Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy veut renouer avec l’électorat

Sarkozy veut renouer avec l’électorat

A l’approche d’échéances électorales importantes, Nicolas Sarkozy cherche à se reconstituer un électorat plus large. En effet, si l’UMP ne gagne pas les prochaines élections, l’impact ne sera pas que local. Il pourrait même ralentir les réformes engagées par le Gouvernement.

 Dans le fond comme dans la forme de son intervention télévisée, le Président cherche a renouer avec les électeurs, et on le comprend : Deux échéances électorales importantes sont à venir, et le Président a la nécessité de faire remporter à son parti un maximum de suffrage. La première échéance à venir est bien entendu les élections régionales de mars 2010. Bien que ce soit un scrutin régional, le résultat aura une influence nationale. En effet, si la Gauche est majoritaire aux élections régionales, le Sénat -dont les membres sont élus par les Grands Electeurs, à savoir les élus des collectivités territoriales (communes, départements, régions)- pourrait alors passer aux mains de la Gauche, pour la première fois dans l’Histoire de la Ve République. Si tel était le cas, les réformes gouvernementales seraient ralenties par l’opposition des Sénateurs.
La deuxième élection a venir, c’est bien sur les Présidentielles de 2012. Si les élections n’auront lieu que dans environ deux ans et demi, les candidatures et les campagnes auront commencées d’ici plus ou moins un an.
Nicolas Sarkozy doit donc mobiliser les électeurs pour les prochaines élections qui détermineront d’une part, la composition future du Sénat, mais d’autre part, pour avoir assez d’élus afin de rassembler les 500 parrainages qui lui seront indispensables pour se représenter en 2012, chose qui ne devrait, a priori, pas lui poser trop de problèmes, mais aussi et surtout pour ne pas avoir trop d’élus susceptibles d’accorder leurs signatures à d’autres candidats... et adversaires potentiels.

D’où la double nécessité pour M. Sarkozy de renouer avec l’électorat, l’ensemble de son électorat. Jusque là, il s’est contenté de lui servir des thèmes propres à la Droite pour le rassurer, comme par exemple la sécurité ou l’identité nationale. Mais l’approche des élections lui rappelle aussi que face à la Gauche, l’UMP n’a que trop peu d’alliés. Depuis le ralliement de Philippe de Villiers à la Majorité Présidentielle, l’UMP ne dispose plus d’une réserve d’électeurs supplémentaire à droite, à moins d’une alliance avec le Front National, ce qui semble peu probable, tant du côté de l’UMP que du côté du FN. Le risque pour l’UMP est donc de se retrouver au second tour des régionales dans une situation de triangulaire. L’UMP ne fera pas alors le poids contre l’alliance de l’ensemble de la Gauche avec le Parti Socialiste.
Puisqu’il ne trouve pas de réserve d’électeurs à Droite, le Président va chercher plus au centre ou chez les indécis. Pour cela, M. Sarkozy ressort ses vieilles citations de campagne telle que la célèbre "travailler plus pour gagner plus", il essaie de rassurer et tiens (encore) le Parti Socialiste responsable de la situation actuelle, alors qu’il n’est plus à Matignon depuis maintenant huit ans !

Son intervention télévisé avait pour but de ratisser large en parlant à tous les Français et toutes les Françaises, sans distinction socio-professionnel -d’où le panel de Français représentatif- afin de se retrouver un fonds de commerce électoral, à l’heure où l’UMP commence à perdre des membres et des voix aux élections.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Voris 2 février 2010 10:20

    « L’UMP commence à perdre des membres » : elle commence à ressembler à la Vénus de Milo. Il est vrai que les règlements de compte fratricides au sein même de cette grande famille sont particulièrement sanglants comme avec l’affaire Clearstream. Avec des « crocs de boucher », il est rare que l’on s’en sorte indemne...


    • LE CHAT LE CHAT 2 février 2010 10:44

      Pour le modem , on en est déjà à l’homme tronc bientôt scié en deux , ça finira en petit bois le rêve présidentiel du béarnais


    • Voris 2 février 2010 11:41

      En tous les cas, les élites du MoDem ne sont pas infects avec les gens comme le sont les leaders de l’UMP : Sarkozy, Devedjian (« cette salope »), Xavier Bertrand (humiliant un journaliste picard : voir vidéo sur Agoravox TV), Lefevre, Hortefeux, Besson, les dérapages sur le débat de l’identité nationale, etc. Il y a tant d’exemples que je ne saurais tous les citer. Les élus du Mouvement Démocrate respectent le débat et les personnes. Et ça, à mes yeux, c’est déjà très important.


    • LE CHAT LE CHAT 2 février 2010 12:03

      et personne ne pourrait citer les noms des élites du modem , il reste plus que Bayrou et Sarnez , les autres sont partis ...


    • Gabriel Gabriel 2 février 2010 10:37

      Non mais sincèrement, qui peut encore croire un type pareil ? La liste de ses mensonges est si longue qu’elle en est …… ! Il c’est attaqué à toutes les avancées sociales. Par sa conduite et ses paroles il détruit l’humanisme au profit de l’individualisme. Alors si, à part les riches, il y en a encore qui louange son nom, c’est à désespérer du genre humain.


      • Bardamu 2 février 2010 10:53

        Ne pas oublier le Fn pour ses régionales !... seul vrai parti contestataire pour le moment, en espérant qu’un autre : « Egalité et Réconciliation » se forme bientôt -pour l’instant, encore association !

        Sinon, Ump ou Ps, la belle affaire !... c’est kif kif ! les mêmes pitres !
        Les écolos, malheureusement, auront leur succès !... et pour qui connaît le désastre actuel d’une écologie, préalable à la gouvernance mondiale, on ne peut que le déplorer.

        Alors, pour l’instant, que le Fn donc !... avant qu’il ne devienne totalement sioniste -donc anti-musulmans-, et ne se fonde dans l’Ump !
        Tant que le père Jean-Marie est là, on peut espérer qu’il ne passe pas encore à l’ennemi !


        • non666 non666 2 février 2010 11:19

          Encore une fois : on peut mentir a 1000 hommes une fois, à un idiot 1000 fois, mais pas a mille hommes mille fois....

          Toute la thèse de l’existence de l’UMP etait Déja une imposture :
          Creer un parti unique DES droites qui rendrait compatible :
          1) l’Individualisme et l’esprit des liberté (surtout economique) des liberaux.
          2) La droite chretienne , sociale et humaniste ayant en ligne d emire les laisser pour compte.
          3) La Droite nationale, souverainiste, gaullliste ayant comme seul objectif le rang de la France, sa force , l’interet du plus grand nombre.

          Or l’UMP pretendait etre toute ces droites avec l’arbitrage d’un seul , en interdisant les courants internes, et en ne remettant pas en cause les arbitrages plus que discutables du conducatore.
          Il etait inscrit des le depart qu’il y aurait des cocus dans cette histoire.
          Or ce n’est pas la composante majoritaire (en nombre de français, d’electeurs), la droite nationale qui a TOUJOURS dominé son camps, qui donne le la.
          Ce n’est meme pas la droite chretienne democrate, l’eternel poulidor de la trilogie qui gouverne.
          C’est la droite liberale, la moins nombreuse, la moins soucieuse des interets communs.

          Or ca, tous les electeurs de droite s’en rendent desormais compte.

          Mais cela ne serait pas si grave si en plus, au sommet de l’Etat , on n’avait pas mis la pire representation possible de la mediocrité , du syndrome du nouveau riche possible.
          Ce ne serait encore pas si grave si les interets qu’il servait aussi visiblement c’etait les notres.
          Le lobby juif, les membres de la Trilatérale, de Bilderberg, de l’IFRI sont visiblement les seuls donneurs d’ordre de Sarkozy.
          Ils tiennent les groupes medias et chantent les chansons qui sont sensées nous pousser dans la « bonne direction »

          Il veux renouer avec l’electorat ?
          Ca va etre dur, plus personne ne veut de lui dans la campagne, surtout pas les cadres de l’UMP qui commencent a voir la mer vers laquelles conduit le lemming en chef....Ils ne sont pas devenus courageux, ca non, rassurez vous, ils pensent juste a leur survie.
          Apres avoir suivi Chirac , apres l’avoir trahis, apres avoir suivi Sarkozy, ils hesitent a changer de monture maintenant...

          Votez pour qui vous voulez, FN, LCR, LO, NPA, mais laissez les « PDG » (Partis de Gouvernement autoproclamés)se vautrer comme des bouses.
          Si une seule fois les electeurs avaient ce courage, ils chieraient dans leur froc ces merdes.


          • jako jako 2 février 2010 11:24

            non666 c’est dit avec beaucoup de poésie mais je pense que vous avez raison, enfin j’espère


          • LE CHAT LE CHAT 2 février 2010 11:39

            @non666

            100% d’accord avec toi , ce n’est pas aux bilderberg de droite ou de gauche de décider ce qui est bon pour nous ! faisons leur un gros bras d’honneur !


          • LE CHAT LE CHAT 2 février 2010 13:20

            ça veut dire qu’il vont ouvrir un oeil de temps en temps pendant leur longue sieste ! smiley


          • MTR Matthieu Robert 2 février 2010 16:11

            Si la Gauche remporte les régionales de mars prochain, elle sera progressivement majoritaire au Sénat, la seconde chambre du Parlement (la première étant l’Assemblée Nationale), à partir de 2011 (élections des Sénateurs).


            Pour qu’une loi puisse passer, elle doit d’abord être adoptée par l’Assemblée Nationale, et ensuite, adoptée à l’identique au Sénat. Si les deux chambres ne sont pas d’accord sur le texte, il refait un tour dans les deux chambres (je simplifie). Si à l’issue de ce deuxième tour ils ne sont toujours pas d’accord, c’est l’Assemblée Nationale qui est directement élue par les citoyens qui tranchera, et le Sénat n’aura pas son mot à dire.

            Si la Gauche est majoritaire au Sénat, cela ralentira le processus de vote de la loi, car l’Assemblée à majorité de droite votera une version du texte, et le Sénat à majorité de gauche votera une autre version du texte. Il y aura donc une opposition faite par les Sénateurs aux lois du Gouvernement.
            Mais ils ne pourront faire barrage. Ils pourront, au mieux, espérer obtenir un consensus droite/gauche, en se mettant d’accord sur un texte commun.

          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 février 2010 14:51

            C’est une particularité toute Française. Si le Sénat basculait à Gauche en 2011 les réformes délirantes de Sarkozy ne seraient arrêtées mais simplement ralenties.

            Mais on ne va pas fine la fine bouche, ce serait déjà ça de gagné.

            En attendant 2012.


            • yoananda 2 février 2010 16:58

              Il n’a qu’a faire du LipDub !!!
              Hahaha
              Tant mieux si le mini monarque est ralentit dans son délire égomaniaque.
              Après tant de mensonges, il est clair qu’il est la pour défendre le riche et le puissant et s’en prendre au faible et au pauvre. Peu importe l’idéologie qu’il met derrière, les actes parlent d’eux même.
              Facto non verba !
              Plus de bras, moins de blabla.


              • FYI FYI 5 février 2010 01:09

                VOTER C’EST ABDIQUER !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

MTR

MTR
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès