Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > NDDL : lieu inattendu d’une résistance irréductible

NDDL : lieu inattendu d’une résistance irréductible

Notre-Dame-des-Landes est devenu en quelques années un symbole indépassable de la résistance citoyenne. Aussi étonnant que cela puisse paraitre l’opposition à un simple projet d’aéroport a pris cette dimension. C’est ainsi. Par quelque bout que l’on aborde le sujet - politique, écologique, idéologique, sociologique, économique, philosophique - le constat est le même : NDDL est bien devenu un symbole. Et les symboles, on le sait, ont la vie dure. Les médias n’écrivent d’ailleurs pratiquement plus le nom de cette commune en entier, ils le réduisent à ses initiales : NDDL, et cela est aussi un signe. 

Le résultat de la consultation réalisée ce dimanche 26 juin 2016 dans le département de Loire-Atlantique, et seulement dans ce département - 55% de "oui" au projet d’aéroport - n’y changera rien. Au contraire, la résistance ne va pouvoir que se durcir. Et peut-être même à un degré que l’on n’imagine pas. Il suffit d’entendre ce mot « Résistance ! », repris en chœur dans la grange de la Vache-rit, ce quartier général des opposants au projet d'aéroport de NDDL à l’annonce des résultats, pour s'en convaincre. Les 55% de "oui" au référendum n’ont aucunement entamé la détermination. Même François de Rugy, député de Loire Atlantique, timide opposant à l’aéroport sur le tard mais surtout farouche opposant aux zadistes, qui d’emblée s’est bien sûr rangé au verdict des urnes : « J’avais prôné un référendum. Il faut avoir le courage de reconnaître ce résultat : une majorité s’est prononcée.  », lui-même le reconnait néanmoins : « le "non" engrange beaucoup plus de voix que les résultats obtenus jusqu’ici par les listes écolos dans le département. C’est la preuve que les opposants au projet allaient bien au-delà... Près de 45% de non, c’est du jamais-vu ! (…) La mobilisation ne va pas s’arrêter du jour au lendemain. Ni les débats sur la taille du projet : un rapport récent fait par des hauts fonctionnaires montre que le projet actuel est surdimensionné et Ségolène Royal est sur cette ligne. Les problèmes sont toujours là, rien n’est réglé ! ».

Rien n’est réglé. Si même François de Rugy le dit après avoir appelé au courage de la reconnaissance du vote…

NDDL est devenu le symbole de bien des revendications, de bien des espoirs et d’une résistance au totalitarisme contemporain : celui de la finance et des multinationales, celui du néo-libéralisme. Et cela même si l’objet de protestation en question apparaissait bien fragile, d’une faible potentialité de mobilisation. Ici il n’est pas question d’un immense espace que voudrait s’arroger une armée déjà surdimensionnée et à l’immense potentiel destructeur comme ce fut le cas au Larzac, il ne s’agit pas non plus de défendre un bout de terre que l’on voulait préserver de la folie nucléaire comme à Plogoff. Non, il s’agit ici d’un simple aéroport comme il en existe de nombreux autres sur la planète, qui ne représente pas en lui-même de danger apocalyptique ou même seulement explosif. Mais ce projet a pourtant acquis une dimension symbolique que rien ne laissait prévoir. Le symbole développé dépasse donc largement l’objet même du projet. Il dit simplement que pour une part de plus en plus large de la population il existe une boulimie matérialiste, consumériste, cupide et oppressive qui a plus que largement atteint les limites du supportable. Et c’est pourquoi NDDL condense, cristallise toutes les colères. Fessenheim, Bure, Flamanville auraient très bien pu représenter, de par l’immense danger qu’ils représentent, cette cristallisation d’une intolérance généralisée. Et bien non, ce fut et ce sera NDDL.

La mobilisation, quelque soit la violence qui va se déployer et elle sera probablement intense (il suffit pour s’en convaincre d’observer ce qu’elle est déjà à Rennes ou à Nantes à chaque manifestation contre l’aéroport ou contre la loi travail El Khomri), ne se réduira pas. Bien au contraire. Et c’est pourquoi ce référendum va se retourner tel un piège contre ce gouvernement qui a voulu l’imposer. Le rassemblement des 9 et 10 juillet à NDDL va le démontrer de manière éclatante.

 

Photo : EELV - Rennes


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 27 juin 15:50

    le gouvernement a eut peur d’un vrai référendum a l’échelle du pays .....


    • Croa Croa 27 juin 16:20

      À zygzornifle,
      Je dirais même plus : Le gouvernement a eu peur de poser la bonne question ! (La question posée est mensongère, le projet n’est pas de déplacer l’aéroport de Nantes, mais bien d’en construire un nouveau.)


    • Fergus Fergus 27 juin 17:09

      Bonjour, zygzornifle

      « 55% de »oui« au projet d’aéroport - n’y changera rien. Au contraire, la résistance ne va pouvoir que se durcir »

      Oui, c’est bien là que le bât blesse car les anti-aéroport de NDDL ont contesté le périmètre du référendum mais accepté le principe de celui-ci. Dans ces conditions, en refuser le résultat n’est a minima pas fair-play : les écolos auraient dû refuser le référendum avant et appeler les anti-NDDL à ne pas aller voter ; en n’agissant pas ainsi, ils avaient l’obligation morale de se plier au vote populaire. 

      Un vote national pour un projet régional n’aurait pas eu de sens (imaginez le tollé local si les ou les Aquitains ou les Bretons revendiquaient de se prononcer sur un projet du Grand Est ou de PACA !). Le meilleur périmètre eût sans doute été la Loire-Atlantique augmentée des départements limitrophes. Mais de la même manière que j’affirmais depuis des mois que le vote serait favorable au projet de NDDL en Loire-Atlantique, je suis persuadé que les habitants de Rennes, Vannes ou Angers auraient eux aussi validé le projet.


    • Patrick Samba Patrick Samba 27 juin 19:43

      @Fergus

      "

      Oui, c’est bien là que le bât blesse car les anti-aéroport de NDDL ont contesté le périmètre du référendum mais accepté le principe de celui-ci. Dans ces conditions, en refuser le résultat n’est a minima pas fair-play « 
      voilà bien une réponse à la François de Rugy ! On accepte le principe d’un vote, mais on en conteste la forme, et pourtant il faudrait se plier à son résultat ! Où est la logique dans tout ça, si ce n’est celle de la soumission à l’organisateur du vote qui lui n’est manifestement pas... »fair-play" ?


    • Fergus Fergus 27 juin 20:19

      Bonsoir, Patrick Samba

      Même Nicolas Hulot est sur cette position.

      « il faudrait se plier à son résultat ! » 

      Cela me semble évident ! Ou alors il fallait clairement refuser toute participation au vote avant le référendum, ce qui n’a pas été le cas, les opposants escomptant manifestement que le NON l’emporterait !

      A cet égard, moi qui vais de temps en temps à Nantes et qui ai eu l’occasion de discuter de cette question avec des habitants et des militants, j’ai été effaré sur place de voir à quel point cette certitude du NON était présente chez les opposants, ce que contredisaient pourtant très largement les habitants comme je l’ai écrit à plusieurs reprises.

      J’ajoute pour que les choses soient claires que je n’ai jamais réussi à me faire une opinion tranchée sur la question tant les arguments des uns et des uns s’annulent à mes yeux. Néanmoins, la partie étant désormais jouée, il convient de tourner la page : d’un côté, construire le nouvel aéroport ; de l’autre, rendre les terrains de l’ancien à Bouguenais pour partie à des espaces naturels, et pour partie à des projets d’aménagement de zone d’activité porteuse d’emplois.


    • Patrick Samba Patrick Samba 27 juin 22:22

      @Fergus
      Nicolas Hulot ? Ah ben pardon , quelle référence ! L’écolo qui trouvait toutes les vertus au nucléaire... Du moins jusqu’à ce qu’il se rende compte que ce n’était pas « politicaillement » correct...


    • bakerstreet bakerstreet 28 juin 00:28

      @Fergus
      Sans blague, vous vous moquez un peu du monde. Vos arguments ne tiennent pas la route. Dés le départ les écologistes ont hurlé contre le périmètre choisi, qui a été taillé après sondages, pour qu’il corresponde à la volonté de passer en force du gouvernement. C’est comme si Cameron avait poussé la démagogie à limiter le référendum anglais à la région londonienne. La région Bretagne et pays de loire va cracher au bassinet pour cette aberration écologique, économique, dictée par les intérets des financiers, en particulier de Vinci. Le but, faire une OPA sur les terres, à charge pour l’état d’essuyer les pertes si celles ci se produisent. Quel est le gouvernement assez fou pour signer un tel projet ?...La même logique qui a donné les autoroutes à vinci, encore lui....Vinci voilà, cherchez le lobbying......Toutes les études impartiales, et même un cabinet d’expertise indépendant mandatée par Ségolène ont montré l’irrationalité complète de ce projet. Se servir sans cesse des zadistes, qu’on transforme et qu’on caricature en de joyeux babas, est d’une malhonnêteté sans nom, alors que des gens de tous ages, de toutes origines, sont indignés par cette opa sur les terres et la raison. Bien sûr il ne faut pas abdiquer. Indignez vous ! restez vivants....Le pire n’est jamais sûr !...Hollande de toute façon à un an des présidentielles, et tout candidat socialiste, restera sous le cercophage de béton de NDdLandes, si celui ci se produit. Jamais plus je ne voterai pour ces hommes pleutres, qui ont renié tous leurs idéaux. 


    • bakerstreet bakerstreet 28 juin 01:08

      @Patrick Samba

      Oui..
      On voit par là dans cette déclaration pitoyable, qui ne trompe personne, que Nicolat Hulot sera au gouvernement bien plus rapidement que les anglais seront sortis de l’europe.......

    • Fergus Fergus 28 juin 09:16

      Bonjour, bakerstreet

      Je ne me moque de personne : je constate que les opposants ont à juste titre protesté contre le périmètre réduit du référendum mais n’ont pas pour autant fait campagne pour le boycott du scrutin comme ils auraient dû le faire s’ils n’avaient été aveuglés par leur certitude d’une victoire du OUI.

      Je me souviens à cet égard de propos entendus à Nantes - et d’ailleurs relayés sur nombre de sites du net, y compris sur AgoraVox - affirmant grosso modo « Toute la population est hostile à NDDL ». Ce qui était évidemment faux comme j’ai pou le constater sur place et comme je l’ai relayé sur ce site dans différents commentaires visant à ouvrir les yeux au lieu de s’enfermer dans des certitudes aveugles.

      Les zadistes, je ne les connais pas en tant que tels, n’étant pas allé sur le site de NDDL. Néanmoins, je peux dire que parmi les opposants rencontrés dans les villes de Nantes ou Rennes, le fait est - comme je l’ai écrit ci-dessous - qu’il y avait des écolos convaincus et sincères, mais également des personnes pour le moins étranges incapables de développer le moindre argument écologique ou paysan sérieux dans un discours principalement anti-système.

      Etes-vous allé sur place ? Avez-vous évoqué la question de NDDL avec les habitants de Loire-Atlantique ? L’avez-vous évoquée avec des militants locaux impliqués dans la lutte contre le projet ?

      Pour en terminer, j’ajoute - je l’ai déjà écrit - que je n’ai jamais pu me résoudre à prendre position, entre ma sensibilité écologique et ma culture paysanne plutôt défavorables au nouvel aéroport, et les arguments économiques développés par l’écrasante majorité des élus locaux de tous bords (y compris FdG).


    • bakerstreet bakerstreet 28 juin 10:02

      @Fergus

      Si je suis allé sur place ? Dix fois plutôt qu’une. Je suis totalement engagé et sympathisant de ce combat...Les arguments caricaturant le mouvement en prenant appui sur quelques irresponsables totalement minoritaires, dont on ne sait d’ailleurs dont ils viennent, sont du même ordre que ceux venant du gouvernement, à propos de la loi el khomery. 
      Notre dame des landes, c’est un laboratoire vivant, montrant loin des résignations, ce que vivre et combattre ensemble pour une cause noble, peut potentialiser les énergies...J’avais écrit il y a quelques temps un article à ce sujet et je ne peux que me répéter :
      La lutte contre Daesh passe par Notre-Dame-des-Landes
      Il existe un site, que doit consulter bien sûr aussi la police, qui donne une idée de l’énergie et de l’étendue autant que de la variété qui fermente dans cet endroit, bien plus riche que la future galerie marchande des promoteurs des 2000 hectares que les promoteurs veulent bétonner, dans ce projet stalinien. Rien ne tient la route ni l’air dans cette caricature, qui ne peut que s’appuyer sur la violence, le clientélisme et les promesses fastueuses faites aux habitants dont certains sont dupes : Emploi à gogo etc....
      Zone A Défendre - Tritons crété-e-s contre béton armé
      Votre position ni oui ni non est très curieuse, car il faut bien prendre position quand on vient frapper à votre porte pour raser votre maison, bétonner le paysage. On ne peut être spectateur de ceux qui veulent faire passer l’argent avant les principes qu’ils énonçaient benoîtement quelques mois plut tôt, lors de cette cop 21, sinon en se faisant complice. L’hypocrisie et le grand écart ont les limites de la déchirure musculaire. Ne me parlez pas des élus...Sur une question si essentielle ce ne sont pas quelques sièges dorés qu’on peut proposer pour acheter leur décision qui doivent installer l’horreur écologique, et le forceps du bon sens et de l’intelligence. S’il y a des sujet sur lesquels on peut discuter, d’autres sont si scandaleux que l’on sait que seuls des arguments démagogiques et le lobbying acharnés ont convaincus les intérêts particuliers de promouvoir des choix honteux ; ça c’est fait sur bien trop de dossiers en France, où l’on bétonne un département tous les dix ans. Tout est scandaleux du début à la fin : L’idée de référendum en tout cas a été subie par les écologistes, du moins les vrais. je ne parle pas de Placé, qu sait se placer, et qui est un leurre. Comme beaucoup je ne me faisais aucune illusion sur le résultat, couru d’avance, comme les sondages le disaient....Par contre au niveau régional il semble que le résultat n’aurait pas été le même. Voilà pourquoi le périmètre a été choisi ainsi, et qu’il l’aurait été autrement si les sondages avaient été de l’autre sens...Une caricature ? Non, une forfaiture...Sans oublier d’ailleurs qu’il est faut du début à la fin, dans l’intitulé, dans l’information, dans la disproportion des moyens d’information, et la présentation honteuse : L’argent de vinci, contre les moyens limités des militants...La cause est finie...Surement pas....« Indignez vous » disait Hessel. Hessel, un dangereux terroriste, qu’on mettrait maintenant sous surveillance et interdiction de manifester !



    • Fergus Fergus 28 juin 11:51

      @ bakerstreet

      « La lutte contre Daesh passe par Notre-Dame-des-Landes »

      Mieux vaut lire cela qu’être aveugle ! smiley


    • Alren Alren 28 juin 16:03

      @bakerstreet

      Toutes les études impartiales, et même un cabinet d’expertise indépendant mandatée par Ségolène ont montré l’irrationalité complète de ce projet

      Imaginons que ce projet aboutisse. Un beau jour, après évidemment un doublement ou triplement du coût du projet initial, les pistes, l’aérogare tout est prêt, flambant neuf pour accueillir les passagers.

      Quels passagers ? Ceux qui partent d’abord : bien sûr, la plupart n’habitent pas Nantes, mais la région parisienne. Alors qu’ils ont près de chez eux Roissy et Orly, vont-ils accepter de passer plusieurs heures, dans les cars Macron par exemple, à parcourir joyeusement notre beau pays de France pour arriver dans cette campagne reculée, avec le même scénario au retour pour rentrer chez eux ?

      Il faudrait à la rigueur pour cela une grosse baisse du prix global du voyage. Donc trouver une compagnie aérienne sacrifiant ses marges et une taxe d’aéroport nulle ou presque, ce qui ferait que les travaux ne seraient naturellement jamais amortis.

      Bien sûr, ce n’est pas Vinci qui subirait cette perte sèche mais les contribuables de la région vite aidés par l’état avec l’argent de tous les Français ! Mais les actionnaires de Vinci seraient contents, c’est le principal !

      Imaginons maintenant des touristes japonais ou chinois réalisant leur rêve de visiter la France, c’est-à-dire d’abord Paris où il y a ces boutiques merveilleuses. Il est bien évident qu’ils n’accepteront de voyager que sur les compagnies qui atterriront à Roissy ! Aucune compagnie étrangère ne demandera à venir poser leurs avions si loin de la capitale, sachant qu’ils seraient vides.

      Bref, l’aéroport sera quasiment désert et deviendra un scandale politico-financier comme notre pays en a déjà malheureusement trop connus.

      Évidemment, dans dix ans, Hollande et Valls ne seront "ni coupables, ni responsables" et le procès durera encore vingt ans comme d’habitude, comme pour Pasqua ...

      Sauf si Mélenchon est élu président en 2017 !


    • bakerstreet bakerstreet 28 juin 16:45

      @Fergus
      Suffit simplement de voir plus loin que le bout de son nez, et de ses intérêts, et de ses copains. 

      Est aveugle qui veut ne pas voir, ou regarder ailleurs quand il est dérangé. 

    • Patrick Samba Patrick Samba 28 juin 16:53


      il aurait surtout mieux valu que Fergus lise au delà de son seul titre ce très intéressant article que je n’avais pas lu : La lutte contre Daesh passe par Notre-Dame-des-Landes
      Merci du rappel bakerstreet


    • bakerstreet bakerstreet 28 juin 17:24

      @Patrick Samba
      Merci Patrick, mais tout le mérite repose sur cette jeunesse qui nous montre qu’elle continue à croire en certaines valeurs, et que l’écologie, quand elle n’est pas une opportunité « à la Placé » peut être une chance pour nous mettre un paradigme créant du lien, du sens, une sorte de nouvelle morale. Bien loin des tristes illuminés de Daesh....

      Trouvez moi d’autres luttes, et dans leur sens et leur logique, elles vous fourniront toutes les raisons de vous cultiver, de collaborer, de travailler ensemble.
      Quand à moi, j’ai bien du mal à me remettre des postures matoises du Ps, qui a trahit et trahir ses engalements de la cop 21 qui au fond ne sont qu’une mascarade. Mais qui n’ont ils pas trahi ?...

    • izarn 3 juillet 15:22

      @Fergus
      Ce n’est pas un referendum, c’est une consultation de la population, extremement locale, et non nationale. Qui plus est n’engage à rien...
      Bref c’est le genre de referendum foutage de gueule qu’on entends imposer aux français depuis 2005, date de la trahison du peuple français, et qui de plus est une trahison de la Constitution.
      A bas les pourris du conseil constitutionnel....Grabataires à AVC, présidents pourris, déchets de nos corps politiques.
      Le corps politique le plus putassier au sommet de nos institutions. On est mal barré.
      Ce corps putassier ne cesse de détruire par lacheté notre Républque, et la démocratie.
      Ce corps putassier aurait du démettre Chirac, Sarkosy, Hollande....
      La pourriture au sommet de la nation, cela dégouline sur nous, et pour l’humanité entière nous puons la merde.
      Halte aux vampires....


    • tf1Groupie 27 juin 16:34

      C’est donc d’une résistance contre la démocratie qu’il s’agit là .

      je ne suis pas surpris : les ZADistes n’ont rien à foutre de la démocratie.

      Donc ce n’est pas une résistance contre le totalitarisme : c’est du totalitarisme.


      • Fergus Fergus 27 juin 17:17

        Bonjour, tf1Groupie

        « les ZADistes n’ont rien à foutre de la démocratie »

        En effet, pour la plupart d’entre eux.

        Le plus cocasse - si je puis dire - est que certains n’ont même rien à foutre de la sauvegarde du bocage et de l’élevage local comme j’ai pu le constater en discutant avec quelques-uns venus à Nantes distribuer des tracts. Jai notamment rarement vu des gens aussi ignares en matière d’agriculture qu’un couple de militants rencontrés sur le marché Talensac. Pathétique !

        Dommage car il y a aussi de vrais écologistes et défenseurs des zones humides riches en faune et flore parmi les opposants à NDDL !


      • tf1Groupie 27 juin 17:23

        @Fergus

        D’accord avec vous, c’est dommage que les vrais militants soient mélangés avec des anarchistes en tous genres qui ne représentent rien sauf une manière malsaine de profiter de ce genre de combat.

        Mais j’ai tendance à penser que c’est représentatif de la France d’aujourd’hui.


      • tashrin 27 juin 17:45

        @tf1Groupie
        suis pas souvent d’accord avec TF1Groupie, mais en l’occurrence c’est le cas
        Accepter le principe d’une mise au vote et ne pas se plier au resultat, ... tout en se revendiquant du bon coté du manche, c’est contestable !
        En meme temps l’exemple nous a été donné par nos dirigeants... ;)


      • Patrick Samba Patrick Samba 27 juin 19:56

        @Fergus

        Décidément Fergus, quelle tartufferie ! Comment pouvez-vous avoir tant de mépris à l’égard de résistants politiques qui n’hésitent pas à s’engager avec détermination en faveur de valeurs que vous dites défendre, en affirmant on ne peut plus gratuitement que dans leur majorité ils n’ont à faire de la démocratie ??

        Et par ailleurs le combat de NDDL dépasse justement la question de la stricte défense des zones humides comme je tente de le souligner dans l’article. Vous l’avez lu au moins ?


      • Fergus Fergus 27 juin 20:24

        @ Patrick Samba

        Vous me faites sourire avec vos « résistants politiques » de NDDL. Mais sans doute connaissez-vous mal les enjeux locaux et ce que pensent non seulement les élus, mais comme l’a montré le référendum une large partie de la population.

        A toutes fins utiles, je vous informe que les élus locaux du PC et du PG, pourtant eux aussi des « résistants politiques » à leur manière ont fait campagne pour le OUI et voté pour le nouvel aéroport de NDDL !!!

        Faut-il les qualifier de « tartuffes » ou bien comprendre ce qui les a amenés à ce vote ?


      • Patrick Samba Patrick Samba 27 juin 22:14

        @Fergus
        Comprendre ce qui les amenés ces élus à ce vote ? Mais la réponse a malheureusement toutes les chances d’être : probablement pour les mêmes raisons qu’un de Rugy pourtant député écolo devait se donner quand il pourfendait les zadistes, les mêmes raisons qui ont poussé Cosse à trahir son camp, etc... Les tartuffes ont toujours existé, mais il arrive un moment où forcément ils se découvrent et alors là, attention au retour de manivelle....

        Au travers NDDL - et c’est ce qu’ils n’ont manifestement pas compris - ce qu’il se dit aussi c’est qu’une certaine forme d’intégrité politique devient urgente, que des compromissions et autres corruptions, les gens - ceux au moins qui défendent certaines valeurs - en ont plus que marre....

        Alors souriez Fergus, mais respectez au moins ceux qui ont le courage que vous n’avez pas...


      • Jean Pierre 27 juin 22:22

        @tf1Groupie
        L’agrandissement du camp du Larzac avait été décidé par un gouvernement élu démocratiquement. Pourtant, suite à une mobilisation large et déterminée, cet agrandissement, qui était devenu absurde au fil des ans, ne s’est pas fait. Comme quoi la démocratie, ce n’est pas voter une fois de temps à autre et rester passif le reste du temps. Le combat continue, et même s’il était finalement perdu, il en prépare d’autres.


      • Jean Pierre 27 juin 22:29

        @tf1Groupie

         Passer outre un référendum, c’est du totalitarisme ? 
        Donc s’asseoir sur la volonté exprimée lors du référendum Européen était du totalitarisme. Merci de la démonstration. 

      • Fergus Fergus 27 juin 23:08

        Bonjour, Jean Pierre

        Aucune comparaison n’est possible avec l’extension du camp du Larzac : ce projet n’avait pas la moindre justification économique, ce qui n’est pas le cas de NDDL, même si l’on peut contester cette vision économique.


      • bakerstreet bakerstreet 28 juin 01:02

        @Fergus
        Vous parlez comme Ouest france, et inénarrable Hutin, démagogue et défendant toujours les puissants, bien que soucieux de ne pas se fâcher avec les autres. Difficile...Je n’achète plus ce torchon....

        Il semble que vous ayez des actions vinci dans votre portefeuille d’actions....Inutile d’aller les arguments pour montrer l’inutilité manifeste d’un projet, dans une ville qui n’a que le dixième aéroport de France....ca ne fait rien, on veut plus de pistes qu’à Nice, qui est le troisième aéroport....tartuferie, sans aucun doute. Tartuferie quand les élus, comme vous dites, trouvent génial de déménager une zone humide...un truc digne de l’ex union soviétique, dans un pays qui renonce à ses rêves, et même qui soldent ses dernières aspirations à changer le monde, à s’opposer aux lobbys de toutes espèces, se moquant de toutes les études indépendantes, criant « à la folie » ! ...Comme à Sievens....
        La vérité : Il ne faut pas désespérer le BTP, et les copains...Voilà pourquoi dans notre pays, vous avez un rond point tous les 100 mètres, et qui est champion du monde en la matière...Ces ronds points remarquez peuvent servir à tourner pour les manistants de demain...On adjoindra un pompon...C’est le mode mineur..
        Un peu plus loin, vous avez le scandale de Sievens. Et puis les bonnets rouges chapeautés par leur patron pour s’opposer à une loi qui tenait la route...Un gouvernement qui abandonne ses portiques curieusement...Puis qui se rigidifie face à cette loi travaille, et qui travaille du chapeau pour défendre l’inqualifiable, cet aéroport ridicule, digne de Caucescu...... 
        Il y a 40 ans, j’étais à Malville, la manifestation contre superphénix, folie giscardienne, qui fut soutenue par forces élus...Je suis sûr que vous m’auriez pris pour un zozo !....Quelques milliards et années plus loin, superphénix fut abandonnée. On oublie que ceux qui ont soutenu ce projet avaient à peu près les même arguments de notable indignée qui sont les vôtres
        Vous crachez sur ces jeunes, mais demain, si l’on vient chercher le gaz de schiste derrière votre maison, ou enfouir des déchets nucléaires ’( la même logique, les mêmes intérêts, les mêmes élus conquis par la manne financière) vous serez content de trouver des gens qui oublient leur pré carré pour vous défendre, ou du moins le pays derrière vous, et vous sourirez moins avec « les résistants politiques »...Car c’est une cause noble, et à NDdlandes, il y a un vrai laboratoire de vie et d’expériences, innovantes, se moquant du nez pincé des vieillards, et de leur arthrose mentale, soucieux de faire parfois des ronds de jambes dans des postures dont les intérêts doivent exister pour eux !
        Ces jeunes qui se sont alliés à des paysans qui ne veulent pas renoncer à défendre leur vie, et leurs terres, j’ai grand respect pour eux, je les soutiens, dans leur lutte et dans leur courage d’homme, à s’opposer à la folie et à la bêtise, loin des ronds de jambes . 
        Nous sommes bien loin de ceux qui s’égarent dans le djihad. Ils forgent leur vie, et les mains dans la boue et le ciment, apprennent bien plus qu’en lisant ouest france, ou autres chroniques pleines de cirage à reluire, cela va sans dire !

      • Phil610 28 juin 05:17

        @tf1Groupie

        Je me souviens d’un autre referendum, en 2005, là c’etait 55% de non, et pourtant sarkozy n’en a rien eu a foutre de la democratie, ni ses potes du ps, et du fn tout ce monde s’est assis sur le choix des français. Alors pourquoi, accepter ce referendum sur nddl ?


      • Fergus Fergus 28 juin 09:33

        @ bakerstreet

        Rassurez-vous, je n’ai pas la moindre action de Vinci, pas la moindre action tout court d’ailleurs ! smiley

        Sur la justification du projet, il y a des arguments sérieux, quoi que vous en disiez. A commencer par la progression du trafic de 8 % par an depuis une décennie à Nantes-Atlantique. Avec à la clé des problèmes de parking sur place dans un espace devenu trop réduit.

        Ajoutez à cela les nuisances sonores pour les populations riveraines de l’aéroport, notamment à Bouguenais. Autre chose que l’on oublie trop souvent : l’actuel aéroport est construit en bordure de la réserve naturelle du lac de Grand-Lieu, une cohabitation pour le moins baroque. Or, l’abandon de Nantes-Atlantique pourrait permettre de restituer des espaces à cette réserve naturelle.

        Autre chose peu évoquée : les habitants de Rennes sont évidemment très favorables à NDDL ; et pour cause : le nouvel aéroport serait accessible en 40’ seulement et permettrait de transférer une grande partie des activités voyageurs de l’actuel aéroport rennais de Saint-Jacques-de-la-Lande.

        En face, les arguments de préservation des espaces humides et de l’activité agricole sur un territoire de bocage pèse évidemment d’un grand poids, et ce n’est pas moi qui le contesterais eu égard à mon profil d’origine paysanne. Je note néanmoins que l’argument de perte de terres cultivables fait pour le moins sourire dans un pays - la France - qui met toujours plus de terres en friche chaque année.

        Bref, les choses sont infiniment moins simples que vous l’affirmez !


      • Fergus Fergus 28 juin 09:36

        @ Bakerstreet

        Pour être clair, j’ajoute ceci : je ne suis pas concerné par le nouvel aéroport. Je ne suis en effet allé prendre un avion à Nantes qu’une fois dans ma vie contre des dizaines à Paris.


      • bakerstreet bakerstreet 28 juin 10:19

        @Fergus
        Curieux, votre dépliant rhétorique est le même que Vinci....A croire que vous lisez par dessus leur épaule....Le bruit des avions ?...Etrange de constater qu’on l’évoque pour cette histoire et qu’on l’oublie partout ailleurs. Pourtant l’aéroport de Toulouse et celui de nice sont bien plus concernés...Faut il les déménager eux aussi, en Camargue par exemple...On pourrait déménager cette zone humide ailleurs sans problème, non ?...De plus les avions font infiniment moins de bruit qu’il y a encore une dizaine d’années. Bientôt, ils seront plus silencieux que les diesels pourris. Vous citez Grandlieu, le classique aussi des défenseurs de l’aéroport qui s’inventent tout à coup une conscience écologique, quand ils lâchent leur bétonnière. Hors, comme vous le savez sans doute, tout en faisant semblant de l’ignorer. Même si ouest france, journal révolutionnaire, évoque lui même avec beaucoup de réserve le sujet, après les expertises..... 

        Aéroport : le serpent de mer du lac de Grand-Lieu - Ouest-France
        Le reste à l’avenant...Les choses sont infiniment plus instrumentalisés et orientées que vous l’affirmez !...L’union soviétique et sa politique du polit bureau ne sont pas loin, dans ce projet dingue et d’un autre temps

      • Fergus Fergus 28 juin 10:52

        @ bakerstreet

        Je n’ai évidemment jamais lu le moindre dépliant de Vinci.

        Sur le bruit des avions, vous ne pouvez pas sérieusement mettre en parallèle Bouguenais, Saint-Herblain et Saint-Aignan-Grandlieu, communes de l’agglomération nantaise avec Notre-Dame-des-Landes ou Héric, communes rurales très peu peuplées ! Et pour ce qui est de Toulouse et Nice, aux habitants de ces villes de s’exprimer, sachant qu’à Nice - contrairement à Toulouse - il n’y a pas d’option alternative, eu égard à la configuration des lieux.

        Comparer la Camargue, parc naturel régional exceptionnel classé de surcroît Natura 2000 et connue internationalement pour la richesse exceptionnelle de sa faune et de sa flore avec quelques centaines d’hectares du bocage de Loire-Atlantique dans des communes sans attrait particulier n’est pas sérieux non plus tant c’est caricatural.

        « L’union soviétique et sa politique du polit bureau ne sont pas loin, dans ce projet dingue »

        Là aussi, la caricature est évidente ! A moins que vous ne considériez l’écrasante majorité des élus locaux de tous bords favorables à NDDL comme l’émanation d’un pouvoir de type stalinien. Cela n’a strictement aucun sens !

        Franchement, cela m’emmerde d’avoir à défendre un projet que je n’ai jamais soutenu. Mais un tel refus d’admettre que la démocratie s’est exprimée me choque au plus haut point.


      • bakerstreet bakerstreet 28 juin 11:28

        @Fergus
        Voilà, petit à petit vous perdez votre posture béni oui oui « je ne suis d’aucun camp », pour montrer votre vraie orientation. il n’y a pas de palmarès dans la nature, de hiérarchie des territoires à sauvegarder, en rapport avec des vues de carte postale.

         Le double versant en zone humide de Notre dame des landes, un bocage qui ravit les yeux et le cœur n’a pas à êtres sacrifié pour l’intérêt des margoulins. Les textes européens et même français, que la France a ratifiés rend normalement impossible cette prédation. 
        Puisque les textes ne conviennent pas, on les tordera, on les oubliera, on s’assoira dessus, on les interprétera comme on voudra. NDdLandes est un catalogue complet des techniques permettant d’extraire l’intérêt général et de se soumettre aux exigences des lobbys. 
        Et vous osez parler de caricature, de sens, et de démocratie, faisant semblant d’être choqué quand les gens ne se mettent pas au garde à vous devant le résultat connu à l’avance de cette mascarade.
         Démocratie qu’on fait semblant de convoquer, comme la Marine le fait, pour tenter d’imposer par exemple en France un référendum sur l’appartenance à l’europe, pour mieux passer à table, et se servir. 

      • Fergus Fergus 28 juin 11:54

        @ bakerstreet

        Ma « vraie orientation » ? M’en remettre à ceux qui ont voté, et cela aurait valu également pour le camp du NON si celui-ci l’avait emporté.


      • tf1Groupie 28 juin 13:03

        @Jean Pierre

        Je ne comprends rien à votre discours : il n’y a pas eu de réferendum sur le Larzac.

        Dans un pays où l’on donne plus de légitimité au combat, et donc à la violence, qu’à l’expression démocratique et au débat tout le monde est perdant.

        Donc ce sont surtout la bêtise et l’égoïsme qui continuent.

        Les ZADistes sont au moins aussi autistes que nos dirigeants alors ils ne valent pas mieux.


      • Jean Pierre 28 juin 14:49

        @Fergus
        - La saturation (très relative) de l’aéroport actuel est organisée par Vinci pour justifier le nouvel aéroport qui sera très juteux pour lui (construction, plus gestion a long terme). Le problème de saturation des parkings pourrais être résolu par des stationnements ailleurs et une simple navette.

        -La croissance de la fréquentation, c’est du passé. Le TGV a bien finit par arriver à Nantes bien que sa prolongation ai été sabotée par certains élus (toujours pour pouvoir justifier le nouvel aéroport). Le liaison TGV Paris/ Le Mans a été réalisée en moins d’une décennie. S’il a fallu 20 ans de plus pour Le Mans/Rennes ou Le Mans/Nantes (qui sont pourtant des parcours plus courts) ce n’est pas en raison de difficultés techniques mais uniquement en raison d’un sabotage politique lié à NDDL.
        - Rennes à 40 minutes de NDDL ? Rennes a déjà un aéroport sous utilisé d’une part et la liaison Rennes Paris en TGV est très rapide (beaucoup plus rapide que d’aller prendre un avion à NDDL).
        -Aussi curieux que cela puisse paraître la zone naturelle du Lac de Grand Lieu est plus protégée que menacée par l’aéroport actuel qui limite l’urbanisation de ses environs (dont la périphérie du lac). Une étude démontrait ce fait mais est restée longtemps dans un tiroir car elle dérangeait le projet NDDL. De plus les élus qui parlent de Grand Lieu ont des convictions écologiques a géométrie variable. Ils oublient de dire qu’il ont cédé à la pression des agriculteurs qui ont obtenu des autorisations d’exploitation de la surface du lac laissée à sec en été ( il y a une énorme différence de surface d’eau entre l’hiver et l’été). On est en face d’un cas flagrant de désinformation.
        Vous reprenez mot pour mot l’argumentaire pro NDDL. Quand on connait bien le dossier on s’aperçoit que le rouleau compresseur de la communication officielle a bien fait son travail. Et vos arguments, discutables et incomplets en sont la preuve. 


      • Jean Pierre 28 juin 15:06

        @tf1Groupie
        Comment pouvez-vous parlez « d’expression démocratique et de débat » à propos de NDDL alors que la communication officielle a écrasé toute contestation par la désinformation et la manipulation, que les études ont été truquées (préfet embauché par Vinci, étude sur Grand-Lieu planquée dans un tiroir), que les médias sont tenues en laisse par la pub (Vinci faisait des campagnes nationale de pub en plein débat de référendum, etc, etc ?

        Avec des outils aussi puissants de manipulation des électeurs, ne faire que 55% c’est franchement minable. Il y a une vraie violence anti-démocratique dans cette affaire. Mais c’est une violence en col blanc, officielle, discrète, feutrée, polie, mais sournoise et tellement habituelle qu’on ne la remarque même plus.


      • Fergus Fergus 28 juin 16:54

        @ Jean Pierre

        « La saturation (très relative) de l’aéroport actuel est organisée par Vinci pour justifier le nouvel aéroport qui sera très juteux pour lui »

        Cela, c’est ce que racontent les opposants. Expliquez-moi pourquoi les élus locaux du Parti communiste et du Parti de Gauche - pas précisément des amis de Vinci, c’est le moins que l’on puisse dire ! - sont favorables à NDDL.

        Vous parlez de l’aéroport rennais de Saint-Jacques-de-la-Lande. Or, la création de NDDL viserait entre autres objectifs à y transférer le trafic passagers de Rennes, ce qui permettrait à la métropole rennaise de récupérer des espaces pouvant être restitués à la nature ou dédiés à des développements d’activités.

        D’autre part, quel rapport entre NDDL et la ligne de TGV Rennes- Paris ? Strictement aucun ! Les objectifs du nouvel aéroport ne sont pas d’établir des relations avec Paris, mais principalement avec les grandes régions françaises et européennes dans le cadre du développement du Grand Ouest.

        Inutile de se chamailler sur Grand Lieu relativement au bocage de NDDL : il y a des arguments positifs et négatifs des deux côtés !

        En conclusion, vous reprenez mot pour mot l’argumentaire des opposantssmiley


      • bakerstreet bakerstreet 28 juin 17:36

        @Fergus « Ma « vraie orientation » ?  »
        .....M’en remettre à ceux qui ont voté, et cela aurait valu également pour le camp du NON si celui-ci l’avait emporté...


        Curieuse conception de l’engagement, à géométrie variable, ressemblant aux mouvements d’une manche à air. Décidément, on ne sort pas de l’aéroport et de ses vents porteurs...Je pense pour ma part que le monde gagne avec ses opposants, et qu’heureusement tous ne changent pas de camp quand la balle passe dans le camp adverse. 
        Car c’est justement dans la crise qu’on voit la valeur des gens, pas quand tout va bien ou qu’on boit un coup entre copains...
        Mais enfin chacun voit midi à sa porte. C’est vrai, qu’en allemagne, par exemple dans les années 30, on a vu pas mal de gens renonçaient à leurs idées d’avant, en fonction de la nouvelle donne, avec cet Adoph qui l’avait emporté, et à qui on donnait du monsieur....
        Sans vergogne, comme disait l"ami Georges. 

      • Fergus Fergus 28 juin 18:49

        @ bakerstreet

        « Curieuse conception de l’engagement »

        De quel « engagement » parlez-vous ? Je n’ai jamais été engagé pour un camp !

        Et à quels mouvements de « manche à air » invoqués de manière délibérément discourtoise faites-vous allusion ? Après avoir lu de nombreux documents sur le sujet et débattu de la question avec de nombreuses personnes, notamment à Nantes et Rennes, je suis resté jusqu’à dimanche dernier dans l’incapacité de prendre position pour ou contre le projet tant les arguments des camps en présence s’annulaient à mes yeux.

        Et cela tombait bien car je n’étais pas appelé à voter. Dans ces conditions, il était normal que je m’en remette au vote des habitants de Loire-Atlantique, de loin les mieux placés pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour eux !

        Un mot encore : évoquer les années 30 en Allemagne et un certain Adolph ne sert en aucune manière la cause que vous défendez, bien au contraire !

        Bonne soirée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès