Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Leçon de démocratie par Hollande et Mélenchon

Leçon de démocratie par Hollande et Mélenchon

Dans une interview télévisée, Jean-Luc Mélenchon se plaint d’avoir été trahi par François Hollande, lorsque ce dernier était Premier secrétaire du PS. Il lui reproche d’avoir truqué les élections internes sans tenir compte de leur accord. Un document scandaleux.

Voici donc la vidéo de l’interview de Jean-Luc Mélenchon par les journalistes de France 24. Il y raconte tranquillement comment François Hollande choisissait lui-même les résultats des élections internes socialistes quand il dirigeait le parti :


Démocratie bafouée, élections truquées : Mélenchon avoue sans complexe les pratiques du PS

Dans cet extrait vidéo, Mélenchon explique pourquoi il en veut à François Hollande. Selon lui, à la suite d’élections internes du Parti socialiste, ils avaient négocié tous les deux les résultats que Hollande afficherait officiellement. Mais Hollande n’a pas tenu promesse.

On sent bien, dans la déclaration de Jean-Luc Mélenchon, que la pratique d’élections truquées est banale au PS. L’homme avoue quand même, comme si de rien n’était, comme si le sujet le plus important était la trahison de François Hollande, que le Parti socialiste avait recours systématiquement à de fausses élections.

Les militants allaient donc voter, puis les cadres du parti décidaient, entre eux, du résultat qui allait sortir. Cette pratique scandaleuse, digne des régimes totalitaires, ou des républiques bananières, parait solidement ancrée dans les pratiques du PS, tant Mélenchon ne réalise pas qu’il avoue devant une caméra, une fraude antidémocratique.

L’élection de Martine Aubry, à la tête du parti, en 2009, avait déjà mis en lumière les pratiques frauduleuses et les magouilles du parti antirépublicain. Ségolène Royal s’était faite voler sa victoire, à la suite de fraudes massives. Comme avec Mélenchon dans l’interview, la madone avait décidé de ne pas faire de vagues, de ne pas trop lever le voile sur la conception démocratique socialiste, pour ne pas « salir le parti », ruiner sa réputation. Mieux vaut mentir aux Français et arnaquer les militants plutôt qu’avouer le fonctionnement d’un parti au nom évocateur…

Quand Hollande et Mélenchon s’accordent pour frauder

En dehors du PS, dont Mélenchon avoue les pires pratiques sans s’en rendre compte, c’est lui-même qu’il met en cause. Car il avoue tout de même, qu’il était d’accord avec Hollande et qu’il avait conclu un marché avec lui, sur le dos des militants et de la démocratie. 

Si tricher lors d’élections internes d’un parti politique n’est pas un délit puni par la loi, cela devrait l’être. Auquel cas, Mélenchon et Hollande devrait s’expliquer devant un tribunal sur leurs magouilles électorales.

Dire oui en face, trahir par derrière : la méthode Hollande

Pour revenir de manière plus anecdotique sur l’interview de Mélenchon, il est aussi intéressant de constater comment Hollande l’a trahi. Il lui a demandé ce qu’il voulait, il lui a dit « OK, pas de problème », puis il l’a humilié publiquement.

On reconnait le style Hollande : un homme qui ne sait pas dire non mais qui ne tient jamais ses promesse, qui « ne tient jamais ses paroles ».

Mélenchon n’a pas d’amour propre

Comment peut-on conclure une alliance avec Hollande après avoir tenu de tels propos ? Pour Mélenchon, Hollande est un tricheur malhonnête. On ne peut pas lui faire confiance. Il est sadique. Il a déjà joué de vilains coups tordus au président du Front de gauche. Il ne tient pas parole.

« Je ne lui pardonnerai jamais », a-t-il dit, convaincu...

Pourtant, les appels du pied et autres négociations entre les deux candidats sont de notoriété publique. Mélenchon et/ou ses acolytes du Front de gauche rentreront dans le gouvernement Hollande et quelques circonscriptions seront donnés aux communistes contre le ralliement de Mélenchon au second tour.

Non, Mélenchon n’a pas d’amour propre…
 
Voici la retranscription de la déclaration explicite du candidat Mélenchon :

« Donc, je rencontre Hollande. Je lui dis : « moi, c’est fini, tu fais ton truc tout seul, tu fais le score que tu veux, parce que moi je ne participe pas à ton truc. »

« Bon allez, tu vas pas discréditer le parti, me dit-il, je sais bien que tu aimes ce parti, ce qui est vrai. Tu veux pas le salir. Tu reconnais que tu as perdu ? »

Je lui dis : « ben évidemment, je le sais bien. Je m’attendais même pas à gagner, mais à faire un score. »

Bon ben alors, comment on arrange ça ? Ben, on a arrangé comme on dit : donc, lui 85, moi 15. Alors lui il avait plus que sa motion du congrès et moi plus que la mienne. On s’est quittés bons amis en s’embrassant sur les joues.

Évidemment, un accord avec Hollande ou rien, c’est pareil. Il tient jamais ses paroles. Non seulement il ne tient pas parole, mais il met plus de 15 jours à annoncer les résultats précis, ce qui est quand même un symptôme de quelque chose qui ne tourne pas rond. Et Il me donne un score inférieur à ma motion, ce qui est littéralement impossible.

Comme ça, par jeu, parce que c’est un homme qui aime jouer et que ça amusait. Ça l’amusait de me voir humilié, de me voir fou de rage. Ça le distrayait. Bon, Dans son cas il s’agit d’un vice de cynique. Je lui ai dit que je ne lui pardonnerai jamais en vous voyez en effet je ne lui pardonne pas. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • SNOOP 16 mars 2012 10:27

    ohhhh méluche, t’es fou ou quoi ? smiley

    n’oublie pas que tu dois appeler à voter à « gauche smiley au 2é tour !
     »aux pieds melèche, aux pieds"...


    • Tall 16 mars 2012 10:54

      A propos de démocratie, Villepin, qui était le seul concurrent possible pour Sarkozy du côté droit non-extrême, n’a pas eu ses 500 parrainages. Résultat : Sarkozy est seul à droite avec Le Pen.


      Les leçons de démocratie à la Sarkozy, c’est comme Al Capone qui ferait de la pub pour l’eau ferrugineuse

      • hacheii 16 mars 2012 12:24

        Les fascistes sont contre la démocratie, comme les socialistes, contre les droits de l’homme qui sont les droits de l’individu face à l’Etat, pour le collectif, pour la dictature du prolétariat, contre la liberté en général et pour les systèmes autoritaires, donc les socialistes aujourd’hui sont comme les fascistes sous Mussolini.
        .
        Alors ça vous fait de la peine qu’on le dise, parce que les gens de gauche se prennent toujours pour des colombes, des blanches neige, des saintes - marie immaculée innocente de naissance, mais ce n’est pas vaii


      • musashi 16 mars 2012 13:48

        Bayrou effectivement me semble le plus honnête des candidats « éligibles ».


      • epicure 16 mars 2012 20:53

        @Par hacheii (xxx.xxx.xxx.112) 16 mars 12:24


        Les fascistes sont contre la démocratie comme l’UMP qui vote des textes antidémocratiques, mais contre lequel a voté les élus du FdG, comme les fondateurs du FN qui criaient haro contre le régime parlementaire et supportaient des dictatures ou monarchies non démocratiques..

        Les fascistes sont pour le pouvoir d’un chef fort comme au FN et à l’UMP.

        Les fascistes sont contre les droits de l’homme comme au FN où l’on critique ceux qui défendent les droits de l’homme, et comme l’UMP qui a fait diminuer les libertés et le respect des droits de l’homme en France sous sarkozy.

        Les fascistes conçoivent l’être humain par son appartenance à des groupes particuliers, comme le FN et sarkozy, contrairment à la gauche qui ne considère les individus que par leur appartenance à l’humanité ( l’humain avant tout ).

        Les fascistes sont contre l’égalité des droits comme l’UMP et le FN.

        Les fascistes sont pour des politiques autoritaires, avec une police répressive, comme l’UMP et le FN.

        Pour résumer tout ceci, les fascistes sont de droite comme l’UMP et le FN.


      • fred74 fred74 17 mars 2012 06:02

        Bonjour,,,,,,,

        Problème,,,,,,,,,Bayrou est le système . Cherchez l’erreur ! Il n’est qu’une roue de secours de Sarko.


      • hacheii 17 mars 2012 10:36
        Les fascistes sont pour le pouvoir d’un chef fort comme Mélenchon : chef du Foutage de Gueule et ses milices fascistes (faisceau tous contre un) qui interdisent de leur propre initiative à des humoristes de donner leurs spectacles, (Dieudonné) à des intellectuels ou des journalistes de donner des conférences de presse, (Michel Collon), A des hommes politiques de tenir leurs meeting (Le Pen) par des actions concertés violentes.
        .
        Les fascistes sont contre les droits de l’homme ET du citoyen, ce qui implique qu’il y ait une cité, donc des frontières. Faire venir toute l’Afrique en France sous prétexte de Droits de l’Homme, c’est un abus de droit, juste une porte d’entrée pour l’immigration, pour jouer CONTRE les droits du citoyen, pour les appauvrir et leur imposer ce qu’ils ne veulent pas ;
        .
        Les fascistes conçoivent l’être humain par son appartenance à des groupes particuliers, comme le PS et les gauchistes qui divisent le monde entre deux catégories, les gens de gauche qui sont les gens bien, les septièmes merveilles du monde et les autres : tous ceux qui sont d’accord avec eux, et les autres, considérés comme des sous hommes , des moins que rien 
         .
        Les fascistes sont pour des politiques autoritaires, comme le parti socialiste qui veut à tout prix nous imposer ses délires sexistes, homosexualiste, de genre, de l’éducation marxiste, de l’identité et de l’égalité formelle de tous les citoyens, qui veulent fabriquer un homme nouveau, métisse sans racine, sans couleur, sans identité, sans culture, sans nation, sans religion ...,

        Pour résumer tut cela les fascistes sont de gauche et d’extrème gauche


      • non667 16 mars 2012 11:32

        au bal des faux culs ils y a du monde et les plus forts arrivent naturellement en tête !
        le cocu au final c’est le peuple !
        mais tout va bien puisqu’il en redemande !
        hollande 30%
        sarko 25 %
        méluch 15% 
        en 2002 tous au bal des faux culs du front ripoublicain d’ou seul le F.N. est exclus  ! 
        et ça n’interroge personne ?


        • anarcococo 16 mars 2012 12:13

          « Si tricher lors d’élections internes d’un parti politique n’est pas un délit puni par la loi » ...

          Mais qu’en est-il du résultat des primaires socialistes du mois d’octobre ?


          • Réflexion Réflexion 16 mars 2012 12:32

            Moi ce que j’adore le plus sur ce site c’est les réactions à l’article, peut être plus que les articles eux mêmes :D

            Un accord vous ditent ? Franchement moi qui ne suis pas un « encarté » n’y même un « bon » citoyen je m’amuse de ce que je peux lire.

            Ca fait quasi 4 ans que le seul programe de « la gauche » est simple. Des années à mettre en place un plan de lutte contre la seule chose qui les lies toutes et tous. Il n’y a, du moins à mon avis, pas que au PS qu’il se passent des choses « bizzard » mais bien dans tous les partis qui se désignent de gauche. Même celui qui, part définition, ne devrait pas avoir choisi son camp mais poursuivi sa propre voie est tellement obnubilé par le but commun que ca en devient risible si ce n’est triste.

             

             


            • jef88 jef88 16 mars 2012 12:38

              le véritable problème c’est le parti, qu’il soit de droite ou de gauche, ils constituent une structure qui se donne le droit de diriger l’esprit des sympathisants.

              Cette façon de faire découle tout naturellement de deux partis tristement célèbre : le parti nazi et le parti communiste . La recette était bonne ! Tous les partis maintenant l’appliquent !

              Si nous voulonsmaintenant revenir en démocratie, il faut :
              — interdire le cumul des mandats.
              — interdire les votes par procuration.
              — interdire la discipline de vote au sein d’un parti.
              — pénaliser les élus qui font preuve d’absentéisme.

              Un parti ne peut être qu’un espace des contacts, un lieu où se renseigner où on se réunit par affinités.
              Actuellement les partis sont devenus des faiseurs de rois, et c’est intolérable.


              • Réflexion Réflexion 16 mars 2012 13:05

                Je me contenterait dans un premier temps de donner, au niveau européen, plus de lien entre la comission et les sénateurs.


              • musashi 16 mars 2012 13:51

                @jef88
                — interdire le cumul des mandats.
                — interdire les votes par procuration.
                — interdire la discipline de vote au sein d’un parti.
                — pénaliser les élus qui font preuve d’absentéisme.


                Vous listez les propositions du référendum de Bayrou smiley


              • musashi 16 mars 2012 13:46

                J’ai hâte de voir comment les supporters font défendre leurs candidats sur ce coup.....


                • UnQuidam Quidam 16 mars 2012 14:42

                  Côté FdG, nul besoin de ’défendre’ quoi que ce soit ; Mélenchon s’est déjà exprimé sur cette question en... 2009.

                  J’ai hâte de voir qui fera l’effort de le lire.


                • Melara 16 mars 2012 14:59

                  Merci quidam. J’allais mettre le lien.

                  A noter que cette video se trouve sur agoravoxTV.........depuis le 15 février 2012.


                • onetwo onetwo 16 mars 2012 20:21

                  Comme par hasard, alors qu’elle est connue de longue date, la vidéo buzze quand Mélenchon commence à monter...


                • Brath-z Brath-z 16 mars 2012 14:50

                  Non mais là j’ai l’impression de voir une vague de bisounoursite aiguë s’abattre sur Agoravox. Cette vidéo (qui n’est pas « sortie » récemment : personnellement, la première fois que je l’ai vue, c’était au moment des élections régionales) n’est jamais qu’une n-ième confirmation d’une évidence : la démocratie interne dans les partis politique, ça n’existe pas.

                  Quand il avait la haute main sur l’appareil RPR, Charles Pasqua se payait le luxe de donner aux journalistes les résultats des scrutins internes un jour avant leur comptabilisation. Au PS, les « bouches-du-nord » (les deux fédérations des Bouches-du-Rhône et du Nord) garantissent à chaque fois la victoire à une orientation en bourrant les urnes de fausses cartes de membres. A l’UMP, pour éviter que Dupont-Aignan ne s’en aille dès la fondation, on a accordé à Dupont-Aignan un gracieux 15% contre Juppé, réduit à 10% contre Sarkozy en 2004.
                  Au PCF, inutile de dire que les manipulations de scrutins internes furent monnaie courante des décennies durant. Aujourd’hui, c’est un peu moins vrai, mais les manœuvres pour orienter les résultats demeurent. Au FN, c’est simple : pour éviter les scissions, la liste majoritaire n’a jamais plus de 75% et la liste d’opposition (il n’y a toujours qu’une seule liste d’opposition) préserve ainsi un 25% suffisamment honorable pour faire bonne figure. Notons qu’au lieu de grande scission spectaculaire, on a ainsi des scissions en cascade, en moyenne une par an au court des 15 dernières années, certaines très impressionnantes comme la scission mégrétiste de 1998, d’autres plus négligeables. Au MoDem, itou : les bonnes vieilles habitudes de l’ancienne UDF n’ont pas été perdues, et on a même vu réitérée la bonne vieille méthode des anciens adhérents qui n’ont pas payé de carte depuis 10 ans qui soit-disant viennent participer à la démocratie interne.
                  Chez les écologistes, on a eu une grosse décennie, en gros de 1988 à 2004, où il y a eu un vrai respect de la démocratie interne... qui s’est traduit par une instabilité politique systémique conduisant à un échec politique : alors que Les Verts dépassaient régulièrement les 10% des suffrages au début des années 1990, ils peinaient à atteindre 5% cinq ans plus tard, et les 5% et quelques de Mamère en 2002 ont sauvé la caisse du parti. A l’extrême-gauche, la « démocratie interne » ressort d’une fiction faite pour se donner bonne conscience, mais soit on a droit à des procédures opaques permettant toutes les manipulations (typiquement à l’UC-LO et à l’ancienne LCR), soit on a carrément recours à de la fraude électorale en interne (dernier congrès du NPA).

                  Dès qu’un parti dépasse le millier de membres, c’est ainsi que cela se déroule. Je ne vois pas qu’on a découvert l’eau chaude avec cette vidéo.


                  • gordon71 gordon71 16 mars 2012 15:11

                    tout à fait d’accord avec brath

                    dans n’importe quelle république bananière çà se passe comme celà

                    en union soviétique également,

                    pas de quoi fouetter un chat


                  • jaja jaja 16 mars 2012 15:21

                    « soit on a carrément recours à de la fraude électorale en interne (dernier congrès du NPA). »

                    Première nouvelle.... Donnez vos sources et je viendrai ensuite tranquillement démonter ce nouveau mensonge....


                  • jaja jaja 16 mars 2012 15:47

                    Notez que la motion de la direction n’a pas obtenu de majorité (41,8%), au premier Congrès du NPA. Donc question fraude on a une direction pas très douée en tricherie puisqu’elle était minoritaire  smiley

                    Congrès qui ne permet pas de dépasser les divisions mais fraudes... ? Aucune accusation en interne des 4 tendances qui ne se font pourtant pas de cadeaux...


                  • voxagora voxagora 16 mars 2012 14:53

                    Ouh les vilains !

                    Sachez quand même que nous mettre la paille P.S. devant le nez
                    ne nous empêche nullement de voir la poutre U.M.P. qui déborde.
                    .
                    .

                    • musashi 16 mars 2012 16:44

                      Mais arriverons nous à voir la graine de l’arbre du Modem.... smiley


                    • Papybom Papybom 16 mars 2012 15:08

                      Bonjour,

                       

                      «  Pourtant, les appels du pied et autres négociations entre les deux candidats sont de notoriété publique. Mélenchon et/ou ses acolytes du Front de gauche rentreront dans le gouvernement Hollande et quelques circonscriptions seront données aux communistes contre le ralliement de Mélenchon au second tour. Non, Mélenchon n’a pas d’amour propre…  »
                       

                      Un de plus parmi l’UMPS ! Et on voudrait que je sois sérieux avec cette politique  !

                      Cordialement.


                      • onetwo onetwo 16 mars 2012 20:24

                        Le Front de Gauche négocie avec le PS sur une seule chose : les circonscriptions dans lesquelles le FN risque d’avoir un élu.

                        Là, un accord est possible avec le PS pour ne présenter qu’un seul candidat à gauche et éliminer le FN dès le 1er tour de la législative.

                        En dehors de ce cas, pas d’accord.

                        Je comprends que cela embête les lepénistes et qu’ils éprouvent le besoin de mentir en disant qu’il y a accord généralisé.


                      • foufouille foufouille 16 mars 2012 23:05

                        ensuite
                        accord avec les verts
                        l’ump
                        etc


                      • leypanou 16 mars 2012 15:19

                        Le voilà le posteur qui vient sur agvx dézinguer F Hollande d’une manière opportune ! Annoncez la couleur pour qu’on sache pour qui vous roulez au lieu de faire des détours.

                        Un vrai investigateur dénonce TOUTES les magouilles, où qu’elles soient et d’où qu’elles viennent. On ne vous a pas attendu pour connaître F Hollande. De la même manière, si on commence par énumérer les magouilles, petites et grandes, dans les partis politiques, de gauche comme de droite, on n’aura pas fini (pour votre culture, lisez le livre de S Fontenelle Impunités Françaises, vous en apprendrez sûrement).

                        Pareil pour les mises en examen ou même condamnés par la justice. Rappelez-vous seulement le dernier jugement concernant les affaires des emplois fictifs de la Mairie de Paris.

                        Quant à avoir confiance en la parole donnée, souvenez-vous de Gadrange. Qui disait déjà que les promesses n’engagent que ceux à qui elles s’adressent ! C’était un vrai connaisseur, et à tout point de vue !


                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 mars 2012 15:47

                          @l’auteur,


                          moi je veux bien que l’on monte en épingle les pratiques pas claires du PS, en ce qui concerne l’organisation des congrès... mais en face Sarkozy il ne réunit même pas le congré de l’UMP, ce qui est pourtant statutaire.
                          Donc visiblement la démocratie interne des partis est encore perfectible.
                          Mais au moins à gauche, cette fois ci on a organisé des primaires qui ont été un véritable succés populaire et elles ont désigné F Hollande comme la candidat de cette gauche. Il n’y a pas eu garnd monde à s’essayer à cet exercice démocratique.
                          Donc les vieilles affaires je veux bien, on peut parler aussi des histoires du SAC qui remontent à plus de 40 ans.
                          Ce qui m’interresse c’est aujourd’hui, et aujourd’hui tout est clean de ce point de vue.
                          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                          • Scual 16 mars 2012 16:22

                            Oui j’allais mette le lien mais d’autres l’ont déjà fait... allez je le remet pour la forme.

                            http://www.jean-luc-melenchon.fr/2009/09/09/le-jour-de-baroso/


                            • alain_àààé 16 mars 2012 16:26

                              je l ai écri il y a plusieurs mois que MELENCHON était de connivence avec HOLLAND et je l ai écri encore SARKO sera élu.
                              ce n était pas correcte de melenchon d informer les combines au parti socialiste les communistes sont les cocu dans cette élection. LES GENS VONT COMPRENDRE LA FARCE SI Sans est UNE MALEUREUSEMENT DANS LES SEMAINES LE FRONT DE GAUCHE AURONT DU MAL A REMONTER LA PENTE


                              • eric 16 mars 2012 17:12

                                De toute façon, le PS a déjà trouvé la parade à l’offensive idéologique de Mélenchon, il lance une campagne sur le thème Mélenchon, candidat des riches et des cons......http://tempsreel.nouvelobs.com/le-coup-de-sang-de-serge-raffy/20120316.OBS3929/melenchon-piege-a-c.html
                                Comme c’étati déjà l’essentiel du programme TSS du PS, je vois venir le rapprochement au second tour entre les deux électorats ainsi injustement stigmatisés.....


                                • Deenye Deenye 16 mars 2012 18:40

                                  Article minable de diversion rédigé par un troll sarkozyste pour faire oublier son bilan...

                                  Je vois que l’auteur reprend les expressions grammaticalement douteuses de son gourou :

                                  «  Je m’attendais même pas à gagner »

                                  Et la négation alors ??

                                  "On reconnait le style Hollande : un homme qui ne sait pas dire non mais qui ne tient jamais ses promesse, qui « ne tient jamais ses paroles »."

                                  Là, en revanche, on reconnaît bien le style UMP, vous répétez au mot près les propos de Copé (qui hier soir, nous a servi ce couplet jusqu’à la lie), Sarkozy et toute la clique d’escrocs qui pillent le pays sans vergogne, et en la ramenant, qui plus est !


                                  • zmed 16 mars 2012 19:00

                                    Cela fait vraiment plaisir de voir comment les Lepennistes crient leur haine en vers Melenchon. Depuis quelques temps ce ne sont ques flots d’insultes, de mensonges infantiles et caricatures grotesques qui fleurissent dans la blogosphère. 

                                    Merci monsieur Melenchon, vous montrez que vous mordez, mordez très fort, et ça fait mal... !!!!


                                    • foufouille foufouille 16 mars 2012 21:12

                                      comme ses revenus qui de 15000 ?


                                    • mojique mojique 16 mars 2012 21:26

                                      Parce que dès qu’on dénonce l’arnaque Mélanchon, on est du FN ? C’est un peu simplet .


                                    • epicure 16 mars 2012 21:28

                                      Mais au fond, qu’attendre d’autre des lepenistes.
                                      Parce que il faudrait leur rappeler qu’ils soutiennent une candidate qui est tiraillée entre deux tendances opposées : tenir la ligne du FN ( séduisant surtout la petite bourgeoisie et les nostalgiques des temps anciens que les moins de 80 ans ne peuvent connaitre ) et attirer un électorat populaire.


                                    • foufouille foufouille 16 mars 2012 21:30

                                      donc un depute europeen touche que 6000 ?


                                    • egos 16 mars 2012 19:24

                                      N’est ce pas un peu dérisoire ?
                                      après le congrès de Reims et la polémique sur les résultats,
                                      le torpillage de ségoléne Royal par les mâles dominants du péesse en 2007,
                                      les sorties du beauf et son ralliement à Sarko, voir à ce propos les articles consacrés à Depardieu successivement Mittérandien, électeur du PC puis serpillère de l’actuel sortant,
                                      et les velléités teintées de gâtisme d’un Chevènement renvoyé illico presto dans les cordes au motif d’intelligentes et curieuses stratégies immobilières (cela rappelle le coup de l’Ecole Alsacienne)
                                      ne considérez pas cela comme une critique, mais après Karachi, l’affaire Bettencourt, l’opération en Lybie, la chute du libidineux, le tête à tête FH et Béhache,
                                      le motif invoqué pour aligner le révolutionnaire de papier (*) parait bien futile.

                                      (*) après la révolution des oeillets, celle de velour, voici venu le temps de la révolution par les urnes


                                      • onetwo onetwo 16 mars 2012 20:18
                                        Cette vidéo est tronquée et mensongère. Ce qui ne m’étonne pas de la part du FN.

                                        Hollande et Mélenchon n’ont pas pu se mettre d’accord pour gonfler leurs scores respectifs, car c’était après le second tour et ils n’étaient que deux. Ce que l’un prend l’autre le perd. Et Mélenchon aurait truqué pour perdre ?

                                        Que dit Mélenchon dans l’extrait visible dans la vidéo ? "tu as fait ton truc tout seul, moi je ne participe pas à ton truc".

                                        En fait c’est après la découverte par Mélenchon de la tricherie de Hollande (aidé par des fédérations) que ce premier a décidé de concéder la victoire et ne pas porter plainte. Les procès verbaux ayant été inutilisables car incohérents, ils devaient donc se mettre d’accord pour le score à publier.

                                        Le seul tort de Mélenchon aura été de ne pas porter plainte pour une tricherie à son encontre.

                                        Mélenchon a d’ailleurs déclaré d’emblée après cette vidéo : "Un désordre inouï régnait. La commission fut réunie pour dépouiller les résultats. Les procès verbaux étaient bidonnés de tous côtés. Des sections qui n’avaient pas voté étaient censées avoir centralisé des résultats, certaines fédérations envoyaient successivement des procès verbaux différents.

                                        Les représentants de mon courant quittèrent la commission, la centralisation du vote ne fut jamais finie, et le résultat ne fut jamais acté.

                                         
                                        Dans le bureau de François Hollande, en tête à tête, nous avons eu une explication sérieuse. Je lui ai dit que je ne doutais pas qu’il ait gagné et donc que je ne cherchais pas à salir son entrée en fonction mais que je n’étais pas d’accord pour être humilié de cette façon avec un tel « vote ». On convint donc d’un résultat qui serait annoncé : 85 % pour lui, 15 % pour moi. On gagnait des voix tous les deux par rapport aux votes des motions."

                                        De plus, ce n’est pas la 1ère fois que Mélenchon dénonce les tricheries au PS.

                                        Votre article, comme la vidéo, est mensonger.


                                        • epicure 16 mars 2012 21:31

                                          Oui mais pour attaquer Mélenchon, ils en sont réduit à ça, prendre des paroles, les caricaturer avec la situation qui y est liée. Et surtout cacher ce qui pourrait montrer ce qui irait dans le sens inverse de ce qu’ils voudraient, mais montrerait la vrai position de Mélenchon.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

aristideberlot


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès