Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon, Juppé et Macron, quand la politique a 40 ans de retard

Mélenchon, Juppé et Macron, quand la politique a 40 ans de retard

Ce portait de la situation politique est volontairement caricatural mais je pense qu’il sonne vrai. 2017 verra se dérouler une élection présidentielle et nombreux sont ceux qui n’attendent rien de bien prometteur. Ce qui peut se comprendre au vu de la crise sociale accompagnée par une absence de mouvement porteur de renouveau. Les Français ne veulent élire ni Sarkozy ni Hollande pour de bonnes raisons. Les options alternatives ne sont pas à la hauteur de la crise. Parmi les outsiders, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon sont d’excellents candidats pour prétendre gouverner en… 1974 ou bien 1981.

On retrouve en effet chez Macron ce libéralisme ouvert et joyeux incarné par Valéry Giscard d’Estaing. On les voit, ces jeunes enthousiastes et ambitieux se presser aux prestations de l’ex ministre de l’économie transformé en télévangéliste du progressisme en marche. Des jeunes optimistes, surtout pour leur carrière, des jeunes qu’on imagine nés dans des bonnes familles, ayant fait leur scolarité dans des bons établissements puis poursuivi leurs études dans les bonnes écoles et de plus, dotés d’une bonne conscience, sociale et libérale bien plus que socialiste. Des gens bien sous tous rapport, comme notre bon chic bon genre Macron et sa dame, bourgeoise, moderne, classieuse et raffinée. Emmanuel avec les rebels CBG ! Giscard à la barre ! Macron sur le pont !

Jean-Luc Mélenchon incarne le programme commun de la gauche signé en 1972, battu aux législatives de 1978, partiellement appliqué entre 1981 et 1983 par Mitterrand. Mélenchon, c’est le programme commun pour des gens qui n’ont plus vraiment grand-chose en commun, c’est un programme sans les bases ouvriéristes d’antan. C’est les valeurs de la Révolution sans ses ressorts. C’est de l’idéologie marxisante et patriotique sans mouvement historique de fond. Il ne reste que les militants et sympathisants. Beaucoup sont des spectateurs. Il est vrai que Mélenchon assure le show.

Qu’est-ce qui fait élire un président ? La rencontre d’un homme d’Etat et d’un peuple disait de Gaulle ou je ne sais plus qui. Il faut imaginer l’Histoire sociale comme un train lancé à toute vitesse. A un moment, un homme est choisi parce qu’il est jugé capable d’augmenter la puissance de la motrice tout en maintenant le convoi à grande vitesse sur des rails, avec quelques aiguillages si nécessaire.

Je continue la caricature. Le train de l’Histoire a embarqué un mauvais docteur en 2007, puis un auto-stoppeur en 2012. En général, l’auto-stoppeur décide quand son trajet est achevé mais le principe de la démocratie est que les passagers du train peuvent débarquer l’auto-stoppeur aux commandes et c’est ce qui va arriver à François Hollande. Qui n’a pas démérité mais qui s’est révélé sous-dimensionné pour les défis de notre époque, avec des erreurs graves, comme dans la gestion de la crise syrienne dès 2012. En 2017, Sarkozy fait figure d’auto-stoppeur qui sur la route, s’agite en faisant des tas de signes pour qu’on le regarde et qu’on le prenne dans le train de l’Elysée.

Et Alain Juppé ? Il se démarque du lot des primaires républicaines où figurent Le Maire, un chef scout sans cravate, Sarkozy, un agité du bocal, Fillon, un professeur sérieux sans autorité, Copé, un invité qui s’est imposé, NKM, une bourgeoise éthérée, Poisson, un conservateur bon chic qui essaye de faire le show. Du coup, il est évident que Alain Juppé émerge du lot en apparaissant comme l’homme de la situation. Et comme la situation de la France n’est pas bonne, la figure du sage avec de l’expérience est celle qui s’impose dans les consciences, du moins celle de la droite modérée.

C’est le moment de passer à la synthèse. Avec un portrait succinct des trois personnalités politiques qui, comme le veut la formule médiatique, impriment. Mélenchon, c’est Georges Marchais sans le communisme. Macron, c’est le centrisme social et libéral à la Giscard. Juppé, c’est le bonapartisme social et lettré hérité du général de Gaulle et de Pompidou. Le tableau ne serait pas honnête si on ne parlait pas d’une quatrième personnalité qui, bien que peu consensuelle et détestée des médias, imprime aussi les consciences. Marine le Pen représente en quelque sorte la voiture balai qui récupère ceux qui se sentent en marge ou alors décrochent du train de l’Histoire qui ne va nulle part.

Un bon mot à la Desproges. Le névrosé attend d’être récupéré par la voiture balai. Le psychotique croit qu’elle va accélérer et dépasser le maillot jaune.

Ce portrait de la vie politique nous indique que le train de l’Histoire n’est pas porté par des mouvements sociaux mais par une aspiration à utiliser les technologies et surtout le souci de maintenir les positions pour ceux qui en ont. Les personnalités qui « impriment » ont des idées datées de 40 ans. Preuve que la société française est restée figée dans ses visions. Aux extrêmes, Marine Le Pen ne fait que récupérer les gens paumés qui ne se retrouvent pas dans la société. Si on voulait tracer un correspondance, alors on irait chercher 100 ans en arrière, du côté de Maurras qui avec l’action française jouait aussi le rôle d’une voiture balai pour ceux qui n’étaient pas dans l’Histoire en 1936. Cela dit, les analogies sont trompeuses. On trouvera chez le FN du Maurras mais édulcoré.


Acte final, la stagnation intellectuelle depuis 40 ans. Un historien informé de l’évolution des sciences sait que depuis quatre siècles, les changements sociaux et politiques sont en connivence avec les transformations de la philosophie et des sciences. Depuis 40 ans, il n’y a pas de rupture épistémologique, de changement de paradigme ni de vision nouvelles dans tous les domaines du savoir, philosophie, biologie, physique. Juste quelques percées prometteuses. Ce qui signifie que nos sociétés vivent sur les acquis du passé, autant en science qu’en politique. Il n’y a rien d’étonnant à constater que les prétendant au trône présidentiel ont 40 ans de retard. Les citoyens ont aussi 40 ans de retard pour la plupart. Conclusion. 2017 est sans intérêt. Seule l’éthique de responsabilité s’applique pour choisir un candidat par défaut. Pour préserver le pays.

Cela dit, une nouvelle science est possible et pourrait émerger mais elle a en face la puissance des forces conservatrices, comme en politique. Les pays européens vont dans le mur et le seul programme politique est d’éviter d’aller dans le mur. Un jour, les hommes s’éveilleront à une nouvelle pensée et un monde nouveau émergera. Les sciences et la philosophie de l’intrication quantique sont sur les rails, avec la spiritualité et la nouvelle théologie. Entre-temps, il se peut qu’il y ait de la casse.


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Trelawney Trelawney 25 octobre 08:43

    Cela dit, une nouvelle science est possible et pourrait émerger mais elle a en face la puissance des forces conservatrices

    Cette nouvelle science est en place depuis longtemps et, parce qu’elle est dominante, est en train de jeter en bas du train toutes les forces conservatrices qui tente de la canaliser.

    Les Juppé, Mélenchon, Macron, Lepen et consorts sont les sacrifiés de la science qui courent tels des poulets sans tête dans cette bassecour qu’est devenue la société occidentale.

    Une société nouvelle va sortir des décombres, mais ce ne sera pas l’humain qui l’aura choisi


    • Alren Alren 27 octobre 19:40

      @Trelawney

      Les Juppé, Mélenchon, Macron, Lepen

      Avant de mettre Jean-Luc Mélenchon dans le même sac que la fille Le Pen, la candidate de la haine, Juppé le repris de justice et Macron le candidat des banques pourries et voleuses, je vous conseille de commencer votre formation politique en lisant les ouvrages de JLM et en vous renseignant sur le programme de la France Insoumise.

      Vous vous éviterez le ridicule de ce commentaire !


    • devphil devphil 25 octobre 09:04

      Une représentation bien réaliste de la dégénérescence des gouvernants et de ceux qui se présentent pour y figurer.


      Aucune vision ni programme pour aider les Français , c’est constamment l’obligation de faire des réformes pour faire moderne pour montrer que l’on fait reculer les choses ...à non avancer les choses erreur de ma part.

      Je pensais que les dernières lois travail faisaient reculer le droit des salariés et des Français , c’est une évolution ....

      Merci pour votre article 

      • Gorg Gorg 25 octobre 09:09

        @L’auteur

        Bonjour,

        Article intéressant, sans aucun doute. Néanmoins, après ce constat sans concession, que fait-on ?

        « Juppé, c’est le bonapartisme social et lettré hérité du général de Gaulle »

        Euh, non, pas d’accord avec vous. Il m’étonnerait fort que Juppé nous fasse quitter l’OTAN et redonne à la France ne serait ce qu’un peu de la souveraineté perdue au profit de Bruxelles. Il poursuivra la même politique que ses prédécesseurs…

        « nos sociétés vivent sur les acquis du passé, autant en science qu’en politique »

        Bien d’accord avec vous. Actuellement nous sommes dans la futilité la plus totale et la soumission la plus abjecte à la doxa mondialiste et néolibérale… 

        Votre dernier paragraphe est plein d’espoir :

        « Acte final, la stagnation intellectuelle depuis 40 ans. » « Un jour, les hommes s’éveilleront à une nouvelle pensée et un monde nouveau émergera… »

        Oui mais les forces politiques actuelles ne lâcheront pas leur os aussi facilement ? Et, de plus, il faudra combler les 40 ans gaspillés. Cela ne se fera pas en un jour, on ne peut pas brûler les étapes… Il faudra repartir avec ce handicap, soit 40 ans en arrière…

        Seul un séisme peut changer le cours des choses. C’est malheureux, mais c’est comme cela que nous pourront retrouver les vraies valeurs…

        Cordialement


        • Trelawney Trelawney 25 octobre 09:54

          @Gorg
          C’est très intéressant ce que vous dites, car par votre conservatisme, vous êtes en train d’apporter de l’eau au moulin de l’auteur de l’article.

          Exemple : vous ne parlez de Juppé qui ne nous ferra pas quitter l’OTAN, alors que dans très peu de temps, ce seront les américains qui quitteront l’OTAN. En effet pourquoi devrait-il dépenser de l’argent en système de défense pour protéger les européens d’une hypothétique menace venant des pays de l’Est de l’Europe. Ou plus simplement, en quoi cela concernent les américains ?

          Vous n’êtes pas sans savoir que la part des intérêts financiers qu’ont les américains en Europe va diminuant et que seul la Grande Bretagne (qui ne fait plus partie de l’Europe) les intéresse

          Donc une fois que l’Otan disparait, qu’est-ce que l’on fait nous européen ? On s’endette pour doubler notre budget défense. On laisse faire et on regarde passivement la Russie faire main basse sur les états baltes, puis la Pologne, puis la Hongrie ? On ne dit rien quand la Russie avec comme prétexte l’islam envahira la Turquie ?

          Donc une fois qu’on s’est posé les vrais questions on peut aussi se demander Est-ce que les américains ont plus besoin de nous que nous d’eux ?

          Comme dit l’auteur de l’article : le bouleversement de notre monde fait que les questions qu’on se poser il y a 40 ans n’ont plus court aujourd’hui


        • Gorg Gorg 25 octobre 11:53

          @Trelawney

          Bonjour,

          Votre raisonnement me paraît un peu tordu :

          « ce seront les américains qui quitteront l’OTAN »

          La bonne blague…Même pas en rêve… C’est leur moyen de tenir les pays Européens et de les diviser…

          « Ou plus simplement, en quoi cela concernent les américains »

          Je viens de vous le dire, pour conserver leur mainmise sur leurs vassaux. Leur hantise est que l’Europe se fasse de l’Atlantique à l’Oural ce qui les mettrait hors jeu. Donc par le biais de l’OTAN et de leurs caniches (Merkel, Hollande …etc) ils s’assurent que cela ne se produise pas…

          « Vous n’êtes pas sans savoir que la part des intérêts financiers qu’ont les américains en Europe va diminuant »

          Tant mieux, leur monnaie de singe, le dollar, nous pompe le sang…

          « Donc une fois que l’Otan disparait, qu’est-ce que l’on fait nous européen ? On s’endette pour doubler notre budget défense »

          Ben oui, la souveraineté a un prix… Et on ne la confie pas à l’état maquereau que sont les ricains… Ils n’ont que des intérêts, pas d’amis.

          « on regarde passivement la Russie faire main basse sur les états baltes, puis la Pologne, puis la Hongrie »

          Là, je crois que vous êtes parano mon vieux, vous regardez trop TF1 (entre autre).

          « Donc une fois qu’on s’est posé les vrais questions on peut aussi se demander Est-ce que les américains ont plus besoin de nous que nous d’eux »

          1- Vous ne posez pas les vraies questions, vous fabulez.

          2- La réponse est OUI. Les zuniens ont plus besoin de nous que nous d’eux.

          Faites de beaux rêves


        • Trelawney Trelawney 25 octobre 13:16

          @Gorg
          pour conserver leur mainmise sur leurs vassaux

          Ils n’ont qu’un seul vassal : La Grande Bretagne et ils se fichent de tout le reste de l’Europe. Il faut se rendre à l’évidence, les américains ne se sont intéressés à l’Europe que pour un faire une zone tampon en eux et l’URSS. A partir du moment où le conflit est-ouest n’est plus d’actualité, ils n’ont que faire de claquer du pognon dans l’Otan.

          Regardez ce qui se passe en Europe : Combien de voitures américaine roulent par rapport au voitures européennes et même japonaises. Quelle est la part des USA dans l’électroniques (TV, Ordinateur, Electroménager et même téléphone). La seule chose que les américains arrivent à exporter en masse est l’industrie du cinéma.

          L’Amérique est en train de lâcher l’Europe et c’est pour maintenant


        • Gorg Gorg 25 octobre 15:08

          @Trelawney

          « ils se fichent de tout le reste de l’Europe »

          Dans ce cas qu’ils déménagent leurs bases militaires sur leur territoire. Que vont-ils faire en Ukraine et dans certains pays de l’Est (Missiles en Pologne par exemple). Tient, je me marrerais bien si les Russes reprenaient l’idée d’en installer de nouveau à Cuba. Ils se mettraient tout de suite à chouiner, les zuniens…

          « Regardez ce qui se passe en Europe : Combien de voitures américaine roulent par rapport au voitures européennes et même japonaises »

          Normal, sur les Américaines l’attelage est presque obligatoire pour tracter la citerne de carburant tellement elles consomment… En plus ce sont des tanks inadaptés aux infrastructures européennes.

          Quelle est la part des USA dans l’électroniques (TV, Ordinateur, Electroménager et même téléphone)

          Ben oui, leurs soi-disant élites préfèrent faire fabriquer en Chine, en Corée …etc… pour soigner les marges.

          « L’Amérique est en train de lâcher l’Europe et c’est pour maintenant »

          Puissiez vous dire vrai, ce jour là c’est Champagne… Mais hélas, vous fabulez encore et encore…


        • Trelawney Trelawney 27 octobre 11:23

          @Gorg
          Que vont-ils faire en Ukraine et dans certains pays de l’Est (Missiles en Pologne par exemple).

          Nous fourguer du matériel militaire. Les américains approvisionnent en armes l’Ukraine et l’Ukraine s’endette pour se payer ce matériel. Les Russes approvisionnent en armes le Donbass et les indépendantistes du Donbass impose l’impôt révolutionnaire pour se payer l’armement russe.

          Quels sont les grands gagnant dans tout cela ? ni le Donbas et ni l’Ukraine, mais les USA et la Russie qui ont compris leur intérêt mutuel à faire perdurer un conflit.

          La Pologne pensant se protéger d’une Russie trop vindicative préfère acheter des hélicoptères américains qu’européens (Airbus). Donc les missiles ont cette utilité de mettre en chômage technique des ouvriers français chez Airbus. Et dans ce cas très précis, les Russes boivent le champagne avec leurs homologues américains sur le dos des français.

          Mais je suis certain que vous pensez que les USA c’est caca et la Russie c’est bien, alors que tous les deux veulent notre malheur et tous les deux sont caca !


        • chantecler chantecler 25 octobre 09:49

          A. Dugué toujours aussi moderne et dans le coup !
          L’ardent défenseur du oui au TCE en 2005 !
          Et aujourd’hui alignant Juppé, Macron et ...Mélenchon !
          Sa vision est « quantique » , naturellement !
          https://www.youtube.com/watch?v=B5GhqxWeqzQ


          • astus astus 25 octobre 17:01

            @chantecler


            Merci pour ce lien vers l’intervention de Paul Magnette au parlement Wallon car son discours est une magistrale leçon de politique qui devrait inspirer nos gouvernants actuels de droite comme de gauche. Si Magnette était président de la France, nous n’aurions pas 40 ans de retard et beaucoup de choses iraient certainement mieux chez nous. Politiciens français, prenez-en de la graine !
            Alors prenez 23 minutes de votre temps et ne ratez ce document sous aucun prétexte !

            Cdlt

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 octobre 07:46

            @astus
            Ne rêvez pas, si Magnette était Président en France, il ne pourrait pas faire le même discours...
            La Belgique est un cas très particulier en Europe, qui tient à son système fédéral.
            Tous les autres pays européens ont donné mandat à la Commission européenne pour négocier les Traités transatlantiques, à leur place.


          • Bobo le shiteux gôôôchon purineur du petit colon du shauff (---.---.196.150) 25 octobre 09:54

            Le grec antique consacrait 6 mois par an à la politique et la religion ...
             
            Le bobo sexe décérébré pousseur de Caddie free-branleur n’a pas de Cité
             
            L’illusion de Chouard ... c’est l’infrastructure qui fait la superstructure, la sauvegarde des âmes n’a pas la même constitution que celle du caddie.
             
             
            « Multiehniquez pour régner ! » Soros aux Seigneurs Capitaliste


            • Le421 Le421 25 octobre 16:41

              @Bobo le shiteux gôôôchon purineur du petit colon du shauff
              Le Bloc Identitaire déstocke ses lumières !!  smiley


            • piera 25 octobre 10:15
              « Un jour, les hommes s’éveilleront à une nouvelle pensée et un monde nouveau émergera. Les sciences et la philosophie de l’intrication quantique sont sur les rails, avec la spiritualité et la nouvelle théologie. »

              Bonjour Monsieur Dugué. Votre article m’a beaucoup intriqué en effet. Vous affirmez qu’une révolution dans le domaine des sciences va nous changer les idées ua point de bouleverser la société. Une certitude bien ancrée dans nos mentalités va donc devoir être remise en question. Vous est-il possible de nous dire à laquelle vous songez ?

              • wesson wesson 25 octobre 10:56

                L’analyse pour plaisante qu’elle soit souffre quand même d’un très lourd défaut : Il y a 40 ans la ligne de séparation se situait entre politique de droite et politique de gauche. 


                Maintenant ce n’est plus cela. La séparation se situe sur l’Union Européenne. 
                Qui l’accepte telle qu’elle est, et veut bien "gouverner’ dans les marges de manoeuvre que on lui consent (c’est à dire pas grand chose) ?

                Ou qui ne l’accepte pas, et est prêt à claquer la porte pour pratiquer une politique indépendante.

                Et là on voit bien que nous avons un magma qui va du PS au FN et qui est parfaitement compatible avec une UE telle quelle. Juppé s’inscrit tout à fait là dedans, et se propose même d’aller plus vite que la musique.

                Et d’un autre coté, vous avez le seul Mélenchon qui propose autre chose, radicalement autre chose. Même en reprenant votre propre propos : un programme de gauche de 1972 sur des bases ouvriéristes. C’est un programme de plein emploi. Il ne vous aura pas échappé que le plein emploi, on en as effectivement un petit peu besoin, non ?

                Sur le reste, la révolution technologique qui va tout changer, j’y crois autant que les fusées d’Hitler qui devaient leur assurer la victoire : Trop technologique pour que la population s’en empare comme cela.



                • JL JL 25 octobre 11:43

                  @wesson
                   

                  l’UE est un laboratoire, un prototype en d’un gouvernement mondial. 
                  Le Brexit n’est qu’un accident de parcours : d’un gouvernement mondial personne ne pourra sortir autrement que complètement ratatiné. 
                   
                  ’’Nous irons vers un nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer’’ Nicolas Sarkozy.

                • Trelawney Trelawney 25 octobre 11:51

                  @wesson
                  Vous pensez que c’est UE ou pas UE ?

                  Lorsqu’en France le gouvernement ainsi que tous les politiques ne font rien quand un chinois rachète une importante entreprise française sous prétexte que c’est l’UE qui nous oblige à le faire

                  Tient en passant, Areva va être racheté par un groupe de financiers Georgiens et ne sera donc plus française. Les réacteurs et centrales nucléaires seront donc entretenus par la Géorgie.

                  Pendant ce temps en Allemagne (qui est aussi dans l’UE), le plus grande fabricant mondial de robots d’usinage Aixtron va se faire racheter par les chinois et oh ! soudain le gouvernement allemande « de droite libérale et même néo libérael » met son véto et dit « cette société est allemande depuis plus d’un siècle et restera toujours allemande ». Alors qui croire ?


                • Gorg Gorg 25 octobre 12:03

                  @Trelawney
                  "Pendant ce temps en Allemagne (qui est aussi dans l’UE), le plus grande fabricant mondial de robots d’usinage Aixtron va se faire racheter par les chinois« 
                  C’est pas Aixtron, c’est Kuka
                   »soudain le gouvernement allemande « de droite libérale et même néo libérael » met son véto et dit « cette société est allemande depuis plus d’un siècle et restera toujours allemande"
                  Je doute que ce soit grâce à Merkel, mais ça prouve que sur ce point les Allemands sont moins con que nous et refusent de se faire dépouiller. Les Chinois n’ont qu’a lancer les recherches pour fabriquer ces produit. D’ailleurs Mittal s’est également fait éjecter lorsqu’il a voulu mettre le nez dans les fonderies et les aciéries. Mais chez nous les soi-disant élites sont des Mickeys.


                • wesson wesson 25 octobre 12:12

                  @Trelawney
                  Sur les Allemands je peux vous répondre : L’Europe est en réalité le 4ème Reich. 


                  Ils ont défini leur loi nationale comme supérieure à la loi Européenne, et c’est le seul état qui s’est permis cela. Notez que ça ne date pas de hier : c’est dès les prémisses de la Communauté du Charbon et de l’Acier (l’embryon de l’UE) que les Allemands ont fait figurer cela dans leur loi fondamentale. Et récemment, le principe a été confirmé dans la court de Karlsruhe, leur plus haute juridiction. 

                  Par conséquent, l’Europe est leur chose, et ils y font ce qu’ils veulent. Et nous en temps que Français, nous avons été les dindons de cette farce, car la réalité est que l’Allemagne a toujours plus regardé son développement vers l’Est (à la rive droite de l’Elbe) que vers l’Ouest. Nous sommes donc là dedans juste pour nous contenir, pour que nous ne soyons jamais en capacité de contester le leadership Allemand, même lorsque notre population sera plus importante.

                  Les chinois en réalité investissement assez peu en France, et ne sont surtout pas très « sérieux ». Je veux dire qu’ils sont effectivement là pour le pillage et pas autre chose. Sur leur récent achat de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, la première décision prise a été de vider la moitié des réserves pour la distribuer aux actionnaires. D’ici 2-3 ans le siphonnage sera complet et l’état / la région sera obligé de reprendre en catastrophe pour éponger les dettes qui seront bien entendu abyssales.

                  Ainsi va du démantèlement du tissu industriel de la France que l’on va confiner au rôle de hub de transit Européen (parce que on ne peut pas la déménager) et de sac à touriste tant qu’il y en as. 

                  Et tout, absolument tout vas y passer, avec la bénédiction de notre classe politique.

                • ouam2 (---.---.41.186) 25 octobre 12:37

                  @wesson :

                  « Sur les Allemands je peux vous répondre : L’Europe est en réalité le 4ème Reich.  »

                  Pt’1 la t’a fait fort smiley (respect smiley )

                   

                  Mais bon c’est la négrière merkel 2.0 qui l’est, amha, le peuple Allemand n’est visiblement plus trop d’accord avec sa politique (il suffit de voir les récentes branlées prises par la colonisatrice Bordelaise)

                   

                  Elle à meme reussi l’exploit de réanimer avec ses conneries répétitives des mouvements franchement nazis, pour dire qu’elle à assurré dans ses bouffées délirantes en humiliant son peuple, mémé !


                • Trelawney Trelawney 25 octobre 13:18

                  @Gorg
                  C’est pas Aixtron, c’est Kuka

                  Kuka a été vendu au chinois, mais Aixton c’est la goute de trop


                • Trelawney Trelawney 25 octobre 13:34

                  @wesson
                  Les chinois en réalité investissement assez peu en France, et ne sont surtout pas très « sérieux »

                  Pour le tourisme : le groupe Louvre (Campanile, 1° classe etc), Club méditerranée c’est chinois. Pierre et vacances et center parc c’est 10% chinois et ça progresse.

                  Industrie et électronique de pointe : GDF Suez, Eutelsat, Lisa airplane, Echosen etc

                  Alimentaire agriculture : Groupe Viaud (bordelais), Mc Cormick. Entre janv 2016 et maintenant la Chine a acheté l’équivalent d’un département en terres agricoles, sans même que ca inquiète Le Foll

                  D’ici 2-3 ans le siphonage sera complet et l’état / la région sera obligé de reprendre en catastrophe pour éponger les dettes qui seront bien entendu abyssales.

                  L’état ne reprendra rien et laissera couler l’aéroport de Toulouse qui sera probablement vendu pour le l’euro symbolique à ADP

                  Ne pensez pas que nous somme en capacité de réagir face à un tsunami et de toute façon on en a pas la volonté


                • wesson wesson 25 octobre 14:21

                  @Trelawney
                  Il y aurait beaucoup à dire sur ce que vous citez, les situations sont différentes selon les entreprises. 


                  C’est vrai que l’investissement chinois en France a énormément augmenté pour pratiquement tripler en 3 ans, mais cela reste modeste en réalité. 

                  L’investissement Chinois en France ne représente que 2% du total des investissements directs étrangers, très loin derrière les Japonais (6%) ou même les Nord Américains qui se sont accaparé Alstom dans les conditions rocambolesques que l’on sait, et qui vont se faire un plaisir de dépecer pour en garder que la partie qui les intéresse (le nucléaire). Là, les conséquences pour la France seront autrement plus grave que pour l’achat du club Med....


                  D’une manière plus large, ces investissements sont en réalité le signe de l’absence totale de politique industrielle à l’échelle de la France. Je vous invite à lire l’article de Martine Bulard sur le monde diplomatique d’Octobre 2016 sur le sujet.

                • Croa Croa 25 octobre 15:23

                  À wesson,
                  Le clivage droite-gauche n’existe plus en effet puisque gauche ou droite c’est la même politique dictée par l’Union Eutotalitaire qui sera mise en œuvre.
                  Pour autant existe-t-il un nouveau clivage pro-anti UE ? Ma foi peut-être mais ça reste à éclaircir entre les pro surtout, ceux qui la vénèrent telle qu’elle est et ceux qui espèrent la réformer (mais qui y tiennent bêtement.)
                  Les vrai anti UE sont plus clairs mais peu visibles (à part l’UPR peut-être.)
                  Le cas Mélanchon - Ø ( Ø France Insoumise.) est à part  : C’est quoi ce plan A - Plan B ? Pile on reste, face on sort ménageant chèvre et chou ? Bon au moins on ne se fait pas trop d’illusions à la Ø sur l’UE et c’est toujours ça qui rassure.
                  *
                  Sinon l’ancien clivage droite-gauche serait plutôt à retrouver aujourd’hui dans un nouveau clivage entre les Élites et le Peuple (le démos.) Au niveau des concepts entre Élitisme et Populisme (Aristocratie et Démocratie, sachant qu’une aristocratie ce ne sont pas obligatoirement des nobles comme dans l’ancien régime mais d’auto-désigné « Élites » : simplement les plus influents !)
                  L’Union Eutotalitaire là dedans ?  Tout simplement un outil au service de cette oligarchie ! (Au service de « l’Élite » )


                • Le421 Le421 25 octobre 16:39

                  @wesson
                  Sur les Allemands je peux vous répondre : L’Europe est en réalité le 4ème Reich.

                  C’est vilain de copier ce que je dis depuis des années !!
                  Nan, je plaisante...  smiley


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 octobre 20:04

                  @Trelawney
                  L’Allemagne ne fera rien de plus que le Gouvernement français devant Mittal achetant Arcelor : il la fermera. Avec les Traités européens, les capitaux doivent circuler librement, dans l’ UE et hors de l’ UE. L’article 63 du TFUE a supprimé le contrôle des mouvements de capitaux : ils peuvent aller s’investir ailleurs pour délocaliser, ou piller les entreprises européennes.


                • Ar zen Ar zen 25 octobre 21:02

                  @wesson

                  Martine Bulard, celle qui ne sait toujours pas que le TFUE, le TUE et le TSCG s’appliquent à la France.

                  Celle qui croit encore que le soleil tourne autour de la terre. Quelle référence.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 octobre 21:27

                  @wesson
                  Il y a du vrai pour l’ Allemagne, je l’explique dans un post en dessous.
                  Mais c’est incomplet. Au dessus de l’ Allemagne, il y a Washington.


                  « 2004- Signature de l’ Alliance germano américaine pour le 21e siècle. »
                  Le vrai couple est germano américain.
                  Le couple franco allemand est un mythe qu’on sert aux gogos français.

                • Trelawney Trelawney 26 octobre 07:02

                  @Fifi Brind_acier
                  L’Allemagne ne fera rien de plus que le Gouvernement français devant Mittal achetant Arcelor

                  Vous pensez sincèrement qu’un état est tenu pas un bout de papier. C’est qui votre Asselineau, un fonctionnaire ? Les traités n’ont que la valeur du papier et peuvent parfois (souvent en France) servir d’excuse pour ne pas agir.

                  Imaginez que l’on bloque une transaction conforme au traité signé entre deux état. Que la personne lésée par ce blocage porte l’affaire devant les tribunaux internationaux. Ca ne changera rien à notre quotidien, car le tribunal se prononcera contre l’état et pour la personne lésé et ne pourra jamais appliquer la sanction car l’état est souverain.

                  Lorsqu’un état américain sanctionne une banque étrangère parce qu’elle a fait commerce avec l’Iran, la banque étrangère décide de payer parce que ne pas payer risque d’être préjudiciable avec son activité américaine et c’est tout.

                  Lorsque l’Allemagne décide de stopper la vente d’Aixton au chinois, elle se fiche du traité 63 machin chouette. Elle le fait car elle est souveraine. Point barre


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 octobre 07:57

                  @Trelawney
                  Non Monsieur, la signature d’un pays au bas d’un Traité international engage ce pays.
                  Si cela ne lui convient plus, il utilise la clause de sortie et en sort.
                  Le droit est un facteur de civilisation contre la loi du plus fort.
                  Seuls les pays dictatoriaux le violent, vous indiquez clairement de quel côté vous vous situez.


                  Où voyez-vous que l’ Allemagne bloque quoi que ce soit ? Les capitaux doivent circuler librement, et l’ Allemagne fera des moulinets et de la com’ à destination de son opinion publique, et puis c’est tout.
                  C’est exactement ce qu’ont fait les Gouvernements français pour Florange : des moulinets et des courants d’air.

                • xantrius 26 octobre 21:50

                  @wesson
                  L’europe allemand = 4.Reich, voici mon commentaire du 12.mars 2014 :

                  Hitler a gagné la deuxième guerre mondiale, certes c’est un constat provocateur et vaguement précis. Il faut plutôt parler des élites (l’axe franco-allemand Hitler-Petain) et de leur but de la domination de l’Europe pour dominer le monde. Aujourd’hui il faut constater que le premier objectif est atteint. 

                  C’est l’Allemagne qui domine aujourd’hui l’Europe. Et c’est la France qui se range à ses côtes, comme au vieux temps du Vichy. Et comme à l’époque, la domination de l’Europe reste qu’une étape pour disputer le reste du monde. Et tout ça sans conspiration des forces malveillantes, tout ça par le dynamisme qui est le propre de cette système capitaliste.

                  La « mobilisation patriotique » est décisive, car les sacrifices demandés sont immenses. Quant le peuple est prêt pour les sacrifices « patriotiques » dans la guerre économique, le pouvoir peu passer à l’étape suivante : Une axe EU-Russie-Chine contre les US ? Où un axe EU-US contre la Chine et la Russie ?

                  ... Comme dans un film gore, on risque d’être confronté avec un zombie, un capitalisme mort vivant détruisant le monde pour perdurer, car son propre fin est pour lui identique avec le fin tout court.

                  C’est fou comme les vieux fantômes géostratégiques relèvent leur tête, je dirai un hoquet de l’histoire (avec H) : Depuis le début du siècle dernier l’Allemagne (si je dis « l’Allemagne » je pense aux élites allemands) fait des tentatives pour dominer le monde par la domination d’Europe. 1914 le chancelier allemand Hollweg, déclare dans son « programme de septembre », que « ... pour la sécurité du Reich allemand vers l’est et vers le ouest il faut briser la domination de la Russie sur les peuples vassales du tsar, instaurer un pays ukrainien indépendant (cette région faisait partie de la Russie impériale) et créer une union économique de l’Europe centrale sous le leadership d’Allemagne. ... »

                  1940, la « Société allemande pour l’économie des grands espaces (Grossraumwirtschaft)« propose de »... parler de maintenant au lieu de « Grande Allemagne » (Grossdeutschland) plutôt de la »Communauté européenne économique« car le leadership allemand se crée tout naturellement par son importance économique, politique, technique et cultuel ».


                • Myosotis2016 (---.---.203.251) 25 octobre 11:57

                  "l’UE est un laboratoire, un prototype en d’un gouvernement mondial. Le Brexit n’est qu’un accident de parcours : d’un gouvernement mondial personne ne pourra sortir autrement que complètement ratatiné."

                  J’entends bien mais doit-on accepter la fatalité ?

                  N’y aurait-il rien que les peuples unis pourraient faire pour éviter le pire ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 octobre 20:14

                    @Myosotis2016
                    « Le peuple uni », peut se rassembler provisoirement dans chaque pays pour sortir de l’ UE.
                    C’est ce que propose l’ UPR.
                    C’est un droit : « Tout Etat membre peut se retirer de l’ Union »


                    Mais il ne peut pas y avoir « de peuples unis » en Europe. Chaque pays a des intérêts, une culture, une histoire, une économie spécifique. Les divisions entre les 27 pays sont de plus en importantes.
                    Et sur des sujets majeurs : les paradis fiscaux, les sanctions envers la Russie, l’ OTAN, les migrants, les frontières, les travailleurs détachés, la politique de la BCE etc

                  • ddacoudre ddacoudre 25 octobre 12:06

                    bonjour dugué

                    ton point de vue n’est pas tout a fait juste en ce qui concerne Mélenchon je vais d’aileurs y consacrer un article, c’est le seul à essayer de renouveler la politique. mais il ne peut le faire en dehors de l’état d’esprit des population auxquelles il s’adresse et la tua raison elles se sont refermé et guerre évolué, sauf que tu accordes cela a un homme.
                    je pense que nous ne sommes pas prêt de rechercher une source de revenus complémentaire dans la mise a disposition des savoirs. je pense que ces deux liens t’intéresseront.
                     https://www.youtube.com/watch?v=UbLI4fgLh-4
                    https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA
                    cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


                    • Doume65 25 octobre 12:06

                      «  Les sciences et la philosophie de l’intrication quantique sont sur les rails, avec la spiritualité et la nouvelle théologie. »

                      J’ai du mal à trouver un lien entre la science et tout ce qui a été dit avant dans l’article. Mais puisqu’on parle de philosophie et intrication quantique, soulignons que le bouddhisme est en totale adéquation avec la théorie quantique.


                      • JL JL 25 octobre 12:13

                        ’’C’est de l’idéologie marxisante et patriotique sans mouvement historique de fond.’’

                         
                        C’est tout le contraire, et c’est justement pour ça que le FN fait un tel tabac dans les classes populaires. Rien de nouveau sous le soleil.
                         

                         Une analyse très intéressante est à lire dans LMD : Et la droite française devint libérale 

                        Extrait :’’«  Quand je suis arrivé au RPR, nous racontait M. Jacques Dauer, cadre du mouvement, qu’il quitta en 1985, il y avait encore dans les congrès le manteau de vison et le bleu de travail côte à côte. Visuellement, c’était extraordinaire. Et ils ont tout perdu : vous n’avez plus un ouvrier au RPR’’ 
                         
                        Ils avaient migré vers l’extrême droite et ont été depuis, rejoints par ceux que le PS a déçus.
                         
                         Les discours de Mitterrand avant son accession au pouvoir étaient bien plus à gauche que ceux de Mélenchon.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 octobre 20:19

                          @JL
                          On ne peut guère compter sur la Droite pour nous sortir d’affaire.
                          Par contre c’était le travail historique de la Gauche, qui a failli depuis 40 ans. 
                          La Gauche aussi est devenue libérale, pro atlantiste, pro européenne et mondialiste.
                          Vouloir, comme Mélenchon « changer l’ Europe » fait partie de cette même pensée.
                          «  Les échecs de la Gauche occidentale »


                        • Auxi 27 octobre 01:49

                          @JL
                          Les discours de Mitterrand avant son accession au pouvoir étaient bien plus à gauche que ceux de Mélenchon.


                          Et on connaît la suite : rigueur pour les pauvres, caviar pour les riches. Désolé mais, non, pas deux fois. Mélenchon serait à la rigueur le « moins pire », mais il est mitterrandôlatre, et c’est ce qui le perdra. Des millions d’électeurs de gauche ne veulent plus du PS et ne voteront pas pour quiconque a eu ou a encore le plus minuscule rapport avec les socio-kollabos, quoi qu’il arrive. Dommage, mais tant pis pour lui.

                        • Bobo le shiteux gôôôcho purineur du petit colon du shauff (---.---.232.78) 25 octobre 12:13

                          Le transhumanisme est cette nvlle science
                           
                          En qq sorte il mettra fin au positivisme (logique, pragmatisme, l’idéologie anglaise chère à bobo le gochôôô) et autres néokantismes nanificateurs du matérialisme historique (existencialisme, niéetzscheisme de gôôôche etc ...).
                           
                          Par l’attaque direct du génome, donc du social, il rend tout relativisme « libéral » de l’ontologique obsolète. Et le modus vivendi du capitalisme libéral libertaire porte d’entrée du religieux cher lui aux néocons, c.a.d le néokantisme formalisant une science du réel et une branlette transcendantale religieuse du idéel, séparés (le mondialisme adore barbu explique Trévidic).
                           
                          Le transhumanisme, prolégomènes d’une ontologie sociale absolue.

                           
                          Léviathan, son dieu de la Cité.

                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès