Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les petits cadeaux « électoraux » du Sénat aux professions de santé (...)

Les petits cadeaux « électoraux » du Sénat aux professions de santé ?

Mis sous pression par un lobby de syndicats de professionnels de santé, les sénateurs ont récemment supprimé un article, adopté par l'Assemblée Nationale, qui aurait permis aux mutuelles de mieux rembourser leurs adhérents !

« (...) Suivant l'avis de la commission des Affaires sociales, les sénateurs n'ont pas accordé aux mutuelles la possibilité de contracter directement avec des professionnels de santé pratiquant des tarifs raisonnables, ou se conformant à des critères de qualité. Des accords considérés comme gagnants-gagnants par la Mutualité Française car en échange d'engagements, ils profitent de la clientèle des mutuelles (...) » Ecrit la Mutualité Française

Le texte voté en première lecture par l'Assemblée Nationale : « (...) devait remettre les mutuelles sur un pied d’égalité avec les sociétés d’assurances et les institutions de prévoyance, en leur permettant de moduler les remboursements selon le professionnel de santé choisi par les adhérents (...) »

Si cette décision du Sénat a provoqué la colère de la Mutualité Française qui a fait part de son : «  vif mécontentement  » et du réseau Santéclair (Allianz, Maaf, MMA, MGP et Ipeca) qui affirme que celle-ci : «  compromet l’avenir des réseaux de soins et nuit gravement à l’intérêt des complémentaires »

Du côté des syndicats professionnels d'opticiens, on crie victoire !

Extraits de l'article publié sur acuite.fr : « Portail des décideurs de l'optique »

« Réseaux : la plupart de vos syndicats saluent une victoire au Sénat et continuent la bataille (...) Christian Roméas, président du SynOpe (Syndicat des opticiens sous enseigne) salue « une victoire », tout comme Dr. Jean-Bernard Rottier, son homologue du Snof (Syndicat national des ophtalmologistes de France). Alain Gerbel, président de la Fnof (Fédération nationale des opticiens de France), se félicite aussi de l'impact de la mobilisation majeure contre cette mesure : la pétition demandant sa suppression a réuni plus de 6 000 signatures et de nombreux élus ont été alertés sur ce dossier. Le Casopi (Syndicat des centrales d'achat au service des opticiens indépendants), qui a largement relayé cette action, se réjouit également de cette première bataille gagnée (...) »

« de nombreux élus ont été alertés sur ce dossier » et de quelle façon ?

Hé bien, la Fnof avait rédigé un argumentaire : « à utiliser pour expliquer/appuyer sa démarche auprès d'un député/sénateur » cet argumentaire est toujours disponible dans un des forums daté du 21 Mai 2011 du site acuite.fr

« POUR LA SUPPRESSION DE L’ARTICLE 22 DE LA PROPOSITION DE LOI FOURCADE. Contenu : Cet article modifie le Code de la mutualité. Il autorise les mutuelles à mieux rembourser les adhérents qui se font soigner par un professionnel, un établissement ou un service qui fasse partie d’un réseau de soins avec lequel ces mutuelles ont passé un accord. Origine : Voté par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’examen de la proposition de loi Fourcade. Initiative du député Yves Bur (député UMP du Bas-Rhin) (...) » et la Fnof de préciser en fin de texte le : « Mode opératoire » à destination des élus

1. Appeler le sénateur ou député (Monsieur le Député/Madame le Député ou Monsieur le Sénateur/Madame le Sénateur) – contacter sa permanence parlementaire. Eventuellement le rappeler s’il n’est pas joignable ou disponible. Insister pour prendre un rendez-vous téléphonique.
2. Lui exposer les raisons de votre appel en allant à l’essentiel : Il faut supprimer l’article 22 de la proposition de loi Fourcade qui lèse les professionnels, les patients en menaçant l’accès aux soins de proximité et en créant un marché captif
3. Puis revenir sur les 3 arguments principaux qui sont ceux qu’il pourra reprendre.

4. Si possible, lui faire parvenir une note qui en fasse le résumé (cf. exemple ci-joint)
5. Remplir le fichier Excel joint pour permettre un suivi de l’opération globalement (...)  »

A noter quelques idées et suggestions faites par des participants au forum dont celle-ci : «  il me semble qu'il faut mettre aussi comme conséquence , une perte d'emplois - c'est un point + qu'important - et il faudrait le chiffrer (...) que la profession licencie 30% des opticiens , et qu'elle n' offre plus d'emplois aux diplômés sortant tous les ans des écoles ? ça, c'est leur problème et ça les concerne »

Menaces et pressions qui ont été efficaces puisque, les sénateurs ont supprimé l'article en question.

Et même si, nous dit L'Argus de l'assurance : « (...) le texte doit encore être examiné en deuxième lecture à l’Assemblée du 6 au 8 juillet (...) » on ne pourra que constater que les sénateurs sont d'une grande « sensibilité » électorale ces derniers temps.

« Sensibilité » dont ils ont fait preuve à l'égard d'autres professions de santé (clientèle traditionnelle de l'UMP) comme nous l'apprend la Mutualité Française. On été supprimées : « (...) toutes les mesures contraignantes pour les médecins : déclaration des congés, remplacements dans les zones sous-dotées sous peine de sanctions financières, obligation pour les dentistes d'afficher le prix d'achat des prothèses (...) Concernant la taxe de 50 centimes d'euro sur les feuilles de soins papier, les sénateurs ont renvoyé le sujet aux négociations conventionnelles, qui doivent s'achever le 30 septembre (...) »

Navrant, en cette période d'austérité budgétaire qui impose à beaucoup de patients des restrictions de soins. Sensation confirmée par Valérie Segond, journaliste à La Tribune qui constate que : « (...) Décidément, cette grande proximité entre l'élu et le médecin coûte très cher au pays (...) » ... le prix d'un mandat électoral ?


Crédit photo
Clubic


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • francois 6 juillet 2011 13:08

    Une bonne chose serait de supprimer le sénat, qui ne sert que de rente pour élus viellissant ou de retraite dorées pour les amis.


    • Kalki Kalki 6 juillet 2011 14:19

      et les sénateurs se sont votés des primes, et les députés aussi

      et l’ue coupe les aides humanitaire aux pays de l’europe avec des millions de personnes qui crevent

      et vous trouvez cela normal et sain d’esprit

      Un capitaliste est un SINGE, avec un ego, et il croit comprendre l’économie mais en fait NON : ca reste un SINGE dans une société pyramidale de SINGES : et le singe est incapable de gérer la singularité


      • efarista efarista 6 juillet 2011 15:24

        un tantinet répétitive votre phrase disséminée sur tous les postes.
         vous faites partie des gens qui affirment et ne laissent pas de place a l’opinion autre. Les blablateurs orgueilleux. La race des "on ne me l’a fait pas a moi qui comprend tout tellement je suis grand , beau, fort et si intelligent. Allez vous tremper dans l’eau froide un peu plus souvent histoire de rééquilibrer tout ça ! car assomant vous êtes. Merci d’avance


      • Robert GIL ROBERT GIL 6 juillet 2011 14:50

        S’il est un domaine où la notion de rentabilité devrait être relativisée, c’est bien
        celui de la santé. Il est loin le temps où le docteur Jonas Salk, créateur du premier
        vaccin contre la poliomyélite, déclarait à un journaliste lui demandant à qui
        appartenait le brevet : « Eh bien... au peuple. Il n’y a pas de brevet. Peut-on
        breveter le soleil ? » Depuis, les droits de propriété intellectuelle et les brevets sont
        passés par là, tout doit être source de profit. La privatisation de la santé représente
        des milliards de bénéfices pour les multinationales, il faut donc créer la pénurie
        dans le secteur public et démanteler peu à peu tout le système de protection
        sociale. Enlever les moyens matériels et humains de l’hôpital public afin de
        pouvoir le discréditer auprès de la population. Lire :
        http://2ccr.unblog.fr/2010/10/29/medecine-sante-et-profits/


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 juillet 2011 01:54

          Les lobbies du secteur de la santé - parmaceutiques en tête, mais les autres suivant en rangs serrés - sont a remplacer celui de l’armement comme les plus puissants et les plus dangereux pour la société.  Ils ont mis Obama au pas aux USA et sont en grande partie responsable de la victoire des Républicains aux législatives, En France je n’ai pas l’information suffisante pour commenter, mais je sais par de multiples tentatives que la critique de la profession médicale est censurée, même les articles écrits par des médecins …



          Pierre JC Allard

        • TDK1 TDK1 6 juillet 2011 14:51

          Bonjour,


          Je suis contre cette disposition. Si vous autorisez les mutuelles à rembourser différemment les prestataires médicaux, vous n’autorisez plus les malades à choisir leurs praticiens. La SS conventionne ou déconventionne déjà sur des critères subjectifs et réserve ainsi certains praticiens ou certaines thérapies à ceux qui peuvent payer, je ne tiens du tout à ce qu’en plus la mutuelle restreigne encore mon choix... Surtout qu’il a une histoire de gros sous là dessous, les mutuelles ayant leur propre réseau de centre optiques cherchent à y faire un max de blé au détriment des petits prestataires...

          • platon613 6 juillet 2011 14:54

            A lire absolument ! Pourquoi personne a le courage de faire pareil en France ?!?

            Les plans d’aide européens sont-ils illégaux ?

            http://www.news-26.com/econmie/769-allemagne-les-plans-daide-devant-la-cour-constitutionnelle.html


            • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 6 juillet 2011 15:51

              Les petits cadeaux du Sénat au....... sénateurs !!!

              Je vais finir par croire que nos décideurs ont également décidé de la révolution qui va venir...


              • kalon 6 juillet 2011 19:47

                Tu ne peux pas mieux penser méme à savoir qu’au point ou ils en sont, ils n’hésiterons méme pas à donner un « coup de pouce », question d’en terminer plus vite !


              • docdory docdory 6 juillet 2011 16:05

                @ Jean Claude Bernard

                S’il y a bien une profession à laquelle le gouvernement ne fait pas de cadeaux , c’est celle de médecin :
                - Savez vous que sur une consultation de 23 euros, le bénéfice est de l’ordre de 8 euros, le reste passant en frais professionnels ? Lorsque un médecin travaille, les 20 premiers jours du mois, c’est uniquement pour payer ses charges, les dix derniers jours, c’est pour lui. Lorsque je me suis installé en 1986, les frais professionnels ne représentaient que la moitié du chiffre d’affaire.
                - Savez vous que les médecins subissent un scandaleux anti-privilège fiscal ( décidé par Sarkozy avant qu’il ne soit président ) qui est de payer des impôts sur 125 % de leurs revenus, contrairement aux salariés qui paient sur 100% de leurs revenus ?
                - Savez vous qu’à Paris et dans le centre des plus grandes villes, il n’y aura bientôt plus de médecin en secteur 1, les prix des loyers excédant très largement les frais professionnels que peuvent autoriser une consultation à 23 euros,
                - Savez vous que l’augmentation dérisoire à 23 euros du prix de la consultation début 2011 avait été accordée pour 2007 par la sécu, mais que le gouvernement l’a suspendu jusqu’en 2011 ?
                - Savez-vous qu’un plombier qui vient vous changer un joint de robinet à domicile vous prendra au moins 70 euros , alors qu’un médecin qui vient vous soigner à domicile ne prend que 33 euros ?
                - Savez vous que la prestation horaire d’un dépanneur informatique coûte environ ce que rapporte une journée de travail d’un médecin ?
                - Savez vous qu’un médecin qui a des travaux de peinture à faire chez lui perdra moins d’argent à ne pas travailler pendant deux ou trois jours et à faire lui même ses travaux de peinture qu’à faire appel à une entreprise de peinture qui lui prendra , pour le même travail, l’équivalent de 8 jours de chiffre d’affaire, donc de trois semaines de bénéfices !
                 
                - Enfin, pour revenir au sujet de cet article, savez-vous que , si le Sénat avait voté ce projet scélérat, votre mutuelle aurait parfaitement été en droit de vous envoyer un petit courrier vous enjoignant,sous peine de déremboursement, de changer de médecin traitant pour choisir un des médecins de la liste agréée par la mutuelle ?

                Alors arrêtez de faire de la démagogie de bas étage contre le corps médical, vous serez bien content un jour de consulter un médecin qui vous soignera pour des clopinettes...

                • Blartex 6 juillet 2011 16:12

                  Savez-vous que les médecins empoisonnent leurs clients à coup de drogues alambiquées par les labos ?

                  Le serment d’hypocritr...


                • Blartex 6 juillet 2011 16:31

                  Oui, mais le plombier va vous fournir le joint, tandis qu’après le médecin il vous faudra investir dans des analyses, des médicaments, des infirmières, des kinés, des radios, et toussa toussa.

                  - Savez-vous qu’un plombier qui vient vous changer un joint de robinet à domicile vous prendra au moins 70 euros , alors qu’un médecin qui vient vous soigner à domicile ne prend que 33 euros ?


                • foufouille foufouille 6 juillet 2011 17:50

                  tres exagere docdory
                  un medecin, meme en campagne, gagne bien sa vie
                  alors en ville ca doit etre 6 a 10000
                  en plus, il y a beaucoup d’incompetent qui te file des medocs contre indiques


                • foufouille foufouille 6 juillet 2011 17:51

                  souvent le loyer du logement et tout ce qui y tient est mis dans les charges


                • docdory docdory 6 juillet 2011 18:14

                  @ Foufouille

                  Il est presque impossible de gagner plus de 4000 euros par mois en médecine de ville, sauf à travailler comme un forçat .

                • docdory docdory 6 juillet 2011 18:16

                  @ Foufouille

                  Un médecin de campagne gagne beaucoup plus qu’un médecin de ville, mais n’arrête pas ...

                • kemilein 6 juillet 2011 18:33

                  merci pour ces informations Doctory.

                  j’ai lu en diagonal l’article tellement il semblait vide et unilatéral.
                  la question que je me pose est quand même : quels étaient les réels enjeux ?

                  le coup du médecin traitant « forcé » par la mutuelle doit certainement jouer. Pourtant connaissant la religion des ecclésiastiques qui siège dans ces assemblées, je me pose néanmoins la question de savoir si derrière il n’y avait quand même pas la volonté de couler un peu plus les mutuelles au profit des charlatans d’assureurs usuriers ?

                  a qui profite le crime ?


                • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 6 juillet 2011 18:34

                  Dans tous les cas, en tant que malade potentiel, j’ai le choix entre une médecine à deux vitesses la première conventionnelle et la seconde bakhchichée. cela est la première couche

                  Ensuite la deuxième couche, pour la médecine lourde et toujours selon mes moyens, c’est soit le public, soit le privé encore que ce dernier ne s’embarrasse pas des cas non rentables et incurables.

                  La troisième couche aurait été encore et toujours -si le texte avait été voté- en fonction de mes ressources soit les réseaux de soins mutualistes soit les réseaux de soins marchandisés. J’aurais été un otage économique labellisé. 

                  En fait, le choix consiste à « se circoncire » soi- même !!!! Avoir ou ne pas en avoir ...

                  La comparaison avec le plombier ne me semble pas judicieuse car le plombard ne sonnera qu’une fois. Un petit joint, c’est une fois tous les 10 ans et encore avec la céramique, c’est quasiment jamais. Par contre, la bobologie et les burn-out, c’est du quotidien rituel.

                  Mon slogan : c’est touche pas à mon toubib, d’ailleurs nous sommes « pacsés » depuis 40 ans pour le meilleur et le pire, la Camargue. 

                  Respectueusement 


                • foufouille foufouille 6 juillet 2011 18:45

                  @ doc
                  sisi
                  la visite dure 5 min
                  en campagne les docs gagne moins
                  les rares qui se deplacent
                  il faut compter aussi tout ce que tu peut mettre dans tes charges (loyer, etc) qui ne devraient pas y etre
                  un peu comme les agriculteurs ou artisans
                  ( apprend la compta, tu veras qu’on peut mettre plein de truc dans les charges)
                  genre « frais de reception »
                   


                • kalon 6 juillet 2011 19:54

                  Vraiment une profession de malheurs, la médecine.
                  Faut aller à l’usine, nettement mieux !


                • kalon 6 juillet 2011 20:00

                  D’accord, il ne prend que 33.00 euros mais lui, il revient tout les jours.
                  Enfin, le temps que le patient reste rentable !
                  Un peu comme les avocats !


                • kalon 6 juillet 2011 20:03

                  Outre que certains se retouvent réguliérement repris dans le testament de leurs patients
                  Un médecin a beaucoup de pouvoirs sur un malade, vous ne vous en étes jamais rendu compte ? smiley


                • jymb 7 juillet 2011 13:15

                  Les comparaisons sont toujours difficiles mais en revenu horaire, un spécialiste gagne autant qu’un cadre moyen...mais il va travailler 12 heures par jour, ou enfiler des gardes de WE . Je ne dispose pas de chiffres pour les généralistes

                  Comment expliquer que les médecins fuient la profession en exercice « classique » et ne s’installent plus que de manière marginale en ville ?


                • kemilein 7 juillet 2011 13:20

                  « Un peu comme les avocats ! »

                  mon amie est avocate si on soustrait les cotisations obligatoire (salaire net donc) apres 7 ans d’études elles touche et touchera 1.500 euro par mois en plein paris... (et le logement a paris..., les courses a paris...)

                  bref avocat est une profession ou seule une minorité vit vraiment la vie belle le reste ne pleur pas mais ne sont pas les riches bourgeois que vous pensez.

                  les « associés » ont des thunes, les autres a leur comptes les petits, ou les « collaborateurs » eux touches leur 1500/2000 (sont pas a plaindre ok, mais 7 ans d’études quand même)

                  parfois un plombier bien implanté gagnera clairement beaucoup beaucoup plus avec beaucoup moins d’études

                  et ne confondez pas notaire et avocat


                • Blartex 9 juillet 2011 16:26

                  Après avoir glandé sur les bancs de la fac pendant sept ans, 1500 euros sont même de trop. Des mineurs, ouvriers, prestataires de métiers très durs, au bout de sept ans se font à peine le SMIC. Vous n’allez pas nous faire pleurer avec votre amie. Surtout avocate, reparlons-en dans dix ans de ses revenus sur le dos de victimes.

                  kemilein :
                  "mon amie est avocate si on soustrait les cotisations obligatoire (salaire net donc) apres 7 ans d’études elles touche et touchera 1.500 euro par mois en plein paris..."


                • Blartex 6 juillet 2011 16:08

                  Ah, les optichiens, me suis pas encore attaqué à ceux-là.
                  Et pourtant j’ai la vue basse. Vois pas le rapport, mais il doit être confortable.
                  Au prix du verre, donc du sable, ça doit pas revenir bien aussi cher qu’ils ne le disent de fabriquer une lentille de huit centimètres de diamètre pour équiper des mal voyants.

                  Des cou*lles en or ils se font. Hop pique deux mille, et l’autre, là, ...
                  Des pourris entre les pourris, qui profitent des handicaps des gens pour s’en mettre plein le fortepeuille.

                  Désolé, peux pas m’exprimer sans gerber.


                  • lambda 6 juillet 2011 16:18


                    Aux petits cadeaux aux médecins on peut ajouter (peu de patients le savent) que les généralistes reçoivent annuellement par dossier de référent une centaine d’euros + pour ceux qui sont en ALD (affection longue durée) la somme de 40euros

                    Vous multipliez ces sommes par le nombre de patients référencés au cabinet - je vous laisse compter !!

                    Il fallait que ce soit dit


                    • docdory docdory 6 juillet 2011 17:01

                      @ lambda

                      Ce forfait annuel pour les ALD est l’une des tentatives de remplacer une partie du paiement à l’acte par un paiement au forfait par patient. Les patients en ALD nécessitant souvent un temps de consultation nettement plus long que les autres, ce forfait est censé rémunérer ce temps supplémentaire. Je vous signale que la rémunération au forfait du généraliste est une revendication de la gauche, alors pourquoi critiquer une évolution vers la forfaitisation de la rémunération des médecins ?
                      Personnellement, si j’avais le choix, je préférerais nettement une médecine salariée à une médecine libérale, je travaillerais beaucoup moins pour gagner beaucoup plus...
                      Le revenu des médecins conseils de la sécurité sociale, qui sont salariés par la sécurité sociale, est nettement plus élevé que celui du généraliste de base, et leurs avantages sociaux sont sans commune mesure !
                      Cela dit, à force de critiquer le revenu, pourtant en diminution constante , des médecins, il arrivera un jour que ceux-ci en auront assez, et décideront de se déconventionner unilatéralement en masse, et mettront le prix de la consultation au même niveau que celui des prestataires de service de niveau d’études équivalent, c’est à dire à 80 euros ! Si c’est ça que vous voulez, une médecine réservée aux riches, dites le franchement !

                    • foufouille foufouille 6 juillet 2011 17:53

                      "Les patients en ALD nécessitant souvent un temps de consultation nettement plus long que les autres, ce forfait est censé rémunérer ce temps supplémentaire."
                      jamais vu
                      par contre : ah oui, quand meme a chaque page du dossier medic ......... ;


                    • lambda 6 juillet 2011 18:55

                      @ docdory

                      J’ai seulement énnoncé une information que les patients en général n’ont pas

                      Néanmoins je suis d’accord pour trouver inacceptable la différence de revenus entre un généraliste et un spécialiste mais si nous entrons dans ce domaine, alors nous devons parler du revenus des enseignants par rapport à leur niveau d’études !!!!!!!

                      Je ne critique pas la formule de ces « indemnités » que perçoivent les généralistes mais je trouve normal que les gens aient cette information

                      Quand à la durée de consultation pour un patient en ALD, laissez moi rire !!!!!! elle ne varie pas par rapport à une visite normale !!!!


                    • Blartex 6 juillet 2011 16:20

                      Je ne vais pas ronchonner sur mon épicier qui me vend de la moutarde hors de prix.
                      Il fait ce qu’il veut ou presque avec sa denrée.
                      Mais quand quelqu’un, professionnel de santé me vend de la daube et ensuite, oui, et ensuite...
                      Il me dit que c’est dans l’intérêt de ma santé de consommer sa merde, ...
                      Hop, tique, deux mille...palpe.

                      Pardon, c’est maladroit, mais je le pense.


                      • docdory docdory 6 juillet 2011 17:03

                        @ Blartex

                        Rien ne vous interdit d’aller consulter un rebouteux pour vous soigner !

                      • docdory docdory 6 juillet 2011 17:04

                        @ Blartex

                        ... mais vous le paierez bien plus cher que votre généraliste !

                      • Blartex 9 juillet 2011 15:18

                        Blanc bonnet ou bonnet blanc ...

                        docdoré :
                        « Rien ne vous interdit d’aller consulter un rebouteux pour vous soigner ! »


                      • Blartex 9 juillet 2011 15:28

                        Par contre, docdoré, on pourrait m’interdire de me guérir grâce à des substances naturelles qui ne rapportent rien aux labos, aux toubibs, aux docs, et à toute la mafia qui s’en suit. (et je crois qu’on le fait déjà...)

                        docdoré :
                        Rien ne vous interdit d’aller consulter un rebouteux pour vous soigner !
                        ... mais vous le paierez bien plus cher que votre généraliste !


                      • hacheii 6 juillet 2011 17:08

                        Si on parlait plutôt des ENORMES cadeaux de la gauche, à tout le monde, au monde entier, sauf aux Français ?


                        • Blartex 9 juillet 2011 15:34

                          Si on parlait des énormes cadeaux de la droite aux nantis, pauvre taré ?


                          • oncle archibald 6 juillet 2011 19:16

                            Consultation chez un ophtalmo en « honoraires libres ».

                            Bonjour Docteur j’ai un oeil qui pleure tous les matins, puis en général ne coule plus l’après midi, c’est bizarre et ça m’inquiète ..

                             Rapide examen ’très rapide !) ... puis : c’est un avachissement de la cornée ... 

                            Heuu .. et qu’est ce qu’on peut faire pour arranger ça ? 

                            Rien  !.

                            Je vous dois combien Docteur ?

                            Cinquante euros.

                            Merci Docteur. Au revoir docteur.

                             

                            Je suis content, il a fait un AVC depuis cette consultation et j’ai changé d’ophtalmo.

                            Je suis content, il a fait un AVC depuis cette consultation et j’ai changé d’ophtalmo.

                            • jymb 7 juillet 2011 13:18

                              C’est peut-être là qu’est la difficulté : ne pas prescrire trois collyres inutiles mais rassurants pour le patient légitimement inquiet !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès