Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Manifestation du 5 mai, bataille de chiffres

Manifestation du 5 mai, bataille de chiffres

180 000 selon le Front de Gauche, 30 000 selon la Préfecture de Police, la bataille de chiffres concernant la manifestation du 5 mai atteint des sommets rarement égalés. Revenons y calmement.

Quelques éléments d’appréciations

Le parcours de la manifestation était Bastille - Rue de Lyon, - Boulevard Daumesnil - Boulevard Diderot - Nation, soit environs 2,250 km.

Le rassemblement était donné à 13h30, Place de la Bastille. La manifestation a démarrée aux alentours de 14h, mais la tête s’est arrêtée pour écouter les différents intervenants à la tribune à l’angle des rues Daumesnil et Rue de Lyon, dont elle n’est réellement partie que vers 15h. La tête de la manifestation est arrivée Place de la Nation entre 16h30 et 17h. A cette heure, il restait encore une foule importante qui n’avait toujours pas démarré de la Bastille. La queue de la manifestation est arrivée place de la Nation vers 18h30-19h.

Comme en attestent les différentes photos, la foule étaient dense, tant à la Place de la Bastille que durant le parcours sur les boulevards.

La foule était cependant un peu moins dense que lors du rassemblement de la Bastille lors des élections présidentielles, mais le parcourt était également un peu plus long (Nation – Bastille en ligne droite par le Faubourg St Antoine). On peut donc imaginer qu’il y’avait sensiblement le même nombre de manifestants, peut-être un peu moins.

 

La méthode de calcul de la police,

Comme le rappelle cet article de Libération, la méthode de calcul de la police est « tout à fait artisanal(e) et ce n’est certainement pas la solution idéale » selon René Bailly, Directeur du Renseignement à la Préfecture de Police de Paris :

Depuis des points d’observation en hauteur, les policiers comptent manuellement les manifestants par groupe de dix, en appuyant sur un compteur. Même si la manifestation est ensuite filmée pour un recomptage tout aussi manuel le lendemain, on imagine que la marge d’erreur est importante.

Cette méthode serait éventuellement envisageable si les manifestants défilaient en rang bien ordonné comme à un défilé militaire. Ce n’est évidemment pas le cas. Dans le cortège, les manifestants sont par groupe plus ou moins compacts. Mais surtout, de nombreux manifestants remontent le long des trottoirs, d’autres ne font que la première moitié de la manifestation, ou que la seconde moitié, voir se contentent de la regarder passer depuis un point fixe. La coulée verte était ainsi bien occupée par des manifestants. Tous ceux-là ne sont pas pris en compte.

Ensuite, ce n’est pas faire injure aux fonctionnaires ayant réalisé le comptage, que de penser que – sur ordre du ministère – leurs supérieurs aient pu remanier quelque peu les chiffres dans un sens plus favorable au gouvernement. A ce titre, on peut s’étonner que la Préfecture de Police ait annoncé ne pas publier de comptage avant la manifestation, avant d’en fournir un à l’issu de celle-ci.

 

La méthode de calcul du Front de Gauche,

Explicité sur le site du Parti de Gauche, le Front de Gauche a basé ses calculs sur la superficie totale de la manifestation à son apogée (ce qui est une donnée à peu prêt objective), et sur une estimation de la densité de la manifestation (ce qui est une donnée plus subjective).

La Bastille fait environs 14 500m2, la Rue de Lyon pour sa partie empruntée par les manifestants 4 500m2, l’Avenue Daumesnil 10 000m2, le boulevard Diderot 15 000 m2, la Place de la Nation 17 000m2. Le Front de Gauche a estimé les manifestants à l’apogée de la manifestation à 4/m2 à Bastille, 3/m2 sur les boulevards et 2/m2 à la Nation.

Ces chiffres me paraissent pour le moins exagérés. Les manifestants se dispersant quasi immédiatement Place de la Nation, celle-ci était très faiblement occupé, à tout moment de la manifestation. Quelques milliers de personnes tout au plus. Compter 2 manifestants/m2 Place de la Nation est disproportionné. De même, s’il y’a sans doute eu 4 manifestants/m2 au début de la manifestation place de la Bastille, ce n’était certainement plus le cas au moment où la tête atteignait Place de la Nation. Idem, on peut peut-être minorer un peu le chiffre de 3 manifestants au m2, atteint en de nombreux points des cortèges, mais qui ne tient guère compte de différents points moins denses.

 

Regardons-y de plus près

Sans compter la Place de la Nation, le cortège faisait environs 44 000m2. Si on s’en tient aux chiffres de la préfecture de police de 30 000 manifestants, on tombe sur environs 0.68 manifestants/m2, ce qui aurait été un cortège extrêmement clairsemé. Les photos (voir ci-contre l'arrivée du carré de tête Place de la Nation) montrent clairement que ce n’est pas le cas, et que les chiffres de la préfecture sont clairement sous-évalués.

Maintenant, en reprenant le mode de calcul du Front de Gauche, mais si on minore un peu les densités estimées par le Front de Gauche, avec une moyenne d’un peu plus de 2 manifestants/m2 sur les boulevards et un peu moins de 3 manifestants/m2 à la Bastille au moment où la tête à atteint la Place de la Nation, on obtiendrait environ 100 000 manifestants.

Ce chiffre me paraît plus proche de la réalité.

Ce chiffre est en lui-même effectivement le signe d'une grande réussite de la manifestation, qui a su mobiliser plus que lors de la précédente manifestation à l'appel du Front de Gauche, à l'automne, contre le Mécanisme Européen de Stabilité. Il témoigne que la contestation de gauche à la politique du gouvernement Hollande grandit.

Article initialement publié sur le blog de Pingouin094.


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • RBEYEUR 6 mai 2013 17:17

    30.000 ou 180.000 ?
    Á combien estime-ton le plein de staliniens ?


    • caramico 7 mai 2013 10:23

      Et le vide sidéral de ton cerveau, Rbeyeur ?


    • latortue latortue 6 mai 2013 18:21

      Avant même le défilé méluche avait placé la barre a 100.000 manifestant a ce chiffre ça serait un triomphe disait il ,donc ne nous étonnons pas que la barre soit encore plus haut .alors que tous estiment le chiffre plus près des 50.000 .
      4 manifestants par M2 vous rêvez avec chacun son drapeau et sa pancarte il faut chanter la chanson des sardines mon ami ,en tenant compte des stands podiums et autres .
      le calcul pourrait être facile et asses précis puisque chacun a son portable il serait aisé de faire un comptage précis mais le veut on des fois qu’on soit en dessous des chiffres des flics comme cela c’est déja produit .
      allez vous étiez nombreux mais cela va servir a quoi ????????c’est ça qui est intéressant pas un comptage débile , que va devenir cette manif quel va être son utilité dans les jours a venir .ou c’était juste pour flatter l’égo de méluche .le reste n’est que bla bla


      • Pingouin094 Pingouin094 7 mai 2013 08:39

        J’adore être lu avec attention et précision.

        J’écris un article disant en substance que quand le FdG compte 3 manifestants au m2, c’est peut être un peu beaucoup, et que 2 manifestants au m2 me parait plus raisonable ( ce qui fait quand même 100 000 personnes) et vous me répondez que j’écirs "4 manifestants au m2...

        La prochaine fois, prenez plus de temps pour lire et moins pour dire des inepties dans les commentaires.

        De plus, i lfaudrait quand même vous rappelez qu’une manif, ça n’est pas la fête de l’Huma, alors vos images de stands avec baraques à frites et podium, vous pouvez allez les ranger ailleurs.
        Le seul et unique podium faisait 50m2 sur une manif de 44 000 m2, je veux bien reprendre mes calculs avec 43950 m2 au lieu de 440000m2, je doute que ça change le fond de l’affaire


      • appoline appoline 7 mai 2013 19:17

        Sans compter, loin s’en faut, que bon nombre s’adhèrent pas aux idées de Mélenchon


      • Fergus Fergus 8 mai 2013 09:40

        Bonjour, La Tortue

        Je ne sais pas combien il y a eu de manifestants, mais ma vieilie expérience des manifestations sur les grands boulevards, y compris sur cet itinéraire, et les comptages réels (pas les chiffres annoncés) effectués avec les cégétistes avec lesquels j’ai souvent battu le pavé, donnent en général un décompte d’environ 20 000 manifestants par heure à un point donné en cours de cortège. Il suffit de multiplier par le nombre d’heures de défilé à ce point de passage.


      • Rensk Rensk 6 mai 2013 20:57

        Dans l’affaire, ce qui est rigolo c’est que quand il y a maximum 60’000 places les opposants russes parlent de 120’000 personnes et la police (tout comme ici) de 30’000 personnes.
        En France ont voit bien qu’il y a plus d’espace, donc de place pour des gens... 180’000 selon les organisateurs

        Les média français parlent de votre 5 mai : ce n’étais pas un raz de marée...
        Quand ils parlent des russes c’est : Une foule immense défie...

        Toujours avec les même 30’000 officiels des polices !!!


        • Pingouin094 Pingouin094 7 mai 2013 08:45

          Ca n’a rien à voir avec le sujet de mon article, mais j’en profite pour dire que - pour une fois qu’ils le font - les médias télé ont semble-t-il eu raison de mettre un peu de temps avant de relayer une information ... précipitée.

          Je vous laisse donc tout à la lecture d’un article de Libération intitulé : « Armes chimiques en Syrie, l’ONU fait marche arrière » et j’en profite pour vous rappeler, ainsi qu’à tous les lecteurs d’Agoravox que si le JT de 20h de TF1 ne prends pas le temps d’aborder ces sujets, tel n’est pas le cas de la presse écrite, y compris sur Internet où on a trouvé moults articles sur le sujet sur les médias principaux comme Libération ou Le Monde.


        • Roubachoff 7 mai 2013 01:41

          Merci pour cet article. A l’évidence, quel que soit le chiffre - 100 000 ne devrait pas être loin de la réalité - il y a eu beaucoup plus de monde que prévu par les médias, le PS, l’UMP et consorts. Il suffit pour cela de voir leurs réactions désordonnées, hier, lundi. Un feu d’artifice de débats « mironton-mirontaine » destinés à servir de cache-misère.

          Sur le même sujet, mais dans un autre ordre d’idées, je signale un article incontournable de J. Juillard, dans Marianne. Monsieur se lamente sur le « Hollande Bashing » et l’incorrection des gens qui osent s’insurger parce qu’un petit foireux d’ancien Premier secrétaire du PS s’est fait élire sur un des plus gros mensonges politiques de ces cinquante dernière années. Et le plus beau, c’est que ces ahuris s’en vantent. Citation de mémoire du sieur Valini, solférinien d’élite très content de lui, lundi soir sur A2, dans une des décharges à ordures que Calvi ose appeller des émissions : « Qui aurait cru que les socialistes s’attaqueraient au coût du travail ? » J’en suis resté sur le cul.

          Justement, mon gars, personne ne l’aurait cru - enfin, en tout cas, pas les gens qui ont voté pour vous !

          Pleurera bien qui pleurera le dernier. 


          • Fergus Fergus 8 mai 2013 09:45

            Bonjour, Roubachoff.

            Plus de monde, sans doute, mais on est bien loin des foules qui auraient pu avoir un impact sur la ligne politique de l’exécutif. Que faut-il qu’il advienne de notre pays pour que les Français descendent massivement dans les rues pour faire entendre leur voix de manière aubible par les semi-autistes du libéralisme socialiste ?


          • mortelune mortelune 7 mai 2013 02:20

            Etrange comme les médias sont si bavards quand il s’agit d’un seul homme qui tue (ex. Merah) et si peu quand il s’agit de plusieurs milliers de personnes qui manifestent pacifiquement. Evidemment les enjeux ne sont pas les mêmes puisque le premier personnage à tuer pour raison idéologique, mais quand même. Quand serait-il si un français faisait preuve d’une extrème violence parce qu’il a faim ? Sur ce coup et en minorant le nombre de mécontents le ministère de l’intérieur mise sur le bon sens pacifique d’une frange de la population. En 1789, la cours du roi Louis XVI a du sous estimer elle aussi la force du peuple mais elle s’est trompé quand a l’acceptation de ce peuple à accepter de mourir pour vivre mieux. En est-on à cet extrème ? Je ne le pense pas et j’en veux pour preuve que loin d’une foule en colère il y avait un esprit relativement ’festif’. La peur de mourir pour des idées est raisonnable et les aristos le savent très bien. Tant que le peuple aura à manger il ne bougera pas au point de faire frémir quelques familles tenancière du pouvoir. 

            Qu’ils soient quelques dizaines de manifestants ou plusieurs millions dans les rues ne changent rien pour la gouvernance. Ceux qui ont le sentiment du contraire ce mettent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude puisque nous sommes dans un état représentatif.
            Malgré cela il est toujours bon d’être plusieurs milliers voir des millions puisque c’est bon pour le moral. 


            • appoline appoline 7 mai 2013 19:22

              Le fait divers a toujours eu plus de succès que la foule qui crève la faim, un Mérah verse le sang et attire les pustules à l’écran, l’audimat est important pour les chiens de garde


            • Jean Jolly Jean Jolly 7 mai 2013 04:23

              Je ne saurais dire le nombre exact des participants mais je n’ai vu aucun solférinien... ils devaient sans doute déjeuner avec dame Parisot, patauger dans la piscine de Zad ou peut être retirer leurs économies à Genève... et pourtant il paraît qu’ils sont de gauche.

              Le soleil se couche aussi à l’ouest.


              • Denzo75018 7 mai 2013 08:24

                Cela ne vous rappelle-t-il pas un même débat pour la maif contre le mariage pour tous ?

                1.500.000 annoncés par les organisateurs
                 300.000 par la police ......

                Avant il y avait un écart de 2, avec Hollande l’écart a été situé à 4 !!!


                • sleeping-zombie 7 mai 2013 15:24

                  C’est parce que le mode de calcul de la division a changé entre temps...


                • appoline appoline 7 mai 2013 19:24

                  Seul Hollande tire son épingle du jeu ; lui, plus personne ne le regarde


                • chmoll chmoll 7 mai 2013 08:32

                  La méthode de calcul de la police

                  ça fait du bien de s’marrer un bon coup l’matin, allons koi le seul calcul c l’bigot de l’éxécutif

                  il relève les compteurs pour ses caisses ,et les magouiller lorsque l’éxécutif en donne l’ordre

                  pffffffff la méthode ,ques qui faut pas lire des fois


                  • PrNIC PrNIC 7 mai 2013 10:05

                    150000 ou 30000 ça change quoi ?

                    Nous étions des milliers au Prado à Marseilles pour la présidentielle et ca n’a pas poussé pour autant certains à voter FdG , préférant assurer en votant PS !

                    Alors entre 150 000 « concernés » et 30000 « impliqués » , je sais ce que je préfère !


                    • miha 7 mai 2013 10:53

                      J’y étais et, alors que nous étions placés dans le premier quart de la place vers la sortie, nous avons mis environ une heure pour enfin réussir à quitter la place de la Bastille... nous sommes arrivés à Nation vers 17h30 parce que nous avons « triché » pour aller plus vite de crainte de manquer le bus de retour.. (courant presque et nous faufilant entre les manifestants sur les trottoirs à partir du boulevard Diderot)

                      Bref... quand il y a bataille de chiffres, je fais l’addition des deux nombres donnés et j’en fais une moyenne.

                       smiley

                       

                      30 000 (chiffre de la préfecture qui avait annoncé qu’elle ne compterait pas cette manif considérée comme un meeting (?))

                      +

                      180 000 (chiffre du FdG qui en souhaitait 100 000)

                      = 210 000

                      210 000 divisé par 2 = 105 000

                      Pari réussi pour le FdG !!!


                      • appoline appoline 7 mai 2013 19:25

                        Sauf que la plupart n’appartenaient pas au front de gauche


                      • miha 8 mai 2013 12:40

                        @Apoline : « La plupart ne faisaient pas partie du FdG », dites-vous.

                        je dirais plutôt « certains » ne faisaient pas partie du FdG (dont moi) et c’est ce que le FdG voulait : rassembler au-delà de ses propres composantes.

                        Donc le pari est réussi sur deux plans : le nombre (plus de 100 000 personnes) et le rassemblement élargi.


                      • babeuf babeuf 7 mai 2013 11:09

                        la pari est plus que réussit ,bien des gens voulaient venir , mais des raisons surtout financières
                        les en ont empêcher , bien sur que le gouvernement a la pétoche , de trahisons en trahisons
                        ils pensent qu ils pourrons tenir encore 4 ans ?????????? , les municipales et européennes
                        approchent a grand pas le prozac !! ,est certain chez eux ils ont plus a perdre qu a gagner , dans la mesure ou ils possèdent tous les pouvoirs de l élysée aux conseils généraux , le front de gauche est une organisation jeune , d ailleurs il y avait beaucoup de jeunes , donc nous rien a perdre , que la gagne ! , en plus on a les crocs !!!!!!!!!


                        • Mr Dupont 7 mai 2013 11:15

                          Cette manif de 180 000 participants selon le Front de Gauche ou de 30 000 manifestants selon la police démontre une chose :

                          Le gouvernement socialiste n’y va pas avec le dos de la cuillère

                          Il faut dire qu’en manipulation des chiffres le PS ne fait pas dans la dentelle

                          Là encore la droite a des progrès à faire

                          Cela démontre une autre chose : la police est aux ordres et complice du pouvoir en place ; comme toujours (Rafle du Vél’ d’Hiv )


                          • Joshua 7 mai 2013 11:20

                            Merci pour cet article, mais je ne comprends pas bien l’émeu qui semble être ressenti autour de cette question.

                            Jamais la police n’a donné les vrais chiffres d’une manif. C’est un lieu commun de dire qu’elle minore au maximum la présence de manifestants (normal : une manif est généralement un rassemblement tourné contre le gouvernement).

                            Sous Sarko, le nombre des manifestants était ratiboisé jusqu’à la corde. Les socialistes semblaient avoir fait un effort de réalisme... à peine...

                            Ce que j’ai constaté, c’est qu’alors que la place de la Bastille était bondée (utilisant tout les recoins pour s’étendre - comme les escaliers de l’opéra), la rue de Lyon (et celles adjacentes) où se déroulait le meeting était blindée - avec sans doute 4 personnes/ m2. On ne pouvait pas passer au travers.

                            Ce que j’ai remarqué, c’est que les gens se distribuaient beaucoup plus largement sur les boulevards (Daumesnil et Diderot) que d’habitude.

                            Habitué des manifs, je parierais facilement que nous étions plus de 100 000.

                            Ce n’est pas beaucoup à mon goût, mais c’est plutôt pas mal pour un appel lancé à l’arrache, sans évènement particulier à la clé.

                            Enfin, ce que j’ai constaté, c’est que, lorsque je tapais ’manif 5 mai’ sur google, je tombais sur la manif contre le mariage pour tous, et avec ’Mélenchon’ en plus, sur une flopée d’articles contre lui. En fait, j’avais plus de 5 pages google de sites opposés à lui - avec en tête : le Figaro, le Point, TF1, etc. J’ai fait des prises de vue.
                            Les gens de droite se sont-ils passionnés à ce point pour ce rassemblement ??

                            Je ne sais pas ce que couve la population actuellement (largement avertie de ce qui se passe), mais je crois qu’elle ne tardera pas à s’enflammer lorsque le système tranchera une bonne fois dans le vif...


                            • eric 7 mai 2013 11:39

                              Aucune importance.

                              Personne ne veut vraiment compter a part la police. Eux ont une obligation professionnelle de rendre compte au gouvernement mais pas les moyens. En particulier politiques. Les manifestants s’imaginent eux, que quelques dizaines de millier de plus ou de moins changent quelque chose.

                              Il existe des solution techniques fiables. Pour les manifs contre le PACS, les manifestants avaient loue des portiques. A Moscou, on ne peut manifester qu’en les traversant.
                              On imagine les rugissement a l’extrême gauche si la police demande de passer par des compteurs automatiques officiels surveilles conjointement par les organisateurs et les autorités...

                              Personne n’en veut.

                              L’essentiel est ailleurs. 75% des forces politiques de ce pays appellent a manifester contre ce gouvernement pour une raison ou une autre. C’est plus qu’une majorité qualifiée constitutionnelle.

                              Quels que soient les chiffres retenus, on ne peut que constater que l’extrême gauche reste marginale dans notre pays, un gros 10%, peut être 15 en ce moment ? Mais elle parvient un peu a mobiliser le cœur de cible de ses propres troupes, ce qui devient rare a gauche sur des questions politiques. Il est vrai qu’on a affaire a des quasi pro des manifs.

                              Les droites en se joignant a une protestation civile civique citoyenne mobilisent entre 3 et 10 fois plus de gens suivant les estimations. C’est normal compte tenu d’une part, que le total des droites qui appellent a manifester faisait de l’ordre de 55-60% des suffrages aux présidentielles au premier tour, d’autre part que la demande démocratique d’un referendum sur la question dépasse assez largement les clivages politiques ( Même Ariane Walter était pour...) qu’enfin, cette mobilisation est socialement beaucoup plus significative puisque l’on parle de gens qui pour la plus part ne défilent jamais. Il s’agit de publics pour lesquels être présent aux manifs n’est pas un élément du plan de carrière contrairement aux gros bataillons du PC et du PS.

                              Au final, le vrai enjeu est la convergence de ces deux mouvements. Ils sont d’accord pour dénoncer l’autisme gouvernemental.

                              Jusqu’à présent, fort de ses 11% d’électeurs, le PC a l’exigence en apparence déraisonnable que Hollande se soumette ou se démette". Mais lui a compris que le pouvoir n’était sensible qu’a l’épreuve de force, pas au dialogue.. Les manifs pour tous demandaient un referendum sur un grand sujet de société. Ils évoluent dans le sens du PC. Ils ont l’excuse de moins bien connaitre le PS de l’intérieur et donc d’avoir pu croire a son caractère démocrate.

                              En théorie, ces attentes communes devraient déboucher sur un retour devant les électeurs si on avait un président normal.
                              Mais surtout si le PC, était sincère dans ses protestations ( aucunes vraies conséquences politiques sur le terrain au Senat, dans les collectivités, dans les services publics a part un ou deux mouvements d’humeur).

                              Le PC croit instrumentaliser le rejet du PS par une majorité de la population, pour tenter de lui imposer au moins une partie de ses vues minoritaires.

                              En réalité il alimente vraiment le procès non en légitimité mais bien en autisme du pouvoir. Ce faisant, il contribue efficacement a ce le qui menace réellement. Non pas une dissolution démocratique voulu par le président pour faire face a la crise politique evidente et qui déboucherait évidemment sur une cohabitation, mais une dissolution subie, provoquée par des sortes de jacqueries. Les fonctionnaires qui ne répondent plus au téléphone, les contribuables qui répliquent aux inspecteurs, etc...Bref un blocage généralisé par une société qui commence a ne plus écouter le pouvoir parce qu’elle a le sentiment que celui ci ne l’écoute pas.

                              Ce ne pourrait être encore qu’un mauvais moment a passer, si l’électorat PS lui meme ne se refugiait aussi pour partie dans l’abstention, voir la protestation. ( voir les résultats des partielles). Hollande ne peut meme plus vraiment compter entièrement sur sa base pour que le pouvoir parviennent a embrayer sur la société au quotidien

                              En ne réagissant pas, Hollande met le pays au risque d’un vrai blocage, avec l’espoir d’un redémarrage économique venu d’ailleurs. C’est un paris tenable mais paradoxal....

                              Pour faire bref, cela veut dire que son destin dépend de la réussite économique d’Angela Merkel....( l’Allemagne est notre premier client et fournisseur)....


                              • Joshua 7 mai 2013 14:13

                                Évidemment, la question du nombre est en l’occurrence secondaire.

                                Le « total des droites » dont tu parles me fait doucement rire : UMP + Modem ? Ha, très bien. Dans ce cas, tu peux ajouter le PS et le FN, et on aura facilement 85% de la population.

                                Quand au qualificatif d’extrême gauche, c’est aussi une blague. Où est l’extrémisme de gauche, j’aimerais savoir ?? Des groupuscules trotskistes manipulés ? En tout cas pas le PG ni le PC. Restons sérieux. Tu dis toi-même que les mouvements de protestations sont minoritaires dans les réseaux à gauche du PS.

                                La convergence droite-gauche-centre contre le mariage gay se fait sur les questions de la GPA et de la MPA, et, plus partiellement, d’une tradition refusée aux homos (par progressisme et traditionalisme). Sans compter ceux qui trouvent le pb nul et non avenu en ces temps de crise (qui ne manifestent certainement pas).

                                Cette convergence se fait de plus en plus sur des sujets dits « transversaux ».

                                Mais, l’une des questions clé, voire la principale, c’est celle de la dette à renégocier drastiquement. Et là, je ne vois que le PG.

                                Rejeter la dette infâme, appliquer des impôts réellement progressifs, rompre avec les politiques atlantistes et néolibérales, amorcer la transition écologique - accompagné d’une éducation populaire réellement contradictoire - voilà qui redonnerait sûrement un nouveau souffle aux populations et leur ferait se lancer plus volontairement et généreusement dans l’avenir.


                              • Joshua 7 mai 2013 14:17

                                Bien sûr, sans oublier l’organisation d’une réelle démocratie participative et révocatoire...


                              • Jean_R Jean_R 7 mai 2013 14:49

                                La bataille des chiffres pour oublier la bataille des idées, notre combat.
                                On passe à la suite ?


                                • Crab2 8 mai 2013 16:00

                                  Éboueurs
                                  - environnement


                                  Les études, depuis plusieurs décennies, se suivent et se ressemblent montrent que les agents chargés de la collecte et du traitement des déchets

                                  sont victimes de maladies, et vivent moins longtemps que la grande majorité de leur concitoyens

                                  À l’appel de certains de leurs syndicats réclament notamment une meilleure prise en compte de la pénibilité de leurs activités et obtenir des départs anticipés à la retraite

                                  Cette demande n’es pas satisfaisante - il y a mieux à proposer :

                                  Solution

                                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/05/eboueurs-environnement.html



                                • Ronny Ronny 7 mai 2013 16:14

                                  Pour mémoire, un petit article que ’javais écrit sous l’Empire de Talonette 1er... Autre temps, mêmes moeurs, dirait on smiley !

                                  http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-comptage-des-manifestants-une-82357


                                  • spartacus spartacus 7 mai 2013 17:47

                                    Voici d’autres photos de cette manif : N’hésitez pas à les regarder !


                                    Vous constaterez un appareil logistique assis sur le détournement de bien public. Les autobus, viennent viennent des collectivité locales, mairies, conseil généraux, détournement de biens public sur le compte des contribuables.
                                    Ainsi sont transportés ces manifestants par l’argent public. Les mairies communistes « offrent » les bus de leur ville, les conseil généraux de gauche aussi....Voici comment on vous vole. 

                                    Vous constaterez que ce mouvement loue aussi aussi des bus dans des paradis fiscaux (Luxembourg) ou en Allemagne.
                                     Moins facile pour voir l’origine des fonds payeurs, n’est ce pas les voleurs d’argent public ?
                                    -Chauffeurs de bus FdG Français, appréciez la solidarité nationale de vos représentants !

                                    -La viande des sandwich vient d’Allemagne, le monde des usines de l’agro alimentaire Français doivent vachement apprécier !

                                    -Vous remarquerez des pétitions pour Ibrahim Abdalla, chef terroriste assassin condamné à perpétuité (sic)...belles référence de monstre. Les enfants mort et victimes assassinées dans ses attentats apprécieront.

                                    - Les drapeaux à faucilles et marteaux avec 100 millions de morts à leur actifs peuvent être brandis en France dans l’indifférence générale....

                                    -Vous remarquerez que cette manif est une manif de vieux , majoritairement retraités aux tempes grisonnantes, et le reste ne sont que des fonctionnaires tous bénéficiaires de régimes spéciaux. Tous des profiteurs d’argent public !
                                    Bref de bien belles brochettes de gens qui vous expliquent la justice sociale supérieure pour eux les privilégiés et leurs acquis sociaux.

                                    • RBEYEUR 7 mai 2013 18:58

                                      Suite à la polémique sur le nombre de manifestants pour Jean-Luc MÉLENCHON, je posais la question : « 30.000 ou 180.000 ? Á combien estime-ton le plein de staliniens ? » a laquelle deux des niquedouilles bien connues du « front lobotomisé de gauche » ont fait les réponses suivantes :

                                      1) --- De @Démosthène (la honte d’Athènes), le 6 mai à 17h25 :  
                                      « …A 8 millions de Français vivant en dessous du seuil de pauvreté...Bouffon... ».
                                      Donc ce ne sont pas 180.000 mais 8 millions de manifestants qui ont suivis Jean-Luc MÉLENCHON dimanche dernier…   
                                      Où est le bouffon ?

                                      2) --- De @caramico (le caramel mou schizothyque), le 7 mai à 10h23 :   
                                      « …Et le vide sidéral de ton cerveau, Rbeyeur ?... ».
                                      Crachat d’un sottard intégral giclé avec le tutoiement qui s’impose vis-à-vis d’un cancrelat…
                                      Ça c’est d’la gôche ! De la vraie ! De la pure ! De l’absolue ! De l’’intégrale !
                                      La gôche mono neuronale quoi !

                                      Que peut faire Jean-Luc MÉLENCHON avec une telle clique ?

                                      Et s’il y en avait effectivement 180.000 des comme ça ?


                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 8 mai 2013 06:28

                                        je crois que plusieurs parametres ont ete oublies :

                                        -d’abord pour un policier compter jusqu’a 180.000 est difficile

                                        -ensuite il y avait 2 categories de « clients » presents ce jour la :

                                        —la police, banalisee, en jeans et tennis plus veston de cuir, la DCRI sur les toits avec des appareils photo comme d’habitude, ainsi que les journalistes, leurs porteurs, cet effectif doit etre decompte des 180.000, il reste 170.000 personnes

                                        —les badauds, bloques dans les rues adjacentes, carrement pris en otage par les manifestants (je n’ose dire agitateurs), obliges de regarder le petit cortege faute de pouvoir traverser la rue, les photos prises sont criantes de verite, nous avons eu autour de 140.000 personnes prises en otage ce dimanche, sans aucune reaction de la police vallsienne (ou vallsiste ?)

                                        Donc en otant du chiffre Melenchonien de 180.000 agites ces deux chiffres representant les forces de l’ordre, leurs seides, et les otages, il reste effectivement 30.000 manifestants, ce qui represente effectivement quelques milliers de personnes selon le FN et demontre enfin (si cela etait encore necessaire) que les evaluations et idees de Valls sont proches de celles du FN.


                                        • Le421 Le421 9 mai 2013 15:13

                                          Les chiffres, données par des médias bidons ou des politiques menteurs professionnels ne veulent rien dire.
                                          Je suis FdG, je ris carrément quand je vois certains traiter Mélenchon de raciste. J’espère qu’ils font partie du Bloc Identitaire, parce que sinon, il faut qu’ils consultent d’urgence...
                                          Et je n’étais pas à Paris. Comme une grosse majorité des partisans du FdG, je n’avais pas les moyens de faire le déplacement. Alors, chiffrez ce que vous voulez !!
                                          La manif pour tous a rassemblé des gens qui n’avaient visiblement pas d’autre activité immédiate et urgente à faire. Des gens biens dans leurs belles chaussures, à l’aise financièrement, dont le seul souci est de plaire aux écclésiastiques locaux ou aux casseurs de Hollande, quelle qu’en soit la raison. Ces courts de mémoire qui veulent faire croire qu’on efface 17 années de droite en une année de nettoyage avec un coton-tige.

                                          Par contre, j’ai appris récemment que nous ne faisions pas partie de la majorité.
                                          Je ne voterais PLUS JAMAIS pour le PS. C’est toujours ça de gagné mon « cher » Président.
                                          Dès les municipales, vous irez vous faire dorer et à l’or fin.


                                          • Crab2 11 mai 2013 16:22

                                            Sur la photo il n’y a vraiment de visible qu’un seul manifestant, perché au sommet de la colonne - c’est un peu jeune -

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès