Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Président peut-il mentir effrontément ?

Le Président peut-il mentir effrontément ?

Il y aura bien un avant et un après Nicolas Sarkozy en termes de parole présidentielle. Certes Nicolas Sarkozy n’est pas le premier Chef de l’Etat à prendre des libertés avec la vérité fusse, les yeux dans les yeux . Il n’empêche, la présidence actuelle, particulièrement décomplexée, est marquée par une multitude d’arrangements avec la vérité quand ce ne sont pas des mensonges délibérés.

On ne remontera pas aux calendes grecques tant l’exercice serait fastidieux. L’affaire ne se limite pas à de simples promesses balayées d’un revers de main lorsque l’auteur se trouve en situation de responsabilité. Un grand classique théorisé par Jacques Chirac dans la formule : ” les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent”. Un exemple au hasard. En 2005, le ministre Sarkozy promet que Gaz de France ne sera jamais privatisée. Quelques mois après son arrivée à l’Elysée, GDF fusionne avec Suez, soit une privatisation de fait.

Plus fin, la fausse erreur. Fin 2008 début 2009 l’Elysée ouvre le chantier de la réforme de l’audiovisuel public. Une disposition instaure la nomination du Pdg de France Télévisions par le chef de l’Etat en personne. Lors d’une intervention télévisée Nicolas Sarkozy explique que le nom proposé par l’Elysée part en commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale et du Sénat, et, que ce nom doit être accepté à la majorité des 3/5èmes. Totalement faux. C’est l’inverse. Le texte prévoit qu’il faut que 3/5èmes des élus votent contre pour que la proposition de nomination soit rejetée.

Autre style, le flou entretenu. Le procédé avait suscité l’indignation d’Axel Kahn quand Nicolas Sarkozy avait laissé supposer que le généticien approuvait le décret de Valérie Pécresse sur la réforme de l’université et du statut des enseignants-chercheurs. Plus récemment le locataire de l’Elysée se vantait d’avoir pratiquement vendu 36 avions Rafale lors de sa visite au Brésil. Deux jours plus tard, le ministre brésilien de la Défense corrigeait le tir en précisant que le processus de sélection n’était pas encore terminé et que les négociations se poursuivaient avec deux autres concurrents.

Plus classique, les petits mensonges “entre amis”. Dernière illustration en date avec la secrétaire nationale des Verts. Cécile Duflot, a reproché dernièrement au président de la république de lui avoir menti lors leur rencontre sur le thème de la taxe carbone.

Catégorie supérieure, les contre-vérités assumées. Ainsi lors de la création du ministère de l’immigration et de l’identité nationale, Nicolas Sarkozy tente de banaliser la disposition en déclarant devant les téléspectateurs de TF1 que sur les 15 pays de l’Union européenne avant élargissement, 14 avait un ministère de l’immigration. Toujours faux. Seuls le Danemark et le Royaume Uni ont un secrétariat d’état à l’immigration.

Grave et inquiétant, le cas du mensonge dans le cadre de la fusion des Banque populaire - Caisse d’épargne. Le chef de l’Etat avait avancé que la Commission de déontologie de la fonction publique s’était prononcée sur la nomination de François Pérol, alors conseiller de l’Elysée, à la tête du futur groupe. Très grosse entorse à la vérité.

Las cette tendance à travestir la vérité ne s’est pas estompée. En déplacement à Avignon le 29 septembre le président de la république est revenu sur l’extension du RSA aux jeunes n’hésitant pas à clamer qu’il a “toujours été opposé à ces contrats jeunes” ce “qui est une conviction depuis bien longtemps”. Homme de bons services, l’ancien Premier ministre Edouard Balladur s’est fait un plaisir de rappeler que son ministre de l’époque avait pourtant été un ardent défenseur du CIP. “Il l’a pourtant défendu avec beaucoup de flamme et je lui en suis toujours reconnaissant, parce que dans les moments difficiles il a toujours été à mes côtés pour m’apporter son aide.”

On comprend mieux désormais pourquoi Nicolas Sarkozy tenait tant à décréter en 2008 la maladie d’Alzheimer grande cause nationale.


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Gourmet 2 octobre 2009 10:59

    En sus des mensonges très avérés il faudrait également concevoir un chapitre sur la MAUVAISE FOI.
    Et là, je pense qu’il y a bien davantage à dire que sur les mensonges connus.
    2 exemples :
    - le « petit » tour à Culoz pour aller causer (et vendre) la taxe carbone tout en dépensant une FORTUNE pour y aller : avion présidentiel, ronde des hélicoptères entre Paris et Vélizy pour emmener toute la basse-cour, poids lourd pour transporter la passerelle depuis Lyon Saint-Exupéry, poids lourd pour transporter la voiture blindée, cars et autres véhicules de la gendarmerie, des différentes brigades et pelotons environnant sans compter les brigades spéciales venues de Paris (en car ou en fourgon) ;
    - l’autre petit tour à Gustave Roussy pour soit-disant y fêter une 2500ème transplantation qui avait eu lieu, en fait, en février. Mais surtout pour se permettre de mettre la pagaille dans un hôpital qui a bien autre chose à faire que de bloquer l’ensemble de ses circulations pendant 24 heures et d’affecter une partie non négligeable de son personnel à la réception du « Pape » de la miniaturisation ; Ceci tout en déclarant que ceux qui étaient contre sa venue devaient ne pas être très bien dans leur tête.

    On pourrait ajouter je pense tous les déplacements où le même constat de mensonge et de mauvaise foi associée s’y retrouveront.

    db

    db


    • polygarche polygarche 4 octobre 2009 09:43

      Il y a un grand vide qui sépare les élites politiques et autres élites avec le peuple français. Quand le point de non-retour est atteint (actuellement). Le peuple change ses élites souvent par la violence.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2009 11:19

      bonjour,
      juste un rectificatif,
      il y a une erreur que l’on commet régulièrement en attribuant à Chirac la phrase sur « les promesses »,
      c’est Charles Pasqua qui l’a prononcé,
      c’est amusant de se souvenir que c’est lui qui a mis le pieds à l’étrier de Sarkozy, et de voir que l’élève a bien appris les leçons du maitre.
      la phrase n’est pas tout à fait celle que vous écrivez.
      la vrai phrase est : « les promesses n’engagent que ceux qui les croient »,
      je la cite dans un article que j’ai écris récemment, en donnant le lien.


      • Ronny Ronny 2 octobre 2009 12:59


        Juste pour information, la phrase citee date meme d’avant : elle a ete citee par Edgar Faure, grand centro-centriste des annees 60, et auteur de l’imperissable « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent »... L’origine de la citation est une legende populaire qui disait qu’un barbier avait mis un panneau devant son échoppe disant que « demain on raserait gratis »....

        Enfin pour repondre a la question du titre, je pense simplement que la forme interrogative ne se justifie plus. Effectivement, le président ment impunement sur tout et n’importe quoi, sur la croissance avec les dents, sur la privatisation de GDF, sur le reclassement des salaries, sur les parachutes dores, sur les remunerations des traders, sur le bouclier fiscal, sur les questions de securite, etc. Bref, j’en arrive presque a souhaiter qu’il mente aussi sur son état de sante...


      • non666 non666 2 octobre 2009 13:39

        On ne se lassera jamais de relire Clemenceau :

        « Les hommes ne mentent jamais autand qu’avant une election, pendant une guerre et apres la chasse.... »

        Ce sont les communistes qui ont mis le feu au Reichtag !
        Non ?
        SI, c’est Hitler qui le dit !


        Ce sont les Fanatiques d’al quaida qui ont detruits les tours du WTC
        Non !
        Si, c’est Bush, Sarkozy, Morandini, BHL et Finkielkraut qui le confirment....


      • Henry Moreigne Henry Moreigne 2 octobre 2009 16:35

        pour être exact la paternité revient à Henri Queuille ancien président du Conseil


      • delamothe delamothe 2 octobre 2009 17:24

        Et surtout en parlant d’Hitler, il a été élu democratiquement et par la masse... Faux il s’agit d’un coup d’Etat et les prolos n’ont pas voté en masse pour lui mais plutot les bourgeois et les élites. D’ailleurs le fait que le crane retrouvé ne soit pas le sien ne m’étonne guère, il a surement fini sa vie en Argentine le moustachu.


      • Furax Furax 2 octobre 2009 17:59

        « Ce sont les Fanatiques d’al quaida qui ont detruits les tours du WTC
        Non !
        Si, c’est Bush, Sarkozy, Morandini, BHL et Finkielkraut qui le confirment.... »

        LE CONPIRATIONNISME POUR LES NULS
        Imaginez Colin Powel brandissant une éprouvette devant l’Assemblée Générale des Nations Unies. Il affirme haut et fort que son contenu, fabriqué par les épouvantables Irakiens, suffirait à expédier dans un monde meilleur des milliers, voire des milllions de braves américains.

        Le CONSPIRATIONNISTE saute sur son clavier et fait part de ses sentiments sur son site ou son blog préféré. Il estime que ce maquereau de Colin (le conspirationniste est volontiers d’humeur badine) nous gonfle le mou avec des bobards gros comme lui.

        Les « JOURNALISTES » ou « consultants » ou « experts » s’indignent sur les grandes chaînes nationales. Il faut être un pourri ou un crétin pour prétendre que le Secrétaire d’Etat de la première puissance mondiale ment effrontément à l’ensemble de la planète devant la plus prestigieuse assemblée qui soit. De plus, ils font finement remarquer que de tels propos négationnistes sont fréquemment teintés de relents d’antisémitisme (« nauséabonds » les relents. Les propos anti-chrétiens sont parfumés à la rose, l’anti-islamisme sent le jasmin mais les relents anti-sémites sont nauséabonds. C’est une loi naturelle).


      • non666 non666 2 octobre 2009 18:20

        Excellente furax !

        Un conspirationniste pourrait meme faire remarquer que comme les fioles d’anthrax , la presence d’armes de destruction massive en Irak est peu plausible.
        Ce a quoi naturellement, les Couet , Morandini, pourraient surencherir sur l’antisemitisme, le negationnisme de tels propos.

        Nier la vérité importée directement des etats unis sans controle qualité est a l’evidence la marque des inadaptés sociaux, des dements, des membres de l’extremes droite (ou de l’extreme gauche) des bruleurs d’enfants et autres pedophiles.

        Car qui oserais nier la presence d’armes de destruction masive en Irak ?
        ..fort bien cachées car toujours pas trouvéees, il faut le dire !




        Qui oserais nier le lien entre les attentats du 11-09 et l’invasion de l’Irak ?
        Encore des consporationnistes aveugles et sourd !
        car c’est saddam Hussein qui etait derriere tout cela c’est eviçdent !
        Un arabe laic et bassiste qui finance l’islamiste radical, c’est tellement logique..si ce sont les etats unis qui le disent !


        Que de bons moments nous nous gardons en reserve quand la vérité sera connue !
        Le drapeau des pays concernés par cet attentat pourra sans aucun excès rejoindre la croix gammée dans l’omaginaire mondial de la barbarie !

        Aura t’on le mea culpa des Kouchner , des BHL, des finkiekraut ?
        Ils etaient pouratnt si sur d’eux quand ils militaient pour que nous rejoignons la grande croisade....


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 octobre 2009 08:16

        La vérité Delamothe , je l’ ai vu de mes yeux le Adolf acheter une motte de beurre , il était avec Eva et son chien Rex .


        Dans la même rue .


      • Ben Ouar y Villón Brisefer 2 octobre 2009 11:25

        Voire la trahison de Sarkozy une fois G.W Bush arrivé en fin de mandat, prouvée par les autorités américaines. 

        Les conservateurs américains ne sont pas prêts de lui pardonner > http://myvox-brisefer.blogspot.com/2009/09/im-not-lier.html

        • Yvance77 2 octobre 2009 16:09

          Tout a fait d’accord avec Chantecler. Et cela porte un nom très simple. Dictature.

          Quelle soit soft OK, mais il n’en demeure pas moins que la France vit sous ce régime désormais.

          Et il va falloir la combattre même par la violence si besoin est.

          A peluche


        • curieux curieux 2 octobre 2009 22:47

          Tout a fait d’accord avec Chanteclair..... sauf qu’il devient Chantefaux quand il croît à la version officielle du 11/9


        • COLRE COLRE 2 octobre 2009 11:39

          Bonjour,

          J’irai plus loin que vous : Sarko est le symptôme d’un phénomène en progression accélérée, qui touche désormais l’ensemble du monde intellectuel qui « cause » (médias, e-citoyen et monde politique) : le mensonge est devenu banal, normal, la règle…

          Les mots n’ont plus le sens qu’ils ont, et tout le monde peut désormais mentir effrontément et impunément, sans vergogne.

          On dit « blanc » quand c’est « noir », et… c’est blanc !

          On dit « c’est mal », et… c’est mal !

          C’est la com pour les politiques, c’est l’inculture pour les autres. A vrai dire : cela n’a plus aucun intérêt de dire la vérité, et ça n’est même plus remarqué ni critiqué. Il est loin le temps de Chirac « super-menteur ». 

          Aujourd’hui, la vérité n’est plus une valeur positive, c’est une valeur de looser, de pisse-froid, de chieur, de… menteur ! smiley


          • Alpo47 Alpo47 2 octobre 2009 11:41

            Avec Sarkozy, on peut dire que le mensonge est une méthode de communication et de gouvernement.
            Il me semble que l’objectif principal pourrait être de profiter de « l’effet d’annonce » qui est supposé, hélas à juste titre, rester seul dans les mémoires.
            Qui pense aujourd’hui à aller faire le vrai bilan de Sarkozy ministre de l’intérieur, ou ministre du budget ? Quasiment personne, et pourtant il y aurait du travail à reprendre ses déclarations.
            Par contre, tout le monde se souvient d’au moins une partie de ses annonces, accompagnés de « mouvements de menton », et c’est ce qui reste dans l’opinion, construisant l’image d’un homme décidé, (hyper)actif, qui va de l’avant, s’engage. 
            On peut penser qu’il commence tout de même à être en bout de course, malgré les prouesses permanentes du storytelling de ses conseillers, car il se trouve de plus en plus confronté à la réalité des faits. 

            C’est, en fait, une course de vitesse entre le bonimenteur et les clients insatisfaits, et, l’hiver venant, il pourrait bien y avoir quelques dérapages .


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 octobre 2009 04:39

              @ Alpo 47 : Je ne tiens pas a défendre le président, dont le comportement dans l’affaire Villepin est au dessous de tout, mais il ne faut pas perdre le contact avec la réalité. Sarko ou un autre, la démocratie que nous avons est une imposture et le sera aussi longtemps que les promesses n’engageront pas. Ça, c’est le premier point, mais il y en a d’autres. Si on ne change pas cette démocratie nous serons dans un régime autoritaire INCESSAMMENT. 







              Pierre JC Allard



            • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ BADGURU 3 octobre 2009 04:42

              VOTEZ JC ALLARD !!!


            • dup 2 octobre 2009 13:02

              Le Président peut-il mentir effrontément ?

               OUI


              • saint_sebastien saint_sebastien 2 octobre 2009 13:03

                le titre est la mauvaise question ...



                la question devrait être pourquoi des gens sont capables de re-voter pour des gens qui se fichent d’eux avec un cynisme qui dépasse l’entendement ...

                la réponse est assez simple.

                la majorité des votant sont des idiots , c’est d’ailleurs pour ça qu’il y a des « maitres » et leurs « chiens » ... Et cela n’a rien à voir avec l’éducation , puisque l’éducation permet d’encrer la servitude au plus profond des gens.



                • foufouille foufouille 2 octobre 2009 13:55

                  les gens sont surtout des moutons decerebres par la societe
                  ils ne peuvent pas admettre leur erreur car ils sont habitues a rejeter la faute sur les « autres »


                • delamothe delamothe 2 octobre 2009 18:44

                  Et il y a ce climat d’euphorie crée par les médias du genre « Tout est possible », alors que six mois après les élections c’est plutot « Va bosse fainéant et crève en silence... » Mais il y a quelque chose qui est faux, on n’a pas les présidents qu’on mérite car on ne les choisit pas vraiment...


                • jps jps 2 octobre 2009 13:04

                  En mai 2008, Nadine Morano qualifiait le GTA IV (Grand Theft Auto), jeu vidéo interdit aux -18 ans, de « violent et amoral » 

                  La secrétaire d’Etat avait critiqué ce jeu mais elle y joue avec ses enfants ! Dans Paris Match , on y voit Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la famille, jouer à un jeu vidéo avec ses enfants, dont Eléonore, 13 ans.

                  Nadine Morano affirme qu’ « Elle jouait pour mettre en garde ses enfants ».

                  Mais bien sûr ! ......


                  • John Eastwood 2 John Eastwood 2 2 octobre 2009 17:56

                    Et si tu oses dire qu’elle ment, tu payes une amende à l’état...

                    Il faut la croire, se taire et ne pas réfléchir.


                  • signolab signolab 2 octobre 2009 13:22

                    c’est effectivement un bon papier succinct sur les derniers faits notables de dévoiement de la vérité.

                    peut être pourrait on affiner et distinguer ceux qui relèvent du mensonge, fut il par action ou par omission, de ceux qui apparaissent comme résultant d’un absolu je-m’en-foutisme et totale méconnaissance des sujets.

                    On est bien, très bien barré avec le petit timonier du fouquet’s !! Attention au rapides, droit devant..


                    • zvalief 2 octobre 2009 13:30

                      bizarre, il n’y a pas encore eu de fanatique umpiste venu traîter l’auteur d’antisarkozyste primaire, d’habitude ils sont plus réactifs que ça. commenceraient-ils à ouvrir les yeux ?
                      pour revenir sur l’article, le mensonge et la trahison ont toujours été la marque de fabrique de sarko (cf Chirac, Pasqua) . les mensonges, les omissions ou les arrangements avec la vérité, on peut en trouver quasiment un par semaine. une des phrases que j’ai retenu, c’est quand il clamait haut et fort qu’il n’avait pas été élu pour augmenter les impôts, résultats (à part le bouclier fiscal) c’est 19 nouvelles taxes en tout genre en 2 ans.
                      ce qui est le plus énervant chez lui (je trouve), c’est son obsession à vouloir jouer les super héros, toujours à utiliser le je, comme l’affaire des infirmières bulgares, les soit-disant ventes, le fait d’avoir fait plier la Russie (conflit avec la Georgie) ou dernièrement le G vain, à l’écouter on dirait qu’il change le monde à lui tout seul. franchement je sais pas comment font les autres présidents pour supporter sont arrogances.
                      pour finir le plus gros exemple de mauvaise foi, c’est quand il critique les entreprises qui licencient alors que l’état va supprimer plus de 30000 emplois.


                      • signolab signolab 2 octobre 2009 13:37

                        d’après ce qui se dit , TAXMAN va se parjurer, et à après la restauration de l’octroi ( péage urbain) et de la gabelle ( taxe carbone), il va être contraint , la pauvre petite chose, à rehausser le niveau d’imposition, si il veut préserver son Acquit, son écu salvateur : le bouclier fiscal, même si il n’abrite pas grand monde.
                         


                        • foufouille foufouille 2 octobre 2009 13:57

                          le nain attend que l’etat ait trop de dette
                          comme ca les banquiers pourront le racheter pour rien


                        • signolab signolab 2 octobre 2009 14:06

                          c’est vrai que le patrimoine de l’Etat en France est encore conséquent , contrairement à l’Etat britannique par exemple. Il y a fort à parier que les soldes vont bientôt commencer et que ceux qui auront l’argent, comme celui que l’Etat à prêtre aux banques par exemple, auront de bonnes affaires à réaliser.
                          Baisés 2 fois, qui dit mieux ?


                        • Barth 2 octobre 2009 14:09

                          Grace à Sarko, les mots ont effectivement perdu leur sens.
                          L’exemple : la modernité.
                          Il faudrait êrte moderne en tout, et surtout concernant le droit du travail.
                          En fait, on constate qu’il s’agit de détricoter toutes les mesures sociales et de RETOURNER au 19 ème siècle.
                          Mais, on pourrait citer des quantités de faits similaires auxquels il faudrait rajouter les pures supercheries du type « travailler plus pour gagner plus ».
                          Mais bon, il y aura bien toujours quelques pro-sarkozystes primaires pour tout nier, soit par cynisme, soit par connerie !


                          • apami 2 octobre 2009 14:29

                            « Il y aura bien un avant et un après Nicolas Sarkozy ». Pour après, c’est pas sûr... Il n’y a jamais eu d’après Bongo, et dans ce domaine il ne reste plus qu’à espérer l’extinction de la lignée. Il n’y a pas d’après Biya... etc...


                            • Bulgroz 2 octobre 2009 14:36

                              ...GDF fusionne avec Suez, soit une privatisation de fait.....

                              et l’Etat nationalise ainsi 36% Suez (3ième leader mondial de l’énergie).

                              C’est bien d’ailleurs pourquoi, les belges ne sont pas contents de voir leur premier énergéticien privatisé par l’Etat Français.

                              Mais, je suis peut être hors sujet et pas dans le sens de l’article ?


                              • signolab signolab 2 octobre 2009 15:17

                                A mon avis c’est précisément le mensonge caractérisé.

                                Sur le gaz, le plan était très clair, cadeau à Suez sans discussion.

                                S’il fallait pour que ça se fasse sans heurt, jurer comme un arracheur de dents, pas de problème, les politiciens sont des pro, et là on a vraiment une pointure.


                              • Freebird 2 octobre 2009 14:47

                                Sarkozy ne ment jamais, vu qu’il n’a pas la moindre conviction profonde, pas la moindre idéologie (au sens noble du terme) ; en cela, il est un vrai populiste. De notre point de vue, ses propos apparaissent comme des mensonges ; de son point de vue, il ne fait que chercher à maximiser ses chances d’être réélu en racontant aux gens ce qu’il croit qu’ils ont envie d’entendre. Mais je suis persuadé qu’il ne croit pas plus en ce qu’il dit quand il nous affirme vouloir faire de la France un « pays de propriétaires » que quand il se transforme en anticapitaliste acharné.


                                • jeananto 2 octobre 2009 14:55

                                  Le mensonge en haut de l’état est un vrai problème, qui nécessiterait qu’une commission neutre établissent les faits puis fasse part de ses conclusions publiquement aux cotoyen français. Ne pas un mentir est des fondements d’une démocratie


                                  • signolab signolab 2 octobre 2009 15:19

                                    J’ai lu que la mémoire collective n’excédait pas six mois.
                                    C’est l’oubli qui est le fondement des démocratures.


                                  • Grasyop 2 octobre 2009 15:00

                                    « Les Crétois sont toujours menteurs. » Épiménide le Crétois, il y a fort longtemps.

                                    « Je ne suis pas un homme qui ment. » Nicolas Sarkozy, le 23 septembre 2009.

                                    Laquelle de ces deux propositions est la plus absurde ?


                                    • curieux curieux 2 octobre 2009 22:52

                                      Celle du nabot naturellement. Mais lui n’est pas Crétois, mais crétin
                                      On peut donc dire aussi :
                                      « Les crétins sont toujours menteurs »


                                    • Antoine Diederick 2 octobre 2009 23:01

                                      conclusion Sarko est un crétois smiley

                                      excellent, logique et syllogismes.....c’est plus trop à la mode....


                                    • MVS67 2 octobre 2009 15:50

                                       Sur sa profession de foi électorale, Sarkozy nous a gratifiés d’une déclaration de circonstance :
                                       
                                      «  JE NE VOUS MENTIRAI PAS... JE NE VOUS TRAHIRAI PAS  »....

                                       Lorsque l’on est honnête et loyal, point n’est besoin de le clamer alentour : vos actes le prouvent !!!
                                       Dans tous les cas, de pareilles déclarations de n’importe quel personnage politique me font fuir...
                                       Aucun risque que je vote pour lui : « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »... N’est-ce pas ce qui se passe actuellement ?

                                       Je n’attends pas d’un Président de la République qu’il mente effrontément Mais peut-être avons-nous les dirigeants que nous méritons ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès