Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy l’hypermobile

Sarkozy l’hypermobile

Le style de Nicolas Sarkozy intrigue. On le dit nouveau, révolutionnaire même, comparé à celui de ses prédécesseurs... Qu’en est-il en réalité ?
Rien de bien particulier : Nicolas Sarkozy est en fait le représentant d’un groupe social qui commence à être bien connu des spécialistes du marketing.

On a inventé un nouveau mot pour qualifier le style de Nicolas Sarkozy : l’hyperprésident. Dans la foulée, tant qu’à faire, on l’a aussi exporté en le « vendant » à Barack Obama.
Il n’y avait pourtant pas besoin de faire cet effort d’invention : Nicolas Sarkozy est bel et bien le porte-drapeau d’un nouveau style, mais il n’a rien de spécifique à la fonction présidentielle et est bien connu des spécialistes du marketing. Et cela nous raconte une histoire très intéressante.
 
Nicolas Sarkozy est en effet hypermobile, tout simplement.
L’agence de communication CLM/BBDO a d’ailleurs sorti récemment une étude baptisée Mobilife, sur les hypermobiles justement. Une centaine de personnes ayant le profil de l’hypermobile ont été interrogées, et les similitudes avec le président de la République sont frappantes.

Côté démographie : ce sont des CSP+, des urbains, ils ont entre 20 et 55 ans, et se déplacent plus de 9 heures par semaine. Pile-poil. C’est aussi une caractéristique nouvelle par rapport à ses prédécesseurs, que de voyager autant en France et à l’étranger. Certains ont déjà brocardé l’augmentation massive des frais de déplacements du chef de l’Etat.

Bien-sûr, l’étude de CLM/BBDO s’attache au consommateur et non à la vie politique, mais est facile à établir, en ce sens que le concept de l’hypermobilité est un véritable bouleversement du comportement des individus, avec une nouvelle relation, au temps, aux autres, à l’information…

L’hypermobile a sa propre notion du temps, qui ne se préoccupe pas de celle des autres : c’est son temps, et il l’organise de la manière qu’il juge la plus productive pour lui. L’étude pointe que, pour les hypermobiles le moment le plus productif, c’est souvent sur les coups de midi qu’il se produit. Et tiens, on dit de Nicolas Sarkozy qu’il n’est pas un convive très difficile, pour peu que le service soit… rapide : donc une sorte de fast good food.

L’hypermobile est aussi multitâches, et là, on se souvient des mots de Claude Guéant, le secréataire général de l’Elysée, à propos du rythme fou des réformes : « si on ne fait pas tout en même temps, on ne fait rien ».

L’hypermobile est aussi un adepte de la journée de… 48 heures, besoin d’hyperproductivité oblige. D’où une tendance à la sauterelle-attitude : bondir d’un sujet à un autre, sans « perdre » de temps à approfondir. Encore un trait très sarkozyen.

Transposé dans le monde de la consommation, cela donne des marques qui s’adressent directement au consommateur, veulent vibrer avec lui, interagir, créer du lien permanent : si Nicolas Sarkozy est la marque et les Français les consommateurs, cela ne vous évoque rien ?

L’étude conclut en prédisant l’avènement de l’homme hypermobile un de ces jours, car pour l’instant ce sont les sédentaires qui sont toujours majoritaires…

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 7 mai 2009 10:17

    Il y a un thème qui manque dans l’étude citée : hypermobilité et efficacité...ou l’hypermobilité n’est-elle qu’une forme de communication ?

     


    • Serge Serge 7 mai 2009 12:43

      Exact...cette « hypermobilité » du calife a pour fonction d’ occuper en permanence l’espace communication et de créer un « écran de fumée » ( souvent sur le registre émotionnel ! ) à la compréhension des causes réelles à l’origine de la crise.

      Pour en être convaincu il n’ y a qu’à mettre en parallèle les promesses depuis 2 ans...( il est vrai que la liste est très,très longue ! ) sur de nombreux sujets et la réalité sur le terrain !!!


    • plancherDesVaches 7 mai 2009 16:22

      Bon. Une fois n’est pas coutume, mais je vais devoir interrompre un futur débat oiseux.
      N’oubliez pas que toute intervention du Notre Président est maintenant pris en compte par le CSA en temps d’enfummage.
      Et les écrits du web sont presque aussi pris en compte. Car espionnés à la mode KGB. Pardon : NSA. Ou CIA... Putain, ces initiales, je m’y perds.

      Et si vous regardiez les Corrs lorsque, elles, elles VIVENT leur musique.
      Je ne vais pas jusqu’à dire que les humains de sexe masculin sont des comédiens, mais LA. LA. Elles la VIVENT, leur musique. Voyez, testez, critiquez, écoutez si vous en êtes capable.
      Chapeau, les meufs.

      Bon, Sar.. le Notre Président et la musique, il aurait du mal. Les billets font peu de bruit.


      • paul 7 mai 2009 16:56

        Chez l’enfant, les symptômes d’hyperactivé sont les suivants :
        parle souvent trop, n’attend pas son tour, interrompt les autres et impose sa présence, remue
        souvent les pieds ou les mains, se tortille sur son siège, semble ne pas écouter quand on lui
        parle. Il a du mal à prêter une longue attention .
        Malgré un Qi parfois élevé, son activité désordonnée est accompagnée d’impulsivité et de
        réactions agressives .Son instabilité émotionnelle est marquée .
        Toute transposition à un personnage politique connu est parfaitement possible .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès