Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mascarade électorale au pays des yankees

Mascarade électorale au pays des yankees

 « Un sondage Gallup effectué le mois dernier indique que 76 % des Étatsuniens sont insatisfaits de la façon dont les choses se déroulent dans leur pays.  », euphémisme pour décrire la hargne convulsive des Américains aussi bien de la classe bourgeoise déjantée... 

de la petite bourgeoisie paupérisée ; de la classe prolétarienne anémiée ; ainsi que des couches pauvres et déshéritées de la société. Gallup n’a rien trouvé de mieux pour qualifier cette colère que de l’appeler « insatisfaction » ! 

L’Amérique est en crise économique systémique comme l’ensemble du monde capitaliste. Nous n’énumèrerons pas les dizaines de statistiques qui font foi de cette austérité… Pour la première fois toutefois, aucune échappatoire ne se présente à l’horizon de la ploutocratie milliardaire qui gouverne cet État déficitaire qui impose ses dictats à ses alliés et concurrents mécontents. Être spolié par un maitre prospère qui laisse tomber de sa table de charité quelques miettes à partager – ça peut toujours aller–. Mais être exproprié par un affidé endetté – prétentieux, arrogant et incompétent, c’en est trop. Les alliés d’hier se démarquent de plus en plus ouvertement et prennent la pose qui leur sied, celle de prétendant à la curée. Voilà ce qui se dessine à l’horizon de la première puissance économique et militaire déclinante.

Quand le grand capital se voit empêtré dans une telle calamité économique, politique, idéologique, militaire et sociale il fait appel à des prestidigitateurs politiciens et il initie une mascarade électorale pour, à la fois, distraire la galerie des spectateurs ébaubis, solliciter un geste d’allégeance de la part de la populace, et permettre aux clans concurrents de se démarquer quant aux solutions à proposer pour sortir du guêpier et écraser toute velléité de résistance. Les capitalistes d’Amérique ont donc appelé en Iowa le 2 février dernier la deuxième étape de leur mascarade électorale à laquelle de moins en moins d’Américains portent foi.

Pas facile de crédibiliser un spectacle éculé que l’américain moyen s’est vu administré depuis des années. Ils sont de plus en plus nombreux (76 %, parait-il ?) à constater que tous ces politiciens véreux sont des polichinelles, et que si l’un d’entre eux ne récite pas sa leçon exactement comme les précédents il ne finira pas la course assurément. Ce qu’ils leur restent à découvrir à ces prolétaires de la misère c’est que si par mégarde un de ces soupirants de l’establishment parvenait au nirvana de la présidence (sic), à la Maison-Blanche, dans le Bureau ovale, il ne pourrait rien changer, ni rien régler des problèmes systémiques du capitalisme en faillite. 

En effet, les problèmes de l’Amérique, et du monde capitaliste, ne sont pas causés par la mauvaise gouvernance d’une équipe de direction Démocrate plutôt que Républicaine, ou encore Social-démocrate, Socialiste ou même Communiste (!) comme l’a démontré tant d’élections truquées dans d’autres pays déjantés. Les problèmes de l’Amérique sont systémiques, structurels et antagonistes et ne peuvent être solutionnés en restant à l’intérieur du mode production capitaliste moribond. 

Sachant cela il ne reste aux médias à la solde qu’à tenter de créer un suspense à propos des bouffons d'élection en course pour l’un ou l’autre des deux grands partis comme disent les larbins faisant profession de désinformer (pas étonnant que la population n’ait pas plus confiance dans ces journalistes que dans ces politiciens).

Que ce soit Donald Trump, ou Hillary Clinton, ou un autre prétendant au trône qui en novembre prochain emportera la Présidence américaine rien ne changera au pays de la crise et du déclin. L’attitude cynique et indifférente du prolétariat américain doit être saluée par les progressistes du monde entier, en attendant que cette réaction passive se transforme en charge active pour renverser l’État et l’économie des ploutocrates. En novembre 2016 nous observerons le seul résultat qui vaille au cours de cette élection bidon, soit le taux d’abstention.

CET ÉDITORIAL EST DISPONIBLE SUR : http://www.les7duquebec.com/7-au-front/mascarade-electorale-au-pays-des-yankees/

 

  1.  http://plus.lapresse.ca/screens/f8a34728-bb11-4397-94c7-09e357a84144%7C_0.html
  2. Manifeste du Parti ouvrier (2014) http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782924312520

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 20 février 08:42
    « Mascarade électorale au pays des yankees »...La mascarade est planétaire...Les magouilles sont le fabrique des démocraties.. !

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 20 février 15:31
      @Le p’tit Charles
      Tout a fait raison Charles

      Robert

    • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 20 février 15:43
      Je pensais naïvement que pour se faire élire en Amérique , il fallait expliquer aux électeurs le projet de société que chaque candidat souhaite mettre en place pour améliorer le bien-être de la population
      ou un programme tendant à lutter contre la famine qui sévit dans certaines parties du globe,
      ou d’éteindre les foyers de tensions issus de la bêtise de l’homme
      ou alors de parler de sciences…de technologie
      Mais , à lire un article , hier , un article que j’ai eu peine à lire , je me suis retrouvé cOMPLÈTEMENT retourné.
      Chaque « »fou déjanté » »(sic) préconise la meilleure façon de torturer ses semblables.
      alors que chaque « fou déjanté » a prétendu -selon un précédent meeting- être un bon Chrétien .
      Est ce que le fait d’appeler à la torture et aux exécutions de civils (sic) fait du candidat un bon Chrétien ? 
      Et, en fin de compte , que préconise le Livre de référence ?
      J’ai l’impression que l’univers risque de plonger dans le vide si les gens de conscience ne rappellent pas à l’ordre ces fous qui veulent terroriser le globe.

      • Robert Bibeau Robert Bibeau 20 février 21:04
        @El_Arabi_El_Acil

        Vous n’avez pas lu mon article en entier Monsieur. 

        J’Écris bien que quel que soit l’élu (sic) il ne pourra rien. Le mode de production capitaliste a fait son temps - il est obsolète et si on ne renverse pas pour édifier un nouveau mode de production - nous subirons encore et encore ces exactions sur lesquelles ces bouffons n’ont aucun contrôle 

        Les lois d l’économie-politique sont inexorables et impénétrables (sic) ( smiley

        Robert Bibeau. Directeur. Les7duQuébec.com



      • doctorix doctorix 20 février 16:23

        La fin d’un empire,..

        Quoiqu’il puisse advenir, ça ne saurait être pire que ce qu’on vit.
        La fin de l’empire américain mettrait fin à 70 ans de guerres pour l’argent.
        Un rêve pour 6 milliards de terriens.

        • Doume65 21 février 00:09

          « Gallup n’a rien trouvé de mieux pour qualifier cette colère que de l’appeler insatisfaction ! »

          Si la question posée était :
          Êtes-vous satisfait ...
          - pas vraiment
          - un peu
          - moyennement
          - beaucoup
          - vachement beaucoup

          ... normal que le qualificatif soit « insatisfaction ».


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 21 février 16:33
            @Doume65

            Je sais bien la raison pour laquelle GALLUP a écrit INSATISFACTION et en aucune manière je ne veux signifier que GALLUP puisse faire autre chose que de masquer la colère du prolétariat américain

            J’ai simplement profiter de ce texte pour donner mon opinion qui est que le prolétariat américain est en colère - écrasé - brimer - soumis au totalitarisme policier et militaire. La bourgeoisie américaine agit chez-elle comme elle le fait ailleurs dans le monde... mais tous les GALLUP de ce monde le dissimule à la vue des populations étrangères.

            Robert Bibeau. Directeur. Les7duQuebec.com

             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès