Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS et les primaires bananières

Le PS et les primaires bananières

Les éléphants chassent en meute. En rendant public leur pacte de non agression, la troïka DSK-Aubry-Royal offre un enterrement sans fleur ni couronne aux primaires socialistes. La manœuvre, peu appréciée des autres prétendants, vise à verrouiller un dispositif à l’origine innovant, participatif et ouvert. Quitte à donner des allures de farce à des primaires condamnées, faute d’accord avec les autres partenaires, à n’être que socialo-socialistes.

Effacée pour ne pas dire quasi-inexistante dans le débat public sur la situation économique et sociale du pays, Martine Aubry semble essentiellement préoccupée par son job de DRH du PS. A la cantine de Solferino, “la mère Aubry” au sens du bistrot Lyonnais entend bien garder la mainmise sur la soupe qui sera servie en 2012.
 
“Nous proposerons une candidature véritablement ensemble, c’est-à-dire pas l’un contre l’autre ou l’une contre l’autre” a indiqué mercredi sur les ondes de France Info la Première secrétaire, confirmant ainsi les propos tenus en juin par son lieutenant Jean-Christophe Cambadèlis, un proche de DSK.
 
Un tel verrouillage du dispositif qui vient s’ajouter à un calendrier cousu main pour DSK et Martine Aubry dénature totalement le modèle de primaires ramené des Etats-Unis par Arnaud Montebourget Olivier Ferrand. Le vent porteur d’enthousiasme qu’elles étaient censées susciter a tourné en bise glaçante avec un deuxième effet Kiss cool totalement inattendu.
 
Alors que Martine Aubry avait semblé donner le coup d’envoi à une lente rénovation de la machine socialiste, particulièrement sclérosée, voilà que pour des raisons d’intérêts personnels entretenus par sa garde rapprochée, elle se livre aujourd’hui à une caricature de manœuvre d’appareil à l’ancienne.
 
Une mauvaise image au mauvais moment entretenue paradoxalement par le souci de transparence dans la désignation du candidat des socialistes. Une contradiction relevée par Pierre Moscovici :” On ne peut pas à la fois les ouvrir et les fermer”, a expliqué le député du Doubs à propos des primaires.
 
Intuitive, ou incontrôlable, Ségolène Royal a assuré que la patronne du PS ne l’avait pas avertie de son annonce et se démarque ouvertement de ce qui est ressenti comme un petit arrangement entre amis.
 
Les militants justement, parlons-en. Après leur avoir fait miroiter une possibilité inédite de choix, voilà que celui-ci se réduit comme une peau de chagrin au fur et à mesure que se rapproche de l’échéance fatale.
 
François Hollande fustige les arrangements et s’affiche comme un candidat libre contre un système dont il fût le patron. Déterminé à jouer sa carte, le président du conseil général de Corrèze estime que “les pactes, les arrangements, ça vaut pour ceux qui les signent et éventuellement les respectent, ça ne vaut pas pour ceux qui n’en sont pas“.
 
Appelé en renfort, Laurent Fabius est sorti de sa fausse retraite pour jouer après la sortie de Martine Aubry la deuxième lame qui élimine le poil résistant. L’ancien Premier ministre estime que “le PS ne peut pas avoir quinze candidats aux primaires”. “Si on veut gagner, il faut une unité, et si on veut une unité des socialistes, les principaux leaders ne vont pas tous se présenter les uns contre les autres“.
 
L’argument, contraire à ceux de Michel Sapin, n’a pas convaincu Manuel Valls qui partage les critiques émises par François Hollande. “Chacun sait que Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal et Martine Aubry représentent une vision de la gauche qui n’est pas identique. La formule utilisée par la première secrétaire apparaît trop comme un arrangement interne“. “Le candidat de la gauche en 2012 ne peut pas être issu d’une entente. Il doit tisser un lien direct avec les Français qui n’en peuvent plus de Nicolas Sarkozy. Un amalgame de trois personnes qui ont des différences de fond se ferait au mépris d’un projet clair“ a déclaré au Parisien le député-Maire d’Evry
 
Une analyse qui confirme l’incongruité du calendrier socialiste qui vise à arrêter un projet puis à choisir un candidat.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • franchamont franchamont 27 novembre 2010 17:56

    Ce sera

    Dominique Strauss-Kahn en après-Sarkozy et la
    madone Martine Aubry en après-Fillon,

    tout comme on a eu aux Etats-Unis 
    Barack Obama en après-Bush et la 
    madone Hilary Clinton en après-Rice.

    Rien ne changera et risquera même d’être bien pire
    car les couillons croiront avoir un gouvernement populaire alors que ce dernier sera au service des grandes banques et des cartels multinationaux.

    • thaumaetopea 28 novembre 2010 02:18

      Marrante la photo : Deux éléphantes presse-livres qui écrase un magazine !


    • bernard29 bernard29 27 novembre 2010 17:58

      La gamelle de Marrine Aubry

      Avec l’annonce du Pacte pour les primaires lancé le 23 novembre sur France 2, Martine Aubry a voulu prendre en otage Ségolène Royal, en l’associant à l’accord « DSK-Aubry » dit de Marrakech.
      Mais elle n’avait pas assez réfléchi en lançant cette perche grossière à Royal. Je suis persuadé que Martine Aubry a suivi les conseils du « séminariste » FABIUS sur ce coup là. Et comme de bien entendu ça a foiré.

      - D’abord, la proposition d’Aubry revenait à tuer les primaires. Et le PS du coup ne s’en serait pas relevé. Et en effet, si les trois DSK-AUBRY-ROYAL  se mettent d’accord sur un seul nom, il est clair que les primaires ne servent plus à rien, et tout l’échafaudage promotionnel de la campagne des primaires s’écroule.  Quel est l’électeur qui viendrait s’inscrire pour voter pour un candidat désigné à l’avance ?  aucun.  Le grand projet des primaires enthousiastes de « Terra Nova » et de « Rénover maintenant »  se termine en eau de boudin.

      - Ensuite, cet appel à Royal signifie que DSK et Aubry ne sont pas trés sereins. On peut d’ailleurs légitimement se demander quelle mouche a piqué Aubry d’accepter maintenant la demande formulée par Royal il y a plus de 6 mois.  Une crainte quelconque, une hésitation personnelle d’Aubry,  maintenant que DSK semble se désister d’une candidature éventuelle aux primaires. Il vient de confirmer au STERN (magazine allemand du 18 novembre) qu’il restera au FMI. C’est presqu’un appel à l’aide pour dépasser leurs propres hésitations à se déclarer. Ils ne sont pas tranquilles. En fait ils ne savent pas ce qu’ils veulent.

      - Enfin, elle n’avait pas vu que Ségolène pouvait la remettre à sa place. C’est ce qu’elle vient de faire avec brio, en distinguant le « pacte de désistement préventif » du « pack de soutien » au candidat choisi par les primaires.

      Donc c’est la gamelle. Et Aubry a beaucoup perdu de sa crédibilité sur ce coup là. D’abord elle s’est mis à dos tous les autres postulants. Et même ses lieutenants sont obligés de se désolidariser de ce coup tordu. Et puis « the last but no least », une telle opération éléphantesque rappelle les magouilles de Reims de sinistre mémoire. Quant à DSK, il apparaît comme de plus en plus extérieur à ses primaires, et même à son parti, ce qui est bien plus grave.

      A l’avenir, Aubry si elle veut encore se porter candidate devra faire attention à des amis- stratéges tels que FABIUS et ,sans doute, même les craindre. !!!




      • franchamont franchamont 27 novembre 2010 21:52

        « DSK semble se désister d’une candidature éventuelle aux primaires. »

        Mais pas du tout, c’est de toute évidence une manœuvre. Qui n’a pas fait la moue parfois pour un job où il est désiré ? Regardez bien qui le soutient, et le finance probablement :


        la super-classe bien sûr, tout comme la super-classe a soutenu Obama.

        Qu’il nous apparaisse comme extérieur à son parti, vous avez raison, mais tout laisse à penser qu’il y aurait 42% de couillons parmi les sympathisants du PS. Rien de surprenant en sorte.

      • sonearlia sonearlia 27 novembre 2010 18:17

        Il ne reste plus que des Papandréous comme candidat au PS a ce que je vois...


        • Yakaa Yakaa 27 novembre 2010 18:27

          Si seulement il n’y avait pas autant d’imbéciles pour croîre encore que le PS est un parti de gauche, toute cette mascarade deviendrait simplement inutile.


          • Hieronymus Hieronymus 27 novembre 2010 19:56

            quelle bande de tares !
            qui peut encore croire en ce parti de guignols ?
            c’est pas Harlem Desir au milieu ? on vit bien au PS
            « touche pas a ma place » c’est bien le mot d’ordre ..


            • verdan 28 novembre 2010 08:05

              Total accord !

              le ps ....

              Harlem employé fictif et la bouche ouverte à tous les vents ou râteliers..... dray magouilles d’argent sous tous les fuseaux horaires et incompétence notoire !
              Dsk ou la lidido & israël en bandouillières le tout planqué dans un paradis fiscal....Aubry et son anti boycott des produits d’israel et assume l’héritage mondialiste du papa Delors.
              Hollande, Fabuis, Moscovici, Rebsamen, Hamon,Valls...tous et toutes quoi...

              au repas du crif.....pfff ...
              ps= parti sioniste. Tout le reste est du vent. 


            • logan 27 novembre 2010 20:11

              Le bal des ambitieux !

              Si Terra Nova, un think tank néo libéral, est à l’origine de cette idée des primaires, c’est un argument de plus pour boycotter cette mascarade.

              Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un moyen de faire taire les opinions dissidentes, alors qu’un parti est censé représenter les idées communes de tous ses membres. Le problème, c’est qu’il est difficile de trouver des idées communes à tous ses membres au PS, tant l’écart idéologique est abysal parfois entre son aile gauche et son aile droite.


              • kéké02360 27 novembre 2010 21:02

                du Pur Sang contaminé !!!!  smiley Beurkkkk !!!  smiley


                • franchamont franchamont 27 novembre 2010 21:33

                  De toute façon, c’est écrit à l’avance, regardez bien qui sera le gagnant de l’investiture présidentielle au PS :



                  C’est tout bonnement quelqu’un qui décide tout là-haut et fait passer le message par la presse et les instituts de sondage.

                  • moebius 27 novembre 2010 22:18

                     Strauss Khan est le candidat de la droite et en tant que tel fausse toutes les estimations. Iil ne se présentera pas à ces primaires, il n’en a pas l’intention. Sa canditature virtuelle entre dans une statégie carriériste qui n’a strictement rien avoir avec ces enjeux. Et puis le directeur du FMI ne peut pas se présenter contre la maire de Lille ou la présidente de la région Charente Poitou, il ne joue tout simplement pas dans la méme catégorie sociale, il a sans doute d’autres ambitions que la présidence de cette petite république, ça n’est pas amusant, peu rémunérateur et surtout trop aléatoire


                    • romaeterna romaeterna 28 novembre 2010 01:47

                      Le candidat de la gauche (pour moi au moins et j’espère ne pas être seul !) sera .....
                      MELENCHON

                      (on parle bien de gauche..non ?)


                      • logan 28 novembre 2010 05:21

                        Vous remarquerez que ya de plus en plus de gens qui partagent cet avis et pourtant les sondages lui donnent une intention de vote toujours et inéxorablement de 5%.

                        Sa grandissante popularité n’est qu’une fausse impression ou ce sont les sondages qui jouent la manipulation ?


                      • sonearlia sonearlia 28 novembre 2010 10:15

                        Vous parlez des sondages qui donnent DSK gagnant ?


                      • antonio 28 novembre 2010 09:59

                        MSarkozy a un mérite : il y va franco : il est de droite et assume sans fard sa défense des combinats financiers et industriels.
                        Le Ps veut faire la même chose mais avec...de la vaseline ( care, compassion,solidarité, etc...)
                        Ces tristes pantins qui s’agitent ne sont que les derniers soubresauts d’une gauche qui se meurt...Oh ! excusez-moi ! D’une gauche qui est morte depuis longtemps !


                        • Jean_R Jean_R 28 novembre 2010 23:51

                          Ce serait attribuer des vertues à notre président dont il semble étranger à leurs fondements :

                          La franchise et l’honnêteté intellectuelle.


                        • Blé 28 novembre 2010 12:53

                          Je ne comprends pas les raisons d’un adhérent sincère qui milite au P.S en pensant que ce parti est encore un parti de gauche ?

                          On dirait que les cadres de ce parti font tout ce qui est possible pour laisser la place à Sarko en 2012. DSK candidat d’un parti qui se dit de gauche, cela fait vraiment rigoler, un type qui applique scrupuleusement les principes des l’économie néo libérale partout où le FMI prête de l’argent.


                          • sonearlia sonearlia 28 novembre 2010 13:13

                            « Un tel verrouillage du dispositif qui vient s’ajouter à un calendrier cousu main pour DSK et Martine Aubry dénature totalement le modèle de primaires ramené des Etats-Unis par Arnaud Montebourg et Olivier Ferrand. Le vent porteur d’enthousiasme qu’elles étaient censées susciter a tourné en bise glaçante avec un deuxième effet Kiss cool totalement inattendu. »


                            Un gros pas vers le passage au vote électronique, effrayant.

                            • LE CHAT LE CHAT 28 novembre 2010 17:58

                              avec en plus un dementi de Ségolène qui ne compte aucunement laisser la place à sa copine Martine , l’annonce fait un flop , un de plus ! triste PS qui n’a plus de socialiste que le nom , la rose est completement fanée depuis belle lurette et ces primaires si elles ont jamais lieu seront encore le lieu de fraudes pathétiques !


                              • asterix asterix 29 novembre 2010 09:32

                                Qu’ils continuent dans le même sens, ce sera tout profit pour Eva Joly, la seule vraie candidate de gauche avec une chance d’être élue !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès