Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nos élus sont-ils représentatifs ?

Nos élus sont-ils représentatifs ?

Les modalités d’avancement du projet de réforme des retraites posent la question de la réelle représentativité des élus à l’assemblée nationale et au sénat et notamment celle de l’absence de parité dans les deux hémicycles.

La réforme des retraites est une question de société qui n’a pas été abordée lors des débats précédant l’élection présidentielle.

Les droits à retraite résultent de l’effectivité et de la durée de l’activité professionnelle or tout est fait pour rendre l’accès au travail plus difficile pour les jeunes-filles que pour les jeunes-hommes.

Les jeunes-filles de 2010 sont en droit de se demander si elles auront demain le choix ou pas d’organiser un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie familiale.

L’accès à l’emploi des femmes dépend des services publics permettant la garde des très jeunes enfants.

Or sur ce point :

  1. le désengagement de l’état du financement des crèches,
  2. la suppression de l’accès en maternelle à partir de trois ans,
  3. sous couvert d’expérimentation, les tentatives d’avoir une éducation à l’allemande comportant une matinée de cours en charge de la collectivité et une après midi d’activités en charge des familles aboutiront en France au même résultat qu’en Allemagne à savoir l’impossibilité pour toutes celles dont les possibilités de rémunération seront modestes d’avoir réellement accès à l’emploi.

Le projet de réforme des retraites qui porte à 67 ans l’âge de départ en retraite à taux plein pour celles qui n’auront pu avoir une carrière complète va également dans le sens d’un retour au foyer programmé des femmes.

Au dessous d’un certain niveau de revenus, il va donc falloir choisir : ce sera soit une vie de femme au foyer subie c’est à dire la plus grande régression sociale pour les jeunes filles depuis le début du XXième siècle, soit une vie professionnelle normale au dépend des maternités. La présence des lycéennes dans les manifestations est donc légitime !

Le refus de débattre de nos élus sur cette question comme sur celles des chiffres éludés du débat sur les retraites est patent : ainsi la CFDT RHONE ALPES relevait que "comme elle s ’y était engagée elle avait contacté 76 parlementaires en Rhône-Alpes pendant l’été, 15 ont répondu mais seulement 9 ont accepté de recevoir une délégation."

"A croire qu’entre deux scrutins, les 70000 adhérents de la CFDT Rhône-Alpes n’intéresseraient plus la représentation nationale ! " et de rajouter "Il faut cependant que nos parlementaires comprennent qu’ils auront des comptes à rendre sur leur attitude et leurs votes." (voir l’article actuellement en ligne)

Il y a en effet les chiffres que le gouvernement publie et ceux qu’il dissimule  :

S’il est évident que le ratio cotisant - retraités se dégrade, il est tout aussi évident qu’un mort ne perçoit pas de retraite or l’espérance de vie est de 76 ans pour un ouvrier et de 82 ans pour un cadre, l’espérance de vie en bonne santé de 59 ans pour un ouvrier et de 69 ans pour un cadre (source INED). (Un article du Monde se fait l’écho de cette problématique).

Ce qui veut dire que l’on transfèrera la charge du budget des retraites sur le budget de l’assurance maladie si l’on s’en tient à une sortie de l’emploi à 62 ans pour les carrières complètes.

Le 8ième rapport du COR prévoit un doublement dans les 40 prochaines années de la productivité. La France est donc un pays riche qui peut financer un régime social de solidarité inter générationnel : c’est un choix de société.

Le fait est qu’un actif de 1960 produisait 5 fois moins de richesses qu’un actif de 2010 ce qui signifie que l’on peut voir se détériorer le rapport cotisants-retraités sans que cela impacte l’équilibre financier des retraites sauf à ce que les salaires veuillent bien suivre la progression de ce gain de productivité ce qui n’a pas été le cas.

Ces trente dernières années 10% de la richesse a été transférée vers la rémunération des capitaux soit 8 fois le déficit du régime des retraites (source INSEE). Qui plus est la moitié des déficits des 10 prochaines années est liée à la crise économique dont le moins qu’on en puisse dire c’est qu’elle ne résulte pas de "l’économie réelle" mais de "l’économie virtuelle".

Enfin les entreprises ne prennent pas leurs responsabilités.

On demande aux seniors de travailler plus longtemps tandis que les entreprises persistent à les licencier. Ils sortent actuellement de l’emploi en moyenne à 58,5 ans (source INSEE) tandis que 23% des jeunes de 16 à 24 ans qui recherchent une activité professionnelle : contrat professionnel ou premier emploi ne parviennent pas à le trouver (source INSEE) .

Il y a donc matière à un débat national que nos représentants éludent !
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • pens4sy pensesy 18 octobre 2010 10:26

    Le ouistiti avait promis de ne pas revenir ENCORE une fois sur les retraites.
    Il a menti. Il finit de détricoter cet acquis pour donner dans les fonds de pension (Guillaume le frérot est la pour ramasser l’oseille des pauvres que ouistiti envoie a la misère).

    Les députés et les sénateurs n’ont pas d’autre horizon que leur réélection.
    Le ouistiti leur a appris a s’accrocher aux branches, ils obéissent au doigt et a l’œil.
    Ils ne représentent qu’eux mêmes, la preuve, pas touche a leur système de retraite, ce serait « épouvantable ».

    http://www.bakchich.info/Retraites-pas-touche-au-tresor-des,12159.html


    • carnac carnac 18 octobre 2010 11:05

      L’article que vous nous conseillez est très intéressant


    • LE CHAT LE CHAT 18 octobre 2010 11:14

      Je l’ai eu par messagerie ce matin et ça ne m’a même pas étonné tant la collusion entre le monde de l’argent et celui de la politique est évident ! droite et gauche , tous vendus au medef ! beurk !


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 octobre 2010 11:16

      Nos élus ne sont que les petites mains d’un système qui est destiné à favoriser quelques uns au détriment de l’intérêt général.
      Ils croient détenir une once de pouvoir pour corriger à la marge un système de gouvernance économique et financière qui leur échappe chaque jour un peu plus et dont ils ne sont que les valets.
      La vie politique s’est professionnalisée et le cumul des mandats et des indemnités (avec parfois même en plus une activité privée - cf Copé, par exemple) n’incite pas à la contestation.
      En protegeant leur petit pré carré, les élus ne font que conforter un système dans lequel le citoyen se voit confisquer la parole.
      Jusqu’à quand ?


      • JL JL 18 octobre 2010 11:37

        carnac, vous avez certes raison quand vous dites : « L’accès à l’emploi des femmes dépend des services publics permettant la garde des très jeunes enfants. »

        Mais je crois que la partité que vous réclamez en matière de représentativité est une fausse bonne idée. J’appelle fausse bonne idée les solutuion apportées à de mauvais problème. En l’occurence, le problème est celui de la représentativité en général des élus, députés, sénateurs et conseillers municipaux et généraux, puisque ce sont ces derniers qui élisent les sénateurs.

        Si les élus étaient vraiment représentatifs de la population, le problème de la parité ne se poserait pas en ces termes, puisque cette affaire que vous évoquez entre autres concerne les familles, donc aussi, les hommes.


        • carnac carnac 18 octobre 2010 11:41

          Ce que je constate c’est qu’on ne l’a pas essayée cette solution pas plus dans la représentativité nationale , que dans l’accès des femmes aux postes de responsabilités dans les conseils d’administration (contrairement à ce qui se passe en Suède) , pas plus non plus dans les instances dirigeantes des syndicats de base où le nombre de femmes est très limité : donc je m’interroge sur la question de savoir pourquoi on n’essaye pas une méthode qui fait ses preuves dans d’autres pays


        • JL JL 18 octobre 2010 15:54

          amaury watremez a posté systématiquement ce commentaire ci-dessus partout où je suis intervenu. Il y fait référence à une proposition que j’ai présentée en modération pour éviter que trop de lobbyistes et d’activistes intégristes ne polluent notre site.

          J’ai demandé la suppression de tous ces posts copiés-collés qui collent aux miens comme si j’avais marché dans un étron. Comme je ne pense pas que je serai exaucé, et comme il est possible que mon article ne soit pas publié, j’en donne ici l’adresse, pour tous ceux qui veulent le lire.

          Au fond, il suffirait que, en modération, le nombre d’articles écrits par le candidat à publication apparaisse dans la liste des propositions : ce serait déjà un progrès qui attirerait l’attention des modérateurs : je le redis ici, l’enjeu en modération n’est pas seulement la publication, mais aussi l’accès à la possibilité de voter pour ou contre la publication.

          Sur ce sujet, j’aurais souhauté un débat. Peut-être aura-t-il lieu.

          http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=82993


        • JL JL 18 octobre 2010 15:55

          amaury watremez a posté systématiquement ce commentaire ci-dessus partout où je suis intervenu. Il y fait référence à une proposition que j’ai présentée en modération pour éviter que trop de lobbyistes et d’activistes intégristes ne polluent notre site.

          J’ai demandé la suppression de tous ces posts copiés-collés qui collent aux miens comme si j’avais marché dans un étron. Comme je ne pense pas que je serai exaucé, et comme il est possible que mon article ne soit pas publié, j’en donne ici l’adresse, pour tous ceux qui veulent le lire.

          Au fond, il suffirait que, en modération, le nombre d’articles écrits par le candidat à publication apparaisse dans la liste des propositions : ce serait déjà un progrès qui attirerait l’attention des modérateurs : je le redis ici, l’enjeu en modération n’est pas seulement la publication, mais aussi l’accès à la possibilité de voter pour ou contre la publication.

          Sur ce sujet, j’aurais souhauté un débat. Peut-être aura-t-il lieu.

          http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=82993


        • NîmoisNiToi 18 octobre 2010 11:48

          Les elus ne représentent plus le peuple depuis longtemps.

          « le système des partis est fondamental » disait Chirac. Mais pas pour représenter le peuple, juste pour permettre aux elus au service des « elites » de se maintenir au pouvoir.


          • carnac carnac 18 octobre 2010 11:48

            sur les retraites , je ne résiste pas à vous conseiller le lien suivant , histoire de vous faire sourire

            http://vidberg.blog.lemonde.fr/


            • JL JL 18 octobre 2010 11:58

              @ carnac, excellente proposition pour amateurs d’humour noir !

              Mais, dites-moi, les sénateurs, ne sont-ils pas au dessus des lois ?

              Cela me rappelle le lapsus de Bill Gates qui évoquait les problèmes de surpopulation. Bill Gates, je cite de mémoire, ayant perdu le lien : « Si nous réussissons à faire de très bons vaccins, cela résoudra le pb (de surpopulation) de 10 à 15 % ».

              Bill Gates qui disait aussi : « Les idées archaïques de gentillesse et de générosité ne sont que des bugs qu’il faut déprogrammer de notre monde. Ces machines froides, dépourvues de sentiment, vont nous montrer le chemin. » editionsdumiroir.com


            • JL JL 18 octobre 2010 12:00

              Pour ceux qui voudraient faire des recherches au sujet du lapsus de Bill Gates concernant les vaccins, je précise que c’était dans une vidéo consacrée à la polémique du réchauffement climatique.


            • clostra 18 octobre 2010 11:53

              Ne pensez-vous pas que au sujet de la réforme des retraites (qu’il aurait certainement été mieux de l’examiner après la réforme fiscale -elle aussi à étudier avec attention - qu’on nous tend comme un hochet, soudain et pour 2011) qui ne fait pas partie du « programme » annoncé en 2007, il serait urgent de faire un référendum dont l’issue ne pourrait être que la démission du Président au cas d’un non majoritaire, puisque ce gouvernement nous affirme qu’il ne veut/ne peut rien y changer ?


              • carnac carnac 18 octobre 2010 12:00

                A mon avis très juste remarque car la question de la réforme fiscale devra être impérativement traitée : je vous donne un exemple pro : la taxe d’habitation des HLM est infiniment plus importante que celle des plus beaux quartiers de centre ville la raison en est que les services de l’état n’ont pas révisé la valeur des patrimoines et donc les cités HLM sont censées demeurer à l’état « neuf » depuis plusieurs dizaines d’années. Ce sont donc les plus pauvres qui payent le maximum.


              • Taverne Taverne 18 octobre 2010 12:19

                Tant va la populace à l’urne qu’à la fin elle se lasse.


                • pastori 18 octobre 2010 12:49

                  les élus ne sont plus représentatifs à cause de la constitution qu’il faut changer.


                  et en profiter pour introduire la proportionnelle pour que toutes le stendances soient représentées.

                  le parlement désormais à la botte du président de la république ne sert plus à rien car tout se décide à l’Élysée et les « représentants du peuple » représentent en fait leurs parti, leur candidat qu’ils ont fait élire.

                  il faut absolument rendre aux deux parlements leur indépendance dont l’ont privé la 
                   5° république.

                  • bonnes idées 18 octobre 2010 14:00

                    Cettre retraite proposée n’est qu’une rustine mal vulcanisée par SARKO-BRUX And XELLES. Entreprise mal gérée par les anciens et essentiellement structurée sur l’entubage, l’enboitage et le conditionnement.
                    Les retraites ne sont dûes que par les années de travails et comme il n’y a plus de boulots mécaniquement les retraites seront moins confortables.
                    J’ai été trop loin dans mon analyse ?


                    • HELIOS HELIOS 18 octobre 2010 14:27

                      La question de la representativité nationale se pose depuis l’evident decalage qu’il y a eu lors du débat en 2005 sur le traité constitutionnel.

                      Que ce soit les medias ou les representants de la nation, tous etaient pour ce TCE, mais le peuple a dit non.
                      Conscient de ce probleme et de peur qu’il ne revienne, le president a fait voter le traité de Lisbonne par le parlement sachant que celui ci n’etait pas representatif.

                      Comment peut il etre d’ailleurs representatif, puisque l’algorithmie qui permet sa constitution est faite pour eliminer tout ou partie de la representativité de tendances jugées « inacceptables » ???

                      Outre la proportionalité dans le mecanisme d’election il faudrait egalement s’assurer que tous ceux qui souhaitent se presenter et recueiilr les suffrages des citoyens, puissent le faire avec equité.

                      Le controle des comptes de campagne est largement insuffisant et donne la part belle a ceux qui sont deja dans le systeme et bien evidement fortunés.

                      Une limite basse et drastique de ces frais, et un controle systematique de la communication a travers les principaux medias me semblent deja un petit minimum a mettre en place avec naturellement un mecanisme d’evaluation ou de notation de l’exercice precedent dans un cadre a definir.

                      a defaut, notre systeme n’aura de democratique que la maniere, mais pas du tout le fond. et il me semble qu’un simple tirage au sort parmi des citoyens-candidats serait plus efficace et surtout plus juste.

                      Alors, la resentativité dans le contexte homme-femme... une illusion a des années lumiere


                      • voxagora voxagora 18 octobre 2010 16:44

                        .

                         Non.
                        .

                        • TSS 18 octobre 2010 17:23

                          representativité du parlement :577 deputés > 1 representant du monde ouvrier ! le reste :

                          professions liberales ,medecins,avocats,enseignants...etc

                          ils sont completement deconnectés du monde travail (le travail manuel ,ils l’ont vu à la télé)


                          • TSS 18 octobre 2010 17:24

                            professions liberales... ou fonctionnaires.


                            • carnac carnac 18 octobre 2010 17:35

                              Cependant ... nous les avons élus il faudrait aussi que les partis qui représentent les employés et ouvriers veuillent accepter d’entrer dans la composition d’une équipe dirigeante du pays ce qui suppose de s’entendre sur un programme, une plateforme or j’ai lu le livre de Besançenot et Bensaid « prenons parti » la quatrième de couverture résume le propos « renverser le capitalisme nous le voulons » : Bien. Une fois que l’on a dit cela, concrètement on se drape dans ses idéaux  ? ou bien on essaie de faire avancer les choses ici et maintenant même modestement là où l’on est ?


                            • carnac carnac 18 octobre 2010 17:41

                              Bon, il y a quelques solides inimitiés parmi nos contributeurs mais si on pouvait rester dans le sujet, je pense que cela enrichirait le débat - Merci d’avance à tous.


                              • TSS 18 octobre 2010 17:42

                                la non representativité du monde du travail n’est qu’une question financière :

                                -les fonctionnaires sont mis en congés et retrouve leur place après leur mandat

                                -les professions liberales peuvent continuer leur profession(ex:les medecins) et même

                                engendrer des conflits d’interêts flagrants(ex : j.f.Copé) !!

                                les salariés ne sont pas sûr du tout de retrouver leur emploi ... !!


                                • carnac carnac 18 octobre 2010 19:06

                                  Monsieur Besancenot est fonctionnaire où je me trompe ? Ceci dit oui il est difficile pour les salariés d’être de faire de la politique comme de faire du syndicalisme d’ailleurs j’en sais quelque chose ...


                                • VivreDifferent VivreDifferent 18 octobre 2010 21:13

                                  La représentativité est une question toujours éludée par les politiciens et l’espace médiatique, en grande partie acquis au pouvoir en place.

                                  C’est pourtant une question majeure et fort ancienne, que doit résoudre toute République qui se respecte. La République Romaine, si elle avait mis de côté la question du droit des femmes, avait au moins répondu en partie à celui de la répartition sociale, avec l’élection de tribuns de la plèbe. Le système était loin d’être parfait, mais imaginons un instant qu’un système similaire existe aujourd’hui en France : la réforme des retraites n’aurait même pas pu être votée au Parlement, les représentants des travailleurs auraient en effet eu le pouvoir d’empêcher cette loi d’être soumise.

                                  Il y a 2500 ans, les travailleurs avaient déjà conquis des acquis politiques et sociaux qu’on peut encore leur envier aujourd’hui. Et cette évolution sociale, loin d’être un frein à la croissance, comme on veut nous le faire croire aujourd’hui, a accompagné la formidable expansion de la puissance romaine sur tout le bassin méditerranéen.

                                  La démocratie est encore à conquérir, luttons pour obtenir le droit de nous gouverner nous-mêmes ! A bas les tyrans, les partis despotiques, dont le pouvoir repose sur un système électoral biaisé en faveur des « élites » et des puissances de l’argent ! 


                                  • BA 18 octobre 2010 21:26

                                    Pénurie de carburants : plus de 2.600 stations à sec, l’Ouest le plus touché.

                                    En agrégeant les chiffres de Total, des indépendants et des grandes surfaces, le nombre de stations touchées par un manque de carburant dépasse les 2.600 stations.

                                    http://www.lepoint.fr/societe/penurie-de-carburants-plus-de-2-500-stations-a-sec-l-ouest-le-plus-touche-18-10-2010-1251172_23.php


                                    • carnac carnac 19 octobre 2010 07:22

                                      C’est une bonne répétition pour une situation qui adviendra : l’énergie fossile ne va pas durer alors il faut peut être concevoir des villes qui font société, ou l’on peut aller chercher le pain à pied ou à vélo , où l’on exile pas les moins fortunés dans des périphérie difficilement accessibles et sans services de proximité.


                                    • Radix Radix 18 octobre 2010 21:34

                                      Bonsoir Carnac

                                      Nos élus sont-ils représentatifs ?

                                      Poser la question c’est déjà y répondre, si l’on se souvient du TCE on a une confirmation.
                                      Donc comme la voie des urnes est verrouillée, que peut-on faire ?

                                      Il y a la solution à l’iranienne, changer son Shah (Sarko) contre un autre ayatollah (Strauss Kahn), c’est pas terrible au vu du résultat en Iran !

                                      Bouger tout seul ? Cela ne va pas être du mille feuille !

                                      Radix


                                      • nataraja 18 octobre 2010 22:07

                                        ils le sont en tout cas plus que nos syndicats crypto communistes !


                                        • carnac carnac 19 octobre 2010 07:26

                                          Je pense que vous faîtes erreur nataraja : cumulez le total des adhérents des syndicats et vous dépasserez largement le total des adhérents des partis politiques ! les salariés et les entrepreneurs de ce pays en sont la véritable richesse , l’économie réelle , pas le jeu de monopoly que l’on nous propose, ensuite il y a dans le syndicalisme toutes sortes de sensibilité comme dans la société civile et c’est bien. C’est le débat qui fait les bonnes décisions.


                                        • YVAN BACHAUD 19 octobre 2010 09:09

                                          Bonjour,
                                          Plus de 50% des Français ne sont pas représentés à l’ Assemblée nationale c’est un fait.
                                          En SUISSE le 07 MARS 2010, par référendum d’initiative citoyenne a l’initiative des syndicats et partis de gauche le peuple a abrogé une loi de décembre 2009 qui aurait entrainé une baisse des retraites.
                                          POURQUOI la CFDT ne demande t elle pas aux partis qui la soutiennent de mettre a l’ordre du jour de l’AN une proposition de loi en faveur du RIC ?
                                          82 à 88% des Français sont POUR.
                                          C’est le seul moyen efficace et démocratique pour les syndicats de pouvoir s’opposer au démantèlement des services publics et du droit du travail.
                                          POURQUOI pas un syndicat ne le demande ?


                                          • Leonid Bronstein 19 octobre 2010 10:14

                                            Carnac ?

                                            Ce n’est pas là que sévit un certain Grall, député du Morbihan, copain de Balkany ?
                                            Ce n’est pas là qu’il vient d’y avoir du grand guignol à la mairie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès