Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Régionales : le succès de dupes de Martine Aubry

Régionales : le succès de dupes de Martine Aubry

Après la victoire de la gauche dimanche soir, l’assise de Martine Aubry semble, aux yeux des médias, enfin confirmée.
Etrange déduction quand, objectivement, on ne voit pas la « patte » personnelle de Martine Aubry sur cette victoire prévisible depuis déjà quelques mois.....
Celle propulsée par les vieux éléphants dans une alliance de circonstances qui n’avait pour but que de barrer la route à Ségolène royal -quel programme !-, celle qui depuis son élection sulfureuse et constestée, représentait jusqu’ici une opposition sujette à caution - la débâcle des européennes l’aurait vue à deux doigts de claquer la porte de Solférino-, celle enfin qui a demandé aux militants en octobre leur approbation sur la rénovation du parti dont on ne voit pas encore la trace concrète, trouve là une occasion assez imméritée de redorer son blason d’un succès qui, objectivement, ne lui appartient en rien. On ne peut d’ailleurs pas lui enlever une certaine volonté de modestie dans ses réactions...
 Le printemps des libertés l’an dernier avait été un flop. Le débat sur la loi Hadopi aussi, très mal géré, et pour lequel nombre d’artistes engagés se sont brouillés avec le PS. la débâcle aux européennes. L’absence de communication avec les fédérations aussi, observée par tous les observateurs politiques qui constataient le fossé grandissant, l’écart entre la base des militants et la direction se creusant inlassablement... Martine Aubry y aura remédié en faisant son « tour de France » pour les régionales...Flair évident quand, bien sûr, le succès des régionales était plus que prévisible.
Martine Aubry, oui, a-t-elle vraiment une responsabilité dans cette victoire ?

Citons d’abord, entre l’entre-deux tours des régionales, un sondage intéressant mis en place ici même sur agoravox. Sur 2300 personnes interrogées, on demandait aux internautes quelle était pour eux le fait marquant de ce premier tour des régionales. Plus de 40% répondaient l’abstention. 23% répondent la défaite de l’ UMP...5% répondent la percée du Parti socialiste.
 
On pourrait nommer aussi, à cette fausse victoire tombée dans l’escarcelle de Martine Aubry sans véritable mérite, les fondements même de la vie démocratique qui privilégie l’hégémonie des deux grands partis. En outre, le principal atout du PS, c’est son implantation locale solide. Mais Martine Aubry n’y est pour rien. Malgré une campagne, il faut le reconnaitre, active de sa part, le succès des régionales n’a rien à voir avec un plébiscite de la direction nationale du PS. Bien au contraire, serait-on tenté de dire. Ségolène Royal, la rivale N°1 de Martine Aubry l’emporte haut la main à 61% dans sa région tandis que Georges Frêche, exclu du PS par Aubry, réussit le tour de force de remporter plus de 54% dans une triangulaire. La liste d’Hélène Mandroux un tout petit 7, 5%. Ségolène Royal ne s’est pas d’ailleurs privée de le dire " ce n’est pas la victoire d’un camps mais d’un pays". Le vote sanction de l’ UMP, le désaveu de la France pour le gouvernement Sarkozy, est avant tout, oui, une victoire symbolique du pays, une force de refus, mais qui ne cautionne nullement l’action-même de Martine Aubry. On peut ajouter aussi que la région de Martine Aubry - et elle ne s’est pas privée de le dire à son équipe du nord- a fait un résultat en dessous de la moyenne nationale. Enfin, avec 53,5% puis 49,5%, n’oublions pas l’abstention d’un français sur deux qui ne veut même plus participer à cette vie démocratique biaisée... Avec un taux d’abstention si éloquent, on songe à certains pays qui obligent les gens à voter - par ordinateur, par exemple-. Peut-on parler de démocratie, de véritable représentation du peuple ? Une loi qui annulerait une élection quand plus de 50% du peuple se détourne du vote serait peut-être à réfléchir ? nul doute que ca n’intéresse pas les grands partis... sans parler de tous ceux qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales et dont le chiffre n’est jamais recensé ou rendu public. Ainsi en comptant les abstentionnistes au 1er tour, le score du PS est ramené à 13 et quelques%, l’ UMP 12 et quelques...et le modem 0,58%.
Piètre score qui est non seulement une victoire de dupes, mais étranger à Martine Aubry.
Elle représente un système démocratique qui se fissure de toutes part et que Ségolène Royal a tenté de renverser à Reims.
Elle le dénonce longuement, dans "Femme debout", quelques mois avant que paraisse le livre édifiant " Hold uPS, arnaques et trahisons" qui fait mention de nombre de témoignages de militants, d’élus, de secrétaires de section, sur les fraudes vérifiées par huissiers dans le camp Aubry pour l’élection du 1er secrétaire.
 
" Avec quelques pour cents d’avance, j’aurais pu tout changer. Avec moi, la rénovation était immédiate.(...) je lançais dans les 100 jours une vaste campagne d’adhésion, tout le monde sur le pont à 20 euros. Et on déménageait. Dans un lieu vaste, clair, pas tarabiscoté comme Solférino, avec ses couloirs, ses escaliers. Non, un lieu moderne, sur deux plateaux, deux étages, très lumineux.(...) dans un quartier populaire ou vers Montparnasse, le 14ème, un endroit qui sorte de cet étouffoir, dans des lieux plus ouverts, plus fonctionnels, plus accueillants. c’est très important, ce n’était pas que symbolique( ...) ILS savent très bien qu’avec moi, ils ne peuvent plus fonctionner comme ça, que les méthodes auraient changé, qu’on aurait installé une nouvelle génération dans le parti. Finies les estrades, celui qui sait et ceux qui, en contrebas, écoutent religieusement. "je cherche à installer autre chose. une relation plus horizontale. pas pyramidale. c’est fini, les pyramides ! en tout cas, moi, je n’en veux plus"."J’aurais appliqué illico presto la démocratie participative, j’aurais créé une université populaire, on aurait fait revenir les jeunes des banlieues, ils seraient revenus militer. C’est certain. Bref, il se serait passé quelque chose, un souffle."On ne peut plus accepter ce verrouillage, ces quatre personnes qui parlent, ces vingt médias qui relaient et ces trois instituts de sondages qui assomment " Tout est question d’état d’esprit, de méthodes et de remise en cause de soi même. Le sectarisme me fatigue, nous use et nos tue. nous manquons de professionnalisme." 
 
A méditer.......

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 23 mars 2010 10:04

    Bonjour, Neptune.

    Il y a beaucoup de vrai dans votre article. A un énorme bémol près : l’écrasante majorité des électeurs n’a guère conscience de tous ces aléas de cuisine politicienne, et ils ne retiendront qu’une chose de ce scrutin : la dynamique enclenchée d’une part pour l’association PS-Verts, d’autre part pour Martine Aubry.

    Au PS de ne pas renouer avec ses vieux démons de guerre des ego ! La victoire en 2012 est à ce prix, même si Sarkozy est terriblement fragilisé et assis le cul entre deux chaises, entre une tentation de gages aux tenants de plus de justice sociale et une autre tentation de radicalité droitière pour tenter de récupérer les votes repartis vers le FN.

    Affaire à suivre.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 mars 2010 10:57

      Georges FRESHE avait lâché le mot mais il a été coupé net sur la chaine de la désinformation : Il commençait à expliquer qu’il fallait redéfinir la FONCTION POLITIQUE parce que les appareils politiques sont périmés et juste à cette instant le ciseau de la censure lui a coupé la langue ! Ce vieux finira par endosser le statut du FN parce qu’il est interdit d’avoir des opinions personnelles en France ; l’alignement est une règle de déontologie française ! 

      Pour ce qui est du folklore régional il y’a eu plutôt des victoires personnelles mais non politiques.

      1) Pour Martine AUBRY confortée enfin dans son perchoir pour un certain temps.

      2) Pour Ségolène ROYAL qui peut toujours réclamer une fausse légitimité et continuer à galérer en solitaire en attendant...

      3) Pour LE PEN qui n’a pas eu assez de courage pour valoriser son succès de 2002 en dénonçant notamment comme il faut la supercherie de L’UMP mais qui constate heureusement que l’électorat nationaliste lui rallonge l’existence.

      Derrière tout cela il n’y a vraiment pas des appareils politiques capables de changer les choses concrètement. Et surtout rien ne justifie cette euphorie pour autant qu’on se souvienne que la République française se plait à vanter sa « démocratie ».

      Personnellement si une partie de la population votait pour moi et m’accordait sa confiance, je comprendrais qu’en l’état actuel des choses cette confiance placée en moi par des citoyens désemparés m’obligerait plutôt à avoir un air grave, sachant toutes les difficultés à surmonter pour rétablir la justice sociale, au lieu d’arborer un large sourire non pas d’un imbécile heureux car celui-ci n’ a généralement pas une charge sociale mais je dirais d’un politicien irresponsable comme c’est la nouvelle tendance ces dernières années...Leurre démocratique oblige !

      PS : La « Gauche » n’a pas gagné les élections régionales, ce sont les régions qui ont préféré le statut quo et un certain immobilisme politique parce qu’un nouvel engagement est incertain : L’UMP est un non-aboutissement et en dehors de l’UMP il y’a toujours un vide politique qui ne permet aucune alternative.

      Mohammed MADJOUR. http://www.republic.unblog.fr/


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 mars 2010 11:41

        @Calmos (xxx.xxx.xxx.48) 23 mars 11:22

        Allez ronronner un peu dans la rubrique « International », mon chat !

        Article « Lettre à BOUTEFLIKA » proposé hier à la publication. Ne croyez pas que c’est loin de la préoccupation hexagonale...Bien au contraire .

        Mohammed MADJOUR. http://www.republic.unblog.fr/


        • Claustaire 23 mars 2010 11:57

          Le sectarisme fatigue, rappelez-vous.
          Pourquoi ne vous en souvenez-vous pas en écrivant votre article sectaire ?


          • pingveno 23 mars 2010 12:20

            Le vrai vainqueur de ces élections, c’est le système politique en place. Avec le quinquennat présidentiel et les réformes des élections régionales, la démocratie ce sera désormais un président à droite, puis trois ans plus tard, les régionales à gauche par vote sanction contre le président, puis deux ans plus tard, un président de droite par vote sanction contre les présidents de région, et ainsi de suite.
            Pour y parvenir, le président de droite pratique une pseudo-décentralisation, consistant à transférer des responsabilités (et non des pouvoirs) aux régions en supprimant au passage leur mode de financement (cf. taxe professionnelle). Comme ça la gauche augmente les impôts dans les régions et le président de droite est réélu en 2012.


            • elly 23 mars 2010 14:22

               Bonjour Fergus !
              Il y a comme un hic.
              Je n’ai pas noté la moindre ferveur pro-Aubry lors de ce vote.
              Ce sont les journaux qui nous en parlent et qui nous bassinent avec ça.
               J’ai vu nos candidats et les militants à pied d’oeuvre, et personne ne prétendait faire la campagne au nom d’Aubry.
              Aucun électeur dans les bureaux de vote n’a même mentionné ce nom : les gens se souciaient des listes pour lesquelles ils votaient et interrogeaient sur la Région , son bilan et son projet.


              • paul 23 mars 2010 18:16

                Encore un article qui ramène à la guéguerre des égos au PS , il y a déjà Allain Jules sur ce site :
                on a l’ habitude de son idolâtrie pour son idole, on ne fait plus attention , c’est pas grave .

                Mais franchement ,il y a un type à l’Élysée qui a un CDD jusqu’en 2012 et qui est en train de tout
                foutre en l’air dans ce pays , et vous nous ramenez cette histoire de sacre raté à Reims !
                Faut arrêter avec ces commérages et réfléchir par exemple sur les bases d’une entente solide
                à gauche . Et quand j’écris « à gauche », je ne pense pas à ceux qui roulent avec le Modem.....
                hein ! petit canaillou ....


                • leypanou 23 mars 2010 18:32

                  « ces vingt médias qui relaient et ces trois instituts de sondages qui assomment » : comment a été « fabriquée » Ségolène Royal ? Ne rêvez pas : Ségolène a peu de chance d’être la candidate de tous ceux qui veulent vraiment le changement. De toute façon, elle s’est très bien accommodée de G. Frèche dont la grosse fédération PS du Languedoc-Roussillon l’a soutenue lors des primaires. Et elle compte refaire pareil pour les prochaines primaires du PS. Tant que le PS et ses dirigeants ne comprendront pas que tant que la France des travailleurs ne sent pas écoutée, les absentions seront toujours élevées. Hollande, Moscovici, Royal ou autre DSK ou Vals, au niveau des grandes orientations de l’économie, c’est blanc bonnet et bonnet blanc avec Sarkozy, sans parler des autres opportunistes qui sont prêts à aller à toutes les soupes genre Lang ou autres.


                  • Christoff_M Christoff_M 24 mars 2010 00:42

                    Succès de façade, Martine Aubry est la pour préparer le terrain au candidat de remplacement de Sarkozy, aussi peu de droite ou de gauche que lui même , j’ai nommé DSK, le banquier des mondialistes, qui n’a jamais été de gauche mais qui s’est servi du PS comme Mitterrand, pour son ascension sociale et sa carrière...

                    Autrement dit vous aurez droit à bonnet blanc ou blanc bonnet, en faisant croire aux français que c’est un changement « démocratique » une « alternance » alors que ces deux types sont issus de la même caste financés par les grands industriels et banquiers favorables à une Europe incluse dans une gouvernance mondiale...

                    Faire croire aux sornettes cela marche avec plus de la moitié de la population, qui refuse de voir que les mêmes élites gouvernent le monde par le pouvoir financier, les politiques et les médias n’étant que des gens intéressés et faciles à convaincre moyennant finance...

                    De même aux états unis Obama tape du poing, tandis que Hilary affirme devant l’équivalent du Crif son soutien inconditionnel à Israël tout en prônant un dialogue ferme avec l’Iran...

                    Le problème de ces pseudo démocraties occidentales, c’est que les convictions politiques ont fait place à un comportement de moutons devant les donneurs d’ordres, les lobbies et les financiers !!!

                    D’où le flou actuel, même chez nous avec l’UMPS, en dehors de l’étalage, du manque de culture et de respect aux peuple affiché ; on ne peut pas être au pouvoir et faire des discours variables en faisant croire que l’on va contenter tout le monde et faire n’importe quoi !!!

                    Les extrémismes remontent et les gens se dirigent vers ceux qui paraissent encore afficher leur autorité !!! résultats les extrémismes et les charlatans pullulent ds tous les domaines, religieux, sectes, médias, politiques, rien de plus dangereux pour le monde !!! Laisser le pouvoir israelien actuel déraper tous les jours c’est aussi dangereux que de tolérer des intégristes chez les musulmans !!!

                    il semble que les hommes nient la réalité, s’arrangent avec les faits, suivant leur pays, oublient l’histoire, et sont incapable d’une vision ou d’une action globale (faim dans le monde en 2010 !!!).... les chamailleries de préadolescents immatures et la lutte pour la gloriole, le pouvoir local et l’argent, dominent par rapport à l’intérêt général.

                    Depuis la nuit des temps, les peuples et la planète subissent les inconséquences de certains, et l’homme n’est pas toujours l’animal le plus intelligent sur cette terre qui nous héberge et nous nourrit...


                    • Christoff_M Christoff_M 24 mars 2010 00:55

                      les partis politiques sont à l’image de nombreux problèmes dans ce pays, ils parlent de réforme, de modernité...

                      et ils sont les premiers incapables de se bouger, de sortir de systèmes poussièreux et peu démocratiques, d’habitudes vieillottes...

                      ils ne se rendent même plus compte, comme nombre de nos journaux et médias qu’ils ne représentent même plus les français et qu’il ne suffit pas de mettre de l’argent, des gourous de la com, et de « fabriquer » un leader aussi peu réaliste que flou, pour etre représentatif...

                      Ils seraient temps que certains arrêtent d’écouter les charlatans de la com et de la pub qui les ont mené à l’autisme par rapport aux français Séguéla et Saussez, qui ont transformé nos candidats en perroquets !!! un candidat ne doit pas etre un gestionnaire de discours et de voix comme un patron de grosses boites... La conviction et l’intelligence ça existe mais pas dans des structures gérées par des cabinets de recrutement, qui nous imposent leur merde jusque dans la variété on voit le résultat avec la nouvelle star
                      (recrutement américanisé et standardisation de candidats qui lisent un texte appris)....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès