Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour être en tête du vote des Français de l’étranger Sarkozy reprend (...)

Pour être en tête du vote des Français de l’étranger Sarkozy reprend une coûteuse proposition sur les frais scolaires des expatriés

Les ressortissants français de l'étranger ont commencé de voter aujourd'hui. Avec près de 2,5 millions de citoyens dont plus de 1,1 million inscrits sur les Listes Électorales Consulaires, les Français de l'étranger représentent un poids non négligeable dans cette élection.

Cette année, l'enjeu prend de l'ampleur car il s'avère qu'il y a 400 000 inscrits de plus qu’en 2007. Un nombre en progression constante.

De Lomé à Séoul en passant par Bogota, le nombre de bureaux de vote a également augmenté. On en compte désormais 783

Tous les partis se sont employés à séduire ces français établis hors de France. La plupart des candidats ont envoyé des mails à la communauté des expatriés. En effet, la loi autorise les équipes de campagne à obtenir les listes électorales auprès des consulats, et avec elles, les adresses mail des Français de l’étranger.

En 2007, près de 54% des Français de l'étranger avaient voté pour Nicolas Sarkozy, soit 183 613 bulletins de vote.

Un sondage réalisé à l'instigation de TV5 Monde et lepetit journal.com en partenariat avec OpinionWay du 12 u 23 mars, révèle que les résultats suivent à peu de choses près les tendances métropolitaines. En comparaison avec l'élection présidentielle de 2007, au cours de laquelle les Français de l'étranger avaient massivement voté pour Nicolas Sarkozy au second tour, l'écart gauche/droite se résorbe beaucoup, avec un score d'à peine 51% pour l'actuel président le 6 mai prochain.

Conscient de sa perte de popularité au sein des électeurs expatriés, Nicolas Sarkozy, a tenté un dernier coup de poker. Il leurs a fait parvenir, le jeudi 19 avril, une lettre de 11 pages, sur le modèle de la lettre aux Français envoyée en métropole.

Dans ce courrier, il dévoile ses propositions pour les Français de l'étranger. Et commence par une mesure phare : l'extension de la prise en charge des frais de scolarité aux élèves de collège. En 2007 déjà, le candidat UMP avait promis à cette catégorie de population la gratuité de la scolarisation de leurs enfants au lycée. Elle a depuis été mise en place dans les seuls lycées pour des raisons de coûts.

Depuis 2007, cette mesure a été mise en place progressivement, tout d'abord pour les élèves de terminales, puis de première, puis de seconde. Suite à un rapport remis au chef de l'Etat, la poursuite de l'extension du dispositif a été gelée, étant estimée trop coûteuse surtout en temps de crise. Mais le gel de la mesure avait déplu aux Français de l'étranger, selon eux le coût pour l'État de la scolarisation d'un élève en France est sensiblement équivalent à ce qui est versé pour eux. 

Il faut savoir que l'on compte 470 écoles, collèges et lycées français à l'étranger, dont la majorité d'entre eux est privé, avec des frais de scolarité compris entre 3 500 et 5 500 euros par an. Ils accueillent 280 000 élèves, dont 105 000 de nationalité française. 

Or avant 2007, ces frais étaient payés par des bourses sur critères de revenus, mais aussi par les grandes entreprises qui salarient les expatriés. Depuis cinq ans, les lycéens français vivant à l'étranger bénéficient, en plus des bourses scolaires sous conditions de ressources, d'une prise en charge intégrale par l'Etat de leur frais de scolarité qui appelée PEC, et qui est attribuée sans plafond en fonction des revenus familiaux.

Un rapport parlementaire de juin 2010, a évalué cette mesure à 126,3 millions d'euros pour 2011. Il chiffre également la hausse de la seule PEC à environ 5 % par an, et estime que pour 2012 le coût devrait atteindre, pour moins de 10 000 élèves pris en charge, 150 millions, puis 177 millions en 2013.

Or ces chiffres qui ne comprennent que l'aide limitée au seul lycée. Nicolas Sarkozy vient de promettre d'étendre cette prise en charge au collège, selon une base progressive : d'abord les élèves de troisième, puis ceux de quatrième, et ainsi de suite.

Des calculs réalisés par des parlementaires, concernant cette nouvelle mesure, révèlent que l'on passerait à 144 millions en ajoutant la prise en charge des élèves de troisième, à 197 millions avec ceux de quatrième, à 265 millions pour ceux de cinquième....... Ce qui à terme coûterait aux finances publiques quelques 700 millions d'euros !

Mais pour gagner les suffrages des Français de l'étranger, Nicolas Sarkozy est capable de tout, même de mettre en péril le budget de la France, et d'augmenter la dette publique.

Pour lui l'essentiel est avant tout de gagner l'élection présidentielle. Pourquoi ? Par goût du pouvoir ? Ou bien par peur d'avoir à rendre des comptes au pays concernant les multiples affaires judiciaires qui l'encerclent ?

Ségolène Royal et Éva Joly avait d'ailleurs mis le doigt toutes les deux sur la peur de Nicolas Sarkozy de perdre son immunité présidentielle  !

 

Sources : diplomatie.gouv.fr, interieur.gouv.fr, tv5.org, international.lafranceforte.fr, français de l'océan indien, Le Nouvel Observateur, JDD, Le Monde

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 20 avril 2012 20:01

    Bonsoir, Menou.

    Double scandale :

    1) Cette mesure de financement des frais de scolarité par l’Etat est du pain béni pour les entreprises qui, dans la plupart des cas, financaient la scolarité des enfants de leurs employés expatriés.

    2) Pour acheminer sa lettre, Sarkozy, au mépris de l’éthique, a utilisé les fichiers consulaires à des fins partisanes.


    • menou69 menou69 20 avril 2012 20:51

      Salut Fergus,

      Merci d’être fidèle à mes billets !

      Tu as entièrement raison, avant 2007 la scolarité était financé par les entreprises qui employaient les expatriés.

      Ce qu’il faut constater c’est que cette somme de 700 000 euros doit être rajoutée aux dépenses qui sont prévues dans le projet communiqué par Nicolas Sarkozy.

      Un projet qui est sous-financé selon l’Institut Montaigne. Celui-ci poursuit le chiffrage des programmes en partenariat avec « Les Echos », et il affiche un différentiel d’environ 20 % par rapport aux évaluations de l’UMP.

      Je t’invite à lire cet article des Échos qui est très instructif concernant l’analyse du projet présidentiel sarkoziste.

      http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202012654439-le-projet-de-nicolas-sarkozy-est-lui-aussi-sous-finance-estime-l-institut-montaigne-313158.php


    • emile wolf 20 avril 2012 21:48

      Bonsoir Fergus,

      Le premier scandale est suffisant.

      Le second est le fruit de votre reflexion fondée, sans vouloir vous offenser, sur la méconnaissance des textes.

      La liste électorale consulaire comporte pour chaque électeur les indications prévues aux articles L. 18 et L.19 du code électoral et, le cas échéant, celle de son rattachement à un bureau de vote et celle de son adresse électronique. Tout candidat ou électeur peut en obtenir une copie.

      Bien que je n’apprécie pas le candidat sortant, il n’a pas bénéficié du droit du prince aux frais de la princesse.
      .
      Depuis le 12 mars 1988 l’article 28 du code électoral dispose :
      « Les listes électorales sont réunies en un registre et conservées dans les archives de la commune.
      Tout électeur, tout candidat et tout parti ou groupement politique peut prendre communication et copie de la liste électorale.
       »

      L’article 6 de l’arrêté du 20 juillet 2007 précise :

      « La communication et la copie des listes électorales consulaires prévues à l’article 6 du décret du 22 décembre 2005 peuvent être demandées par voie postale, télécopie ou courrier électronique.
      Toute demande de copie de la liste électorale consulaire donne lieu à la perception de frais de reproduction prévus par l’arrêté du 1er octobre 2001. » soit € 2,75 pour un cédérom

      Vous le voyez NS a usé d’une loi promulguée par F. Mitterrand établie sous le gouvernement Chirac dont Balladur était ministre des finances. En 1988 Sarkozy était alors chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques au ministère de l’Intérieur, il n’était pas concerné par les listes électorales consulaires.

      Vous le constatez cette possibilité est offerte à tous les candidats.
      .


    • Fergus Fergus 20 avril 2012 22:25

      Bonsoir, Menou.

      Merci pour ce lien instructif. Il n’a guère été fait allusion dans la presse à cette évaluation concernant le programme de Sarkozy alors qu’ont été plus largement relayées les critiques relatives au programme de Hollande. Mias rien de bien étonnant dans ces pratiques.

      @ Emile Wolf.

      Merci pour ces textes législatifs qui semblent effectivement valider l’usage des listes consulaires, malgré ce qui a été affirmé, apparemment abusivement, dans divers médias.


    • Robert GIL ROBERT GIL 20 avril 2012 22:04

      super et d’un autre coté,  l’école publique se restreint comme une peau de chagrin. Les suppressions de personnel et les classes surchargées, accélèreront la dégradation des conditions d’enseignement........
      http://2ccr.unblog.fr/2011/12/19/l%E2%80%99ecole-est-finie/


      • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2012 22:11

        C’est là que la magouille commencera. ces votes ne sont pas vérifiables. Trop compliqué.
        Voilà mon scénar. A vous de juger :


        Il y a 15 jours, Sarko, Hollo et Mélenchon étaient dans un mouchoir de poche. (DCRi)
        Voilà pourquoi le clan Hollo qui a plus de medias que Sarko a mis l’accent sur la Le Pen gommant Mélenchon ou le détruisant.
        Pendant ce temps Sarko s’est retrouvé en 3 ème position.
         Hollo restant un peu devant Mélenchon.
        Sarko qui est le seul à pouvoir manipuler les votes va donc faire une manip .
        Mais aussi en mettant Hollo troisième car devant Hollo il est battu.
        Il va faire passer mel devant Hollo et se mettre en première position.
        Très facile avec des manips de vote quand les candidats se touchent.

        Voilà donc cette grande surprise dont on nous parlait !
        Tout le monde pensera que Mel a fait un bond en avant et qu’il a bouffé Hollo. (En fait il y avait 2% entre les 2.)
        Ainsi sarko pense s’assurer une réélection.

        Hollo, éliminé, fera-t-il voter Mélenchon ???
        Rv dimanche pour voir si j’ai raison.
        Mais c’est d’une logique imparable. Chez travaillé chez Sun tsé dans une vie antérieure !
        1
        Et on verra si la nation fait front avec Mel contre sarko !

        Trop facile de triturer les votes maintenant avec les machines électroniques. Il ne faut pas s’imaginer qu’il va s’en priver ! Les résultats viennent des US. Ahahahahaaa !!!


        • Lolo Le Caid 21 avril 2012 00:33

          En matière de propositions, le Parisien et le Monde ont publié  il  y a deux jours, les programmes des dix candidats aux présidentielles.

          Dans le volet consacré à la crise du logement Nicolas Sarkozy est le seul à avoir complètement zappé le logement social, alors tous les autres candidats le  préconisent explicitement dans leurs programmes (200 000/ an sur 5 ans pour Mélenchon, 2,5 millions pour Hollande, etc.)

          Et que promet  NS « le candidat du peuple » et de la « majorité silencieuse » ?

          - La possibilité de construire 30 % de plus sur le même terrain…

          - Diviser par deux en cinq ans les droits de mutation perçus par les notaires sar la résidence principale…

          En somme, les propositions de Sarkozy aux mal-logés ressemblent à m’y méprendre celles  de Marie-Antoinette pour les mal-nourris : mangez de la brioche et dormez (comme Balkany) au Crillon !


          • Alison 21 avril 2012 00:44

            Vous semblez oublier que l`école du moins en métropole est publique que ce soit pour le fils d`ouvrier ou de cadre.
            Vous oubliez aussi et selon vos dires qu`a l`étranger il y a aussi des francais qui ne sont pas des expatriés de société du CAC 40, ceux qui ont fait le choix de vivent ailleurs tout comme les mariages mixtes et seuls les recensés auprès des consulats vont voter ! 

            L`école en France est ouverte et gratuite a tous y compris aux immigrés, en quoi est ce choquant « la gratuité » pour des français qui vivent hors hexagone ? Loin d`être le cas actuellement...

            Tous les lycées français a l`étranger sont en pertes d`élèves lies au départ des expatriés professionnels et par la même occasion les instituteurs et professeurs.
            Syez sur aussi que ces enseignants sont loin d`avoir les rémunérations ou les avantages en nature que leur compatriotes de chez Total, Lafarge, Carrefour etc... Mais le pire c`est la représentation de la culture française qui diminue un peu plus.

            Stop au cliché anti-Sarkosy a travers le fric...


            • deovox 21 avril 2012 03:37

              ce qui est choquant c’est que ça tombe 2 jours avant l’election. ce qui est choquant c’est le nombre de blaireaux qui vont une fois de plus tomber dans le panneau. ce qui est choquant c’est que même si vos arguments sont vrais, ils restent très loin des motivations de sarko. si sarko était concerné par la culture ça se saurait. on est une fois de plus dans le schéma de manipulation sarkozienne, où, sous couvert de defendre les valeurs républicaines, on agit dans le sens d’interets très particuliers. ici le racolage de dernière minute. donc aucun cliché, juste une nauséabonde impression de déjà vu.


            • Spider 21 avril 2012 05:08

              Vivre à l’étranger est votre choix et à vous d’en assumer les avantages et les inconvénients .. d’autant que pour la plupart des Français vivant à l’étranger, ceux-ci ne paient pas leurs impôts en France, donc ne participent en aucun cas à la vie de la France .. je ne vois pas pourquoi les Français vivant en France ou dans les DOM paieraient la scolarité des enfants de Français vivant à l’étranger, qu’ils aient le statut réel d’expatriés ou non .. ou alors faisons payer aux Français de l’étranger leurs impôts en France. Eh oui, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre !!

              Passons sur le fait que, bien entendu, tout ceci est fait par Sarkozy pour récupérer les voix des Français de l’étranger et aussi par convenance personnelle, lui-même étant intéressé par la question avec son plus jeune fils.

              Les français de l’étranger vont déjà avoir 11 députés dont les salaires, frais de fonctionnement et retraite dorée vont être payés par les Français vivant en France et ceci est aussi un scandale de plus .. des députés pour quoi faire .. hormis pour essayer de recaser tous ses copains de l’UMP en déroute .. les français de l’étranger sont déjà représentés par les ambassades ou consultats, ce qui nous coûte déjà suffisamment cher, il n’y a aucune justification à ces 11 députés.

              Se pose aussi la question du droit de vote des français qui vivent à l’étranger depuis belle lurette .. 10 ans, 20 ans et plus .. en quoi sont-ils plus en droit de voter pour les législatives et la présidentielle française qu’un étranger qui vit en France lui aussi depuis belle lurette et qui y paie aussi ses impôts et donc participe à la vie citoyenne en France ?? Il serait temps de faire un peu de ménage dans tout cela, car je ne vois pas en quoi un français qui vit depuis plus de 10 ans à l’étranger est concerné par l’organisation de la vie citoyenne en France.

              Quant aux machines à voter, tout le monde sait qu’on peut les trafiquer .. d’autant plus que les données sont traitées aux USA ,, et poursuoi donc aux USA ??


            • menou69 menou69 21 avril 2012 10:02

              @ Spider

              Vous nous avez donné une excellente analyse de la situation de ces expatriés qui pour la plupart partent pour des raisons financières. Comme vous je pense que ces expatriés qui ne paient pas d’impôts en France bénéficient de certaines prestations sociales comme la ,la Caisse des Français de l’étranger, (CFE) qui est  :

              - une assurance pour TOUS les Français qui travaillent ou vivent à l’étranger (salariés, étudiants, travailleurs indépendants et personnes sans activité professionnelle…).

              - une protection sociale sur mesure adaptée à leur situation professionnelle et familiale, avec des tarifs compétitifs, moins chers que la Sécurité Sociale française. (voir le lien ci-dessous)

              http://www.france-expatries.com/Expatriation/etape3b.asp

              De plus les enfants des expatriés ont droit aux bourses scolaires en fonction de leurs revenus, qui peuvent couvrir la totalité des frais de scolarités ; (Voir lien ci-dessous)

              http://www.ufe.org/scolarite/les-aides-financieres.

              De plus les collèges et les lycées français sont entretenus par la France.

              De toute façon cette reprise de cette proposition de 2007, qui est déjà appliquée dans les lycées, et que Sarkozy affirme vouloir continuer dans les collèges est seulement une démarche électorale. Selon le dernier sondage, que j’ai donné dans ce billet, Nicolas Sarkozy perdrait des voix par rapport à 2007 parmi ces expatriés. Alors se voyant en danger il les caresse dans le sens du poil d’autant plus que cette année il y a beaucoup plus d’inscrit sur les listes électorales qu’en 2007 et que un million de plus qui votent pour lui ce n’est pas négligeable !


            • Farniente 21 avril 2012 16:27

              Je vis au Québec depuis 12 ans et ne perçois rien du gouvernement français.Quand vous dites que tous les français ont des assurances,c’est faux,seulement ceux qui résident à l’étranger pour des raisons professionnelles,pas ceux qui comme moi ont juste voulu changer d’horizon.C’est d’ailleurs dans votre lien

              Vous serez considéré comme expatrié aux yeux de la Sécurité Sociale si vous appartenez à l’une des catégories suivantes :

              • Vous êtes envoyé en poste à l’étranger et votre employeur n’a pas opté pour le détachement.
              • La durée de votre séjour est supérieure aux limites légales du détachement ou vous êtes détaché mais votre mission se prolonge au-delà des limites autorisées.
              • Vous êtes embauché directement par une société étrangère.
              • Vous êtes embauché par l’intermédiaire d’une société française mais pour le compte d’une filiale étrangère.

              Quant aux bourses étudiantes,mes enfants ne sont pas encore rendus là,mais je serais très surpris s’ils percevaient une bourse de l’état français en suivant un cursus universitaire Québécois.

              Pour finir je veux encore affirmer que je trouve tout à fait normal le fait de ne rien percevoir du gouvernement français,je vis au Québec,j’y paye mes impôts et je bénéficie du système social Québécois.


            • Alison 21 avril 2012 16:50

              Spider@

              Vous ne prenez en compte que ce qui vous arrange a savoir que l`idée que vous avez de l`expatriation a travers des paradis fiscaux... Tout le monde n`est pas dans ce cas, il faut différencier les fraudeurs du fisc, les expatriés professionnels sous contrat qui PAYENT TOUS LEUR IMPÔTS EN FRANCE ! Ensuite ceux qui ont choisis de quitter cette France décadente dont une grande partie déclare aussi leur revenu en France, sauf peut être le Maroc qui défiscalise a 80%. Pour la Grèce si ça vous intéresse taxation a partir de quatre cents euros mensuel.

              Pour votre réaction sur le droit de vote des expatriés je partage votre point de vue d`ailleurs moi même vivant hors de France je ne vote, notez par contre puisque le débat a été ouvert que je vote pour les élections locales.
              Je vous pose donc la question a mon tour, est il normal qu`un Français vote lorsqu`il vit en dehors du territoire sans faire specialement reference au fraudeur, et qu`un etranger n`est le droit de vote même au niveau local quand il paye ses impots, ses taxes locales etc... ?


            • Spider 22 avril 2012 09:07

              Ecole gratuite en France, jusqu’à un certain point .. arrêtons aussi les clichés .. en maternelle et en primaire et collège peut être, mais uniquement pour les livres, le reste n’est pas gratuit .. et à partir du lycée, chacun doit acheter ses livres et le reste, là on ne peut pas dire que c’est gratuit .. donc arrêtons les clichés de l’école gratuite en France.

              Quant au reste, vous mélangez tout et n’importe quoi .. peu de Français, même ceux qui travaillent pour les multinationales (et je sais parfaitement de quoi je parle), partent avec un VRAI contrat d’expatriés, ceux-ci coûtent désormais trop cher aux sociétés, hormis peut être les très très hauts postes et là les français ne sont pas légion ..donc pratiquement tous ont un contrat local et paient leurs impôts dans le pays dans lequel ils vivent et pas en France puisqu’ils n’y ont aucun revenu. Et pour les VRAIS EXPATRIES, les frais de scolarité des enfants étaient jusqu’en 2007 pris en charge par la société elle même, cela faisait partie du package au même titre que le déménagement, les primes d’installation etc ... donc là c’est un vrai cadeau de plus de Sarkozy aux multinationales, en gros, celles qui ne sont guère dans le besoin.

              Quant à ceux qui s’expatrient uniquement par choix de quitter la France, et ils en ont le droit, ils ont tous des contrats locaux et ne percoivent aucun salaire en France (condition obligée selon le fisc pour devoir faire sa déclaration de revenus en France), ils paient donc tous aussi leurs impôts dans le pays dans lequel ils vivent.

              Restent les fonctionnaires, militaires, personnel d’ambassade et autres, qui eux continuent de percevoir leurs salaires (ou partie de leur salaire) en France et sur un compte en France, ceux là sont obligés de déclarer leurs revenus en France .. ces gens là ne sont pas nombreux et il est tout à fait normal qu’ils paient leurs impôts en France.

              Vous évoquez le cas de ceux qui vivent au Maroc, la presque totalité sont des retraités et la seule condition pour avoir une défiscalisation de 80% est qu’ils acceptent que leur retraite soit directement virée sur un compte marocain, ce qui n’est pas sans risque, tant au niveau des risques bancaires lié au pays qu’au niveau des revalorisations de retraite et je doute fort que beaucoup prennent la décision définitive de le faire car c’est irréversible.

              Il n’y a donc aucune justification pour Sarkozy, hormis des magouilles bassement électoralistes, de faire autant de cadeaux aux français de l’étranger.

              Quant au droit de vote des Français de l’étranger, c’est ce que je disais dans mon premier message, à partir d’une certaine durée hors de France, il est pour moi injustifiée que ces Français continuent de voter aux législatives et aux présidentielles ou à ce moment là, il faut accorder le droit de vote aux étrangers qui vivent en France depuis longtemps et y paient leurs impôts.

              En attendant .. TOUS AUX URNES pour se débarrasser de celui qui aura été le plus mauvais président que la France ait connu et qui n’aura été le symbole de son obsession pour le fric et le pouvoir.

               


            • Alison 22 avril 2012 14:53

              Acheter les livres.... Quand vous voyez que certains « pleurent » pour acheter des livres mais pas pour des portables, consoles ou basket de marque ! Les priorités sont question de bon sens, de toute façon plus on saccage l`école plus on aura de chèvres dociles dans l`avenir.

              (et je sais parfaitement de quoi je parle)

              Vous vivez ou cher Spider ? Combien avez vous d`expatriation a votre expérience ?

              Tout d’abord il ne faut pas confondre le statut de résident et le statut de résident fiscal. En effet, Vous pouvez être résident fiscal de ce pays au sens conventionnel mais la France peut revendiquer la résidence fiscale,  vous seriez alors imposé en France en tant que résident fiscal français sur vos revenus de source mondiale (et ceci même étant à l’étranger !)

              Pour le Maroc par exemple que l`on citait, les dividendes de source francaise (retraite) sont imposés au Maroc avec cependant une retenue à la source en France de 15% (exonération dans certains cas en France).

              Les expatriés réglant leur impôts dans leur pays de résidence le font parce qu`il n`ont plus de résidence fiscale en France, a l`opposé dans le cas d`expatrié (du CAC 40) bien peu en règle surtout a haut niveau car ils sont « en mission », ils ont leur résidence fiscale en France et parfois même en Suisse ou ailleurs !
              L`autre cas celui des contrats locaux en général les petits salaires sont imposables dans le pays mais la encore si la France a signé des conventions fiscales avec ce pays il convient de bien en connaître le contenu.
               Chaque convention fixe le lieu d’imposition et le type de revenu concerné. Une convention est assimilée à un traité international.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 avril 2012 01:57

              Je n’ai pas de lien solide à fournir, mais selon mes contacts, les gendarmes de Guyane ont reçu l’ordre de s’embarquer en pirogue et de s’enfoncer dans la forêt amazonienne « pour faire présents d’alcool et de verroterie » aux chefs des peuples Arawak et Wayampis en échange d’un vote massif pour Nicolas Sarkozy. Comme en 2007.


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 avril 2012 02:00

                Manquerait plus que les Peuples Premiers votent pour Cheminade et la conquête martienne.


              • Suldhrun Suldhrun 21 avril 2012 03:21

                Le bonjour menu96 

                Je suis Franc d ailleurs , ( A l étranger

                j aime , les impôts , les postes et les postillonnes........

                Ici en Croa , humide et un peu froidet donc ........

                  : )


                • JACKTURF JACKTURF 21 avril 2012 07:26

                  Vous hésitez encore ? Voici une bonne raison d’aller voter !

                  Lire : fermé pour cause de faillite (la France) !

                  http://jackturf.blogspot.fr/


                  • paul 21 avril 2012 09:47

                    Sarko n’ a pas attendu le début officiel de la campagne électorale pour utiliser tous les moyens de l’État pour faire Sa campagne. Ex. : coût du meeting de Toulon en décembre chiffré par René Dosière : 325.000 E

                    Pour draguer les voix des expatriés ( 2,2 % du corps électoral ) qui globalement lui ont été favorables en 2007, le candidat qui sent la pâtée arriver, est prés à tout, mais pas aux frais de l’UMP ,pourtant riche de ses grands donateurs réunis récemment au Crillon .
                     Le candidat spamme les messageries des expatriés : par exemple le 26 mars, il leur explique comment il a géré les évènements de Toulouse et de Montauban et fait appel à l’unité nationale contre le terrorisme : confusion volontaire des rôles du président-candidat .
                    Ou encore NKM leur envoie une vidéo pour les rassurer sur la fiscalité que le candidat appliquera aux exilés fiscaux, contrairement à celle « confiscatoire » du candidat Hollande .
                    On sait également que les 11 circonscriptions à l’étranger qu’il a prévu dès 2009 pour les législatives 2012 ,sont découpées sur mesure pour l’UMP .
                     Mariani et Lefèvre y font déjà de nombreux déplacements « de travail », pour ne pas dire de campagne .


                    • moussars 21 avril 2012 18:32

                      Exacte !
                      En Russie, ce n’est pas mieux !
                      Si on rajoute le « problème » scandaleux des machines à voter...
                      Le mec de l’Élysée n’a plus que ça pour tenter de fausser les élections.
                      A moins qu’i ne nous refasse le coup de la panne informatique et le traitement par une société nord américaine de la centralisation des voix (2007) ...


                    • davideduardo davideduardo 21 avril 2012 09:58

                      Etant moi meme expatrié, j ai du mal a croire a ce potentiel vote prosarko.


                      Les expatriés en alliance francaise ou dans le circuit des ambassades critiquent fortement les coupes budgetaires notamment dans les activités culturelles qui ont séverements baissées ces dernieres années, mais aussi les diminutions de postes, les baisses de salaires... Sarkozy ne s est pas privé pour attaquer ces fonctionnaires loin de la métropole donc moins susceptible de faire du bruit médiatique.

                      Les expats du privé sont souvent plus libéraux, ayant tenté leur chance ailleur pour une pression fiscal souvent moindre qu en france.

                      Mais dans l´ensemble, il y a un fort sentiment de rejet face a sarkozy qui est sans aucun doute le président francais de la cinquieme république le plus hait par le reste du monde. Et ce sentiment de fierté de son président est tres important pour un expatrié. Les américain a l´époque de Bush vous le diront !

                      Ce nouvel électorat qui s est abstenu a 60% la derniere fois et qui juge important de voter cette fois ci, votera donc surement contre sarkozy.



                      Ou ce petit coup d´éclat de sarkozy, ne servirait il pas simplement a donner un alibi a un résultat éxagérement en sa faveur du a une fraude.

                      • menou69 menou69 21 avril 2012 10:16

                        @ davidedsuardo

                        Votre remarque est très intéressante concernant la fraude qui pourrait être réalisée par l’intermédiaire du vote par les machines électroniques.

                        Je ne savais pas que ce système de vote concernait 1,5 millions de votants expatriés ! Je pense que si il y a fraude dans les pays étrangers, il nous sera très difficile de le prouver, encore plus que si cela se passait en France.

                        Il faut absolument faire interdire cette manière de voter. Mobilisons-nous et obligeons les politiques à faire ce choix.

                        Merci de nous informer de l’état d’esprit de ces expatriés que je pensait être à la botte de Sarkozy car étant assez loin et peut-être mal renseignés sur ses turpitudes et aussi sur les magouilles illégales de l’UMP.

                        Hollande est quelqu’un d’honnête et de propre, avec lui la France reprendra sa dignité et peut-être que de nouveau nous pourrons reprendre confiance dans nos politiciens.

                        Espérons que les expatriés puissent nous aider à virer Sarkozy et l’UMP aux législatives, nous avons besoin d’eux.


                      • Equibella 21 avril 2012 23:12

                        « Il faut absolument faire interdire cette manière de voter. Mobilisons-nous et obligeons les politiques à faire ce choix. » ( menou69)

                        Dans ce but , voici le lien :http://www.ordinateurs-de-vote.org/petition/


                      • pens4sy pensesy 21 avril 2012 10:17

                        Je vote a l’étranger et je confirme avoir reçu plusieurs émails de l’UMP, du PS, de EELV et du Modem.
                        Rien de Melenchon.

                        Ni des autres petits Partis.

                        L’UMP racole fort sur la scolarité gratuite des enfants, alors qu’un grand nombre de « détachés » bénéficient déjà de prises en charge de la part de leurs entreprises (les grosses, évidemment).

                        Le bénéfice ira donc pour grande part aux sociétés qui détachent leurs cadres, elles n’auront plus besoin de payer...

                        A savoir qu’il existe déjà un système de bourses pour les expatriés dont les revenus sont insuffisants pour couvrir les frais (ridiculement élevés par ailleurs) scolaires de leurs enfants. Un système juste en quelque sorte....

                        Sarko fait encore des cadeaux a ceux qui n’en n’ont pas besoin.
                         


                        • menou69 menou69 21 avril 2012 10:28

                          @ pensesy
                           
                          Merci pour votre avis d’expatrié qui confirme ce que je pense et qui me rassure en quelque sorte sur l’analyse que vous faites qui me semble être assez partagée par beaucoup d’expatriés.

                          Nous attendons beaucoup du vote des expatriés qui nous espérons nous aideront à virer ce président qui nous a pourri la vie pendant cinq années et qui a détruit l’image de la France à l’étranger.


                        • pens4sy pensesy 21 avril 2012 14:07

                          Perso, je ne me suis jamais déplacé pour voter, même en 2007 (je suis expat depuis 17 ans). Je dois faire un voyage de 2 heures pour aller voter (ou voter par correspondance).

                          Cette fois ci, j’y vais. Et je nous sommes plusieurs dans le même cas. L’enjeu est primordial.


                        • emile wolf 21 avril 2012 11:21

                          Il y avait 822.944 expatriés inscrits sur les listes électorales en 2007. 183.613 se sont exprimés pour Sarkozy soit 22,3% du corps électoral expatrié et 54% des suffrages exprimés. Aujourd’hui ils sont 30% de plus, soit plus de 1 million.
                          Parmi eux, le taux d’abstention au second tour en 2007 était de 58%. Il est donc fort discutable de prétendre que les expatriés sont en majorité de droite. Sur 44 millions d’électeurs inscrits ils représentent 2,2% du corps électoral et devraient élire 1,9% de députés en juin 2012.

                          Selon la constitution c’est l’Assemblée nationale qui contrôle la politique gouvernementale. Le Gouvernement en charge de définir et conduire la politique de la France doit donc recueillir la confiance de ces représentants du peuple et non celle du Président de la République, dont le mandat n’est pas de déterminer et conduire la politique mais d’arbitrer entre les pouvoirs législatif et exécutif. C’est donc aussi aux législatives que le chef de parti Sarkozy pense quand il s’adresse aux expatriés et les caresse dans le sens du poil. 

                          Actuellement la prise en charge par la collectivité nationale des frais de scolarité des lycéens français dans un établissement d’enseignement français à l’étranger est ouverte aux élèves des classes de seconde, de première et de terminale.
                          Depuis la rentrée scolaire de 2011-2012, la prise en charge ne couvre plus intégralement les frais de scolarité. Un décret fixe chaque année les plafonds de prise en charge. Pour 2011-2012, les plafonds ont été fixés par le décret n° 2011-506 du 9 mai 2011 portant détermination des plafonds de prise en charge. Ces plafonds sont fixés en monnaie locale et concernent déjà des établissements privés (par exemple Collège Marie de France à Montréal ou Union Chrétienne de Saint Chaumond à Madrid, etc..) Tout au plus, le candidat promet ici de poursuivre la politique engagée, rien de plus…

                          Pour bénéficier d’une prise en charge (PEC) l’élève doit :
                          - être de nationalité française ;
                          - résider dans le pays où est situé l’établissement ;
                          - être inscrit au registre mondial des Français établis hors de France ;
                          - fréquenter un établissement homologué par le ministère de l’Éducation (dérogations possibles avec des établissements ayant passé une convention avec le Centre national d’enseignement à distance) ;
                          - ne pas avoir cumulé de retard scolaire trop important ;
                          - ne pas bénéficier d’une autre aide à la scolarité (prise en charge des frais de scolarité par l’employeur du parent par exemple).
                          Ces conditions de prise en charge ne sont pas modifiées. La proposition du candidat UMP n’est pas une nouveauté et n’a pas vraiment de quoi être mise en exergue…

                          Qu’a écrit réellement NS aux expatriés :

                          Je le mesure, l’accès à l’éducation française à l’étranger est encore difficile pour bon nombre d’entre vous et demeure pour beaucoup un sujet d’inquiétude. Soyez-en assurés, ma détermination à garantir à terme une égalité d’accès aux établissements français à l’étranger est intacte.
                          Aussi, dès l’année 2013, nous poursuivrons la prise en charge des frais de scolarité et nous l’étendrons progressivement aux classes de collège.
                          Je refuse catégoriquement de revenir à un système qui reposerait uniquement sur les bourses scolaires car ce système reviendrait à sacrifier l’éducation des enfants des classes moyennes, qui seraient toujours trop riches pour bénéficier des bourses et toujours trop pauvres pour pouvoir scolariser leurs enfants dans les lycées français.
                          Je souhaite aussi augmenter les capacités et la qualité d’accueil de nos établissements français à l’étranger, en poursuivant notre ambitieux programme de modernisation des bâtiments existants et de développement de notre parc immobilier scolaire à l’étranger.
                          Mes chers compatriotes,
                          Vous souffrez parfois d’être caricaturés par ceux qui vous décrivent comme des privilégiés, sans prendre en compte la diversité des situations qui sont les vôtres, ou qui vous assimilent à des exilés fiscaux.
                          Je veux vous dire que dans mon esprit, il n’y a aucun amalgame entre la très grande majorité d’entre vous qui avez tenté l’aventure de l’expatriation et qui vivez et travaillez à l’étranger et ceux qui partent pour le seul motif d’échapper à l’impôt.
                          C’est parce que j’opère cette distinction que je me suis opposé à la double imposition des Français de l’étranger souhaitée par le Parti socialiste, qui aurait concerné tous les Français de l’étranger et dont l’assiette aurait été l’ensemble de vos revenus.
                          C’est également pour cette raison que je me suis opposé à la taxation supplémentaire sur les résidences secondaires des non-résidents. La résidence que vous conservez en France est souvent votre seul point d’ancrage avec notre pays. J’ai souhaité que vous puissiez conserver ce lien et cet ancrage avec la France, sans avoir à supporter le poids d’une fiscalité additionnelle.
                          Je veux vous dire que dans mon esprit, il n’y a aucun amalgame entre la très grande majorité d’entre vous qui avez tenté l’aventure de l’expatriation et qui vivez et travaillez à l’étranger et ceux qui partent pour le seul motif d’échapper à l’impôt.
                          Vous le constatez il n’y a aucun chiffrage de cette promesse et le candidat rassure sur les menaces proférées à l’encontre des évadés fiscaux auxquels il ne pourra absolument pas retirer la nationalité puisque la France a signé la déclaration universelle des drotis de l’hommme en 1948, une menace totalement bidon.

                          Un enseignement en langue française, conforme aux programmes français, est dispensé à l’étranger dans les écoles, collèges et lycées homologués par le ministère de l’Éducation nationale, appelés « établissements scolaires français à l’étranger ».
                          En 2009-2010, ces établissements ont accueilli 281 000 élèves à travers le monde, dont 175 000 élèves étrangers.

                          La majorité des établissements scolaires français à l’étranger sont de statut privé. Ils sont gérés soit par des fondations de droit local à but non lucratif, soit par des associations de droit français, telle la Mission laïque française (MLF), ou de droit étranger. Certains de ces établissements ont passé une convention avec l’AEFE ; les autres sont simplement homologués et n’ont pas d’autre lien avec les pouvoirs publics français. Parmi les 468 établissements homologués par l’Éducation nationale, certains sont gérés directement par une structure spécifique, l’AEFE, établissement public placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères.

                          Le nombre peu élevé des établissements publics ne permet pas de subvenir au besoin d’enseignement de nos compatriotes expatriés, la majorité d’entre eux n’a d’autre choix que de recourir aux services des collèges privés qui pallient l’insufficance des Lycées publics. 

                          Les ressources des établissements scolaires français à l’étranger proviennent des droits de scolarité acquittés par les familles. L’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) apporte une aide sous forme de prise en charge des salaires des expatriés et des résidents, et de subventions pédagogiques, d’équipement ou d’investissement.

                          En moyenne, dans les établissements en gestion directe et conventionnés, le financement est assuré à hauteur de 40 % par l’AEFE, de 58 % par les droits de scolarité, et de 2 % par les subventions accordées, dans certains pays, par les autorités éducatives locales.

                          En dehors des établissements gérés directement par l’AEFE, les établissements sont administrés par un conseil ou un comité de gestion, de droit privé local. Les établissements conventionnés sont tenus de soumettre à l’accord de l’AEFE les mesures concernant les structures de l’établissement, leur projet de budget et leur compte financier.
                          Sarkozy profite de l’insuffisance du développement des établissements publics conduite par nos gouvernements depuis des lustres pour mettre en avant sa clairvoyance et son souci de justice et d’égalité en matière d’instruction de nos enfants expatriés qui ne sauraient fréquenter des établissements publics qui n’existent pas. Il avoue ainsi, faute de moyens financier, avoir lui-même faillit dans ce domaine, et témoigne de son propre échec.

                          Les promesses électorales n’engagent que ceux qui les croient…
                           


                          • pens4sy pensesy 21 avril 2012 14:21

                            Je confirme.

                            Les aides actuelles permettent une scolarisation en français dans la plupart des cas. C’est en effet le but de la maneuvre, Conserver une culture française (même si a coté, l’acquisition de la culture locale ou internationale reste une nécessité) est importante pour la formation des jeunes français « immigrés » ailleurs.


                            • bakerstreet bakerstreet 21 avril 2012 12:40

                              Bravo pour votre article qui souligne ce scandale, d’une démarche anticonstitutionnelle à mon sens, car ce privilège accordé aux bourgeois, s’apparente à un scandale, mais le mot est faible, et l’indignation n’en peut plus de s’époumoner


                              • JACKTURF JACKTURF 21 avril 2012 12:57

                                LETTRE AUX ABSTENTIONNISTES !

                                LES FRANCAIS SONT-ILS TROUILLARDS A l’heure ou l’Europe est au bord de la crise de nerfs, que nous risquons de tomber sous le joug de quelques oligarques Euromondialistes, des électeurs se demandent encore s’ils doivent aller voter.

                                Honte à eux, heureusement que De Gaule ne les a pas attendu en 40 et qu’une poignée de maquisards a donné sa vie pour 80 % de Français dans l’expectative à cette époque la...
                                Pauvre France ! Les gens sont comme hypnotisés par le boa Européen qui a ouvert grand sa gueule pour nous avaler tout cru et ils sont la à avoir des états d’âmes, à avoir peur de tout, du changement etc...

                                Mais à aucun moment il ne se pose la bonne question, que va t-il advenir de nos enfants dans cette Europe Mondialiste...

                                Allez dormez braves gens et laissez le soin à quelques maquisards du 21ème siècle de décider pour vous comme d’habitude !

                                Pfft ! vous ne méritez que le mépris des générations à venir !

                                FRANCE LÈVE TOI OU MEURT !


                                • ykpaiha ykpaiha 21 avril 2012 13:56

                                  5 ans déjà,

                                  5 ans de promesses foireuses,

                                  5 ans de propagande et de mensonges permanents répétés quotidiennement par des collabos et des perroquets zélés,

                                  5 ans d’ecroqueries et de scandales étoufés,

                                  5 ans de clientélisme et de monarchie bling-bling,

                                  5 ans de nominations basées uniquement sur la loyauté au petit Monarque,

                                  5 années durant lesquelles la République a servi de vache à lait à la cour du Roi,

                                  5 années durant lesquelles toutes les Libertés ont reculé en France,

                                  5 années durant lesquelles les pires dictateurs de la planète sont venus s’essuyer les pieds sur notre République,

                                  5 années durant lesquelles toutes les institutions républicaines ont été inféodées au petit Monarque,

                                  5 ans de divisions, d’amalgames, de populisme nauséabond, de stigmatisation, et de recherche de boucs émissaires,

                                  5 années durant lesquelles la loi du marché a remplacé la Démocratie,

                                  5 ans de honte et d’injustice,

                                  5 années durant lesquelles la République a été gouvernée par un guignol, un déséquilibré, un manipulateur, un menteur compulsif,

                                  5 ans et un bilan désastreux,


                                  Le réveil a sonné. Il est l’heure. Dimanche, on va t’éclater.

                                  récupéré je ne sais plus ou mais rien a ajouter...


                                  • MmeRosa 21 avril 2012 17:34

                                    Moi je suis très inquiète, quand j’entends coppé( lovicci) bramer partout qu’ il n’y a jamais eu une telle mobilisation sur le terrain, des hordes de sarkosistes enthousiastes et prêts à voter, et que ça ne correspond pas du tout avec les sondages etc etc. Ça sent le conditionnement des esprits pour un gros changement de tendance (une grosse manip), à savoir sarko devant au premier, puis avec une petite majorité « a la bidouille électronique » au deuxième...J’espère de tout cœur me tromper. Parce que pour expliquer un renversement de tendance de 10% d’écart au 2eme tour (tous sondeurs confondus) sachant la marge d’erreur maximale de 5 points y’a pas ! faudra sortir un drôle de lapin du chapeau...


                                    • MmeRosa 21 avril 2012 18:04

                                      J’oubliais, de Berlin où je vis, qui vote contre sarko (surprenant ! beaucoup pour Melenchon. On sort du vote plan plan, on est là sur un vote plus touffu au niveau des idées ) nous n’avons reçu les lettres indiquant le lieu et les heures d’ouverture qu’ hier. Ils n’avaient pas l’air pressé aux affaires étrangères de faire voter les expat berlinois...


                                    • moussars 21 avril 2012 18:38

                                      C’est de la responsabilité de Juppé.
                                      Vous savez, celui que son ambassadeur de Syrie dénonce sans fioriture pour son comportement « inadéquat » envers ce pays...


                                      • Claudec Claudec 22 avril 2012 06:48

                                        « Il est des victoires qui exaltent, d’autres qui abâtardissent. Des défaites qui assassinent, d’autres qui réveillent. » C’est ce qu’écrivait Saint-Exupéry (La Pléiade 1999, p. 209) au retour d’une mission il y a près de 70 ans, durant cette défaite dont la France ressent encore la honte et qui fut due aux mêmes que ceux qui refusent encore aujourd’hui le combat, au nom d’une idéologie qui a partout fait la preuve qu’elle ne sait donner que le contraire de de qu’elle promet.


                                        • JL JL1 22 avril 2012 08:14

                                          Vous parlez de l’idéologie libérale, je suppose ?


                                        • eric 22 avril 2012 10:18

                                          Hilarant ! L’article comme la plus part des commentaires reposent sur une profonde meconnaissance de la question, qui comme de bien entendu, n’empeche nullement des opinions extremement peremptoires.

                                          Ici, elle mettent en evidence ce farouche egoisme de classe des gauches.

                                          Pour avoir ete au conseil d’administration de la federation des associations de parents d’eleves des lycees francais de l’etranger, je peux vous dire que vous etes tous globalement completement a cote des realites. Mais qu’importe puisque la vraie question est de prouver que Sarko est « mechant ».
                                          Maitenant, si vous avez vraiment des prurits d’economie, et une volonte farouche d’egalite, juste en passant, je vais vous indiquer ou est le vrai probleme economique de ce systeme.
                                          http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do ;jsessionid=7C8624E281B313A845FC38E59741FEE8.tpdjo07v_1?cidTexte=JORFTEXT000022593858&categorieLien=id
                                          Oui, la il y aurait de quoi faire...
                                          Quand au vrai probleme social, c’est que les titulaires EN sont paye en general de 5 a 10 fois plus que les contrats locaux, parfois pour moins d’heures ( diplomes), ceux ci sans sec soc, chomage, et retraite dans bien des cas, ce qui en France enverrait leur employeur sous les verrous.

                                          Les problemes economiques et sociaux des etablissements francais a l’etranger sont largement a l’image de ceux de la metropole. Des gestions bureaucratiques et dispendieuses au benefices des agents titulaires et au detriment des usagers et des suppletifs, le tout a la petite semaine. En gros, ils regardent quel va etre le trou, diminuent le nombre de postes d’expat couteux et augmentent les scolarites. Bref, des logiques socialistes.

                                          Vu la structure economique du systeme, ceux que le contribuable francais subventonne le plus, ce sont a certains egard les ecoliers etrangers. Et si rien n’a change, specifiquement les eleves de New york d’une part et les marocains d’autre part.

                                          Les votes ? Pour faire tres vite, je doute que Sarko ait besoin de faire beaucoup de demagogie pour obtenir l’adhesion de cet eletora. Des que l’on connait un peu le monde exterieur, il suffit de parcourir le programme de Hollande pour avoir consience de son devoir d’epargner cela a notre cher pays....


                                          • BA 22 avril 2012 19:23
                                            Première estimation IPSOS (source Lesoir) :

                                            1e estimation IPSOS : Hollande 27,4 % ; Sarkozy 25,7 % ; Le Pen 20 % ; Mélenchon 11,5 % ; Bayrou 9 % ; Joly 2,2 %.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès