Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy : irez-vous voir le film « La conquête » ? Avant peut-être la (...)

Sarkozy : irez-vous voir le film « La conquête » ? Avant peut-être la défaite

Quel dommage que Nicolas Sarkozy ne joue pas lui même son propre rôle dans ce film de Xavier Durringer. Une fiction qui révèle l'histoire vraie de la conquête du pouvoir par celui qui est aujourd'hui notre Président de la République. Sa sortie en salles est prévue le 11 mai et c'est Denis Podalydès qui a été choisi pour incarner à l'écran l'actuel chef de l'Etat. A seulement quelque mois du début de la prochaine campagne électorale, ce film fera-t-il un bide ou sera-t-il un succès de cinéma ? En tout cas si la bande annonce est plutôt prometteuse, le pari de proposer aux cinéphiles une oeuvre qui a certes un côté documentaire mais qui n'apportera rien de nouveau, est peut-être risqué. D'autre part le suspense ne risque pas d'être haletant puisque le dénouement est connu par tous.

Toutefois et il faut bien l'admettre, malgré tout le talent de l'acteur principal, jamais il ne pourra égaler l'homme politique le plus puissant de France. Nicolas Sarkozy possède incontestablement un don pour la comédie, il est tout simplement inimitable. L'avenir dira si au niveau de l'audience, c'était une bonne idée de réaliser cette épopée qui raconte l'ascension vers le pouvoir d'un personnage hors du commun. Car Sarkozy on peut l'aimer le détester ou le haïr mais il ne laisse personne indifférent, c'est une personnalité fascinante, unique et très complexe. A part peut-être De Gaulle, jamais sous la cinquième République un Président n'a autant polarisé l'attention. Jamais un dirigeant politique en représentation permanente dans tout le pays n'aura déployé autant d'énergie et de mots pour convaincre qu'il détient la vérité. Jamais celui qui gouverne ce pays n'aura eu une vie sentimentale aussi agitée et volontairement étalée avec l'aide des médias sur la place publique. Enfin jamais un Président qui a suscité tant d'espoir n'aura autant déçu !

Ce film ne fera sans doute pas remonter la cote de popularité de Sarkozy. Mais que va encore imaginer ce comédien né pour transformer un échec annoncé en résultat positif. Quel scénario va-t-il encore inventer, quelle mise en scène géniale va-t-il trouver pour rebondir et revenir en haut de l'affiche avant 2012 . Nicolas Sarkozy promettait une rupture, en fait c'est d'une cassure dont il est question aujourd'hui, une brisure profonde surtout avec son électorat. Le désamour est peut-être définitif et les dégâts irréparables, mais l'artiste a de l'expérience et connaît son texte par coeur.

Car si la France va si mal, il n'en porte pas la responsabilité. C'est la faute de Jospin et de ses 35 heures ruineuses pour les entreprises et l'Etat, de la retraite à 60 ans de Mitterrand qui fut une erreur historique, du roi Chirac le fainéant ou encore de mai 68, d'une immigration incontrôlée depuis 50 ans et d'une crise économique sans précédent. En fait c'est toujours la faute des autres, jamais de la sienne !


Enfin si le divorce avec le peuple devait se confirmer, le chef de l'Etat aurait une reconversion toute trouvée. Il pourrait comme son ami Bernard Tapie monter sur les planches d'un théâtre ou tourner dans un feuilleton télévisé. Et avec les conseils de son épouse Carla Bruni et de ses amis peoples il pourrait devenir la vedette d'un film qui s'appellerait "La défaite".


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 12 avril 2011 09:35

    Bonjour, Gruni.

    Ce film ne changera sans doute rien au sort de Sarkozy en vue de 2012. Car s’il est présenté tel qu’en lui-même, autrement dit vulgaire et agité, le patron de l’UMP devenu président à force de démagogie, est désormais connu de tous les Français et cette fiction n’ajoutera probablement rien à son portrait. D’autant plus que, comme le confie Dominique Paillé, ancien porte-parole de l’UMP, Sarkozy est encore pire que l’image qui en est donnée par le film.

    Pour ce qui est de l’attention portée à un président, sans doute faudrait-il ajouter Mitterrand et son côté sphynx qui a lui aussi fasciné les Français, qu’ils en soient partisans ou adversaires.


    • gruni gruni 12 avril 2011 19:26

      Bonsoir Fergus.

      Mitterrand même avec son côté obscur et ses manigances, c’était quand même autre chose que Sarkozy.


    • Cocasse cocasse 12 avril 2011 10:15

      Sarkozy on peut l’aimer le détester ou le haïr mais il ne laisse personne indifférent, c’est une personnalité fascinante, unique et très complexe. A part peut-être De Gaulle, jamais sous la cinquième République un Président n’a autant polarisé l’attention.

      Hè, il faut arrêter le délire là !!!
      Sarkozi est un pantin, mis à la tête du gouvernement par le pouvoir, en tant que tueur à gage chargé de descendre la France. Sa personnalité est juste celle d’un bonimenteur, capable de dire l’inverse et son contraire tout en rigolant, c’est juste ça.
      Il finira aux poubelles de l’histoire, ou dans un tribunal pour trahison.
      Comparez pas cet petite frappe avec De Gaulle, cela n’a rien à voir.


      • Fergus Fergus 12 avril 2011 11:08

        Bonjour, Cocasse.

        D’accord avec vous sur le fond. Cela dit, ce qu’a voulu, je crois, souligner Gruni, c’est la capacité de cet homme, fût-il un pantin et un bonimenteur cynique, à capter l’attention de tous, au besoin en focalisant les haines. En cela on peut effectivement qu’il a un côté fascinant. Comme pouvaient avoir des gens comme De Gaulle ou Kennedy, mais aussi... Landru et Hitler dans d’autres registres.


      • Yvance77 12 avril 2011 11:57

        Salut,

        Cocasse a raison pour sûr. Mettre De Gaulle sur le même plan que Pipole 1er c’est quand même une sacrée insulte pour feu le Général.

        Mettre le second, en parallèle avec Bernanrd Tapie, là je dis pas.

        Même esprit truqueur, petites frappes banlieusardes (riche pour l’un pauvre pour l’autre), même yeux de merlan frit pour « tout ce qui brille est Roi », avec toujours cette désagréable impression qu’ils ont systématiquement raison et qu’il faut chier sur le bas peuple, car l’odeur de leurs excréments sent meilleure que leurs congénères.

        Me déplacer pour voir ça... non merci il m’aura gonfler pendant 5 ans je vais pas perdre deux heures pour voir ce guignol au cinoche. J’ai mieux à faire avec mon junior...

        En entendant qu’il gicle en 2012...

        A peluche


      • Léonie Lix Léonie Lix 12 avril 2011 13:24

        C’est faux de dire qu’aucun président de la République n’a polarisé autant l’attention, sur le plan sentimental. Mitterrand avec sa fille adultère Mazarine et sa liaison cachée à la France entière, c’est quand même autre chose que les histoires de cul de Sarko qui s’est fait larguer par sa femme pour partir avec une ex-mannequin. 

        Quant au reste, concernant sa personnalité, la comparaison avec De Gaulle me parait bien erronée également. Sarkozy est loin d’avoir le même charisme et ce qui l’intéresse, c’est sa petit personne, bien avant le peuple français. 

      • mick_038 mick_038 17 avril 2011 01:51

        ex-mannequin nymphomane qui affiche à son palmarès tous les peoples à la mode, elle a juste manqué ribery et l’équipe de France, et encore on sait pas tout....
        Charlozy est un petit nerveux spasmophile, agité, antipathique, schizophrène, bipolaire, inculte, idiot, complexé, atteint du syndrome de Bonaparte, mal assuré, mythomane, menteur, truqueur, tricheur, dissimulateur, irresponsable, infantile, immature, stérile, intellectuellement défaillant, monomaniaque, pervers, cynique, hautain, manipulé, marionnette des puissants, et qui a doute servi d’inspiration à megamind, voir tracassin dans shrek IV.
        Un être réunissant autant de défauts en une seule fois ne peut forcément qu’attirer l’attention de tous... Mais pas forcément pour de bonnes raisons.
        Les poubelles de l’histoire ? Je suis même pas certain que la fosse sceptique de la France en veuille....


      • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 12 avril 2011 10:27

        « Car si la France va si mal, il n’en porte pas la responsabilité. »

        Ben voyons ; ce président des riches, qui aura repoussé toute les limites du mépris à l’égard du peuple
        La France allait mal, surement, mais la France de Sarkozy atteind des sommets en matière de déshonneur, de malhonneteté et de ridicule.
        La France devenu vallet des USA, rôle auparavant exclusif des Britaniques. On est bien avancé, c’est sur.

        Sa responsabilité dans une grande partie du désastre actuelle est évidente, et ce sera bien la seule raison pour laquelle cette tache restera dans l’histoire. 


        • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 12 avril 2011 10:30

          Voilà ce qui arrive qunad on lit trop vite... pardon à l’auteur, je n’avais pas vu le second degrés, à première vue.

          « Petite frappe » : oui, le terme lui convient très bien !


        • gruni gruni 12 avril 2011 20:40

          Sans rancune Vladivostok.
          C’est vrai que l’histoire ne retiendra pas grand chose de ce personnage.


        • SALOMON2345 12 avril 2011 10:54

          « Souper avec la Diable, certes, mais avec une très longue cuillère » !
          Précaution souvent négligée, je suis gêné par beaucoup de ceux qui écrivent ou parlent de Sarkozy lorsqu’ils affirment qu’il ne peut laisser personne indifférent, l’adjectif étant équivoque !
          Hitler comme Staline - toute proportion gardée - ne laissèrent également personne indifférent (quelques millions de morts à eux deux) et je me questionne lorsque j’entends ici ou là, décrivant le parvenu en question : « son volontarisme, son pragmatisme, son dynamisme, etc, » et que l’on s’en émeuve alors qu’il provoque tant de répulsion en France et à l’étranger !
          Est-ce la « proximité » avec certains médias (bobo) au risque de la connivence (au fond certains sont peut-être flattés) dont le manque de recul de ses acteurs interdit toute vision saine et objective du sujet, le grand angle n’offrant jamais la même vue que le zoom...


          • Traroth Traroth 12 avril 2011 11:25

            Sarkozy fascinant ? Personnellement, j’ai toujours pensé et je pense toujours que c’est un minable, un arriviste et un vendu. Je ne vois pas où est la fascination chez quelqu’un qui n’est mu que par l’ambition, totalement dénué de scrupules et de valeurs humaines, et qui depuis qu’il est élu, étale son ignorance et une surprenante bêtise (la seule chose qui m’a surpris chez lui depuis 2007, je dois dire) partout où il va !


            • LE CHAT LE CHAT 12 avril 2011 11:45

              Comment , ils ont pas pris Danny de Vito pour le rôle de Berlusconi ?  smiley


              • Castel Castel 12 avril 2011 18:40

                Plutot Mussolini à mon avis...


              • nilasse nilasse 12 avril 2011 12:54

                dommage que la fin du film ne se conclue pas par son assassinat.


                • cathy30 cathy30 12 avril 2011 13:18

                  bonjour Gruni
                  si c’est pour un sondage : pour moi c’est non, je n’irai pas. Il n’a pas assez du petit écran, il passe au grand avec une doublure un peu plus grande que lui. A t-on déjà vu ça de mémoire de français ? Il pensait gérer la communication de l’image plus que quiconque, bin c’est raté. Le bilan est catastrophique.


                  • gruni gruni 12 avril 2011 20:32

                    Bonsoir Cathy

                    Je ne crois pas que ce film soit à son avantage au contraire. Et puis sur l’écran quand le film est terminée on peut lire le mot FIN .... enfin !


                  • tvargentine.com lerma 12 avril 2011 13:38

                    Oui,car pour la 1ere fois,un film jete un regard historique sur le chemin qui mène un candidat à l’élection présidentiel à l’élection

                    Un beau film à voir

                    http://www.tvargentine.com


                    • Taverne Taverne 12 avril 2011 15:31

                      J’irai plutôt voir « L »homme de ménage", un film inspiré du couple Borloo - Sarkozy. L’homme de ménage, c’est Jean-Louis...


                      • Taverne Taverne 12 avril 2011 15:37

                        Il semble que le pauvre gars n’ai pas bien compris ce que lui a dit son chef « fais semblant d’être indépendant et récolte pour moi les voix des centristes ! » En effet, il a applaudi un sermon de Fillon qui appelait à l’unité de l’UMP et dénonçait les velléités centristes.


                      • gruni gruni 12 avril 2011 20:27

                        En tout cas c’est des voix en moins pour Sarko au premier tour où tout peut arriver.


                      • Taverne Taverne 12 avril 2011 23:33

                        A mon avis, Borloo ne se présentera pas. Il fait du ramassage de brebis UMP égarées pour son maître. Il faut savoir que le système est bien conçu : il intègre la désobéissance comme un paramètre. Il l’anticipe, voire organise. Le citoyen croit être libre en désobéissant (ici en choisissant Borloo par rejet de Sarkozy) Et non ! Il en fait qui suivre le système. C’est pourquoi, je me situe hors des clivages politiques qui dictent les choix aux citoyens et je fais toujours le choix de m’exprimer ou de me taire. Réagir toujours n’est pas la liberté. Et je n’aime pas que mes choix soient paramétrés.


                      • Castel Castel 12 avril 2011 18:47

                        Voilà un film a succès... trop facile... C’est pourquoi je n’irai pas le voir, ça fait terriblement mouton d’y aller.
                        L’homme n’est pas très fascinant, quand on sait à quel point on nous a manipulé pour le présenter comme quelqu’un de compétent et d’opposé à la bien-pensance des médias. Sarkozy a juste démontré qu’il était doué pour convaincre... mais pas pour très longtemps, c’est cela qui le rend assez pitoyable.


                        • papi 12 avril 2011 20:00

                          @ l’auteur

                          Cela ne valait pas un film !! et ne vaut pas le prix d’une place..


                          • gruni gruni 12 avril 2011 20:22

                            J’irai peut-être par curiosité, même si Sarkozy « ne vaut pas le prix d’une place »


                          • kéké02360 12 avril 2011 20:49

                            la méga pétition c’est ici :

                            http://www.referendumretraites.org/ 


                            • RUE1793 12 avril 2011 23:11

                              Ma réponse a priori fut : Non ! On n’assure pas la promo ni ne soutient les activités parallèles des membres du pouvoir en place. On n’achète pas les bouquins signés par des ministres en place. Ferry, Galouzeau, Sarkozy : Même rejet.

                              Après avoir vu la bande annonce, je dirais : Pourquoi pas ?

                              Et une augmentation de salaire pour qui à monté la bande annonce, une !


                              • RUE1793 12 avril 2011 23:15

                                "Enfin si le divorce avec le peuple devait se confirmer, le chef de l’Etat aurait une reconversion toute trouvée. Il pourrait comme son ami Bernard Tapie monter sur les planches d’un théâtre ou tourner dans un feuilleton télévisé."

                                Dont nous ne serions pas plus spectateurs que pour l’autre : Une leçon de vie, comme dit M. Frédéric Lefebvre.


                                • pens4sy pensesy 13 avril 2011 01:29

                                  je le téléchargerai un jour peut être..... Ya pas le feu au lac !


                                  • pjf971 17 avril 2011 17:02

                                    La conquête ? PLUS JAMAIS ÇA !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès