Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarko et ses frères : on ne nous dit pas tout…

Sarko et ses frères : on ne nous dit pas tout…

Le déficit chronique de la Sécurité Sociale se traduit toujours par plus de frais restant à la charge des assurés sociaux : franchises diverses (boîtes de médicaments, actes para-médicaux, transports sanitaires), forfaits de toute sorte (frais de séjour et actes médicaux en milieu hospitalier), médicaments non remboursés, taux de remboursement moindre pour ceux encore à la nomenclature, etc.

Si ces mesures frappent en priorité les personnes modestes, déjà touchées durement par une fiscalité indirecte qui dépasse l’entendement (plus de 80% des recettes budgétaires de l’Etat), le secteur de la santé fait aussi le bonheur de certaines personnes…

Le Pôle Emploi, fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC, une des rares idées de Nicolas Sarkozy plutôt positive, en tout cas dans son principe, qui permet aux demandeurs d'emploi d'avoir un seul interlocuteur, compte environ 50.000 employés. L’ensemble des branches de la Sécurité Sociale (Assurance Maladie, Assurance Vieillesse, Allocations Familiales et URSSAF) comptait 160 000 agents au 31 décembre 2009.

Tous ces organismes ont été concernés par une réforme récente concernant les "complémentaires santé", c'est-à-dire les mutuelles du personnel de ces organismes.

Depuis le 1er janvier 2009 en effet, tous les agents ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une "mutuelle employeur obligatoire". Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’inscrire ces derniers sur le nouveau contrat (sauf exception). C'est une conséquence de la loi Fillon de 2003.

Le grand frère entre en lice : Guillaume Sarkozy

C'est le même organisme, le groupe Malakoff-Médéric qui a remporté les deux marchés en obtenant ainsi 210 000 adhérents supplémentaires ! En ajoutant à cela les 800.000 salariés du secteur café-hôtellerie-restauration (CHR) qui sont en train de rentrer dans le dispositif depuis janvier 2011, cette compagnie d’assurance et de prévoyance est devenue sur le marché français :

n°1 des groupes paritaires de protection sociale

n°2 de la retraite complémentaire

n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance)

Le groupe est né de la fusion de Malakoff et Médéric le 30 juin 2008, 6 mois avant la mise en place du dispositif "mutuelle obligatoire employeur" pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi…Le président de Médéric a cédé alors sa place au président de Malakoff : Guillaume Sarkozy qui a été par ailleurs vice-président du MEDEF entre 2000 et 2006 et de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) de 2004 à 2005.

Malakoff Médéric est un groupe mutualiste, paritaire mais pas sa filiale Sevriena qui va devenir un groupe privé majeur dans un autre secteur, celui de l’épargne retraite. Guillaume Sarkozy a créé Sevriena avec un poids lourd de la catégorie, CNP Assurances, dont les actionnaires principaux sont la Caisse des dépôts (40 %) et la holding Sopassure (Banque postale et BPCE, 35,48 %).

Si l’on examine de près le conseil d’administration de CNP Assurances, on y découvre notamment : François Pérol, président du directoire de BPCE (Banque populaire Caisses d’épargne), ex secrétaire général adjoint de l’Elysée et Henri Proglio, PDG d’EDF qui doit sa place à… Nicolas Sarkozy.

CNP Assurances est aussi un groupe international qui, le 15 janvier 2009, a annoncé dans un communiqué avoir payé un montant de 145 millions d’euros l’acquisition de 50,1 % de Marfin Insurance Holdings qui détient 100 % de Laiki Cyprialife (assurance vie à Chypre), Laiki Insurance (assurance dommages à Chypre), Marfin Life (assurance vie en Grèce) et Marfin Brokers (courtier assurance dommages en Grèce).

Un heureux hasard a fait que parallèlement à la création de Sevriena, l’Elysée poussait à l’adoption du projet de loi réformant les retraites, dont le texte définitif contient les « mesures relatives à l’épargne retraite »...

Le frérot se pointe : François Sarkozy

Pédiatre de formation, il a abandonné la pratique pour l’industrie pharmaceutique depuis 2001. Il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et devient le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement.

François Sarkozy a lancé une chaîne de télévision spécialisée dans l’Internet, financée par le laboratoire Sanofi. Il a des relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un des protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoé (1). Il fait partie aujourd'hui des puissants lobbyistes de l’industrie pharmaceutique.

D’ailleurs le grand plan Alzheimer lancé par le gouvernement est un joli cadeau de quelques centaines de millions d’euros et une aubaine pour le secteur dont il défend les intérêts. La structure scientifique (Fondation Alzheimer) mise en place ainsi que les dispositifs de partenariat public-privé bénéficient directement à l'industrie pharmaceutique, en particulier à Sanofi-Aventis et à ses sous-traitants et collaborateurs, parmi lesquels François Sarkozy.

A venir aussi le plan "Dépendance des Seniors" avant la prochaine élection présidentielle...

Le troisième larron est toujours aux manettes : Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa…

Trois frères donc : l’un à la tête d'un des plus gros groupes d’assurance santé-retraite, un autre qui sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques et le troisième qui chapeaute le tout en ayant la charge de l’exécutif : c’est le Président de la République.

On comprend mieux aujourd’hui sa "bienveillance" vis-à-vis de son ancienne ministre de la santé, Roselyne Bachelot, de mai 2007 à novembre 2010, lorsqu'elle a fait prospérer les grands laboratoires pharmaceutiques en leur achetant 95 millions de doses de vaccin pour lutter contre la grippe A...inutiles mais financièrement juteux !

Et on peut légitimement nourrir des inquiétudes sur l’avenir de notre système de santé. Les réformes engagées depuis 2004 ne font que confirmer sa détérioration et même son démantèlement total d’ici quelques années, si un coup d’arrêt n’est pas apporté à cette politique au profit exclusif d'intérêts privés.

Il ne faut pas s’étonner non plus de l'acharnement de Nicolas Sarkozy à réformer le financement des retraites qui va fatalement s'orienter vers un système par capitalisation, vu l'allongement de la durée de cotisation pour avoir une retraite à taux plein et les montants de retraite de plus en plus faibles servies par le Régime Général des salariés.

Rares sont les pays du monde occidental où l’on assiste à de telles dérives de la part d’un Président de la République d’autant que personne n’a oublié l’affaire du « fiston » pour occuper le poste de président de l'Epad alors que Jean Sarkozy, à 23 ans, n’avait même pas encore terminé ses études, redoublant sa deuxième année de droit après avoir redoublé la première !

Dans l'Europe protestante du Nord, il y a longtemps qu'un tel président serait sur la touche, notamment après avoir annoncé, en janvier 2009, que les enquêtes judiciaires seront désormais toutes dirigées par le Parquet, soumis au pouvoir politique…

 

 

(1) Des membres de l’association française L’Arche de Zoé ont été arrêtés le 25 octobre 2007 par les autorités tchadiennes avec 103 enfants qu’ils voulaient emmener illégalement en France afin de les faire adopter. Il s’est révélé que, contrairement à ce que prétendait l’association, la plupart de ces enfants n’étaient ni orphelins ni soudanais. Cette affaire a entraîné la colère de l’opinion publique tchadienne et déclenché une crise diplomatique entre la France et le Tchad.


Photo Flickr-cc : Les Pieds Nickelés par tintincai (http://www.flickr.com/photos/tintincai/3050062128/)


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 13 avril 2011 11:42

    C’est beau l’esprit de famille !


    • tchoo 13 avril 2011 11:42

      Cette obligation d’adhérer à la complémentaire maison se retrouve aussi dans des organismes de santé (association d’IDE et AS) et c’est un véritable scandale parce que :
      -obligation est faite au salariés (à raison de 53€ par mois, autant pour l’employeur mais qui en contre partie bénéficie d’une exonération 3Fillon" de 144€ c’est donc une économie pour l’entreprise de 91€/mois/salarié)
      -très mauvaise couverture de cette assurance par rapport au cout

      et personne ne moufte, aucun syndicat n’a bougé

      POURQUOI ?


      • Madoff Madoff 14 avril 2011 08:59

        Principalement parce que les chefs de file des syndicats sont vendus au capital ...


      • titi 14 avril 2011 09:03

        - obligation est faite au salariés (à raison de 53€ par mois, autant pour l’employeur mais qui en contre partie bénéficie d’une exonération 3Fillon" de 144€ c’est donc une économie pour l’entreprise de 91€/mois/salarié)

        Turlututu.
        La réduction Fillon sur les bas salaires n’est pas liée à la loi Fillon sur les mutuelles.
        Cela n’a rien à voir...

        En fait ce que vous défendez c’est le libre choix de la complémentaire ?
        Je suis d’accord. Mais pourquoi l’adhésion à la sécu resterait elle aussi obligatoire ?


      • MR TCHOO

        LES CONTRATS GROUPES SONT L’ AVENIR ET BEAUCOUP MOINS CHERS QU UN CONTRAT INDIVIDUEL....LE SALARIE PAYE 40% DE LA COTISATION L ENTREPRISE DEDUIT 70 % de ses impots DE SA PART DE 60%..EXEMPLE TOTAL 200 EUROS DONC 80 EUROS POUR LE SALARIE...120 EUROS POUR L ENTREPRISE QUI DEDUIT 84 EUROS DE SES IMPOTS....

        art 82.83 du code general des impots TOUSENSEMBLE

        SI ON FAISAIT COMME POUR LES CADRES SUPERIEURS LA MEME CHOSE POUR TOUT SALARIE plus de problèmes de retraite...une mini retraite égale au RSA et une complementaire...voila le moyen de s’en sortir


      • Robert GIL ROBERT GIL 13 avril 2011 11:59

        Pour plus de precision lire cet article....

        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/18/sarkozy-quelle-famille/


        • PtitLudo PtitLudo 13 avril 2011 12:36

          Vous avez oublié le demi-frère
          http://www.alterinfo.net/DANS-LA-FAMILLE-SARKOZY-JE-VOUDRAIS-LE-GROUPE-CARLYLE_a17433.html

          Sinon merci pour le rappel même si tout celà est maintenant de notoriété publique, enfin pour celles et ceux pas anesthésiés par la boîte à cons.


          • herodote herodote 13 avril 2011 12:45

            Oligarchie et népotisme sont les deux mamelles de nos démocraties 


            • Odal GOLD Odal GOLD 13 avril 2011 19:51

              @ herodote

              Plus exactement oligarchie ploutocratique  : la ploutocratie est la domination d’un petit nombre sur la masse par le pouvoir de l’argent.

              (Il y a aussi l’oligarchie théocratiques (les prêtres) et aristocratique (les guerriers), mais elles sont beaucoup moins présentes aujourd’hui.)


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 13 avril 2011 12:46

              sarkoleon exigeant que khadafi et fils partent, va-t-il demander le soutien de l’OTAN pour assainir aussi cette situation en France ?


              • emml78 13 avril 2011 13:00

                Le déficit de la sécurité sociale ainsi que le déficit de la France est creusé par le pouvoir en place, ceci afin de mieux justifier ensuite des « mauvaises » réformes qui sont voulues par l’UE. Il suffit d’aller voir le rapport de la cour des comptes de 2008, où l’on voit que dés 2007, NS s’est attaqué à creuser le déficit de l’Etat via la loi TEPA. COPE y est allé de son grain de sable à 10 Milliard par l’exonération de l’imposition sur les plus values lors de la vente de filliales. Quand on enlève 15 milliards de recette, c’est facile de déséquilibrer les comptes, mais c’est aussi plus facile de dire qu’il faut faire des économies, d’où les réductions drastiques dans les services publics qui vont conduire à la privatisation de secteurs entiers de l’économie.
                 
                Cette politique est menée en UE, aux US et aussi via le FMI, tout va bien ...
                 
                Le secteur de la santé est touché, comme d’autres. La privatisation est en route, pour savoir ce qui nous attend, il suffit d’observer l’optique et le dentaire, dans le secteur de la santé, pour constater qu’il n’y a pas concurence mais entente sur les prix.

                Quant aux syndicats, ils n’ont pas le pouvoir de contrecarrer une politique voulue par une majorité de Français. D’autant que l’individualisme galopant a affaibli les syndicats.

                Reste à espérer que la majorité des Français s’informe sur le programme des candidats à l’executif et des députés qui restent le chaînon nécessaire à la mise en oeuvre de cette politique. 


                • alberto alberto 13 avril 2011 13:23

                  Bravo l’auteur !

                  Mais il y a un mot pour désigner ces pratiques : MAFIA !

                  Bien à vous.


                  • jluc 13 avril 2011 14:10

                    pour faire une rime riche : « les frères Sarkosi sont des mafiosi »


                  • en SARKOZIE 1 frere est president l’ autre patron de mederic-malaKoff et prend les renes de la CNRACL (CAISSE DES ELUS ET TERRITORIAUX°) ET DE LA CAISSE NATIONALE DE PREVOYANCE..

                    LE PETIT FRERE A DES PROBLEMES AVEC LES RETRAITES ...GRAND FRERE LUI APPORTE SUR UN PLATEAU LA RETRAITE PAR CAPITALISATION PREPAREE PAR SON GROUPE...

                    IDEM 5EN COURS° POUR LA SECU ET LA DEPENDANCE...

                    TOUS ENSEMBLE VOUS AVEZ BIEN DIT MAFIA...


                  • Chris83 13 avril 2011 14:10

                    Infos étourdissantes, merci pour cet article.

                    Je préconise le licenciement immédiat pour faute lourde du président de la république française.


                    • jluc 13 avril 2011 14:26

                      On peut dire qu’en 2007-2008 tout s’accélère pour la famille, carrière, argent, pouvoir :
                      - Nicolas président en 2007
                      - Guillaume après avoir fait faillite en 2005, parviens à entrer au comité de surveillance de Mederic en 2008
                      - François prend la présidence d’AEC Partners en 2008
                      - la section de Carlyle que dirige Pierre Olivier Sarközy a été fondée en juin 2007...

                      (Pour nous, il nous reste le loto)


                      • fwed fwed 13 avril 2011 14:38

                        pour compléter ptit ludo avec une source interne :
                        Ne pas oublier la vente et l’achat trois fois plus cher de l’imprimerie nationale au groupe Carlyle.


                        • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2011 14:41

                          Dans l’Europe protestante du nord, il n’aurait même pas été élu, car l’affaire de son appartement n’aurait pas été classée sans suite...
                          Le Conseil constitutionnel a validé les compte de campagne de balladur et ses valises de billets, les faux électeurs de la mairie de Paris ont accouché d’une souris, au mépris de la démocratie et de la morale, 300 patates à Tapie pour services rendus et Mme Lagarde toujours pas devant la Cour de justice - nous sommes devenus une république bananière. Seule la Cour des comptes semble encore honnête, comme entourée de ripoux.


                          • Ronald Thatcher rienafoutiste 13 avril 2011 15:21

                            ça fait plus de 5 ans que cette escroquerie est passée dans le canard enpâfé !


                            • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2011 16:33

                              Oui, mais pour l’instant, ils ne tiennent pas à mettre leurs archives sur Internet. Or, celui-ci évite l’oubli rapide des scandales qui se succèdent, c’est pour ça que j’ai mis celui de Marianne - JF Kahn avait d’ailleurs été quasiment le seul à mettre en garde contre le caractère de NS.


                            • LE CHAT LE CHAT 13 avril 2011 15:54

                              On se croirait à Marseille chez les Guérini !  smiley


                              • Krusty Krusty 13 avril 2011 16:01

                                Comment ???
                                Vous insinuer dans votre article que le président de la République irréprochable se comporte comme un vulgaire mafieux depuis son élection ???
                                Qu’il favorise des intérêts privés au détriment des citoyens ???

                                Mon dieu quelle deception pour moi...J’y croyais tellement à « Ensemble, tout est possible » et « je ne laisserai personne au bord du chemin » ... smiley
                                Rappellez-vous, 2007, cette foule en liesse aprés que 53% de gogos...oups de citoyens aient élu notre magnifique président. Bigard montrant à Gilbert Montagné les feux d’artifices et s’esclaffant pour montrer le visage de la nouvelle droite décompléxée...

                                Non en fait je déconne, ce type est une plaie pour le pays et nous devons rapidement nous en débarrasser sinon il va mettre le pays à sac.
                                Le plus important reste pour moi que le (la ?) future président demande des comptes à toute cette petite mafia.
                                Ennnnnnnn tauuuuuuleeeeee !!!!


                                • gaijin gaijin 13 avril 2011 16:03

                                  la France est la seule république bananière qui ne produit même pas de bananes
                                   smiley


                                  • Krusty Krusty 13 avril 2011 16:20

                                    Encore que... si on regarde les membres de son gouvernement... smiley


                                  • Porte-parole Malakoff Médéric 13 avril 2011 18:15

                                    Bonjour,

                                     

                                    Nous avons pris connaissance de votre post du 13 avril. Vous y reprenez des informations erronées qui circulent sur le net concernant le groupe Malakoff Médéric à propos des contrats santé-prévoyance de Pôle Emploi, de l’UCANSS et des Hôtels Cafés restaurants.

                                    Le groupe Malakoff Médéric a répondu à l’ensemble des appels d’offres cités dans le strict respect des règles déontologiques, aux côtés d’une concurrence sévère. Par ailleurs, le groupe assurait déjà, historiquement, la protection de nombreux salariés des organismes visés par l’article en cause (ASSEDIC, UCANSS, HCR…)  

                                    Afin d’être tout à fait clair et en tant que porte-parole du groupe Malakoff Médéric, je me permets de vous apporter les précisions suivantes : 

                                    Concernant les contrats Pôle emploi et UCANSS :

                                    Les salariés de Pôle Emploi couverts en prévoyance et en santé par le groupe Malakoff Médéric représentent  49 000 personnes. S’agissant des salariés couverts par le contrat santé UCANSS (Union des caisses nationales de Sécurité sociale), je vous précise qu’il s’agit d’un partenariat avec la Mutualité française et le groupe AG2R, relevant tous deux du secteur de l’économie sociale à but non lucratif. De ce fait, les salariés de l’UCANSS couverts en santé par le groupe Malakoff Médéric représentent 36 500 personnes.  Nous sommes loin du chiffre de 170 000 qui circule sur le Net.

                                    Concernant les contrats santé Hôtels Cafés restaurants (HCR)  :
                                    Du fait du partenariat historique avec cette branche d’activité, le groupe Malakoff Médéric a concouru lors de l’appel d’offres de mai 2009 sur la mise en place d’un régime frais de santé au bénéfice des salariés.
                                    L’ensemble des organisations syndicales et patronales de la branche HCR a retenu comme gestionnaire du régime les groupes paritaires que sont le groupe Mornay, le groupe Audiens et notre groupe. Compte tenu de ce partenariat de couverture, le groupe Malakoff Médéric est susceptible de couvrir, à terme, environ 240 000 salariés. Là encore, vous constaterez que nous sommes bien loin des affabulations du Net.

                                    Nous tenons également à rappeler :

                                     

                                     1 - L’attachement et l’implication du groupe Malakoff Médéric à la retraite par répartition qui constitue l’un de ses deux métiers phares depuis 1947, aux côtés de l’assurance de personnes. Malakoff Médéric est un acteur majeur de la retraite complémentaire par répartition. Il exerce cette mission d’intérêt général pour le compte des fédérations Agirc et Arrco. Une mission qu’il a à cœur de mener à bien et de défendre, dans l’intérêt des 2,7 millions de retraités allocataires et des 3 millions de salariés cotisants dont il gère la retraite par répartition.

                                     

                                    2 - L’épargne retraite est une activité que le groupe Malakoff Médéric exerce depuis 40 ans, dans le cadre de son second métier, celui d’assureur de personnes.

                                    Cette activité historique du Groupe vient compléter le cœur de son métier d’assureur de personnes : la santé et la prévoyance collective. Elle représente aujourd’hui 11% de son chiffre d’affaires en assurances de personnes. Le Groupe est en épargne retraite un acteur mineur sur un marché dominé par les banques et assureurs privés.

                                     

                                    3 - Pour répondre aux attentes de sécurisation de l’épargne retraite des salariés, Malakoff Médéric a créé un partenariat avec CNP Assurances. Initialement le partenariat consistait en la création d’une filiale commune, Sevriena, citée dans l’article. Ce projet a été souhaité et voté par la grande majorité des conseils d’administration de CNP Assurances et de Malakoff Médéric.  Il a dû être reporté.

                                    Ce partenariat se poursuit, pour l’heure, sous la forme de trois chantiers opérationnels : conception d’une nouvelle gamme de produits et services destinés aux salariés des entreprises et distribués sous une marque commune, élaboration d’un système d’information unique dans le domaine de l’épargne retraite et rapprochement des activités épargne salariale des deux partenaires.

                                     

                                    Il est clair que sur le marché de l’épargne retraite, Malakoff Médéric et CNP Assurances ont pour ambition de faire émerger un acteur animé par les valeurs de l’économie sociale.

                                     

                                    Enfin nous tenons à rappeler que Malakoff Médéric est un groupe de protection sociale, paritaire et mutualiste, à but - non lucratif (pas d’actions, pas de dividendes, pas de stock options. Tous ses dirigeants sont salariés). Paritaire signifie qu’il est gouverné par des administrateurs issus tant des 5 grandes confédérations syndicales de salariés (CGT, CGT-FO, CFE-CGC, CFDT et CFTC) que des organisations patronales.

                                    Ses excédents sont intégralement consacrés au développement de ses services en cohérence avec ses valeurs, notamment au travers de son action sociale.

                                     

                                    Pour en savoir plus sur notre groupe et sur nos projets en épargne retraite, nous vous invitons à aller sur notre site : www.malakoffmederic.com

                                    Bien cordialement

                                    Le porte-parole du groupe Malakoff Médéric

                                     

                                     


                                    • Albert Ricchi Albert Ricchi 18 avril 2011 08:59

                                      Merci de ces précisions et quelques corrections seront apportées à l’article de base notamment sur les chiffres mais vos observations n’enlèvent rien à la nocivité de la République Monarchique dans laquelle nous vivons, ni au fait que Malakoff Médéric et CNP Assurances se regroupent...

                                      Enfin la présence syndicale dans certaines structures n’empêchent pas certains dérapages toujours possibles. On l’a bien vu avec le FRR qui a perdu plusieurs milliarads d’euros à cause de placements hasardeux en bourse...

                                      Cordialement

                                      Albert


                                    • jallatte 13 avril 2011 18:22
                                      merci de completer avec le papa et le 1/2 frere SARKOZY de Carlyle
                                      vous trouverez des infos sur Carlyle dans Wikipedia et Reseau Voltaire


                                      • suumcuique suumcuique 13 avril 2011 18:59
                                        Les Protocoles sont des faux, etc. 

                                        N’empêche, il reste l’ancien testament : 

                                        « Yahvé te mettra à la tête, et non à la queue ; tu ne seras jamais qu’au-dessus et non point au dessous » (Deutéronome, 28, 13). 

                                        « Tu dévoreras tous les peuples que l’Eternel, ton dieu, va te livrer ; tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié, et tu ne serviras point leurs dieux » (Deutéromome, 7, 16)

                                        « Et le règne, la domination et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous tous les cieux seront donnés au peuple des saints du Très-Haut : son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront » (Daniel, 7, 27).

                                        « Vous serez appelés prêtres de Yahvé ; on vous nommera ministres de notre Dieu ; vous mangerez les richesses des nations, et vous vous glorifierez de leur magnificence » (Isaïe, 61, 6).

                                        L’ancien testament serait-il donc aussi un faux ?



                                        • tvargentine.com lerma 13 avril 2011 19:23

                                          Encore une fois un article anti-sarko primaire

                                          Ce qui coute de l’argent à la sécu,ce sont les 500 millions d’euros dépensés par le contribuable pour soigner les clandestins de la planète

                                          http://www.senat.fr/rap/r05-300-1/r05-300-155.html

                                          Voila une simple réalité dans un pays qui n’a pas les moyens de payer pour les malades d’Alzheimer mais qui en trouve pour donner 400 millions d’euros aux ivoiriens

                                          Rien qu’ici c’est déjà 1 milliard d’euros qui part dans les poches de ressortissants étrangers

                                          C’est juste une constatation mais il y en a + que marre

                                          http://www.tvargentine.com


                                          • kemilein 13 avril 2011 21:55

                                            vous avez voté...
                                            vous l’avez !

                                            assumez vos conneries et bouclez-la ; je dirais.

                                            Et pour ceux qui croient en la démocratie... ils sont condamnés.


                                            • ARMINIUS ARMINIUS 14 avril 2011 11:22

                                              Et pourtant malgré tous les faitouts qu’il traine ( les casseroles sont trop, petites vu l’importance de tout ces scandales) notre président la sent bien...nous aussi mais pas au même endroit !


                                              • Triodus Triodus 14 avril 2011 11:23

                                                Oohh.. Une burqua !


                                                • Verdi Verdi 14 avril 2011 15:09

                                                  @ Albert Ricchi

                                                  Félicitations pour cet excellent article. Je l’ai repris sur mon site !


                                                  • Albert Ricchi Albert Ricchi 18 avril 2011 09:04

                                                    Merci à vous

                                                    Albert


                                                  • Kalevala 14 avril 2011 21:04

                                                    Il sont plus fort que le clan Mitterrand, et Chirac, eux se sont des industriels.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès