dictature ?


      • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 23:21

          Relisez l’extrait du discours de Kennedy que je rapporte plus haut.

          Ensuite, si vous voulez savoir qui vous domine, pensez à ceux que vous n’avez pas le droit de critiquer (citation approximative de Voltaire).

      • SEPH 7 juillet 2013 10:46

        La France a interdi le survol aérien de son territoire à l’avion présidentiel d’Evo Morales, au prétexte qu’il aurait pu abriter Snowden. Quelle lâcheté, Snowden n’est pas un criminel que je sache. Il a au contraire révélé un crime contre nos libertés.

        Les USA nous espionnent mais il ne faut surtout pas les contredire ou les vexer.

        Hollande s’appréte-t-il à nous faire gober en plus le fameux traité de libre échange qui nous asservirait encore plus à l’ogre Big Brother US et finirait par détruire les quelques pans d’industrie et de services publics qui nous restent.

        Nous refusons d’être une colonie des Etats-Unis.

        Cette affaire est un acte de guerre des USA contre le monde, notamment l’ambassade française aux USA est écoutée. La seule réponse digne eu été de que le gouvernement français expulse les diplomates états-uniens et ferme l’ambassade des USA en France et rappel son ambassadeur.

        Mais , nous avons un tout petit toutou des USA en comme président, une « serpillière » qui excécute les ordres de son maître.

        Ces gens au pouvoir actuellement sont de dangereux incapables en train de céder à tous les lobbies militaro-atlantistes . Ils arment les terroristes qui veulent mettre à feu et à sang la Syrie, qui violent les syriennes ( 27000 viols depuis 2 ans selon certains médias ) , qui pillent la Syries

        Hollande a rejoint ainsi son alter égo Guy Mollet, l’homme du Canal de suez et de la guerre en Algérie notamment des massacres de villages entiers et de la torture, l’homme du colonialisme et de la lâcheté.

        Ce gouvernement est aussi pire que Sarkozy, sinon pire puisqu’il prolonge les mesures anti-sociales de Sarko.

        Que Hollande dégage

        PS-UMP-FN même combat

        PS : lire l’excellent article sur les 25 vérités sur l’affaire Evo Morales/Edward Snowden, par

        Salim LAMRANI : http://www.legrandsoir.info/25-veri...


        • Akerios 7 juillet 2013 13:55

          Bravo !!!!!!!!!!


        • JP94 7 juillet 2013 15:55

          Très bien : il y a aussi des articles intéressants d’universitaires sud américains , dont je remarque qu’elles sont toutes à gauche .


          Je trouve cocasses les attaques de FA contre le FdG . En l’occurence les positions politiques et sociales du FdG sont bien plus soeurs de celles de la république de Bolivie que celles de FA .

          Les analyses de FA sont au début de façon opportuniste à gauche puis obliquent à droite au bout du compte pour entraîner de façon totalement illusoire dans son sillage ceux , majoritaires dans notre pays , qui sont outrés par l’attitude atlantiste du gouvernement français à qui on reproche de ne justement pas mener une politique de ... gauche .

          Nous sommes donc dans un contexte politique où , dans l’opinion publique , dominent des visées à gauche mais , déçu par la droitisation de la classe politique , l’électorat de gauche se démobilise : de là à ce qu’il rejoigne FA , il ne faut pas rêver ! 

          Car au-delà de ces prises de position justes en l’occurrence se pose in fine la question de quelles politiques mener et là c’est un combat de classe , pas une prise position morale ou éthique .

          Les intérêts ne peuvent converger .

          Or les politiques mener en Amérique latine dans les pays comme la Bolivie ,l’Equateur , ou le Venezuela sont à la fois des politiques sociales totalement progressistes et des politiques d’indépendance à l’égard des USA et des instances internationales de domination .
          Ces pays ne conçoivent pas , du reste de politique autarcique , mais au contraire forment des pôles de contre pouvoir comme l’ALBA .
          Politiques d’indépendance mais aussi d’alliances régionales .

          On peut donc objecter à FA que sa position ne rejoint pas les constructions progressistes en Amérique latine et que de ce point de vue , le FdG qui envisage un projet progressiste à l’échelle européenne , quant à lui , en est proche . Le FdG n’a jamais cautionné cette Europe libérale .

          Ce qui est rejeté n’est pas l’Europe en tant que construction politique , mais son contenu libéral . 
          Mais comme il n’y a pas de débat politique , l’Europe est synonyme uniquement d’austérité sans aucun espoir d’alternative .

          La vraie question est celle d’une politique alternative , pas celle de pour ou contre l’Europe .

          L’Europe , pour beaucoup de militants du FdG , n’a jamais été une utopie . Peut-on la transformer ? 

          Mais il est illusoire de la changer en adhérant à un projet à droite .



        • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 7 juillet 2013 17:25

          JP 94,

          Vous devez confondre, le programme de l’ UPR n’est pas un programme de droite, c’est un copié /coller du programme du Conseil National de la Résistance, qui était largement inspiré par le PCF.

          Extraits :
          * Redonner à la Banque de France son rôle de financement de l’ Etat et des Collectivités territoriales.
          * Referendum sur la dette
          * Rétablissement du contrôle des capitaux, des marchandises et des services.
          * Evincer les banques Goldman Sachs et JP Morgan du marché du gaz.
          * Evincer les fonds d’investissement de toutes les sociétés liées au service public.
          * Interdire les activités de lobbying et cadrer les activités des think thank, ainsi que rendre public leurs sources de financement.
          * Re nationaliser EDF, GDF, France Télécom, les eaux, les sociétés d’autoroutes, évincer Vinci des autoroutes.
          * Interdire la privatisation des services publics stratégiques en matière de santé et d’éducation.
          * Annulation définitive du processus de privatisation de la Poste.
          * Nationaliser tous les établissements bancaires secourus par les fonds publics.
          * Re nationaliser TF1 et TDF.
          * Inscription dans la Constitution des services publics non privatisables par nature.
           etc, etc.

          Ce n’est pas un programme communiste ou collectiviste. Le programme du CNR ne l’était pas et il ne semble pas que le programme du FDG le soit davantage...

          L’UPR est un mouvement de libération nationale, qui veut rassembler provisoirement tous ceux qui veulent vivre libres dans un pays indépendant et souverain.
          Et cesser de vivre dans une colonie de l’ Empire américain.

          C’est la raison pour laquelle son programme est aussi consensuel que l’était celui du CNR.

           C’est ce que comprennent très bien les 50% d’adhérents à l’ UPR qui viennent de tous les partis de la Gauche y compris du FDG et qui ne croient plus que l’on puisse changer l’Union européenne.

          Sortons- en avant de connaître le sort des Grecs. Et pour paraphraser Mélenchon :
          « Reprenons le pouvoir... en France. »

          La démocratie a besoin du « démos », du peuple, pour fonctionner.

           S’il y a bien un peuple français, il n’y a pas de peuple européen, l’ UE n’est donc pas « la bonne dimension ».

          Si nous y réussissons, ne vous inquiétez pas, les autres pays suivront...


        • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 22:34

            Ah !, ce cher Pilou !, qui a toujours raison... à moitié ! Ce qui, j’en conviens, et au vu du niveau ambient, est déjà en soi remarquable...


            Quand vous affirmez à la suite de monsieur Asselineau que si « il y a bien un peuple français, il n’y a pas de peuple européen », n’est- il alors pas temps - et le plus tôt serait le mieux ! - de nous expliquer pourquoi ces peuples européens, et le nôtre en particulier, subissent une immigration depuis plus de 40 ans qui est en train de devenir un véritable remplacement exponentiel de population, et ce en période de paix, ce qui dans l’Histoire ne s’était encore jamais vu en aussi peu de temps et à une telle échelle ? Et sans que jamais notre Peuple n’ait été consulté sur un sujet aussi essentiel à la vie d’une Nation !

            Dépêchez-vous car tout comme « il n’y a pas de peuple européen », il n’y aura bientôt plus de peuple français historique. C’est demain. Ou avant la fin de ce siècle, toutes les projections démographiques le montrent. Et ce nouveau peuple en train d’émerger à grande vitesse, votre France éternelle et vos De Gaulle sont le cadet de ses soucis !

        • moebius 7 juillet 2013 22:55

          je reviens de Bolivie Tput le monde s’en fout apart les cinq ou six pele qui ont touche une compensation pour bruler un drapeau français devant des cameras.. Asselineau , notre Che guevarra et son parti de petit notable provinciaux à la retraite ont peut etre participé ..mais je me demande s’ils sont capables de situer ce pays sur une carte


        • abelard 7 juillet 2013 23:23

          @Anaxandre

          Quel dommage...
          Vous aviez l’air plutôt intéressant comme personne. Hélas l’immigration vous fait péter les plombs. Pouvez vous me dire ce qu’est le « peuple français historique » ? J’entends dans la réalité, pas dans les fantasmes stupides des rêvasseurs mortifères du FN ?
          Donc allez y : « Nos ancêtres les gaulois... » Arf !
          J’ai toujours été stupéfait par les imprécations des « défenseurs de l’identité nationale » qui tremblent dans leurs braies à l’idée de français venus d’ailleurs. N’avez vous donc aucune confiance en votre culture ? Ne pensez vous pas que la culture française est suffisamment forte pour intégrer toutes les influences et s’en enrichir ?
          C’est pourtant ce qu’a fait notre pays durant son millénaire d’existence...
          Penser que l’identité française est menacée par l’immigration, alors que son histoire en est imprégnée, est une réaction d’ignorant et de défaitiste à la mode Pétain.
          J’affirme que nous sommes bien plus fort que les esclaves du FN ne le pensent tout occupés qu’ils sont à ramper devant les puissances financières... Ce n’est pas non plus de leur faute, c’est dans leurs gènes politiques...


        • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 23:26

            Ah !, c’est bien ce qu’on pensait alors ; Asselineau ment et les peuples sud-américains dansent au son de la Marseillaise depuis des jours !

            Y’a d’ces rigolos... QUAND MÊME !

        • Anaxandre Anaxandre 7 juillet 2013 23:43

            « Penser que l’identité française est menacée par l’immigration, alors que son histoire en est imprégnée, est une réaction d’ignorant et de défaitiste à la mode Pétain. » abelard


            Qu’une partie seulement de mon discours vous déplaise m’importe peu, et prouve au mieux que vous ne l’entendez pas puisqu’il a sa logique globale.
            Quant à me taxer d’ignorant tout en osant comparer sans rire la composition historique de la France pendant près de deux millénaires à ce qui se passe ici depuis moins de 50 ans, démontre que soit vous êtes très malhonnête, soit très, très, très naïf.
            Faites donc un peu d’Histoire et d’études démographiques sérieuses et nous reparlerons de tout ça. Et surtout, ouvrez les yeux, ce serait déjà bien...

        • Anaxandre Anaxandre 8 juillet 2013 00:08

            Et je précise que je vis dans un bon petit quartier bourgeois de Paris, et que malgré tout j’y vois d’année en année se développer la délinquance précoce d’allogène asociaux regroupés ethniquement, la prolifération des foulards, niqabs, burqas et autres colifichets mahométans, etc, etc, etc... Et je sais combien je suis un privilégié en comparaison de centaines de milliers de mes compatriotes qui n’ont pas l’heur de vivre dans des quartiers touristiques encore relativement protégés par les « forces de l’ordre ».

            Je forme des vœux pour que l’économie de notre pays ne s’enfonce pas trop bas : votre réveil serait douloureux...

        • davideduardo davideduardo 8 juillet 2013 04:12

          En l’occurence les positions politiques et sociales du FdG sont bien plus soeurs de celles de la république de Bolivie que celles de FA .



          il faudrait arreter de faire croire a tout le monde que le programme du FDG est le meme que celui des bolivariens :

          Pour le jeu des 7 erreurs entre chavez et melenchon :


          Chavez était :

          -un nationaliste et n hésitait pas a arborer les couleurs de sa nation,
          -un ancien militaire, 
          -il citait les évangiles dans ses discours, 
          -il a créé une constitution donnant plus de pouvoirs au gouvernement et au peuple et moins aux parlementaires, dans le style de la cinquieme republique.
          -il combatait les colonies israeliennes et les guerres humanitaires
          -il était un allié de tous les rénégats de la scene politique internationnale

        • davideduardo davideduardo 8 juillet 2013 04:13

          pas vraiment le profile d un bobo gauchiste francais, non ?


        • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 8 juillet 2013 07:15

          Anaxandre,

          L’immigration provient de pays généralement laminés par les dictatures, les guerres et la corruption.

          Elle est encouragée par le patronat européen , par les accords de Schengen et les directives Bolkeinstein.

          Le souci premier des employeurs européens est de mettre les salariés en concurrence, à l’intérieur de l’ UE, et avec la main d’oeuvre à bas coût du monde entier...

          Pourquoi vous attaquer constamment aux conséquences et pas aux causes ?
          Allez demander des comptes au MEDEF et à Bruxelles....


        • Croa Croa 8 juillet 2013 14:13

          « Nous refusons d’être une colonie des Etats-Unis. »

           smiley smiley  TROP TARD ! smiley smiley


        • Anaxandre Anaxandre 8 juillet 2013 14:13

           Pilou, vous m’obligez à me répéter...

           Je suis entièrement d’accord avec vous sur l’urgence de la sortie de l’UE/euro/OTAN (et j’ai même d’autres institutions inter et supranationales à mettre au panier dans ma liste personnelle).

           Maintenant, quand vous rabaissez ma pensée en expliquant que je serais bien simplet de voir des causes là où il n’y aurait que des conséquences, j’affirme au contraire que c’est l’électoralisme de Parti qui vous empêche de dénoncer - peut-être même de voir - les véritables causes.
           Êtes-vous prêt à débattre avec moi des véritables causes ? En étant précis, sans se contenter de vagues propos généralistes sur « les américains », « la finance », « le patronat », « l’immigration », etc ? Vous ne le pouvez pas car vous prétendez faire de la politique et je le respecte ; chacun son rôle.


          • Gandhi 7 juillet 2013 11:41

             Bonjours Mr Asselineau.

            Et s’il n’en reste qu’ un ? seriez vous celui là, mais seul vous n’iriez pas loin, alors de soutiens vous avez besoin....

            vous dites :

            • soit garder le silence, avoir peur et baisser les yeux, en laissant lâchement la France, sous couvert de « construction européenne », devenir une colonie américaine pour devenir le supplétif des Américains dans des guerres néo-coloniales de plus en plus meurtrières à la surface du globe ;
            • soit se réveiller d’un mauvais songe, relever les yeux et se redresser dignement, rejeter la tentation de la peur et de la lâcheté en étant désormais résolu à faire sortir la France de cette prétendue « construction européenne » qui est en train de nous détruire, non seulement matériellement mais aussi spirituellement.

            Tout à fait et à ce stade y a t’il encore un choix ? Pas sur. C’est pour cela que l’époque est particulière....la pseudo gauche française qui ne l’est plus et là c’est vraiment une énorme nouvelle je trouve, ps ,fdg et les eelv ,qui comme vous dites :" vous font croire que l’on pourrait parfaitement être pour l’Europe et pour l’euro, tout en se proclamant les amis des peuples et des régimes progressistes d’Amérique Latine« . je suis d’accord avec vous sont du même moule...l’argent comme raison de vivre les a tous acheté, quand on pense que c’est de la fausse monnaie ou de la monnaie de singe...

            Il vient toujours des chose inattendues et celle ci en est une d’opportunité ,elle est énorme....

            Merci d’en être le seul relais pour le moment, vous faites œuvre utile me semble t’il ,derrière il va maintenant falloir des personnes motivés ,c’est à dire non paralysées par la peur et donc lucide et conscient de ce qui est en train de se jouer..quasiment la poursuite ou pas de notre espèce donc de nos enfants, mais aussi des vieux en retraites, de tous...car une des meilleures armes est la peur savamment distillé partout... puissiez vous ne pas répondre aux sirènes du pouvoir comme les autres, à tire personnel je vous le souhaite , à titre global aussi..

            Mais ceci ne sera que si derrière il y a un groupe énorme ,collectif , soudé , et un consensus sur des objectifs lucides ,atteignables, par et pour tous...de toutes façons c’est çà ou le pire a venir....le confort de la situation est que de choix face au »monstre" il n’y en a pas ..

            La partie est jouable, d’autres grains de sable vont venir perturber la machine a écraser les peuples..c’est maintenant inévitable....

            Salutations.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès