Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi Bayrou ? L’équipe et les soutiens - article 3/4

Pourquoi Bayrou ? L’équipe et les soutiens - article 3/4

J'ai commencé à publier des articles qui devraient permettre à tous et toutes de juger de la solidité et de l’évidence même de la candidature de François Bayrou.

Ces articles correspondent à 4 grandes catégories de raisons pour lesquelles je le soutiens : l'homme, les valeurs, l'équipe et le programme.
Vous pouvez aussi retrouver ces textes et d'autres informations sur mon blog www.desmotscrates.com


Ci-dessous le troisieme de la série de quatre : l'equipe et les soutiens

  • Bayrou est seul. 
  • Avec qui Bayrou pourrait-il gouverner ?

Une affirmation et une question qui sont au cœur des enjeux de la campagne présidentielle.

En effet, 90% des français sont favorables au label France64% sont pour la loi-cadre sur la moralisation de la vie politiqueplus de 50% sont satisfaits du programme de François Bayrou (devant les autres candidats).... Et pourtant la réalité des intentions de vote (si les sondages la reflètent vraiment) est bien là, il n'est pas question de la nier, et je vois fleurir des articles qui donnent une grande explication à cette contradiction entre popularité, accord sur les idées, et votes potentiels : Bayrou est un homme beaucoup trop seul.

C’est pour cela que je dis que cette question est au cœur de l’élection. Les français ne s’y sont pas trompés : ils savent que Bayrou a raison sur beaucoup de points et qu’il a un plan pour s’en sortir, mais ils ne seraient pas prêts à voter pour lui, d’après les sondages. Ceux qui prêtent attention aux propositions le comprennent bien, mais la majorité des français prend des décisions basées sur le bruit de fond plutôt que sur le fond du bruit.

Ce qui nous ramène à la vieille question : l’opinion fait-elle les sondages ou les sondages font-ils l’opinion ? The chicken and the egg…

La question de la « solitude de François Bayrou », est le procès le plus injuste et stérile que je n'ai jamais vu, pour plusieurs raisons.

1. Tout est relatif : « Seul » doit-il signifier « pas entouré des gens les plus connus du fait de leur surexposition médiatique  », ou bien « pas entouré du tout » ? Pour être connu il faut gouverner. Pour gouverner, il faut avoir négocié, ou bénéficier d'une proportionnelle (qui n'existe pas) ou que les français aient le courage de changer la donne par leur vote... Les hommes et les femmes qui entourent François Bayrou sont bien plus nombreux qu’ils ne sont connus, et sont tous libres, indépendants et compétents (et pas si inconnus non plus).

2. Grande hypocrisie : une élection présidentielle est un moment clef pour parler des problèmes, des solutions et de l'avenir du pays, et seul François Bayrou le fait. Il s'agit d'une élection ou l'on choisit un candidat et sa vision. Ce candidat une fois élu compose un gouvernement. Pensez-vous vraiment qu'un Valls par exemple refuserait un poste de ministre si Bayrou élu lui en proposait un ? Ou Juppé ? Tant qu'il n'est pas élu, il est évidemment impossible que ces personalités, elles-memes en campagne pour un autre candidat et surtout un autre parti, se prononcent sur une collaboration.

3. Elections législatives : évidemment, la couleur politique n’a pas le même poids dans les élections à dimensions locales, et François Bayrou a expliqué qu’il proposerait une « charte de la majorité présidentielle » qui reprendrait les idées et valeurs que son gouvernement défendra pour que les élus qui s’y retrouvent puissent constituer une majorité à l’Assemblée – ce qui avait été fait en 1958.

4. Who cares ! ? (désolé pour l’anglais, mais ca s’utilise bien sous cette forme !) Au vu de 1., 2. et 3. et surtout en comparant avec les promesses délirantes de la gauche et les affaires « démoralisantes » autour de l’actuel président, pensez-vous sincèrement, comparativement, que cette légendaire solitude de Bayrou soit la bonne question ?

Mais vous vous la posez, tachons donc de compléter la réponse par une simple liste ci-dessous. J’espère que vous verrez que cette solitude est tout à fait relative et qu’au contraire, la qualité et l’indépendance de cette équipe est un atout dont la France a bien besoin.

Laissez les gouverner, votez utile… pour la France.

 

Création graphique : Les Démocrates d'Amérique du Nord © DR 

 

L’équipe de campagne :

· Jean Arthuis, Sénateur de la Mayenne et président de l’Alliance centriste, ancien Ministre de l'Économie et des Finances, président de la commission des finances du Sénat, de 2002 à 2011.

· Jean Peyrelevade, Ancien conseiller économique du Premier ministre Pierre Mauroy, Economiste et administrateur de plusieurs sociétés françaises et européennes de premier plan,

· Robert Rochefort, Député européen. Considéré comme l'un des meilleurs spécialistes des pratiques de consommation des Français, il a dirigé le Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie (CREDOC) de 1995 à 2009

· Jacqueline Gouraut, Maire de la Chaussée Saint-Victor, elle est sénatrice du Loir-et-Cher et vice-présidente de l’Association des Maires de France. Enseignante de formation, elle garde un attachement particulier au monde de l’Éducation.

· Yann Werlhing, Militant écologiste depuis plus de 20 ans, il a été secrétaire national des Verts avant de rejoindre François Bayrou en 2007

· Jean- Luc Bennahmias, Député européen il fut aussi membre du Conseil économique, social et environnemental. Secrétaire national des Verts, avant de rejoindre François Bayrou en 2007

· Nathalie Griesbeck, Députée européenne depuis 2004, membre de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures. Vice-présidente du Conseil général de la Moselle depuis 2008 et Maître de conférences à l’université de Metz où elle enseigne le Droit Public.

· Sylvie Goulard, Députée européenne, elle est membre de la commission des Affaires économiques et monétaires

· Marielle de Sarnez, Députée européenne depuis 1999, Vice-présidente du groupe Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ADLE). 

· Bernard Lehideux, Député européen, de 2004 à 2009. Il a également présidé la Caisse nationale de l’Énergie et fut membre du Conseil Économique, social et environnemental.

· Anne-Marie Idrac, Ancienne présidente de la RATP et la SNCF, secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur 2008-2010, spécialiste de l’administration et des entreprises.

· Denis Badré, Maire de Ville d’Avray et vice-président de la Communauté d'agglomération Arc-de-Seine, ancien conseiller général puis sénateur des Hauts-de-Seine.

· Jean-Marie Beaupuy, Député européen au sein du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe jusqu'en 2009, conseiller municipal de la ville de Reims,

· Gilles Artigues, Vice-président du Conseil général de la Loire, chargé de l'éducation, de la jeunesse et des politiques urbaines, il est aussi conseiller municipal de Saint-Étienne.

· Véronique Fayet, Élue conseillère municipale de Bordeaux en 1989, elle devient adjointe au maire dès 1995. Réélue en 2008, elle est en charge des Solidarités, de la Santé et des Seniors.

· Daniel Garrigue, Ancien porte-parole de Dominique de Villepin au sein de République Solidaire, député de Dordogne et membre de la Commission des finances. Conseiller général de Bergerac, dont il a été maire de 1995 à 2008.

· Bruno Joncour, Maire de Saint-Brieuc, membre de la commission nationale de la coopération décentralisée au titre de l’Association des Maires de France, spécialiste de la protection du littoral, de la pêche et de la mer

· Bernard Bosson, Maire d'Annecy de 1983 à 2007, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'intérieur, ministre délégué auprès du ministre des Affaires Étrangères puis ministre de l'Équipement et de l'Aménagement du territoire

· Pierre Albertini, Député de Seine-Maritime de 1993 à 2007 et ancien maire de Rouen, professeur de droit constitutionnel à l’université de Rouen.

· Philippe Folliot, Député du Tarn il siège au sein du groupe Nouveau Centre à l'Assemblée nationale, vice-président de la Commission de la Défense et des forces armées.

· Alain Lambert, Président du Conseil général de l’Orne, il a été Maire d’Alençon puis sénateur de l’Orne, et ministre du Budget et de la Réforme budgétaire. Il est l’un des pères de la Loi organique relative aux lois de finances.

· Jean-Jacques Jégou, Maire du Plessis Trévise, vice-président de la Communauté d’agglomération du Haut Val-de-Marne, Spécialiste des finances publiques, ancien vice-président de la commission des Finances du Sénat.

· Dominique Versini, Défenseure des Droits de l’enfant en France. Conseillère régionale d’Ile-de-France, elle fut nommée secrétaire d’Etat auprès du ministres des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité, chargée de la Lutte contre la précarité et l’exclusion, en 2002.

· Abdoulatifou Aly, Député de Mayotte, il siège à la commission des lois de l’Assemblée nationale. Juriste spécialisé en administration des collectivités territoriales.

· Olivier Henno, Conseiller général du Nord, maire de Saint André Lez Lille, 1er vice-président de la communauté urbaine de Lille, en charge de la culture.

· Jean-Marie Vanlerenberghe, Sénateur du Pas-de-Calais, Maire d’Arras 1995-2011 et président de la communauté urbaine, vice-président de la commission des affaires sociales du Sénat,

· Rodolphe Thomas, Maire d'Hérouville-Saint-Clair, 1er vice-président de la Communauté d'agglomération de Caen la Mer, Conseiller général du Calvados, expert des questions de logement, de politique de la ville et de rénovation urbaine.

· Jean Lassalle, Député des Pyrénées-Atlantiques, maire de Lourdios-Ichère

· Marc Fesneau, Maire de Marchenoir et président de la communauté de communes de Beauce et Forêt, spécialiste de l’aménagement du territoire et des questions agricoles

· Fadila Mehal, Présidente fondatrice des “Marianne de la diversité”, elle a été membre de plusieurs cabinets ministériels dans les domaines de l’intégration et de l’égalité des chances

· Geneviève Darrieussecq, Médecin allergologue, Conseillère régionale d'Aquitaine, Maire de Mont-de-Marsan en mars 2008, elle préside la Communauté d'agglomération du Marsan

· Christophe Madrolle, Elu de la ville de Marseille, vice-Président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, en charge du Tourisme, la valorisation des espaces communautaires périurbains, l’agriculture périurbaine, sylviculture et viticulture.


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 17 avril 2012 12:29

    Laissez les gouverner, votez utile… pour la France.

    C’est la le drame des gens comme vous.

    Nous ne voulons plus nous laisser gouverner, nous allons prendre le pouvoir et nous gouverner nous-même !


    • Agerate Agerate 17 avril 2012 13:33

      Nous ?

      Mickey et ses amis ?


      • Nanar M Nanar M 17 avril 2012 14:21

        Nous, tous ceux qui n’en pouvons plus de la dictature des marchés.


      • Marianne Marianne 17 avril 2012 15:17

        Bon en tout cas je ne suis pas citée dans la liste des VIP mais je suis sur la photo là, juste derrière Bayrou, en chemise blanche, à côté de Fadila Méhal !
        Vous auriez dû prendre une photo plus récente...


        • musashi 17 avril 2012 17:36

          J’apprécie les discours de personnes de son équipe souvent posées et réfléchies.


          • caillmi 17 avril 2012 17:55

            Au niveau des réactions, et votes, je vois que ce site est très « syphoné » par les mélanchonistes.

            Faut-il rappeler qu’il s’agit d’un candidat « révisionniste » : http://www.rue89.com/chinatown/pour-melenchon-il-ny-a-jamais-eu-dinvasion-chinoise-du-tibet
            Pour ma part, je préfère de très loin la lucidité et l’honnêteté de F.Bayrou. Il peut, dans le climat populiste actuel, apparaître terne, mais son programme est d’une cohérence et vérité absolue.
            I

            • verseau 17 avril 2012 19:37

              S BAYROU est seul, comme nous le serinent les « éditorialistes » relais du bipartisme.... alors d’autres candidats aussi sont seuls : MLP, Poutou, Mélenchon, E.Joly etc... 


              ILS n’ont pas un GRAND parti politique derrière eux.
              Ils n’ont pas de personnages très connus autour d’eux, pas d’éléphants qui les suivent depuis 30 ans !
              Ils ont des militants certes, mais François BAYROU a aussi ses militants, ses sympathisants et même plus de 60% de Français qui jugent son programme satisfaisant.

              Ce sont l’UMP et le PS qui disent que BAYROU est seul, donc, il ne pourra pas gouverner.

              Quelle erreur ! Un président élu, ensuite il y a une dynamique derrière lui aux législatives.

              C’est comme si vous disiez qu’un PS élu à la présidence....n’aura pas de majorité pour gouverner. 
              Ce qui est valable pour l’un ne le serait pas pour BAYROU. Absurde.

              De toute façon c’est le président qui nomme le premier ministre et FB choisira celui qu’il veut pour former le gouvernement.
              On est sûr au moins d’une chose :on n’aura pas un Président qui veut s’occuper de tout et finalement ne fait RIEN de bien....comme depuis 5 ans !
              VOTONS BAYROU aux 2 tours !


              • lebreton 17 avril 2012 21:50

                Toute la liste de gens contre qui je n’ai rien en particulier mais qui n’existent plus sur le plan politique ou en sous main ,que voulez vous Bayrou à voté toutes les propositions de sarko ,il en paye le prix aujourd’hui , on bouffe a droite et a gauche selon l’air du temps ,c’est fini ça et c’est comme ça qu’on passe de 17 à 7 % et ne venez pas me dire que c’est la gauche qui lui casse les pattes ,il se la met tout seul ! a moins qu’il fasse comme les collabos et qu’il relie la sarkosie ,alors sa carriere ,il pourra se la mettre dans le fion ,sarko ne peut pas le voir ça ce voit et ça s’entend !!


                • musashi 18 avril 2012 11:27

                  « Bayrou à voté toutes les propositions de sarko »
                  c’est faux désolé....


                • Khanofer Khanofer 18 avril 2012 07:53

                  Vous avez oublié Douste Blazy !

                  Peyrelevade, repris de justice, interdit de sejour aux Usa, mieux faut pas le mettre en avant ... ! 


                  • Dzan 18 avril 2012 09:59

                    Après avoir descendu Nabléon en flammes, le Chevalier du Bearn a laissé clairement entendre à son entourage qu’il votera personnellement Sarkozy au 2ème tour.
                    Dis moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès