Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Politique - l’incroyable pacte du 26 Mai 2014 …

Politique - l’incroyable pacte du 26 Mai 2014 …

La rumeur sur un accord tacite ente le PS, l’UMP, le FN et… le gouvernement, se propage. Fiction ou réalité ?

La rumeur sur un accord tacite ente le PS, l’UMP, le FN et… le gouvernement, se propage.

Fiction ou réalité ?

Le P.S. et l’U.M.P. U.D.I. seraient-ils d’accord pour ne pas réclamer une dissolution de l’Assemblée Nationale et le F.N. le ferait-il du bout des lèvres ?

De quoi s’agit-il ?

1. Le nouveau paysage politique : une désolation !

  • Le P.S. est agonisant,
  • L’U.M.P. est mourante et a commis une grossière erreur en valorisant Juppé ;
  • Le F.N. sans alliés, a fait le plein des voix entre son électorat traditionnel et les exaspérés.

L’opposition et ses leaders,

Pour répondre au rejet de la classe politique par les français, l’U.M.P. a eu recours à Juppé. Son discours de centriste de droite est convenu. Un discours « bourgeois » mode paternalisme années chiraquiennes. Ce discours d’énarque est une version réchauffée de son discours d’intronisation de… 1995, tiédi des bonnes valeurs humanistes chiraquiennes.

Juppé, 6 fois Ministre, 1 fois 1er Ministre a été l’un des co-responsables des dérives budgétaires. Sa modération affichée cache en fait une arrogance insupportable envers les français qu’il a contribués à plumer. Et donc lui aussi de sentirait un destin providentiel 22 ans après ?

La place doit être vraiment bonne !

Ceux-là sont promis à un triste destin.

Pire, ils imaginent abuser le peuple, d’un numéro de claquettes bling bling de N. Sarkozy pour relever la République.

Les français n’en veulent plus ! Ils ne veulent plus de ce même jeu politicien pour réécrire l’Histoire de la France. D’ailleurs concernant le jeu politicien, N. Sarkozy, toujours aussi prétentieux se croit être l’homme providentiel attendu des français. Il est toujours aussi peu visionnaire, le Fouquet’s en 2007 et Rocky 2 pour 2017 ?

Quel niveau de responsabilité se donne-t-il dans l’augmentation de la dette sous sa mandature ? Il aurait une bonne idée en 2017 qui ne lui aurait pas traversé l’esprit entre 2007 et 2012 ? Environ… 600 milliards de dette supplémentaire avec… A. Juppé dans son gouvernement !

S’il n’y avait au cœur des enjeux, notre quotidien de plus en plus incertain, ce serait risible !

Seulement voilà il y a presque 9 millions de pauvres en France et un français sur trois renonce aux soins !

Il y a aujourd’hui, une fracture bien réelle entre la classe politique et la population. Ils doivent partir car à s’accrocher, ils nourrissent le fonds de commerce du F.N. La classe politique dans son ensemble, porte l’entière responsabilité d’avoir abimé la France ! Les français ne supportent plus leur suffisance arrogante et leurs privilèges indécents, sans parler de leurs émoluments et des écarts judiciaires !

Ils devraient rendre des comptes et s’en sortiraient plutôt bien en se contentant de partir !

Les français veulent déprofessionnaliser et moraliser la politique. Les français simples sont chassés par les agents de l’Etat et leurs huissiers, parfois injustement. Pendant ce temps, les détrousseurs de la République, évadés dans les paradis fiscaux, reviennent négocier à Bercy.

Les français veulent être respectés !

Les français n’acceptent pas d’être représentés par un parti gouvernemental qui retiendrait en son sein, sous toute réserve, 57 condamnés, parfois certains sont en poste au gouvernement. Les français ne veulent pas plus confier leurs espérances à une opposition qui, là aussi sous toute réserve, compterait 72 condamnations.

Il faut donc nettoyer la République de ses arrière-salles obscures, là où certains jouent avec l’existence des français comme on joue au casino !

Rappel : « Moi Président, je m’engage à ne pas m’entourer de personnes jugées et condamnées »

Globalement, face au rejet de l’ensemble de la classe politique, celle-ci ne peut donc plus opposer une réponse morale au F.N. !

Et cela est gravement embarrassant, car la Gauche et la Droite Républicaine sont disqualifiées sur le terrain de la morale mais prétendent agir pour des millions de français dont elles seraient incapables de partager le quotidien ! C’est cela la paysage politique dévasté ;

Quelle serait donc la variable déterminante en cas d’élection ? Le comportement des abstentionnistes, le vrai 1er parti de France.

2. Quelles pourraient être les raisons d’une dissolution ?

  • D’abord, le désaveu récurrent des électeurs, Il y a eu deux fois des sanctions !
  • Des résultats qui valident une impopularité sans précédent de la gouvernance socialiste en place ;
  • Des « frondes » au sein de la majorité qui fragilisent le 1er Ministre. On notera que la désagrégation de l’organisation partisane crée une instabilité qui nous renvoie à la 4 ième République.
  • Enfin et surtout, l’échec de la politique gouvernementale qui risque de provoquer une crise sociale de grande ampleur.

Logiquement F. Hollande devrait donc solliciter les électeurs pour constituer une nouvelle majorité de gouvernance, après dissolution de l’Assemblée actuelle qui a cessé d’être représentative.

Mais c’est impossible et c’est là que se construit le pacte (virtuel) du 26 mai 2014

3. Quelle serait la situation créée par une dissolution ?

Rappel  :

La notion de majorité parlementaire constitue la moitié du socle de la Ve République. M. Debré et Ch. de Gaulle avaient imaginé la constitution pour relativiser le poids des partis. Pour autant, en 56 ans, l’Assemblée Nationale a vécu les législatures autour de deux grands groupes parlementaires jusqu’à la schématisation de deux grandes parts, une en rose et l'autre en bleu.

L’incidence sur le pouvoir exécutif fut essentiellement que tous les premiers Ministres furent nommés par le Chef de l’Etat, parce qu’ils étaient issus des dites majorités. Mais cette démarche relève du pouvoir du Président et n’obéit à aucune règle constitutionnelle.

Or, si F. Hollande dissout l’Assemblée, Les prérequis stratégiques et démocratiques, qui pourraient justifier la dissolution, ne sont pas constitués. En effet :

  • A l’issue d’une nouvelle élection, F. Hollande et M. Valls sont assurés d’une déroute. Ils ne disposeront donc pas d’une majorité, y compris avec une alliance avec les verts et/ou l’extrême gauche.
  • Ensuite, les derniers résultats montrent bien qu’il n’y ni vague bleue de l’U.M.P. ni vague bleu marine du F.N. qui légitimerait la nomination d’un 1er Ministre issu de leur rang.

En cas d’élections anticipées, que feraient les trois principaux partis ? Ils iraient « draguer » les abstentionnistes, avec une… nième profession de foi recyclée de promesses intenables !

  • L’UMPS brandirait le spectre de la France perdue, l’UDI et les verts emboiteraient le pas au nom d’un nième sursaut républicain. Mais promis ce sera la dernière fois… C’est d’ailleurs parce qu’ils ont méprisé le F.N. qu’ils contribuent à son essor.

Au passage, les manifestations anti F.N. sont inopportunes. Le F.N. les ignorera par un discours surligné sur le chômage et la prospérité, suffisamment « racoleur » pour anéantir l’angélisme de nos lycéens manifestants. Prudence… Le F.N. est un parti légal. Ne commettons pas l’erreur de ne pas être légalistes…

  • Le FN, ferait la même chose dans l’autre sens mais sans alliés !

Nous rentrerions dans une campagne de la peur, dernier soubresaut de la Ve mourante… Mais les abstentionnistes ont désormais une conscience politique et ça ne marchera pas.

Voilà bien ce qui échappe au P.S., à l’U.M.P. et au F.N.

Et d’une élection anticipée naitrait une très probable ingouvernabilité du pays.

Et c’est de cette situation paradoxale qu’est né le pacte tacite en question. Au passage, il révèle l’hypocrisie du F.N. qui rentre tacitement dans le jeu politicien qu’il dénonce !

4. F. Hollande ne changera rien et de toute manière, il ne le peut pas vraiment.

F. Hollande ne fera rien, d’où son discours creux après la communication des résultats officiels et la pitoyable mise en scène grandiloquente de son 1er Ministre. Aucune majorité ne se dégagerait, aucune alliance sérieuse et convaincante ne serait possible. La France serait ingouvernable dans une Europe dérivante ! N’importe quel 1er Ministre de cohabitation échouerait sous une Présidence Hollande. Une dissolution, c’est donc perdre tout espoir de retour en politique pour l’UMPS et pour le F.N. l’assurance de rater son départ aux manettes par une descente aux enfers rapide.

Le F.N. a intérêt à éviter le « tous pourris » dont il est épargné pour n’être qu’un parti d’opposition. Il n’a pas encore mis les mains dans le cambouis…

Une telle situation pourrait déclencher des évènements sociaux ! F. Hollande porterait alors avec son 1er Ministre, la responsabilité historique d’évènements sociaux graves et ceci, quel que soit le porteur de bidon à Matignon.

Puisque l’UMPS ne peut donc ni gouverner seul ni s’allier,

Que le FN ne pourra pas gouverner, il n’a pas d’alliés,

Le paradoxe est bien réel : F. Hollande a le devoir de maintenir le fonctionnement des institutions avec une gauche et une droite qui ne peuvent gouverner et un F.N. qui n’en a pas encore envie.

Voilà donc le fond du pacte tacite du 26/05/2014,

C’est un précédent historique qui va permettre à F. Hollande de gouverner la France alors que sa popularité ne dépasse pas le périmètre de la loge de sa concierge !

Et il va le faire avec la bénédiction de tous les leaders politiques !

Une France ingouvernable dans une Europe tout autant ingouvernable, F. Hollande va jouer sa carte historique… Et c’est un paradoxe qui pour le coup, est bel et bien historique : nous allons être dirigés pendant trois ans par un Président potentiellement illégitime !

A quoi tient la stabilité de nos institutions ? A un Gouvernement qui ne dépend pas du Parlement mais qui en tire sa légitimité. Mais attention, nous oublions trop vite que sous la Vème République, le Gouvernement entre en fonction sans avoir besoin d'obtenir la confiance du Parlement. Et F. Hollande va y aller sans émotion !

Dans ce contexte de décadence politique, La France est fragilisée, abimée mais elle possède des institutions fondées sur une Constitution solide, notre dernier rempart. En cas de dissolution, Le président serait définitivement atteint. Il ne pourrait plus agir et n’aurait probablement aucune cohabitation républicaine pour l’accompagner. En tous cas, mieux vaut pour lui, et sans doute pour le pays, de ne pas prendre le risque.

M.Valls ira donc au bout de sa logique Hollandisée, mais il en sortira calciné, alors qu’il se pense présidentiable.

Et F. Hollande jouera son destin politique sur un coup de poker tactique à la présidentielle de 2017, après que la classe politique se soit fait hara kiri. J’entends déjà certains s’esclaffer de ce point de vue, et pourtant… Que restera-t-il du P.S. pour que les militants obtiennent des primaires si F. Hollande se représente ?

Les institutions fonctionnent désormais autrement que ne l’avait pensé Ch. De Gaulle, elles sont devenues anti-démocratiques en imposant un pouvoir exécutif et un pouvoir législatif désavoués.

Attention, il n’y a plus d’élections pour réguler l’exaspération. F. Hollande et Valls le savent très bien. Tout peut arriver et de manière très inattendue… Des émeutes, le chaos, voire une démission du Président ou... rien.

En conclusion,

Ce paysage en ruine pourrait favoriser l’émergence politique salutaire de la jeunesse et de nouvelles institutions.

Cette nouvelle génération devra probablement faire un choix volontariste entre l’opposition frontale aux marchés financiers dans un contexte mondialiste et l’austérité imposée par leur domination du monde.

Une page se tourne, la classe politique née de 1968 est promise à une retraite dorée mais avec la circonstance aggravante de l’abandon de famille. Ils se sont plutôt enrichis, mais ils ont appauvri le pays et abandonnent les enfants de la République. En effet, notre jeunesse va devoir financer leurs retraites mais pas la sienne et se construire sans un Etat Providence, avec une identité à réinventer et une nécessaire réforme de l’Etat.

Cette réforme de l’Etat est nécessaire pour nos enfants. Ce sera bien sûr un moment compliqué puisque, au travers de réformes structurelles touchant aux administrations, au train de vie de l’Etat, à la fiscalité et aux retraites, il faudra repenser la prospérité. Cette réforme salvatrice pour le pays et sa population ne sera évidemment pas indolore pour :

  • Les nantis qui gèrent des privilèges indécents au sommet de la hiérarchie sociale ;
  • Les élites scolaires devront accepter une autre répartition du financement des études par la collectivité. Celle-ci dépense 15000 € pour un étudiant en classe préparatoire mais seulement 9000 € pour un enfant issu des CSP inférieures et qui devra se contenter de l’Université.
  • Il faudra bien sûr avoir le courage d’admettre que dans un contexte de chômage de masse, il n’est pas nécessaire d’avoir un revenu élevé pour être un privilégié. Certains bénéficient d’un statut protégé qui les met à l’abri du chômage pendant toute leur carrière. Or la stabilité de vie est un discriminant social de 1ere importance. Toutefois, certains fonctionnaires subissent en contre partie des revenus limités ( enseignants)
  • Dans un contexte de crise, si les salariés sont égaux en droit, ceux des PME/TPE sont loin de vivre les mêmes conditions que les salariés des grands groupes ;
  • Il faudra repenser la TPE/PME au regard des grands groupes ;
  • Revoir la fiscalité ;
  • Etc ;

Evidemment avec ce raisonnement, j’attends les coups mais pour autant,

La réforme fiscale, avec la gauche, c’est une augmentation généralisée des impôts en guise de réforme ;

La réforme des retraites consiste pour la gauche à un départ retardé et des pensions gelées mais rien sur les régimes spéciaux des uns qui sont financés parfois par les impôts des autres !

L’Ecole : rien !!! Et rien !!!

La réforme du travail ? Elle a été approuvée par le MEDEF !

La réforme des banques ? Elle a été approuvée par les banques !

Le moment est venu de provoquer des démarches collectives avec des personnalités issues de la vie civile. Les partis politiques dits républicains sont agonisants de leur soif de pouvoir et de privilèges. Engoncés dans l’appareil, ils n’ont jamais eu l’audace des réformes pour que la France conserve son statut de grande Nation ! Enfin, ils ne représentent plus qu’eux-mêmes ! Plus grave ils ont conduits une partie des français à la tension avec une autre partie des français !

Enfin je livre à notre sagacité collective, la définition de l’anarchie selon Les Editions Larousse : « Etat d’une société caractérisée par un gouvernement ne disposant pas de l’autorité nécessaire et en prise avec des conflits désordonnés. »

La France doit survivre au pacte secret du 26 Mai 2014


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 30 mai 2014 10:24

    Bonjour l’auteur de cet excellent article,


    Je pense que votre analyse est très bonne. Tous les partis sont « ficelés » dans leurs contradictions, dans leur malhonnêteté psychologique, dans leur avidité et dans leurs mensonges.

     Cela ressemble à un gigantesque gel politique où tout est figé et où l’on se contente de mettre la poussière sous les tapis.

    Cependant, devant la posture de ces « statues du commandeur », je me demande comment pourrait naître un élan nouveau qui bouleverserait tout et qui serait capable de fonder une VIe République...

    La volonté de changement, l’espoir qui porte tous les rêves, ne peuvent venir que d’une classe très éloignée de ce marigot. Existe-t-elle ?

    Cordialement.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 mai 2014 17:06

      @ Cevennevive


      La classe politique constitee de fait une association de malfaiteurs d’occasion aux ordre d’une oligarchie. Elle attend ses instructions. Le brain trust des 0,0001%, telephone rouge avec Washington ouvert en permancence, suppute la meilleure action de désammorcage pour éviter la perte de confiance fatale qui fera d’une majorité des citoyens des SABOTEURS discrets mais actifs du Systeme. La SEULE révolution contre laquelle le Systeme n’a aucune parade. 

      Toutes les action de désammorçage seront néfastes, mais permettront de gagner du temps. Le gel de toute rivalité politique partisane serieuse, dans un consensus pour le statu quo qui permette de ne pas fas faire chavirer la barque est bien une de ces possibiltés

      Ca discreditera un peu plus notre « démocratie », mais au point où l’on en est...


      N.B Ce lien ci-dessus èene vers un très long texte. Ne perdez pas de temps à l’ouvrir si vous n’avez pas quelques heures à y mettrre, mais ais je vous suggere de le garder en mémoire

      PJCA





    • Bergegoviers Bergegoviers 30 mai 2014 18:08

      @ cevennevive :


      Vous faites comme l’auteur, et comme la majorité des peuples de ce monde, l’erreur de ne voir de salut pour l’humanité (enfin ici c’est votre pays, mais c’est pareil vous l’allez voir) que dans une Gouvernement, une Autorité, qui prendrait soin du peuple comme il l’espère, comme il en rêve, comme il ne l’a jamais et ne pourra jamais l’obtenir.

      Or ce paradigme (besoin d’un Etat) est mort : les libertariens, volontaristes, anarcho-capitalistes, anarcho-libéraux, indépendants et autres libérés de l’étatisme violent et esclavagiste l’ont tué : un système sans gouvernement, sans cet état tentaculaire, tyrannique et guerrier, est possible et les solutions sont présentées en toute logique, clarté et faisabilité.

      Il n’est plus que la croyance en l’état qui persiste, mais elle est vouée à s’éteindre plus rapidement que l’on pourrait croire, la banqueroute organisée des états poussant les gens à faire eux-même ce que leur oppresseur n’est plus, faute de fonds, capable de faire.

      Seuls les adeptes d’une dictature officielle, la leur évidemment, soutiendront ce système jusqu’à mourir pour lui, les autres, et les abstentionnistes sont déjà en majorité, se contentant de l’accompagner dans sa chute en préparant la suite.

    • Xenozoid Xenozoid 30 mai 2014 18:16

      Par Bergegoviers,oui et c’est même plus profond quand on demande a l’esclave d’abandoner un choix qu’il n’a jamais eu.
       le pouvoir est pervers


    • Deneb Deneb 30 mai 2014 10:35

      Excellente analyse, Gruni.
      « ...il n’est pas nécessaire d’avoir un revenu élevé pour être un privilégié... »
      C’est en effet, c’est ce qui change. Avant, il fallait avoir de l’argent pour le moindre loisir, encore plus pour être informé. Ce n’est plus le cas : internet permet d’être informé sans ouvrir le portefeuille, les amateurs de la culture sont comblés par la litterature, images ou films disponibles librement sur la Toile, ceux qui ont soif de connaissances peuvent étudier à leur guise n’importe quelle domaine sans débourser un centime. Les nantis accros au bling-bling auront l’air de plus en plus ridicules, être riche aujourd’hui signifie avoir un cerveau en parfait état de marche et non pas un compte en banque bien garni. Pour étre privilégié, il faut surtout avoir la volonté d’apprendre et la curiosité pour motivation.


      • Txotxock Txotxock 30 mai 2014 10:36

        « La rumeur sur un accord tacite ente le PS, l’UMP, le FN et… le gouvernement, se propage. »

        Comme disait Coluche : Quand on en sait pas plus que ça, on…


        • Tintin Tintin 30 mai 2014 11:40

          Bonjour  Txotxock .
          En politique ces accords occultes actifs ou tacites sont assez étonnants . Ils existent cependant.
          La politique est un monde sale et corrompu.ou les citoyens doivent se contenter des
          «  on..... » comme tu le dis .

          Au début il y a des présomptions .
          « Politique - l’incroyable pacte du 26 Mai 2014 … »  ??
          Ensuite le brouillard se lève et il est souvent trop tard pour éviter la casse.
          L’ UMP , le FN et le PS sont en pleine mutation cela est certain . Vont ils produire de nouveaux monstres ?

          Comme tu parles de Coluche cela me rappel « son aventure politique ». Cela a été brutal il a du faire peur. Mais a part des suppositions il n’y a apparemment que des « on.... » mais il nous reste les restaurants du cœur.

          Ta référence à Coluche c’est un sourire dans la discution.


        • patatas.fritas patatas.fritas 30 mai 2014 11:07

          Article très long et très obscure !!!


          Quand aux fameux « tous pourris », je ne pense pas que le FN n’en soit pas !!!
           
          Pour ma part, je ne pense pas qu’ils soient « tous pourris », mais je m’étonne à chaque élection de voir les votants , voter en masse pour les plus « pourris » preuves à l’appuis ...

          • Tintin Tintin 30 mai 2014 11:46

            Bonjour,
            Je te cite :
            « Pour ma part, je ne pense pas qu’ils soient « tous pourris »,  »
            Je pense comme toi et pour ceux qui sont dirigés par des « pourris  » la vie politique ne doit pas être facile !


          • Tintin Tintin 30 mai 2014 11:54

            Par contre je ne te suis pas quand tu trouve que l’article est très long et obscure.
            Pour moi c’est un bon article.


          • claude-michel claude-michel 30 mai 2014 11:19

            bof...en politique..tout est possible.. !


            • Tintin Tintin 30 mai 2014 11:43

              Oui   claude-michel nous allons avoir encore des surprises.


            • Alpo47 Alpo47 30 mai 2014 11:59

              Même des hommes politiques intègres et dévoués (j’ai du mal à mettre des noms ???) seraient prisonniers du système captateur en place. Tout VRAI désir de changement se heurterait très vite aux « réalités », notre endettement et l’emprise du système financier sur nos pays ... et nos vies, nos accords avec l’UE et les USA, la cupidité des « élites » ...

              Et il n’y a aucune chance, de mon point de vue, pour que « Flamby » dissolve l’assemblée. Les suites seraient cataclysmiques pour tous les partis.

              Par conséquent, il y a bien surement un accord de fait entre les grands partis pour renoncer à exiger la dissolution . Mais le comment le pouvoir actuel va t-il pouvoir continuer avec 14% des votants et environ 5% des inscrits ? Je ne pense pas qu’il puisse durer.

              Bon, ceci dit notre système va s’effondrer d’une manière ou d’une autre et nous allons surement passer par une période très difficile à gérer au quotidien pour la grande majorité d’entre nous (les politiciens peuvent bien crever).


              • Ariane Walter Ariane Walter 30 mai 2014 12:15

                Le Pen a demandé la dissolution de l’assemblée. Je rêve ou j’y vois bien ?


                • LE CHAT LE CHAT 30 mai 2014 12:31

                  salut Ariane ,
                  un parti au pouvoir qui fait 14% en ayant la moitié des sièges
                  le parti arrivé en tête avec 25% des voix qui n’en a que 2

                  il est clair que notre assemblée n’est plus du tout représentative !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 2014 19:57

                  Le Chat,
                  La démocratie c’est aussi le respect du vote. Même si je n’approuve pas du tout la politique du Gouvernement, il a été élu pour 5 ans. Les 25 députés FN aussi.

                  Si le FN perd une prochaine élection, je suppose que vous ne seriez pas d’accord pour qu’ils démissionnent de leurs postes de Députés européens ?

                  De toute façon, 80% des français ne veulent pas du FN à la tête de l’ Etat, pas la peine de vous exciter.


                • TSS 31 mai 2014 00:41

                  les elections européennes (72 deputés)et les

                  elections législatives(577 deputés)le tout sur fond

                  de 57% d’abstentions sont deux choses totalement

                  differentes et l’une n’est pas representative de

                   l’autre... !!


                • asterix asterix 31 mai 2014 07:24

                  Au risque de me répéter, le vrai, le seul responsable du chaos politique en France, c’est votre système électoral qui pousse à l’opposition entre factions et non au compromis.
                  S’il avait été adopté en Belgique, nous nous trouverions en ce lendemain des élections législatives avec une majorité absolue d’extrême-droite en Flandre et une autre socialiste en Wallonie. Bref, une situation totalement bloquée.
                  Quand arrêterez-vous de parler de démocratie alors que votre mode de votation vous empêche d’aller jusqu’à l’envisager ?
                  Gouverner, c’est d’abord faire des compromis.
                  La position inverse, c’est la dictature. Tantôt socialiste, tantôt UMP et bientôt FN !!!


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mai 2014 07:48

                  25% de 40%, cela ne fait pas 25% des électeurs, mais 10%.


                • berry 31 mai 2014 07:58

                  C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

                  l’UPR a fait moins de 0,2 % des inscrits.


                • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2014 15:18

                  Bonjour Asterix,

                   « Gouverner, c’est d’abord faire des compromis. »
                  C’est exactement cela.
                  Parfois à l’arraché, au fond de la nuit quand tout le monde est fatigué.
                  Si vous n’avez pas vu « Oui, mais non », foncez tout est derrière ce genre de manière de penser à la belge comme le présentait ce docu sur ARTe.

                • LE CHAT LE CHAT 30 mai 2014 12:29

                  le recours à Juppé , ex condamné , ne fera qu’accentuer la chute de l’UMP ;
                  ce monsieur ayant ainsi que NKM et Lemaire craché sur les electeurs frontistes et voulant recentrer le parti vers une ligne eurobéate va faire fuir un bonne partie des electeurs vers le FN.

                  Je ne pourrais jamais voter pour ce pourri , et beaucoup de gens se souviennent de ce connard « droit dans ses bottes » en 1995 !


                  • Tintin Tintin 30 mai 2014 17:17

                    Il y a du vrai dans tes paroles !


                  • Laulau Laulau 30 mai 2014 15:09

                    Que dire de cet article ? A part que l’auteur a un esprit pour le moins confus, je ne vois pas trop.
                    Il est clair que l’idée de dissoudre l’assemblée a dû germer dans l’esprit tortueux de notre président. Il ne faut pas oublier qu’à part servir ses maîtres (la finance) il n’a qu’un seul but : être réélu. Je pense qu’il se voyait bien rejouer le coup de Chirac en refilant le pouvoir à l’UMP pour qu’elle se casse la gueule. Oui mais voilà, par sa politique de merde il a détruit le PS, frappé au portefeuille par les dernières élections (pas d’élus locaux = pas de pognon) et sans parti pour le soutenir, aucune chance d’être élu.
                    Alors que va-t-il faire, ma foi, rien comme d’habitude, continuer de magouiller en jouant les uns contre les autres, faire des bon mots et des promesses de redressement et flotter comme un cadavre au fil de l’eau, pendant que la France coule.


                    • almodis 30 mai 2014 15:19

                      excellent article ! 

                      « Le moment est venu de provoquer des démarches collectives avec des personnalités issues de la vie civile. »
                      je vous prends au mot : 
                      commencez dès demain en rejoignant DEMOCRATIE REELLE , vous n’y trouverez QUE des personnalités issues de la vie civile , qui ont réfléchi - certains depuis des années , d’autres depuis seulement un an ( date de leur tirage au sort )- à toutes ces trahisons que les internautes sont enfin majoritaires à dénoncer .

                      • Tintin Tintin 30 mai 2014 17:18

                        Bonjour,
                         Cela me semble une bonne alternative.


                      • KARMANIOL 30 mai 2014 15:31

                        Exact ! Incroyable.


                        • zygzornifle zygzornifle 30 mai 2014 15:43

                          Il faut déterrer les pavés de Mai 68 ....


                          • Tintin Tintin 30 mai 2014 17:28

                            Bonjour,
                            L’idée me semble originale. Je crains qu’elle ne soit pas applicable mais je ne suis pas assez calé en économie pour me faire une opinion.
                            Dans tous le cas le montage financier actuel est l’ennemi des peuple s’il est l’ami des banquiers.
                            Quand F. Hollande a décidé de multiplier par deux l’impôt sur les transactions financières  :
                            L’impôt est passé de... 0.1% à 0.2%  ! Nous remercions l’ami de la Finance !


                          • Graffias Graffias 30 mai 2014 16:56

                            Bonjour

                            Ingouvernable ou pas il est de notre survie de faire des élections anticipée.
                            Cela vous a certainement échappé mais lors de l’incroyable remaniement ministériel où seulement deux ministres ont été échangés il y a surtout le transfert du commerce extérieur du ministère de l’économie au ministère des affaires étrangères détenu par laurent fabius.
                            Ce qui fait sortir les questions commerciales comme le TTIP du ressort de la politique nationale pour mieux court circuiter les passages obligés par l’assemblée nationale.
                            Il est impératif que Hollande parte au plus vite sinon dans les trois années qui lui reste on aura droit au TTIP qu’on le veuille ou non. 


                            • Tintin Tintin 30 mai 2014 17:31

                              Bonjour Graffias,
                              Je te cite :
                              «  on aura droit au TTIP qu’on le veuille ou non. » .
                              Qu’est que c’est le «  TTIP » .. ?


                              • Tintin Tintin 31 mai 2014 15:39

                                Merci Topaze
                                Le je ne connaissais que le sigle TAFTA .


                              • Claudius Claudius 30 mai 2014 18:25

                                Comme a dit un pote à moi « t’es pas encore sur les routes avec tes valises, les fachisses arrivent ?? »
                                 
                                Bon, faut pas plaisanter avec tout ça.
                                 
                                Je vais vous dire comment j’ai voté, inspiré par l’article.
                                 

                                -  J’ai mis un bulletin pour les Soss. SOS, tout le monde se barre y’a plus rien à faire, quittez le navire ça prend l’eau ! Non c’est pas juste, ils ont fait beaucoup : retraite à 60 (pour 3 français concernés), et impôts zéro… Moi j’ai voté pour impôts zéro, c’est bien zéro.

                                -  J’ai mis une voie aussi pour l’UMP. Y’a un truc chez eux de bien, c’est le compte en Suisse. J’ai donc mis un bulletin pour le compte en Suisse. Surtout maintenant que Copé a jeté l’éponge… parti à la campagne avec son pote Sarko, 22 millions, ça fait gros !

                                -  Ensuite, j’ai voté pour le FN, une voie aussi. C’est à cause de l’Ampélousa. ! Plus de boatpeople, mais les croisières Costa (le FN c’est la marine !). C’est bien cette île qui sera libérée de tous ces pauvres qui y transitent. ClubMed, moniteur de plongée blonds aux yeux bleus. Enfin chez nous.

                                -  J’ai pas oublié le Moden. J’ai mis un bulletin. Le moden, c’est un truc des années 70. On le branche sur l’ordinateur et ça fait une connexion Minitel… Vous rappelez : 3615 Ulha ? Et puis j’aime bien Borlot : il est sympa celui qui n’aime pas l’eau !

                                -  Les verts c’est super ! une voie pour les verts. Les verts vous savez, de grands moulins qui font de l’électricité, et ça tourne sans OGM. Soleil vert, vous vous rappelez ?

                                -  J’aime bien aussi Mélanchon front de gauche. Mélanchon, il veut que toute l’Alsace et la Lorraine travaillent, dans les mines, dans la sidérurgie. Les 3 huit pour tous. Enfin pour les Alsaciens. Moi, je trouve ça bien les Alsaciens qui bossent pour tous les français. Le sud aux loisirs et les Alsaciens au boulot. J’ai mis une voie.

                                -  A la sortie et pour faire bonne mesure, j’ai mis aussi une voie pour Poutine. On ne sait jamais, ça peut servir. Les Ukrainiens, c’est bientôt dans le Limousin !

                                -  J’ai mis aussi une voie dans l’urne pour les révolutions du jasmin, des chrysanthèmes et des pamplemousses... Sympa, non ? Gaz et pétrole à tous les étages. Vous me suivez ?


                                Donc 8 voies rien que pour moi ! Bon européen moi, bien voté !
                                 
                                Et toi ?


                                • Guyver Guyver 30 mai 2014 22:08

                                  « Le FN fait le plein de voix » : il a eu 1,8 million de voix de MOINS qu’aux dernières présidentielles !
                                  C’est l’abstention qui a fait le plein. Car l’aristocratie électorale est en fin de course.

                                  C’est pourquoi il est urgent de mettre en place une démocratie, garantie par une constitution écrite par des citoyens (et non de simples électeurs) TIRÉS AU SORT et non élus (car sinon, il y a conflit d’intérêt)


                                  • coinfinger 31 mai 2014 04:19

                                    C’est une bonne idée çà , la collaboration du FN ! Si seulement on avait plus d’informations .
                                    La dissolution de l’Assemblée je ne vois pas à quoi çà pourrait bien servir , sauf à semer le bordel . Quand à une inserruction générale je n’ y crois pas , tout juste une ou des grosses manifs ...
                                    La sociologie du pays c’est une majorité d’ employés improductifs , on ne fait pas une révolution avec des domestiques , fussent ils munis de droits sociaux .
                                    Méme si on ne peut plus courser les femmes de ménages dans les couloirs , çà ne fait pas une révolution , le FMI est toujours en place avec pire à sa téte : Lagarde . 


                                    • Tintin Tintin 31 mai 2014 15:32

                                      Bonjour l’auteur.
                                      Je te cite :
                                      "

                                      La réforme du travail ? Elle a été approuvée par le MEDEF !

                                      La réforme des banques ? Elle a été approuvée par les banques !

                                      « 

                                      Oui , nous avons un président libéral du PS qui est l’ami de la finance et du patronat.. Comme il se dit de gauche il est combattu par la droite et la gauche le combat comme un traitre.

                                      F. Hollande ne trompe plus personne à part lui même parce que les français ne sont pas des demeurés.

                                      Cela ne va pas durer 3 ans !

                                      L’ensemble des français réunis de la gauche a la droite est contre lui et Vals qui nous joue les naïfs en pratiquant une politique rejetée par tous tout en déclarant » nous vous avons compris " ce qui est l’ultime provocation .

                                      C’est très fort de se faire rejeter par plus de 90% des français !


                                      • Un_lecteur 1er juin 2014 14:13

                                        Il est difficile de reprocher au FN de jouer le jeu de l’élection, qualifié de jeu politicien. 

                                        « Au passage, il révèle l’hypocrisie du F.N. qui rentre tacitement dans le jeu politicien qu’il dénonce ! »
                                        Mais je trouve l’analyse très intéressante.
                                        Nous sommes face à un grand vide, illustre par le nombre d’abstentionnistes.
                                        Comme la nature à horreur du vide, nous pourrions très facilement à la suite d’un coup de force (militaire ?) nous retrouver avec un régime autoritaire.
                                        Une dictature.
                                        D’extrême droite ? La vraie, pas le FN qualifie abusivement d’extrême droite.
                                        D’extrême gauche ? Après tout avec les antifas, l’extrême gauche dispose de milices qui se rapprochent des chemises noires de Mussolini
                                        Tout est possible.
                                        Si c’était le cas, qui se lèverait pour défendre le régime actuel ?
                                        Une dictature qui se présenterait comme restauratrice de la sécurité, de l’indépendance nationale ( contre Bruxelles ou les USA), du contrôle aux frontières et en général contre le foutoir actuel jouerait sur du velours.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès