Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > PCF : Camarades parisiens, ne votez pas l’accord avec le PS pour les (...)

PCF : Camarades parisiens, ne votez pas l’accord avec le PS pour les municipales !

Les communistes parisiens sont appelés à ratifier l’accord approuvé ce week-end à 67% par la direction fédérale. Je souhaite ardemment que les adhérents désavouent leur direction !

Les communistes, dont je suis, porte un attachement très fort à la politique municipale. Qu’à Paris comme ailleurs, ce soit les intérêts politiques locaux qui priment sur des enjeux nationaux où sur la préparation des élections européennes ; j’y souscris parfaitement.

Comme tous les communistes, de Paris et de province, je partage la même critique de l’action gouvernementale. Fait inédit, les députés communistes devraient d’ailleurs voter contre le budget gouvernemental – ce qui pèse plus en terme d’orientation nationale du PCF qu’une alliance locale – fut-elle à Paris.

Pourtant, je suis le premier à reconnaître que cette critique d’un gouvernement socialiste n’entraîne pas automatiquement un rejet du PS à un échelon local. Gérard Filoche, membre de la direction nationale du PS avait par exemple toute sa place au meeting unitaire contre la réforme des retraites, tant ses critiques et son analyse de cette réforme sont pertinentes. Dans ma ville, dont le maire est communiste, nous devrions partir sur une liste d’union de la gauche avec le PS, mais également le PG : Le PCF est la force majoritaire, et notre liste sera bâtie sur un programme fidèle au valeur du Front de Gauche, et notamment de refus de la politique d’austérité gouvernementale, de refus de son acte de III de la décentralisation (ou plutôt de la recentralisation) et avec « l’Humain d’Abord » comme ligne directrice. Si le PS local accepte de nous rejoindre sur ces bases, pourquoi le rejetterions-nous ? Durant la campagne présidentielle et même après, Jean-Luc Mélenchon lui-même a toujours dit qu’il accepterait des membres du PS dans un gouvernement qu’il dirigerait. Ce n’en est que l’application à un niveau local.

Mais si cette union de la gauche peut s’appliquer dans de nombreuses villes à direction communiste et même dans certaines villes à direction socialiste, dirigée par des socialistes appartenant à la gauche du parti et en désaccord avec leur direction nationale, il n’en va pas de même à Paris. Il ne s’agit pas d’enjeux nationaux, mais bien locaux !

Bien sûr, l’accord proposé par le PS comprend des avancées intéressantes pour les parisiens : 30% de logements sociaux, taxe sur les résidences secondaires, embauches nettes de titulaires, non remise en cause des régies existentes (mais l’accord ne parle pas de leurs extensions). Mais approuver l’accord passé avec le PS ne se limite pas à approuver les ajouts PCF au programme du PS. Il revient à approuver la totalité du programme d’Anne Hidalgo.

Il revient par exemple à approuver la désastreuse mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, pourtant âprement combattu par les communistes au conseil de Paris.

Cela revient également à approuver la Métropole du Grand Paris que soutient Anne Hidalgo et que les élus communistes de toute l’Ile de France refusent tant elle dessaisira les maires de banlieue de tous pouvoirs au profit d’une structure technocratique où Paris sera surreprésentée et qui accessoirement retirera à Anne Hidalgo toutes compétences sur l’aménagement de logement sociaux à Paris, point clef de l’accord PS – PCF.

En parlant d’empêcher Paris de devenir un « campement géant », Anne Hidalgo sème également le trouble sur ses intentions en matière de sécurité publique … On en a vu le résultat avec Manuel Valls…

Bref, camarades parisiens, au-delà et en sus des orientations nationales du parti communiste d’opposition à la politique socialiste que nous partageons tous, l’accord avec le PS n’amènera pas à un bon programme pour les parisiens, en respect des valeurs du Front de Gauche. Ne le ratifiez pas !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • 59jeannot 18 octobre 2013 08:34

    Listes PS ne peuvent accueillir de FdG,PG,PC.....Si des militants socialistes luttent contre l’austérité, qu’ils prennent leur responsabilités, quittent le Parti Solférinien et nous rejoignent. Le PS est passé définitivement à droite. Voyez Jean Luc Mélenchon, après 30 ans de lutte à l’aille gauche de ce parti,et on connaît sa pugnacité, a pris son courage à deux mains et réalisé ce que l’on sait, redonnant espoir à des millions de gens désabusés par la fausse gauche.


    • Onecinikiou 18 octobre 2013 15:08

      « Voyez Jean Luc Mélenchon, après 30 ans de lutte à l’aille gauche de ce parti,et on connaît sa pugnacité »

      Ce n’est plus un problème de pugnacité mais de crédibilité : qu’il lui ait fallu trente longues années pour s’apercevoir que le parti dont il était membre était, à travers son adhésion enthousiaste à l’eurolibéralisme, sa volonté de dépassement du cadre national et d’abattre toutes les frontières politiques et économiques, dans son hubris immigrationniste et remplaciste, sans doute le plus en pointe dans la destruction des acquis et modèle sociaux de la France, dans la ruine de son économie et hausse continue du chômage, dans la trahison démocratique et dépossession de sa souveraineté, dans la remise en cause de l’identité et intégrité de son peuple.

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 18 octobre 2013 18:16

      CAMARADE TU AS RAISON les socialistes sont la GAUCHE de l’UMP

      voyez avec leurs amis de L UE DANS QUEL ETAT GRACE A MERKEL...SCHULZ SARKOMER ET FLAMbiKEL ILS ONT MIS L AGRO ALIMENTAIRE BRETON DANS LA MERDE......

      BRAVO IL FAUT UN SMIC DANS L UE OU LES FRITZ VONT TOUT NOUS PIQUER
      comme cela se fait depuis 3 ans l’acier...l’agro...la peche..la marmar ( marine commerce)les telecom................ca sera pareil

      ELE BELLE CETTE EUROPE DE LOBBYISTES AU PREMIER RANG NOS ELUS CEE ET NATIONAUX MINISTRES SENATEURS DEPUTES LOBBYISTES ET CUMULARDS ( 10 fois trop nombreux)

      LA REVOLUTION PEUT VENIR AVEC UN GROS VENT D EST GENRE OURAGAN A 220 KMS HEURE

      TREMBLEZ JACOBINS....DES TETES TOMBERONT..................................


    • credohumanisme credohumanisme 18 octobre 2013 09:18

      Des listes séparées permettraient peut-être d’y voir plus clair ne serait-ce que sur les positions des uns et des autres concernant les roms.

      Anne Hidalgo semble vouloir les combattre

      Ian Brossat, le candidat communiste, veut créer un village d’insertion Rom dans le 16ème arrondissement il est d’ailleurs soutenu par Jean-Marc Ayrault qui a déclaré « Pourquoi pas ».

      Cependant dans un bel élan de confraternité de gauche les communistes viennent de retirer leur « vœu » pour un autre, plus consensuel et adopté par le Conseil, qui prévoit « que soit expertisée l’opportunité.... ».
      Tout un programme ... de gauche smiley

      Ainsi, d’après le texte voté, le Conseil de Paris a émis le voeu "que soit expertisée l’opportunité de créer un village d’insertion dans Paris et qu’en attendant, il soit mis dès cet hiver à disposition de l’Etat des logements vacants et des structures d’hébergement pérennes afin d’y accueillir des personnes vivant en campement, aucun arrondissement, notamment dans l’ouest parisien, ne pouvant se considérer comme exempté de cet effort".


      • franck milo franck milo 18 octobre 2013 09:32

        30% de logements sociaux « promis en 2030 »...triple LoL...

        amis communistes pensez-vous qu’il soit possible de bidonner les résultats de ces votes ?
        qui contrôle ?
        peut-on avoir confiance à 100% ?
        car je pense que le PS Parisien va mettre le paquet pour rattacher le PC à la liste Hidalgo.
        est que ce vote impliquerait en cas de refus des militants le retrait de la liste, du logo PCF, et toute la signalétique associée pour (enfin) rejoindre la liste FdG ?

        C’est pour cela que JL Mélenchon est invité dimanche soir sur France inter (18h10)
        et Pierre Laurent est invité à... rester chez lui ?
        merci d’éclairer ma, notre lanterne.


        • Fergus Fergus 18 octobre 2013 09:58

           Bonjour, Pingouin.

          Vous écrivez « la désastreuse mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires ». Où avez-vous vu cela ? Qu’il y ait, ici et là dans certains établissements, des difficultés et des carences, c’est un fait. Mais c ’est loin d’être le cas partout. Il se trouve que j’ai, dans ma propre famille, des personnes concernées par l’animation des ateliers périscolaires et elles ne décrivent pas une situation « désastreuse » mais dressent un tableau beaucoup plus nuancé.

          Je trouve quelque peu choquant que chevauchiez, avec l’UMP, ce cheval de bataille bien commode, au mépris de ce qui se passe réellement dans les établissements. Si la situation était aussi mauvaise, la lutte contre la réforme se serait amplifiée, ce qui n’est pas le cas, les problèmes étant peu à peu solutionnés. Les objectifs électoraux n’autorisent pas à raconter n’importe quoi !


          • Fergus Fergus 18 octobre 2013 10:01

            Pour le reste, ne vous faites pas d’illusions - et vous le savez pertinemment - : les élus communistes de Paris vont voter l’accord avec le PS à Paris. Il en va de l’intérêt du PCF pour sa propre survie et de celui, particulier, de Pierre Laurent qui veut sauver sa place au Sénat.


          • Pingouin094 Pingouin094 18 octobre 2013 11:18

            Sur les rythmes scolaires, je ne connais pas Paris. Je sais cependant que plusieurs communes ont abandonné la réforme après 2, 3, 4 semaines de cours !!! Ca prouve qu’elles ne doivent pas s’y retrouver.

            Par ailleurs, comme conseiller municipal dans ma ville, je participe activement aux travaux de réfletions sur le sujet (nous avons opté pour 2014) et je vois les difficultés organisationnelles et financières que nous pose cette réforme. Même la maire adjointe socialiste, commence à déchanter.

            Par ailleurs, et depuis l’origine, le PCF est contre cette réforme. Pour une analyse, je vous renvoie à l’article que j’ai écris sur le blog du FdG de ma commune .

            Par ailleurs, je remarque que quand le PS et l’UMP votent ensemble des lois à l’Assemblée Nationale (au hasard sur la politique migratoire), personne ne trouve cela choquant. Maintenant, quand chacun pour ses raisons, l’UMP et le PCF s’opposent à la politique gouvernementale, tout le monde y voit une collusion. Deux poids, deux mesures ?
            Il peut y’avoir une opposition de gauche et une opposition de droite à un gouvernement plutôt centriste.


          • Pingouin094 Pingouin094 18 octobre 2013 11:23

            Le conseil fédéral du PCF a voté pour l’accord à 67%.

            Mais les adhérents du PCF ne sont pas tous des élus, le contraire se saurait ! Donc, que voteront-ils ? Le ressentiment vis à vis de la politique du gouvernement est très fort ...

            Par ailleurs, si effectivement le siège de Pierre Laurent est en jeu, il n’en va pas de la survie du PCF au niveau national pour le seul cas parisien.

            L’enjeu financier pour le PCF, ce sont les communes dont il détient les mairies. Et là, les faits sont que le PS présente des listes autonomes dans chaque commune où il pense pouvoir prendre la mairie. Donc, il n’y a aucun risque de « collusion » avec le PS pour des raisons financières, même si c’est - hélas - plus du fait de la volonté du PS de prendre des villes au PCF que du fait du PCF.

            Rappelons également que le PCF s’apprête à voter contre le budget du PS, ce qui est un marqueur d’opposition à la politique gouvernementale bien plus fort qu’une éventuelle alliance dans la ville capitale ; et que cela ne va pas non plus inciter le PS à épargner le PCF dans les villes qu’il pense pouvoir lui ravir.
            Ce vote est bien plus dangereux pour la survie politique du PCF que le vote aux municipales parisiennes. Et pourtant, le choix annoncé est celui d’une opposition au PS. A méditer ...


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 octobre 2013 01:58

            Le résultat est tombé.


            57 % de « oui » de la part des militants PCF en faveur d’une union avec le PS.

            A votre avis, JLM va le prendre comment ?

          • le naif le naif 18 octobre 2013 11:20

            Le problème du FdG, c’est qu’il a besoin de la logistique du PC et le problème du PC, c’est qu’il a besoin du PS pour conserver quelques strapontins.... Le choix est cornélien.

            J’imagine déjà les reports de voies au second tour des municipales, ça promet d’être assez croquignolet...

            La barque de gauche ressemble de plus en plus au radeau de la méduse


            • Pingouin094 Pingouin094 18 octobre 2013 11:32

              Effectivement, aux dernières élections législatives, le PCF a grandement bénéficié du soutien du PS pour garder ses strapontins de député. D’ailleurs, en votant CONTRE le budget gouvernemental, les députés PCF vont s’assurer dans quelques semaines du soutien pleins et entier du PCF pour assurer leur ré-élection.

              La désinformation, ça suffit !

              Le PCF a fait le choix de l’autonomie aux législatives, ce qui lui a coûté un bon nombre de « strapontins » à l’assemblée nationale. Il a également fait le choix de refuser les « strapontins » que le PS lui proposait au conseil des ministres. Et en mettant souvent en minorité le gouvernement au Sénat, les sénateurs PCF (dont Pierre Laurent) risquent également de perdre le soutien du PS pour conserver leurs « strapontins » au Sénat.
              Et en votant CONTRE le budget gouvernemental, après s’être abstenu l’an dernier, le PCF fait un pas important dans son opposition à la politique gouvernementale.

              Quant au repport des voix au second tour, je me permets de rappeler que le NPA avait également appeler à voter Hollande au 2d tour de l’élection présidentielle. Faut-il être plus royaliste que le roi, ou plus révolutionaire que les révolutionnaires ????

              D’autant qu’il ne s’agit pas d’un report de voix, mais d’une fusion de listes à la proportionnelle. Faut-il, dans une ville où la gauche est majoritaire, faire gagner la droite par le jeu d’une triangulaire ?
              D’autant qu’il ne s’agit pas de petits arrangements entre amis, mais de fusionner les deux listes sur la base du résultat électoral du 1er tour.


            • le naif le naif 18 octobre 2013 11:56

              @ Bonjour Pingouin

              « La désinformation, ça suffit ! »

              Nul désinformation de ma part, j’essaye juste de comprendre de l’extérieur la subtile danse du PG et du PC. je n’exprime que mon ressenti.

              Force est de constater que c’est tout de même un joli bordel avec de belles batailles d’égo. J’ai plus l’impression d’assister à une explosion en plein vol, qu’à une coalition en cours de formation. Les contradictions et les incohérences sont tellement nombreuses qu’il devient quasiment impossible d’y comprendre quelque chose.

              Concernant les fusions de listes, encore faut-il être présent au second tour...


            • Facochon Facochon 18 octobre 2013 12:57

              n’en déplaisent aux bisounours d’un monde meilleur le PCF est mort, il est devenu un parti d’élu qui cherche coute que coute, qu’el qu’en soit le prix a conserver quelques privilèges.
              Connaissant bien la logique de ce parti carpette , 8à% des membres de ma famille y avaient leurs cartes et assistaient, organisaient reunions de cellule, comité d’arrondissement, rèunions de section,preparation de stand à la fête de l’huma, etc.. Aujourd’hui après moulte trahisons tout ce petit monde vote FN pour une part et pour l’autre part ne se déplace plus aux scrutins..

              Le PC est mort pour avoir cocufié ses militants, les militants sont partis, ses sympathisants ont « mourus »


            • Pingouin094 Pingouin094 18 octobre 2013 14:03

              Il y’a comparativement bien moins d’élus par rapport au nombres d’adhérents au PCF qu’au PS ou à l’UMP par exemple. Si on doit parler de parti d’élus, ça serait plutôt pour ces deux partis là.

              Je suis militant PCF, je n’ai pas le ressenti que vous évoqué. Peut-être que dans d’autres villes, ça se passe différement, je ne dis pas. Mais pas dans mon expérience.

              D’autres part, je constate de mes yeux un changement fort dans le PCF depuis la création du FdG, accentué encore par la déception causé par l’élection de F. Hollande ; le parti d’aujourd’hui est beaucoup plus combatif, beaucoup plus ancré dans un refus du capitalisme qu’il y’a quelques années...

              Pour preuve, le choix du PCF de ne pas s’allier avec le PS aux législatives ... quitte à perdre nombre d’élus ( original pour un « parti d’élus ») et à refuser d’aller au gouvernement.


            • franck milo franck milo 18 octobre 2013 17:27

              facochon : un communiste voterait FN selon toi.. ??
              arrete BFM, eteint la TV va respirer à fond dehors.
              le FN c’est de la merde dans un bas de soie.


            • Jean Mohamed De La Bastille Jean Mohamed De La Bastille 18 octobre 2013 13:02

              Bonjour l’auteur et merci pour l’article...


              e ne suis pas du FdG, ni du PC mais je vous suis solidaire....

              Je crois que l’on s’est téléscopé :




              • foufouille foufouille 18 octobre 2013 13:51

                même dans certaines villes à direction socialiste, dirigée par des socialistes appartenant à la gauche du parti et en désaccord avec leur direction nationale,

                ben voyons !
                le PS n’est pas de gauche mais fauxialiste


                • JMBerniolles 18 octobre 2013 15:16

                  Le choix n’est pas compliqué :


                  * si l’on veut sauver le Parti communiste et surtout revenir à ses fondamentaux depuis longtemps abandonnés, il faut d’urgence que ce parti rompe définitivement et totalement avec un parti qui ne pourra lui-même pas être sauvé par les médias complices. Tellement sa politique intérieure et extérieure sont désastreuses. [si le PS n’avait que ses militants pour faire ses campagnes et sa publicité il y a longtemps qu’il aurait été rayé de la carte et ce serait une bonne chose]

                  * si le PC veut sauver des élus, tel Pierre Laurent, un fils à papa de plus, les compromissions de la déchéance avec le PS peuvent peut-être encore marcher. Mais le PC y perdra définitivement son âme.



                  • arnulf arnulf 18 octobre 2013 19:05

                    Comme ailleurs au PC il y a les dirigeants et les militants.
                    Aux uns les bonnes bouffes et les avantages. Eux savent et expliquent à ceux qui ne comprennent pas comment il se fait que le PC soit passé de 18 à 20 % à 2% alors qu’ils ont raison dans la politique menée. Toujours raison. Ceux là sont inamovibles. On les appelle par leur prénom : Robert, Georges, Marie-Georges, Pierre. Ça pose le militant !
                    Aux autres le militantisme. Le froid des dimanches d’hiver sur les marchés à vendre l’Humanité Dimanche. Les dimanches d’été ratés pour cause de la même chose. La bonne volonté, l’honnêteté, l’espoir très souvent déçu, l’incompréhension et pour beaucoup le départ un soir , sans bruit.
                    Les premiers s’il s’agit de choisir entre un poste et une politique différente qui demandera des changements de dirigeants, la cause est vite entendue, ils prendront le poste !
                    Les autres se demanderont comment il se fait que le PC ne soit plus audible. Ils attendront des explications des premiers.
                    Je ne sais pas ce que je vais voter. Je sais ce que je ne voterai pas.
                    Croyez-vous que M. Laurent gagne à être comparé à M. Dupont-Aignan, M. Mélenchon, M. Asselineau ? Il faut qu’il aille voir papa.


                    • Bruce Baron Bruce Baron 18 octobre 2013 20:25

                      Quel dilemme pour les communistes : comment exister à l’heure actuelle... Sans l’aide du PS, le PC risque de perdre la plupart de ses derniers bastions. Et en s’accrochant au PS, le PC froisse ses militants les plus ultras.


                      • franck milo franck milo 19 octobre 2013 23:17

                        Bon ben voila on est fixé, le PC est foutu, définitivement, 500 cretins ont choisi de se rallier au PS
                        VIVE le FdG.


                        • Pingouin094 Pingouin094 21 octobre 2013 09:00

                          Même si je déplore le résultat du vote, sachons raison garder.

                          Le choix de 600 parisiens sur 1 100 n’est pas la volonté unanime des 90 000 militants du PCF ; d’autant que ce choix - même si je n’en partage pas l’analyse - n’est pas dans la tête de ceux qui l’ont voté - un signe de défiance envers la stratégie globale du FdG et n’est pas un choix de ralliement à la politique nationale du PS. C’est un (mauvais) choix pragmatique sur un accord programatique et électoral local. On peut le déplorer, mais sans dramatiser.

                          Reste aux camarades du FdG parisiens (dont je ne serais pas surpris qu’ils soient rejoints par certains communistes parisiens) à démontrer au cours de la campagne électorale parisiennes que les communistes parisiens ont fait le mauvais choix.

                          Mais dans un grand nombre de ville, le FdG partira uni avec toutes ses composantes (dont le PCF) et autonome du PS. Il n’y a pas de rupture nationale du FdG,juste une sérieuse anicroche dans une ville (certes, pas n’importe laquelle, mais juste une ville)

                          Et le PCF nationalement est en phase avec le reste du FdG concernant la politique gouvernementale,e t cela se verra notamment aux élections européennes.


                        • Pingouin094 Pingouin094 21 octobre 2013 09:04

                          J’ajouterais que pour ceux qui connaissent le PCF, 43% des militants qui votent contre le choix de leur direction, c’est un score extrêmement élevé dans un parti qui n’a qu’une culture assez récente de la démocratie interne.

                          Surtout avec un Jean-Luc Mélenchon qui a été extrêmement contre-productif, avec un ton beaucoup trop virulent qui a vraissemblablement braqué un certain nombre de communistes. S’il avait été plus « fin » dans son discours et dans son argumentaire, peut-être même que le résultat du vote interne des communistes aurait été différent. Avis personnel, mais bien sûr invérifiable ...


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2013 10:30

                            Fut un temps où les communistes défendaient la France et les Français.
                            Maintenant, ils sont devenus européistes, et laissent le champ de la souveraineté au FN, quelle misère !

                            Quelle était l’analyse du PCF sur l’ Europe ?


                            • Pingouin094 Pingouin094 21 octobre 2013 10:29

                              « Travailleurs de tous les pays, unissez vous ! » disait Marx. Si à l’occasion de son passage en Résistance, le PCF a connu un certain virage nationaliste, il ne doit pas faire oublier l’ensemble de son histoire internationaliste.

                              Le PCF se pose en héritier de l’internationale socialiste opposée à la 1ère guerre mondiale impérialiste, et fut directement opposé à la 2d guerre mondiale capitaliste. Il a par contre soutenu les brigades internationales ; les mouvements de décolonisation ...

                              Sur l’Europe, la position actuelle du PCF est la même que l’ensemble du FdG, c’est à dire une « Europe des Peuples », opposé à l’Europe libérale actuelle. Cela veut bien dire une Europe où les différents peuples retrouveraient leur souveraineté. Et donc, un retour de la BCE sous le contrôle des états, l’arrêt de la mise en concurrence des services publics ...


                            • Le421 Le421 20 octobre 2013 17:36

                              Tant qu’à faire crever, le faire la tête haute et sans compromission aucune. Les solfériniens néo-sarkozystes ne devront surtout pas compter sur ma voix. Ni au premier, ni au deuxième tour !!
                              Je vote « à gauche », moi, Môssieu. Pas socialo.
                              Quand aux charlots qui disent « je votais à gauche, maintenant je vote FN », c’est juste bon pour les interviews à Pujadas.
                              Je peux vous servir la même dans l’autre sens... Rigolos !!


                              • Yohan Yohan 21 octobre 2013 09:04

                                Les idées c’est une chose, mais quand le ventre a faim, on s’assoit sur les idées

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès