Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retraites : et si le but principal des réformes était de pousser les gens (...)

Retraites : et si le but principal des réformes était de pousser les gens vers les « produits » d’épargne retraite ?

Pour essayer de comprendre les stratégies des principaux acteurs, mieux vaut analyser les faits et les actes, plutôt que les discours.

Constat N° 1 : on ne peut pas se fier aux déclarations officielles des principaux acteurs

En 2008, François Chérèque au nom de la CFDT était opposé au passage de 40 à 41 annuités envisagé dans la réforme Fillon de 2003, au motif qu’une telle augmentation serait aberrante dans une situation de chômage massif. En 2013, alors que le chômage ne cesse d’augmenter, pourquoi la CFDT ne développe-t-elle plus cet argument de simple bon sens ?

En 2010 les dirigeants du PS étaient opposés au passage de 60 à 62 ans de la condition d’âge. En 2013, le député socialiste Pascal Cherki constate : « On ne revient pas sur une réforme de la droite qu'on avait combattue, non, on va même aller plus loin. On va donner le sentiment, nous gauche, de faire ce que la droite n'a pas osé faire. » 

Constat N° 2 : Les conditions ouvrant droit à la retraite sont indissociables de l’urgente nécessité d’un autre partage du temps de travail 

Les syndicats, associations et collectifs responsables répètent depuis des années que le problème ce n’est pas les retraites mais le chômage de masse. Pierre Larrouturou, animateur du collectif Roosevelt, rappelle « Aujourd’hui d’après l’Insee, il n’y a que 19% des gens qui ont un emploi à l’âge de 62 ans. Donc demander aux gens de travailler plus longtemps s’ils n’ont pas de boulot, c’est juste impossible. Pour sauver les retraites, il faut d’abord sortir du chômage ».

Bizarrement, les partisans de l’augmentation de l’âge ou du nombre d’annuités ne répondent jamais à l’argument suivant : en obligeant les seniors à travailler 2 ou 3 années de plus, ce sont autant d’emplois qui ne seront pas libérés pour les 5 millions de demandeurs d’emplois, dont les 27 % de jeunes au chômage.

Constat N° 3 : les réformes précédentes conduisent déjà à une baisse moyenne des retraites d’environ 30%

Voir le dossier d’Alternatives Economiques de juin 2013 « Retraites : les efforts ont déjà été faits – Les Français ont payé un lourd tribu aux réformes précédentes ».

« Une étude récente de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques a calculé que si les réformes de 1993, 2003 et 2008 s’étaient appliquées aux affiliés de la CNAV et de la MSA-salariés de la génération 1938, ceux-ci auraient eu des pensions de base réduites de 28 % en moyenne lors de la liquidation, et de 35 % sur l’ensemble de leur période de retraite. .... », extrait de http://www.france.attac.org/articles/retraites-pour-un-choc-de-repartition

Constat N° 4 : 44 annuités c’est la fin de la retraite à taux plein pour tous ceux ont fait des études post-bac

Même Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L'Express, l’a expliqué sur France Inter le 22 juin : les jeunes diplômés entrant de plus en plus tardivement dans de vrais emplois, 43 ou 44 annuités signifient la retraite à taux plein vers 70 ans ! Or chacun sait que même les entreprises socialement responsables ne garderont qu’exceptionnellement leurs salariés au-delà de 63 ou 65 ans. Résultats : l’immense majorité de salariés ne pourront pas remplir les conditions pour une retraite à taux plein et se verront donc appliquer des décotes importantes. Des arguments supplémentaires imparables pour les vendeurs de « produits » d’épargne retraite gérés en capitalisation ... qui n’en manquaient déjà pas.

Constat N° 5

Bizarrement, aucun des « partenaires sociaux » ne proposent pas de mettre fin au cumul emploi retraite sans aucune limite de revenu autorisé depuis 2009. Alors que ce cumul est préjudiciable à l’équilibre financier des caisses de retraites. Voir « La réforme qui a déjà coûté plusieurs milliards aux caisses de retraites ! »

Constat N° 6

Bizarrement, aucun des « partenaires sociaux » ne rappelle que les exonérations fiscales et sociales incitant à recourir aux « produits » d’épargne retraite individuels ou collectifs (Perco, Perp, Pere, ...) gérés en capitalisation sont payées par les contribuables.

Constat N° 7

Bizarrement, les « partenaires sociaux » continuent à laisser aux groupes financiers et d’assurance le « marché de l’épargne retraite »

Un tel abandon a de multiples inconvénients :

  • gestion en capitalisation avec les risques que cela comporte
  • autant de ressources en moins pour les systèmes par répartition
  • gestion peu transparente de la plupart de ces « produits »
  • absence de comparatifs sérieux et indépendants
  • conflits d’intérêts évidents, puisque pour les contrats collectifs ce sont les employeurs qui choisissent le prestataire, bien entendu privé

A l’inverse, une offre de solutions d’épargne retraite gérées en répartition dans le cadre paritaire de l’ARRCO et de l’AGIRC ( pour les salariés du secteur privé) aurait de multiples avantages :

  • possibilités pour les salariés, ou pour les entreprises, de cotiser plus à l’ARRCO et/ou à l’AGIRC. Comme c’était par exemple le cas à l’ARRCO avant la généralisation de la retraite complémentaire des non cadre en 1972
  • gestion unifiée et transparente par les « partenaires sociaux »
  • gestion en répartition, sans risque et sans financiarisation
  • augmentation des ressources des caisses ARRCO et AGIRC, au lieu de la désindexation des retraites complémentaires par rapport à l’inflation décidée par l’accord AGIRC-ARRCO du 13 mars 2013
  • contribution à une transition vers un système simplifié et unifié par points

Comment se fait-il que la CFDT qui propose depuis 2008 de « Généraliser l’épargne retraite collective et solidaire » ne se batte pas pour cette généralisation dans le cadre paritaire de l’ARRCO et de l’AGIRC ?

Conclusions provisoires 

Les multiples paramètres sur lesquels il serait possible d’agir pour équilibrer les régimes de retraites sont rappelés dans « Retraites : pour un choc de répartition » sur http://www.france.attac.org/articles/retraites-pour-un-choc-de-repartition . Les « partenaires sociaux » qui en discuteront en juillet avec le gouvernement ont donc l’embarras du choix.

Si le gouvernement et les « partenaires sociaux » ne procédaient pas à un encadrement du cumul emploi retraite, autorisé sans aucune limite de revenu depuis 2009, cela signifierait que la réduction des déficits n’est pas le but principal de la prochaine réforme.

Si le gouvernement et les « partenaires sociaux » devaient continuer à laisser aux groupes financiers et d’assurance le « marché » de l’épargne retraite gérée en capitalisation, au lieu de proposer des solutions gérées en répartition dans le cadre paritaire de l’ARRCO et de l’AGIRC, cela signifierait que la sauvegarde de nos systèmes de retraite par répartition n’est pas le but principal de la prochaine réforme.

Tous les citoyens de bonne volonté devraient alors se poser la question : « Retraites : et si le but principal des réformes était de pousser les gens vers les « produits » d’épargne retraite ? »

Eléments de réponses à cette question dans « 43 ans de cotisations : Le cheval de troie de la capitalisation retraite ! »

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • philippe913 18 juillet 2013 09:03

    vous ne parlez pas des régimes spéciaux ?


    • philippe913 18 juillet 2013 11:32

      une obsession moi ?
      non, pas vraiment, mais les régimes spéciaux des élus, des cheminots des gaziers et des électriciens, non content de n’avoir aucune justification, ne sont, et vous ne pouvez le nier, que des privilèges payés sur l’imposition de tous les contribuables.


    • philippe913 18 juillet 2013 11:35

      donnez moi la raison qui fait que certains doivent avoir de tels avantages/ privilèges par rapport aux autres ? (lesquels payent pour les leur donner...)

      personnellement, je n’arrive toujours pas à la saisir.


    • foufouille foufouille 18 juillet 2013 11:53

      ils se sont battus pour les avoir comme tes grands parents en 36


    • philippe913 18 juillet 2013 13:34

      ok, ils se sont battus pour avoir un privilège exorbitant du droit commun qui devait compenser une pénibilité particulière, on va dire que c’était justifié.

      Toutefois, cette pénibilité a, en grande partie, disparue, mais elle pèse toujours sur les finances des autres, c’est donc devenu une rente pour cette catégorie, une rente au sens péjoratif du terme, soit un avantage financier sans contrepartie qui tombe régulièrement sans effort.

      Marrant, je pensais que vous vous battiez contre les rentes ici ?


    • philippe913 18 juillet 2013 15:34

      hors sujet ?
      pas du tout, un autre pan du sujet si vous voulez, mais certainement pas hors sujet.

      comment fonctionnent l’arrco et l’agirc, je n’en sais rien, je ne vais donc pas donner mon avis là dessus.

      En revanche, par rapport aux retraites, je vois d’autres choses, certaines inégalités, dont les régimes spéciaux en sont une partie très visible et scandaleuse, une vraie rente de situation comme vous les dénoncez tous les jours.

      Alors oui, si tout le monde pouvait avoir les mêmes avantages que ces gens là, si c’était le régime commun, j’applaudirais des deux mains, malheureusement, ça n’est pas possible, le financement ne suit pas.
      Et cette petite exception sur laquelle je fais une fixette, elle nous coûte la bagatelle de plusieurs milliards d’euros par an.
      par ailleurs, comme vous parlez d’exception, j’en déduis que pour vous aussi, ça ne vous semble pas normal, mais que vous n’en faites pas une priorité, c’est ça ?

      je suis d’accord avec vous, le chantier de la protection sociale, au sens large (sécu vieillesse...) est un vaste chantier qui doit être pris dans une globalité certaine et normalement il ne faudrait pas se fixer sur des points particuliers, mais envisager une réforme de grande envergure, tant dans son financement que dans ses prestations.

      Mais avec nos politiques, ça va être très compliqué. juste un rappel, la TVA sociale envisagée par sarkozy, Hollande l’avait plébiscitée à un moment, mais comme sarkozy l’a sortie en premier, pfuit, elle est devenue mauvaise.

      on ne voit que de la politique politicienne, autant au niveau des partis que des associations syndicales, et pas de mesures pragmatiques et efficaces.


    • foufouille foufouille 18 juillet 2013 17:33

      "Mais avec nos politiques, ça va être très compliqué. juste un rappel, la TVA sociale envisagée par sarkozy, Hollande l’avait plébiscitée à un moment, mais comme sarkozy l’a sortie en premier, pfuit, elle est devenue mauvaise."

      mais non, mollande est pantin de ton europe libérale. on y aura droit comme plus de chômeur
      pas de travail pas de cotisations. ensuite tu seras zheureux de dormir dans ta voiture


    • tf1Goupie 18 juillet 2013 22:25

      Si la répartition est inéquitable ou injuste il est normal qu’on d’aucuns veuillent s’en défaire


    • lloreen 21 juillet 2013 17:17

      « Le nivellement se fait par le bas ».
      Sauf pour nos chers politiciens...eux qui refusent une baisse de leurs indemnités et de leurs retraites !

      http://www.lepetitmondecozillon.fr/2011/11/les-deputes-refusent-de-baisser-de-leurs-indemnites/

      Proposons leur donc une solution:soit les aligner vers le bas au même niveau que celui qu’ils réservent à la majorité des français ou alors la meilleure alternative qui satisfera tous les français : aligner leurs retraites sur celles des députés et ministres !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 août 2013 10:18

      CELA FAIT 20 ANS QUE NOUS LES SYNDICATS ET l ’agcs VOUS LE DISENT.............

      les banksters et leurs lobbyistes nos élus nationaux c’est privatisation a TOUT PRIX


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 août 2013 10:24

      CELUI QUI NOUS A LE PLUS ROULE DANS LA FARINE C ’EST BALLAMOU (DUR)

      retraite calculee sur 25 ans et non sur les 10 meilleurs années = -25 % DE RETRAITE
      NOS ELUS GARDENT LEUR HYPER RETRAITE 6000 EUROS/ MOIS POUR 2 MANDATS DE 5 ANS...A QUAND LA REFORME.............. ??????

      ET LES SALARIES VONT BOSSER JUSQU A 70 ANS ET 45 ANS.....


    • devphil30 devphil30 18 juillet 2013 09:24

      Très bon article de synthèse de la situation et des perspectives de démantèlement des régimes généraux de retraite.


      Il s’agit d’une volonté délibéré de détruire ces acquis sociaux pour mettre en place un système privé qui pourrait capter la manne des milliards que représenterait une cotisation obligatoire à des régimes privés dirigés par des amis de certains politiques avec des renvois d’ascenseur ou des aides plus directs pour accélérer ce processus de destruction sociale.

      Un livre intéressant sur le sujet du travail qui date de 1990 pourtant
       
      La destruction des retraites est le dernier niveau d’une destruction sociétale , après la perte des emplois dans l’agriculture , l’industrie et le tertiaire , le chômage grandissant , les emplois sans avenir , les petits boulots.

      Perspective sombre pour un avenir bouché 

      Philippe 


      • ZenZoe ZenZoe 18 juillet 2013 10:04

        Deux certitudes, assez inquiétantes :
        1) la perspective d’une retraite publique correcte pour tous a d’ores et déjà disparu,
        2) l’état ruiné et aux abois louche sur l’argent des épargnants.
        Si on a un boulot, mieux vaut se renseigner à fond et se constituer une petite cagnotte personnelle pour ses vieux jours. Si on n’en a pas, on est mal. Ca fait peur.


        • tf1Goupie 18 juillet 2013 22:34

          Il y a différentes façon de placer ; ça peut-être dans l’immobilier, par exemple.

          Il vaut mieux diversifier sa « cagnotte », on a le droit d’être intelligent (oui je sais pour démosphaigne c’est difficile ...).

          Et de toutes façons si le système financier s’écroule tout part en vrille alors la retraite voudra plus dire grand chose.
          Reste plus que le potager


        • mic0741 mic0741 18 juillet 2013 10:06

          Je crois qu’on a bien compris que notre gouvernement, qui n’a plus de gauche que le nom, s’est inféodé aux lobbies financiers, malgré toutes les annonces d’intention de les combattre. Ces lobbies financiers n’ont d’autres buts que de s’enrichir sur le dos du plus grand nombre, et si possible par des moyens rendus légaux par les gouvernements qu’ils supervisent.

          Une remarque de détail, cependant, par rapport à l’article : ce n’est pas le cumul retraite-emploi qu’il faut supprimer, mais bien de faire cotiser ces emplois, si possible à un taux maximum...


          • Dwaabala Dwaabala 18 juillet 2013 11:07

            La retraite par capitalisation est l’idéal inavoué du social-libéralisme, version vaselinée du néo-libéralisme.
            Que l’État se démette et que chacun se démerde... en premier les Banques et les Assurances.


            • Robert GIL ROBERT GIL 18 juillet 2013 11:21

              La mise en place du système français de répartition s’effectue en 1945 par Pierre Laroque et Ambroise Croizat (fondateur de la Sécurité Sociale) qui va œuvrer à la mise en place de la protection sociale. L’ordonnance de 1945 stipule un âge de départ à la retraite à 65 ans, et à 55 ans pour les régimes spéciaux, notamment les cheminots. L’idée est que la France, au sortir de la guerre, est exsangue et a besoin de se reconstruire, mais lorsque la situation le permettrait, le départ à 55 ans sera la norme pour tous.....

              voir :

              RETRAITES, ON NE NOUS DIT PAS TOUT…

              RETRAITES : LE GRAND BLUFF !!!

              RETRAITE ET FINANCEMENT

              et plus generalement le dossier complet avec un super PPS :
               http://2ccr.unblog.fr/category/retraites/


              • spartacus spartacus 19 juillet 2013 10:51

                Et de l’autre un ministre communiste « Thorez » organisera l’injustice sur plusieurs générations en donnant des droits différenciés aux fonctionnaires par les régimes spéciaux.

                L’autre ministre de l’énergie communiste créera lui aussi des inégalités en droits sociaux pour EDF.
                L’autre ministre communiste des transports créera lui aussi des inégalités en dorits sociaux pour la RATP et SNCF.
                Thorez créera l’ENA avec une formation spécifique gauchisante a fort pouvoir de nuisance et droits sociaux différenciés.

                Brefs le CNR créera une France d’inégalités en droits sociaux. Une France ou les uns bénéficieront plus du travail des autres. Une nomenklatura qui se perpétua générationnellement...

                Voici pourquoi il faut dé-communister la France. Dernier pays communiste de la planète.

              • Akerios 18 juillet 2013 17:02

                Lorsque l’on choisi un emploi on fait des choix a un instant X.

                - privé a potentiel de progression plus fort. Avec un type de travail et de retraite et un salaire qui dépend du marché du travail . L’emploi est spéculatif et le chomage un risque.

                - public à potentiel de progression plus limité mais qui répond plus a une vocation. Avec un type de travail axé vocation et un salaire attaché a l’exercice d’une fonction . L’emploi n’est pas spéculatif , le chomage est plus déguisé . Il faut un casier judiciaire vierge .

                A un instant Y il est inacceptable de comparer ce qui n’est plus comparable pour aligner vers le bas des emplois public ou privé.

                Ou on aligne alors tout vers le haut  .

                Un contrat de travail on en change pas les contenus en cours de route , au départ ce sont des choix différents avec des avantages différents et a chacun de faire les bons choix.

                Le marché de l’emploi est libre , faites les bon choix et n’allez pas pleurer .......gna, gna les autres ont mieux que moi aujourd’hui ! (entre autres régimes spéciaux )


                • philippe913 18 juillet 2013 17:11

                  toujours le même argument :« vous êtes jaloux des fonctionnaires et des régimes spéciaux, vous n’aviez qu’à faire fonctionnaire ou cheminot ».

                  Mon bon akerios, ça n’a rien à voir avec ça, vous qui défendez l’égalité et luttez contre la rente, vous devriez lutter contre ça.

                  alors oui, dans un monde idéal, il n’y aurait pas de chômage, tout le monde aurait un salaire décent, une protection sociale complète et prendrait sa retraite à 50 ans, mais pour l’instant, c’est une utopie.

                  Votre position actuelle est donc de défendre une caste de rentiers privilégiés (cheminot, gaziers, électriciens, élus...) au dépend des autres.


                • Dwaabala Dwaabala 18 juillet 2013 18:48

                  Appeler des travailleurs des privilégiés c’est en soi tout un programme.
                  Il faut supposer que ceux qui ont ce point de vue cherchent par grandeur morale à s’aligner sur les pauvres bougres qui ne gagnent rien afin de ne ne pas devenir eux-mêmes des privilégiés.


                • philippe913 19 juillet 2013 08:55

                  ces gens là sont de pauvres bougres qui ne gagnent rien ?


                • Dwaabala Dwaabala 19 juillet 2013 17:23

                  Pour vous, il ne s’agit plus de gagner quelque chose mais de simplement comprendre ce qui se dit.


                • philippe913 22 juillet 2013 15:58

                  et hop, encore une attaque ad hominem qui prouve la vacuité de votre argumentation.


                • Akerios 18 juillet 2013 18:16

                  Une banque fait de l’argent sans créer de richesse en spéculant avec des ordinateurs sur les marchés financiers a la micro seconde sur des montants exorbitants.

                  En cas pertes importantes sur des spéculations hasardeuses elles sont aujourd’hui autorisées a prendre les dépôt des clients pour éviter la faillite. ( accords de Bruxelles pour des lois à venir). C’est fait la finance a mis la main sur nos comptes bancaires

                  En supprimant la retraite par répartition elle va maintenant nous voler nos retraites.

                  En imposant des fonds de placements elle va prendre nos cotisations et les gérer.

                  Les fonds seront triplements exposés

                  1. par la faillite frauduleuse ou non de l’établissement qui spécule.

                  2. par des placements désastreux frauduleux ou non.

                  3. par la manipulation des fonds dont les contenus peuvent servirent a planquer les « fameux toxiques » pour s’en débarrasser ! (on prélève les fonds porteurs que l’on se partage et on dépose les toxiques dont on se débarrasse )

                  Nos retraites sont une nouvelle mannes financière et la finance va s’en emparer et l’état s’en décharger en tant que régulateur.

                   

                   

                  Après les comptes bancaires et les retraites.................................la finance va faire leur fête a nos mutuelles !

                  La finance va déclarer que les mutuelles sont une entrave a la libre concurrence ................

                   

                   

                   


                  • Akerios 27 juillet 2013 18:25

                    Les fonds de placement pour la retraite par capitalisation risquent de devenir les poubelles des banques en recevant tous les toxiques et un par un dans le temps ....« ..plop..... ».. pas chance c’est la bulle !

                    Demandez aux retraités de Détroit aux USA aujourd’hui ce qu’ils pensent de la retraite par capitalisation.....et par répartition....

                    Certains risquent de sortir un fusil.


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 18 juillet 2013 18:49

                    D’accord avec l’auteur, c’est bien cela, le capitalisme a besoin sans cesse de nouvelles ressources financières pour alimenter sa spéculation. Il a puisé dans les services publics en les privatisant (là au moins des actionnaires profitent"

                    L’Europe est le cheval de Troie du capitalisme pour manger notre Sécurité sociale...et il s’écroulera quand il n’y aura plus rien à rapiner.
                    Voir en table des news :

                    Retraites : l’Europe se prépare à frapper 

                    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=188

                     


                    • smilodon smilodon 18 juillet 2013 21:03

                      Y’a ni « capitalisme », ni « socialisme » !... C’est terminé depuis bien longtemps tout ça !... Y’a plus, en 2013, que les profiteurs d’un côté..... Et les payeurs de l’autre !... Arrêtons d’être cons !... Un jour de 1789, pleins de paysans (et pleins d’autres aussi), ont arrêté d’être cons !.. Le même jour, en même temps !.. C’était un 14 Juillet, je crois !!!.....Depuis, on s’en réjouit tous !..... Si les morts pouvaient parler !..... Ceux-là nous dirait, en revenant sur ce sol : « Ben........Pourquoi ??? » !...


                    • sylvie 18 juillet 2013 20:21

                      Caisse de retraite CNAV, concrétement cela donne quoi ? je viens de le vivre en direct avec mon frère handicapé, il a eu 60 ans en juin de cette année, nombreux courriers contradictoires reçus, pour annoncer une retraite variant entre 770 et 800 euros ( par mois) pour 21 ans de travail en usine jusqu’à sa fermeture puis 20 ans de chomage (région de merde chomage entre 230 et 430 euros suivant les années), lettre reçue récement : votre retraite est reportée à octobre 2013, donc pas grave,puis octobre approchant, elle est rapportée à septembre 2014, donc 61 +3 mois tout cela pour un montant non calculé à ce jour, voilà la réalité de notre beau pays.


                      • foufouille foufouille 18 juillet 2013 20:29

                        20 ans de chomage ?


                      • smilodon smilodon 18 juillet 2013 20:55

                        Y’a 40 ans, ou presque... J’avais fait confiance au gouvernement d’alors !.. (En 74, Giscard venait d’être élu)...... Merci à lui pour la majorité à 18 ans !... (Mieux que la mariage pour tous, à mon avis !)... En 74 j’avais 17 ans..... Premier emploi après mon BEPC (redoublement de ma 6ème et de ma 3ème)... Bref.... J’en ai 56 aujourd’hui, des ans !... Giscard, François (n°1), Chirac, Sarko, et maintenant le 2ème François de ma vie d’électeur, bosseur, imposable !.... J’en ai marre !.. Eux non, peut-être !.. Mais moi, SI !... MARRE qu’on me mène en bateau depuis 39 ans !... MARRE de tous ces « élus » de la démocratie !... Quelle démocratie ??... Celle dont je rêvais, ou celle qu’ils m’ont imposée !.. Tous autant qu’ils sont ???!!!.... Eux, forcément, le cul sur un fauteuil depuis que je cours partout !.. Eux, forcément, vont me dire que je suis un mauvais citoyen !... Et M...e à eux TOUS !... J’ai tout fait, depuis mes 17 ans, tout fait comme on m’a dit !... N’empêche !... J’en ai marre !.... Mais si vous saviez à quel point !... Je cours toujours partout, 39 ans plus tard, tandis que vous, vous êtes mort, où allez mourir tranquillement, sans forcer !.... J’ai mal aux genoux...Mal au dos... Mal aux doigts..... Et mal à la tête !... J’en ai marre !... Et le « plus » que j’en ai marre...... C’est de vous voir !..... Et là...J’en ai VRAIMENT MARRE !!!!!...........


                        • mehdi mehdi 18 juillet 2013 22:11

                          @smilodon...apparemment tu sort juste de ta grotte, après 40 années passé dans la grotte républicaine...tu as décidé d’en sortir pour voir de l’extérieur cette grotte et là tu prends conscience qu’elle ne ressemble en rien de ce qu’on n’avait pu en dire, maintenant tu te met à grogner...pourtant celà ne sert à rien de grogner, celà dis après avoir hiberner tout ce temps, celà se comprend...il est temps d’apprendre à savoir comment fonctionne ce système ? Car ce système à préparé le terrain pour les contestataires...nombreux sont les pièges pour déjoué toute tentative popul


                        • mehdi mehdi 18 juillet 2013 21:55

                          Celà est certain qu’il mène le système de retraite petit à petit vers une privatisation de ce régime, mais ce n’est pas pour tout de suite...l’immédiat juste une mini réforme pour occupé l’actualité avec des manifestations pour animé le cirque, ce qui leur donnera le temps de faire des réformes impopulaire dont personne n’en entendra parle


                          • politzer politzer 18 juillet 2013 23:38

                            bonjour

                            On se souvient du cas de ce fonds de pension ENRON où tous les retraités qui avaient confié leurs économies en capitalisation à ces gredins se sont retrouvés à poil sans un rond après la faillite de la société !


                            • Akerios 21 juillet 2013 18:41

                               C’est ce que la droite et F. Hollande avec le PS nous préparent .

                               

                              Pour voler les retraites il faut d’abord mettre en place le système de capitalisation par les banques !

                              Attention même un fond mutualiste peut être perdu en spéculation ou détourné par fraude. Un mauvais placement et vous perdez votre retraite.

                              La retraite par capitalisation sur 45 ans c’est une blague sinistre ! Les banques vont voler les fonds ! 

                               

                               


                            • MOROTE 19 juillet 2013 07:27

                              Désolé les gars, juste un peu de bon sens et de recul. Si tout le monde a bien compris que tout passe par les banques et que tout lobby, retraite, mutuelles et autres, en fait un tronc commun indispensable à son jeu, rendons ces dernières le plus obsolète possible. Facile à dire, me direz-vous. Pas tant que ça. Sortez de vos habitudes bancaires tellement bien huilées que vous les pensez indispensables, et vivez autrement. De moutons consommateurs passez au stade du propriétaire réel de vos économies. Personne aujourd’hui n’a vraiment de l’argent à soi. Allez essayer de sortir vos centimes, ou vos millions, pauvres ou riches, de votre banque et vous comprendrez que le seul propriétaire actuel de vos économies, de votre travail en somme, ce sont les banques, pas vous !!! Elles s’en servent, l’utilise, le dépense, et le font bien mieux fructifier que vous, mais pour eux !!! Partant de ce principe, ne leur concéder rien, ou juste de quoi ne pas être à découvert. Nos grands-parents s’en passaient très bien, ils avaient juste un peu plus de courage. Le courage de sortir la totalité de votre salaire le lendemain de son arrivée sur votre compte, le courage de vous passer des " commodités avilissantes " de votre carte bleue, le courage d’empiler vos économies et d’acheter cash, sans crédits, votre voiture ou votre appartement, le courage de limiter au maximum tout actions bancaires en général. Je le fais depuis bien des années, ce sont d’autres habitudes, ni moins, ni plus faciles que les vôtres, une manière de vivre juste un peu différente. « Marginale et sans inquiétude » m’a même dit un jour ma chère conseillère, tant il est vrai qu’un mouton qui sort de son troupeau ne les touche pas plus que ça. A partir de cet instant, lorsque votre banque voit votre salaire entrer et aussitôt ressortir, vous allez devoir faire face à une multitude de demande de Rdv de leur part. « Vous comprenez, tant d’argent, non placé, non encadré », montrant, si vous ne l’aviez pas encore compris et à l’instar d’une fourmi s’inquiétant de la vie de ses pucerons, tout leur intérêt envers votre travail. Vous pouvez vous en passez, je le fais, d’autres le font, devenez indépendant et enfin, propriétaire de votre vie. Courage.


                              • escoe 19 juillet 2013 10:38

                                Tous les citoyens de bonne volonté devraient alors se poser la question : « Retraites : et si le but principal des réformes était de pousser les gens vers les « produits » d’épargne retraite ? »


                                Le capitalisme c’est l’exploitation mais aussi et surtout la dépossession. Il s’agit donc aujourd’hui pour la finance de récupérer le maximum de ce qui a été concédé aux salariés depuis 1914. On verra donc de plus en plus de retraités obligés de vendre leurs biens en viager pour pouvoir survivre.

                                • lloreen 21 juillet 2013 17:12

                                  Bonjour

                                  C ’est effectivement le but ultime du cartel financier.Déposséder à leur seul bénéfice des pays entiers et c ’est ce qui se passe déjà en Grèce.Ce n’ est qu’ un début mais les gens se réveillent de leur torpeur et commencent à le comprendre.
                                  Quelques personnes ont forclos le système depuis le 25.12.2012 en le battant avec ses propres armes.
                                  Vous pouvez lire le lien et le transmettre à votre entourage.

                                  Plus les gens seront informés et plus vite ce système inique et mortifère prendra fin.

                                  http://oppt-france.blogspot.be/2013/03/one-peoples-public-trust-oppt-saisit.html


                                • spartacus spartacus 19 juillet 2013 10:42

                                  —Le constat N°2 : 2 ou 3 années de plus, ce sont autant d’emplois qui ne seront pas libérés pour les 5 millions de demandeurs d’emplois

                                  FAUX erreur de gauche. Cela fera a charge des autres une charge en plus..

                                  —Le constat N° 3 : les réformes précédentes conduisent déjà à une baisse moyenne des retraites d’environ 30%
                                  FAUX une moyenne cache de fortes disparités. Les régimes spéciaux sont particulièrement préservé.
                                  —Constat N° 5 fin cumul emploi retraite 
                                  Attente à la liberté individuelle. C’est pas l’individu qui doit d’adapter au système, mais le système qui s’adapte à l’individu. Si des gens veulent travailler librement après un age légal. L’interdire est une attente à la liberté individuelle.

                                  Constat N° 6 L’auteur oublie la Préfon ? Encore un auteur bénéficiaire de régime spéciaux qui sait mieux que les autres pour la répartition auquel a titre perso il ne cotise pas...

                                  Constat N7

                                  Alors là c’est l’enfumage sans référence de preuves.

                                  • gestion en capitalisation avec les risques que cela comporte.....La répartition elle n’aurait aucun risque ? Une gestion clientéliste, des pensions toujours à la baisse et des cotisatioons toujours en hausse....La sécu est de droit privé sous le code de la mutualité. Elle peut faire faillite.
                                  • autant de ressources en moins pour les systèmes par répartition...Faux. C’est de l’épargne individuelle. Elle n’est pas en moins de la répartition. Elle protège des inagalités en droits sociaux de la répartition.
                                  • gestion peu transparente de la plupart de ces « produits ». ??? La répartition est vachement transparente. Vous savez combien vous payez à la répartition ? Vous avez un bilan public compréhansible ?
                                  • absence de comparatifs sérieux et indépendants. Effectivement il serait bon de comparer la répartition. Mais on peut déja le faire entre répartition avec d’autre pays. Exemple USA. Taux de réversion 68% France 55%. USA régime unique pour tous (fonctionnaire, privé indépendants (96% des américains)). Taux de cotisation USA 12.4%. 35ans de cotisation suffisent pour avoir droit à la retraite.
                                  • conflits d’intérêts évidents, puisque pour les contrats collectifs ce sont les employeurs qui choisissent le prestataire, bien entendu privé. Faux et archi FAUX. C’est au contraire une magouille de syndicats qui impose par les convention collective un choix de prestataire.

                                  Une bien belle vision idyllique de la répartition. Tous les systèmes de gestion collectives entraînent les dérives de monopole vers les groupes de pression les mieux introduits dans le système.

                                  Savez vous qu’a l’administration du régime général, les syndicats ont nommés des bénéficiaires de régimes spéciaux au conseil d’administration ?

                                  Une répartition « obligatoire » pour les gueux et des régimes spéciaux pour les privilégiés.
                                  Bien belles inégalités en droits que la retraite en France et les zozos voudraient faire perdurer l’inégalité ?

                                  L’auteur ne représente que le lobby des régimes spéciaux. Tant que la répartition existe sous ces termes, son régime par taxation inégalitaire est bien préservé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès