Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les capitalistes devraient préférer Hollande à Sarkozy pour le quinquennat (...)

Les capitalistes devraient préférer Hollande à Sarkozy pour le quinquennat 2012-2017

Sarkozy a déclaré vendredi 6 avril à Caen : « Vous voulez la gauche ? Vous aurez la Grèce, vous aurez l’Espagne ! ».

Outre le fait que pour plus de 8 millions de Français, la France de Sarkozy c’est déjà la Grèce ou l’Espagne, il faut opposer à cet histrion président-candidat que c’est ce qu’il entend par « la gauche », c’est-à-dire la social-démocratie, qui en Allemagne a mis en place la politique de l’emploi qu’il nous promet pour son deuxième quinquennat. Que propose en effet Sarkozy en cette matière ? Voici le résumé du Parisien.fr :

Dans les premières des 32 propositions de son programme récemment révélé (n° 4, 5, 7, 8, 10), il s’engage à « alléger les charges sociales (moyennant une hausse de la TVA) pour faire baisser le coût du travail et favoriser l’emploi… C’est la recette à double détente du président-candidat afin de booster la compétitivité des entreprises françaises. Une petite révolution réclamée depuis des années par le Medef et de nombreux patrons. Concrètement, dans la continuité des 14 Mds€ d’allégements sur les cotisations employeurs programmée à l’automne, Sarkozy compte aller plus loin au nom de la lutte contre le chômage. Toute entreprise qui embauchera un senior sera exonérée de charges patronales. En cas de “zéro chiffre d’affaires”, les travailleurs indépendants (500000) n’auront plus aucune charge à verser. Autre axe retenu par Sarkozy pour amortir les soubresauts de la crise, il s’agit de permettre aux entreprises en difficulté de négocier grâce à des accords dits “de compétitivité” une nouvelle durée du travail et/ou une baisse des salaires. Une recette à l’allemande annoncée en février sur laquelle les partenaires sociaux ont bien du mal à tomber d’accord. Les chômeurs sont dans le collimateur de Sarkozy, qui veut, en cas de blocage, s’appuyer sur le référendum pour les mettre au travail et leur serrer la vis. Il propose de rendre obligatoire une formation pour tous les demandeurs d’emploi, tenus d’accepter la première offre sous peine de se voir priver de leurs allocations. Quant aux bénéficiaires du RSA, ils devront effectuer sept heures de travail rémunérées obligatoires par semaine. Une mesure testée dans une douzaine de départements qui a du mal à se mettre en place, faute d’emplois suffisants. »

Ce programme, dont « le durcissement de la flexibilité » est l'axe principal (lire Sommet social : la flexibilité du travail pour plus tard), est inspiré par les lois Hartz (du nom de Peter Hartz, DRH de Volkswagen qui fin 1993 obtint du puissant IG Metall l'instauration de la semaine de 4 jours – 28,8h au lieu de 36h – impliquant une diminution du salaire et une flexibilité accrue... Sympathique Hartz qui sera inculpé en 2006 de corruption, notamment de détournement de fonds au profit... du chef du comité d’entreprise de Volkswagen, pour acheter la paix sociale à coups de pots-de-vin, prostituées, voyages « offerts » aux représentants du personnel – lire Inculpation de Peter Hartz). Or ces lois ou réformes Hartz sont la pièce maîtresse du dispositif législatif mis en place entre 2003 et 2005 par le chancelier SPD Gerhard Schröder (dont Hartz, lui-même membre du SPD, fut le premier conseiller entre 1998 et 2005), non pas donc par Angela Merkel qui en a bien plutôt recueilli les fruits tandis que Schröder, lui, en faisait les frais...

Sarkozy le sait pourtant bien, il sait bien que la gauche hollandaise réussirait mieux que lui l’implantation en France de cette réforme du marché du travail, et il sait encore que les capitalistes le savent eux aussi et que, par conséquent, il risque de perdre bientôt leur soutien au profit du leader socialiste, à moins qu’il n’aille à Le Pen, si jamais les syndicats, contre lesquels Sarkozy lancent ses foudres ces jours-ci, ne se couchaient pas (ou si les social-traîtres de la CFDT et de la CGT devaient être débordés par la rue). Le Capital a toujours trois fers au feu, comme le dit notre ami Christophe Ricerchi. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il faut être aveugle ou bien croquer du « caviar » pour ne pas apercevoir qu’il est le rabatteur des plus révoltés vers les fusils du Capital, un chien courant en quelque sorte, encouragé par les hallalis du GOF.

Voici quelques documents d’information sur le « miracle allemand » :

1/ D’abord cette note de synthèse sur le travail de la Commission Hartz ; bien qu'elle date (de 2007), elle évoque notre avenir immédiat.

2/ Un article à la dent dure, du World Socialist Web Site, publié en 2006 par le CIQUI, sur les protestations de masse contre les coupes sombres dans les acquis sociaux qui ont accompagné les réformes Hartz et qui elles aussi nous attendent.

3/ Enfin, un article récent de COMMUNISTE sur le prétendu modèle allemand.

4/ Une étude, plus technique, signée par Jens Thoemmes et Anne Labit (alors sociologues doctorants) et parue dans le n°64–03/1995 de la revue Travail et Emploi du Ministère du Travail, sur le rôle joué par les syndicats dans l'instauration de « la semaine de 4 jours » chez Volkswagen.


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Buddha-dassa 10 avril 2012 14:33

    le capital c’est l’arlésienne...le plus gros mensonge depuis des siècles, la plus grosse illusion,pire que les religions du livre et la c’est très fort bien sur smiley..pourquoi ?
    l’argent ne fait strictement rien du tout...il n’a jamais rien fabriqué et ne fabriquera jamais rien....

    il est l’inconscient mensonge des humains qui pensent valoir plus que les autres , jusque dans la plus grosse tombe...mais en fait ce qu’il est est ceci : .il est l’arrogance de celui qui est terrorisé par la vie,car vivre c’est mourir..il est un abris contre la vie, contre les autres....il n’existe pas et pourtant le culte qui lui est voué est sur toute la planète....ce qui a tout fabriqué est la réunion de tous les talents et oui car seul un talent ne vaut rien , même pas la survie....

    Ainsi l’humanité est entièrement collective depuis toujours en ce qui concerne la fabrication...reste à finaliser le partage....on sera obligé d’y venir, fini la récréation...

    sommes nous aussi aveugles ? bien sur... smiley


    • Cocasse Cocasse 11 avril 2012 10:17

      Je ne sais pas si le problème vient du capitalisme en général, ou de cette forme dégénérée du capitalisme actuel. Le problème est humain avant tout. C’est l’égoïsme et la cupidité.
      Sinon je suis d’accord avec vous, à l’état naturel, l’être humain a eu besoin d’entraide et de partage communautaire pour survivre, durant des milliers d’années.


    • Buddha-dassa 10 avril 2012 14:36

      La bonne nouvelle est que des banquiers , leur cul on peut le botter, et leur laisser pour toute nourriture leur billets maudits mais détruire un groupe solidaire d’humains ,jamais !

      Il reste donc a ouvrir les yeux en soi et vers les autres, le reste suivra...


      • chantecler chantecler 10 avril 2012 17:44

        Ca serait bien , mais je crains qu’un cul de banquier ne soit pas très accessible .
        Mais on peut toujours rêver : à votre sévice !


      • Buddha-dassa 10 avril 2012 19:27

        Chantecler ne nous mettons pas nous même des limitations ..surtout quand elles sont « suggérées » par le pouvoir...salutations !!


        • Pyrathome Pyrathome 10 avril 2012 20:06
          • Le Pen
          • Dupont Aignan
          • Sarko
          • Bayrou
          • Hollande
          • Joly
          • Mélenchon
          • Poutou
          • Arthaud
          • Cheminade
          • je ne voterai pas
          • ne se prononce pas
          • ...

          • pens4sy pensesy 11 avril 2012 05:03

            Aucune confiance dans Hollande qui effectivement essaiera de satisfaire la finance.

            Il l’a dit d’ailleurs, if suffit de l’écouter....


            • mojique mojique 11 avril 2012 09:18

              La bonne nouvelle est que Mélenchon a fait le plein de voix et que ses 12 % ne vont pas trop affaiblir Hollande.

              On aura donc Hollande au deuxième tour et $arko est dehors.

              Pour les législatives une bonne entente avec le FdG et Le PS vont obliger Hollande à naviguer plus à gauche.


              • Laulau Laulau 11 avril 2012 09:36

                Quant à Jean-Luc Mélenchon, il faut être aveugle ou bien croquer du « caviar » pour ne pas apercevoir qu’il est le rabatteur des plus révoltés vers les fusils du Capital, un chien courant en quelque sorte, encouragé par les hallalis du GOF.

                Une bien étrange conclusion ! Pas de démonstration bien sûr, à part « il faudrait être aveugle », mais qui est aveugle et qui voit ? Vous n’avez qu’une perspective : la défaite inéluctable devant le capital.
                D’après vous, la résignation, cela fait le jeu de qui ? Chien courant disiez vous, et vous ne seriez vous pas chien de garde ?


                • polpro polpro 11 avril 2012 18:33

                  Vous avez raison sur un point : la chute est abrupte. Aussi bien n’est-elle pas une conclusion, mais plutôt le départ d’un autre article, le sujet d’une autre démonstration... Cependant, vous savez très bien que le soutien de JL Mélenchon à Fr. Hollande sera sans faille ; aussi si vous êtes d’accord avec le fond de l’article, vous ne pouvez pas en rejeter d’un revers de manche la chute. J’entendais récemment le candidat du FDG dire que Hollande attendait de lui « une reddition sans concession », et qu’il n’en était pas question, comme si sous certaines conditions elle serait possible... Il y a des lapsus révélateurs. Voici un début de justification et de réponse à votre accusation (de « chien de garde ») : http://www.sitecommunistes.org/ch240rabatteur.htm


                • Laulau Laulau 12 avril 2012 08:13

                  Tout ça pour ça ?
                  Vous avez entendu un candidat FdG dire qu’il n’était pas question d’une rédition sans condition et que par conséquent il y aura rédition avec condition ? Non mais, sans blagues ?
                  Vous ne seriez pas Jésuite de garde ?


                • polpro polpro 16 avril 2012 02:40

                  « Tout ça pour ça ? » ??

                  « Reddition » aurait suffi...

                  Bien entendu ce n’est pas dans un tel lapsus que je vois ce qui est de plus en plus visible et relevé, bien que visiblement pas par vous - mais c’est votre droit - c’est à dire que Jean-Luc Mélenchon exaspère les sensibilités de gauche, théâtralise l’idéal révolutionnaire de 1789, porte aux nues l’humanisme (il lui arrive même dans ses meetings de prier l’Homme - si, si, on a des images, bientôt disponibles sur le net), bref, de faire dans le symbolique, comme l’a dit Bartolone.
                  Alors, certes, cela met du baume au cœur des gens de gauche, mais ça ne résout en rien les questions concrètes (lire cet article sur le meeting du 15 avril) ni les questions fondamentales (réappropriation collective des moyens de production, etc.) sur lesquelles Sarkozy reste très discret, pour ne pas dire muet.


                • polpro polpro 16 avril 2012 09:23

                  euh ! Mélenchon, voulais-je dire, pas Sarkozy, bien entendu... un lapsus qui s’explique sans doute par l’heure du postage, mais au fond pas seulement...


                • polpro polpro 22 avril 2012 20:32

                  Finalement, c’est bien une « reddition sans condition » pour le candidat du Front de Mer : « ne demandez rien en échange ! » Beau travail, Saint Hubert !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

polpro

polpro
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès