Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Rachida Dati : Députée (maire) européenne de proximité ... parisienne

Rachida Dati : Députée (maire) européenne de proximité ... parisienne

« Quand l’Europe veut, l’Europe peut » disait le slogan de l’UMP. Malheureusement pour ceux qui ont fait confiance à la liste UMP « Ile de France », ce slogan ne s’appliquera pas à la numéro de 2 de leur liste favorite.

En effet, Rachida Dati se voit plutôt construire l’Europe à ... Paris. Mais pour mieux préparer son retour à la politique ... française !

"Je serai un député européen de proximité. Je suis organisée, donc je suis et je resterai très présente à la mairie du 7e (arrondissement de Paris), comme tous les élus qui m’entourent. A déclaré fermement Rachida Dati - Source JDD

Décidément, après Brice Hortefeux élu dans la région Centre, mais qui déclarait : "Si j’avais voulu exercer une responsabilité au Parlement européen, j’aurais été candidat tête de liste" bien que Nicolas Sarkozy avait affirmé : "Les candidats siègeront, c’est une règle" et que Rachidat Dati affirmait : "Quitter le gouvernement en cas d’élection au Parlement européen n’était "pas une règle collective". On se dit que le profond mépris pour la "chose" européenne est une règle pour les élites qui nous gouvernent.

On a même le droit de sourire lorsqu’on lit le N°7 des engagements pris par l’UMP pendant la campagne : " NOS CANDIDATS SERONT PRÉSENTS DANS LEUR REGION -
Les candidats de la Majorité Présidentielle s’engagent à être présents au Parlement européen à Strasbourg et à Bruxelles ... / ..." On note surtout que les candidats ont surtout retenu la deuxième partie : "Ils s’engagent aussi à être présents dans leur région où ils tiendront des permanences régulières"

Lorsqu’on regarde le cas de Rachida Dati, nous atteignons le degré zéro de la politique européenne, puisque, comme tout le monde le sait, c’est le Président de la République qui lui a ordonné d’aller se "refaire une santé politique" à Strasbourg.

Réponse de l’intéressée en mai dernier : l’Express citait ces propos que Rachida Dati aurait tenus à François Fillon : "Je n’irai pas au Parlement européen. Je reste à la mairie du VIIème et je ferai du fric en étant avocate "

En effet, elle pourrait, selon Les Echos, rejoindre prochainement le cabinet d’avocat américain Willkie Farr & Gallagher ,(dont les clients semblent majoritairement défendre les intérêts de l’industrie pharmaceutique) dont l’un des associés est Maurice Lantourne, avocat de Bernard Tapie (ainsi que Loïc Le Floch-Prigent et Gérard Longuet). A noter qu’en droit des affaires, il s’occupe de contentieux et de restructuration. Il a par exemple, participé au dossier Moulinex - Source JDN

Toujours, selon Les Echos, Rachida Dati garderait, toutefois, son mandat de maire du 7e arrondissement de la capitale. Avant de se lancer dans la course à la mairie de Paris pour 2014 ?

Ce qui nous ferait un élu de plus de la majorité présidentielle à se lancer dans le cumul mandat et business. Le premier, pour ceux qui l’ignoreraient est Jean-François Copé que le magazine CAPITAL présente de la façon suivante : "Député le jour et avocat d’affaires la nuit"

- Député maire de Meaux
- Président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale

Limité à la modique somme de 9730 € (plafonnement oblige) par ses mandats électoraux, il exerce comme avocat (par la voie parallèle) chez Gide Loyrette Nouel dont un des fondateurs affirme que son contrat assurerait à l’élu avocat d’affaires : 200 000 € d’honoraires annuels !

Pour quelle fonction direz-vous ?

"User de son influence pour faire la médiation entre des sociétés françaises et des états étrangers" - Source CAPITAL N° 212 de Mai 2009
 
Qui a dit que la politique était un sacerdoce ?

En ce qui concerne Rachida Dati Même si sa conseillère politique dément : "Une rumeur totalement infondée" : "Non, elle n’ira pas dans un cabinet d’avocats. Elle a dit il y a plusieurs semaines déjà qu’elle n’irait pas. Peut-être que Maurice Lantourne œuvre, mais moi je vous dit qu’elle n’ira pas".

Il est amusant d’observer qu’il existe un vrai mimétisme avec son mentor en politique : Nicolas Sarkozy. Qui déclarait pendant la campagne présidentielle

Deux mandats et c’est tout ?", glisse une journaliste. "Et encore, répond le candidat, si ca ne tenait qu’à moi je n’en ferais qu’un. Mais je ne peux pas. Tant d’espoirs reposent sur moi. Des millions de gens comptent sur moi. Je ne peux pas faire ça."

Et après ? "Après j’irai dans le privé, gagner de l’argent. Je suis avocat, je peux réussir là. Mais j’ai aussi des amis qui me confieraient bien la tête d’une grande entreprise privée. L’argent, ça compte. Je n’ai pas de fortune personnelle. Ce qui compte dans la vie, c’est l’amour. De l’argent, c’est pour les siens, pour acheter une maison, un bel appartement. Offrir un appartement à ses enfants... Je ne veux pas être comme Giscard et Raffarin, un ancien le reste de ma vie à me trainer là, à me lamenter sur ce que je ne suis plus". - Source Le Monde du Blog

Mimétisme aussi vis-à-vis des journalistes

Alors que Nicolas Sarkozy s’en prenait aux journalistes qui s’interrogeaient sur les activités du "banquier soupçonné de blanchir de l’argent de la drogue" qui avait hébergé le couple président lors de sa visite au Mexique "les journalistes, ce sont des nullards, il faut leur cracher à la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. Ce sont des bandits. Et encore les bandits eux ont une morale"- Source Blog Serum de vérité et Canard Enchaîné

Rachida Dati de son côté s’est essayée au même "sport"

Un journaliste a apostrophé Rachida Dati en lui disant : « Madame la Ministre, vous êtes maire du VIIème arrondissement, conseillère de Paris, pourquoi n’êtes-vous pas davantage impliquée dans la vie politique parisienne ? » Agacée, elle lui a répondu : « Encore vous, qu’est-ce que vous avez à m’embêter avec les affaires municipales ? » Pas satisfait de l’esquive de son interlocutrice, le journaliste a réitéré sa question, à laquelle Rachida Dati a répondu par un cinglant : « Allez-vous faire foutre ! »

Décidément très acharné, le journaliste a encore posé la même question à la Garde des Sceaux lorsqu’elle s’apprêtait à quitter l’assemblée. Et cette fois, elle lui a balancé : « Et ta mère, elle s’intéresse au VIIe arrondissement ? » - Source 20Minutes

Néanmoins, si l’Europe et surtout Strasbourg ennuient Rachida Dati, elle n’entend toutefois pas renoncer à ses indemnités comme le rappelle Jean Quatremer : "elle percevra quand même son salaire de 7661 euros bruts par mois plus les diverses indemnités liées à son statut (298 euros par jour de présence, 4202 euros par mois pour ses frais généraux, etc.) qui s’ajouteront aux 4808 euros bruts mensuels plus les 1208 euros de frais de représentation de son mandat de maire - Bruxelles Blog

"Dans toute l’Europe, le taux d’abstention est important parce que ça montre bien que des questions sont là sur l’Europe et qu’il nous faut continuer à faire changer l’Europe" déclarait Xavier Bertrand à l’issue des résultats de l’élection européenne. Devant tant d’enthousiasme à préparer l’avenir de millions d’européens, on s’étonne de trouver encore des gens pour se poser la question de l’abstention !

"Droite dans ses escarpins" dans son rôle de "député européen de proximité" Rachidata Dati nous confirme d’ailleurs son profond enthousiasme pour l’Europe "qui veut et peut"

"on ne va pas se débarrasser de moi comme ça" déclarait-elle dans l’émission de Mireille Dumas qui lui était consacrée.

Un "débarras" à plus de 12 000 € mensuels, quand même .... pour permettre de revenir faire de la politique franco française sous les ors de la république !
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 1er juillet 2009 15:23

    comment expliquer après aux français que voter c’est utile ? .....


    • Juju Dredd 1er juillet 2009 23:29

      Il suffit de leur expliquer qu’il faut voter mais pas pour une liste dont la numéro 2 a dit qu’elle allait « s’occuper de ce qu’on va lui donner à s’occuper ».


    • Marianne Marianne 5 juillet 2009 15:12

      ... et qui a un langage de charretier et un mépris total de ces électeurs. Remarquez, il en existe aussi au langage très châtié, pur sucre 16ème arrondissement (genre Balladur) et qui sont tout aussi pourris... 

      Les Le Pen (père et fille) font bien la joncton entre les deux. Comment dit-ton déjà ? Ah oui : de la m... dans un bas de soie !


    • Gabriel Gabriel 1er juillet 2009 16:17

      Cela s’appel joindre l’inutile au désagréable. Je ne voudrais pas être son dentiste !


      • Thegrannysmith Thegrannysmith 1er juillet 2009 17:28

        Et dire qu’elle fut élue. L’UMP est donc vraiment un ramassis d’ordures non-recyclables, et spécialement ceux qui furent ou qui sont les poulains de notre président mal-aimé. 


        • Stalker 1er juillet 2009 22:11

          Ce qui est le plus stupéfiant, c’est que ni elle, ni son gouvernement ne soient pas plus impopulaires.


          • Massaliote 2 juillet 2009 09:20

            Remercions Albin Chalandon d’avoir « mis en selle » l’ineffable !

            Fleuron emblématique de notre république bananière !

            Et dire que certains se permettent de critiquer Berlusconi ! Nous n’avons aucune leçon à donner aux autres quand nous tolérons CA !


            • Louisiane 2 juillet 2009 09:52

              « nous atteignons le degré zéro de la politique européenne »
              Non ! Nous atteignons le degré zéro de la politique tout court.
              On élit des gens qui ne respectent pas leurs engagements (c’est pas nouveau), on élit ou reélit des gens qui ont triché ou qui ont des casseroles au cul, on élit des gens qui ont deux, trois, quatre mandats en plus, on élit des gens qui votent des lois qui sont à l’opposé de de qu’est la République, on élit des malades mentaux xénophobes, paranoïaques et à l’ego démeusuré, on élit des gens qui s’en mettent plein les poches et qui fréquentent de très près les « élites » responsables de la crise, etc., etc.
              Le degré zéro de la démocraitie, de la République et de la citoyenneté.


              • fhefhe fhefhe 6 juillet 2009 07:22

                Quel métier que « Politicien » !!!
                1 —
                « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient »
                2 —
                « En politique il faut donner ce qu’on a pas , et promettre ce qu’on ne peut donner »
                3 —
                « La politique c’est choisir entre le désastreux et le désagréable »
                4—
                « Un probléme Politique est un Probléme économique sans solution »

                Ces fondamentaux sont les conditions siné qua-non pour appréhender la Politique....
                Un Politicien a la « Maitrise » de ses Emotions....il est « Imperméable » à toutes revendications du Peuple qui l’a élu et ceci afin de Préserver l’Intérêt de 0,5 % de la population (Ex : le Bouvlier Fiscal...)
                L’Argent est plus ELOQUENT que les Membres d’un gouvernement qui Régne en DEMOCRATURE... !!!!!!!!!!!
                Si l’on ajoute le 4 éme Pouvoir des médias qui véhiculent de l’INFOtoxication....pour fabriquer des SAIGNEURS ...élus aux suffrages Universels...en .percevant mini 10 000€ par mois.... !!!!
                Avez-vous déjà vu un Membre du Gouvernement aprés « être » licencié....devenir SDF... ???
                Le carnet d’adresses+ les « Dossiers Nauséabonds » sont leur ASSURANCE CHOMAGE.....
                Je te tiens ...tu me tiens par la barbichette....


                • chmoll chmoll 6 juillet 2009 09:07

                  12.000€ mensuels

                  y a des natures mortes qui coutent beaucoup plus cher

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès