Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les prix flambent... Halte au feu !

Les prix flambent... Halte au feu !

LES PRIX FLAMBENT ET LES CONSOMMATEURS SE SERRENT LA CEINTURE

L'envolée des prix constatée par tous les consommateurs va se poursuivre, c'est ce que prévoient le Fonds monétaire international et la Banque mondiale qui, du reste demandent aux Etats de s 'y préparer.
Les causes de cette montée sont multiples :
la hausse du prix des sources d'énergie ;
la mondialisation de la distribution qui conduit à exporter très loin des produits ;
la spéculation ;
les incidences climatiques comme la grande sécheresse aux Etats Unis ;
le développement de la monoculture industrielle au détriment de la culture nourricière....

Mark Sadler, responsable de la gestion des risques agricoles à la Banque mondiale déclare que"le problème de la volatilité persistera tant que nous ne produirons pas davantage de produits alimentaires et que nous n'augmenterons pas nos réserves. Le système alimentaire est plus durement secoué parce que nous ne disposons pas de réserves qui nous assureraient des stocks. "
Tant que le système libéral subsistera en maître sur la planète, ce sont les profits immédiats qui primeront …..
Venons-en à la situation « hexagonale » : nous avons tous constaté la hausse vertigineuse de nombreux produits, y compris des légumes ou agrumes de saison...
Cette situation perdure et s'aggrave.
Comme l'explique le dernier numéro de 60 millions de consommateurs qui consacre à cette problématique un dossier fort intéressant :
« En un an, le pouvoir d'achat a baissé de 1%. C'est la plus lourde chute depuis la première publication de l'indice de « 60 », en 2003.
Les ménages vont devoir faire des arbitrages. »

Si de juin 2011 à juin 2012, l'inflation n'a été « que de 1,9% », les revenus n'ont progressé, eux que de 0,9%.

La revue de l'INC propose des pistes de réflexion et de choix sur les arbitrages.
Les familles qui vivent sous le seuil de pauvreté ou avec un revenu très modeste n'ont pas fait de choix : les légumes et les fruits sont trop chers donc on se replie ou on reste sur les nouilles, le riz, un peu les pommes de terre et les yaourts....
Avec l'augmentation du prix du blé, on peut s'attendre à une augmentation de celui des pâtes !

Les familles très modestes et même à revenus moyens se trouvent face à des augmentations des prix des denrées alimentaires insupportables....
Les chiffres livrés par « 60 millions » ne sont que des moyennes.
Fruits (+ 9,4 %),
légumes (+ 6,7 %)
boissons (+ 4 à 5 %)....
Chacun se débrouille comme il peut....

Les associations de consommateurs ne cessent d'alerter les décideurs et le gouvernement sur cette situation préoccupante.
C'est la santé alimentaire et la santé tout court qui risque de prendre un mauvais coup...
Les campagnes « éducatives » du programme national nutrition peuvent toujours afficher ce conseil :
Il faudrait consommer par jour  : « 5 portions de fruits et/ou de légumes : par exemple 3 portions de fruits et 2 de légumes, 4 de légumes et une de fruit… et si vous pouvez en manger plus, c’est encore mieux ! L’idéal est d’alterner entre fruits et légumes, d’en diversifier les variétés et de les intégrer le plus souvent possible dans vos recettes : gratins, tartes salées ou sucrées…. »

C'est du vent …. Qui peut s'acheter ces 5 portions ?
Il y en a de plus égaux que d'autres....

S'il n'y a pas de solution miracle pour faire baisser des prix, il existe quelques pistes :
le contrôle des prix ;
la limitation des coûts de distribution ;
la localisation de production avec une prime à la proximité ;
la TVA à 0% pour les produits de base....

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 30 août 2012 09:44

    Dommage qu’un sujet comme cela n’entraîne que des conclusions soviétiques.


    Comment faire comprendre que la baisse des prix seule la concurrence y arrive.

    La vraie réponse est la l’augmentation des points de vente d’enseignes différentes.

    Le contrôle des prix, entraîne la raréfaction des produits contrôlés et le contournement.
    Exemple : Raymond Barre pour juguler l’inflation impose le contrôle des prix des produits calculés pour l’inflation. Le croissant classique courbe contrôlé disparaît des étalages, et il est remplacé par le croissant au beurre non contrôlé. Résultat néant. Ça n’a jamais bloqué l’inflation.

    la limitation des coûts de distribution ;un coût de distribution comprend tellement de paramètres à tiroirs 
    - Le stockage des produits finis, des produits intermédiaires et des produits résiduels.
    -   Le foncier
    - Le conditionnement de ces produits.
    - L’expédition ou le transport des produits.
    - La production des ventes et la publicité.
    - La publicité.
    - Le service après vente.
    -   La perte des denrées périssables.
    irréaliste et modalités ubuesques.

    la localisation de production avec une prime à la proximité. intéressant mais sans doute inefficace faute de centre de décision locaux. La réalité est surtout que les centres de décision des gros points de vente sont extérieurs. La solution est encore la concurrence et la création de petits points de vente locaux. Une production sans débouchés çà ne marche pas.

    la TVA à 0% pour les produits de base... Sempiternelle démagogie de gauche.
    Ça se voit uniquement le mois ou la mesure est prise, par ailleurs avec 25% de la population obligée de l’état. On emprunte déjà sur les générations future pour les payer. 

    • Politeia 30 août 2012 11:26

      Le libre échange appliqué par des êtres humains n’a jamais cherché à vendre des produits le moins cher possible mais bien le plus cher possible. Reste à savoir si le problème vient de la théorie ou de celui qui l’a met en pratique.

      De toute façon cela n’a pas beaucoup d’importance. La croissance c’est fini. Notre niveau de vie étant intimement lié aux prix des énergies il est peu être temps d’atterrir et d’arrêter de rêver. Tout va devenir de plus en plus cher. Les riches se frottent les mains, les pauvres n’ont plus qu’à pleurer et s’en prendre qu’à eux même.


    • Traroth Traroth 31 août 2012 10:37

      « Comment faire comprendre que la baisse des prix seule la concurrence y arrive » : Comment ? Facilement  : commencez par nous donner un exemple où une telle chose se serait produite !


    • ekarlate 31 août 2012 11:46

      TVA à 0% démagogie de gauche ?

      Ou alors vous êtes trop intelligent ou trop c.. pour savoir ce que vit un père de famille gagnant le SMIC. Revoyez votre copie monsieur, c’est presque une insulte. 

    • Traroth Traroth 31 août 2012 12:40

      La TVA est un impôt foncièrement injuste. Être conséquent, ça veut dire vouloir la suppression pure et simple de la TVA.


    • perlseb 31 août 2012 17:18

      La TVA est un impôt foncièrement injuste.

      Bien évidemment. Si on est à gauche, alors il ne devrait subsister que 2 impôts : l’impôt sur le revenu (avec une réelle progressivité ce qui n’est plus le cas aujourd’hui) et l’impôt sur la fortune.

      Et pour arriver à boucler les recettes, ils suffiraient d’ajuster ces 2 impôts en fonction des besoins (aucun budget négatif votable dans un gouvernement responsable).

      La TVA est un impôt de droite : c’est elle qui rapporte le plus (et de très loin) et c’est parce que l’on fait payer tout le monde un peu (et donc surtout les pauvres et classes moyennes plus nombreux).


    • lemouton lemouton 1er septembre 2012 16:02

      le spartacus d’ago.. ??


      ppffff..
      un pseudo qui ne vaut même pas un clic de souris... smiley

    • Lea Andersteen Lea Andersteen 3 septembre 2012 00:26

      « Seule la libre concurrence non faussée arrive à baisser les prix. »

      Voila une belle utopie libérale détachée des faits. Ce n’est pas d’ailleurs le seul précepte libéral qui ne résiste pas à l’examen des faits et des chiffres.

      Au début, ca marche toujours, cela fait baisser les prix : il y a de nombreux concurrent, une vingtaine. La guerre commerciale espérée par les libéraux se produit et les prix baissent.

      Peu à peu, la concurrence entraine une concentration : les plus forts commencent à absorber les plus faibles, pour dégager plus de profits et finalement survivre. Peu a peu, le nombre de concurrents réels (il faut faire attention à la valse des marques qui nous font parfois croire à une concurrence , je prendrais l’exemple de la nourriture pour animaux quasiment toutes contrôlées par une seule multinationale... Rappelez-vous le nombre d’opérateurs internet qui ont disparu...

      Et c’est ainsi que la libre concurrence non faussée devient naturellement un oligopole contrôlé par 2-3 sociétés. Qui font alors des ententes sur le prix de ceci ou cela.

      La libre concurrence non faussée tend en fait vers un état ou elle ne s’exerce plus. Celle d’un marché au final totalement captif. Et un petit nombre de société contrôlent tout le marché, se le partageant et s’entendant sur les prix.


    • CHALOT CHALOT 30 août 2012 10:17

      Attention à la myopie politique ! Il n’y a pas du tout de « soviétisme » dans mes propos mais un constat, quelques propositions..... quant à la TVA à 0% ce n’est pas une démagogie mais un principe....Des familles ont des difficulotés pour se nourrier et en plus il faudrait qu’elles payent 5,5% de TVA sur les produits de consommation alimentaire !
      Spartacus ! svp changez de pseudo ! Le Spartacus est un révolté, un révolutionnaire et non un défenseur des maîtres !


      • spartacus spartacus 30 août 2012 11:04

        C’est pas parce que quelques bobos restés endoctriné de Marx et Zola, ont décidé que Spartacus était un symbole qu’il leur appartiendrai.

        Spartacus c’est révolté contre l’état romain...et n’a rien a voir avec les bobos cocos !

      • bobbygre bobbygre 30 août 2012 16:17

        « Spartacus c’est révolté contre l’état romain »

         

        Faut-il être ignare ?? L’état romain ? Je me demande bien ce que vous pouvez entendre par là. La notion d’Etat est quelque chose de précis et est arrivé historiquement beaucoup plus tard... Donc déjà ce que vous dites n’a aucun sens.


      • Aldous Aldous 31 août 2012 08:59

        Les prix flambent...


        C’est pas en prevision de cela qu’on l’a surnommé ’flamby’ ?

      • vieux grincheux 31 août 2012 09:26

        Le Sovietisme a été durement combattu par les bolcheviques, russes, autoritaires et jacobins. L’ excuse donnée par Staline pour mettre tout le monde au boulot et sortir du Moyen Age dans lequel les tsars avaient laissé la Russie, c’est la préparation de la guerre inévitable contre les Nazis allemands. D’ où le Pacte germano-soviétique qui a permis à Staline de stakhanovier les ouvriers (Stakhanov était le nom d’ un mineur qui a battu le record d’ extraction de charbon, pour celles ceux qui ne savaient pas, il a été montré en exemple) tout en se donnant du temps pour monter une sidérurgie afin de construire l’ armement qui lui permettra de gagner.


        L’ auto-gestion citoyenne, base du Sovietisme, des Phalanstères et des Kibboutzim est d’ essence LIBERTAIRE, c ’est ce que ne veulent pas comprendre les AUTORITAIRES, ceux qui parlent d’ « homme providentiel », concept d’ essence fasciste qui vise à mettre sur un piédestal un personnage, un héros, charismatique certes, tout en oubliant que le charisme n ’est pas du domaine de l’ Acquis, mais de l’ Inné et que le héros en question n’ a pas à être glorifié pour un truc qu’ il a reçu à sa naissance.

        Actuellement, on voit des villages entiers dans le monde, au Canada, aux States, en Angleterre et même en France offrir des fruits et légumes GRATUITEMENT à celles et ceux qui veulent se donner la peine de les ramasser, de les éplucher et de les cuisiner. 

        C ’est par là qu’ il faut aller, vers cet équilibre difficile à maintenir entre le Bien Commun et l’ Epanouissement personnel. Un équilibre Taoïste pour celles et ceux à qui ce mot parle.

        La Croissance infinie est effectivement impossible sur une planète finie. Il faudrait 3 planètes pour vivre comme un Sanfrais, 5 comme un U Ass Hole.

        Pourtant Jean Ziegler n’ arrête pas de protester car nous avons les moyens de nourrir la Planète alors qu’ un enfant meurt toutes les 5 secondes....faire une recherche sur la Toile....

        Parmi toutes les propositions que tu évoques, citoyen, il en reste une politiquement incorrecte mais qui va nous faire du bien.....LE COUP DE GUEULE, au commerçant qui parie sur ta pusillanimité et qui propose des TOMATES A 2€ alors que les espagnols organisent des combats de rue de tomate (la tomatina). 
        Aprés tout, si TOUS LES CLIENTS poussaient un coup de gueule tous les jours, au bout d’ une semaine, le keum, la meuf entrent en dépression.....avis de GRAND FRAIS.....ça va finir par arriver, et la foule qui se déchaine.....ça va faire mal...

        A propos de Grand Frais, le propriétaire de cette enseigne qui a dû rater les cours d’ instruction civique est domicilié en Suisse......

        BOYCOTT ? Chacun est libre de sa consommation dans ce pays.

        KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!

        VG

      • Alpo47 Alpo47 30 août 2012 11:36

        Il faut souligner que le phénomène de la hausse des prix est particulièrement flagrant pour les plus petits revenus. Ce sont les denrées alimentaires, l’énergie, les transports ... qui constituent la quasi totalité de leurs dépenses et qui augmentent le plus.

        C’est dramatique, moins on gagne et plus on subit la hausse vertigineuse des prix.

        Par conséquent, cette notion d’inflation devrait être rapportée au revenu, tellement il est évident qu’elle est bien inférieure pour les plus hauts revenus qui consacrent une part bien moindre à l’alimentation et dépenses quotidiennes et thésaurisent la plus grande partie de leurs revenus..


        • bigglop bigglop 30 août 2012 18:13

          Merci à @Chalot pour ce coup de gueule.

          Après la chute sondagière de Hollande et Ayrault, les citoyens commencent à prendre conscience qu’ils ont remplacé un néocon de droite par un néolibéral de gauche, Young Leader de la French American Foundation, avec Moscovici et consorts.

          Vous parlez d’arbitrages avec raison et ceci est un scandale.
          Pour un diabétique, la qualité de l’alimentation est essentielle et avec un Smic c’est quasiment impossible de faire ne serait-ce qu’un arbitrage !!!

          Perso, je ne prends plus de crédit (sauf règlement en trois fois), je me limite à l’essentiel, une Clio 1 à carbu et distri par chaîne que j’entretiens moi-même (9000 kms/an), achat d’occasion, recyclage, etc...


        • JMK66 JMK66 30 août 2012 13:44

          Ceci est le prélude à ça
          Bien à Vous


          • aberlainnard 30 août 2012 14:46

            Ressources énergétiques, ressources alimentaires, production industrielle, pollution, environnement, population mondiale. Tous ces sujets qui posent problème et pour lesquels la pensée ambiante s’entête à ne voir qu’un phénomène de crise plus ou moins passagère, ne sont que les prémices d’un bouleversement annoncé il y a 40 ans par le rapport pour le club de Rome que l’équipe du M.I.T. dirigée par Dennis Meadows avait remarquablement décrit et que nous refusons de prendre en compte. Sans doute parce que la vérité est dérangeante. Voir figure 31 sur le lien suivant :

            http://www.societal.org/docs/cdr1.htm

             Dans un aveuglement surprenant, ces travaux visionnaires sont, encore de nos jours, ou controversés, ou carrément ignorés, à tel point que la prescription préconisée par les nos géniaux économistes formatés, rois des médias, pour résoudre « la Crise » reste la sacro-sainte « Croissance » alors qu’elle en est le problème et l’origine.

               


            • Politeia 30 août 2012 15:07

              « alors qu’elle en est le problème et l’origine. »

              Même si vous avez parfaitement raison, essayez de vous faire élire en promettant de la décroissance. Le fond du problème est là.


            • aberlainnard 30 août 2012 17:05

              Politeia

               

              Je suis bien d’accord.

              Il faudrait déjà trouver un homme politique qui ait eu le temps de se pencher sérieusement sur ces sujets et qui comprenne vraiment ce qui est en train de se produire à l’échelle de l’humanité. C’est un spécimen d’un genre assez rare.

              Il lui faudrait ensuite avoir un charisme et un talent de pédagogue hors normes pour affronter l’incrédulité de l’opinion publique et des médias servis par des journalistes eux-mêmes à cent lieues d’avoir la moindre pensée cohérente sur ces problèmes, faute de s’être correctement informés. Ils sont en général soucieux de scoops et de courbes d’audience.

              Il y a bien quelques rares exceptions parmi les politiques et les journalistes, mais tout discours intelligent est couvert par le bruit que fait le prix du litre de gazole ou du kilo de carottes au 20h. Préoccupations dérisoires en regard de ce qui risque de nous tomber sur la tête dans pas très longtemps.

               


            • foufouille foufouille 30 août 2012 15:04

              il y a aussi le gaspi
              tout legume non conformes est jete

              le moins cher, ca reste les patates, on en trouves a 25c par 25kg
              40c au pire


              • jmdest62 jmdest62 30 août 2012 15:12

                @ l’auteur

                bonjour ,

                Avec l’OMC il me semble que nous avons perdu le premier principe de bon sens ... qu’avait mis en place De Gaulle après la guerre ...l’auto-suffisance alimentaire de la France.
                Avec les règles de l’OMC on est capable de ré-importer du blé , au prix fort , après avoir exporté toute notre production , Avec les règles de l’OMC on est capable de boire du vin californien alors que l’on arrache des vignes en France !!!!!!
                deux règles à imposer d’urgence :
                1) ne permettre l’exportation que de nos excédents et réguler les prix en fonction de notre marché national.
                2) Interdire l’importation de produits que nous sommes capables de produire nous-même et là aussi réguler les prix en fonction de notre marché national.

                du bon sens près de chez nous ...

                cordialement


                • ottomatic 30 août 2012 17:39

                  Il suffit de revenir sur cette satané mondialisation...


                • Traroth Traroth 31 août 2012 10:45

                  Les « ajustements structurels » préconisés par le FMI, par exemple, prévoient qu’un pays ne soit pas auto-suffisant au niveau alimentaire, afin d’être « ouvert au marché ». Ce qui a l’avantage pour les riches de libérer des surfaces agricoles de l’inutile production de nourriture afin d’y faire pousser du coton ou du café !

                  Pendant ce temps, la population, qui ne peut pas se permettre d’acheter de la nourriture au cours mondiale, meurt de faim, mais qui s’en soucie ?


                • goc goc 31 août 2012 11:45

                  Il ne faut pas oublier le plus important, à savoir que l’autosuffisance passe d’abord par l’interdiction de breveter le « vivant » , et en particulier des graines (qui sont vivantes, puisqu’elles donnent la vie). L’autosuffisance doit commencer par l’autosuffisance des semences et arrêter d’obliger les agriculteurs à acheter chaque année des graines dont on ignore tout, jusqu’aux conséquences a moyen et long terme de leur usage intensif


                • ottomatic 30 août 2012 17:09

                  Le plus important serait de mettre fin à la dictature de la grande distribution.

                  Les producteurs n’arrivent pas à joindre les 2 bouts en vendant à perte leur production alors que le consommateur paye de plus en plus.
                  Un exemple simple, un ami cherche des piles pour montre :
                  - prix au super X : 3,50€
                  - prix chez un détaillant d’électronique : 0,30€ (et encore le commerçant fait sa marge !!!!)
                  A ce niveau là, c’est plus des marges, c’est du vol qualifié...

                  Regardez les éleveurs de porc qui vendent à perte le kilo de cochon à moins de 2€ pour que vous payez 4 pauvre tranche de jambon plus de 2€

                  J’ai de la famille qui bosse pour la grande distribution, et je peux peux vous dire qu’il y a des tonnes d’exemples de ce genre.
                  Le pire c’est que maintenant, avec l’arrivée du RFID et des caisses automatique, il y aura encore moins d’emplois sans avoir le moindre impact sur le prix que paye le client.
                  Cerise sur le gateaux, les banquiers qui se jettent sur les produits alimentaire pour spéculer maintenant que le système économique est moribond.

                  • MKT 30 août 2012 18:23

                    C’est entièrement vrai.
                    Quand on scanne soit même, on fait le travail de la caissière et l’on favorise les futurs licenciements.


                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 31 août 2012 10:35

                    J’aimerais avoir l’adresse du détaillant électronique. Quand je l’achète chez mon horloger-bijoutier, ma pile me coute nettement plus cher qu’au « super X » !


                  • chmoll chmoll 30 août 2012 17:16

                    les révoltés du bounty , ben quoi tu paye une tva sur le bounty


                    • lemouton lemouton 1er septembre 2012 15:56

                      Je ne comprends pas les pincés du c**l smiley, qui moinsent cette remarque de chmoll..


                      On peut dialoguer de chose sérieuse, sans se prendre au sérieux ..non ?? smiley

                    • MKT 30 août 2012 17:27

                      Une rediffusion d’une émission de France Culture à propos des AMAP montrait que les légumes dans une AMAP sont aussi chers voire plus que dans le circuit traditionnel.

                      Donc en tant que consommateur je n’ai pas intérêt à m’associer dans une AMAP.

                      Sauf que le prix que je paye mes légumes va :

                      • permettre au maraicher de vivre à peu près correctement ;
                      • faire que les légumes peuvent être en bio ;
                      • que ce maraicher va pouvoir salarier en fixe (pas précaires) des ouvriers sur son exploitation.
                      En tant que consommateur mon intérêt est de payer le moins cher possible des légumes forcés au pesticide.
                      En tant que citoyen d’accepter un petit surcoût pour avoir de la qualité.

                      Et vous quel est votre avis ?


                      • ottomatic 30 août 2012 17:33

                        Franchement, en province, il suffit de chercher les petits producteurs locaux qui vendent en directe, non seulement vous pouvez manger bio en faisant des économies et en garantissant la qualité de vie des agriculteurs. Ca prend un peu de temps et demande un peu d’organisation, mais c’est viable !


                      • foufouille foufouille 30 août 2012 17:46

                        « que ce maraicher va pouvoir salarier en fixe (pas précaires) des ouvriers sur son exploitation. »
                        c’est plutot l’inverse su leurs blogs
                        les acheteurs sont meme benevoles ...........

                        pour la vente directes, tu en as aussi qui se goifrent « avant on ganait 1€/kg de viande, maintenant c’est 6 ou 7€ »


                      • manusan 30 août 2012 17:58

                        No problem, le gouvernement va nous faire un crédit d’impôt afin d’inciter les gens à se baisser pour ramasser leurs patates dans leur potager.


                        • MKT 30 août 2012 18:00

                          On est d’accord.
                          Favoriser quand on peut les producteurs locaux.
                          Permettre que le nombre de ceux ci soit suffisant car le jour où il n’y a plus que la grande distribution...


                          • arobase 30 août 2012 21:10

                            un commerçant , fabriquant, prestataire de services, petits ou grands ne veulent en aucun cas voir leurs marges diminuer.

                            si le prix du blé augmente, le boulanger augmente le prix de son pain, le prix du cuivre augmente ? le plombier augmente ses prix, le prix de lait augmente ? danone augmente ses prix etc...

                            mais le boulanger est frappé par l’augmentation du tarif du plombier, le plombier par celui du tarif d’auchan etc.... une folle sarabande qui finalement ne profite à personne !
                            .
                            seul le particulier salarié, ne peut rien augmenter ni répercuter. il subit. c’est le cochon de payant.

                            la seule solution : plafonner les marges, certaines fortunes sont indécentes, ou bien tout prendre en impôts à partir d’un certain seuil de profits.. comme dirait mélenchon.

                            • maturin 30 août 2012 23:48

                              bonjour, monsieur CHALOT.

                              le commerce est le vol.
                              l’impôt brime et la loi triche ! et réciproquement.
                              que dire de plus ?
                              convaincre les commerçants qui sévissent sur ce poste, peines perdues !
                              éduquer les impétrants , bon courage
                              aux demeurant très bon article que j’approuve.


                              • Jean-paul 31 août 2012 03:29

                                Aux USA mon cher Chalot TVA a 0% sur la nourriture .


                                • Stof Stof 31 août 2012 07:44

                                  La solution est encore plus simple : non pas la limite des prix mais limiter les marges à 30%.

                                  Le taux réduit de TVA ne permet actuellement que d’augmenter la marge opérationelle des distributeur.
                                  A 30% de marge maximum, ils gagnent encore bien leur vie. 
                                  Cette mesure a été exposée aux parlementaires par un petit agriculteur. Classée sans suite. Celà déplait à l’oligarchie qui a d’autres projets pour le peuple.

                                  • Louise M 31 août 2012 07:51

                                    Spartacus changez de pseudo svp !


                                    quand à la concurrence libre et non faussée si elle avait fait ses preuves nous n’en serions pas là !!

                                    • felipe03 felipe03 31 août 2012 08:30

                                      Les humains devraient apprendre à se connaitre eux même et ainsi ils comprendraient ce qu’est la cupidité. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès