Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les allocs ? ! Rejetons la démagogie pour engager un vrai débat

Les allocs ? ! Rejetons la démagogie pour engager un vrai débat

Les associations familiales composant la direction de l’UNAF ne descendent pas dans la rue contre les expulsions locatives et ne se mobilisent pas pour que les minimas sociaux dépassent le seuil de pauvreté actuel par contre multiplient les communiqués, les interpellations des députés et sénateurs contre la fin de l’universalité des allocations familiales.

Il faut raison garder !

On n’a pas à lancer des anathèmes et crier à l’apocalypse quand on va enlever 65 € à des familles disposant de 6 000 € par mois et 2 enfants ; ou bien en retirant 84 € par mois pour une famille de deux enfants dont les revenus sont supérieurs à 8 000 € par mois.

Il y a d’autres scandales que celui-là.

Si je suis partisan du principe d’universalité des allocations familiales et si j’ai été sensible aux arguments développés dans son article par Guylain Chevrier

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ne-touchez-pas-a-l-universalite-157805

je considère que l’Université des allocations familiales n’existe pas, actuellement, puisqu’une famille n’ayant qu’un seul enfant ne les perçoit pas.

Voici là une revendication à porter afin qu’elle aboutisse à une fin d’injustice.

Je viens d’être contacté par une journaliste bien aimable, me demandant si je connaissais une famille concernée par une future baisse des allocations familiales liée à ses ressources relativement élevées.

Au cours de l’échange téléphonique, mon interlocutrice m’a informé qu’elle avait bien eu une correspondante qui, malheureusement ne voulait pas témoigner.

Cette personne regrettait la fin d’un principe mais estimait à juste titre qu’il existe d’autres urgences que celle qui consiste à pleurer pour un manque à gagner de 65 € quand on dispose d’un revenu mensuel de plus de 6000 € !

Ceci étant rapporté, ce qui est grave c’est qu’il ne s’agit pas pour le gouvernement de mener une politique de redistribution.

Il s’agit pour lui d’économiser plusieurs centaines de millions d’euros, faisant de cette modification des conditions d’attribution des allocations familiales, une variable d’ajustement budgétaire.

En conclusion j’en appelle à un véritable débat sur ces questions, débat qu’introduit bien Jean Marie Bonnemayre dans un article paru sur le site du CNAFAL

"Face aux discours apocalyptiques et aux contre-vérités : garder raison, le CNAFAL communique !"

http://www.cnafal.org/politique-familiale-face-aux-discours-apocalyptiques-et-aux-contre-verites-garder-raison-le-cnafal-communique/

En conclusion :

oui au débat sans rien tronquer, ni les enjeux, ni l’histoire de la politique familiale

et oui au combat social et solidaire pour que les allocations familiales soient versées dès le premier enfant.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 27 octobre 2014 17:42

    C’est vraiment une habitude, peu démocratique qui est prise par certains.
    Ils viennent voir et sans lire , en fonction du rédacteur il émettent un vote négatif et repartent plus loin.
    Je préfèrerais un débat, un vrai comme celui amorcé par Guylain. Il a fait mouche, j’ai lu, j’ai répertorié et voici un autre du CNAFAL qui sonne un son différent sans que la divergence soit principielle....Il n’y a pas sur tout du tout blanc ou du tout noir !


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 octobre 2014 17:53

      Oui, il faut réserver la prime braguette aux clients de Chalot !

      Et j’irai même plus loin...
      Cette prime ne devrait être versée que sur présentation d’un certificat de reproduction laïc.


      • Pere Plexe Pere Plexe 27 octobre 2014 18:05

        Les grandes familles se trouvent aussi chez vos amis catho intégristes sympathisant avec l’extrême droite...non ?
        Gardez donc vos invectives idiotes qui cachent mal la vacuité de vos propos.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 octobre 2014 18:07

        Vacuité vous même !


      • Pere Plexe Pere Plexe 27 octobre 2014 17:54

        Ceux qui soutiennent l’universalité des allocs devraient aussi, en toute logique, militer pour le RSA pour tous ou le minimum vieillesse pour tous les retraités non ?
        Que les aides aux familles ou aux individus soient conditionnées par leurs situations est la norme admise pour la quasi totalité de celles ci (Logement,Handicape,Revenus mini...). Pourquoi donc les allocs familiales devraient être differentes ?


        • CNAFAL 27 octobre 2014 19:18

          Je vous conseille ce lien, l’article est complet et conséquent

          « Face aux discours apocalyptiques et aux contre-vérités : garder raison, le CNAFAL communique ! »

          http://www.cnafal.org/politique-familiale-face-aux-discours-apocalyptiques-et-aux-contre-verites-garder-raison-le-cnafal-communique/



          • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 octobre 2014 19:23

            Merci Chalot pour ce rappel...
            Mais, vous avez déjà mis ce lien dans votre tract !!!!!


          • njama njama 27 octobre 2014 19:30

            faut arrêter le délire !
            à qui sert le quotient familial ? je parle des impôts ... sinon qu’aux personnes ayant des revenus très confortables, sinon que de réduire le montant de l’impôt sur le revenus des familles imposables, ce qui n’est le cas que de la moitié à peine des français.
            le quotient familial fiscal ne sert à rien à ceux ayant des bas revenus car cela ne change rien au calcul. Allocations familiales indirectes ?
            bon, je connais (super très bien) « une telle » médecin généraliste de son état, très bonne clientèle (c’est une bosseuse je reconnais, elle ne vole pas ses honoraires, loin de là et ne compte pas ses heures ... , adorée de ses patient(e)s) ... mais bon elle m’avouait n’avoir jamais eu besoin des allocs , alors elle mettait ça sur des comptes d’épargne pour ses enfants - elle en a eu 4 - (preuve qu’elle ne détourne pas les fonds qui leur étaient destinés, qui leur serviront plus tard me disait-elle ... )
            avec au moins (évaluation basse de ses revenus dans son cas de figure) 10.000 € / mois a-t-elle besoin d’allocs familiales ?
            c’est à ce genre de détails qu’on voit que la secte de l’égalitarisme est absurde ...
            .
            je considère que l’Université des allocations familiales n’existe pas, actuellement, puisqu’une famille n’ayant qu’un seul enfant ne les perçoit pas.

            alors oui, vaudrait peut-être mieux qu’une aide pour le premier enfant existe ... et pour tous ... car les salaires de départ pour les jeunes sont bien inférieurs à ceux qui ont plus d’expérience, d’ancienneté, ...
            et si dans les paramètres, on prenait aussi en compte l’âge des jeunes parents  ?
            le principal me paraissant être de distribuer l’aide là où elle est nécessaire.


            • robert 27 octobre 2014 20:00

              les allocs faut que cela cesse et vite


              • njama njama 27 octobre 2014 20:02

                merci de nous dire pourquoi ...


              • robert 27 octobre 2014 20:21

                simple , il ne faut plus autant d’enfants qu’après la guerre


              • Ruut Ruut 28 octobre 2014 15:32

                C’est encore une mesure qui flingue la Fraternité.
                Les allocations devraient être un montant fixe par enfant indépendamment des ressources.
                Le plus cher c’est le premier enfant (il faut tout acheter).

                Mais c’est de gauche de toujours exclure l’autre pour une raison ou l’autre.
                (tu est exclus, tu est trop blanc ou tu est trop riche etc...)


                • sylvie 30 octobre 2014 10:53

                  « C’est encore une mesure qui flingue la Fraternité. » exact Ruut ainsi que la suppression de l’AME


                • zygzornifle zygzornifle 28 octobre 2014 16:08

                  Rejetons la démagogie pour lancer un vrai débat sur les privilèges des politiques : président, ministres, députés, sénateurs, préfets et les 500 000 élus UMPS afin de les aligner sur nous au niveau salaires et point retraite ou pourquoi pas nous aligner sur eux car c’est nous qui les faisons vivres grassement comme des coqs en pâte ..... Mettons fin aux discrimination des citoyens par rapport aux politiques, que tout le monde en temps de crise soit logé à la même enseigne et pas que l’élite serre la ceinture de tous les autres pour conserver ses privilèges .....


                  • Esprit Critique 28 octobre 2014 17:32

                    C’est un peu trop rapide. Cette modification des allocs est une grossière connerie de plus.

                    Il ont déjà changé le quotient familial, et il ajoutent une modification par seuil, qui est dans son principe mauvaise.

                    Ils auraient pu éventuellement fiscaliser les allocs et alors la réduction était mieux proportionnée.

                    C’est des bouts de ficelles alors qu’il faut repanser globalement , les aides sociales et la fiscalité.


                    • CHALOT CHALOT 29 octobre 2014 07:51

                      l y a pourtant un risque réel, le seul : c’est que le curseur du niveau de revenus pris en compte soit modifié en fonction des aléas budgétaires.

                      Il faut que le texte de loi soit précis et que des garanties soient données aux associations et aux familles. Même si les promesses n’engagent que ceux à qui elles sont faites, ces garanties constitueront une annonce d’intention.

                      C’est le seul...Nous ne pleurerons pas sur la situation des familles qui touchent plus de 6000 euros mensuels !


                      • Trelawney Trelawney 29 octobre 2014 16:59

                        Monsieur Chalot,

                        je suis pour l’universalité des allocations familiales et cela dès le premier enfant. Toute le monde perçoit la même somme. Aussi, il faut en contre partie supprimer les parts fiscales pour les enfants. Que vous ayez 1, 2 ou 10 enfants vous paierez le même impôt en fonction de votre revenu. C’est à mon sens plus juste


                      • jpm jpm 7 novembre 2014 08:47

                        Bonjour Chalot,

                        une petite video de 4 minutes de l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) a propos des consequences de la mise sous conditions de ressources des allocations familliales.

                        http://www.unaf.fr/spip.php?article17886

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès