Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > RD Congo-Nord-Kivu : Les massacres de jeunes dans la localité de (...)

RD Congo-Nord-Kivu : Les massacres de jeunes dans la localité de Kiwanja

Selon plusieurs sources locales en provenance du Nord Kivu, relayées par la diaspora congolaise présente en Europe, la rebellion de Laurent Nkunda a pris la décision de tuer tous les jeunes de 12 à 33 ans soupçonnés d’être des Maï-Maï, une milice locale alliée à l’armée gouvernementale de Kinshasa.

Les appels ne cessent de sonner toutes les nuits en provenance de l’Est de la RD Congo. Les familles de Goma au Nord Kivu ayant des parents en Europe et aux Etats-Unis nous confirment qu’ à Kiwanja à quelques 75 Km au Nord de la ville de Goma, les militaires du CNDP de Laurent Nkunda sont entrain de massacrer la jeunesse de Kiwanja depuis
le début de la semaine. Après que les rebelles de Nkunda aient repoussé les maï-maï après les attaques du lundi, elles sont maintenant entrain de faire une opération de porte en porte
pour enlever et tuer les jeunes garçons et filles entre 12 et 33 ans soit
disant qu´ils sont des maï- Maï cachés dans les maisons alors que tout le
monde sait que les maï-maï ne sont plus dans la cité. Selon les habitants de Goma contactös par télephone, rien que la journée d´hier, plus de 15 jeunes ont été tué en leur tranchant la
tête. Les membres des Associations locales des droits humains contactés sur place, estiment que la Mission des Nations-Unies en Rd Congo en l’occurence la MONUC, n’est pas encore mis au courant de ces informations.

 Selon aussi plusieurs sources en provenance du Nord et Sud Kivu, plusieurs Jeunes des localités environnantes de Goma, sont visés par les rebelles de CNDP qui les accusent de préparer des contre attaques pour le compte du gouvernement de Kinshasa.

 Depuis les crises de 1996 et 1998, des groupes armés et les militaires gouvernementaux ont été acussés de massacrer les jeunes accusés de faire partie des maï-maï ou des rebelles tutsi d’origine rwandaise.

 Quand le massacres se passent souvent pendant la nuit où il est plus facile de déplacer et cacher les cadavres, les enquêtes des observateurs indépendants se soldent souvent par les échecs à cause de manque de preuves et d’accès aux endroits difficimment accessibles.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • canardQuantique 11 novembre 2008 22:03

    UN nouveau Rwanda... Et les Blancs se gaussent et les Noirs pleurent...

    Un peu de distraction, que diable !

    http://vioxx.labrute.fr


    • william 12 novembre 2008 20:06

      juste pour dire que c’est bien la premiere fois que je vois um medias europeeen ecrire un article proche de la realité sur terrain.je vis au bresile mais il ya pas tres longtemps j’etais au congo,j’ai ma cousine qui etait en vacance la bas et qui ne peux pas rentrer a kin parceque aucun vol ne va goma.je suis indigné de voir que des medias comme yahoo passent leur temps a diffamer l’armée congolaise,c’est a peine si nkunda n’est ´pas cannonisé,vraiment ridicule.merci de rappeller au monde que plus de 5 millions de congolais sont deja mort dans ce conflit exporté par le rwanda et les mulitinationaux...c’’est ça la realité.aujourd’hui personne ne dit rien,mais demain le monde demandera pardon pour la mort de plus de 5 millions de congolais.


      • Nathan Nathan 13 novembre 2008 12:04

         Merci pour ces informations.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès