Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Politique > Pornographie politique contre débats d’idées

Pornographie politique contre débats d’idées

Seul l’avenir nous dira si 2012 sera l’année du retour de la gauche au pouvoir, mais il y a une chose dont nous pouvons déjà être certains, cette année aura marqué l’arrivée de la politique sur les réseaux sociaux.

Hélas, sur le Net, il en est de la politique comme de la sexualité et de la liberté d’expression, l’outil y est souvent dévoyé et toute approche en subtilité est noyée sous la masse de données grossières et racoleuses.

Parce qu’il faut bien reconnaître une chose : si certains sites sont utiles pour faire circuler des informations, leur conception même empêche tout ce qui fait l’intérêt d’une discussion politique, à savoir, le débat contradictoire. Alors que les Tweets sont limités à cent quarante signes et que Facebook ne permet pas les retours à la ligne dans les commentaires, il faut bien nous rendre à l’évidence. Afficher ses choix politiques sur son mur ou dans ses Tweets revient à déclarer : « Je suis de droite (ou je suis de gauche) et je vous emmerde. » On est quand même loin de la discussion passionnée entre potes qui refont le monde.

C’est d’autant plus étrange qu’en France, la politique est rarement un sujet abordé entre amis. On sait à quel point parler des élections peut gâcher un repas de famille ou même plomber l’ambiance entre copains, alors, pourquoi le fait-on sur les réseaux sociaux ? Parce que c’est à la mode et parce que derrière notre écran, nous ne voyons pas à quel point nos commentaires peuvent blesser ceux qui ne sont pas du même bord que nous. Bref, sur internet, on crie « Vive Sarkozy » ou « Hollande Président » comme on mate un porno, seul et bien à l’abri dans le monde virtuel.

À partir de là, tous les coups sont permis, toutes les perversités sont tolérées. Des informations exactes, mais sorties de leur contexte, aux mensonges les plus infamants, il n’y a pas de limites à ce qui peut-être publié sur la toile. On ne s’adresse plus à l’intelligence de nos amis, ni même à leurs émotions, on brandit un slogan pour montrer qu’on appartient à un groupe ; un peu comme on entrerait « triolisme » ou « sex toys » sur un site de vidéos pornographiques. On se reconnaît entre nous et on se rassure à l’idée que nous ne sommes pas seuls, alors qu’à cet instant précis justement, nous le sommes.

Mais si après tout, Internet a permis à certaines personnes de s’épanouir sexuellement, pourquoi n’en serait-il pas de même sur le plan politique ? À cause du format tout simplement. Si les sites érotiques ont pu profiter d’une bande passante toujours plus rapide et d’un espace de stockage toujours plus conséquent, les réseaux sociaux limitent volontairement la quantité de données facilement transmissibles. Autrement dit : on n’apprendra pas à mieux utiliser Facebook ou Twitter pour mieux débattre, parce que ces sites ne sont pas faits pour ça.

Personnellement, j’adore parler de politique, y compris avec des amis de droite (si, si, j’en ai…) et c’est pourquoi je n’ai pas publié d’appel à voter pour Mélenchon sur mon mur Facebookien ou sur Twitter ; j’ai trop peur de réaliser un jour que les seuls amis qui restent dans mon réseau sont ceux qui pensent comme moi. Ce jour-là, les politiciens n’auront même plus besoin de chercher à nous convaincre, nos amis s’en chargeront pour eux ; et si nous n’y prenons pas garde, ce jour-là, ça pourrait bien être en 2012.



Sur le même thème

Couac russe de communication et regrets d’une amitié éphémère
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
IdClic de France-télécom / Orange, un exemple de manipulation mentale par l’engagement
Loin du regard des hommes
Plaidoyers pour la démocratie


Les réactions les plus appréciées

  • Par Thorgal (---.---.---.142) 27 avril 2012 14:10

    "Personnellement, j’adore parler de politique, y compris avec des amis de droite (si, si, j’en ai…) et c’est pourquoi je n’ai pas publié d’appel à voter pour Mélenchon sur mon mur Facebookien ou sur Twitter"

    Personnellement, je n’ai pas de comptes fesse-bouc ou touiteur ;) Je ne sais meme pas si le debat politique s’est deplace vers ces interfaces semi-commerciales a caractere pseudo-social. Si oui, et bien j’imagine que le debat en prend un format adapte a l’interface : completement reduit ...

  • Par Croa (---.---.---.110) 27 avril 2012 16:00
    Croa

    Internet c’est d’abord le partage. On n’y dérange personne parce que l’information doit y être recherché.

    C’est vrai que dans les réseaux sociaux on échange entre convertis et cette mode ne va pas dans le sens du progrès. D’un autre coté ça reposer des évangiles selon les chaînes télé, encore largement dominantes !

    L’info n’est pas dans FaceBook mais elle est dans Internet. Pour celui qui veut savoir c’est un sacres progrès... qui demande juste un sacres effort de tris et de contrôles. Lorsque on fait ça se dévoile le niveau d’impostures et de mensonges diffisé par ces messieurs-dames de la télé bien propre sur eux mais désormais nus ! La véritable pornographie politique est là : dans la vieille boite à images.

Réactions à cet article

  • Par Thorgal (---.---.---.142) 27 avril 2012 14:10

    "Personnellement, j’adore parler de politique, y compris avec des amis de droite (si, si, j’en ai…) et c’est pourquoi je n’ai pas publié d’appel à voter pour Mélenchon sur mon mur Facebookien ou sur Twitter"

    Personnellement, je n’ai pas de comptes fesse-bouc ou touiteur ;) Je ne sais meme pas si le debat politique s’est deplace vers ces interfaces semi-commerciales a caractere pseudo-social. Si oui, et bien j’imagine que le debat en prend un format adapte a l’interface : completement reduit ...

  • Par Chroniqueur (---.---.---.107) 27 avril 2012 14:55
    Chroniqueur

    La CROIX et la RELIGIEUSE, et pourquoi pas de RABIN et de PAPILLOTTES ??? 

    Et pourquoi PAS l’ETOILE et les FRANC-MAçONNERIE ? 

    Il y a ral le bol, ce genre de procédés, RAS - LE - BOL car c’est ça qui mène au FN !!! 

    C’est couillon de dénigrer les traditions historiques de notre pays, c’est imbécile !!! 

    ...ne suis ni du FN ni ni et suis agnostique mais je n’aime pas les con-couillons...


  • Par Croa (---.---.---.110) 27 avril 2012 16:00
    Croa

    Internet c’est d’abord le partage. On n’y dérange personne parce que l’information doit y être recherché.

    C’est vrai que dans les réseaux sociaux on échange entre convertis et cette mode ne va pas dans le sens du progrès. D’un autre coté ça reposer des évangiles selon les chaînes télé, encore largement dominantes !

    L’info n’est pas dans FaceBook mais elle est dans Internet. Pour celui qui veut savoir c’est un sacres progrès... qui demande juste un sacres effort de tris et de contrôles. Lorsque on fait ça se dévoile le niveau d’impostures et de mensonges diffisé par ces messieurs-dames de la télé bien propre sur eux mais désormais nus ! La véritable pornographie politique est là : dans la vieille boite à images.

  • Par lerenard (---.---.---.27) 27 avril 2012 16:02
    lerenard

    pour allez à la ligne sur fb faire majuscule entrée ça marche par contre pour corriger une fois envoyer il faut copier effacer et coller et corriger avant de renvoyer bof on s’y fait .
    pour ce qui est de parler politique je ne me gène pas de le faire sur fb mais il est vrais que ce qui viennent sur votre mur n’y viennent pas pour la politique plutôt pour des jeux alors ............

  • Par lerenard (---.---.---.27) 27 avril 2012 16:03
    lerenard

    bonjour tiercelin lol

  • Par vergobret (---.---.---.57) 27 avril 2012 17:16

    « Seul l’avenir nous dira si 2012 sera l’année du retour de la gauche au pouvoir »

    Faisons parler les chiffres (pas la poudre). Enfin qlqs chiffres seulement, parce que je respecte toujours les vaincus...

    Dans le détail, au niveau des villes en décroissant par densité, les résultats des plébiscites (ben quoi, on est en république monarchique, non ?), c’est :

    Marseille, Sarkosi perd 30 000 voix, Marine Le Pen en gagne 28 000.

    Lille, Sarkosi perd 6000 voix, Marine Le Pen en gagne 3000. Etc...

    Florange (Arcelor-Mittal), Sarkosi perd 606 voix, Marine Le Pen en gagne 636.

    Vaux-en-Velin (Rhones, 71% ouvriers ou employés), Sarkosi perd 800 voix, Marine Le Pen en gagne 700. Etc..

    La dynamique, c que le candidat et président perd ses siphonnages de la précédente élection : c le « phénomène d’extrême-droitisation de la France » constaté à l’internationale...

    C donc l’ump qui se fait siphonner par le fn, pas la gauche.
    Quand le fn croît, le fdg croît aussi, et l’ump décroît. C la formule des suffrages exprimés au 1er tour 2012 : Fdg // fn, le fdg est parallèle à fn...

    Donc,
    Les ouvriers de droite, préférant l’original à la copie, passent à l’extrême droite, Pas de problème, c les chiffres qui le disent ou le confirment.
    Les ouvriers de gauche restent a gauche et le fdg est plébiscité ; Normal, le Fmi, veille d’élection, déclarait que l’austérité telle quelle, vraiment, c’est par trop insupportable pour le bon peuple qui souffre... Si c lui qui le dit...

    Les gens de gauche qui commencent à négocier avec le fn n’ont pas toutes les données, tous les atouts en main... ?

    Les sources, c les cartes officielles, par communes.

    Radio Paris ment, Radio Paris ment

    Eh, vous autres, travailleurs de droite, c’est-t-y vrai que vous allez défiler le 1er Mai en récitant le mantra que vous a pondu vot’ bon prés : Le travail, pas le statut ?
    Ça rappelle furieusement ce que l’on faisait réciter aux nouveaux arrivant dans les camps,
    Le Travail Rend Libre
    Eh, vous autres de droite, vous êtes prêts a relever 1er le défi de ce mantra ? Vraiment ?

  • Par vergobret (---.---.---.57) 27 avril 2012 17:20

    à relever le défi

  • Par moumou (---.---.---.38) 27 avril 2012 19:07
    moumou

    bon titre
    Je croyais que vous alliez parler de la télé, des candidats...
    Je retire mon +

    • Par Cedric Citharel (---.---.---.75) 27 avril 2012 19:21
      Cedric Citharel

      Bonjour


      Malgré le « plus » en moins (qui vaut toujours mieux qu’un « moins » en plus) je suis content de voir que le titre a fait son effet ;)
    • Par Patrick Samba (---.---.---.8) 27 avril 2012 19:45
      Patrick Samba

      Bonsoir,

      pareil, je pensais que vous alliez parler du discours actuel de Nicolas Sarkozy qui a atteint un tel niveau de perversité que vous lui aviez trouvé cette remarquable formulation (et que je n’avais encore jamais lu).

      Et puis non il s’agissait de qualifier la teneur des échanges politiques sur le net, pour lesquels l’expression est globalement très inadaptée, malgré les excès rencontrés.

      Dans ce cas je serais intéressé, venant d’un écrivain, de la manière dont vous allez pouvoir qualifier le discours sarkozyste.

    • Par fredleborgne (---.---.---.130) 27 avril 2012 20:44

      Comment mettre un plus à la seule lecture d’un titre ? C’est comme voter au nom d’un slogan... Mais le pire, c’est que vous sous soyez estimé apte (à défaut d’en avoir le droit) à ainsi juger le travail d’un auteur en agissant ainsi. Faute avouée à moitié pardonnée, soit, surtout que pour constater votre méprise, vous avez dû lire l’article. Vaut-il moins pour autant parce qu’il n’abordait pas le thème que vous avez cru ?
      Ce que je trouve finalement amusant, c’est qu’en notant/votant ainsi, vous n’êtes pas dans le débat d’idées, trop sensibles habitués à être un consommateur de pornographie politique. Vous faites de même avec votre commentaire, en apportant rien, en restant bref...
      A moins que ce soit un splendide raccourci pour illustrer le sujet ?

    • Par moumou (---.---.---.38) 27 avril 2012 21:13
      moumou

      Je vous ai mis - Fred  smiley
      Heu....on se connait ?
      Et votre avis sur le titre, c’est quoi, bon ou pas bon ?

    • Par fredleborgne (---.---.---.130) 28 avril 2012 11:51

      Le titre ? Un leurre sexuel d’appel classique. Il m’a juste indiqué qu’on n’allait pas parler de sport, d’écologie, de cinéma...
      Pour le reste, un sujet pas classique, et c’est une bonne chose qui aurait mérité...un meilleur titre. Vous pouvez laisser le - . Il est justifié parce que ma supposition finale se révèle fausse. ;o)

  • Par Cedric Citharel (---.---.---.75) 27 avril 2012 20:18
    Cedric Citharel

    Bonsoir


    J’attends en effet la fin des élections pour parler, avec tout le recul nécessaire, du discours sarkozyste. L’intérêt pour moi étant de trouver un angle d’attaque ou une grille de lecture originale.
    Mais puisque nous sommes dans les commentaires et non dans les articles, je peux d’hors et déjà dire que ce qui me surprend dans cette campagne menée par l’UMP, c’est le recours systématique à toutes les contre-vérités assénées comme des évidences... sous le regard souvent complice des médias.
    C’est hélas une technique commune à tous les manipulateurs.
    Quoi qu’il en soit, je vous promets que je réfléchis sérieusement sur le sujet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires