• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaire PS 2017 : Benoît Hamon au top du premier débat

Primaire PS 2017 : Benoît Hamon au top du premier débat

Manuel, Benoît, Arnaud, Vincent, Sylvia, François et Jean-Luc sont dans un bateau qui tangue et qui n’est pas loin de couler. Où il est question de désigner un nouveau capitaine de pédalo. Premier épisode.



Le premier débat télévisé entre les sept candidats à la primaire socialiste a eu lieu ce jeudi 12 janvier 2017 en direct sur TF1 et RTL, en collaboration avec "L’Obs". L’occasion, pour les moins connus, de se faire connaître et pour les plus connus, de présenter leur vision politique.

Soirée de tempête pour ce débat qui a pris la même forme que les débats de la "primaire de la droite et du centre" d’il y a deux à trois mois.

Le PS est divisé profondément et ce débat l’a encore démontré. Il y a la ligne "réformatrice" qui considère qu’il faut encourager les entreprises, seules créatrices d’emploi, et est plutôt dans une logique de l’offre : Manuel Valls, Sylvia Pinel et François de Rugy, qui assument leur soutien au Président François Hollande (de même que Jean-Luc Bennahmias, inclassable, lui). Il y a une ligne plus à gauche, qui préfère une logique de la demande : Benoît Hamon.

Quant à Arnaud Montebourg, il se situe un peu entre ces deux lignes, militant du "made in France", défenseur des entreprises françaises tout en voulant se faire aimer des salariés. Vincent Peillon, lui, est ailleurs, théoricien sans projet concret, multipliant poncifs et clichés, à la fin de ses beaux discours, on ne sait toujours pas ce qu’il veut vraiment faire et ce qui le distingue des autres.

Parmi les sujets de discussion, la loi Travail et cette belle expression, souvent employée par les protagonistes mais jamais expliquée, la fameuse "hiérarchie des normes" qu’il faudrait, selon certains, rétablir… (il s’agit de savoir quel accord domine l’autre : accord d’entreprise, accord de branche, et code du travail).

_yartiPrimairePS2017debatA02

Je retranscris ici quelques réflexions personnelles sur ce débat qui était assez posé et d’assez bonne tenue politique. Je note en écoutant les commentateurs que je n’ai vraiment pas dû assister au même débat.

Petit rappel sur les débats de la "primaire de la droite et du centre" : au soir de chaque débat d’avant premier tour, tout le monde s’ingéniait à dire qu’Alain Juppé avait surpassé tous les autres candidats. Moi, au contraire, j’avais trouvé qu’il avait été plutôt médiocre et j’avais trouvé très convaincant, bien que peu communiquant, les trois prestations de François Fillon. Stupeur en écoutant les commentateurs avant ce débat socialiste : ils ont réinventé leurs propres commentaires de l’époque en disant qu’Alain Juppé avait raté ses débats !…

J’ai donc l’impression de revivre ce même phénomène provenant de l’influence amplifiée des sondages sur les commentaires et les analyses (remarquons également qu’on invite de moins en moins de "politologues" et de plus en plus de …"sondeurs" !).


Benoît Hamon

Manifestement, j’ai trouvé que Benoît Hamon, dont je me sens très éloigné des idées, a largement dominé ce débat. Pourquoi ? Parce qu’il a clairement exposé son programme (il en a un vrai, lui), calmement, de manière factuelle, sans chercher à faire de la petite polémique politicienne, sans chercher à avoir une posture. Il est en plein dans le contenu politique, exactement comme François Fillon pendant la campagne de la primaire LR.

Cela ne dit pas, évidemment, si Benoît Hamon sera désigné candidat socialiste, mais il peut profiter d’un vent favorable, aidé par une forte mobilisation militante grâce à sa longue expérience d’apparatchik du PS.

_yartiPrimairePS2017debatA03

Parmi les points qui le distinguent le plus de ses concurrents, il y a le revenu universel que soutient Benoît Hamon. Mesure très coûteuse budgétairement (de l’ordre de 400 milliards d’euros), qui correspond à un véritable choix de société, soutenu souvent par l’aile gauche de la gauche mais dont l’idée originelle provient paradoxalement d’économistes libéraux, comme Jacques Marseille.

Pour s’aider d’un argument d’autorité, Benoît Hamon a cité Michel Rocard qui avait mis en œuvre le RMI. C’est assez habile de sa part alors que Michel Rocard était avant tout le mentor de Manuel Valls.


Manuel Valls

L’ancien Premier Ministre Manuel Valls n’a pas hésité, non plus, comme Benoît Hamon, à s’aider d’un mort : François Chérèque, qui a été partisan d’un partenariat syndicat/État pour faire progresser la législation sur le travail.

Assez crispé et peu souriant, Manuel Valls, qui était à peu près le seul vrai présidentiable des candidats présents, a répété à plusieurs reprises qu’il avait l’expérience de l’État, qu’il était présent aux conseils de sécurité, en tant que Ministre de l’Intérieur ou que Premier Ministre, qu’il savait ce qu’était diriger l’État, avec ses difficultés, avec ses secrets aussi (il a ainsi reproché implicitement à François Hollande d’avoir trop parlé à des journalistes sur la manière de défendre le peuple français contre le terrorisme).

La position de Manuel Valls était délicate car son début de campagne a complètement déboussolé ses fidèles et a été tourné en dérision par ses adversaires. Au cours de ce débat, il s’est retrouvé égal à lui-même, certes clivant mais ne cherchant pas une synthèse qu’il serait bien incapable d’atteindre.


Arnaud Montebourg

L’ancien ministre Arnaud Montebourg aura du mal à faire oublier son renoncement à la vie politique entre 2014 et 2016 au profit d’un groupe économique privé. Il a le verbiage agaçant des avocats qui aiment s’écouter parler. Il était toujours dans la posture et en faisait trop, notamment lorsqu’il a voulu faire croire qu’il portait attention aux ouvriers.

Cela ne signifie pas qu’il n’a pas une vision à apporter, mais il reste plus dans la posture que dans les propositions concrètes. Dans son programme, il a pour objectif de ramener le chômage à …6,1% de la population active. Pourquoi un objectif si précis au dixième de pourcent près ? Impossible de savoir. Cette précision est une preuve de l’inconsistance de son programme. Lui-même Ministre de l’Économie n’a su que faire croître le chômage à 10%. Comment compte-t-il "infléchir la courbe" ? À part des phrases revendicatives comme "J’ai un plan de bataille contre le chômage". Certains l’ont trouvé convaincant. Moi, pas du tout !

Incompétent sur le régalien, Arnaud Montebourg a clairement confondu la police de proximité et les renseignements généraux lorsqu’il a critiqué la suppression par Nicolas Sarkozy des …"renseignements de proximité" !


Vincent Peillon

L’idéologue du lot. Comme lorsqu’il était Ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon ne vit pas sur la même planète. Il a exprimé quelques idées intéressantes, il les a bien exprimées, mais à la fin, on ne savait toujours pas ce qu’il compterait faire en cas de désignation.

_yartiPrimairePS2017debatA04

Par exemple, il a dit vouloir garder le dispositif du CICE, mais avec des contreparties. Comment imposer des contreparties aux entreprises ? Ce n’est pas les aides qui déterminent les recrutements, mais un marché, des commandes, un contexte économique que l’État ne peut qu’accompagner. Et puis, il faut bien le rappeler, des promesses d’embauche n’ont jamais été des embauches fermes. Ce sont deux choses très différentes. Pas d’efficacité, et de la bureaucratie en plus, donc de la lourdeur supplémentaire.

Il a peut-être quelques compétences en philosophie, mais apparemment, pas en histoire puisqu’il a assuré que les socialistes étaient ceux qui, dans l’histoire, avaient mis en œuvre les plus grandes réformes sociales… sans voir la contradiction avec ce qu’il avait dit quelques minutes auparavant ; il avait rappelé que la sécurité sociale était l’œuvre du CNR ! Sylvia Pinel s’est permise de parler plutôt de la gauche républicaine en rajoutant le parti radical dans les inspirations sociales de la IIIe République, et pas exclusivement les socialistes.


Sylvia Pinel

Sylvia Pinel est la nouvelle président du Parti radical de gauche, ancienne Ministre du Logement. Elle vient d’avoir 39 ans et a derrière elle déjà deux mandats de député. C’était une proche collaboratrice de l’actuel ministre Jean-Michel Baylet.

Elle a déjà un mérite, celui d’être une femme dans un monde particulièrement masculin. Elle est d’essence libérale tant pour les sujets de société que pour l’économie. Elle s’est considérée de gauche et combattait le candidat François Fillon. Son programme présenté le 5 janvier 2017 a l'air cohérent.

Elle a trop appris par cœur son introduction et sa conclusion, si bien qu’il y a eu l’impression d’une sorte de récitation énoncée de manière un peu scolaire. Elle a su néanmoins montrer sa réactivité au cours du débat, refusant de se laisser enfermer dans des petites cases.


François de Rugy

François de Rugy est l’ancien président du groupe écologiste à l’Assemblée Nationale, devenu vice-président de l’assemblée après la dissolution de ce groupe pour cause de dislocation des écologistes (il fait partie de la branche hollandiste au même titre que les nouveaux sous-ministres Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé, ce dernier soutient cependant Manuel Valls). Ancien adjoint de Jean-Marc Ayrault à la mairie de Nantes.

Au cours de ce débat, il a paru assez décevant alors qu’il est généralement bon en communication. Visiblement crispé, sans aucune sourire, il a voulu se prendre au sérieux avec un air presque arrogant. Son programme n’apparaît pas vraiment dans la cohérence.


Jean-Luc Bennahmias

Au contraire de son collègue écologiste François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias, ancien secrétaire national des Verts et ancien du MoDem, était, lui, tout sourire. Un clown presque, un vrai rigolo ! Lui ne se prenait tellement pas au sérieux qu’il a réussi à dérider spontanément un Manuel Valls très tendu en plaisantant sur le discours de Ségolène Royal sur Fidel Castro (lui parlait de Roland Castro !).

Souvent en train de se balancer derrière son pupitre, Jean-Luc Bennahmias est venu presque les mains dans les poches, sans programme, sans préparation sérieuse, comme s’il avait juste besoin d’une petite caisse de résonance pour faire écho à ses idées.

On rapporte que durant ce quinquennat, il a été reçu par François Hollande plus souvent que certains ministres et qu’il a toujours été ménagé par l’Élysée. Sa participation à la primaire PS avait pour but de défendre le bilan de François Hollande, mais finalement, le Président ne s’est pas représenté pas et la candidature de Jean-Luc Bennahmias a donc une utilité réduite.


Les prochains débats

Trois débats sont organisés sur une courte période de huit jours. Le prochain débat aura lieu sur BFM-TV et i-Télé le dimanche 15 janvier 2017 à 18 heures 00, et le dernier avant le premier tour sur France 2 le jeudi 19 janvier 2017 à 20 heures 30. Ces débats rapprochés font un peu l’impression d’être dans une sorte de jeu de téléréalité avec la même règle que le maillon faible…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (13 janvier 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Premier débat de la primaire socialiste du 12 janvier 2017.
Jean-Christophe Cambadélis.
La primaire socialiste de janvier 2017.
L’élection présidentielle vue en janvier 2017.
François Hollande.
Emmanuel Macron.
Jean-Luc Mélenchon.
Manuel Valls.
Arnaud Montebourg.
Benoît Hamon.
Vincent Peillon.
Programme de Manuel Valls (à télécharger).
Programme de Benoît Hamon (à télécharger).
Programme d’Arnaud Montebourg (à télécharger).
Programme de Vincent Peillon (à télécharger).
Programme de François de Rugy (à télécharger).
Programme de Jean-Luc Bennahmias.
Programme de Sylvia Pinel (à télécharger).

_yartiPrimairePS2017debatA05
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Tall Tall 13 janvier 09:23

    On a fait un concours hier à la maison : chacun a mis 10 euros dans le pot et le dernier qui restait éveillé gagnait la mise !

     
    J’ai perdu .. smiley

    • ENZOLIGARK 13 janvier 09:32

      @Tall ... , ... AhAhAhAhAh ... , Sustegnu  ! . [ Bonghjornu eccu ... ] . ... AFF ISS ... .


    • Paul Leleu 13 janvier 16:30

      @Tall

      oui... ils sont aussi ennuyeux et insipides que leurs collègues de droite qui proposent la même idéologie capitaliste. Les uns avec l’idéologie épicurienne, les autres avec la raideur vieille-france coincée... mais c’est le même projet : exploiter, spolier, soumettre et humilier les français...

      en attendant, tous ces ’’imbéciles’’ sont assez doués, car ils se partagent le pouvoir avec l’assentiment des français !


    • Etbendidon 13 janvier 10:30

      Ah enfin un narticle qui ne parle pas de la Chyrie et de Poutin
      Y a pas à dire mais ragoto est le seul rédacteur à suivre l’actualité en live
       smiley
      la primaire des Profiteurs Socialous !
      Voici ce qu’en pense le politologue éminent de AV j’ai nommé ETBENDIDON
      Premier : Chevalier Arnaud de Montebourg
      il a dépassé d’une tête tous les autres guignols (il mesure 1m90)
       smiley
      - Bénet Anon bof un besogneux au charisme d’huitre
      - Peillon impayable il fait penser à un serpent (surnom donné par Hollande
      - VALLS comme sarko son nez s’allongeait à chaque fois qu’il l’ouvrait
      - Benhamias des belles oreilles et rien d’autre
      - De rugy il n’aime pas Poutine et pi ....bof rien (cherche à se caser)
      - Sylvia Pinel une petite arriviste très triste qui récite la leçon apprise par son mentor Baylet de la dépeche du midi
      Espérons qu’ils vont se chicaner à la prochaine émission parceque celle ci était d’un chiant j’vous dis pas
       smiley


      • JBL1960 JBL1960 13 janvier 17:18

        @Etbendidon Bah si continuez, car pour le coup avec vous, on ne s’ennuie pas... Bon, j’avais aucune raison de regarder en même temps smiley


      • JL JL 13 janvier 10:35

         J’ai regardé le débat de la primaire socialiste hier soir : j’ai constaté une belle unanimité fermement opposée à ceux qui regardent avec sympathie vers Poutine et Bachar Al Assad, j’ai nommé Fillon et Le Pen. Je suis de gauche, et je ne supporte pas que la France soit divisée sur cette affaire si grave qui engage notre armée. Je le vis comme une guerre civile hors sol.

         
         France Europe République a écrit hier cet article : ’Dix-sept policiers radicalisés : les joies des politiques de « discrimination positive » !’’
         
         J’y ai posté ceci : Qu’il y ait des policiers radicalisés ne devrait surprendre personne, puisque nous avons vu des militaires combattre aux cotés des coupeurs de têtes. Puisque nous savons que les aides au départ vers le djihad se font à la barbe des institutions. Trappes : 80 départs rien que pour cette commune. Rappelez moi svp, qui est le maire de Trappes ?
         

         Beaucoup d’entre nous ont posé des question qui dérangent et qui nous ont valu l’accusation de complotistes. Mais s’il y a des traîtres dans la police, alors, nos soupçons sont légitimes.
         
         Et je pose la question : est-ce que c’est le PS qui est opposé à Poutine, à la Turquie et à Assad, et la droite qui est contre ? 
         
        Ou bien est-ce que c’est systématiquement le gouvernement qui est pour et l’opposition qui est contre ? Plus précisément, si demain la droite gouverne : est-ce que la France inversera sa politique étrangère, ou bien est-ce que les partis de droite et de gauche échangeront leurs rôles ? 
         
         Rappelez vous la Libye : qu’ils soient de droite ou de gauche, nos gouvernants sont toujours pour la guerre. C’est curieux, non ?

        • JL JL 13 janvier 11:27

          @JL

           
           je note que Valls a présenté la défiscalisation des heures supplémentaires d’une façon aussi alléchante que Sarkozy en son temps.
           
           Il faut dire et redire que la défiscalisation et exonération des heures supplémentaires ce n’est ni plus ni moins que du travail au noir légalisé.
           
           En outre, se pose la question : quels moyens aurait l’administration fiscale de vérifier que l’argent versé au titre déclaré par l’employeur d’heures supplémentaires ont été réellement versées à des salariés ? 

           


        • ENZOLIGARK 13 janvier 11:54

          @JL ... , Bonghjornu ... , ... non , rien de curieux ... , faut bien que le senateur ripoublicain Da$$ault ( toujours en liberte et paye aussi par les frOncais ... ) vende ses navions de guerre derniers mOOOdels ! . Une brosse a reluire UMP$ permanente ... . ... A vomir ce pays ! . ... E CORSICA * LIBERTA SERA ... A FRANCIA FORA ... .


        • Trelawney Trelawney 13 janvier 10:59

          Hamon qui est le seul à avoir un vrai programme, propose le revenu universel avec un coût estimé à 400 milliards d’euro (en fait c’est légèrement un peu plus mais c’est jouable) et tout le reste de la bande, Derugy, Valls Montebourg, Peillon et même la petite Pinel, qui n’a rien à dire, lui tombe sur le paletot. Question : Si c’est Hamon qui sort vainqueur, comment les autres feront-il pour le suivre dans cette campagne ? 


          J’ai adoré le Benhamias qui ne savait pas s’il était à la Plaine saint Denis ou dans une salle de shoot du XXème

          • zygzornifle zygzornifle 13 janvier 12:57

            @Trelawney
             avec le revenu universel sans aides APL il est impossible de se loger dans une grande ville , revenu universel = dormir dans la rue ou la voiture ( attention faut plus qu’elle soit diesel autrement....) comme le font des smicards a Paris Lyon Nice Marseille Nantes etc .....


          • Pere Plexe Pere Plexe 13 janvier 13:38

            @zygzornifle
            ...avec les APL il est aussi impossible de ce loger dans les grandes villes pour beaucoup de gens.
            Il est sans doute temps de revoir certaines aides qui de fait profite plus aux propriétaires qu’aux locataires.


          • menou69 menou69 13 janvier 15:41

            @Trelawney

            Bigre 400 milliards c’est le budget total de la France alors soit on fait que le revenu universel et plus rien d’autres en dépenses ( santé, défense, sécurité, entretien du territoire etc...) soit on double le budget et pour cela on double tous les impôts, les charges sociales etc.... Je ne sais pas comment vous gérer vôtre budget familial mais je pense que vous devez être souvent dans le rouge et pleins de dettes !!!


          • Pere Plexe Pere Plexe 13 janvier 17:14

            @menou69
            En fait le budget que vous prenez en référence ne prends pas en compte la SS.

            Les dépenses sociales sont de l’ordre d’un tiers du PIB c’est à dire de l’ordre de 750 milliards.
            Si on considère qu’une bonne partie de ces 400 milliards sont un redéploiement ont reste sur des grandeurs cohérentes et supportable.

            Reste que c’est un vrai choix de société 

          • JBL1960 JBL1960 13 janvier 17:22

            @Trelawney Si l’on en croit Marianne, se serait plutôt dans le XXème alors ! http://www.marianne.net/jean-luc-bennahmias-oncle-genant-du-debat-primaire-gauche-100249150.html
            Surtout gênant pour lui, car manifestement, s’il a un programme, il ne l’a même pas lu...


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 janvier 10:59

            revenu universel que soutient Benoît Hamon

            Au
            Revenu de Base (ou Universel) financé par la Fiscalitésans Refondation du Capitalisme
            on peut préférer le
            Dividende Universel financé par l’Épargneavec Refondation du Capitalisme



            Je suis candidat à l’élection présidentielle de 2017.



            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 janvier 11:31

              Les Guignols sont aux Musée du même nom... Sylvain ! 



              Pour le reste comprenez bien que nous sommes en 2017 ... Les peuples sont saturés par le mensonge et par la désinformation :

              ILS NE VEULENT PLUS DE PROMESSES BIDON DES URNES, ILS EXIGENT DU VRAI, DU SOLIDE, DE L’HONNÊTE, DU DURABLE ET DU SÛR ! 

              Pour cela, les peuples savent qu’ils ont CHACUN UNE NATION, ils ont un ETAT, ils ont leur CULTURE NATIONALE, LEUR HISTOIRE NATIONALE et L’ENSEMBLE DE LEURS ATTACHES QUI LEUR PERMETTENT LA COHÉSION NATIONALE !

              Ceci n’interdit pas les relations, la coopération, le commerce et le rapprochement entre les peuples du Monde ! 

              Les guignols du PENDULE GAUCHE-DROITE sont fatigués, ils n’ont plus rien a donner et ne sont plus en mesure d’amuser le peuple par leurs promesses aussi vides qu’incohérentes ! 

              JE RAPPELLE MON SLOGAN : 

              «  »NOUS PRÉFÉRONS UNE FRANCE AUTHENTIQUE QUI APPARTIENT AUX FRANÇAIS TOUT EN ETANT OUVERTE AU MONDE, PLUTÔT QU’UNE FRANCE HYPOCRITE NATIONAL-SOCIALISTE QUI TROMPE ET LE PEUPLE DE FRANCE ET LES PEUPLES ÉTRANGERS".

              • menou69 menou69 13 janvier 15:35

                @Mohammed MADJOUR

                Qu’est-ce que vous attendez pour vous présenter puisque vous semblez détenir la solution ! La critique est facile, mais l’art est difficile !


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 janvier 14:11

                @menou69



                L’art est certes difficile mais même la critique objective n’est jamais facile. 

                « Détenir la solution » lorsqu’il s’agit de « décider de la vie et de l’avenir des millions d’individus », n’est pas une bonne formule. Je répète alors ce que j’avais toujours dis depuis des années :

                « Je comprends plus profondément et mieux que les guignoles ce qui ronge les Français et CE QUE VEULENT RÉELLEMENT LES FRANÇAIS » même si les pratiques de la sorcellerie sondagière de la Maison du Sondage ne le laisse pas apparaitre  ! 

              • zygzornifle zygzornifle 13 janvier 12:54

                Bof.... C’est une primaire socialiste et non une primaire de gauche , ce débat plus une Camomille et vous vous réveillez au printemps ..... il aurait fallu Filoche pour animer le débat mais lui est de gauche ça l’aurait foutu mal que le débat tourne autour des salariés des chômeurs des retraités des sous le seuil de pauvreté des SDF , tout cela n’est pas un débat pour Socialos-Solférino .... 


                • captain beefheart 13 janvier 13:27

                  Donc six gugusses et une nana,qui sous une étiquette mensongère de « gauche »,socialiste" prônent comme politique diverses degrés de neo-libéralisme,idéologie mortifère,qui est responsable de millions de morts dans le monde depuis trente ans ,un peu moins visible que ses prédécesseurs le fascisme et le communisme.Oust !Tous !


                  • menou69 menou69 13 janvier 15:33

                    @captain beefheart

                    Je vous engage de revenir sur l’Histoire de France, toute l’histoire de France et vous me direz si c’est le néo-libéralisme qui a fait le plus de mort !


                  • LE CHAT LE CHAT 13 janvier 13:37

                    ils sont tristes , mêmes dans les costards , tous le même !

                    plus de diversité ....


                    • menou69 menou69 13 janvier 13:46

                      Permettez moi de n’être pas d’accord avec vous sur Manuel Valls, il a été très souriant, je pense que vous avez un parti pris à son sujet sur cela. Je pense qu’il a été le meilleur lors de ce débat, responsable, courageux et aussi le seul présidentiable, le seul qui a l’envergure d’un Président de la République. Emmanuel Macron est sur le même registre que lui ( disons qu’il lui a volé la plus part de ses idées au point de vue économique, par contre en sécurité et en défense Macron est nul ! ) Alors qu’en on voit que certains français ( françaises surtout !!!!) l’encense pour sa jeunesse ( sans expérience ce qui est plutôt gênant pour gérer la 5ème puissance mondiale !) et sa belle gueule ! Aucun programme il ne fait que lancer des idées sans en préciser l’application ou le financement. Il est pour une société communautaire à la façon anglo-saxonne ce qui est inconciliable avec notre loi de 1905 sur la laïcité. Quand à Hamon c’est la gauche du 20ème siècle avec la lutte des classes, toujours plus d’impôts et une idéologie inapplicable dans nos sociétés mondialisées. Peillon bon professeur mais non présidentiable, qui veut diriger la France alors qu’il n’a partiquement jamais exercé son mandat européen pour lequel il a été élu et qui a préféré enseigner en Suisse (plus rémunérateur !) plutôt qu’en France. Montebourg peut-être un bon chef d’entreprise, ou bien un bon VRP, mais un Président de la République Française a d’autres prérogatives et doit avoir une autre stature nationale et internationale. Quand à Mélenchon c’est un tribun Stalinien, le dernier de notre époque, il aime Poutine et aime le pouvoir, comme lui, qu’il voudra avoir seul et surtout ne pas le partager et il sera un bon dictateur . Un dictateur qui veut nous faire sortir de l’Europe et qui partage les mêmes idées que Marine Le Pen. Comparez leur programme il est très très semblable !


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 janvier 14:10

                        @menou69
                        Un désaccord :

                        « Un Président de la République Française a d’autres prérogatives et doit avoir une autre stature nationale et internationale »

                        Il faut bien commencer à un moment donné, et quand on commence on n’a, par définition, pas d’expérience.

                        ça rappelle les offres d’emploi qui veulent bien recruter des gens, mais avec 10 ans minimum sur le même poste


                      • menou69 menou69 13 janvier 15:27

                        @Olivier Perriet Pour se faire une stature nationale et internationale on commence d’abord de se présenter au élections devant le peuple en tant que députés ou sénateurs. Vous n’allez pas me dire que Macron qui est un pur produit de l’Ena et du business bancaire qui ne sait jamais frotté à aucune élection et qui par le piston est devenu Conseiller puis ministre par nomination. Diriger un pays tel que la France demande des connaissances sur des sujets qu’un quidam quelconque n’a pas même s’il sort de l’ENA qui est une formation au milieu administratif pas plus. On a bien vu l’inexpérience de François Hollande qui ne maitrisait pas toute les ficelles internationales au début de son mandat ce qui l’a empêché de s’imposer en face à Merkel et aussi face aux autres responsables politiques mondiaux. Saul Manuel Valls à cette expérience dans la gauche qui va de Mélenchon à Macron !


                      • Kamani 13 janvier 17:19

                        @menou69

                        Comme dictateur y’a pas mieux que Valls, vous imaginez, en tant que premier ministre utiliser six fois le 49/3. Il faut le faire. Ce n’est pas les sourires qui vont faire de lui un bon Président, mais il faut qu’il soit éternellement lié à la France, si vous voyez ce que je veux dire, et par un autre pays. Nous avons assisté à une soirée de guignoles, qui ne font pas rire.

                      • Kamani 13 janvier 17:28

                        @menou69
                        J(ajouterai que M. Poutine comme M. Mélenchon sont de vrais patriotes proches du peuple, et loin de l’oligarchie des requins en cols blancs qui imposent, comme perspectives, la soumission et la misère au monde entier. Les internationalistes comme M Valls n’ont pas de convictions, malgré les coups de mentons et les outrances, ils ne font que de la com.


                      • menou69 menou69 13 janvier 21:13

                        @Kamani

                        Une question êtes vous allez en Russie ? Pas la Russie de Moscou ou de Saint Saint-Pétersbourg mais la Russie des campagnes, la Russie des régions du Caucase, de la Volga et de l’Extrême-Orient.
                        « Les Russes ont aujourd’hui le sentiment d’appartenir à une nation plus pauvre que l’Union soviétique de 1990 », révélait en juin un sondage (lien en russe) de l’institut officiel Vtsiom.
                        Solution de Poutine : Il abaisse le seuil de pauvreté pour améliorer les statistiques et réduire les dépenses sociales, sur fond de paupérisation et de crise économique.
                        Comme vous le voyez Poutine est proche du peuple !!!
                        Je pense que Valls qui est devenu français à 20 ans est plus patriote que la plupart des français ! Et dire qu’il est internationaliste c’est je pense, de votre part, une très mauvaise compréhension du mot internationaliste, ce qualificatif est applicable à Benoit Hamon ou bien surtout à Jean Luc Mélenchon mais surtout pas à Manuel Valls.
                        Bref, votre penchant très net pour le rassemblement bleu marine que l’on peut qualifier rassemblement bleu tsarine ne s’est nullement construit sur des bases patriotiques françaises, fussent-elles réactionnaires !


                      • Gavroche 13 janvier 14:10

                        Bonjour Messieurs Dames


                        Plutôt que de noter des prestations individuelles , des postures et des ego, j’ai cherché à tirer de l’ensemble des déclarations la trame du programme (et les idées intéressantes) qui sera celui du gagnant de la primaire, une synthèse ou une addition, à la quelle tous se rallieront sans aucun doute.
                        C’est ce qui s’est passé à droite, aucune voix dissonante ne vient désormais contrarier le chemin de Fillon, alors qu’ils s’étripaient pendant les débats.

                        Valls m’a paru le plus à l’aise et le plus mûr, la fonction aidant sans doute.

                        A droite où à gauche, le choix sera très difficile pour tous les électeurs, car de tous les candidats déclarés à ce jour, aucun ne peut être soupçonné de ne pas vouloir le bien du pays.
                        Simplement aucun candidat n’ a des solutions universelles favorables à tous, elles sont toutes dirigées en faveur d’une partie de la population.

                        • menou69 menou69 13 janvier 15:28

                          @Gavroche
                           
                           Bigre vous n’avez pas lu ni entendu dernièrement les déclarations de Wauquiez et Ciotti !


                        • Gavroche 13 janvier 15:33

                          @menou69


                          Bonjour monsieur

                          Justement , ces déclarations trouverons certainement des gens à qui elles vont plaire.

                          Mon souhait personnel serait que ce soit le peuple qui élabore le programme ;, puis fasse un appel d’offres en direction de ceux qui accepteraient de l’appliquer, sous son contrôle.
                          Mais encore faut-il qu’il soit possible, pour le peuple se s’entendre sur ce qu’il souhaite.

                          Cordialement.

                        • menou69 menou69 13 janvier 16:15

                          @Gavroche
                           Bonsoir,

                          Pensez-vous que le peuple dans son ensemble ait suffisamment de connaissances économiques, politiques internationales, de gestion financières etc.... pour être capable d’élaborer un programme et puis de surveiller son application. Permettez-moi d’en douter quand on lit les appréciations et les commentaires sur la toile ! Quand vous regardez l’audimat des émissions de télévisions qui explose sur la télé-réalité.
                          La majorité du peuple français est inculte, sans aucun sens critique et sans capacité d’analyse et aussi aucune formation en économie politique et financière.
                          Le peuple réagit à l’émotion quand il n’est pas recroquevillé dans son égoïsme !
                          Alors laissons les élites politiques nous proposer des programmes et essayons de nous former pour être capable d’analyse de la situation nationale et internationale afin de pouvoir faire le meilleur choix.

                          Cordialement,


                        • JBL1960 JBL1960 13 janvier 17:35

                          @menou69 Ah ! Vous continuez le bouzin vous ? « Laissons les élites politiques nous proposer des programmes et essayons de nous former pour être capable d’analyse de la situation... Bla bla bla... Certes, la majorité n’est pas à convaincre, elle mougeonne et elle est prête à sacrifier sa liberté pour plus de »protection" de l’État que nous savons bien illusoire non ? La majorité n’est pas à convaincre puisqu’elle suit. Mieux vaut organiser la minorité en associations libres œuvrant solidairement (c’est pas un gros mot) et lorsqu’une société organique parallèle fonctionnera, la masse suivra, comme elle suit le sytème institutionnalisé maintenant. Puisque cette masse va dans le sens du meilleur courant comme un banc de poissons... Parce que laisser faire les Zélites et se choisir un maître, ben c’est déjà ce qu’on fait non ? Et vous trouvez que ça marche bien ?


                        • menou69 menou69 13 janvier 21:22

                          @JBL1960

                          Plutôt mieux qu’en Italie, et en Grèce qui sont dirigé par un représentant de cette politique que vous prônée et qui se sont aperçu que leur utopie est irréalisable et entraîne leur pays dans la catastrophe et sont obligés de revenir sur un pragmatisme antérieur. Le peuple n’est pas idiot et n’est pas un banc de poissons qu’on manipule, en Italie ils ont vite compris !


                        • izarn izarn 14 janvier 13:50

                          @Gavroche
                          Résume ta pensée : Les primaires c’est du cirque ?


                        • izarn izarn 14 janvier 13:53

                          @Gavroche
                          ...Ils veulent le bien du pays, ça dépends des suppositoires, à la glycérine ou à la nitroglycérine !
                          Sous Hollande la nitoglycérine a fait pas mal de bruit...
                          On va y réflechir !


                        • oncle archibald 13 janvier 15:58

                          D’accord avec l’auteur : Benoit Hamon était le seul qui croyait à ce qu’il disait et qui envisageait l’avenir sur le moyen terme voire le long terme. Tous les autres nous ont ressorti une soupe froide qu’eux même probablement trouvent dégueulasse mais bon, ils sont là pour faire le job !


                          • menou69 menou69 13 janvier 16:24

                            @oncle archibald

                            Je vois que vous êtes sensible à l’utopie,que nous propose monsieur Hamon qui vous propose des choses inapplicables et surtout très coûteuse ! Il me semble que les Français se disent assommés par les impôts ! Avec Hamon vous en payerez le double et puis trouvez-vous normal que tout le monde reçoive ce revenu universel que sous soyez smicard ou riche comme Mme Bettancourt ou Mr Arnaud. C’est vrai que Hamond prévoit de leur faire rendre cette somme l’année suivante, moi je trouve cette égalité devant le revenu universel complètement amoral !


                          • oncle archibald 13 janvier 21:51

                            @menou69

                            Erreur totale, je ne partage pas du tout les visions de Monsieur Hamon, je dis c’est le seul qui a un programme, une vision d’avenir, qu’il défend avec conviction. Les autres sont des pantins plutôt pitoyables qui n’ont à peu près rien à dire. 

                          • izarn izarn 14 janvier 13:40

                            @menou69
                            Si tu veux voter Mac Ron, le highglandeur, on te demande pas de voter Hamon. Ha mais !
                             smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès