Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Municipales 2014 : Place au terrain !

Municipales 2014 : Place au terrain !

J'ai été en 1989 sur la liste du maire sortant de Meaux Jean Lion.

Nous avons été réélus - pas à cause de moi évidemment - et d'ailleurs j'étais le dernier de liste mais parce qu'existait un lien physique régulier avec la population. Ce lien s'est délité et je me rappelle les moqueries parce que je militais dans le quartier de Beauval à la CNL (la Confédération nationale de logement) : "tu perds ton temps"....

Pour moi il était clair que si les militants de gauche ne renforçaient pas le lien avec la population, ils perdraient la ville....C'est ce qui s'est passé en 1995 ( je n'étais plus à Meaux mais désespérais de constater que les élus étaient restés "enfermés" dans l'Hôtel de Ville) ;

Je pensais et pense encore que des élus doivent être liés à leurs électeurs et participer comme des militants à la vie de leur ville.

Je veux faire part de notre expérience collective, c'est toute une équipe qui a oeuvré à Vaux le Pénil. 

LES MUNICIPALES SE GAGNENT SUR LE TERRAIN

Quand une équipe municipale est enracinée sur le terrain et met en musique ses valeurs, elle est soutenue par la population et l’emporte parfois au 1er tour.

C’est ce qui s’est passé à Vaux le Pénil où la liste de rassemblement l’a emporté très largement dans cette ville avec un score historique de 67 %

Si la liste n’a pas masqué ses références à gauche avec des partis politiques cités, elle a pris essentiellement appui sur son bilan pour avancer un projet ambitieux….

Les différents projets annoncés en 2008 ont été réalisés et les principes affichés ont été appliqués :

- Accessibilité des structures de loisirs et de la culture pour tous ;

- Développement de la citoyenneté avec soutien aux associations et démarche participative ;

- Mise en œuvre d’un projet inter-générationnel ;

- Solidarité avec les aînés ;

- Equipements prévus créés et rénovés ;

Le programme pour 2014-2020 est dans la continuité du précédent avec la mise en perspectives de projets comme la création d’un centre social, la construction de logements sociaux disséminés dans la commune afin de faire vivre une mixité sociale, la création d’un espace intergénérationnel…..

La nouvelle équipe n’est pas sortie d’une alchimie politique avec x communistes, x socialistes, etc.

Elle regroupe des anciens élus et des nouveaux qui ont eu ou ont une action associative de terrain sur la ville.

Si les municipales se gagnent sur le terrain, le pire serait que le terrain soit abandonné par les élus.

Des équipes ont perdu au premier tour ou perdront au deuxième tour quand elles ont oublié le lien social durant le mandat municipal précédent.

Un élu municipal qui se réclame du progrès social et de la citoyenneté doit ou continuer à militer dans l’association d’origine ou pour ceux et celles qui ne militaient pas à agir dans une association locale.

Cette insertion permet à la fois d’avoir un pied dans la réalité et à la fois d’être connu et reconnu….

Evidemment, il faut, et cela est nécessaire et même indispensable respecter l’indépendance de son association et des associations afin qu’elles ne deviennent pas des courroies de transmission de la Municipalité.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 24 mars 2014 08:38

    Personnellement j’aurais HONTE de voir mon nom sur une liste électorale avec ce système mafieux de vote.. ?
    Bizarre...


    • CHALOT CHALOT 24 mars 2014 09:11

      Claude Michel !

      Monter un projet territorial qui s’appuie sur des valeurs et qui ne fait pas fi de m’avis des citoyens, c’est une action intéressante et passionnante.
      Depuis trois ans nous mettons en vie des assises de la vie associative qui permettent un débat réel et débouchent sur des propositions...C’est exaltant
      Quand 40 associations préparent ensemble une fête champêtre avec des réunions mensuelles, un comité de pilotage, des décisions prises collectivement, c’est passionnant.
      Rien de honteux

      • claude-michel claude-michel 24 mars 2014 09:17

        Par CHALOT....Cher monsieur il n’y a plus de valeur...vous êtes un autre enfumeur affilié aux politiques qui ruinent notre pays...Aucune crédibilité...mais allez y mettez vous des plus pour paraitre important...c’est ça votre vie...avoir des plus.. ?
        Affligeant.
        bonne journée.


      • credohumanisme credohumanisme 24 mars 2014 09:16

        Ne serait-ce que pour éclairer votre article il eût été utile de donner les résultats à Meaux :
        Jean-François Copé UMP : 64,31% (8911 voix) élu au premier tour 38 sièges
        Bastien Marguerite (LUG) : 12,77% (1 770 voix) 3 sièges attribués

        Béatrice Roullaud (LFN) 12,14% (1 682 voix) 3 sièges attribués
        Christèle Roussel (LFG)
        6,87% (952 voix) 1 siège attribué
        Victor Manuel Niubo Andreu (LDVD)
         3,91% (542 voix) Aucun siège attribué


        • kitamissa kitamissa 24 mars 2014 09:41

          Staline, Lénine et Marx sont morts et enterrés avec le PCF qui s’accroche au bord du cercueil pour ne pas que le couvercle se referme !!


          • CRANACH 24 mars 2014 10:17

            Confondre Staline et Marx dénote une nullité en politique.


            • kitamissa kitamissa 24 mars 2014 19:55

              Je parle de l’idéologie Marxiste !!! nodocéphale !!


            • epicure 24 mars 2014 20:06

              staline n’était pas marxiste, juste stalinien.
              Il s’est bricolé une idéologie lui permettant d’avoir le Pouvoir.


            • diogène diogène 24 mars 2014 11:06

              Voilà une illustration édifiante du clientélisme collabo.

              Continue à faire la dame patronnesse pendant que la bourse s’occupe des choses sérieuses !

              • zygzornifle zygzornifle 24 mars 2014 11:13

                Les socialistes avaient 2 ans pour aller occuper le terrain....et maintenant que ça barde pour eux on voit leurs têtes enfarinées venir couiner et essayer en une semaine de distiller des mensonges pour contrer le FN et occulter 2 années de gabegie.....C’était avant qu’il fallait se mettre au boulot maintenant vos discours sont fielleux........


                • bonnot 24 mars 2014 11:16

                  Chalot n’est pas socialiste et il a toujours critiqué l’attitude du PS, c’est ce que je crois.


                  • PATRICE T PATRICE T 24 mars 2014 11:46

                    Je souscris à l’article de JF CHALOT. Le résultat des élections municipales de Vaux le Pénil n’a rien de politique, il est le résultat non seulement du travail réalisé pendant ce dernier mandat, mais depuis 1989 quand la majorité en place depuis des décennies a perdu la ville par sa gestion calamiteuse, voire scandaleuse, qui ne prenait nullement en compte les besoins de la population.

                    Je suis arrivé à Vaux le Pénil, en 1977 et j’ai pu voir et vivre son évolution. L’implication de tous en a fait une ville où i fait bon vivre, où tout n’est pas parfait comme ailleurs.

                    Ce serait leur faire affront que de dire : les électeurs ont été manipulés, victime de clientélisme collabo (dixit diogène voir plus haut). Les pénivauxoises et pénivauxois ont reconduit une équipe de bon gestionnaires, y compris une partie de l’électorat de droite qui a l’occasion d’autres scrutins votent selon leurs idées politiques.

                    Comme l’a si bien dit celui qui a conduit cette liste « ce résultat nous oblige ! » (à des résultats cela va sans dire). Nul doute que la population y sera attentive et saura, comme elle l’a toujours fait, car la présence des élus sur le terrain est réelle, interpeller et rappeler qui de droit si d’aventure des manquements venaient à être constatés.

                    C’est Vaux le Pénil qui est la grande gagnante dans cette élection.

                    Patrice THEVENY


                    • alinea Alinea 24 mars 2014 15:18

                      La présence des élus sur le terrain, les liens tissés avec les citoyens, me semblent, au moins, la condition de la politisation de la population ; si celle-ci est au courant, si une grande partie s’implique dans les affaires publiques, il y a gros à parier que la communauté est sur la bonne voie ; l’impasse étant que tout lui passe au dessus de la tête, ce qui, semble-t-il, est le cas à peu près partout !!


                      • asterix asterix 24 mars 2014 16:01

                        Chalot ne fait qu’énoncer une vérité évidente : on ne gagne pas une élection locale par idéologie, mais par sa présence citoyenne.
                        Au niveau national, c’est tout autre chose.


                        • gavot 24 mars 2014 20:32

                          Bof les électeurs se foutent de la « marque » de leurs élus. Etre maire c’est 365/365 6/6 ans. Les impôts locaux : tellement encadrés que cela ne joue qu’a la marge (exo totale ou partielle de T.H par exemple) cela ne jouera pas sur la qualité de l’école, ce qui rentre en jeu c’est la population que vous arrivez à stabiliser sur votre commune par rapport à votre  : parti - image - ambitions.
                          Marseille à droite ? Lyon à gauche ? aucune lo’gique. 
                          Le seul truc c’est qu’il y a un petit ras le bol qui se précise, et qui va se concrétiser par un vote « contestataire » aux europeennes auquel je vais souscrire. Tant pis je n’aurais jamais imaginé en 2002 donner ma voix à ces gens là, mais Bompard à été réélu à Orange, il n’y a pas de milice dans les rues, je me suis arrétté au MCDO y a qques temps, il y avait des arabes. Et je souhaite que toute la clique prenne un grand coup de pied au cul dans 2 mois. Je ne suis pas nazi, mais comme je n’ai pas d’alternative la bien-pensance ayant éliminé les autres « souverainistes », « nationalistes » politiquement correct, je souhaite que mon vote et les autres fasse réflechir les partis traditionnels..


                          • bleck 24 mars 2014 23:22

                            @ Chalot

                            C’est super Beauval

                            L’endroit super pour aller se balader, surtout les jours ou il pleut des frigos usagers , des cuisinières déglinguées quand ce ne sont pas des caddies

                            « Tiens ? fait beau temps : un jour à canettes » (de bières vides)

                            Beauval la nuit , pas un chat dans les rues : la racaille tient le haut du pavé

                            Malheur aux prolos des postes d’aprés-midi leur retour au foyer est plus qu’aventureux

                            « Rases bien les murs mon gars si tu veux rentrer en entier, parles à personne et surtout gardes bien la tête baissée »

                            Gaffes ; à 20 h dernier bus

                            C’est pas le Bronx , non.... c’est largement bien pire


                            • Alex Alex 30 mars 2014 17:16

                              « un lien physique régulier avec la population »

                              Pourrait-on avoir quelques détails (croustillants) ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès