Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Politique > Que sont-ils allés faire dans cette galère ?

Que sont-ils allés faire dans cette galère ?

Revirement absolu… après avoir résisté à tous les commentaires avisés ou non, le gouvernement reconnait qu’il n’attendra pas l’objectif de croissance qu’il avait retenu dans son projet de budget 2013, et surtout que l’objectif mythique d’un déficit contingenté à 3 % ne sera pas atteint. Ainsi après s’être fixé pendant la campagne électorale et durant les premiers mois d’exercice du pouvoir un objectif que personne ne réclamait, Hollande et Ayrault sont dans une belle panade.

Après quelques fuites gouvernementales savamment orchestrées, c’est fait, hier le Premier Ministre a pris position : l’objectif d’un déficit à 3 % ne sera pas atteint en 2013. Il existe au moins une constance dans ce gouvernement : son incapacité à communiquer et son aptitude à se prendre les pieds dans le tapis. Certes pour se rattraper il a rappelé l’autre « pendant » à cet engagement : le déficit zéro en 2017… à voir !

C’est donc un sérieux revers pour la majorité socialiste, car celle-ci ne peut ignorer les dégâts occasionnés par cet état de fait. On ne peut « mentir » aussi effrontément à l’opinion publique sans le payer. Personne ne les obliger à s’enfermer dans une telle promesse, puis de s’y accrocher avec autant de véhémence pendant des mois, alors qu’ils savaient pertinemment qu’ils n’y arriveraient pas.

Tous les efforts de rhétorique, même les mieux construits n’y suffiront pas ; quand on entend le 1er ministre d’éclairer que « l’objectif sera atteint, c’est le déficit zéro à la fin du quinquennat, ce qui compte c’est la trajectoire.. », on ne peut s’empêcher de penser que le changement c’est certainement pas pour maintenant, et que le même esprit politicien perdure au pouvoir en France. Droite et gauche dans un même bateau, celui du baratin à tout va.

Désormais on sait que la croissance en France ne sera pas de 0,8 %, mais de 0,1 à 0, 3 % et que le déficit atteindra probablement 3,5%. Ce qui n’est pas si mal pour un premier exercice, il a tout de même été de 5,2% en 2011 et 4,5% en 2012 sous Sarkozy !

Dans les fait la France ne risque même pas des sanctions financières, tant Bruxelles a intégré l’idée que la crise perdure et que surtout les critiques outre atlantique sur la cure d’austérité excessive à leur yeux commencent à infléchir les esprits. Alors on se demande vraiment pourquoi, parmi toutes les difficultés réelles auxquelles le gouvernement doit faire face, il s’est infligé celle-là parfaitement inutile.

L’UMP tient là un argument de communication réel et surtout terriblement efficace, sauf qu’ils devront s’expliquer encore pour un bon moment sur l‘état calamiteux dans laquelle ils ont laissé la France après 10 ans de pouvoir sans partage.



Sur le même thème

Chômage, croissance, déficits : la triple faillite de François Hollande
Note à Monsieur le Premier Ministre…
Pourquoi les erreurs de prévisions économiques sont aussi néfastes que les plans de sauvetage ?
Croissance : zéro pointé pour la politique de Hollande
Pourquoi m’as-tu abandonné ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par Démosthène (---.---.---.228) 14 février 2013 18:32

     
    Ah ben c’est pas en faisant des cadeaux fiscaux aux entreprises que les contributions vont entrer dans les caisses...
     
    Ce n’est pas non plus en laissant les entreprises délocaliser-fermer que les salariés vont payer plus d’impôts-taxes...
     
    Même un relèvement de 2 points de TVA n’y ferait rien...
     
    « - Vas-y demi-mou, accélères...
    _ Mais heu, y’a le mur, là-bas.
    - On s’en fout on est là pour encore 4 ans, avec une majorité législative. T’inquiètes, tout est prévu, retour du nabot en 2017 avec une rigueur d’enfer.
    - Mais heu, on pourrait pas plutôt faire autrement ?
    _ Ah ben pas avec toi, c’est pas prévu.
    - Mais heu, qu’est-ce qui est prévu, alors ?
    _ L’alternance, mon chou, l’alternance...
    - Mais heu, les Français, il vont pas s’en rendre compte ?
    _ T’occupes, les Français, ils regardent nos chiennes de télé, tant qu’ils le feront, ça ira. »
     
     

  • Par Dwaabala (---.---.---.35) 14 février 2013 18:50
    Dwaabala

    Une alternative ? Peut-être de ne même plus pouvoir s’exprimer sur un site comme Agoravox.

  • Par Démosthène (---.---.---.228) 14 février 2013 22:23

     
    @ Jean
     
    Merci pour votre question.
     
    Mais.
     
    Ben oui, mais...
     
    Ce n’est pas en vous la posant que vous reprendrez barre sur le bordel.
     
    Ce sera en fédérant le plus possible de citoyens pour littéralement harceler à la fois les merdias, les merdiacrates et les politocs.
     
    Mais plus avant, la question n’est même pas de réussir à les mobiliser ’ ponctuellement ’...
     
    Non, la question est de réussir à les politiser.
    Alors oui, rien que le mot est un concept à la fois inconnu de la plupart.
    Toujours oui, si vous prononcez ce mot entre amis, vous allez avoir des réactions urticaires doublées de jurons et autres « fais pas chier avec la politique, la politique c’est de la merde ».
     
    Y’a du boulot ?
     
    Ben ouaip.
     
    Faut-il désespérer ?
     
    Nan, faut juste arrêter de regarder sa télé, se bouger et ne plus jamais arrêter.
     
    Parce que quant les gens de bien ne font rien, les empafeurs, eux, ne pensent qu’à sodomiser ceux qu’ils ont réussi à abrutir.
     
    Et tant les intérêts en jeu que les moyens ’ investis ’ par les empafeurs sont d’un ordre incroyablement haut.
     

  • Par Dwaabala (---.---.---.35) 14 février 2013 18:23
    Dwaabala

    Quand on a affirmé jusqu’à la fin de 2012 que en aucun cas la France n’interviendra directement au Mali, pour y débarquer hommes et matériel le 11 janvier 2013, et que l’approbation est générale, on ne voit plus très bien ce qui pourrait gêner les sociaux-libéraux dans la confrontation des discours avec les faits.

Réactions à cet article

  • Par Dwaabala (---.---.---.35) 14 février 2013 18:23
    Dwaabala

    Quand on a affirmé jusqu’à la fin de 2012 que en aucun cas la France n’interviendra directement au Mali, pour y débarquer hommes et matériel le 11 janvier 2013, et que l’approbation est générale, on ne voit plus très bien ce qui pourrait gêner les sociaux-libéraux dans la confrontation des discours avec les faits.

  • Par Nanoub (---.---.---.66) 14 février 2013 18:28
    Nanoub

    Bonjour,

    C’est avoir la mémoire un peu courte que d’oublier les à peu près de C. Lagarde et les mensonges sans vergogne du précédent gouvernement sur tous les chiffres qui fâchent...
    Bien sûr, la Droite va exploiter le filon, même si elle est en grande partie responsable des dettes à éponger.
    Mais elle joue sur du velours, les Français ont déjà tout oublié !

  • Par Démosthène (---.---.---.228) 14 février 2013 18:32

     
    Ah ben c’est pas en faisant des cadeaux fiscaux aux entreprises que les contributions vont entrer dans les caisses...
     
    Ce n’est pas non plus en laissant les entreprises délocaliser-fermer que les salariés vont payer plus d’impôts-taxes...
     
    Même un relèvement de 2 points de TVA n’y ferait rien...
     
    « - Vas-y demi-mou, accélères...
    _ Mais heu, y’a le mur, là-bas.
    - On s’en fout on est là pour encore 4 ans, avec une majorité législative. T’inquiètes, tout est prévu, retour du nabot en 2017 avec une rigueur d’enfer.
    - Mais heu, on pourrait pas plutôt faire autrement ?
    _ Ah ben pas avec toi, c’est pas prévu.
    - Mais heu, qu’est-ce qui est prévu, alors ?
    _ L’alternance, mon chou, l’alternance...
    - Mais heu, les Français, il vont pas s’en rendre compte ?
    _ T’occupes, les Français, ils regardent nos chiennes de télé, tant qu’ils le feront, ça ira. »
     
     

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.153) 14 février 2013 18:35
      Pelletier Jean

      @Cher Démosthène,


      Certes... votre langue est radicale, et cela peut être plaisant, mais la sortie vous la voyez comment ? Un retour de l’UMP ? Super ! Une arrivée du FN.... cela craint !
      Ni le PC ni le Front de Gauche n’arriveront au pouvoir par les élections.... alors ?


    • Par Le printemps arrive (---.---.---.6) 14 février 2013 21:43
      Le printemps arrive

      @Mr Pelletier

      Je vois cela : reprendre le pouvoir

    • Par Démosthène (---.---.---.228) 14 février 2013 22:23

       
      @ Jean
       
      Merci pour votre question.
       
      Mais.
       
      Ben oui, mais...
       
      Ce n’est pas en vous la posant que vous reprendrez barre sur le bordel.
       
      Ce sera en fédérant le plus possible de citoyens pour littéralement harceler à la fois les merdias, les merdiacrates et les politocs.
       
      Mais plus avant, la question n’est même pas de réussir à les mobiliser ’ ponctuellement ’...
       
      Non, la question est de réussir à les politiser.
      Alors oui, rien que le mot est un concept à la fois inconnu de la plupart.
      Toujours oui, si vous prononcez ce mot entre amis, vous allez avoir des réactions urticaires doublées de jurons et autres « fais pas chier avec la politique, la politique c’est de la merde ».
       
      Y’a du boulot ?
       
      Ben ouaip.
       
      Faut-il désespérer ?
       
      Nan, faut juste arrêter de regarder sa télé, se bouger et ne plus jamais arrêter.
       
      Parce que quant les gens de bien ne font rien, les empafeurs, eux, ne pensent qu’à sodomiser ceux qu’ils ont réussi à abrutir.
       
      Et tant les intérêts en jeu que les moyens ’ investis ’ par les empafeurs sont d’un ordre incroyablement haut.
       

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.153) 14 février 2013 23:28
      Pelletier Jean

      @Démosthène,

      que vous répondre vaste programme, cela prendra encore au moins 100 ans au bas mot, en attendant il faut bien faire quelque chose.



    • Par Pingouin094 (---.---.---.2) 18 février 2013 08:46
      Pingouin094

      Et pourquoi le Front de Gauche aurait moins de probabilité d’arriver au pouvoir que le FN ?

      Tient au fait, Rafaël Correa a été ré-élu triomphalement en équateur. Qui aurait dit il y’a 10 ans que la Bolivie et l’Equateur élieraient des présidents opposés au capitalisme, indigène pour l’un d’entre eux

      Certes, ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique n’est pas transposable en France, non plus que ce qui se passe de l’autre côté de la Méditerranée.

      Néanmoins, beaucoup de choses que d’aucun pensaient impossible se passent « de l’autre côté » des mers. Qui peut prétendre qu’il ne se passera jamais rien de tel de ce côté ci ?

      Ah oui, tient, et en Grèce, qui aurait pensé qu’un même type de force politique pourrait un jour arriver au gouvernement ? Il y’a quelques années personnes. Aujourd’hui, ils sont la 2ème force politique du pays à l’assemblée nationale et très haut dans les sondages ...

      Comme quoi ... « il ne faut jamais dire jamais ».

  • Par jmdest62 (---.---.---.14) 14 février 2013 19:10
    jmdest62

    dépèche du 03 février

    "...PARIS (Reuters) - La France maintient sa prévision de croissance pour 2013 à 0,8% du produit intérieur brut (PIB), a réaffirmé dimanche Pierre Moscovici, qui n’exclut pas de l’« adapter ».

    "On aura des discussions là dessus. La Commission européenne, dans trois semaines - ce sera le 22 février - sortira les siennes. On débattra, on confrontera. S’il faut adapter, on adaptera. Mais moi, j’ai confiance en l’économie française", a ajouté Pierre Moscovici.

    mais l’économie française n’a pas confiance en toi Mosco !!!

    @+

  • Par viva (---.---.---.128) 14 février 2013 20:12

    Les élections ça fait longtemps que les politiques de haut niveau s’en fichent. Ce ne sont que des employés, qui ne sont là que pour l’enfummage, ce sont de mauvais vendeurs mais des vendeurs tout de même. Posez vous la question de savoir qui les choisit plutôt que de vous demander qui sera élu. Nous ne ferons qu’élire ceux que l’on aura choisis pour nous.

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.153) 14 février 2013 23:35
      Pelletier Jean

      Heu Viva..... j’ai du mal à suivre votre raisonnement...



    • Par Le printemps arrive (---.---.---.6) 15 février 2013 09:20
      Le printemps arrive

      N’espérant pas tordre le sens de l’intervention de Viva, je pense qu’elle parle de ça

      Mr Pelletier, vous êtes prolifique, j’aimerai que vous nous donniez dans un article votre analyse sur les propositions d’ Etienne Chouard (sur ses réflexions et pas sa personne bien entendu !).

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.34) 15 février 2013 10:15
      Pelletier Jean

      @Par Le printemsp arrive,

      Je suis allé voir.... je en suis qu’à moitiè convaincu. Le peuple a les élus qu’il mérite aussi, un mandat cela se contrôle... mais qui veut faire l’effort de controler l’activité de son maire, de son député etc....
      Et puis un mandat il est dans un temps donné...donc remis en jeu, C’est à l’électeur de faire le point à ce moment là.

      http://jmpelletier52.over-blog.com/

    • Par olivepsy (---.---.---.141) 15 février 2013 12:15

      "un mandat cela se contrôle... mais qui veut faire l’effort de controler l’activité de son maire, de son député etc....« 
      Je vous trouve bien naif...vous aurez beau controler l´activité de nos politiques et leur signaler leur mensonges, vous croyez vraiment qu´ils vous écouteront...depuis 30 ans ils ne font que mentir et trahir le peuple, qu´ils soit de gauche ou de droite...Regardez le traité de lisbonne, le parlement d´européen qui votent les lois que les multinationale leurs dictent...

       » Le peuple a les élus qu’il mérite"
      Disons plutôt qu´il a les élus qu´on lui impose...tant que les médias de masses ne seront pas libres et indépendants, comment voulez vous que les gens votent en toutes connaissances de causes...Et où se trouve la démocratie quand vous élisez des politiques sur des discours démagogiques qui vous trahiront ensuite pour les 5 prochaines année...

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.34) 15 février 2013 13:19
      Pelletier Jean

      @Olypsy,

      Mias qu’ils n’écoutent pas c’est une chose, que les électeurs votent pour eux les yeux et les oreilles closes en est une autre.


      http://jmpelletier52.over-blog.com/

  • Par sampiero (---.---.---.163) 14 février 2013 20:48
    sampiero

    Qui était pour taxer les riches à 70% ? les 49% qui on voté sarko ? 

    Qui défendait depardieu et tous les autres fuyard ? 
    Qui n’a jamais contesté les milliards empruntés à fort intérêt pour pouvoir adresser des chèques de centaines de millions aux bétencourt et cie ? 
    Qui a râlé contre le bouclier fiscal ?
    Qui a râlé contre les dispositions de sarko qui font que bétencourt paye aujourd’hui 9% d’impôts ?
    Qui crié à la spoliation quand montebourg a voulu nationaliser mital ? au point de retirer le projet ? 

    Qui ? les 49% UMP-FN-CENTRE qui ont voté sarkosy ? sans compter ceux qui se sont abstenus mais qui poussent dans ce sens ?
    pas seulement ! Mais aussi toute une frange de pauvres gens qui sont de droite et qui soutiennent les requins.

    Alors le pays est majoritairement à droite ? il vont avoir une politique de droite conformément à la démocratie ! 
    Alors heureux ?
  • Par sampiero (---.---.---.163) 14 février 2013 21:42
    sampiero

    Le moinssage, cher Richard, est l’arme de ceux qui sont contre quelque chose mais dont le sentiment n’est pas avouable, ou alors ils sont incapables de savoir pourquoi ils sont contre.


    Sinon il serait si simple de dire qu’on n’est pas d’accord en expliquant pourquoi.
  • Par Le printemps arrive (---.---.---.6) 14 février 2013 21:47
    Le printemps arrive

    Un capitaine de pédalo dans une galère, c’était sûr que cela ne marcherait pas !

  • Par zomboid (---.---.---.180) 14 février 2013 21:54
    zomboid

    La seule solution divine serait qu’ils suivent le numéro 16 dans son ascension du pouvoir.

  • Par zomboid (---.---.---.180) 14 février 2013 21:55
    zomboid

    Benoitement.

  • Par Alinea (---.---.---.245) 14 février 2013 23:45
    alinea

    Et un retour au socialisme, pourquoi on ne verrait pas un retour au socialisme ? vous me direz, un retour, c’est quand on en est parti et pour en être parti il faut y avoir été ; ça a été très court chez nous ! Mais comme c’est ça ou le fascisme, je ne vois pas pourquoi on tergiverse !
    Bien à vous !!

  • Par julius 1ER (---.---.---.95) 15 février 2013 10:40

    inistre d’éclairer que « l’objectif sera atteint, c’est le déficit zéro à la fin du quinquennat, ce qui compte c’est la trajectoire

    çà c’est Ayrault
    mais raffarin c’était,«  » le chemin est droit mais la pente est raide«  »
    en fait c’est le même discours, de toutes façons la pseudo croissance a 0,3% ou même 1%
    n’y feront rien car il faudrait une croissance soutenue entre 5 ET 10% l’an pour résorber le chômage et la pauvreté, alors ce qui est en train de se passer, c’est que l’épisode Hollande ne servira à rien, si ce n’est perdre 5 ans de plus mais le plus grave c’est qu’à la fin du mandat Hollande «  »la CRISE«  » aura 10 ans tout dépend si on compte depuis 2007 ou 2008, et qu’en 10 ans rien n’aura été fait pour sortir de cette logique économique
     mortifère, le nombre de chômeurs et de très pauvres aura augmenté de quelques, millions, les classes moyennes plus affaiblis que jamais et vous aurez un « pinguin » qui viendra vous annoncer la main sur le coeur que la crise est finit, que le merveilleux système capitaliste, tourne formidablement bien, que Claire Chazal est la meilleur journaliste du PAF, bref tout va bien , dormez braves gens.............
  • Par julius 1ER (---.---.---.95) 15 février 2013 10:57

    quelques lasagnes de cheval plus loin, on va s’apercevoir que l’ économie du pays et du monde est tenue par quelques financiers GS et MS, mais que le but poursuivi est toujours le même des rendements financiers à 2 chiffres, voir sur AV aujourdhui le discours de Périco Légasse sur les trafics en tous genres de l’itinéraire d’une boîte de raviolis en Europe qui explique très clairement ce qu’est l’économie à l’heure actuelle, il s’ agit vraiment de choix économiques, pour l’instant les Français sont aveugles et hypocrites, ils pensent que l’enfer c’est pour les autres en ne voulant pas se rendre compte que déjà , ils ont un pied dedans, ce système dans sa configuration actuelle est mortifère car il nous emmène dans le mur gaiement c’est un allez simple sans retour !!!!!!

  • Par Jules Elysard (---.---.---.207) 15 février 2013 12:00
    Jules Elysard

    « Dans deux ans, Hollande sera un géant ou un nain »

    Je continue de partager cette opinion d’Emmanuel Todd.

    J’ai voté Hollande sans illusion pour évacuer le « moment Sarkozy »

  • Par parkway (---.---.---.133) 15 février 2013 13:40

    « C’est donc un sérieux revers pour la majorité socialiste »

    mais vous êtes dans cette majorité !!!!

    c’est la meilleure, l’hôpital se fout de la charité...

    vous tournez votre veste,

    vous voyez que le PS est peuplé d’incompétents notoires ???

    vous en avez marre de défendre l’indéfendable ???

  • Par Jean Yanne (---.---.---.177) 15 février 2013 13:43
    Jean Yanne

    Mais nous le sav ions depuis longtemps , !


    Nous savions que Sarko n’était qu’un guignol et Hollande un incapable !

    Nous savions parfaitement cela et malgré cela , nous , ou du moins , la majorité d’entre nous a voté pour eux puisque ce sont 55% des électeurs qui se sont prononcés soit pour l’UMP soit pour le PS !


    Nous savions donc , pour la plupart d’entre nous que ces deux individus mentaient 

    et nous avons voté « POUR » eux !

    Donc pas de surprise .

    seule confirmation pour les autres , les minoritaires , de leurs pronostics !
  • Par parkway (---.---.---.133) 15 février 2013 13:44

    "L’UMP tient là un argument de communication réel et surtout terriblement efficace, sauf qu’ils devront s’expliquer encore pour un bon moment sur l‘état calamiteux dans laquelle ils ont laissé la France après 10 ans de pouvoir sans partage."

    ah !

    je me disais bien aussi...

    je n’avais pas lu la fin de votre article :

    vous oubliez les exactions du PS depuis 1983...

    L’UMPS, vous comprenez ce que c’est ?

    les ordures qui nous dirigent depuis des lustres étaient aussi socialistes...

  • Par FritzTheCat (---.---.---.68) 15 février 2013 13:46
    FritzTheCat

    Hollande ne terminera probablement pas son mandat. Lorsque la crise prendra le dessus, Flamby n’aura pas la carrure suffisante pour faire face et mettra les voiles.

  • Par parkway (---.---.---.133) 15 février 2013 13:48

    fritz,

    il faudra alors espérer que le FDG fasse plus d’émules

    parce que pour l’instant...

  • Par Jean-Louis CHARPAL (---.---.---.36) 15 février 2013 15:16

    Hollandréou et Ayraultport de Vinci n’ont qu’ a relire Keynes !

    Un peu de déficit budgétaire et d’inflation n’ ont rien de dramatique.

    Sauf pour les rentiers et les parasites qui volent les richesses produites par les peuples.

    Inutlie que l’UMP et les zozocialistes se renvoient la balle, puisqu’ils sont tous les deux pour le pâté d’alouette : un cheval (roumain ?) de richesses pour 1% et une alouette pour les 99%.

    Par contre l’austérité en vue d’essayer d’atteindre 0% de déficit, a toujours débouché sur des catastrophes.

    De plus rembourser des emprunts à taux nul ou faible est motivant.

    Rembourser des montagnes d’intérêts usuraires à des banksters ne sert strictement à rien.

    Quand on remboursait des emprunts à taux nuls , il restait des écoles, des hôpitaux, des ponts, des routes, une recherche de pointe etc ...

    Actuellemnt que reste t-il d’utile, une fois payés ces intérêtes délirants ?

    Rien, du vent !

    L’ultra libéralisme, ça ne marche pas !

    Combien faudra t-il d’alternances bidons, d’immmolés par le feu, de suicides, d’emplois et de services publics massacrés pour que le peuple le comprenne et se révolte ?

     

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.34) 15 février 2013 16:35
      Pelletier Jean

      @Jean Louis,

      La dette....tu en fais quoi, tu l’adresse à tes petits enfants avec un bras d’honneur ?


      http://jmpelletier52.over-blog.com/

    • Par sisyphe (---.---.---.205) 15 février 2013 17:05
      sisyphe

      La dette, elles est illégitime, et elle doit être annulée.

      L’argent emprunté a été largement remboursé ; nous ne faisons que payer les intérêts à des usuriers à qui on a confié le pouvoir de la création monétaire, et qui en profitent pour se gaver en mettant le garrot sur le cou des peuples.

      Les usuriers se sont suffisamment gavés comme ça ; basta !

      Faire comme l’Argentine l’a fait il y a 10 ans, comme l’Islande l’a fait récemment : on annule la dette, et si certaines banques et organismes financiers se retrouvent en faillite, eh bien, on les laisse couler : on ne les renfloue pas de centaines de milliards pour mettre le couteau sous la gorge des peuples.

      L’annulation de la dette, c’est le premier pas pour sortir de la dictature des mafias financières ; en attendant les autres : réforme monétaire, vraie taxation des produits financiers, séparation réelle des banques de dépôt et des banques d’affaires, etc... Ça ç’auraient dû êtres les premières mesures d’un vrai gouvernement de vraie gauche, avec de vraies couilles.

      C’est pas le culbuto qui le fera, ça, c’est sur...

      Le problème, c’est qu’aux élections, là où on aurait le vague pouvoir de faire un peu changer les choses, on a toujours à choisir entre la peste ou le choléra, et qu’on y repique à chaque fois.

      Élections, piège à cons, qu’on disait : c’est sur le terrain quotidien qu’il faut porter le combat ; grèves, résistance passive et active, mouvements de citoyens, plaintes en nom collectif, association d’usagers, création de coopératives, de mutuelles, pressions constantes auprès des élus, pétitions, référendums d’initiative populaire, etc...

      Ou alors, se mettre le feu ; mais tant qu’à faire, en faisant péter aussi les institutions, pour qu’au moins il y ait un écho. Sinon, ça passe en fait divers, noyé dans des milliers d’autres infos, et hop, en fumée ; qu’est-ce qu’il y a sur les autres chaines ?!

      Je crois que pour la télé, les « chaines » n’ont jamais si bien porté leur nom ; les mêmes que celles des esclaves...

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.34) 15 février 2013 17:43
      Pelletier Jean

      @Sisyphe,

      Tu portes bien ton nom, annuler la dette, mais évidemment comment cela fait-il que personne n’y ait pensé ?
      D’ailleurs mon emprunt bancaire pour acheter mon appartement je vais l’annuler aussi.

      Merci de cette bonne idée.

      http://jmpelletier52.over-blog.com/

    • Par sisyphe (---.---.---.205) 15 février 2013 18:08
      sisyphe

      Par Pelletier Jean (xxx.xxx.xxx.34) 15 février 17:43

      @Sisyphe,

      Tu portes bien ton nom, annuler la dette, mais évidemment comment cela fait-il que personne n’y ait pensé ?

      Je ne vois pas précisément le rapport avec mon nom, mais pour ce qui est ; non seulement d’y penser, mais surtout de le faire, faut se renseigner, mon gars ; c’est déjà fait, et pas qu’une fois ! 

      L’Argentine annule totalement « sa dette » avec le FMI.Après son refus de payer sa dette, l’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012

      et puis aussi ça :

      Comment les créanciers ont-ils pu accepter de renoncer spontanément à une partie de leur créance ? La réponse est simple ; le gouvernement argentin les a mis devant le fait accompli. Un État n’est pas un débiteur ordinaire : s’il ne peut/veut pas vous rembourser, il ne le fait pas ; point. Certes, cela revient, pour cet État, à se couper des marchés monétaires, car personne ne voudra plus lui prêter du fait de son comportement. Mais il est toujours possible d’imaginer une situation (totalement farfelue) où un État refuserait de payer la totalité de sa dette extérieure publique, construirait un budget à l’équilibre, ne dépendrait plus de l’endettement pour financer ses déficits.

      Dans les faits, l’Argentine a refusé de payer une partie de ses dettes, et cela s’est conclu par une ostracisation du pays sur la scène financière internationale. Mais cette isolation n’a été que temporaire ; le pays a pu, quelques mois plus tard, faire de nouveau appel aux marchés pour se refinancer.

      Il faut donc retenir de cet exemple qu’il est tout à fait possible, pour un État, de se déclarer insolvable, et d’imposer des réduction de capital à ses créanciers. Cela se traduira par une isolation totale de cet État sur les marchés obligataire, et sans doute par des tensions économiques et politiques avec ses partenaires ; mais force est de constater que les conséquences d’une telle décision ne sont pas aussi cataclysmiques que beaucoup de gouvernants et/ou économistes veulent bien le faire croire.

      Vu, Monsieur Pelletier ?

    • Par Pingouin094 (---.---.---.2) 18 février 2013 09:03
      Pingouin094

      L’annulation totale ou partielle de la dette est un évênement économique relativement courrant.

      Il y’a eu quelques de nombreux exemples d’annulation unilatérale de la dette. Le plus célèbre est la Russie en 1917, mais un plus pertinent pour la France est l’Argentine en 2001. Argentine qui ne dispose pas d’une rente pétrolière, faut-il le préciser.Aujourd’hui, l’Argentine est dans une meilleure situation qu’elle ne l’était au début de la crise de 2001, et globalement dans une situation à peu prêt équivalente à la France. Elle a certes une très mauvaise note sur les marchés financiers et quelques conflits juridiques avec les rares banquiers qui ont refusé le compromis proposé par l’Argentine en 2003 (de mémoire), mais globalement, l’exemple est positif.

      Mais la Grèce aussi a annulé partiellement sa dette. Certes, le montant de la dette avait été préalablement négocié avec l’UE et les banques, mais le processus législatif a été le même : le parlement a publié une loi annulant une partie de sa dette.
      Malheureusement, contrairement à l’Argentine, ils n’en ont pas annulé assez et sont toujours au fond du trou.

      Mais est-il vraiment tabou de dire que la France doit « restructurer sa dette », éventuellement de manière unilatérale, alors que tant d’autres pays l’ont fait avant elle ?

      Mais c’est vrai que les USA ou la Grande-Bretagne utilisent la planche à billet, mais que c’est également tabou dans l’UE. Partant de là ...

  • Par titi (---.---.---.150) 15 février 2013 15:21

    « sauf qu’ils devront s’expliquer encore pour un bon moment sur l‘état calamiteux dans laquelle ils ont laissé la France après 10 ans de pouvoir sans partage »

    Ceci dit lorsque Fillon parlait d’un « Etat en faillite », à moins d’être mal-comprenant, la situation était déjà très claire.

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.34) 15 février 2013 16:34
      Pelletier Jean

      @TITI,

      Oui en état en faillite... faut-il laisser faire ainsi que l’addition aux générations futures ?

       http://jmpelletier52.over-blog.com/

       

    • Par julius 1ER (---.---.---.95) 15 février 2013 16:59

      @ jean pelletier


      La dette....tu en fais quoi, tu l’adresse à tes petits enfants avec un bras d’honneur ?

      JL Charpal a raison, la dette a des taux d’usure tels que pratiqués depuis 30 ans n’est pas remboursable et de toutes façons la façon dont elle est gérée est un scandale total, les taux d’intérêt devraient être de l’ordre 1% mais depuis 30ans c’est + 5% de moyenne ce qui ne fait qu’aggraver et enfler cette dette alors quand on voit pour nos voisins européens Grèce en tête des taux à 9% c’est sûr que ces pays sont condamnés à mourir car il ne faut pas oublier que ces taux sont des taux de bases pour les emprunts d’état , en Grèce actuellement le coût de l’argent est à plus de 20% alors imaginer financer des activités avec des taux pareils ????
  • Par egos (---.---.---.116) 15 février 2013 16:38

    @ l’auteur
    « que sont ils allés faire dans cette galère »
    gardes-chiourme du nouveau désordre mondial institué,
    1 version pseudo consensuelle, soft à l’image de notre prod cinématographique nationale,
    une petite caste, issue des mêmes filières
    pour des scénari de serie z,en deçà du seuil de crédibilité, des rôles lénifiants,
    des acteurs compassés, bêtifiant ou limite épileptiques selon les saisons 
    au final des réalisations ruineuses financées par le citoyen lambda
    le terme socialiste sera prochainement retiré du dictionnaire, au rythme des travaux de nos Immortels
    ce qui laisse quelques perspectives aux détenteurs du copyright

  • Par egos (---.---.---.116) 15 février 2013 17:11

    @ l’auteur
    l’heure n’est plus à la poésie, si ce n’est celle inspirée par les scènes d’insurrection sociale
    le système de représentation politique est usé, inefficace, anesthésiant, spécieux
    ce pays est appelé à devenir un no-man’s land, une catégorie de quartier exotique d’un monde globalisé auquel ns n’aurons pas pris notre part
    à vottre question, une réponse s’impose, la lucidité violente du désespoir

  • Par chmoll (---.---.---.249) 15 février 2013 17:43
    chmoll

    ben merde alors y a un gouv en frenchie ?? j’savais pas

  • Par TSS (---.---.---.50) 15 février 2013 17:45

    La fuite sur le non respect de l’objectif 3 % va preceder de peu l’annonce de nouvelles mesures

    restrictives (TVA,CSG,etc !). Derrière le paravent il y a toujours une petite surprise.. !!

    Sans oublier le grand marché transatlantique qui va fusiller nos producteurs locaux en inondant

    la France de merdes que nous avions reussi à interdire jusqu’à present... !!

  • Par spartacus (---.---.---.149) 15 février 2013 17:53
    spartacus

    Vous y croyez vraiment à la vérité des chiffres des gouvernements depuis 35 ans ?

    Vous croyez aux chiffres de la croissance ?
    Vous croyez aux chiffres du PIB ?
    Naifs que vous êtes ! Que l’état intouchable ne vous donne pas de sens critique !
    Le PIB c’est comme le chômage les chiffres sont « manipulés »

    Le PIB est « officiellement » corrigé de l’inflation. 

    -Plus le chiffre de l’inflation officiel est bas, plus le taux de croissance est haut.

    L’électricité, le gaz, la SNCF, les services, tout augmente et vous avez une inflation « ridiculement » basse. Ça vous trouble pas ?
    Vous voyez des entreprises fermer tous les jours, un chômage de masse, et on vous sort une croissance « très très faible » et on vous dit « ce n’est pas une récession. Ça vous trouble pas ? Vous y croyez ?

    C’est quoi le PIB ?
    -C’est la somme de l’ensemble de toutes les dépenses de tout le pays.
    -Officiellement 57% du PIB sont des dépenses de l’état
    -Le privé représente seulement  43% des dépenses totales.

    Mais là encore les chiffres sont »bricolés". La vérité c’est que l’état est à plus proche de 62% et le privé de 38%. L’état absorbe les deux tiers de toute la richesse produite en France.

    Les 3.5% de déficit sont donc cachés dans les 57% des dépenses totales. 
    Comme c’est un déficit, l’état n’a pas l’argent et donc emprunte a des banques privées ces sommes pour boucler son budget. 

    Donc dans le PIB du privé se cache la valeur de l’emprunt d’état et ses Intérêts 3.5%+1%=4.5%, qui n’apportent rien à la richesse du pays, ce qui réduit les dépenses de la sphère privée réelles à 42.5% du PIB, et en augmente d’une partie cachée de 4.5% le poids de l’état à 61.5% du PIB. A cela 

    -Nous sommes dans une crise du Keysianisme, totalement prévue par l’économiste Friedman.
    Avec un tel niveau de dépenses, si les théories de Keynes étaient juste nous serions au plein emploi. Nous sommes pratiquement avec un tel niveau d’ingérence de l’état dans un pays virtuellement communiste.

    Les Enarques voient dans la crise une crise de liquidité, en déni de comprendre que nous sommes dans une crise de solvabilité.

    Les pays émergents ayant besoin de se construire, ils vont absorber les liquidités de la planète, et faire augmenter les intérêts.
    • Par TSS (---.---.---.50) 15 février 2013 20:04

      Êtes vous sûr de comprendre tout ce que vous ecrivez ?!

      Ce qui ressort de votre sempiternelle logorrhée c’est que l’etat doit disparaître pour laisser

      la place au privé,mais ça nous le savons tous, c’est le but avoué de tous les guignols qui

      gouvernent l’EU et les USA... !!

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.153) 15 février 2013 20:36
      Pelletier Jean

      @Spartacus,



      On ne comprend rien à votre avalanche..... soyez plus simple, plus concis...


    • Par spartacus (---.---.---.157) 15 février 2013 22:37
      spartacus

      Effectivement j’ai essayé d’expliquer quelque chose de pas très simple à comprendre ni vulgarisé. 


      C’est pas connu du grand public, mais dans le PIB, un achat avec de l’argent qu’on a pas, passe 2 fois dans le PIB. C’est le cas des emprunts.

      Il y a comptage une fois normalement dans le PIB lorsque la dépense est faite, mais mécaniquement comme l’argent est emprunté, une deuxième fois dans le même temps de la banque vers l’emprunteur. 

      Dans les 57% du PIB des dépenses de l’état .Il y a 3.5% de ces sommes qui sont de l’emprunt. (les 3.5% de déficit du PIB).
      Mécaniquement, comme l’argent emprunté passe 2 Fois, il y 3.5% de l’argent des banques qui va aussi vers l’état. Cet argent n’est pas de la création de richesse, mais simplement un comblement de déficit public. Il est compté dans le PIB partie privée, mais en réalité, il est incidence d’une action publique. 

      Il serait juste de le compter dans la partie publique avec les intérêts y afférant. soit 4.5%. Ce qui amène la réalité du poids de l’état dans le PIB à 61.5%.

      1-En conclusion : quand l’état emprunte, le PIB augmente beaucoup plus que s’il n’empruntait pas ce qui est une hérésie économique.

      Tenir un raisonnement ou une politique sur la base du PIB c’est n’importe quoi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès